Sign in to follow this  
Philippe Top-Force

MV-22/CV-22 Ospreys tiltrotors

Recommended Posts

reste à trouver la machine...

le MH-60S, même s'il peut paraitre une bonne solution (il n'y aurait alors plus que des V-22, des MH-60, des *H-53 et des *H-1 sur les navires US), serait à mon avis redondant, vu les capacités de l'UH-1Y en capacité d'emport... 14 soldats pour le MH-60S, presque autant pour l'UH-1Y...

Reste donc H-92, US-101 (peut-être un peu gros...) et éventuellement le NH-90 (grâce aux capacités d'emport en soldat, bien supérieures au MH-60S, même si les deux hélicos sont équivalents sur pas mal d'autres points...).

Ou une augmentation de la commande d'UH-1Y...

Share this post


Link to post
Share on other sites

reste à trouver la machine...

le MH-60S, même s'il peut paraitre une bonne solution (il n'y aurait alors plus que des V-22, des MH-60, des *H-53 et des *H-1 sur les navires US), serait à mon avis redondant, vu les capacités de l'UH-1Y en capacité d'emport... 14 soldats pour le MH-60S, presque autant pour l'UH-1Y...

Reste donc H-92, US-101 (peut-être un peu gros...) et éventuellement le NH-90 (grâce aux capacités d'emport en soldat, bien supérieures au MH-60S, même si les deux hélicos sont équivalents sur pas mal d'autres points...).

Ou une augmentation de la commande d'UH-1Y...

Et éventuellement le NH-90

Faudrait juste dire aux Américains que le N veut dire NATO  :lol: , EADS North America pourrait leur en vendre.  :lol: par l'intermédiaire de American Eurocopter.  :lol:

http://www.eurocopterusa.com/home/default.asp

Il va falloir qu'ils le mettent juste en catalogue sur leur site.  :-[

Share this post


Link to post
Share on other sites

t'inquiète, je disais ça comme ça, mais j'y crois vraiment pas...

Je doute fortement que les US achetent un jour des NH90 (surtout dans le cadre d'un appel d'offre), qui restent des machines à peu près équivalentes aux UH/MH-60, mis à part la modernité et la capacité d'emport...

En gros, ça reviendrait officiellement à dire que le principal hélicoptère de l'US Navy et de l'US Army est moins bon que le NH90...

Comment vendre des Blackhawk/Seahawk à l'export, si même le pays producteur préfère acheter des NH90...

A mon avis, si les Marins achètent un hélico pour remplacer en partie les CH-46, ça sera

soit des US-101, s'il passe dans les différents hangars (ça reste une grosse bestiole) et si la version VH-71A entre un jour en service (pour la maintenance, ça serait l'idéal, vu que pas mal de pièces seraient communes...),

soit des S-92 (avec si possible un maximum d'équipements communs avec le MH-60 (tableau de bord, etc.).

soit une machine existante dans la Navy ou les Marines, donc des UH-1Y ou des MH-60S.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne m'inquiète pas pour l'US Marine Corps.  ;) Ils ont toujours su faire les bons choix. Je parlais du rapport du CSBA qui préconisait ceci

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=2103.msg355558#msg355558

Ils seront trouver les solutions adéquates pour renouveller correctement le parc SeaKnight CH46.

Le blackhawk est de la génération du Puma, c'est aux USA de lui trouver un successeur, si c'est le S92, c'est pas vraiment une réussite, m'enfin.  :lol: Il faut avouer quand même que ce serait ironique si c'était la France qui équipait les USA (Army) d'un hélicoptère, ce serait un retour d'ascenceur après la WW2, avec les Piaseki, Bell.... :lol:

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quand même le Lakota EC 145 !

Oui on leur vends des engins civils comme le LUH 72 Lakota pour l'US Army et la US Navy, le Dolphin/Dauphin pour le corps des US Coast guards. leur Homeland Security et les polices d'état ont toute la gamme Ecureuil Squirrel, EC120/130/135.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai l'impression que le MV22 de l'USMC  a bien fait son "trou"  =)

je n'ai pas une forte connaissance en terme de technicité "vol hélico" (possibilité mécanique etc ...) mais pense t'on avoir un jour un système comme le MV 22 pour remplacer les Cobras Bell AH-1Z Viper ?

je sais que la place est compté sur les navires amphibies ,mais au vu du concept "assaut au delà de l'horizon" le fait d'avoir un hélicoptère d'attaque pouvant resté longtemps en vol comme le MV 22 serait judicieux ,surtout pour suivre les MV22 de transport .

en Afgha pas de PB ,on a des bases proches ou l'on peu joué le tempo heure de vol et temps sur zone pour appuyé mais après l'Afgha et une réorientation dans le travail de l'amphibie ,le concept assaut au delà de l'horizon est disons remis au goût du jour .

après techniquement est-ce possible d'avoir un un MV 22 plus "petit" (la place est toujours compté sur les navires amphibie ) et ayant des capacités de maniabilité en vol  telle que qu'on peu l'avoir avec le Cobra viper ?

à moins qu'une "canonnière volante" MV22 avec du plus lourd en armement ,canon rotatif de 20 mm ,mitrailleuses de 7.62 mm en sabord pourrait-être aussi une solution .

pour le canon rotatif de 20 mm en sabord on serait dans une version canon comme le Puma Pirate ,ou dans l'ambiance Puff the Magic dragoon  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En sabord ? Sur la plateforme arrière ? La taille des moteurs sur M/CV-22 est telle qu'on peut rien mettre en sabord c'est trop gros tout simplement. faut passer par le rétractable sous le ventre.

Une fois relevées les hélices du Tilt rotor laisse pas mal de place sous les ailes assez volumineuses. ça devrait pouvoir faire pas mal de points d'emport mais indisponibles dès que les moteurs ne sont qu'à moitié inclinés. Un armement en soute permettrait de mettre en œuvre quand on veut mais exigerait pas mal de volume (et donc de place dans un navire...).

ça risque surtout de coûter un pont d'or.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a l'AW609 originellement conçu par Bell et Agusta Westland mais qui est passé uniquement en mains AW. Sauf que je crois qu'il y a un agrément avec Boeing pour ne pas l'armer.

Après, est-ce qu'il est vraiment important d'avoir de tels engins pour les Marines, je n'en suis pas à 100% sûr. En effet, dans le cadre d'un débarquement.

1) La distance entre la zone de débarquement et l'emplacement du LHD/LHA etc. sera de toute façon limitée par les autres moyens de débarquement, tel que les LCAC. A plus de 30-40 km des côtes, le taux de transfert des LCAC risque de chuter. Hors 30-40 km pour un hélico, c'est vraiment pas grand chose… (10 minutes de vol ?)

2) La vitesse est à mon avis moins critique que pour les MV-22. En effet les MV-22 risquent de devoir faire beaucoup de rotations pour amener rapidement des militaires sur zone. Alors que les Viper (voir les Venom aussi) vont probablement rester sur zone, pour protéger les troupes débarquées (pour protéger les engins volants, il y a les chasseurs de l'US Navy, ou au minimum les F-35B embarqués sur le LHA/LHD, pas les hélicoptères d'attaque).

3) Au niveau autonomie, je ne suis pas certain qu'un MV-22 soit beaucoup performant qu'un hélico de manoeuvre conventionnel. Et pour des dérivés d'attaque, ça risque d'être plus ou moins la même chose.

4) Les hélicos offrent des capacités offensives qu'un avion n'a pas, vu que ce dernier est souvent obligé de faire des passes. Hors, un Tiltrotor risque plutôt d'être utilisé comme un avion que comme un hélico, la maniabilité (et donc la vulnérabilité) et la consommation en carburant en mode hélico n'étant pas à mon avis pas favorables à une telle utilisation (par rapport à un hélico d'attaque conçu dès le départ pour et très maniable).

5) Une fois la tête de pont sécurisée, une base avancée sera de toute façon établie à terre (ne serait-ce que pour faciliter les transferts de carburant et de marchandises). Donc même si les hélicos et MV-22 restent dans un premier temps basé sur le LHA/LHD, rien n'empêche d'installer un poste avancé de ravitaillement en carburant et en armement sur cette base avancée, chose qui serait de toute façon utile même pour un tiltrotor d'attaque. Et à ce moment, la vitesse n'est toujours pas des plus déterminantes.

6) en mode assaut aéroporté (sans ravitaillement en vol), le rayon d'action des MV-22 n'est pas énormément plus grand que celui d'un hélico conventionnel. Par contre, vu sa vitesse plus élevée, le taux de rotation est plus important.

Après reste le cas des assauts uniquement aéroportés à longue distance (ou des missions d'infiltration pour les CV-22 de l'USAF), comme réalisé en Afghanistan (débarquement des premières troupes Marines sur territoire afghan). Dans ce cas, de tels engins peuvent être utiles, à condition qu'ils aient une capacité de ravitaillement en vol. Mais même sans, il y a des solutions alternatives. Par exemple lors de l'assaut en Afghanistan, si je ne dis pas de bêtises, les AH-1 ont participé et ont été ravitaillés au sol avec du carburant transporté en CH-53.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En sabord ? Sur la plateforme arrière ? La taille des moteurs sur M/CV-22 est telle qu'on peut rien mettre en sabord c'est trop gros tout simplement. faut passer par le rétractable sous le ventre.

Une fois relevées les hélices du Tilt rotor laisse pas mal de place sous les ailes assez volumineuses. ça devrait pouvoir faire pas mal de points d'emport mais indisponibles dès que les moteurs ne sont qu'à moitié inclinés. Un armement en soute permettrait de mettre en œuvre quand on veut mais exigerait pas mal de volume (et donc de place dans un navire...).

ça risque surtout de coûter un pont d'or.

effectivement .

merci pour toute ses informations technique  ;) =)

Il y a l'AW609 originellement conçu par Bell et Agusta Westland mais qui est passé uniquement en mains AW. Sauf que je crois qu'il y a un agrément avec Boeing pour ne pas l'armer.

Après, est-ce qu'il est vraiment important d'avoir de tels engins pour les Marines, je n'en suis pas à 100% sûr. En effet, dans le cadre d'un débarquement.

1) La distance entre la zone de débarquement et l'emplacement du LHD/LHA etc. sera de toute façon limitée par les autres moyens de débarquement, tel que les LCAC. A plus de 30-40 km des côtes, le taux de transfert des LCAC risque de chuter. Hors 30-40 km pour un hélico, c'est vraiment pas grand chose… (10 minutes de vol ?)

2) La vitesse est à mon avis moins critique que pour les MV-22. En effet les MV-22 risquent de devoir faire beaucoup de rotations pour amener rapidement des militaires sur zone. Alors que les Viper (voir les Venom aussi) vont probablement rester sur zone, pour protéger les troupes débarquées (pour protéger les engins volants, il y a les chasseurs de l'US Navy, ou au minimum les F-35B embarqués sur le LHA/LHD, pas les hélicoptères d'attaque).

3) Au niveau autonomie, je ne suis pas certain qu'un MV-22 soit beaucoup performant qu'un hélico de manoeuvre conventionnel. Et pour des dérivés d'attaque, ça risque d'être plus ou moins la même chose.

4) Les hélicos offrent des capacités offensives qu'un avion n'a pas, vu que ce dernier est souvent obligé de faire des passes. Hors, un Tiltrotor risque plutôt d'être utilisé comme un avion que comme un hélico, la maniabilité (et donc la vulnérabilité) et la consommation en carburant en mode hélico n'étant pas à mon avis pas favorables à une telle utilisation (par rapport à un hélico d'attaque conçu dès le départ pour et très maniable).

5) Une fois la tête de pont sécurisée, une base avancée sera de toute façon établie à terre (ne serait-ce que pour faciliter les transferts de carburant et de marchandises). Donc même si les hélicos et MV-22 restent dans un premier temps basé sur le LHA/LHD, rien n'empêche d'installer un poste avancé de ravitaillement en carburant et en armement sur cette base avancée, chose qui serait de toute façon utile même pour un tiltrotor d'attaque. Et à ce moment, la vitesse n'est toujours pas des plus déterminantes.

6) en mode assaut aéroporté (sans ravitaillement en vol), le rayon d'action des MV-22 n'est pas énormément plus grand que celui d'un hélico conventionnel. Par contre, vu sa vitesse plus élevée, le taux de rotation est plus important.

Après reste le cas des assauts uniquement aéroportés à longue distance (ou des missions d'infiltration pour les CV-22 de l'USAF), comme réalisé en Afghanistan (débarquement des premières troupes Marines sur territoire afghan). Dans ce cas, de tels engins peuvent être utiles, à condition qu'ils aient une capacité de ravitaillement en vol. Mais même sans, il y a des solutions alternatives. Par exemple lors de l'assaut en Afghanistan, si je ne dis pas de bêtises, les AH-1 ont participé et ont été ravitaillés au sol avec du carburant transporté en CH-53.

effectivement .

tu as éclairé  ma lanterne vitesse grand V  =) ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vitesse où s'est déroulée le ravitaillement entre le MV-22 et le Hornet : 210 kt

Ce qui aurait son intérêt si on avait un jour un HTH X3 voire un remplaçant X3 du EC-225 :

un Ravitaillement serait envisageable techniquement parlant tout au moins...

 

 

During the Aug. 29 test, the two aircraft were traveling at 210 kt. The high-speed version of the hose/drogue refueling system is designed to be deployed at 185 kt. and function at up to 250 kt., Sparks says.

8fa6133b-abca-4381-83c0-9da450201621.Lar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas que la vitesse il faut connaître aussi le profil de mission type de la nounou ...

 

Est-ce que l'on accompagne le raid en étant capable de délivrer une bonne quantité de pétrole à mi chemin de l'objectif, ou bien le but est d'offrir le kérosène nécessaire en vue du p-a pour permettre aux avions rentrants de faire leurs circuits d'appontage avec le minimum requis ?

 

La masse maxi au décollage n'est plus la même

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas que la vitesse il faut connaître aussi le profil de mission type de la nounou ...

 

Est-ce que l'on accompagne le raid en étant capable de délivrer une bonne quantité de pétrole à mi chemin de l'objectif, ou bien le but est d'offrir le kérosène nécessaire en vue du p-a pour permettre aux avions rentrants de faire leurs circuits d'appontage avec le minimum requis ?

 

La masse maxi au décollage n'est plus la même

C'est clairement un des paramètres parmi d'autres, mais en tout cas cela démontre une faisabilité d'un ravitaillement de jet à des allures beaucoup plus basse que la vitesse de croisière (et de ravitaillement)  usuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas que la vitesse il faut connaître aussi le profil de mission type de la nounou ...

 

Est-ce que l'on accompagne le raid en étant capable de délivrer une bonne quantité de pétrole à mi chemin de l'objectif, ou bien le but est d'offrir le kérosène nécessaire en vue du p-a pour permettre aux avions rentrants de faire leurs circuits d'appontage avec le minimum requis ?

 

La masse maxi au décollage n'est plus la même

 

Il y a la réponse dans l'article, 5.4t de fuel maxi a distribuer. Faut voir la masse du systeme de distribution et des réservoir additionnels pour savoir combien de kero le MV22 peut encore embarquer pour sa "consommation personnel". Mais bon forcément l'un dans l'autre ca doit pas aller tres loin.

 

J'ai un peu de mal a voir l'usage jusqu’à 250kts. L'objectif serait de ravitailler potentiellement des F35B pour éviter a d'autre F35B d'avoir a le faire au cas ou?! Parce que pour ravitailler des hélico y a pas besoin d'aller si vite, et hors aéronavale les C130 le font très bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être que les Marines se préparent à des situations ou l’avion C-130 ne sera pas disponible.
Il doit bien exister des iles suffisamment isolées pour qu’un C-130 ai du mal à les rejoindre avec une charge de carburant suffisante.

Et cela permet d’avoir une organisation plus simple. PA + Hélicoptères + F-35 + ravitailleur qui se baladent ensemble.

Par contre, c’est plus couteux qu’un C130…
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un autre usage pourrait être des ravitaillements entre MV/CV-22.

 

Genre pour l'USAF, des CV-22 sont déployés rapidement par C-17/5 à un endroit éloigné de la planète, et au lieu d'attendre qu'un MC-130 équipé pour le ravitaillement arrive ou pour rendre le déploiement plus discret (rayon d'action plus faible des C-130 donc nécessité de faire plusieurs étapes jusqu'à destination, ce qui fait perdre du temps et est moins discret. Surtout qu'un C-17/5 peut transporter tout et n'importe quoi, alors que l'utilité d'un MC-130 est assez clair…)

 

Ou pour les Marines/Navy*, un groupe aéronaval ou amphibie se trouve loin du 1er KC-130 des Marines ou MC-130 de l'USAF disponible, et une mission de sauvetage à long rayon d'action doit être lancée rapidement pour récupérer des pilotes ou autres.

 

 

*la Navy envisage éventuellement d'acheter des V-22 un jour. De plus des essais avec des MV-22 assurant le COD ont déjà été réalisés par la Navy.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,410
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,716
    Total Topics
    1,250,060
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries