Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'ordre de bataille de l'armée de terre


Scarabé
 Share

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Hilariovespasio a dit :

Je comprends globalement rien... mis à part que ça pourrait être un tremplin puisque je passe le BSTAT cet été... et que ce même BSTAT pourrait me permettre de passer chef-chef dès l'an prochain... nébuleux et je ne suis pas certain que ça réponde aux attentes des cadres...

 

Tu vas passer chef à 4 galons :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Hilariovespasio a dit :

Heureusement la légion est très fortement ancrée aux traditions, peut-être que je passerai adjudant avant ça, mais pour l'occasion c'est vrai que ça me ferait passer de sergent à chef-chef d'un coup sur le papier^^

 

Sergent Major 

 

EucMoBGWQAAkIDJ?format=jpg&name=small

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, il y a du " j'ai l'honneur de vous rendre compte" dans l'air avec un AMX10RCR retourné, les 6 roues en l'air. 

Il y a une photo, à voir si la structure aura pas subi de dommage irréversible au niveau puit de tourelle. 

 

 

Edited by Gibbs le Cajun
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour,

Je vais finir par croire que la réserve, c'est comme la mode : ça fonctionne par cycle qui reviennent périodiquement.

Dans les années 90, le service militaire fournissait les effectifs suffisant pour une réserve de "masse". Un bon nombre de réservistes étaient affectés aux forces de gendarmerie pour la défense de points fixes d'importance sinon stratégique au moins économique : dépôts de carburant, zones portuaires, gros transformateurs, aéroports régionaux, etc...) A cela, s'ajoutait des Régiments Inter Armes Divisionnaires qui fournissait une force mobile à chaque région militaire capable de renforcer la défense de ces points fixes mais aussi d'assurer d'autres missions dont certaines sont mentionnées dans ce texte. Ces RIAD furent ensuite transformés en Régiment d'Infanterie de Défense... avant d'être dissous à la fin des années 90.

Au sein du 2ème RIAD la SER puis la CRI (nomenclature d'un ERI dans l'infanterie) que je commandais avait comme missions : des reco et sécurisations d'itinéraires, recherche de renseignement, repérage d'unités infiltrées (à l'époque le plastron ressemblait plus aux Spetsnaz qu'à des terroristes), quadrillage de zone, patrouilles motorisées, appui feu mobile au profit des points de défense, etc... Les compagnies d'infanterie "classiques" du RIAD venaient en renforcement de la réserve de gendarmerie mais aussi du contrôle de zone, des points de contrôle voire du contrôle de foule mais cette dernière mission était illusoire pour une unité de réserve. Nous manœuvrions en moyenne 2 à 3 x 5 jours par an pour nous entraîner à ces missions.
Je retrouve pas mal de ces missions dans celles envisagées pour la nouvelle réserve.

Pour info, les RIAD / RID avaient aussi une mission de défense en 2ème échelon du territoire en cas d'attaque aux frontières. Mais ça c'était anecdotique et franchement risible au regard de ce qui était censé arriver en face et aux matériels dont nous disposions : AML (pour le RIAD, plus de blindés pour les RID), camions, 106SR, Jeeps pour la SER / CRI.

 

@+

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/nous-avons-besoin-de-deboucher-sur-le-tigre-standard-3-general-thierry-burkhard-880190.html

"Dans une longue interview accordée à La Tribune, le chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Thierry Burkhard, aborde sa vision de l'armée de Terre, notamment dans le domaine capacitaire. Alors que le programme Scorpion est actuellement en cours de livraison, il souhaite désormais avancer rapidement sur la modernisation du segment lourd dans le cadre du programme Titan (char du futur MGCS, artillerie du futur CIFS, engins du génie, Tigre Mk3). Mais il met également en garde ses troupes de ne pas se laisser entraîner dans la très haute technologie."

Le CEMA Terre rappelle   

-  Point trop de technologies, qui risqueraient de n'être pas "supportable" sur le terrain, attention à la définition des besoins ( ne pas se laisser conter par les industriels ) => Evolutivité, agilité des programmes

- Coût de possession  + le filtre de la BSS  ... 

Reste invisible .. Dommage ! 

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
4 minutes ago, Gibbs le Cajun said:

Le 8ème RPIMa après le groupe appui MAG 58 propose le groupe éclaireur compagnie. 

On y voit le petit drone minuscule. 

Comme d'hab', carré la mise en avant ! 

 

Le groupe MAG et le groupe éclaireur se trouvent tous les deux dans la section d'appui de la compagnie? Qu'elle est sa composition pour le moment? À ce que je sache, il y a des mortiers de 81 et des MMP mais quoi d'autre?

Link to comment
Share on other sites

On 4/14/2021 at 7:46 PM, Thibault2845 said:

Il me semblait que cetais une section declairage au niveau de la compagnie d'appui qui serait créé ? Cela serait bien d'avoir un organigramme actuel d'un regiment d'infanterie avec les effectifs le matériel etc 

On a déjà le niveau section et le niveau régiment mais on pas le contenu exact du niveau compagnie. Essayons de rassembler ce qu'on sait. En suivant ce que Wiki dit sur le 2e REI

  • Régiment d'infanterie
    • Compagnie de commandement et logistique
      • QG
      • Section transmission
      • Section médicale
      • Section maintenance
      • Section transport
    • 5 Compagnie de combat
      • Section commandement
        • ?
      • 3 sections de combat
        • QG:
          • Officier responsable
          • Adjoint
          • Radio
        • 3 groupes de combat
          • Chef de groupe: 416
          • Tireur de précision: FRF2, SCAR-H PR
          • Équipe 600m
            • Chef d'équipe: 416
            • Mitrailleur: Minimi
            • Grenadier: 416 + LGI
          • Équipe 300m
            • Chef d'équipe: 416
            • 2 grenadiers voltigeurs: 416 + AT4
        • Groupe d'appui
          • Chef de groupe: 416
          • 2 équipes de 2 hommes avec Eryx ou AT4
      • Section d'appui
        • QG
          • ?
        • Groupe MMP
          • ?
        • Groupe mortier 81mm
          • ?
        • ?
    • Compagnie d'appui
      • QG
        • ?
      • Section MMP
        • ?
      • Section Tireurs d'élite
        • ?
      • Section GCP/GCM (si applicable)
        • ?
      • Section de reconnaissance ?
        • ?

À cela, il faut ajouter un nombre variable de compagnie de réserve (1 à 2) et dans certains cas, une compagnie d'administration et de soutien. À noter aussi que certains régiments n'ont l'air d'avoir que 4 compagnies de combat.

 

En ce qui me concerne, j'aimerais beaucoup trouver un équivalent de ce graphe sur l'armée italienne mais sur l'armée française (même si chez eux, la distinction Régiment/Bataillon est toujours perturbante)

Italian_Army_Brigade_Organization.png

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Tant que j'y suis, une des grosses inconnues pour moi est l'insertion de lance-grenades 40mm et de mortier de 60 dans l'arsenal français. J'ai un peu de mal à voir comment ils rentrent dans cette configuration.

Certains pays ont des mortiers de 60 au niveau de la section, d'autres en ont au niveau de la compagnie (US par exemple). Est-ce que ces mortiers sont envisagés en remplacement des 81mm pour les unités aéroportées lorsqu'elles ne peuvent pas embarquer leurs véhicules par exemple?

Pour les 40mm, les seuls que je pourrais voir en emporter seraient les chefs d'équipes des groupes de combat. Sinon, je ne sais pas trop.

 

Sinon, j'ai une question concernant les régiments des transmissions/signaux. Est-ce que il y a des pays qui ont déjà pensé à mettre des compagnies EW intégrées à ces régiments?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, mehari a dit :

Pour les 40mm, les seuls que je pourrais voir en emporter seraient les chefs d'équipes des groupes de combat. Sinon, je ne sais pas trop.

Salut,

Merci pour ta synthèse de la compo regimentaire "au contact" ; je dois dire que j'ai du mal à suivre. Pas autant que le confinement non confiné réglementé avec des exceptions, mais pas loin.

Je réagis sur ton avis sur la distribution des LG40 ds les groupes de combat : pour moi c'est pas la bonne approche. Si ce sont uniquement les "chefs" qui en sont dotés, autant leur mettre 1 pancarte au dessus de la tête pour les snipers ENI. C'est un équipement trop "silhouetté".

Je dirais : il y a xxx LG40 par GdC dont sont équipés les chefs... ou pas. A chaque chef de décider à qui est attribuée la dotation en fonction des compétences par ex.

Link to comment
Share on other sites

Pour compléter/corriger: ce que j'ai cru comprendre des dernières évolutions c'est qu'il y a dorénavant une section d'appuie direct/mitrailleuse dans la Compagnie d'Appuie. Par contre les groupes éclaireurs rejoindraient eux les sections d'appuie des compagnies de combat. Il y a une vidéo de l'armée de terre qui laisse à penser que l'on parle d'un groupe composé de 3-4 équipes de 3-4 hommes montés sur des véhicules type jeep ouverte (j'ai pas reconnu le modèle)

Pour les Mo60, il y a avait eu une petite commande (120), a priori plutôt pour les gens un peu spéciaux que les compagnies de combat. Pas impossible qu'il y en ait un qui finisse par arriver dans chaque SAED.

 

edit: ah et la page wiki de l'AdT a une graph similaire à celui supra pour l'armée italienne.

Edited by TimTR
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Bon une nouvelle évolution de l'Armée de terre au contact va se mettre en place à partir de 2022. 

La 1 et la 3 Divisions vont à nouveau densifier leur régiment.  

Environ 27 000 hommes par Division  

Les 2 Brigades Blindées 

Les 6 Régiment infanterie de ces brigades vont récuper l'ensemble des VBCI  en service pour une dotation de 80 VBCI  TT et 12 VBCI PC par RI (cinq compagnies de combat ) Les VBCI seront tous scorpionisé ( radio contact + Brouilleur + bull camouflage etc..) entre 2023 et 2028. 

Les 4 Regiments Leclercs auront 2 escadrons à 17 Leclerc et 2 PRI 

Les 2 Regiments Artillerie seraient doté de Cesar 8X8 aprés 2025 et garde les LRU 

Les 2 Regiments Genie lourd recevront des MGAC avec bien sur concentrations des moyens lourds de franchissement SPRAT EFA puis Nouveau moyen aprés 2025 

Les 2 Brigades Médianes

Le 2 RIMA et le 2 REI perdent leur VBCI pour des Griffons  

Le 21 RIMA  passe à 2 compagnies sur VHM et 3 Sur Griffon 

Pas de changement pour les autre RI 

Les 4 Regiments de cavalerie passe sur Jaguars  VBEA 

Les RG sur Griffon genie et PFM NG pour le franchissement 

les RA auront des CESAR et des Griffon MECAP 

Les 2 Brigades Légères

1 RI complet sur Serval dans les 2 BL + 1 Compagnie sur Serval dans chaque RI des autres Régiments  le reste sur Griffon et VHM pour les alpins . 

A la 11 BP le 8 RPIMA devrait évoluer vers un regiment Para  multi- capteurs avec Quad Fardier Drone etc...  

Les artilleurs sur Cesar et M120

Les Regiments de cavalerie sur Jaguar et VBEA . 

Les RG reste pour le moment identique. 

Les Régiment Légions doivent aussi densifier leur éffectifs avec de nouveaux recutements.          

 

EN 2030 Chaque division devra fournir 6 GTIA Scorpion en auto releve. 

La nouvelle doctrine d’engagement majeur en intervention (HE-INTER), outre les missions réalisées dans le cadre de la HE-PROT 10 000 TN et moyennant quelques mutualisations d’équipements «échantillonaires», prévoit un engagement en coalition dans un délai de six mois et pour un engagement intensif de six mois, avec un volume de forces de deux brigades ainsi que des moyens de commandement et de soutien associés (jusqu’à 21.000 hommes) afin d’honorer l’exigence d’être nation-cadre.

le GTIA est devenu une simple unité de circonstance «taillée» pour les besoins d'une opération donnée. Si la combinaison interarmes est effective, il ne possède cependant pas l’ensemble des capacités d’une armée au combat, à la différence du système divisionnaire des origines. Il dépend en effet d’appuis feux artillerie encore centralisés au niveau brigade ainsi que des appuis aériens dépendant du niveau supérieur.

Enfin, le GTIA n’est analysé qu’au vu des engagements récents face à un ennemi asymétrique, voire fortement dissymétrique. Face à un ennemi conventionnel, il pourrait s’avérer que le pion GTIA soit trop restreint.

Si l'efficience du GTIA de circonstance face à un ennemi asymétrique n'est plus à démontrer, le GTIA Scorpion pourrait-il apporter la force nécessaire pour assurer la pérennité des principes divisionnaires face à un ennemi plus nombreux? 

D’après les premiers documents de doctrine, le GTIA-S s'articulera en quatre échelons tactiques: C2, échelon de découverte, échelon d’assaut et échelon logistique. Fort de sa technologie, son objectif premier est la renonciation rapide de l'ennemi à ses objectifs initiaux et à sa planification, résultant de son effondrement systémique. Mieux renseigné sur les contours de l'ennemi et maîtrisant en temps réel son propre dispositif, il cherche l'obtention d'un effet de fulgurance et d'ubiquité dans le déploiement successif de ses échelons de combat, concentrant dans la profondeur, de manière brutale et quasi simultanée, ses effets sur les points d'articulation de l'adversaire. La capacité à contraindre rapidement la volonté et l'aptitude à poursuivre le combat chez l'adversaire représente un enjeu politique majeur.

 

 

Edited by Scarabé
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Très intéressant, merci. Il est prévu une modernisation de la fonction agression du VBCI (par exemple avec des MMP)?

Il y a 14 heures, Scarabé a dit :

prévoit un engagement en coalition dans un délai de six mois et pour un engagement intensif de six mois

Je comprends toujours par l'intérêt de ce scénario. Il n'y a aucune crise qui éclate avec 6mois de préavis, déjà 6 semaines c'est trop long. Et personne n'est capable de soutenir un engagement intensif six mois.

Un scénario de défense des pays baltes c'est plutôt un préavis de six jours (si on a de la chance) et un engagement de six jours (éventuellement jusqu'au mois mais plus loin ça me semble irréaliste).

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, hadriel a dit :

 

Un scénario de défense des pays baltes c'est plutôt un préavis de six jours (si on a de la chance) et un engagement de six jours (éventuellement jusqu'au mois mais plus loin ça me semble irréaliste).

Prend l'exemple de la Golf War 1 en 1991

Combien de temps il a fallu pour projeter la Division Daguet ? Qui reste une réference et le dernier gros déploiement de l'armée Francaise. 

 

Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, hadriel said:

Je comprends toujours par l'intérêt de ce scénario. Il n'y a aucune crise qui éclate avec 6mois de préavis, déjà 6 semaines c'est trop long. Et personne n'est capable de soutenir un engagement intensif six mois.

Sauf quand c'est toi qui décide de faire la guerre ... et à 100 contre 1 :bloblaugh:

---

@Scarabé c'est quoi ce vieux texte sur l'évolution du systeme divisionnaire que tu as pasté? Il a été republié et mis à jour?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...