Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'ordre de bataille de l'armée de terre


Recommended Posts

Il y a 5 heures, Fusilier a dit :

Juste deux remarques. 

Le Karel n'est pas vraiment un LPD (ou TCD)  il n'a pas de radier, juste une rampe pour faire du porte à porte. Sur le tribord on note la rame d'embarquement sur quai. Il peut embarquer deux LCVP sur bossoirs. C'est plutôt un auxiliaire qui sert au transport et logistique; il est d'ailleurs classé A. A noter que le SEEBATAILLON (fusiliers) de la marine allemande l'utilise aussi. 

A-833-HNLMS-Karel-Doorman-017.jpg

A-833-HNLMS-Karel-Doorman-053.jpg

 

S'il  y a des VHM hollandais,  ce ne seront pas des "soldats" mais plutôt des "Mariniers". A ma connaissance, seule marine hollandaise a ce type de véhicule 

https://forsvaret.no/en/newsroom/calendar/cold-response-2020

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

  Merci pour le lien 

@Scarabé

Les commandos belges (en transformation amphibie)  y sont depuis janvier, avec le Korps Mariniers et des allemands (je pense du  SEEBATAILLON.  Les commandos amphibies belges et les fusiliers allemands travaillent leur montée en puissance avec les fusiliers hollandais;  

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_des-para-commandos-en-entrainement-aux-conditions-arctiques-en-norvege-avec-les-mariniers?id=10413487

https://defencebelgium.com/2020/01/23/les-nouvelles-compagnies-amphibies-du-sor-sentrainent-aux-conditions-hivernales-avec-les-pays-bas/

Les hollandais 

https://twitter.com/korpsmariniers/status/1228319630260932608

 

 

Edited by Fusilier
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

Je poste ici l'excellent article de Mars Attaque sur la compagnie légère de renseignement du 1er RI durant la guerre froide qui était constituée de motos :

http://mars-attaque.blogspot.com/2020/05/operations-motos-dhier-1er-ri-12.html

Citation

Annexes 2 : le temps du combat aéromobile

En 1989, les effectifs du 1er RI sont de 1495 hommes (67 officiers, 232 sous-officiers et 1196 militaires du rang), avec 7 compagnies (contre 10 avant, chacune grossissant en effectifs par contre) : 

1 CCS pour compagnie de commandement et de soutien ;

1 CLR donc ;

3 CECAC pour compagnies d'éclairage et de combat antichar, avec 15 postes de tirs, 50 jeeps qui jalonnent l’adversaire et l’amènent sur des terrains favorables aux hélicoptères ;

1 compagnie de contre-mobilité depuis 1984 pour réaliser 60 obstacles en 6H de jour comme de nuit (voir ci-dessous), ex compagnie de génie aéromobile (CGA) ;

1 compagnie d’appui sol/air.

Soit un GTIA actuel permanent. Avec un groupement d'instruction à 2 compagnies (qui peuvent armer une compagnie d'intervention aéromobile).

Il dispose de plus de 600 véhicules : un peu moins de 200 véhicules légers tout-terrain (jeeps Willis M201, plus éventuellement des remorques, puis des Auverland A3), environ 150 motos, 360 missiles anti-char en dotation, pour 45 postes de tir Milan. Plus une quarantaine de canons anti-aérien de 20 mm (pour des sections de défense anti aérienne au sein du régiment (SADAEE), des missiles SATCP étaient également un temps prévus), 12 postes Olifant, 7 radars de détection Rasura (en plus des capacités humaines), et un réseau régimentaire de liaisons radios particulièrement dense. "C'est cette aptitude à utiliser et à prendre place dans "tout ce qui bouge" qui fait une des forces du régiment. Ainsi le nombre de permis détenus et entretenus est-il hors normes", indiquait un ancien chef de corps.


Les missions régimentaires étaient : préparer (de jour comme de nuit, en recueillant le renseignement dans la profondeur, pour affiner les zones de frappe des hélicoptères notamment, contrôlant voir neutralisant certains compartiments de terrain, en modelant l'ennemi), compléter (avec ses propres moyens antichars, face à l'ennemi principal comme secondaire, notamment dans les zones difficiles d'accès pour le hélicoptères, en contrôlant la zone arrière) et prolonger (prenant temporairement le combat à son compte lors des phases de discontinuité de type ravitaillement ou impossibilité météo, en faisant du renseignement après action - BDA on dirait aujourd'hui, ou recueil d'équipages abattus), l'action en lien avec les RHC (et leurs 3 escadrilles anti chars, 1 d'appui protection, 1 de reconnaissance, et 1 de manœuvre). En plus de pouvoir assurer la sureté divisionnaire (PC, zones de ravitaillement, etc.), il pouvait être aussi détaché temporairement à une autre grande unité (recherche de renseignement, action antichar, contrôle du milieu...).

Les véhicules, légers, pouvaient être transportés sous élingues (un déplacement à 180 km/h environ). Ces dernières restaient sur la Jeep définitivement car elles étaient prises entre le châssis et le pare-chocs, permettant de garantir le centre de gravité lors des procédures répétées et répétées de passage d'élingues (chaque élingue ayant un numéro particulier inscrit pour chacun des véhicules), d'accrochage du croc pour le transport par Puma avec ou sans prolongateur, puis Cougar dans les années 1990. Et déjà le diplôme QRCA de qualification en renseignement et combat aéromobile, spécificité du régiment. Les autres procédés spécifiques étaient la descente en rappel depuis hélicoptères, ou en grappe (à partir de 1996). Autre spécificité, le 1er RI portera entre 1996 et 1999 le béret bleu roi avec l'insigne infanterie, pour marquer sa double appartenance.

Le régiment réalise un important déploiement d'aout 1991 à juin 1992 au sein de la division Daguet. Avec 520 personnels déployés (1ère, 2ème et 3ème compagnies notamment), pour la protection de la cité du roi Khaled et l’accompagnement de 2 régiments d'hélicoptères avec le 2ème REI). De plus, "la professionalisation du 1er RI se poursuivant et permettant donc de participer aux tours extérieurs comme la 6ème DLB et la 11ème DP, il faut noter l'extraordinaire attractivité du régiment qui attire de nombreux candidats", souligne un ancien commandant de la 4ème DAM

Je pense que ce serait particulièrement pertinent de récréer un régiment de ce type au sein de la 4ème brigade d’aérocombat, car contrairement à ce qu'on pourrait penser l’interaction avec les hélicoptères n'a rien de trivial.

On pourrait imaginer la composition suivante :

  • 1 escadron léger de renseignement sur moto ou quad

  • 1 compagnie d'appui avec mortiers de 120 et Mistral et observateurs/JTAC

  • 1 escadron d'éclairage et de combat antichar équipés de MMP et de Buggys

  • 2 compagnies de combat héliportés : des escouades d'infanterie spécialisée dans un combat à partir d'hélicos

  • 1 escadron logistique héliporté : spécialisé dans le soutien des hélicos en brousse et dans le ravitaillement héliporté en général

Un peu à l'instar du 2e RH, on aurait un régiment spécialisé qui permettrait d'explorer des concepts et de servir de référence et de pole d'excellence dans le combat héliporté tout en pouvant armer le cœur d'un Groupement tactique aéromobile. Un tel régiment serait intéréssant à la fois dans un cadre de haute intensité que de basse intensité et pourrait être augmenté par des groupes GCP ou GCM, etc. L'extrait de l'article que j'ai cité explique bien toutes les différentes possibilités d'un tel régiment.

On pourrait reconvertir le 1er RI ou recréer un régiment de cavalerie dans une ambiance air cav à la française (dragons ou hussards ?)

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

Mettre des mob et des quad en "double dotation" c'est pas bien compliqué et ca peut presque se faire au pied levé.

Le gros souci des mobs c'est la capacité d'emport très modeste et pas pratique du tout ... ce qui les réserve à des missions courte sans besoin de matos encombrant du tout. Pour ça le quad c'est presque le paradis ... en plus du fait que t'a pas a le relever quand tu le plantes ^_^

En pratique des mob il devrait y en avoir dans tous les régiments ... collé sur les blindés - pas sur tous mais quelques unes par compagnie au moins - pour servir d'estafette et/ou d'engin de reco. Ça se faisait beaucoup sur les char à une époque.

https://www.thinkdefence.co.uk/military-motorcycles/

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Repasser le 1e ri en automobile serait cohérent mais il faudrait trouver un ri à récrée pour remplacer le 1e dans la bfa donc la logique voudrait le 110e ri. On aurait une force à 21 régiment infanterie pourquoi pas transformer le 2e rep en régiment rangers et l'affecter directement sous les ordres du cft sans intermédiaire.  On aurait ce format de régiments 

2e REI + 2e RIMA + 1e RTI + 92e RI + 35E RI + 152e RI + RMT + 16e BCP sur vbci 

 

21e RIMA + 3e RIMA + 7e BCA sur griffon avec de quoi équiper une ou deux compagnies nombre a défini avec des vhm 

 

110e RI + 13e BCA + 27e BCA + 126e RI + 13e DBLE  sur griffon 

 

1e RCP + 3e RPIMA + 8e RPIMA sur serval et fardier 

1e RI sur quad moto et buggy 

2e REP quad moto buggy fardier masstech 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, FoxZz° a dit :

 

On pourrait imaginer la composition suivante :

  • 1 escadron léger de renseignement sur moto ou quad

  • 1 compagnie d'appui avec mortiers de 120 et Mistral et observateurs/JTAC

  • 1 escadron d'éclairage et de combat antichar équipés de MMP et de Buggys

  • 2 compagnies de combat héliportés : des escouades d'infanterie spécialisée dans un combat à partir d'hélicos

  • 1 escadron logistique héliporté : spécialisé dans le soutien des hélicos en brousse et dans le ravitaillement héliporté en général

Un peu à l'instar du 2e RH, on aurait un régiment spécialisé qui permettrait d'explorer des concepts et de servir de référence et de pole d'excellence dans le combat héliporté tout en pouvant armer le cœur d'un Groupement tactique aéromobile. Un tel régiment serait intéréssant à la fois dans un cadre de haute intensité que de basse intensité et pourrait être augmenté par des groupes GCP ou GCM, etc. L'extrait de l'article que j'ai cité explique bien toutes les différentes possibilités d'un tel régiment.

On pourrait reconvertir le 1er RI ou recréer un régiment de cavalerie dans une ambiance air cav à la française (dragons ou hussards ?)

 

Je ne pense pas que ce sois d'actualités les promenades en decapotable sont fini depuis longtemps surtout dans l' environement actuelle; IED Tir armes legere RPG Sniper  etc.. 

A l'epoque du 1 RI et de la FAR on avait un nombre d'hélico consequant aujourd'hui on peut tout juste projeter un GCM et on mendie 2/3 hélico à nos alliées qui rechine à nous les donner. En plus avec la dispo actuelle qui plombe encore la chose la situation n'est pas prés de s'ameliorer. 

 

La seule chose que je verrais intersante aujourd'hui serait  de deployée des groupes de Snipers sur Fardier ou Quad qui partirait d'une SGTIA Mère ( Les Fardier serait sur PPLOG plateau et deposer dans le desert  pour aller rayonner  autour du SGTIA)  Les Snipers SAS anglais avaient fait des cartons en s'approchant de nuits des objectifs avec leur quads.  Qui si mes souvenirs sont bon était deposer par des CH47

6Ru7t3kIQA5kc6G-3bFbSs7ZEyhh9cSmQ2H-QOFg

Quand aux mortiers de 120 trop gros. Vue que nous avons maintenant des mortiers de 60mm je les colle sur les fardier.  

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Scarabé a dit :

 

Je ne pense pas que ce sois d'actualités les promenades en decapotable sont fini depuis longtemps surtout dans l' environement actuelle; IED Tir armes legere RPG Sniper  etc.. 

A l'epoque du 1 RI et de la FAR on avait un nombre d'hélico consequant aujourd'hui on peut tout juste projeter un GCM et on mendie 2/3 hélico à nos alliées qui rechine à nous les donner. En plus avec la dispo actuelle qui plombe encore la chose la situation n'est pas prés de s'ameliorer. 

 

Vrai.

L'idée motos et autres de l'époque (Willis, P4 ou Auverland), c'était aussi toujours d'éviter les axes et d’ harceler des colonnes soviétiques bien robustes (ayant une couverture aérienne) en mode "hit and run".

En somme, à l'anti char (et mortiers comme indiqués) ajouter du shorad.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

@FoxZz°

@Thibault2845

J'ai eu plusieurs potes au 1er RI, j'ai même eu le gros cahier de rens ( un gros cahier type fabriquer via photocopie en Régiment). Très complet, qui m'a bien était utile à l'armée, mais je me dis que je ne l'ai pas au final utilisé pour les quizz sur le forum :happy:. Bon il doit plus être à jour depuis celui que je possède. 

Maintenant question emploi à l'époque ou le 1er RI était dans l'aéromobile c'était justifiable car on avait déjà un paquet d'hélicoptères, et un besoin face au contexte guerre Froide, avec des armées à gros effectif et plusieurs statuts, j'y reviens plus bas dans mon message. 

Du point de vue aéromobilité, je pense que dans le contexte actuel c'est surtout au niveau 11e BP et 27e BIM qu'il y aurait de l'intérêt pour gérer une capacité de se type. Car soyons aussi réaliste la 11e BP du point de vue parachutage n'a pas à disposition une importante flotte d'avions de transport, de facto vu la spécificité légère des paras et alpins, il serait même logique qu' ils soient le vivier pour fournir cette capacité aéromobilité. D'ailleurs le GCP et GCM sont déjà employé dans se cadre aéromobilité, donc le cohérence serait surtout que chaque régiment d'Infanterie TAP et Alpin puisse à la rigueur développer par régiment une compagnie, mais plus dans une optique combat et capacité à appuyer les GCM et GCP qui restent pour rappel les unités qui aussi renseignent au niveau de leur brigade. 

Maintenant on doit aussi être conscient que créer des unités spécifique devient plus compliqué, car pour rappel le contexte du 1er RI tout comme pour les autres régiments pro ou semi pro de l'époque c'est que l'on avait la conscription qui fournissait la masse de la majorité des unités de nos armées. Donc on avait plus de facilité à disons avoir plus de personnels sélectionné et d'un certain niveau sans que cela ne baisse le niveau des régiments au travers des autres compagnies. Aujourd'hui on est dans un format armée professionnelle avec bien moins d'effectif, et ça pourrait poser un pb qui verrait une baisse de qualités dans les compagnies de combat au niveau cadre et MDR ayant un bon potentiel et qui finirait dans ces compagnies spécialisées, et au final ça finirait par nuire a la qualité du Régiment au niveau des éléments ( cadre et mdr) qui permettent de tirer le niveau vers le haut dans les compagnies de combat. 

Moi je pense que l'optique serait d'un système de guépard aéromobilité/aéroportée commun avec la 11ème BP et 27ème BIM, et ou les compagnies d'infanterie tourneraient vu que de toute façon l'optique Air Cav ambiance Apocalypse Now ou bien notre ALAT+hélicos de la Marine en Algérie ( quand on voit l'effectif en machines, ça fait rêver !) ne sont plus possible vu le nombre de machines disponible dans l' ALAT actuelle, il faut resté réaliste. 

Donc je pense que le côté renseignement, action commando et Imex est déjà une réalité via les GCP et GCM avec qui l'ALAT travaillent étroitement, qu'il y a aussi le 2ème RH pour le renseignement. Mine de rien l'ALAT doit pouvoir gérer aussi une capacité pour que s'entraîne aussi le 2ème RH

Pour le reste, entraîner les compagnies des régiments d'infanterie de la 11ème BP et de la 27ème BIM à tour de rôle reste largement faisable en tant que compagnie aéromobile qui au final serait une capacité d'appui aux GCM et GCP.  Rien qu'au niveau des régiments mettre en place une petite cellule d'une dizaine de cadres qui seraient là pour être le lien avec l'ALAT, organiser et préparer l'entraînement des compagnies, tout en mettant à jour des nouvelles procédure qui seraient répertorié et mise dans le pot commun des procédures ALAT, 11ème BP et 27ème BIM

On doit être conscient que l'on ne peut pas spécialiser des unités car on aura toujours se pb incompressible, la taille de notre démographie et du vivier qu'elle peut offrir, qu'on est plus dans un contexte d'armée de conscription avec quelques unités pros ou l'on pouvait avoir une capacité à avoir des bons profils cadre et MDR sans déshabiller les autres régiments pro et semi pro, ou au sein même du régiment et qui aurait eu pour effet de baisser le niveau . On a pas la taille démographique des USA pour spécialiser des unités complète, ça c'est à prendre en compte. Sinon on va être dans l'optique petite armée ou tout est spécialisée, ça pèsera fatalement sur le niveau en compagnie de combat qui verra les cadres et MDR qui tirent vers le haut ne plus être présent. Et je ne parle pas des moyens matériel via les avions et hélicos... 

Donc restons rationnel et pragmatique sinon on fera perdre le niveau des compagnies de combat. Je pense plutôt que ça sera plus utile et motivant que les compagnies tournent tout en étant formée, avec remise à jour qui ne fait pas de mal, on apprend en permanence. Il suffit juste d'avoir une petite cellule en régiment qui comme expliqué plus haut pourra gérer cette capacité à préparer. 

Edited by Gibbs le Cajun
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Gibbs le Cajun a dit :

@FoxZz°

@Thibault2845

J'ai eu plusieurs potes au 1er RI, j'ai même eu le gros cahier de rens ( un gros cahier type fabriquer via photocopie en Régiment). Très complet, qui m'a bien était utile à l'armée, mais je me dis que je ne l'ai pas au final utilisé pour les quizz sur le forum :happy:. Bon il doit plus être à jour depuis celui que je possède. 

Maintenant question emploi à l'époque ou le 1er RI était dans l'aéromobile c'était justifiable car on avait déjà un paquet d'hélicoptères, et un besoin face au contexte guerre Froide, avec des armées à gros effectif et plusieurs statuts, j'y reviens plus bas dans mon message. 

Du point de vue aéromobilité, je pense que dans le contexte actuel c'est surtout au niveau 11e BP et 27e BIM qu'il y aurait de l'intérêt pour gérer une capacité de se type. Car soyons aussi réaliste la 11e BP du point de vue parachutage n'a pas à disposition une importante flotte d'avions de transport, de facto vu la spécificité légère des paras et alpins, il serait même logique qu' ils soient le vivier pour fournir cette capacité aéromobilité. D'ailleurs le GCP et GCM sont déjà employé dans se cadre aéromobilité, donc le cohérence serait surtout que chaque régiment d'Infanterie TAP et Alpin puisse à la rigueur développer par régiment une compagnie, mais plus dans une optique combat et capacité à appuyer les GCM et GCP qui restent pour rappel les unités qui aussi renseignent au niveau de leur brigade. 

Maintenant on doit aussi être conscient que créer des unités spécifique devient plus compliqué, car pour rappel le contexte du 1er RI tout comme pour les autres régiments pro ou semi pro de l'époque c'est que l'on avait la conscription qui fournissait la masse de la majorité des unités de nos armées. Donc on avait plus de facilité à disons avoir plus de personnels sélectionné et d'un certain niveau sans que cela ne baisse le niveau des régiments au travers des autres compagnies. Aujourd'hui on est dans un format armée professionnelle avec bien moins d'effectif, et ça pourrait poser un pb qui verrait une baisse de qualités dans les compagnies de combat au niveau cadre et MDR ayant un bon potentiel et qui finirait dans ces compagnies spécialisées, et au final ça finirait par nuire a la qualité du Régiment au niveau des éléments ( cadre et mdr) qui permettent de tirer le niveau vers le haut dans les compagnies de combat. 

Moi je pense que l'optique serait d'un système de guépard aéromobilité/aéroportée commun avec la 11ème BP et 27ème BIM, et ou les compagnies d'infanterie tourneraient vu que de toute façon l'optique Air Cav ambiance Apocalypse Now ou bien notre ALAT+hélicos de la Marine en Algérie ( quand on voit l'effectif en machines, ça fait rêver !) ne sont plus possible vu le nombre de machines disponible dans l' ALAT actuelle, il faut resté réaliste. 

Donc je pense que le côté renseignement, action commando et Imex est déjà une réalité via les GCP et GCM avec qui l'ALAT travaillent étroitement, qu'il y a aussi le 2ème RH pour le renseignement. Mine de rien l'ALAT doit pouvoir gérer aussi une capacité pour que s'entraîne aussi le 2ème RH

Pour le reste, entraîner les compagnies des régiments d'infanterie de la 11ème BP et de la 27ème BIM à tour de rôle reste largement faisable en tant que compagnie aéromobile qui au final serait une capacité d'appui aux GCM et GCP.  Rien qu'au niveau des régiments mettre en place une petite cellule d'une dizaine de cadres qui seraient là pour être le lien avec l'ALAT, organiser et préparer l'entraînement des compagnies, tout en mettant à jour des nouvelles procédure qui seraient répertorié et mise dans le pot commun des procédures ALAT, 11ème BP et 27ème BIM

On doit être conscient que l'on ne peut pas spécialiser des unités car on aura toujours se pb incompressible, la taille de notre démographie et du vivier qu'elle peut offrir, qu'on est plus dans un contexte d'armée de conscription avec quelques unités pros ou l'on pouvait avoir une capacité à avoir des bons profils cadre et MDR sans déshabiller les autres régiments pro et semi pro, ou au sein même du régiment et qui aurait eu pour effet de baisser le niveau . On a pas la taille démographique des USA pour spécialiser des unités complète, ça c'est à prendre en compte. Sinon on va être dans l'optique petite armée ou tout est spécialisée, ça pèsera fatalement sur le niveau en compagnie de combat qui verra les cadres et MDR qui tirent vers le haut ne plus être présent. Et je ne parle pas des moyens matériel via les avions et hélicos... 

Donc restons rationnel et pragmatique sinon on fera perdre le niveau des compagnies de combat. Je pense plutôt que ça sera plus utile et motivant que les compagnies tournent tout en étant formée, avec remise à jour qui ne fait pas de mal, on apprend en permanence. Il suffit juste d'avoir une petite cellule en régiment qui comme expliqué plus haut pourra gérer cette capacité à préparer. 

Développer ces capacités au sein des brigades légères ça pourrait être une alternative, même si on arrivera pas au niveau  d'une unité qui est en interaction quotidienne avec les hélicos et qui s'entraine à fond sur ça. Par exemple pour pouvoir mener des raid'art de manière efficace, il faut un entrainement constant et c'est plus facile de faire ça à l'échelle d'une compagnie "permanente".

Après en effet certaines taches sont déjà bien prises en compte par les GCP/GCM, donc peut être qu'on aurait pas besoin de compagnies d'infanterie aéromobile dans ce régiment. Ceci-dit, j'aime l'idée de @Scarabé d'équipes de TE en quad déposés par hélicos. On pourrait imaginer une compagnie "scout-sniper" par exemple. (Ce qui donnerait : 1x escadron de reconnaissance légère à moto/quad, 1x escadron d’éclairage et de combat antichar en buggy MMP, 1x compagnie d’éclairage et de tir longue distance en quad, 1 compagnie d'appui avec mortier, Mistral et observateurs d'artillerie JTAC, 1 compagnie de soutien)

Le manque d'hélicos est en effet un problème, mais il faut aussi se dire qu'à mesure qu'on remplace les vieux modèles par des nouveaux et que les problèmes de dispo sont corrigés la situation va s'améliorer. En plus avec l'arrivée du HIL de nouvelles possibilités tactiques vont s’offrir à nous que ne permettait pas la Gazelle. En revanche, là il aurait un intérêt pour un Chinook au sein de l'AdT. 

Sinon oui, on pourrait spécialiser les GCP/GCM du RHP et du 4e RCH sur les actions de reconnaissance en profondeur sur moto et quad dans une ambiance aérocombat, avoir les GCP/M du RAP et du RAM se spécialiser en sniping et en JTAC/OA et avoir une compagnie de ces régiments spécialisée en raid-art, mais du coup ça les détourne un peu des autres missions qu'ils peuvent avoir.

Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, FoxZz° a dit :

Après en effet certaines taches sont déjà bien prises en compte par les GCP/GCM, donc peut être qu'on aurait pas besoin de compagnies d'infanterie aéromobile dans ce régiment. Ceci-dit, j'aime l'idée de @Scarabé d'équipes de TE en quad déposés par hélicos. On pourrait imaginer une compagnie "scout-sniper" par exemple. (Ce qui donnerait : 1x escadron de reconnaissance légère à moto/quad, 1x escadron d’éclairage et de combat antichar en buggy MMP, 1x compagnie d’éclairage et de tir longue distance en quad, 1 compagnie d'appui avec mortier, Mistral et observateurs d'artillerie JTAC, 1 compagnie de soutien)

 

J'essaye une simulation 2030  

Le Tchad demande de l'aide à la france pour intercepter des GAT venu de Lybie dans le Nord du Tchad  Les GAT ont pour zone refuge le Plateau des Erdis et ses petites collines et ses Oued  

Mais 4 Rafales et le ravitailleur son à Ndjamena pour le soutien Aérien.  

Ensuite je déploie un GTIA sur VBCI avec un escadron de Jaguar sur la FOB d'Abéché en soutien de l'armée Tchadien 

A Faya-Largeau sur notre point d'appui j'envoie un groupe Logistique avec moyen Genie pour soutenir un Groupement tactique Aeromobile qui va partir en chasse sur le plateau . 

Et comme pas un pas sans soutien Une vertiable BOA ce met en place ( soutien santé soutien de l'homme dépot de carburant) 

Le groupement Aeromobile se compose 

 4 Caimans  TT + 1 Caimans PC  + 1 Camians EVASAN soit 6 hélico  lourds 

6 Guepard H 160 

4 Hélicos Tigres

En moyen terrestre 2 ERI du 1 RHP sur VBL ULTIMA 

1 Compagnie du 8 RPIMA pour travailler  avec les Camains  et sur Serval 

 1 GCM  

1 compagnie du 2 REP Renforcer par la section TLD  de la Companie d'appui le tout  sur Quad  Fardier et PVP  et operant avec les Guepard H160

Une compagnie de Chasseurs Alpins avec Serval et PPLOG pour transporter des Fardier et des Quad sur plateau dans les Oueds   

 Une section genie heliporter pour neutraliser les IED 

Un groupe d'artillerie sur Griffon MECAP reversible en 120 Sous elingue. 

Je t'envoie tout ça à la chasse aux barbues avec des Snipers hélitreuiller sur les petites collines. 

 

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, FoxZz° a dit :

Par exemple pour pouvoir mener des raid'art de manière efficace, il faut un entrainement constant et c'est plus facile de faire ça à l'échelle d'une compagnie "permanente".

Je comprend se que tu veux mettre en avant. Pour le Raid artillerie via mortier de 120 mm avec pièce démontée et embarquée, le drill pour les artilleurs ça se fait très bien, même sans hélico si il n'y a pas de disponibilité, à la rigueur une maquette pour la hauteur et l'organisation de la place à l'intérieur ( c'est pas la même chose de lever du poids à la hauteur de la porte du Puma quand on a pas de repère ) suffirait pour rendre plus ludique le drill dans les régiments . 

En RCA j'en ai fait, on a eu une formation et mise en pratique avec un hélico un matin, mais sans avoir à décoller, un cours sur la soute du PUMA avec le mécano naviguant, les consignes de sécurité, place de chaque élément du mortier et des personnels, etc... 

Rien de bien compliqué et facilement exécutable sans hélico, sur l'ordre et la façon de charger le mortier démonté et tout les éléments à emporter, place de chacun à bord. 

On a fait le raid quelques jour plus tard et on a géré sans aucun pb, les hélicos nous ont déposé, on a tellement était rapide que l'helico décollé à peine qu'on avait déjà fini le remontage du mortier, et ça n'a pas duré longtemps le temps de poser pour l'hélico. Fallait juste appliquer se que l'on avait appris quelques jour avant, tout en maîtrisant le démontage remontage du mortier de 120 mm qui est la clé de la rapidité d'exécution, avoir des bon bras pour embarquer et débarquer les fardeaux, plaque de base, tube et train de roulement du 120 mm, caisse et petit matos du 120 mm, etc... Et de la méthode. 

Donc avec une maquette de soute d'hélicoptère, pas besoin d'avoir la copie conforme, du moment qu'on a les bonnes hauteur et format intérieur d'un Puma ( puis par la suite de son remplaçant).

Et le Raid mortier pour les artilleurs qui utilise aussi le mortier de 120 mm même hors cadre 11e BP et 27e BIM sont apte à gérer du Raid artillerie, donc au final de se point de vue là on est pas dans les choux. 

Pour le H160, effectivement ça pourra apporter du plus pour se que tu mets en avant en terme de mise en place d'éléments spécifique pour l'appui via les tireurs longue distance, JTAC/observateurs artillerie etc... 

D'ailleurs je me demande quel capacité offre le NH 90 en mode raid artillerie, je pense que l'on devra rester dans la même configuration de chargement et déchargement du mortier démonté par les portes latérale  tout en pouvant bénéficier de la rampe pour décharger le petit matos et munition, voir le tube. 

Pour rappel le super frelon de la Marine Nationale permettait d'avoir le mortier de 120 mm non démonté, j'ai une photo du 21ème RIMa dans les années fin 80 qui faisait du drill. 

Bon même en mode démonté franchement c'est hyper rapide via du Puma, donc voilà pas de soucis à se niveau en se qui concerne le 120 mm en soute. 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

D'ailleurs je me demande quel capacité offre le NH 90 en mode raid artillerie, j

Ca passe peut-être la rampe.  Ca fait combien en hauteur un 120,  2 m?  

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Je comprend se que tu veux mettre en avant. Pour le Raid artillerie via mortier de 120 mm avec pièce démontée et embarquée, le drill pour les artilleurs ça se fait très bien, même sans hélico

DiS moi avec la rampe du NH 90 le 120 sur roue il passe ?  

Sinon pas moyen de lui mettre un petit essieu avec des roues plus petite  pour rentrer le 120 et le nouveau fardier par la rampe ? 

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Scarabé a dit :

DiS moi avec la rampe du NH 90 le 120 sur roue il passe ?  

Sinon pas moyen de lui mettre un petit essieu avec des roues plus petite  pour rentrer le 120 et le nouveau fardier par la rampe ? 

En fait je viens de trouver.  En position transport il fait 1,30 en hauteur. La cabine du NH90 c'est dans les 1,60  

spacer.png

 

 

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Fusilier a dit :

Ca passe peut-être la rampe.  Ca fait combien en hauteur un 120,  2 m?  

Ben c'est se que je me suis dis aussi. J'ai plus en tête les références. C'est plutôt au niveau largeur du train de roulement que j'ai un doute. 

il y a 26 minutes, Scarabé a dit :

DiS moi avec la rampe du NH 90 le 120 sur roue il passe ?  

Sinon pas moyen de lui mettre un petit essieu avec des roues plus petite  pour rentrer le 120 et le nouveau fardier par la rampe ? 

Du point de vue technique, je ne sais pas si ça serait possible sans perdre au niveau des qualités du mortier qui sont bien adapté aux contraintes exercée pendant le tir. 

Mais comme le montre Fusilier c'est pas la hauteur le pb. Moi c'est plutôt la largeur du train de roulement qui me met du doute. Mais si ça passe ça le ferait bien. 

Pour le fardier, je sais pas, le raid artillerie c'est une forme de batterie flash, qui peut être soit pour une action ponctuelle avec tir rapide et récupération par hélicos dans la foulée pour quitter rapidement la zone et cela sur n'importe quelle terrain , ou un jet des pièces qui verra ensuite les véhicules venir récupérer la pièce sur position, une manière d'être réactif pour arriver rapidement et surprendre l'adversaire. Le concept du raid artillerie c'est l'optique opportunité et souplesse. 

Bon c'est vrai que l'optique qui a était abandonné après par les marines étaient intéressante avec un fardier, mais avec le CH53 ça aidait bien. Si ils ont abandonné c'est à mon avis qu'ils ont de quoi faire avec leur moyen de transport lourd apte à emporter le M777. 

Quand je pense à leur pb ou ils ont dû renforcer leur embassade à Bagdad, je pense qu'une pièce de 120 mm ça serait un plus pour gérer en défensif dans un contexte urbain et la protection en mode renfort d'une embassade, sans avoir besoin d'un véhicule , les gars pouvant aisément le tirer à la main dans une cours d'embassade ( bon après toute les embrassades ont pas forcément la même configuration, mais bon on s'adapte . Et puis avec un véhicule optique pick up civil avec un crochet d'attelage, hop on peut même le bouger si besoin. 

Ils ont sûrement leur raison pour avoir lâché le 120 mm, d'ailleurs ils ont adopté le 120 mm en ayant côtoyé nos artilleurs à Djibouti, sur le terrain. Donc qu'ils y ont vu de l'intérêt mais qu'il y a eu par la suite des éléments de pour et contre selon leur besoin. 

Je remet en perspective les 120 mm chez les marines: 

 

Quand je vois le chargement, j'ai plutôt l'impression que c'est le chargement qui était peut être trop long en mode mortier plus fardier. Au final ils ont pas gagné du temps là où en mode raid mortier à la française ou on va bien plus vite dans cette phase de chargement et déchargement. Comme dit dans mon précédent message on a employé les super frelon de la Royale, mais les gars chargé le mortier à la main. Ça a était aussi fait en Afghanistan par les gars du 11ème RAMa ( et peut être d'autres unités), via du Chinook, la aussi optique raid ou seul la pièce était chargée avec des coups, soit ils ont été récupéré par helicos, ou par les VAB par la suite. 

L'idée c'était l'effet de surprise au niveau tactique, et donc pas une optique d'autonomie comme on peut le voir ici vu les moyens déployé qui au final ont compliqué l'emploi du 120 mm et vu au final son abandon. Enfin si vous voyez se que je veux dire. 

 

Link to post
Share on other sites

Sinon il y a quelques temps @Scarabé avait parlé d'un éventuel de la FoT à 88 000 hommes comme en 2008. Est-ce toujours d'actualité ? A-t-on une idée des régiments qui seraient éventuellement réactivités. D'ailleurs 10.000 hommes de plus ça correspond à combien de régiments ?

Autre question corolaire, si l'on recréait des régiments, comment réorganiseriez vous les forces ? Parce que le modèle actuel (deux divisions de trois brigades à 7 régiments) est complet (à part 1 place dans la 27e BIM). Et si vous en aviez la possibilité, que feriez vous de la BFA pour la rendre utile ?

Est-ce qu'il faudrait privilégier les régiments de mêlée ou plutôt les armes d'appuis dans les domaines un peu limites ? 

Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, collectionneur a dit :

@Fusilier Tiens, il y a quelques dizaines de kg de moins que le descriptif du ministère des armées; amélioration des matériaux depuis le début de sa conception il y a plus de 45 ans ?

Là tu me demandes trop.Aucune idée ^_^

Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, FoxZz° a dit :

Sinon il y a quelques temps @Scarabé avait parlé d'un éventuel de la FoT à 88 000 hommes comme en 2008. Est-ce toujours d'actualité ? A-t-on une idée des régiments qui seraient éventuellement réactivités. D'ailleurs 10.000 hommes de plus ça correspond à combien de régiments ?

Autre question corolaire, si l'on recréait des régiments, comment réorganiseriez vous les forces ? Parce que le modèle actuel (deux divisions de trois brigades à 7 régiments) est complet (à part 1 place dans la 27e BIM). Et si vous en aviez la possibilité, que feriez vous de la BFA pour la rendre utile ?

Est-ce qu'il faudrait privilégier les régiments de mêlée ou plutôt les armes d'appuis dans les domaines un peu limites ? 

Faut pas rêver,  faut les trouver les gus ...  Puis la place, la dernière fois il avait fallu construire à tour de bras pour accueillir une compagnie en plus par régiment.  Quand à créer des régiments, où les mettre, on a presque tout vendu ou transféré  y compris des terrains d'exercice.  Exemple Biville, pas loin de Cherbourg , pourtant on n'a presque rien d'équivalent : une plage, un champ de tir, des dunes...

 

Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, FoxZz° a dit :

Est-ce qu'il faudrait privilégier les régiments de mêlée ou plutôt les armes d'appuis dans les domaines un peu limites ? 

1 régiment d'Infanterie Alpine de plus, comme cela on a quelque chose d'équilibré pour les 2 brigades "légères" et on a un vrai modèle quaternaire pour les alertes, relèves, opex, ...

Renforcement de l'artillerie tant classique que AA, donc au moins un RAA recréé en plus, et les RA des brigades au moins blindées et médianes doivent être renforcés

Un gros paquet sur les hélicos, impensable d'avoir à peine 60 hélicos de combat, max 90 de transport moyens et 80 légers, l'hélico est l'arme du 21e siècle avec le drone, donc au moins un RHC de plus

Le Train avec 5 régiments seulement est très limite, là aussi une recréation serait bienvenue

Si le combat "haute-intensité" revient dans l'actualité, un Régiment du génie "lourd" pour du franchissement lourd et de la guerre des mines sera sans doute aussi nécéssaire

Je ne sais pas si un Régiment "rangers" ou "commando alpin para" en plus au sein de l'ex BFST serait une bonne idée, ou bien on continue à utiliser les alpins et les paras pour cela.

On vient de voir ce que "résilience" peut signifier, il faut donc prévoir aussi au sein de chaque unité des sections/pelotons ou compagnie/escadron de "renforcement", une unité élémentaire connait toujours des absents, des gars en stages ou formations, des décalages entre départs et arrivées, donc si une compagnie d'infanterie fait à effectif complet 175 pax, il faut en prévoir 15 à 20 de plus, pour toujours avoir 175 pax près à partir.

Pour la BFA, c'est dommage pour le glorieux 1er RI qu'il en soit réduit à faire tapisserie avec le 3e RH, sinon on peut créer la BFB, Brigade Franco-Belge, comme l'ABL va passer sur Griffon/Jaguar/Scorpion, et que les Belges sont parfois un peu plus chaud pour aller risquer leurs fesses aux confins de l'Empire ... Mais bon, on ne pourra le faire que quand les Allemands nous fouteront dehors de l'Euro, ou nous forcerons à avoir moins 17 % de déficit ....

Après, y a toujours Bercy qui décide à la fin, et les têtes oeufs de ce ministère sont encore formatés au modèle "lean", "flux tendus", "pas de stock", "pas de réserve"

Clairon

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Clairon a dit :

1 régiment d'Infanterie Alpine de plus, comme cela on a quelque chose d'équilibré pour les 2 brigades "légères" et on a un vrai modèle quaternaire pour les alertes, relèves, opex, ...

Renforcement de l'artillerie tant classique que AA, donc au moins un RAA recréé en plus, et les RA des brigades au moins blindées et médianes doivent être renforcés

Un gros paquet sur les hélicos, impensable d'avoir à peine 60 hélicos de combat, max 90 de transport moyens et 80 légers, l'hélico est l'arme du 21e siècle avec le drone, donc au moins un RHC de plus

Le Train avec 5 régiments seulement est très limite, là aussi une recréation serait bienvenue

Si le combat "haute-intensité" revient dans l'actualité, un Régiment du génie "lourd" pour du franchissement lourd et de la guerre des mines sera sans doute aussi nécéssaire

Je ne sais pas si un Régiment "rangers" ou "commando alpin para" en plus au sein de l'ex BFST serait une bonne idée, ou bien on continue à utiliser les alpins et les paras pour cela.

On vient de voir ce que "résilience" peut signifier, il faut donc prévoir aussi au sein de chaque unité des sections/pelotons ou compagnie/escadron de "renforcement", une unité élémentaire connait toujours des absents, des gars en stages ou formations, des décalages entre départs et arrivées, donc si une compagnie d'infanterie fait à effectif complet 175 pax, il faut en prévoir 15 à 20 de plus, pour toujours avoir 175 pax près à partir.

Pour la BFA, c'est dommage pour le glorieux 1er RI qu'il en soit réduit à faire tapisserie avec le 3e RH, sinon on peut créer la BFB, Brigade Franco-Belge, comme l'ABL va passer sur Griffon/Jaguar/Scorpion, et que les Belges sont parfois un peu plus chaud pour aller risquer leurs fesses aux confins de l'Empire ... Mais bon, on ne pourra le faire que quand les Allemands nous fouteront dehors de l'Euro, ou nous forcerons à avoir moins 17 % de déficit ....

Après, y a toujours Bercy qui décide à la fin, et les têtes oeufs de ce ministère sont encore formatés au modèle "lean", "flux tendus", "pas de stock", "pas de réserve"

Clairon

Le CEMAT terre devait annoncer  le nouveau plan en Mai 

http://www.opex360.com/2019/11/15/apres-au-contact-larmee-de-terre-prepare-un-nouveau-plan-strategique-en-vue-de-conflits-plus-durs/

J'en avais plus ou mois donner les grande ligne avec le renforcement de l'ALAT 

Avec la creation de PPRAD peleton protection de reconnaissance et d'appui au déploiement supplementaires

L' Artillerie avec la commande des CESAR des 2021 et une nouvelle organisation en matiere de batterie de renseignement avec les mini drone 

Avec la crise COVID l'annonce du nouveau plan et reporter à debut juillet car de nouvelle priorité son apparue au grand jour pour l'armée de terre

Comme par exemple le renforcement du 2 régiment de Dragons. Dont les effectifs actuel qui avait était reduit à 800 hommes en 2015 on était jugé bien trop faible. 

J'ai enttedue que ce regiment doit étre completement réorganiser autour de son coeur de metier avec une monté des effectifs à 1200 Hommes voir plus et avec l'implentation de 2 antenes une sur Istres ( pour tenir une alerte projection OM ) et une autre sur Suippes. Avec commande de nouveaux moyens de decontaminations, des SAS Projetables, des nouveaux vehicules   etc.. 

 

 

 

 

 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,180
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...