Akhilleus

Police, Gendarmerie, Pénitentiaire, Pompiers [infos only]

Recommended Posts

il y a 58 minutes, g4lly a dit :

Le modèle Vega de Mercura ou une autre marque c'est tout pareil. De base ça clignote aux extrémités uniquement, après tu remplis la rampe comme tu veux... ou pas. 

Évidemment sur les pubs des fabricants ils ne te montrent que le full options.

Edited by Teenytoon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Des experts indépendants de l’ONU demandent à la France de réviser sa proposition de loi sur la sécurité globale

La proposition de loi française controversée sur la sécurité globale semble incompatible avec le droit international des droits de l'homme et devrait être révisée en profondeur, ont déclaré jeudi des experts indépendants des droits de l'homme des Nations Unies.

« C'est un bon signe que les membres du Parlement aient déclaré qu'ils réécriraient l'article 24 visant à limiter la publication d'images de policiers, mais il faut aller plus loin et repenser l'objectif de la proposition de loi dans son ensemble », ont déclaré ces experts dans un communiqué de presse conjoint.

Selon eux, « la simple réécriture de l'article 24 ne résoudra pas ses défauts et cette disposition n'est certainement pas la seule dans la proposition de loi qui porte atteinte aux droits de l'homme ».

L'approbation de la proposition de loi sur la sécurité globale par l'Assemblée nationale la semaine dernière a incité des dizaines de milliers de personnes à manifester dans plusieurs villes en France.

Les manifestants exprimaient également leur colère face à des vidéos montrant la police en train de démanteler violemment un camp de migrants au cœur de Paris et le passage à tabac intolérable d'un producteur de musique noir par des policiers qui a été filmé par une caméra de sécurité. Quatre officiers de police ont été inculpés en relation avec cet incident.

Implications pour le droit à la vie privée

« Ces incidents constituent des rappels incontestables du fait que les images vidéo des abus policiers captées par le public jouent un rôle essentiel dans la surveillance des institutions publiques, ce qui est fondamental pour l'État de droit », ont déclaré les experts.

« Parmi les nombreuses autres dispositions de la proposition de loi qui pourraient limiter les droits de l'homme, l'article 22 autorisant l'utilisation de drones de surveillance au nom de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme permettrait une surveillance étendue, en particulier des manifestants. Cela aura de graves implications pour le droit à la vie privée, la liberté de réunion pacifique et la liberté d'expression dans le pays - ainsi que dans tout autre pays qui pourrait s'inspirer de cette législation », ont-ils ajouté.

« L'introduction de ces mesures de surveillance doit être lue à la lumière des nouvelles technologies, notamment la reconnaissance faciale et la collecte massive et sans discernement de données personnelles, qui pourraient dissuader les gens d'exercer leurs droits fondamentaux », ont-ils averti.

Tout en accueillant la création d'une commission, dirigée par le président de la Commission nationale des droits de l'homme, chargée de formuler des recommandations concernant l'article 24, les experts ont exhorté les autorités à entreprendre une évaluation complète de la compatibilité de l'ensemble de la proposition de loi avec le droit international.

Les experts ont précédemment exprimé leurs préoccupations concernant la loi aux autorités françaises et réitèrent leur disponibilité pour fournir toute assistance technique dont les autorités pourraient avoir besoin dans ce contexte.

Les experts sont : 

  • Irene Khan, Rapporteure spéciale sur le droit à la liberté d'opinion et d'expression
  • Clément Nyaletsossi Voule, Rapporteur spécial sur les droits à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d'association
  • Fionnuala Ní Aoláin, Rapporteure spéciale sur la promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans la lutte contre le terrorisme
  • Nils Melzer, Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants
  • Agnès Callamard, Rapporteure spéciale sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires.

 
NOTE :

Les Rapporteurs spéciaux font partie de ce qu’on appelle les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Le terme « procédures spéciales », qui désigne le plus grand corps d’experts indépendants au sein du système onusien des droits de l’homme, est généralement attribué aux mécanismes indépendants d’enquête et de supervision mis en place par le Conseil des droits de l’homme afin de traiter de la situation spécifique d’un pays ou de questions thématiques dans toutes les régions du monde. Les experts des procédures spéciales travaillent bénévolement ; ils n’appartiennent pas au personnel de l’ONU et ne perçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou de toute organisation et exercent leurs fonctions à titre individuel.

https://news.un.org/fr/story/2020/12/1083642

  • Like 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Opinions politiques et syndicales, religion, santé : l’élargissement de trois fichiers policiers provoque l’inquiétude

Le ministre de l’intérieur assure qu’il s’agit de les adapter à la lutte contre le terrorisme. Le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Yves Veyrier, étudie la possibilité d’un recours.

L’histoire commence à faire du bruit, dans un contexte déjà tendu par la proposition de loi « sécurité globale » et le texte « séparatisme ». Mercredi 9 décembre, le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Yves Veyrier, a écrit à la ministre du travail, Elisabeth Borne, pour lui faire part de sa « stupéfaction » et de ses « inquiétudes » après la publication, le 4 décembre au Journal officiel, de trois décrets modifiant des dispositions du code de la sécurité intérieure relatives au traitement de données à caractère personnel.

Ces décrets permettent d’élargir le champ de trois fichiers, à disposition notamment de certains services de renseignement, de police et de gendarmerie. Les deux premiers, le fichier Prévention des atteintes à la sécurité publique (PASP) et celui de Gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique (Gipasp), peuvent concerner des personnes suspectées de hooliganisme, de faits de terrorisme ou de violences lors de manifestations. Le troisième, Enquêtes administratives liées à la sécurité publique (EASP), est lui utilisé pour réaliser les enquêtes administratives préalables à certains recrutements dans la fonction publique. Début novembre, 60 686 personnes étaient inscrites au PASP, 67 000 au Gipasp et 221 711 à l’EASP, selon des chiffres communiqués à l’AFP par la place Beauvau.

De nouvelles données pourront y être renseignées, notamment « les opinions politiques », les « convictions philosophiques et religieuses » et l’« appartenance syndicale », et non plus seulement ses « activités » politiques, religieuses ou syndicales. Les personnes morales – en l’occurrence les associations – pourront aussi y être consignées. Dans ses avis sur les fichiers PASP et Gipasp, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) note que « la rédaction de certaines catégories de données est particulièrement large ».

Outre les catégories mentionnées plus haut, les « données de santé révélant une dangerosité particulière », celles « relatives aux troubles psychologiques ou psychiatriques », les « comportements et habitudes de vie », les « déplacements », les « pratiques sportives » ou encore les « activités sur les réseaux sociaux » pourront aussi y être inscrits. Les nouveaux décrets permettent également à l’exécutif d’étendre ces fichiers aux personnes présentant un danger pour la « sûreté de l’Etat », « susceptibles de porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ou de constituer une menace terroriste »

...

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/12/10/opinions-politiques-et-syndicales-religion-sante-l-elargissement-de-trois-fichiers-policiers-provoque-l-inquietude_6062844_823448.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.arte.tv/fr/videos/083310-000-A/tous-surveilles-7-milliards-de-suspects/

Quote

Tous surveillés - 7 milliards de suspects - Regarder le documentaire complet | ARTE

Des caméras de Nice à la répression chinoise des Ouïghours, cette enquête dresse le panorama mondial de l'obsession sécuritaire, avec un constat glaçant : le totalitarisme numérique est pour demain. Ce documentaire de Sylvain Louvet et Ludovic Gaillard a reçu le prix Albert Londres de l’audiovisuel 2020. 

Aujourd'hui, plus de 500 millions de caméras sur la planète offrent aux autorités la capacité de nous surveiller, à peu près partout et à chaque instant. Sous couvert de lutte contre le terrorisme ou la criminalité, les grandes puissances se sont lancées dans une dangereuse course aux technologies de surveillance. Dorénavant, l'incroyable perfectionnement de l'intelligence artificielle valide l'idée d'un regard total. Aux États-Unis, les forces de police utilisent la reconnaissance faciale pour identifier les suspects. En Chine, les caméras peuvent repérer les criminels de dos, à leur simple démarche. En France, la police utilise des caméras intelligentes qui analysent les émotions et les comportements des passants. Marquée par l'attentat au camion du 14 juillet 2016, qui a fait 86 morts, et s'est produit en dépit des 2 000 caméras scrutant la ville, Nice se situe désormais à l'avant-garde de l'expérimentation. Le centre de supervision et les zones dédiées à la reconnaissance faciale sont les chevaux de bataille du maire Christian Estrosi, qui veut faire de sa ville une safe city. Comme un virus, l'idéologie du tout sécuritaire se répand à la mesure d'une révolution numérique à la puissance exponentielle. Va-t-elle transformer notre monde en une planète habitée par 7 milliards de suspects ? Quel niveau de surveillance nos libertés individuelles peuvent-elles endurer ? 

Dictature 3.0

On le surnomme le "marché de la peur", estimé à 40 milliards de dollars par an. Colossaux, les enjeux de la surveillance intelligente aiguisent les appétits de sociétés prêtes à promouvoir le "modèle Big Brother" pour engranger les plus grands bénéfices. L'enquête internationale de Sylvain Louvet démonte les rouages de cette machine aux innombrables facettes et dévoile la relation incestueuse qui se noue entre les industriels et les pouvoirs publics. En Israël, elle souligne les liens entre l'armée, le Mossad et les start-up technologiques, soupçonnées de tester la reconnaissance faciale aux checkpoints. En France, elle met en lumière l'influence du secteur privé, dans les orientations choisies par le maire de Nice, Christian Estrosi. Aux États-Unis, l'enquête donne la parole à ceux qui dénoncent la faillibilité du logiciel de reconnaissance faciale d'Amazon couplé à un fichage biométrique généralisé. Le documentariste a également réussi à enquêter en Chine, pays où l'obsession sécuritaire est en passe de donner naissance à une nouvelle forme de régime  : la dictature 3.0. Arrestations "préventives" arbitraires, mise en place d'un système de notation des citoyens, fichage ADN et persécution systématisée (allant jusqu'à l'apposition d'un QR code sur la porte des appartements) de la minorité musulmane des Ouïghours… L'arsenal de la répression connaît un degré de raffinement inédit dans l'histoire de l'humanité. Un camp du Goulag numérique : telle est la vision du futur dessinée par ce documentaire aussi percutant que glaçant.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Police ou Gendarmerie : faut-il redécouper leurs zones ?

Le sujet, envisagé par l’Intérieur, est une véritable boîte à baffes, notamment avec les élus locaux et les syndicats de police.

La division du territoire en deux zones est un héritage de l’histoire. Schématiquement, les villes relèvent de la police (nationale depuis 1941) et les campagnes de la gendarmerie. Sauf que la géographie du pays a profondément évolué, avec le développement du périurbain et l’importance des flux de transport. En pratique, la police est compétente dans tous les chefs-lieux de département, les villes de plus de 20 000 habitants et la petite couronne parisienne. Les gendarmes ont la responsabilité de 95% du territoire où réside environ la moitié des Français. Et les policiers de l’autre moitié, concentrée sur 5% du territoire, mais où le nombre d’infractions représente 75% du total. Les effectifs de la gendarmerie sont de 100 000 et ceux de la police de 150 000.

https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/police-gendarmerie-faut-il-redecouper-leurs-zones-231610

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Banzinou a dit :

Police ou Gendarmerie : faut-il redécouper leurs zones ?

Le sujet, envisagé par l’Intérieur, est une véritable boîte à baffes, notamment avec les élus locaux et les syndicats de police.

La division du territoire en deux zones est un héritage de l’histoire. Schématiquement, les villes relèvent de la police (nationale depuis 1941) et les campagnes de la gendarmerie. Sauf que la géographie du pays a profondément évolué, avec le développement du périurbain et l’importance des flux de transport. En pratique, la police est compétente dans tous les chefs-lieux de département, les villes de plus de 20 000 habitants et la petite couronne parisienne. Les gendarmes ont la responsabilité de 95% du territoire où réside environ la moitié des Français. Et les policiers de l’autre moitié, concentrée sur 5% du territoire, mais où le nombre d’infractions représente 75% du total. Les effectifs de la gendarmerie sont de 100 000 et ceux de la police de 150 000.

https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/police-gendarmerie-faut-il-redecouper-leurs-zones-231610

Pourquoi pas ? Il n'y a que les religions, les dogmes, qui ne bougent pas

il y a dejà eu des redécoupages de secteurs, de zones police passées en gendarmerie et inversement... https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-ministres-de-l-Interieur/Archives-de-Nicolas-Sarkozy-2002-2004/Interventions/25.07.2003-Redeploiement-des-zones-de-competence-de-la-police-et-de-la-gendarmerie-nationales

avec les migrations de populations vers les campagnes, il faut faire quelque chose : soit agrandir les zones police ou les redessiner, soit changer les horaires des gendarmes, pour qu'il y ait du monde sur la voie publique en permanence.... (et pas une voiture par canton de 30 km de coté)...

 

Edited by christophe 38

Share this post


Link to post
Share on other sites

Christophe, pourquoi, quand tu parles des gendarmes, on visualise des gros messieurs qui ronflent au coin du feu ?)

Révélation

Coq à l’âne : rentrés pour les fêtes en France ou impossible cause Covid ? Ça va comment Mayotte ? En zone police ?)

 

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps une voiture par canton avec 1500 habitants ou 3 voitures sur une agglo de 500 000 habitants...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais, mais une voiture conduite par un gendarme roule moins vite et refuse de démarrer après 16h15.

Mais j’y pense Teeny, tu peux nous éclairer sur la guerre des polices même si tu es en agglo : les pom, les pompom, les pompiers, travaillent-ils mieux avec la police ou la gendarmerie ?

Révélation

Tu n’es pas obligé de répondre, je finis avec ça mon quota de ´dredi :)

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Hirondelle a dit :

Christophe, pourquoi, quand tu parles des gendarmes, on visualise des gros messieurs qui ronflent au coin du feu ?)

  Masquer le contenu

Coq à l’âne : rentrés pour les fêtes en France ou impossible cause Covid ? Ça va comment Mayotte ? En zone police ?)

 

Nous sommes rentrés en métropole et y étions lors du second confinement...

 

je ne vais pas te dire que nous étions content de retrouver Mayotte, mais, l'idée était un peu comme ça ; tu penses bien que balades interdites, commerces non essentiels fermés etc, ici, nous n'avons pas...

certes, il n'y a rien dans les magasins et ce rien est tres cher, mais, nous pouvons pratiquer du sport, des loisirs nautiques, bouger...

 

donc, les fetes.... dans ma vie d'adulte, j'ai du en passer moins de 50% en famille ; nous sommes accoutumés au fait de rester dans notre coin.

 

et Mayotte en zone police, ça se réduit à la prefecture, au chef lieu ; la PAF gere le centre de rétention, l'aeroport et le port (normal, les frontieres sont toujours tenues par la PAF), mais, le reste de l'ile dépend des camarades.

Il y a 6 heures, Teenytoon a dit :

En même temps une voiture par canton avec 1500 habitants ou 3 voitures sur une agglo de 500 000 habitants...

dans le premier cas, ça prend du temps

 

dans le second cas, il y a un tri de l'urgence qui est fait : tu te doutes que si c'est une chute fortuite, y bloquer un véhicule ne va pas apporter une reelle plus value... ce sont tes collegues qui sont importants ou essentiels...

 

enfin, pour pinailler, je ne suis pas certain que pour l'agglo de Grenoble, il n'y ait que 3 vehicules (de la BAC, peut etre) ; entre la CDI, les PS, la PSQ....

maintenant, si c'est le dimanche matin à 05h00, oui, tu as peut etre raison..

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Hirondelle a dit :

Mais j’y pense Teeny, tu peux nous éclairer sur la guerre des polices même si tu es en agglo : les pom, les pompom, les pompiers, travaillent-ils mieux avec la police ou la gendarmerie ?

  Masquer le contenu

Tu n’es pas obligé de répondre, je finis avec ça mon quota de ´dredi :)

 

Moi je travaille bien avec ceux qui sont là, quelque soit l'étiquette qui est collé dessus.

C'est plus profond que ce qu'il n'y parait de prime abord...

Il y a 18 heures, christophe 38 a dit :

maintenant, si c'est le dimanche matin à 05h00, oui, tu as peut etre raison..

J'ai des exemples très précis qui ne se situent pas le dimanche à 5h, mais un forum web n'est pas le lieu opportun pour ça, mais oui suivant "l'intérêt" de l'intervention, il peut subitement n'y avoir aucune voiture disponible même si la mission leur incombe.

Et je ne parle pas de chute fortuite sur laquelle il n'y a aucun intérêt à avoir des forces de l'ordre, mais plutôt d'IPM, d'AVP hors voies rapides, de PNRA, bref de tout ce qui fait chier tout le monde au quotidien...

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Teenytoon a dit :

Moi je travaille bien avec ceux qui sont là, quelque soit l'étiquette qui est collé dessus.

Gnagnagna, « et moi je ne me moque pas des handicapés, j’aide les petites vieilles à traverser et je suis bénévole à Chatons Sans Frontières »...

Fayot !

Ça me donne envie de hurler mon amour du Lightning II et des super-méchants à moustache et de voler le testeur de glycémie de mon voisin diabétique.

ANARCHIE !!!!

Révélation

Aaaaaaah, ça va mieux...

Essaie Teeny, dis nous si tu préfères les uniformes des féminines de la police ou de la gendarmerie au moins ? 

:tongue:

 

Edited by Hirondelle
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Hirondelle a dit :

Gnagnagna, « et moi je ne me moque pas des handicapés, j’aide les petites vieilles à traverser et je suis bénévole à Chatons Sans Frontières »...

Fayot !

Tu n'as pas lu la suite :

il y a 47 minutes, Teenytoon a dit :

C'est plus profond que ce qu'il n'y parait de prime abord...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis fais "scotché" la gueule dans un porche d'entrée par la BAC du 6ème un soir en rentrant du foot dans les beaux quartiers de lyon, cours Vitton.

J'avais repérer leur manège, il pleuvait des trombes sur Lyon et peu d'activité pour eux. J'en ai tiré, à posteriori, le fait qu'ils s'emmerdaient... Le fait du temps et de la ville déserte normalement animée autour du centre ville.

Ils sont passé une fois en sens unique, ont contourné pour revenir et me sauter dessus. J'avais le tort de porter la capuche et un gros sac de sport rempli d'affaires qui puait la mort conséquence d'un match de foot -transpiration et pluie masserée-. 

Brutal. Pas un "bonsoir police, vos papiers" ou un brassard, rien qui n'indiquait l'intervention de la police. Il a fallut que je jette mon sac à terre devant moi et dans la course du baqueu qui sortait porte arrière pour stopper son élan et ne pas trop ramasser.  

Ce petit jeune de l'équipe qui m'a demandé de jeter ma clope alors que j'avais les bras en l'air, qu'à quatre ils m'entouraient et leur genoux dans le dos pour m'assurer un déséquilibre permanent, la tête dans le porche.

Fouille en 2 minutes chrono d'affaires qui puent - mon plaisir !!! - fouille aux parties mais papiers en règle et politesse de mise pour ma part.

Je leur ai signalé la brutalité du contrôle, pas même un "police". En toute réponse un "dégage" ferme et définitif. Bref, c'était pas nécessaire, ce soir-là j'etais une merde ! 

Je tiens à signaler que je viens d'une famille où mieux eut valu pour moi que je parte en prison plutôt mon père vienne me chercher en garde à vue. Réellement.

Edited by Phacochère
Ortho
  • Thanks 2
  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Phacochère

Ouais, mais un sweet à capuche Cours Vitton, aussi...

Moi, c’est le «DÉGAGE » à la fin du contrôle qui me plaît le plus : c’est fin, sobre, efficace.

Certains ici pourrait s’en inspirer : on peut être concis et clair tout à la fois :bloblaugh:

[jamais ou presque contrôlé, à 50 ans. Je suis juste monté ds les tours une fois au bord de la route parce que le policier n’avait pas dit bonjour « monsieur » !]

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était déjà arrivé avant ce genre de chose ? 

Edit : si c'est une première, ça marque un fameux tournant dans l'attitude de la police vis-à-vis du pouvoir et de l'autorité hiérarchique et politique. Il reste à voir si ça restera un "coup" isolé, ou si ça marque un vrai changement de relation.

Edited by Kiriyama
  • Confused 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beauvau de la Sécurité : les policiers, noyés sous la paperasse ?

Trop de charge administrative : cette critique, souvent relayée par les policiers et syndicalistes, sera sans doute au menu du « Beauvau de la Sécurité », cette concertation annoncée par Emmanuel Macron pour janvier 2021. Mais, si certaines tâches administratives pourraient être allégées, selon des policiers et spécialistes interrogés par "Marianne", beaucoup semblent incompressibles dans un Etat de droit.

A lire ici

Et un article intéressant, qui explique que les policiers peuvent à la fois être auteurs de violences, mais que ça n'enlève rien au fait qu'ils en subissent également. 

Forces de l’ordre ou forces aux ordres : les policiers dans le piège des politiques

"Les policiers méritent mieux que ce rôle de rempart contre le changement, qu’on essaye de leur faire jouer", affirme Natacha Polony, directrice de la rédaction de "Marianne", dans son édito.

A lire ici

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Phacochère

Excellente réaction de ce secouriste.

Personnellement je suis vraiment favorable a une sévérité extrême et accrue à l'égard des agressions sur le personnel médical (y compris les pompiers), que ce soit lors de leurs sorties en intervention ou dans l'enceinte des hôpitaux. Et l'excuse de l'état d'ébriété ou sous l'emprise des stupéfiants est davantage une circonstance aggravante qu'atténuante. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,035
    Total Topics
    1,362,785
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries