Scarabé

L'ordre de bataille de l'armée de terre

Recommended Posts

Je me suis fait cette réflexion sur le format de l'Armée de Terre .

 

Le 21ème RIMa semble parti pour une période embarquée et cela de manière régulière à chaque mission Jeanne d'Arc tout les ans .

Je me demande si l'armée de Terre ne va pas finir par réorganiser le cycle de rotation des unités des BLB et des BL au 5ème RIAOM . 

Comme la mission Jeanne d'Arc passe tout les ans , il serait judicieux que cela coïncide avec la présence au 5ème RIAOM d'unités de la 9ème BIMa et 6ème BLB

Ce serai l'occasion de faire travailler l'amphibie, même si bien évidemment une manip sur Djibouti s'est plutôt un transit maritime vu la petite distance entre l'embarquement à Djibouti et là zone où l'on débarque régulièrement du côté de Arta plage pas loin des champs de tir et de manœuvre de Myriam. 

Pour la flotille Navale , sa reste quand même une bonne occasion pour travailler la mission Jeanne d'Arc. 

S'est cool .

 

En fait je vois sa comme une organisation logique qui verrait chaque brigades spécifique pouvoir mettre à profit les RIAOM pour mettre en pratique leur spécialité. 

Les 2 BB ont avec le 5ème cuirassiers pour travailler le combat inter-arme blindé aux EAU. 

Mais comme je l'avais expliqué dans un autre message, l'optique s'est de pouvoir déployer en cas de grosse crise en mode haute intensité une force à dominante blindée .

Mais pour ce faire il faudrait que l'une des BB qui servirait de socle soit renforcer . De facto l'organisation en mode division logique.  1 division s'est 1 BB , 1 BLB , 1 BL .

De facto le régiment de VBCI  d'une des  BLB pourrait renforcer la BB servant de socle à cette force déployée en mode haute intensité. 

Dans une action d'ensemble qui nécessiterait l'emploi des 3 milieu , la BLB sans son régiment VBCI aimerait un gros GTIA amphibie , et la BL offrirait une capacité en mode infanterie légère pour l'aéromobile ou son emploi dans son milieu de prédilection  ( Montagne par exemple ) , ou OAP , voir offrir une force mode BLB ( les BL ont double casquette ) pouvant seconder la BB en assurant le contrôle de Zone dans la zone saisie et dépasser par la pointe de l'offensive .

L'intérêt des VBCI dans les BLB s'est d'offrir aussi une capacité d'appui au Griffon lorsque l'on doit gérer du basse intensité 

Donc il est logique que les VBCI des BLB puissent apprendre à travailler en mode BB .

Si je ne dis pas de connerie le 2èmeRIMa à actuellement une cie sur VBCI aux EAU . Si les CAESAR et les Leclercs sont armé par des unités issu de la BB appartenant à la même division que la 9ème BIMa, je pense que ma vision ce rapprochera de que je suppose être là vision de l'armée de terre. Bon le temps que sa ce mette en place de toute façon on aura quand même un début de travail en mode blindé mécanisé même en travaillant avec des unités de la BB d'une autre division. 

 

 

 

Les 2 BLB bien évidemment avec le 5ème RIAOM font de même au niveau inter-arme BLB , et cela dans le semestre ou passerait le BPC pour la mission Jeanne d'Arc .

Donc il faudra voir avec la Marine sur la possibilité d'organiser un cycle de rotation qui pourra coller avec la mission Jeanne d'Arc.  

Si en plus il y a la section du 21ème RIMa embarqué, la on peu programmer concrètement un exercice amphibie.

Comme il y a aussi les commandos Marines sur Djibouti de facto on aurait tout les acteurs logiquement prévue pour une opération amphibie .

Dans l'autre semestre ou le BPC ne passerait pas les deux BL tourneraient pour aussi s'entraîner en GTIA BLB car  les deux BL ( Montagne et TAP ) ont une double casquette ( BLB ) .

Le côté spécialiste milieu difficile aussi travailler , les TAP pouvant faire des sauts aussi sur Djibouti et le terrain accidenté intéressant pour Les Alpins.Ont peu dans le contexte milieu difficile programmer des formations plus pointue pour les unités 11ème BP et Montagne .

Certes les 2 BLB peuvent profiter aussi de la formation en zone désertique mais adapté .

Je pense que ce système de rotation prenant en compte tout ces paramètres rendrait plus concret la spécificité de chaque brigades en rentabilisant le temps passé sur la projection Djibouti et EAU .

Idem pour le Gabon et la Guyane ( au moins une cie TAPet Montagne pour la Guyane pour le travail en jungle  ) .

Au Gabon il y aura la possibilité de bosser en mode " SGTIA BL" et dans le combat en jungle , idem du saut TAP est possible. 

Pour le reste, il y a pour toute les unités de toute les brigades la côte d'ivoire et le Tchad. 

Les Antilles offrant une possibilité à des unités non infanterie de faire du proterre avec 1 cie en  offrant un cadre exotique et qui change du travail technique .

Idem pour le DLEM à Mayotte et à la Réunion avec le 2ème RPIMa  ou on peu faire du proterre et du TAP

Pour le Pacifique avec la nouvelle Calédonie du proterre aussi mais aussi des unités  des 2 BLB car il  y a l'opportunité de pouvoir échanger avec l'USMC

.enfin voilà je pense que organiser de cette manière ont offre un max de rentabilité .

Pour les proterre , je pense que pour les personnels des unités ALAT , matériels, logistique, trains , génie , artillerie , cavalerie  etc ... s'est une occase de revoir les bases du combattants, "s'oxygéner " dans un cadre exotique en sortant du cadre technique. Bien évidemment on peut imaginer une section de l'ALAT être greffe à une bie, escadron afin de garder un cadre basé sur une unité homogène comme socle .

 

Pour les Brigades Légère j'imagine bien les stages montagne  proposés aux unités non Montagne que l'ont connaît actuellement, être réservé aux TAP .

Comme les Alpins et les TAP en tant que brigades ont un rôle d'infanterie légère en milieu difficile ( et la double casquette BLB ) est logique que ces unités puissent cumuler les occasions de ce préparer soit en jungle, soit en Montagne, soit en zone désertique  (  pour Djibouti comme dit plus haut un stage en zone désertique plus pointu ) .

Idem le rôle des légers s'est aussi l'assaut aéromobile , donc à travailler aussi.

Pour Barkhane je me suis dit qu'il manquait une composante légère apte  aux OAP  et assaut aéromobile. 

Cette capacité offrirait un plus tactique pour le GTIA moto/méca .

Il faudrait miser sur une compagnie mixte TAP /Alpins. 

Au début je me suis dit que ce devrait être une cie TAP qui devrait gérer mais le but serait d'avoir une permanence offrant capacité OAP e aéromobile. 

Le but s'est d'offrir une opex  opérationnelle  aux personneles de la 11ème BP et de la 27ème BIM

De facto une cie renforcée mixte TAP /Montagne offrirai un max de possibilité au GTIA de Barkhane .

Du point de vue moyens avions et hélicos on resterait dans le raisonnable par rapport aux moyens dont on dispose . Largué une  section renforcée ou héliportée une section renforcée pas ruineux. 

Du matos type quad cargo serait intéressant aussi comme équipement pour cette opex mais aussi en dotation dans le deux brigades .

 

Le top serait un jour de passer le pas en investissant dans du Chinook .

On est presque les seuls à ne pas employé ce moyen utile .

S'est con, pour une armée comme la notre qui est en mode expéditionnaire et cela régulièrement  .

Pour la France on a des camps de manœuvre spécialisé  ,CENZUB ,CENTAC , Canjuers qui va devenir un camps d'entraînement à tir réel pour GTIA

Mourmelon il me semble offre une capacité à l'entraînement cavalerie .

Suippes offre une capacité école à feu pour les régiments d'artillerie et sa s'est important , s'est bien le travail en mode GTIA mais l'artillerie à besoin de travailler en mode régiment , on l'à vu durant la 1ère guerre du golfe avec la division Daguet. Sa ne sautera pas aux d'un fantassin mais 

Il en va de même avec la cavalerie légère ou lourde .

On oubli souvent que la cavalerie légère n'est pas uniquement une spécialité qui va faire de l'appui feu pour les RI des BLB mais à aussi une capacité pour faire de l'éclairage, de la reconnaissance ou de la mission de débordement , etc ... 

Avoir un cette capacité de travailler en GTIA est très importante , mais je pense que cela pourrait nuire à l'artillerie ou aussi à la cavalerie si demain on opté pour un format " RIAOM" .

Prenons en compte que si actuellement les GTIA sont à dominante infanterie en ce basant sur nos opex passées et actuelles.  

Mais cela pourrait s'inverser avec  des opex d'un autre type ( on a pas de bouel de christal ) ou la il faudrait des GTIA à dominante cavalerie. 

Comment on pourra gérer si il n'y a plus que des régiments inter-armes ? 

Il faut garder une marge de régiments classique pour gérer aux mieux avec ce côté réversible et pas irréversible. 

Je vois souvent la mise en avant des modèles inte-armes optique battle group, Kampfgruppe , en disant que ce sont des modèles qu'il faudrait adopté. 

Oui dans l'emploi  ,mais pas de manière permanente. 

Pourquoi ?

parceque les pays qui employé ces modèles ne l'adopté pas de manière permanente , car conscient que ce serai s'enfermé dans un modèle qui deviendrait irréversible avec la perte de savoir faire dans des domaines exécuté au niveau régiment .

Je crois qu'il est là piège , croire que le format idéal ce présente sous le format de "RIAOM " à dominante infanterie. 

Donc je pense aussi que s'est une erreur de voir les brigades comme juste des réservoirs pour GTIA et que croire que le système Brigade n'est plus de mise. 

 

 

Donc l'armée de terre avec ce format actuel ce dirige sur un format très intéressant qui offre une modularité réversible. 

 

Enfin voilà comment j'imagine le truc et sur quel truc ce dirige le format armée de Terre. 

Je crois que ce format est  peut-être le modèle le plus abouti que l'on ai  connu dans l'armée française depuis très longtemps. 

Désolé pour le pavé sinon .

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite à la lecture de cet article du Colonel Goya :

http://lavoiedelepee.blogspot.com/2017/01/les-armees-africaines-face-aux-groupes.html

Dans lequel il détaille un modèle d'armée africain pour lutter contre des groupes armés qui déstabilisent le continent autour de 4 composantes :

- Un renseignement poussé

- Des troupes de combat légères, mobiles et auto-suffisantes

- Un appui principalement aérien

- Un train logistique très léger.

A partir de ce modèle, ne pourrait on pas l'adapter à nos brigades légères pour faire face aux ennemis que nous rencontrons en Afrique et au Sahel.

Avec le RHP transformé en un régiment de cavalerie (au sens de l'OTAN) spécialisé sur la reconnaissance et l'obtention de renseignement, le RAP ne garde que ses mortiers de 120 héliportables et se spécialise sur le guidage des appuis (aériens notamment). Enfin les RI deviennent des régiments motorisés équipés uniquement de matériel léger à base de VLRA, éventuellement avec des sections plus grosses que la régulière.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est presque deja le cas. Les groupements au Sahel sont à dominante cavalerie légère (10RC et majorité VBL), bien souvent les seuls appuis sont les mortiers de compagnie (81mm) ou les avions, et les régiments d'infanterie sont sur VAB (à cause de la menace ied récurrente). Hormis une compagnie vbci au Mali ou c'est vraiment chaud. 

Le probleme c'est surtout que ces groupements légers il en faudrait plutot 6, 8 ou 10 pour tenir le terrain que 2 actuellement ... et je parle pas des appuis qui font la différence comme le nombre d'hélicoptères dispos ou les drones ou les chasseurs. Et il faudrait aussi la possibilité d'aller taper les djihadistes dans leurs nouveaux sanctuaires en Algérie et en Libye ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, FoxZz° a dit :

Suite à la lecture de cet article du Colonel Goya :

http://lavoiedelepee.blogspot.com/2017/01/les-armees-africaines-face-aux-groupes.html

Dans lequel il détaille un modèle d'armée africain pour lutter contre des groupes armés qui déstabilisent le continent autour de 4 composantes :

- Un renseignement poussé

- Des troupes de combat légères, mobiles et auto-suffisantes

- Un appui principalement aérien

- Un train logistique très léger.

A partir de ce modèle, ne pourrait on pas l'adapter à nos brigades légères pour faire face aux ennemis que nous rencontrons en Afrique et au Sahel.

Avec le RHP transformé en un régiment de cavalerie (au sens de l'OTAN) spécialisé sur la reconnaissance et l'obtention de renseignement, le RAP ne garde que ses mortiers de 120 héliportables et se spécialise sur le guidage des appuis (aériens notamment). Enfin les RI deviennent des régiments motorisés équipés uniquement de matériel léger à base de VLRA, éventuellement avec des sections plus grosses que la régulière.

 

Ben c'est techniquement déjà le cas pour le RHP et le RAP. Ils fournissent d'ailleurs l'essentiel du renseignement de la BP, notamment via la BRB.

Il y a 12 heures, EOA a dit :

C'est presque deja le cas. Les groupements au Sahel sont à dominante cavalerie légère (10RC et majorité VBL), bien souvent les seuls appuis sont les mortiers de compagnie (81mm) ou les avions, et les régiments d'infanterie sont sur VAB (à cause de la menace ied récurrente). Hormis une compagnie vbci au Mali ou c'est vraiment chaud. 

Le probleme c'est surtout que ces groupements légers il en faudrait plutot 6, 8 ou 10 pour tenir le terrain que 2 actuellement ... et je parle pas des appuis qui font la différence comme le nombre d'hélicoptères dispos ou les drones ou les chasseurs. Et il faudrait aussi la possibilité d'aller taper les djihadistes dans leurs nouveaux sanctuaires en Algérie et en Libye ... 

C'est déjà le cas pour la Libye. Quant à aller frapper les "nouveaux sanctuaires" terroristes en Algérie, c'est mal connaitre le pays. Ils s'en chargent très bien tout seul.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est là qu'un bon CRAB serait utile avec un CRAB TT... du 100% pur CRAB :coolc:

Il y a 14 heures, EOA a dit :

C'est presque deja le cas. Les groupements au Sahel sont à dominante cavalerie légère (10RC et majorité VBL), bien souvent les seuls appuis sont les mortiers de compagnie (81mm) ou les avions, et les régiments d'infanterie sont sur VAB (à cause de la menace ied récurrente). Hormis une compagnie vbci au Mali ou c'est vraiment chaud. 

Le probleme c'est surtout que ces groupements légers il en faudrait plutot 6, 8 ou 10 pour tenir le terrain que 2 actuellement ... et je parle pas des appuis qui font la différence comme le nombre d'hélicoptères dispos ou les drones ou les chasseurs. Et il faudrait aussi la possibilité d'aller taper les djihadistes dans leurs nouveaux sanctuaires en Algérie et en Libye ... 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Algerino a dit :

Ben c'est techniquement déjà le cas pour le RHP et le RAP. Ils fournissent d'ailleurs l'essentiel du renseignement de la BP, notamment via la BRB.

C'est déjà le cas pour la Libye. Quant à aller frapper les "nouveaux sanctuaires" terroristes en Algérie, c'est mal connaitre le pays. Ils s'en chargent très bien tout seul.

Pour l'Algérie effectivement elle s'en charge très bien toute seule. 

Mais il y a quand même un contexte particulier avec la guerre civile algérienne , puis l'issu de celle-ci .

Le Sahel est quand même devenu la base arrière des islamistes algérien pendant de nombreuses années après la guerre civile algérienne. Donc cela pouvait-être pratique puisque le problème ce déplacé hors des frontières de l'Algérie. 

Le problème s'est que le Mali était loin d'être capable de gérer ce problème qui s'installé chez lui . Il me semble que l'armée algérienne avait lancé une fois une grosse opération côté malien mais je ne sais pas si cela s'est reproduit depuis , enfin jusqu'à l'arrivé de l'armée française dans le Sahel. 

Il me semble que la France a put avoir des possibilités en ravitaillement carburant avec l'Algérie mais je ne sais pas si cela ça plus loin en terme de relation . 

Le problème s'est que depuis que la France intervient dans le Sahel , les islamistes trouvent refuge soit en Libye, soit sur le territoire algérien. 

Au vu de la taille du territoire algérien, on comprend aisément que les islamistes peuvent y trouver refuge , et en ne s'en prenant pas aux citoyens algériens ni au forces algérienne de facto il est compliqué d'agir  ( ce qui peut s'entendresse ).

Moi je pense qu'il serait temps qu'il y ait une vrai collaboration entre français et algériens , au niveau services de renseignements et opérations spéciales. 

Maintenant s'est peut-être le cas à un certain degré au niveau renseignement .

Oui ce serait très intéressant une collaboration plus importante au niveau des FS et services de renseignements algériens et français , et cela dans une zone le long de la frontière avec le Mali , et de part et d'autres  ( avec bien évidement une limite ) .

Enfin voilà mon sentiment .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a eu ces dernières années des rumeurs sur de courtes incursions de l'armée algérienne en Libye et en Mali, mais d'après ce que j'ai compris ce serait uniquement pour traiter des terroristes qui représentent un danger trop grand. 

Oui, il y'a un accord là dessus il me semble. Les troupes françaises qui opèrent près de la frontière peuvent éventuellement se ravitailler en Algérie. Mais la coopération dont j'ai eu vent concerne surtout le renseignement, et les forces spéciales dans une moindre mesure. 

Effectivement, surveiller des frontières aussi grandes est impossible, malgré toute la bonne volonté du monde. Dernièrement l'accent est mis sur la mobilité, la détection et la puissance de feu (MI26, MI28, radars allemands assemblés localement...) et surtout un important déploiement de forces. Des barbus sont éliminés quasiment chaque semaine, et je ne parle même pas des saisies d'armes et de drogue.

Tu tapes dans le mille.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, EOA a dit :

C'est presque deja le cas. Les groupements au Sahel sont à dominante cavalerie légère (10RC et majorité VBL), bien souvent les seuls appuis sont les mortiers de compagnie (81mm) ou les avions, et les régiments d'infanterie sont sur VAB (à cause de la menace ied récurrente). Hormis une compagnie vbci au Mali ou c'est vraiment chaud. 

Le probleme c'est surtout que ces groupements légers il en faudrait plutot 6, 8 ou 10 pour tenir le terrain que 2 actuellement ... et je parle pas des appuis qui font la différence comme le nombre d'hélicoptères dispos ou les drones ou les chasseurs. Et il faudrait aussi la possibilité d'aller taper les djihadistes dans leurs nouveaux sanctuaires en Algérie et en Libye ... 

Il faut rajouter les 6 DLAO à qui viennent tous d'incérer une section infanterie en supplément des compostions habituelle. Ca nous fait des DLAO à environ 80 Hommes.

Pour les appuis il y a encore pas mal ATC 4 à bouffer.  

10929240_1062334770454720_66758357418878

 Et puis il y a les MAG maintenant.

11043242_1062332513788279_40969048997403

 

Je rappel qu' un DLAO aujourd'hui est composé :

Un groupe JTA sur PVP

D'une section d'infanterie sur 4 VAB Ultima et VAB groupe mortier

D'un groupe  Reco avec 4 VBL et un VAB T20 13 ( Avec 1 poste Javelin dans un VBL)

Une équipe EOD avec un Araris + 2 VAB Génie

Une équipe sanitaire avec 1 VAB Sanitaire.

Une équipe transmissions et commandement avec 2 VAB trans  2 PVP et un VAB PC 

Une équipe soutien avec 4 GBC +2 Scania CCP 10 + 1 CLD.

Sans oublier les pick-up des fantassins des pays partenaires qui accompagne toujours nos DLAO.

2558207496.jpg

   

Edited by Scarabé
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Scarabé a dit :

Il faut rajouter les 6 DLAO à qui viennent tous d'incérer une section infanterie en supplément des compostions habituelle. Ca nous fait des DLAO à environ 80 Hommes.

Pour les appuis il y a encore pas mal ATC 4 à bouffer.  

10929240_1062334770454720_66758357418878

 Et puis il y a les MAG maintenant.

11043242_1062332513788279_40969048997403

 

Je rappel qu' un DLAO aujourd'hui est composé :

Un groupe JTA sur PVP

D'une section d'infanterie sur 4 VAB Ultima et VAB groupe mortier

D'un groupe  Reco avec 4 VBL et un VAB T20 13 ( Avec 1 poste Javelin dans un VBL)

Une équipe EOD avec un Araris + 2 VAB Génie

Une équipe sanitaire avec 1 VAB Sanitaire.

Une équipe transmissions et commandement avec 2 VAB trans  2 PVP et un VAB PC 

Une équipe soutien avec 4 GBC +2 Scania CCP 10 + 1 CLD.

Sans oublier les pick-up des fantassins des pays partenaires qui accompagne toujours nos DLAO.

2558207496.jpg

   

Des pions sérieux (souvent efficaces)... A multiplier, si possible...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si ca a été évoqué, les batteries de renseignement de brigade (BRB) ont été dissoutes en 2016. Les brigades se reposent sur un escadron de reconnaissance et d'intervention issu de l'ABC et sur une batterie d’acquisition et de surveillance (BAS) subordonnées au régiment d'artillerie (drones et radars).

https://www.ifri.org/fr/publications/etudes-de-lifri/focus-strategique/mutations-renseignement-militaire-dissiper-brouillard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Rob1 a dit :

Je ne sais pas si ca a été évoqué, les batteries de renseignement de brigade (BRB) ont été dissoutes en 2016. Les brigades se reposent sur un escadron de reconnaissance et d'intervention issu de l'ABC et sur une batterie d’acquisition et de surveillance (BAS) subordonnées au régiment d'artillerie (drones et radars).

https://www.ifri.org/fr/publications/etudes-de-lifri/focus-strategique/mutations-renseignement-militaire-dissiper-brouillard

j'ai posté quelque infos et photo des BAS sur le fil de Gibbs ici

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

On avait évoqué sur le forum la création de nouveaux régiments il y a quelques temps, notamment d'un régiment d’infanterie alpine pour équilibrer les brigades et aussi d'un régiment de zouaves ?

Par ailleurs, il ne me semble pas avoir vu sur le forum de post détaillant la nouvelle organisation des régiments de Cavalerie et d'Artillerie; je serais intéressé si quelqu'un veut bien l'expliquer.

Pour l'instant j'ai trouvé ça sur la cavalerie : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=4&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwi9_OK5lJLTAhWGhRoKHTw2DQoQFggvMAM&url=http%3A%2F%2Fwww.unabcc.org%2Fapp%2Fdownload%2F16198516%2FRevue%2BCavalerie%2B05-2014.pdf&usg=AFQjCNEgExrJuVScNb25g9ia_MZLeY0foA&sig2=k2CT19z5WzQpyGg5yyK1GQ

Et ça : http://rpdefense.over-blog.com/2014/06/la-construction-du-modele-cavalerie-2016.html

Donc visiblement passage des Pelotons de cavalerie à 4XL et 4 VBL, 3 escadrons cannon et 1 escadron reconnaissance et intervention missile par régiment. Les escadrons appui-protection passent à l'infanterie, les VAB HOT vont au rebus. d'après ce que j'ai compris ces ERI vont reprendre à leur compte les missions de reco au profit des GTIA à la place des RI.

Qu'en est il de la réforme pour l'artillerie, et d'une manière générale, comment ces réformes inter-agissent entre elles ? Entre le Nouveau Régiment de cavalerie, d'infanterie et d'artillerie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était pas un nouveau régiment dans l'ALAT ? Un régiment d'aide à l'aéromobilité ou quelque chose comme ça ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, FoxZz° a dit :

On avait évoqué sur le forum la création de nouveaux régiments il y a quelques temps, notamment d'un régiment d’infanterie alpine pour équilibrer les brigades et aussi d'un régiment de zouaves ?

 

C'était probablement une blague entre Tancrède et Conan. Le consensus était plutôt sur la nécessité de recréer un Regiment de Chasseurs Alpins Parachutistes Commando de Marine de Choc.

Plus sérieusement, si ma mémoire est bonne, avant que soit annoncé le retour de la 13, il y avait eu des spéculations soit sur un RIA, soit sur un régiment au sein de la 4°BAM. S'il y avait eu une justice, cela aurait été le 110° mais non.

Edited by TimTR

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, TimTR a dit :

C'était probablement une blague entre Tancrède et Conan. Le consensus était plutôt sur la nécessité de recréer un Regiment de Chasseurs Alpins Parachutistes Commando de Marine de Choc.

Plus sérieusement, si ma mémoire est bonne, avant que soit annoncé le retour de la 13, il y avait eu des spéculations soit sur un RIA, soit sur un régiment au sein de la 4°BAM. S'il y avait eu une justice, cela aurait été le 110° mais non.

Il y aurait pas mal de régiments intéressants à créer niveau tradition :

- 1 Régiment d'Infanterie Alpine pour compléter la 27e BIM et restaurer les traditions de cette unité

- 1 Régiment de Zouaves, le 2e ou le 3e, les Zouaves sont parmi les régiments les plus décorés et iconiques de l'AdT et les seuls absents de l'armée d'Afrique, par contre il faudrait leur trouver une place dans l’organigramme.

- le Régiment de Corée qui s'est magnifiquement illustré là bas et rappellerai l'engagement de la France dans cette guerre, ont pourrait le mettre dans la BFA, et le 1er RI passerait en inter-arme à la BAM comme au temps de la guerre froide,

- le 1er bataillon de parachutistes de choc, qui pourrait être affecté au COS, comme régiment de support aux opérations spéciales, un mélange du SFSG britannique et du ranger régiment américain, un régiment de GCP en quelque sorte qui recruterait directement.

- 1 régiment de fusiliers marins - régiment de la Marine qui reprendrait les traditions de la brigades des fusiliers marins de la 1°GM, du régiment des FM des FFL, et du 110e RI mais aussi le 11°, le 43°, le 45°, etc, qui serait mixte AdT-Marine (MdR issus de FUS ou de l'AdT, officiers parcours mixte st-cyr-navale ouvert à tous les admis des 2 écoles).Il fonctionnerait comme un régiment inter-armes. Il pourrait à la fois être déployé en OPEX sous commandement terrien, ou déployé pour des manip amphibies et à bord des vaisseaux sous commandement marin. Il apporterait des moyens plus "lourds" aux fusiliers marins lors des débarquements amphibies, un mélange de la brigade san marco et des lagunari italiens. Il pourrait vraiment se spécialiser sur le coté amphibie et acquérir un vrai savoir-faire, plutôt que le saupoudrage actuel.

C'est assez irréaliste en effet, mais on parle souvent d'un régiment d'appui aux FS, d'un régiment aéromobile, on parle beaucoup d'amphibie, ça se tient.

Edited by FoxZz°

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, FoxZz° a dit :

Il y aurait pas mal de régiments intéressants à créer niveau tradition :

- 1 Régiment d'Infanterie Alpine pour compléter la 27e BIM et restaurer les traditions de cette unité

- 1 Régiment de Zouaves, le 2e ou le 3e, les Zouaves sont parmi les régiments les plus décorés et iconiques de l'AdT et les seuls absents de l'armée d'Afrique, par contre il faudrait leur trouver une place dans l’organigramme.

- le Régiment de Corée qui s'est magnifiquement illustré là bas et rappellerai l'engagement de la France dans cette guerre, ont pourrait le mettre dans la BFA, et le 1er RI passerait en inter-arme à la BAM comme au temps de la guerre froide,

- le 1er bataillon de parachutistes de choc, qui pourrait être affecté au COS, comme régiment de support aux opérations spéciales, un mélange du SFSG britannique et du ranger régiment américain, un régiment de GCP en quelque sorte qui recruterait directement.

- 1 régiment de fusiliers marins - régiment de la Marine qui reprendrait les traditions de la brigades des fusiliers marins de la 1°GM, du régiment des FM des FFL, et du 110e RI mais aussi le 11°, le 43°, le 45°, etc, qui serait mixte AdT-Marine (MdR issus de FUS ou de l'AdT, officiers parcours mixte st-cyr-navale ouvert à tous les admis des 2 écoles).Il fonctionnerait comme un régiment inter-armes. Il pourrait à la fois être déployé en OPEX sous commandement terrien, ou déployé pour des manip amphibies et à bord des vaisseaux sous commandement marin. Il apporterait des moyens plus "lourds" aux fusiliers marins lors des débarquements amphibies, un mélange de la brigade san marco et des lagunari italiens. Il pourrait vraiment se spécialiser sur le coté amphibie et acquérir un vrai savoir-faire, plutôt que le saupoudrage actuel.

C'est assez irréaliste en effet, mais on parle souvent d'un régiment d'appui aux FS, d'un régiment aéromobile, on parle beaucoup d'amphibie, ça se tient.

A mon avis ceux qui font le plus de sens ce sont les 3 premiers que tu as cité. En ce qui concerne les GCP/GCM, ils sont assez souples dans leurs missions. Pas de besoin de créer un nouveau régiment. A la rigueur ils pourraient être rassemblés dans un seul et même régiment, mais j'y crois pas trop.

Pour l'amphibie le 21 RIMA et le 3 RIMA s'en chargent déjà, et développent cette spécificité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Fusilier l'expliquera sans doute mieux que moi, mais entre les OPEX, leur entrainement régulier, etc, il reste finalement très peu de temps pour l'amphibie, et c'est pas une ou deux manip par an qui vont changer les choses. Un régiment tel que celui-ci pourrait faire ça 90% du temps. Il pourrait travailler les débarquements, mais aussi en zone lagunaire et marécageuse, il pourrait avoir une compagnie tournante déployée en permanence en Guyane par exemple pour patrouiller les fleuves en ambiance Dinassault. Une autre en Jeanne d'arc ou embarquée en renfort longue durée sur un BATRAL, etc. Le fait que le personnel vienne à la fois de la Marine et de l'Adt avec double formation signifie qu'il serait amariné et pourrai être embarqué pour de longues périodes. En plus en étant inter-armes il pourrait bosser l'amphibie à la fois pour l'infanterie, mais aussi les véhicules, les blindés, l'artillerie, le génie, etc. Enfin, il pourrait avoir un matériel spécifique, des VBHM, mais aussi des bateaux style Riverine ou CB90 pour appuyer les débarquements et patrouiller les fleuves, mais aussi de la batellerie style RHIB pour les premières vargues. Après ça serait un gros régiment, avec 1 compagnie de cavalerie (qui gérerait à la fois des embarcations type CB90 et des blindés), 1 compagnie génie, 1 compagnie artillerie, et 4 ou 5 compagnies d'infanterie. Il pourrait faire des vraie manips régulièrement avec ses homologues.

 

Quant au Bataillon de Parachutiste de Choc, l'idée ça serait d'appuyer et de soulager les forces spéciales. Apporter un renfort numérique et un appui feu sur certaines opérations (comme le SFSG brit), mais aussi les décharger de certaines missions typées infanterie légères qu'il se retrouvent souvent à faire. Donc un régiment qui serait en effet un gros GCP, mais à la différence que les GCP opèrent au profit des régiments/GTIA/SGTIA auxquels ils sont rattachés. Là les sticks du BPC opéreraient complètement indépendamment  et sur des plus longues durées, soit au profit de la force toute entière, soit au profit des SF directement. 

Au niveau recrutement, les BPC constitueraient l'une des 2 filière d'entrée dans les FS. La première étant classique, après une certaine période dans la conventionnelle, "concours" d'entrée aux FS, la deuxième étant entrée directe au BPC puis ultérieurement passage aux FS, qui redeviendraient la crème de la crème. Ça permet à le fois de répondre aux besoins en pax supplémentaires des FS sans baisser leur niveau d'excellence puisque la partie basse du spectre de leur mission passerait au BPC.

Les GCP/GCM/GCX quant à eux serait pour les meilleurs éléments du régiment un moyen d'évoluer, de fidéliser la RH, mais un rôle de reco au profit de leur unité.

 

Autre sujet, n'étaient on pas censés avoir 3 différents types de régiments d'infanterie ? : http://www.opex360.com/2015/06/05/il-y-aura-bientot-3-differents-types-de-regiments-dinfanterie-en-fonction-des-brigades/

C'est toujours d'actualité ?

Edited by FoxZz°

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Algerino a dit :

Pour l'amphibie le 21 RIMA et le 3 RIMA s'en chargent déjà, et développent cette spécificité.

C'est une vision de l'esprit...  :rolleyes: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, FoxZz° a dit :

@Fusilier l'expliquera sans doute mieux que moi, mais entre les OPEX, leur entrainement régulier, etc, il reste finalement très peu de temps pour l'amphibie, et c'est pas une ou deux manip par an qui vont changer les choses. Un régiment tel que celui-ci pourrait faire ça 90% du temps. Il pourrait travailler les débarquements, mais aussi en zone lagunaire et marécageuse, il pourrait avoir une compagnie tournante déployée en permanence en Guyane par exemple pour patrouiller les fleuves en ambiance Dinassault. Une autre en Jeanne d'arc ou embarquée en renfort longue durée sur un BATRAL, etc. Le fait que le personnel vienne à la fois de la Marine et de l'Adt avec double formation signifie qu'il serait amariné et pourrai être embarqué pour de longues périodes. En plus en étant inter-armes il pourrait bosser l'amphibie à la fois pour l'infanterie, mais aussi les véhicules, les blindés, l'artillerie, le génie, etc. Enfin, il pourrait avoir un matériel spécifique, des VBHM, mais aussi des bateaux style Riverine ou CB90 pour appuyer les débarquements et patrouiller les fleuves. Après ça serait un gros régiment, avec 1 compagnie de cavalerie (qui gérerait à la fois des embarcations type CB90 et des blindés), 1 compagnie génie, 1 compagnie artillerie, et 4 ou 5 compagnies d'infanterie. Il pourrait faire des vraie manips régulièrement avec ses homologues.

 

Quant au Bataillon de Parachutiste de Choc, l'idée ça serait d'appuyer et de soulager les forces spéciales. Apporter un renfort numérique et un appui feu sur certaines opérations (comme le SFSG brit), mais aussi les décharger de certaines missions typées infanterie légères qu'il se retrouvent souvent à faire. Donc un régiment qui serait en effet un gros GCP, mais à la différence que les GCP opèrent au profit des régiments/GTIA/SGTIA auxquels ils sont rattachés. Là les sticks du BPC opéreraient complètement indépendamment  et sur des plus longues durées, soit au profit de la force toute entière, soit au profit des SF directement. 

Au niveau recrutement, les BPC constitueraient l'une des 2 filière d'entrée dans les FS. La première étant classique, après une certaine période dans la conventionnelle, "concours" d'entrée aux FS, la deuxième étant entrée directe au BPC puis ultérieurement passage aux FS, qui redeviendraient la crème de la crème. Ça permet à le fois de répondre aux besoins en pax supplémentaires des FS sans baisser leur niveau d'excellence puisque la partie basse du spectre de leur mission passerait au BPC.

Les GCP/GCM/GCX quant à eux serait pour les meilleurs éléments du régiment un moyen d'évoluer, de fidéliser la RH, mais un rôle de reco au profit de leur unité.

 

Autre sujet, n'étaient on pas censés avoir 3 différents types de régiments d'infanterie ? : http://www.opex360.com/2015/06/05/il-y-aura-bientot-3-differents-types-de-regiments-dinfanterie-en-fonction-des-brigades/

C'est toujours d'actualité ?

L'idée pour le régiment amphibie est intéressante. Mais ce qui me fait douter c'est l'esprit de clocher.

Ben en fait ce que tu proposes pour le BPC, les GCP et les GCM le font déjà ^^ C'est leurs tâches que tu décris. D'abord les GCP/GCM sont employés par pas mal de monde, pas seulement un GTIA/SGTIA, mais aussi par le COS, pour appuyer les FS ou tout simplement les remplacer sur certaines opérations. Pour les OPEX, des "task force"de GCP sont organisées, et rassemblent des équipes de différents régiments. Par exemple des équipes du 3ème et 8ème RPIMA pour la dominante assaut, une équipe du RHP (spé reco en profondeur), et une équipe du RGP (spé génie). D'ailleurs au Mali les GCP ont récupéré une partie des missions PATSAS du 1er RPIMA. Idem pour les GCM, qui s'occupent entre autre de l'IMEX. D'ailleurs les GCP disposent même d'une équipe de commandement et de transmission, le GCP 11 de la 11ème CCTP.

Les GCP/GCM ont d'ailleurs leurs propres cursus de sélection et de formation, en parallèle à celui des FS (stage Jedburgh chez les GCP). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Fusilier a dit :

C'est une vision de l'esprit...  :rolleyes: 

C'est clair que c'est pas l'USMC, mais bon, dans le cadre de l'amphibie "terrien", je trouve que c'est correcte. 

il y a 1 minute, FoxZz° a dit :

On a jamais trop de GCP

Ben ils ne sont que 200 ^^ A la rigueur faudrait créer une 3ème équipe dans les régiments qui n'en ont que 2. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Algerino a dit :

C'est clair que c'est pas l'USMC, mais bon, dans le cadre de l'amphibie "terrien", je trouve que c'est correcte. 

Si tu le dis...:tongue:  

Quand aux solutions, c'est autre chose. Il y a un moment que je ne crois plus que cela pourrait changer. Sauf coup de pied au cul, genre Uzbin. Tout ça tient dans un équilibre, compromis (voir rapport de forces) entre armées, et je ne suis pas certain que le souci principal, du compromis, soit l'efficacité systémique et la prise en compte du réel ; du moment que les power point d'EM sont jolis.   Après chacun pense comme il veut.

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, FoxZz° a dit :

On a jamais trop de GCP ^^

J'ai pas suivi ce qui a mené à cette remarque mais si. C'est un des retex US des guerres récentes: "you can't mass produce commandos"

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée était justement de conserver la haute qualité des FS en créant une anti-chambre qui servirait d'incubatoire mais qui permettrait surtout de répondre aux besoins politique d'une infanterie légère type commando sans gonfler artificiellement la taille des FS, préservant donc leur qualité.

Je me posais aussi la question suivante : Quel est l’intérêt d'avoir dans la compagnie d'appui une section anti-char alors que l'on a déjà dans les sections d'appui un groupe anti-char. Si par le passé ce système faisait sens puisqu'il y avait deux systèmes AC, le Milan et le HOT, demain, avec l'entrée en service du MMP, cette distinction ne fera plus sens. Du coup va-t-on dissoudre les sections anti-char ou les groupes anti-char ? Il y a aussi la question des mortiers, pour les mêmes raisons que l'on a regroupé les TELD dans la compagnie d'appui, on pourrait regrouper les Mortiers de 81 dans la compagnie d'appui. D'une manière générale faut-il supprimer les sections d'appui et tout regrouper dans les compagnies d'appui ? Sinon, quelle répartition des rôles ?

Edited by FoxZz°

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'amphibie je ne pense pas que la plus value soit grande, et le pb est budgétaire. Si l'on doit faire des GTIA de marins il faut les équiper et les entrainer pour des missions de l'ADT. Je pense que la marine a besoin de bateau et l'ADT de blindés. Donc acheter des équipements pour un double emploi çà fait riche.D'autant que malheureusement il ne passerait pas 90% de son temps à s'entrainer, çà n'existe pas. Ensuite une OP amphibie ce n'est pas qu'un débarquement, il y a une mission à remplir derrière, et c'est des savoirs faire longs à acquérir. .  

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,527
    Total Members
    1,550
    Most Online
    spoutnix
    Newest Member
    spoutnix
    Joined
  • Forum Statistics

    20,937
    Total Topics
    1,332,048
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries