Scarabé

L'ordre de bataille de l'armée de terre

Recommended Posts

A vrai dire, je ne sais pas trop comment sont foutus les test d'admission dans l'AdT.

Est-ce qu'il y a des barèmes différents et/ou des épreuves en plus ou en moins selon le type d'unité?  Qui fait passer les tests? 

 

Si je regarde comment font les Fus, ce sont les instructeurs de l'Ecole qui font passer les tests physiques, abdos, luc, monter à la corde, marche avec sac et toussa, Puis il y il a le truc éliminatoire: tu peux nager 200 m et plonger à 3m  ou pas; c'est impératif pour le métier

 

En fait les gens vont dans un bureau de recrutement de l'armée de terre et partent ensuite dans un centre pour faire les tests physique .

 

quand tu finis les tests , le gars voit un type qui te demande ce que tu veux faire ,et de là on voit ce que peuvent donné tes résultats physique et psychologique .

 

Après le gus rentre chez lui avec les prévisions de recrutement dans les mois qui suivent ,et avec son recruteur le dossier est envoyé au réunion des DRH des régiments à Paris et voient les dossiers des candidats .

 

tel mois tel régiment recrute et là s'est varié ,TAP ,infanterie ,artillerie ,cavalerie ,TDM ,génie etc ...

 

Donc le régiment accepte ou pas tel candidat .

 

Le fiston avait bien assuré au test physique et psychologique ,et s'est vu rejeté par le 8°RPIMa ... qui le trouvé trop jeune peut-être ,habitant trop au nord  ... m'enfin pas trop jeune quand le fiston est descendu faire une préparation militaire dans ce même régiment  ...

 

Donc après le candidat attend qu'un régiment l'intéresse au prochaine cession DRH à Paris .Sauf que la sa peut duré plusieurs mois avant de trouvé le régiment que l'on voudrait rejoindre ,tout en étant pas certain d'être pris .Donc résultat le fait d'attendre trop long fait qu'on attendra pas une cession de plus .

 

Enfin voilà un truc un peu compliqué ...

 

Bon au final le fiston est pas déçus d'avoir rejoint le RICM ,mais ce pose des questions quand il voit qu'une connaissance qui a moins bien réussi aux tests que lui a était pris au 1°RCP ...

 

Mais bon voilà s'est comme sa .

 

Mais faut plus lui parlé des TAP .

Share this post


Link to post
Share on other sites

A vrai dire, je ne sais pas trop comment sont foutus les test d'admission dans l'AdT.

Est-ce qu'il y a des barèmes différents et/ou des épreuves en plus ou en moins selon le type d'unité?  Qui fait passer les tests? 

 

Si je regarde comment font les Fus, ce sont les instructeurs de l'Ecole qui font passer les tests physiques, abdos, luc, monter à la corde, marche avec sac et toussa, Puis il y il a le truc éliminatoire: tu peux nager 200 m et plonger à 3m  ou pas; c'est impératif pour le métier

Pour l'armée comme pour les Fus ou les CPA, n'y aurait-il pas intérêt à avoir une phase supplémentaire de préparation surtout physique pour les recrues ayant les aptitudes mentales/psychologiques requises, et une bonne santé, afin de les mettre au niveau requis pour l'entrée? Le processus de sélection tel que vous le décrivez me semble, outre ses problèmes et aléas, évoquer des forces qui font une fine bouche dont ils n'ont pas les moyens étant donné l'état du niveau des candidatures en quantité, si bien que je me demande s'il ne faudrait pas trouver un moyen plus efficace d'intégrer une plus large portion de ceux qui ont la volonté, la cervelle et la santé, mais manquent juste du niveau physique. Ca semble con de se plaindre des recrues qu'on a (et d'en intégrer apparemment quand même un certain nombre qui ne correspondent pas à ce qu'on veut), ce qui revient à pisser contre le vent: l'état de forme physique dans une société développée est généralement pas terrible, et le niveau de volontariat est ce qu'il est dans un pays sans menace directe: autant pas écarter les bonnes volontés, qui sont une ressource rare. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'armée comme pour les Fus ou les CPA, n'y aurait-il pas intérêt à avoir une phase supplémentaire de préparation surtout physique pour les recrues ayant les aptitudes mentales/psychologiques requises, et une bonne santé, afin de les mettre au niveau requis pour l'entrée? Le processus de sélection tel que vous le décrivez me semble, outre ses problèmes et aléas, évoquer des forces qui font une fine bouche dont ils n'ont pas les moyens étant donné l'état du niveau des candidatures en quantité, si bien que je me demande s'il ne faudrait pas trouver un moyen plus efficace d'intégrer une plus large portion de ceux qui ont la volonté, la cervelle et la santé, mais manquent juste du niveau physique. Ca semble con de se plaindre des recrues qu'on a (et d'en intégrer apparemment quand même un certain nombre qui ne correspondent pas à ce qu'on veut), ce qui revient à pisser contre le vent: l'état de forme physique dans une société développée est généralement pas terrible, et le niveau de volontariat est ce qu'il est dans un pays sans menace directe: autant pas écarter les bonnes volontés, qui sont une ressource rare. 

 

Oui ce n'est pas faux ,et comme déjà dit un chef de section a vu des mecs moins physique (en sport ) mais assuré carrément en Afghanistan ,en comparaison de gars qui était vu comme plus physique .

 

Maintenant ,la donne assez étrange s'est celle que j'explique ,pourquoi un profil qui réussi bien aux tests et pas pris alors que d'autres ont fait moins bien sont pris dans des régiments TAP ?

 

Maintenant ,dans le cadre des fusiliers marins sa reste encore du domaine du possible de trouvé des profils qui assurent ,et l'effectif des fusiliers marins sa représentent un gros régiment donc  ,pas mal de candidats avec le potentiel qui va bien pour moins de postes en comparaison de l'armée de terre .

 

Cela pourrait évoluer avec l'augmentation des effectifs des fusiliers marins , le seuil de qualité devenant moins évident à trouvé .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les Fus, ils sont à 3 candidats par poste (peut-être plus certaines années) ils peuvent trier; même si ce n'est pas une assurance 100% 

Pour la question de la préparation, les PMM marchent bien et la réserve Fus aussi (il y a autant de Fus réserve ops que d'active) ça fait de bonnes portes d'entrée / préparation. 

Pour l'AdT, il y a plein de trucs  possibles, PM, PMS, PMFS, PMP, stages de découverte, volontaire 1 an,  faut encore que les mecs se bougent le cul...

Que faire de plus? 

A mon sens, le pb de l'ADT c'est peut-être une gestion trop centralisée et des formations initiales soi disant centralisées, mais qu'en fait sont déterminées par les régiments.  

A la Légion, tu t'engages à la Légion, tu fais la formation et t'est dispatché ensuite. A mon sens c'est beaucoup plus pro, plus adapté à une armée professionnelle. 

 

NB J'oubliais Ecole des Mousses, une excellente idée d'avoir ré ouvert cette école.  

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les Fus, ils sont à 3 candidats par poste (peut-être plus certaines années) ils peuvent trier; même si ce n'est pas une assurance 100% 

Pour la question de la préparation, les PMM marchent bien et la réserve Fus aussi (il y a autant de Fus réserve ops que d'active) ça fait de bonnes portes d'entrée / préparation. 

Pour l'AdT, il y a plein de trucs  possibles, PM, PMS, PMFS, PMP, stages de découverte, volontaire 1 an,  faut encore que les mecs se bougent le cul...

Que faire de plus? 

 

Peut-être ne pas aborder le problème ainsi, comme si l'armée était en position d'être le consommateur et non le vendeur; l'état actuel des choses fait que c'est plutôt largement l'inverse. Mon point était de demander si, dans la masse de ceux qui ne sont pas acceptés aux test d'entrée, il n'y a pas une proportion élevé de gens qui pourraient convenir s'ils avaient juste un peu (ou plus qu'un peu) plus de physique, ce qui est une chose qui ne demande que du travail et un peu de temps, et fondamentalement, ne coûte pas vraiment cher. Du coup, si la dite proportion est significative, ne pas renvoyer ces personnes chez elles à ce stade devient de la politique de vente assez basique: on ne laisse pas filer le client, il est beaucoup trop rare, même s'il n'est pas immédiatement ce qu'on espère. Si tout ce qu'il faut pour en faire la recrue qu'on veut, c'est une phase de transition de X temps pour le mettre à niveau, pourquoi s'en priver? Le tout étant qu'une fois qu'il s'est présenté au recrutement, ON NE LE LAISSE PAS PARTIR s'il répond aux autres critères voulus (santé physique et mentale, QI....). S'il faut dans le même temps le remettre à niveau sur des points comme le niveau scolaire (dans une mesure ou une autre), c'est pareil: si les seuls obstacles sont basiques, autant pas se priver. 

 

Quand il y aura 20 candidats, dont 10 bons, pour un poste, on pourra revenir à la sélection façon fine gueule flemmarde et attendre que les candidats se documentent par eux-mêmes sur les possibilités de préparation pré-recrutement et se bougent pour les trouver, prendre sur leur temps.... Quand c'est pas le cas, il faudrait plus aller voir comment les réalités du marketing fonctionnent, notamment sur la façon dont on perd facilement des clients: un type qui a été au recrutement et s'est fait dire qu'il était inapte, pas au niveau.... Faut pas compter dessus pour que beaucoup retentent la chose. Ca, c'est de la perte significative, à un moment où les forces ont moins les moyens de se comporter ainsi. Au lieu de favoriser l'envie de s'enrôler, ça tue les motivations là où les cultiver (faire passer une motivation naissante, ou épidermique, à un stade de vocation, pour illustrer) ne reviendrait pas forcément très cher. 

 

Plus largement, avoir une politique de corps de cadets significative (soit une politique encore plus en amont) comme en Angleterre (plus de 100 000 jeunes) serait pas du luxe, pour créer un plus vaste pool de motivations potentielles et de sympathie pour l'armée. 

 

Si rien de ce genre n'est fait, je crois que l'Armée perd tout droit à se plaindre de la qualité et de l'effectif des recrues: elle ne fait rien, ou pas grand-chose, pour avoir plus et mieux. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois juste un truc à dire sur ce sujet légèrement hs. L'état physique au moment du dépôt du dossier est quand même un signal fort. L'armée cherche a priori des gens qui peuvent se maintenir dans un état de forme raisonnable sans qu'elle ait besoin d'être sur leur dos H24.

Par contre +1 pour les cadets Brit, j'ai toujours trouvé le système intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le fond je suis d'accord, il faudrait développer un système de "cadets"   qui pourrait s'articuler avec les PM

Maintenant, pour illustrer les fondamentaux, qui devraient être acquis. 

On considère qu'actuellement 50 % des enfants qu'arrivent au collège ne savent pas nager.

Dans une ville comme Marseille, c'est même 80%; c'est, parait-il, un des paradoxes des villes côtières qui n'investissent pas dans les piscines au prétexte qu'il y a la mer... Dans le même sens, la moitié des piscines sont inutilisables en hiver, au moment où les enfants devraient apprendre...

Et encore, savoir nager pour 90% de la population c'est 50 m, quand c'est pas 10m. Le % capable de faire 200 m et une apnée dans la foulée...

On pourrait prendre la marche, la marche en montagne; combien de gens marchent vraiment, nonobstant le développement de la rando  ces dernières années et surtout que % concerne les jeunes gens susceptibles de s'engager...? 

Le ski ça doit concerner 9% de population, à mon avis chez les prolos ça doit tendre à zéro..;

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le fond je suis d'accord, il faudrait développer un système de "cadets"   qui pourrait s'articuler avec les PM

Maintenant, pour illustrer les fondamentaux, qui devraient être acquis. 

On considère qu'actuellement 50 % des enfants qu'arrivent au collège ne savent pas nager.

Dans une ville comme Marseille, c'est même 80%; c'est, parait-il, un des paradoxes des villes côtières qui n'investissent pas dans les piscines au prétexte qu'il y a la mer... Dans le même sens, la moitié des piscines sont inutilisables en hiver, au moment où les enfants devraient apprendre...

Et encore, savoir nager pour 90% de la population c'est 50 m, quand c'est pas 10m. Le % capable de faire 200 m et une apnée dans la foulée...

On pourrait prendre la marche, la marche en montagne; combien de gens marchent vraiment, nonobstant le développement de la rando  ces dernières années et surtout que % concerne les jeunes gens susceptibles de s'engager...? 

Le ski ça doit concerner 9% de population, à mon avis chez les prolos ça doit tendre à zéro..;

Entièrement d'accord avec une bonne partie sans compter que pour la natation, à l'école, les profs d'EPS résument ça à faire des longueurs et on doit se démerder si on ne fait pas bien le mouvement, ils ne nous corrigeront jamais. Et généralement, ça n'encourage pas à aimer la natation. Il y aussi sûrement un travail à faire à ce niveau. 

 

Pour la marche en montagne, tu parles de quel type de marche ? La rando d'une journée ? La rando où on part pour plusieurs jours et on campe dans la verte au passage ? La raquette. Je trouve qu'à la limite c'est le moins compliqué car là c'est plus de l'habitude d'en faire qui permet d'aider à s'améliorer. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois juste un truc à dire sur ce sujet légèrement hs. L'état physique au moment du dépôt du dossier est quand même un signal fort. L'armée cherche a priori des gens qui peuvent se maintenir dans un état de forme raisonnable sans qu'elle ait besoin d'être sur leur dos H24.

 

 

Peut-être, mais mon point était de souligner qu'elle n'en a pas suffisamment qui se présentent à ses portes: elle n'a pas les moyens de faire la fine bouche. Si elle veut des recrues au niveau, qu'elle mette ceux qui se présentent (et qui peuvent l'être, évidemment) au niveau. C'est ça que j'entends quand je dis que l'armée devrait se rendre compte qu'elle n'est pas le consommateur dans l'histoire; l'état du "marché" semble plutôt la mettre de l'autre côté de la barrière. Au final, ça fait quoi d'avoir un cursus additionnel (quelques mois de plus) dans le cours du processus de recrutement pour une proportion X des recrues, qui les mettrait en forme et permettrait de retenir un plus grand nombre de ceux qui ont l'envie? Une sorte de "sas" en somme. Ca coûte des clopinettes, et ça permet de garder une plus grande portion des vocations potentielles (qu'elles soient embryonnaires ou un peu plus) pour les cultiver. 

Parce qu'en l'état des choses, c'est plutôt l'armée qui doit envoyer un "signal fort" envers ses bassins de recrutement, plutôt que l'inverse, si elle veut faire grimper ses chiffres et son niveau de ce côté.

Considérer que la population est là pour lui fournir des recrues en quantité et qualité suffisantes (qui doivent être bien contentes qu'on les laisse entrer), soit l'essence de la position de fond actuelle sur laquelle repose le recrutement, c'est un bon moyen pour ne pas avoir ce qu'on veut. S'il n'y a pas assez de recrues au niveau, hé ben on les met au niveau. S'ils ont l'envie et pas la forme, on les met en forme; s'ils ont l'envie et pas assez le goût ou l'habitude de l'effort physique, on les y met. Plus on met de sas dans un cursus linéaire où à aucun moment l'armée ne lâche ou ne perd de vue celui qui a fait le geste de se présenter initialement, plus elle en gardera, et ce au prix de quelques efforts pas très compliqués pour mettre à niveau un volant plus ou moins importants de personnes ne présentant par ailleurs pas de problèmes. 

Se comporter en consommateur final qui part du principe qu'il ne peut avoir qu'une seule sorte de matière première n'est pas une grande garantie de réussite.... Et je suis pas sûr que ce soit un signe d'intelligence de la part d'une institution à qui le marché n'est pas très favorable de façon structurelle (vu les taux d'inactivité, surtout chez les jeunes, il devrait y avoir une masse de gens aux portes, et largement de quoi écrémer; c'est pas le cas). 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as sans doute raison, Tancrède.  Mais, peut-être que le fond de l'affaire n'est pas exactement à cet endroit.   

Il faudrait savoir si les difficultés dans le recrutement concernent aussi les officiers et/ou sous-officiers (Bac et au-delà) ou seulement les EV...

C'est peut-être le paradoxe, les plus diplômés (qui pourraient faire autre chose...) sont ceux qui se voient offrir des formations longues, qui peuvent intégrer la montée en puissance physique (quoique à mon avis leur niveau est supérieur à la moyenne de la pop, au moins dans les pratiques, genre natation, ect)    et les perspectives de carrière. 

Alors que la "piétaille" aura droit à une relative absence de perspectives, des carrières courtes. L'effet pervers, c'est que former un mec pour 4 ans il faut que ça soit rentable, donc investir le minimum syndical.  Au bout, surnageront les meilleurs ou les plus endurants au système...

Sur le fond je pense que l'armée ne pense pas encore, pas vraiment, en professionnels.  Sans doute le système de pensions, pensé autre fois comme un "privilège" de "caste"  est un peu anachronique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as sans doute raison, Tancrède.  Mais, peut-être que le fond de l'affaire n'est pas exactement à cet endroit.   

Il faudrait savoir si les difficultés dans le recrutement concernent aussi les officiers et/ou sous-officiers (Bac et au-delà) ou seulement les EV...

C'est peut-être le paradoxe, les plus diplômés (qui pourraient faire autre chose...) sont ceux qui se voient offrir des formations longues, qui peuvent intégrer la montée en puissance physique (quoique à mon avis leur niveau est supérieur à la moyenne de la pop, au moins dans les pratiques, genre natation, ect)    et les perspectives de carrière. 

Alors que la "piétaille" aura droit à une relative absence de perspectives, des carrières courtes. L'effet pervers, c'est que former un mec pour 4 ans il faut que ça soit rentable, donc investir le minimum syndical.  Au bout, surnageront les meilleurs ou les plus endurants au système...

Sur le fond je pense que l'armée ne pense pas encore, pas vraiment, en professionnels.  Sans doute le système de pensions, pensé autre fois comme un "privilège" de "caste"  est un peu anachronique. 

Oui, il me semble qu'il y a vraiment un problème de fond dans la mentalité qui adresse les problèmes: les structures et solutions en place découlent d'une mauvaise approche (comme toujours, la première faute est au niveau de la stratégie  :cool: ). Une des raisons pour lesquelles je ne pense pas que multiplier les spots de pub à effets spéciaux, ou les outils de com en tous genres, améliorera beaucoup la situation du recrutement. En l'état de l'approche, c'est en grande partie du gaspillage, vu ce que coûte une campagne de com (et les espaces publicitaires orchestrés dans un bon plan médias en particulier). 

 

Peut-être que les 4 ans aussi, c'est un problème: le système des contrats US de 8 ans (ventilés différemment selon les individus: une partie dans l'active, une dans la réserve) me semble plus intelligent. 

Ceci dit, entièrement d'accord sur les plus diplômés: en général, ceux qui ont été plus longtemps dans une structure (qui offre la plupart du temps un cadre de vie "généraliste" ou des incitations à en avoir, plus une socialisation elle aussi incitative) sont en meilleure forme. Que l'armée se comporte ainsi, et elle renforce l'inégalité (donc la différenciation) des situations. C'est un peu con, surtout quand l'inverse ne coûterait pas des masses et offrirait des opportunités de "militariser" par paliers plus progressifs une jeunesse qui n'est pas forcément si mentalement disponible à la transition du civil vers le militaire (dans ses réalités de tous les jours); là encore, une façon de limiter le "taux de dégoût", les abandons en cours de route qui pourraient être évités avec une autre approche. Il y aura toujours des incompatibles avec la réalité militaire, mais je doute fortement que tous ceux qui partent -ou même la majorité- en soient: moins on est manichéen dans son approche ("tu es apte/compatible, ou tu l'es pas"), mieux on filtre et plus on garde. 

 

Bien sûr, quand le jour reviendra où des masses hurlantes et innombrables, faites des meilleurs exclusivement, se présenteront aux bureaux de recrutement, il sera temps de revenir au "tu fais l'affaire ou tu dégages", avec sans doute aussi l'option d'en tuer un maximum à l'entraînement :blink: , juste par nostalgie ??? , en se disant que ça fait du bon écrémage et que ça motive et endurcit les autres. Mais en attendant.... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais lu dans un Raids magazine spéciale Royal Marines que les brits avaient évolué leur formation physique ,le but étant d'atteindre un meilleur rendement sans dégoûté une recrue ,prenant en compte les qualités des chaussures ,faisant évolué vers des modèles mieux adapté à des pieds qui n'ont plus l'habitude de "marcher" ( idem pour les sacs à dos ) ,les meilleurs soins et matos de soins pour les petits bobos au pied ...Idem pour les rations de combat ...

Les brits ont pris en compte le fait que les jeunes étaient moins sportif et qu'il fallait avoir un parcours évolutif dans la formation de base .

 

L'USMC a même développé un peloton pour les recrues ayant un surpoids ,permettant à celle-ci de perdre du poids et d'ainsi regagné un peloton "classique" ,et cela déjà dans les années fin 80 .

 

Donc je suis d'accord avec tout le monde ,on a pas encore l'esprit professionnel dans la manière et géré le recrutement ,et les recrues à la formation .

 

Justement le problème et bien là dans l'armée de terre ,on forme mais même si cela se fait dans des formations brigade ,ce sont des cadres du régiment qui s'ne chargeront .

 

Donc au final ce n'est pas une centralisation avec un corps d'instructeur fixe .

 

Enfin voilà , on parle d'investissement mais tout les engagés brits ne font pas forcément un deuxième contrat ,et pourtant on va les géré de manière évolutive dès la formation de base .

 

De plus une chose que l'on devrait prendre en compte ,s'est le corps des sous/officiers .

 

En GB le chef de groupe est un corporal ,soit l'équivalent d'un caporal/chef ,ce qui amène à voir une moins grosse densité de sous/off .De plus il ne me semble pas y avoir une école de sous/officier en GB , on passe par le régiment en prenant les mdr pour évoluer vers une carrière de sous/off .

 

Dans l'USMC un chef de groupe est un sergent ,sauf que celui-ci passe une période de mdr avant d'évoluer vers une carrière de sous/off .

 

Donc au final on garde un système qui n'est plus de mise au vu d'une professionnalisation .

 

En Afghanistan ,la corvée de chiotte ,brûlé de la merde on file une prime ... Donc cela ne devient plus une corvée ...chez les brits .

 

Chez les US on paie pas mais bon ,on est dans une autre optique ,étant donné que l'évolution est vu comme plus direct puisque passant par une phase de mdr avec possibilité de devenir sous/off .

donc on ce tape la merde une période mais il y a toute les possibilités pour ne plus faire de la "merde" .

 

Actuellement ,on a un système qui propose une école de sou/off en mode direct ,et semi direct  . Ce qui semble carrément déconnecté de la réalité ,enfin pour l'armée de terre .

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Fusiller,merde tu m'as devancé de quelques secondes. :D

 

Si j'ai bien compris,on parle de recréer 2 régiments ? 

Edited by Oshkosh

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que ce seront des escadrons d'aide à l'engagement (EAE) qui soutiendront dans l'action les escadrons blindés sur 10 RC ou Leclerc puisqu'il n'est pas prévu d'augmenter le nombre global de chars en dotation (grosso modo 200 Leclerc et 250 10 RC, bientot EBRC - Jaguar).

 

Par contre les escadrons blindés vont voir leurs effectifs en chars et VBL augmenter suite à la ventilation des matériels du 4eme Dragons dissout.

Edited by EOA

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Fusiller,merde tu m'as devancé de quelques secondes. :D

 

Si j'ai bien compris,on parle de recréer 2 régiments ? 

:happy:

 

Au moins 1 sur, le Rgt interarmes Scorpion. Mais, c'est une unité expérimentale pour le programme Scorpion, faudra voir s'il va durer.

L'autre, le Rgt prestigieux qui renaît de ses cendres,  je propose au choix :

1er RAMa à la place du 11 RAMa 

1 Rgt de Chasseurs ou de Chasseurs Alpins

1 Nouveau Rgt de Chars Leclercs ; histoire d'avoir deux par division

La 13 DBLE 

D'autres idées?

 

@ LBP, ça peut être des escadrons de réco, ce genre de trucs, pas forcement que des chars 

Share this post


Link to post
Share on other sites

1 Rgt de Chasseurs ou de Chasseurs Alpins

 

 

Il y a deja un 1er régiment de chasseurs, le 1er Régiment de chasseurs de Verdun sur Leclerc. Si tu parles de chasseurs à pied ou alpins on emploie l'appellation de "bataillon". Il existe le 16eme bataillon de chasseurs de Bitche, dernier descendant des glorieux bataillons de chasseurs à pied de la Grande Guerre, et 3 bataillons de chasseurs alpins.

 

1 Nouveau Rgt de Chars Leclercs ; histoire d'avoir deux par division

 

 

Ca paraitrait logique afin d'avoir un modèle équilibré mais on a pas dissout pour rien le 4eme RD sur Leclerc il y a quelques mois. L'objectif est la réduction du nombre de chars lourds donc ca serait très suprenant malheureusement qu'on cré à nouveau un tel régiment.

Les besoins vont plutot vers des renforcements en infanterie ou en génie.

 

La 13 DBLE

 

 

 

Elle exite toujours! Elle est basée aux EAU.

Share this post


Link to post
Share on other sites

EOA

 

1 ) Pour les chasseurs, je pensais à un élément infanterie au sein la brigade de montagne. Autant pour moi, pour cette facilité de langage, je pensais évidemment bataillon 

2 ) Je sais bien que la 13 DBLE existe toujours. Mais, c'est devenu une sorte de détachement terre, à la façon des Rgt IM d'outre mer ou prépositionnés; Même si la dominante Légion est toujours forte, à la réserve de ma compréhension,  le détachement VBCI  n'est pas forcement Légion, le détachement artillerie ça va de soi que non. 

 

Pour les Rgt, faut l'équilibre pas seulement en termes de N Chars. Comme tu le signales, les nouveaux escadrons seront probablement des reco / EAE . 

Par ailleurs, l'idée maîtresse du Grand Sachem, c'est d'avoir une structure qui puisse englober des remontées en puissance ou supporter des variations d'effectifs, sans bouleverser l'orga en permanence 

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites

le 1er grenadier

 

 

+1

 

Son héritier est d'ailleurs le 94ème Régiment d'infanterie! 5 citations en 14/18 et fourragère aux couleurs de la médaille militaire. C'est le Cenzub qui a repris ses traditions aujourd'hui mais c'est un beau régiment que l'on pourrait voir récréé!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu entends quoi par là ?

j'entends que dès qu'ils ont un coup dans le nez ils sont incontrôlables.

 

Je peux me tromper mais il pense probablement à la hiérarchie parallèle.

Oui, il y a de ça aussi, quand certains cabos ont plus d'autorité que des cadres par exemple, j'ai aussi déjà vu le phénomènes mais à un point de vu religieux avec un prédicateur qui avais plus de pouvoir qu'un lieutenant alors qu'il était 1ère classe, un truc incroyable.s.

Edited by Hilariovespasio
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle exite toujours! Elle est basée aux EAU.

Plus pour très longtemps selon les bruits de couloirs (pas ceux de la popote caporaux chefs du vendredi).

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'entends que dès qu'ils ont un coup dans le nez ils sont incontrôlables.

 

Souvenirs d'armoires à glace polynésiennes, genre retour de bordée du vieux chouf + 10 ,  le "petit" Fus à l'aubette  :wacko:   :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 9ème zouaves !! A ma connaissance personne n'a reprit les traditions des zouaves, après le CEC et l'EAI.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,692
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries