Akhilleus

Police, Gendarmerie, Pénitentiaire, Pompiers [infos only]

Recommended Posts

il y a 1 minute, benji a dit :

Même si l'utilisation est différente (pas de patrouille avec l'arme à proprement parler), il n'y a pas de retour d'expérience des unités de pointe qui l'utilisent depuis plusieurs années ?

 

C'est vrai que je n'ai pas encore croisé de CRS en patrouille avec le G36, mais je ne vois pas pourquoi ils ne patrouilleraient pas avec!

Ils prennent l'A.M.D alors pourquoi pas le G36?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Vauxhall ouvre une usine unique en Europe. En effet, cette ligne à Luton assemblera exclusivement des voitures de police, de pompiers et des ambulances.

70% des voitures de police Britanniques sont des Vauxhall. Le constructeur compte bien poursuivre ce partenariat. Or, les forces de police sont de plus en plus exigeantes, demandant du wifi 4G et des tablettes durcies. D’où la création d’une ligne dédiée. Des Mokka, Corsa, Astra, Insignia, Combo, Movano et Vivaro seront ainsi transformés en véhicules d’interventions. Précisons que les Astra et Vivaro proviennent d’un site voisin, à Luton. Les autres modèles sont produits sur le continent, chez Opel.

L’objectif est de produire 2 500 véhicules transformés par an. 50 emplois directs vont être créés. Vauxhall précise également que 90% des équipements installés proviennent du Royaume-Uni.

http://www.leblogauto.com/2016/11/une-usine-de-voitures-de-police-pour-vauxhall.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait,est-il prévu de d'équiper les policiers avec de nouveaux uniformes ? Ils datent de quand les actuels ?

Edited by Oshkosh

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'enquete sur l'agression au cocktail molotov de Viry avance. Des individu sont en garde a vue suspecté d'avoir filmé les faits.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A écouter ou réécouter

https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-15-novembre-2016

Quote

La police nationale est mise à rude épreuve par la période d’urgence dans laquelle nous sommes entrés pour longtemps.

La police nationale est mise à rude épreuve par la période d’urgence dans laquelle nous sommes entrés pour longtemps. Mais, quel que soit le moment, ses membres se sentent écartelés entre trop d’exigences sans que leurs responsables puissent leur présenter une doctrine claire, durable. Contenir ou réduire le taux de délinquance, identifier les responsables pour les confier ensuite à la chaîne pénale, satisfaire « au quotidien » la demande de sécurité des Français, de plus en plus pressante… ce sont des objectifs différents et qui peuvent diverger.

Du côté des policiers, si on entend les échos des mouvements qui se sont produits ces dernières semaines, les revendications portent d’abord sur le rapport avec la hiérarchie, les effectifs, l’équipement, l’usage des armes…

Ni dans ces demandes ni dans les objectifs du ministère, n’apparaît comme une priorité la confiance de la population en sa police. Or la police, ce n’est pas seulement la BAC qui fait exploser des portes dans le J.T. La police nationale compte 148 000 personnes. Le plus grand nombre voudrait bien se faire obéir en utilisant le moins possible la force.

Autrefois, nous pouvions nous contenter de l’affichage des traditionnels taux de délinquance et de criminalité. Aujourd’hui, en la matière, nous disposons d’enquêtes qui permettent de mesurer des mouvements peu visibles mais qui sont des mouvements de fond. C’est là qu’il faut aller chercher bien des vérités cachées de la société française. Ce que nous disent ces travaux sur la confiance des Français en la police et donc sur sa légitimité en régime démocratique peut inquiéter.

Les invités :

Sébastian Roché, Sociologue spécialiste de la sécurité, directeur de recherche au CNRS et co-auteur du rapport « Polis-autorité » publié en décembre 2013

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne l'ai pas vu passé ici bas.

 

French Army support sur son compte Instagram fait la pub pour la BRI qui s'est équipée d'un TITUS.

Des infos ? C'est quoi c'te grosse connerie ? Déblocage de fond exceptionnel et c'est la fête du slip ??

Edited by Asgard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Asgard a dit :

Je ne l'ai pas vu passé ici bas.

 

French Army support sur son compte Instagram fait la pub pour la BRI qui s'est équipée d'un TITUS.

Des infos ? C'est quoi c'te grosse connerie ? Déblocage de fond exceptionnel et c'est la fête du slip ??

Ca fait plus d'un an que la BRI à un Titus (COP 21°)

  La-BRI-teste-ce-camion-surpuissant-de-tr

pvp+bri.jpg

la BRI à aussi 2 PVP qui sont comme les 12 PVP des RAID rehaussés et équipés d'un par buffle. Ils peuvent aussi recevoir un Bélier sur l'avant pour défoncer une entrée.  

Edited by Scarabé

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Scarabé a dit :

Ca fait plus d'un an que la BRI à un Titus (COP 21°)

  La-BRI-teste-ce-camion-surpuissant-de-tr

pvp+bri.jpg

la BRI à aussi 2 PVP qui sont comme les 12 PVP des RAID rehaussés et équipés d'un par buffle. Ils peuvent aussi recevoir un Bélier sur l'avant pour défoncer une entrée.  

Ce n'était un prêt le Titus ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Discours de Cazeneuve sur la mise en œuvre du plan de sécurité publique.

 

Concernant les équipements,l'on peut lire que :

 

Sur le même modèle que les BAC, l’ensemble des compagnies départementales d’intervention et des compagnies de sécurisation et d’intervention sera équipé de fusils mitrailleurs HK G36, tandis que chacun de leurs agents se verra doté d’un casque balistique et d’un gilet pare-balles porte-plaques.

Nous avons également décidé de renforcer la protection des équipages de police-secours, lesquels sont souvent les premiers à intervenir sur un évènement. Chaque équipage se verra ainsi doté d’un bouclier balistique souple et de trois gilets pare-balles porte-plaques. Tous ces matériels ont d’ores et déjà été commandés.

Au total, 6.200 casques et visières balistiques seront livrés entre la mi-décembre et le début du mois de mars prochain.

4.450 boucliers balistiques souples arriveront dans les commissariats dès janvier 2017 pour ce qui concerne les premières livraisons. Les derniers seront livrés en mars.
19.900 gilets pare-balles porte-plaques seront mis à la disposition des personnels entre la mi-décembre et le début mars 2017.

Je précise d’ailleurs, concernant les gilets pare-balles individuels qui doivent faire l’objet d’un renouvellement, que nous allons généraliser, à compter du 1er janvier 2017, une nouvelle procédure accélérée de remplacement, dans un délai réduit à 7 jours seulement.

Par ailleurs, toujours au sujet de l’armement, les effectifs se verront dotés d’un nouveau pistolet mitrailleur, plus moderne, plus léger, plus compact et maniable. Ainsi, 5.500 pistolets mitrailleurs HK UMP 9mm seront livrés à partir du mois de mars prochain, après qu’une formation spécifique aura été dispensée aux policiers.

Le remplacement des flashballs par des lanceurs de balles de défense 40mm, plus adaptés aux missions et dotés d’une nouvelle munition, a, quant à lui, d’ores et déjà commencé. D’ici à la fin de l’année 2016, il aura été complètement achevé.

Je précise par ailleurs que 80.000 cagoules non-feu seront livrées aux effectifs, dont 50.000 dès le mois de mars prochain. En effet, sur le modèle de ce qui se fait déjà dans les services antiterroristes, l’identité des policiers pourra être protégée grâce à l’autorisation de porter ce type de cagoule dans le cadre de missions particulières (lutte contre le banditisme et contre le terrorisme, participation à des escortes en substitution du RAID, etc.).

Sur l’ensemble du territoire national, les policiers disposeront également de véhicules à la fois plus adaptés à leurs missions et plus protecteurs.

Désormais, les 24.558 véhicules de la Police nationale seront équipés d’un extincteur, d’une couverture anti-feu et d’une trousse de secours d’urgence. Une formation de 4 heures au maniement de la trousse de secours d’urgence sera dispensée dès janvier prochain. Par ailleurs, le filmage des vitres des 9.000 véhicules banalisés déjà en service sera renforcé, lui aussi à partir de janvier 2017.

Surtout, nous allons poursuivre le renforcement et le renouvellement du parc automobile de la Police nationale par l’acquisition de 3.080 véhicules sur le budget 2017, dont 1.540 seront destinés aux services de Sécurité publique. Parmi ces derniers, 280 véhicules (150 Renault Trafic et 130 Peugeot Expert) seront spécifiquement déployés dans les services qui interviennent dans les quartiers les plus sensibles. Les livraisons auront lieu à partir de la mi-janvier 2017 et jusqu’en avril prochain. Enfin, dès l’annonce du Plan pour la Sécurité publique, le 26 octobre dernier, des crédits ont été alloués afin d’accélérer la remise en circulation de 140 véhicules immobilisés.

J’ajoute que nous allons également renforcer les moyens de communication opérationnelle des policiers, grâce à l’acquisition de 8.185 nouveaux modèles terminaux ACROPOL, lesquels seront déployés progressivement au cours du premier semestre 2017.

 

http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministre/Interventions-du-ministre/Mise-en-aeuvre-du-plan-pour-la-Securite-publique

Edited by Oshkosh

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/11/2016 à 14:32, Oshkosh a dit :

Discours de Cazeneuve sur la mise en œuvre du plan de sécurité publique.

 

Concernant les équipements,l'on peut lire que :

 

 

 

 

 

Chez nous ça fait déjà plusieurs mois que nos coffres de véhicule PS sont équipés de GPB "lourd" et de BBS... par contre il y a effectivement des casques, mais ce sont de simple casque MO, pas balistique du tout.

Notre coffre contient également le fameux G36 mais pour le moment très peu de collègues ont l'habilitation... j'attends la mienne prochainement d'ailleurs.

 

J'ai manifesté il y a peu sur ce file mon incompréhension sur le sujet des films plastiques sur les vitres de nos véhicule car nous en étions doté... et j'ai justement remarqué il y a peu que sur nos derniers véhicules livrés (il y a plus d'un an maintenant) que eux n'en étaient pas doté! incompréhensible >>> économie de bout de chandelle?!

 

Pour ce qui est du HK UMP9, j'avais lu un truc syndicale le mentionnant mais je n'arrivais pas à trouver une source sur le net... dès 2008 on parlait de cet arme pour remplacer le beretta (le G36 faisait également parti de la discussion également d'ailleurs)... du coup on se dit que parfois les bruits de couloirs c'est pas que des conneries! :D

 

d'ailleurs j'en avais parlé sur ce fil (en dehors de une ou deux conneries de ma part, s'était un sujet relativement intéressant quand à la dangerosité de nos rues...)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui...dans la version PN possibilité d ajouter des plaques balistiques en plus, en haut et en bas.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, g4lly a dit :

C'est ce genre de truc le BBS?

 

 

Oui c'est ça G4lly. ce ne sont pas les même mais l'idée est la. Ca se plie en deux.

tu as un système de saisi comme un bouclier traditionnel pour le tenir d'un bras (comme sur ta photo) et tu as un système de lanière pour le tenir comme un sac à dos que tu tiendrais devant toi.

Ceux que nous avons dans nos voiture n'ont pas de plaque balistique et n'ont pas la possibilité d'en recevoir (vu le post de Mandav, je vérifierai quand même mais je suis presque sur de ne pas me tromper.)

... et nous en avons avec ses fameuses plaques également, mais chez nous elles ne sont pas dans le coffre du VL.

 

nb: le système de lanière type sac à dos, c'est pas vraiment "viril" mais déjà la BBS "simple" est assez lourd au bout d'un moment, mais celui avec les plaques, tu le supportes 2 minutes et après tu te fous d'avoir l'air "con"! :biggrin:

Edited by chimère
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Agression de policiers à Viry-Châtillon : un adolescent mis en examen et écroué

Soupçonnés d’avoir « notamment » participé à la confection des cocktails Molotov, deux adolescents de 15 et 17 ans ont été interpellés jeudi.

Près de deux mois après l’attaque d’une voiture de police aux cocktails Molotov, la première mise en examen est tombée. Jeudi soir, deux adolescents ont été interpellés, et l’un d’entre eux a été mis en examen puis écroué, a fait savoir le procureur d’Evry samedi 3 décembre.

Agés de 15 et 17 ans, ces deux jeunes hommes originaires de la cité de la Grande Borne sont « notamment » soupçonnés d’avoir participé à la fabrication des engins incendiaires utilisés pour l’agression des policiers à Viry-Châtillon le 8 octobre par une dizaine de personnes.

Le plus âgé a été « mis en examen pour complicité de tentative de meurtres sur personnes dépositaires de l’autorité publique » ; le plus jeune « a été placé sous le statut de témoin assisté ».

Au début de novembre, un mois après l’attaque, trois personnes âgées de 16, 19 et 22 ans, avaient déjà été interpellées. Elles étaient soupçonnées d’avoir filmé puis mis en ligne des vidéos de l’agression. Toutes avaient été relâchées le lendemain.

Parmi les quatre policiers blessés dans cette attaque, deux ont été gravement brûlés et l’un d’entre eux, un adjoint de sécurité de 28 ans, a dû être placé en coma artificiel. Il en est aujourd’hui sorti, mais il reste hospitalisé pour le traitement des séquelles et la rééducation.

Cette agression a déclenché un mouvement de colère général des policiers engagé le 17 octobre par une manifestation surprise sur les Champs-Elysées, à Paris. Le gouvernement a tenté d’apaiser cette colère, notamment avec la mise en place d’un « plan de sécurité publique » annoncé le 25 octobre par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve. Le mouvement se poursuit malgré tout, et il s’est étendu à plusieurs villes françaises. Une association, baptisée Mobilisation des policiers en colère a même été créée.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/12/03/agression-de-policiers-a-viry-chatillon-deux-adolescents-mis-en-examen_5042874_1653578.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la petite parenthèse... Oui, malgré les menaces de sanctions, le mouvement se poursuit... par voie de manifestation régulière... de demande d'annulation de la qualification d'OPJ... de grève de T.A... etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, chimère said:

Pour la petite parenthèse... Oui, malgré les menaces de sanctions, le mouvement se poursuit... par voie de manifestation régulière... de demande d'annulation de la qualification d'OPJ... de grève de T.A... etc...

Pour les OPJ c'est lié a une modification des procédure de GAV, notament la possibilité de s'entretenir avec un tiers hors avocat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui... et pas que ça d'ailleurs... mais c'est bel et bien lié aux manifestations actuelles je peux te l'assurer :combatc:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au marché de Noël à Strasbourg ce WE, j'ai croisé des équipes avec des fusils d'assaut, d'après ce que je peux lire ici G36 ? Au moins trois équipages en avaient.

Encore pas mal de vieux PM également mais on commence à voir des changements.

Globalement j'ai été impressionné par le dispo policier autour du centre ville de Strasbourg, au moins 5 unités mobiles (CRS, GM, autres ...) en plus des effectifs locaux, et une armée d'agents de sécurité privée (eux pas armés mais ils fouillent les sacs et ils peuvent communiquer). Egalement beaucoup de mili en Sentinelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Compte tenu de ses missions et dans un contexte de risque terroriste accru, les crédits d'investissement de la douane seront abondés de 45 millions d’euros en deux ans (2016-2017) pour l’achat d’équipements nouveaux, notamment des armes et des moyens de détection.

Les armes des douaniers

Les agents des douanes affectés aux missions de surveillance sont dotés d’un pistolet de marque PSA Sig-Sauer SP20-22. Il s’agit d’un pistolet semi-automatique conçu en Suisse par la société SIG.

En raison du risque terroriste accru, il a été récemment décidé d’équiper les agents d’un pistolet mitrailleur de type HK UMP 9mm, dont la portée pratique est de 100 mètres et la cadence de tir de 600 coups par minute. Cet équipement est destiné à renforcer la sécurité des agents des douanes particulièrement exposés lors des contrôles qu’ils sont amenés à réaliser sur l’ensemble du territoire.

D’un point de vue pratique, le calibre utilisé est le 9mm, ce qui permet d’utiliser les mêmes munitions que les armes de service.

Outre le cas de légitime défense, les agents peuvent faire usage des armes (Article 56 du Code des douanes) :

lorsque des violences ou voies de fait sont exercées contre eux ou lorsqu'ils sont menacés par des individus armés ;

lorsqu'ils ne peuvent immobiliser autrement les véhicules, embarcations et autres moyens de transport dont les conducteurs n'obtempèrent pas à l'ordre d'arrêt ;

lorsqu'ils ne peuvent autrement s'opposer au passage d'une réunion de personnes qui ne s'arrêtent pas aux sommations qui leur sont adressées ;

lorsqu'ils ne peuvent capturer vivants les chiens, les chevaux et autres animaux employés pour la fraude ou que l'on tente d'importer ou d'exporter frauduleusement ou qui circulent irrégulièrement.

 

douane-uniforme-arme.jpg

 

De nouveaux matériels de détection
 

Spectromètres Raman : permet d’identifier une matière inconnue (poudre, liquide) à travers des contenants transparents (pas de prise d’échantillons) et rapidement (analyse en 30 secondes). Fin 2015, deux spectromètres portables Raman ont été acquis par la douane.

Système d’inspection radioscopique mobile (SIRM) : aussi appelé « scanvan » ou « Mobilcheck », ce système se présente sous la forme d’un véhicule utilitaire léger dans lequel est intégré un système RX classique permettant le contrôle des bagages et colis de taille moyenne.

Analyseurs de particules identiques aux analyseurs déjà en service mais sans source radioactive : 9 nouveaux appareils sont en cours d’acquisition. Ils permettent la détection et l’identification de traces de stupéfiants et d’explosifs.

Scanners mobiles à « haute énergie » : les scanners de dernière génération présentent de nombreuses avancées technologiques par rapport aux scanners armés aujourd’hui par la DGDDI (HCVM V2 Smiths Detection).

Scanners fixes à « haute énergie » : bénéficient de l’ensemble des avancées technologiques des scanners mobiles. Ils ont en outre l’avantage, par rapport à la première génération de scanner fixe (type Sycoscan), de ne nécessiter que peu d’aménagement d’infrastructure (pas de bâtiment à construire pour protéger des rayonnements).

Scanners fixes à « haute énergie » pour véhicules légers : nouvelle génération de scanners (fonctionnant en simple énergie) permettant de scanner les véhicules légers. Un appareil de ce type sera bientôt mis en service.

Appareils à rayons X double vue : dernière génération d’appareils à rayons X (fonctionnant en simple énergie) permettant de scanner les colis, les bagages et les palettes. Plusieurs appareils vont bientôt être mis en service

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,531
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kmltt
    Newest Member
    kmltt
    Joined
  • Forum Statistics

    20,959
    Total Topics
    1,339,061
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries