Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'ordre de bataille de l'armée de terre


Recommended Posts

Il y a 21 heures, Scarabé a dit :

Bon une nouvelle évolution de l'Armée de terre au contact va se mettre en place à partir de 2022. 

La 1 et la 3 Divisions vont à nouveau densifier leur régiment.  

Environ 27 000 hommes par Division  

Les 2 Brigades Blindées 

Les 6 Régiment infanterie de ces brigades vont récuper l'ensemble des VBCI  en service pour une dotation de 80 VBCI  TT et 12 VBCI PC par RI (cinq compagnies de combat ) Les VBCI seront tous scorpionisé ( radio contact + Brouilleur + bull camouflage etc..) entre 2023 et 2028. 

Les 4 Regiments Leclercs auront 2 escadrons à 17 Leclerc et 2 PRI 

Les 2 Regiments Artillerie seraient doté de Cesar 8X8 aprés 2025 et garde les LRU 

Les 2 Regiments Genie lourd recevront des MGAC avec bien sur concentrations des moyens lourds de franchissement SPRAT EFA puis Nouveau moyen aprés 2025 

Les 2 Brigades Médianes

Le 2 RIMA et le 2 REI perdent leur VBCI pour des Griffons  

Le 21 RIMA  passe à 2 compagnies sur VHM et 3 Sur Griffon 

Pas de changement pour les autre RI 

Les 4 Regiments de cavalerie passe sur Jaguars  VBEA 

Les RG sur Griffon genie et PFM NG pour le franchissement 

les RA auront des CESAR et des Griffon MECAP 

Les 2 Brigades Légères

1 RI complet sur Serval dans les 2 BL + 1 Compagnie sur Serval dans chaque RI des autres Régiments  le reste sur Griffon et VHM pour les alpins . 

A la 11 BP le 8 RPIMA devrait évoluer vers un regiment Para  multi- capteurs avec Quad Fardier Drone etc...  

Les artilleurs sur Cesar et M120

Les Regiments de cavalerie sur Jaguar et VBEA . 

Les RG reste pour le moment identique. 

Les Régiment Légions doivent aussi densifier leur éffectifs avec de nouveaux recutements.          

 

EN 2030 Chaque division devra fournir 6 GTIA Scorpion en auto releve. 

La nouvelle doctrine d’engagement majeur en intervention (HE-INTER), outre les missions réalisées dans le cadre de la HE-PROT 10 000 TN et moyennant quelques mutualisations d’équipements «échantillonaires», prévoit un engagement en coalition dans un délai de six mois et pour un engagement intensif de six mois, avec un volume de forces de deux brigades ainsi que des moyens de commandement et de soutien associés (jusqu’à 21.000 hommes) afin d’honorer l’exigence d’être nation-cadre.

le GTIA est devenu une simple unité de circonstance «taillée» pour les besoins d'une opération donnée. Si la combinaison interarmes est effective, il ne possède cependant pas l’ensemble des capacités d’une armée au combat, à la différence du système divisionnaire des origines. Il dépend en effet d’appuis feux artillerie encore centralisés au niveau brigade ainsi que des appuis aériens dépendant du niveau supérieur.

Enfin, le GTIA n’est analysé qu’au vu des engagements récents face à un ennemi asymétrique, voire fortement dissymétrique. Face à un ennemi conventionnel, il pourrait s’avérer que le pion GTIA soit trop restreint.

Si l'efficience du GTIA de circonstance face à un ennemi asymétrique n'est plus à démontrer, le GTIA Scorpion pourrait-il apporter la force nécessaire pour assurer la pérennité des principes divisionnaires face à un ennemi plus nombreux? 

D’après les premiers documents de doctrine, le GTIA-S s'articulera en quatre échelons tactiques: C2, échelon de découverte, échelon d’assaut et échelon logistique. Fort de sa technologie, son objectif premier est la renonciation rapide de l'ennemi à ses objectifs initiaux et à sa planification, résultant de son effondrement systémique. Mieux renseigné sur les contours de l'ennemi et maîtrisant en temps réel son propre dispositif, il cherche l'obtention d'un effet de fulgurance et d'ubiquité dans le déploiement successif de ses échelons de combat, concentrant dans la profondeur, de manière brutale et quasi simultanée, ses effets sur les points d'articulation de l'adversaire. La capacité à contraindre rapidement la volonté et l'aptitude à poursuivre le combat chez l'adversaire représente un enjeu politique majeur.

 

 

Le nombre de LECLERC Parait incohérent, pour le reste au niveau des blindées c'est assez cohérent notamment les VBCI concentrés dans les BB. Les LRU sont dans un régiment à part (le 1° RA) donc sauf bascule de celui ci dans une BB, les LRU ne seront pas intégrés en brigade de combat. Tu as des infos sur les moyens à djibouti etc? 

Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Scarabé a dit :

Bon une nouvelle évolution de l'Armée de terre au contact va se mettre en place à partir de 2022. 

La 1 et la 3 Divisions vont à nouveau densifier leur régiment.  

Environ 27 000 hommes par Division  

Les 2 Brigades Blindées 

Les 6 Régiment infanterie de ces brigades vont récuper l'ensemble des VBCI  en service pour une dotation de 80 VBCI  TT et 12 VBCI PC par RI (cinq compagnies de combat ) Les VBCI seront tous scorpionisé ( radio contact + Brouilleur + bull camouflage etc..) entre 2023 et 2028. 

Les 4 Regiments Leclercs auront 2 escadrons à 17 Leclerc et 2 PRI 

Les 2 Regiments Artillerie seraient doté de Cesar 8X8 aprés 2025 et garde les LRU 

Les 2 Regiments Genie lourd recevront des MGAC avec bien sur concentrations des moyens lourds de franchissement SPRAT EFA puis Nouveau moyen aprés 2025 

Les 2 Brigades Médianes

Le 2 RIMA et le 2 REI perdent leur VBCI pour des Griffons  

Le 21 RIMA  passe à 2 compagnies sur VHM et 3 Sur Griffon 

Pas de changement pour les autre RI 

Les 4 Regiments de cavalerie passe sur Jaguars  VBEA 

Les RG sur Griffon genie et PFM NG pour le franchissement 

les RA auront des CESAR et des Griffon MECAP 

Les 2 Brigades Légères

1 RI complet sur Serval dans les 2 BL + 1 Compagnie sur Serval dans chaque RI des autres Régiments  le reste sur Griffon et VHM pour les alpins . 

A la 11 BP le 8 RPIMA devrait évoluer vers un regiment Para  multi- capteurs avec Quad Fardier Drone etc...  

Les artilleurs sur Cesar et M120

Les Regiments de cavalerie sur Jaguar et VBEA . 

Les RG reste pour le moment identique. 

Les Régiment Légions doivent aussi densifier leur éffectifs avec de nouveaux recutements.          

 

EN 2030 Chaque division devra fournir 6 GTIA Scorpion en auto releve. 

La nouvelle doctrine d’engagement majeur en intervention (HE-INTER), outre les missions réalisées dans le cadre de la HE-PROT 10 000 TN et moyennant quelques mutualisations d’équipements «échantillonaires», prévoit un engagement en coalition dans un délai de six mois et pour un engagement intensif de six mois, avec un volume de forces de deux brigades ainsi que des moyens de commandement et de soutien associés (jusqu’à 21.000 hommes) afin d’honorer l’exigence d’être nation-cadre.

le GTIA est devenu une simple unité de circonstance «taillée» pour les besoins d'une opération donnée. Si la combinaison interarmes est effective, il ne possède cependant pas l’ensemble des capacités d’une armée au combat, à la différence du système divisionnaire des origines. Il dépend en effet d’appuis feux artillerie encore centralisés au niveau brigade ainsi que des appuis aériens dépendant du niveau supérieur.

Enfin, le GTIA n’est analysé qu’au vu des engagements récents face à un ennemi asymétrique, voire fortement dissymétrique. Face à un ennemi conventionnel, il pourrait s’avérer que le pion GTIA soit trop restreint.

Si l'efficience du GTIA de circonstance face à un ennemi asymétrique n'est plus à démontrer, le GTIA Scorpion pourrait-il apporter la force nécessaire pour assurer la pérennité des principes divisionnaires face à un ennemi plus nombreux? 

D’après les premiers documents de doctrine, le GTIA-S s'articulera en quatre échelons tactiques: C2, échelon de découverte, échelon d’assaut et échelon logistique. Fort de sa technologie, son objectif premier est la renonciation rapide de l'ennemi à ses objectifs initiaux et à sa planification, résultant de son effondrement systémique. Mieux renseigné sur les contours de l'ennemi et maîtrisant en temps réel son propre dispositif, il cherche l'obtention d'un effet de fulgurance et d'ubiquité dans le déploiement successif de ses échelons de combat, concentrant dans la profondeur, de manière brutale et quasi simultanée, ses effets sur les points d'articulation de l'adversaire. La capacité à contraindre rapidement la volonté et l'aptitude à poursuivre le combat chez l'adversaire représente un enjeu politique majeur.

 

 

Je pense qu'il y a erreur pour les XL.

De ce que j'ai entendu, ça serait plutôt 6 escadrons XL par brigade + 3 ERI dont 1 agirait directement au profit de la brigade. Donc en gros 3 escadrons XL par régiment et 1 régiment avec 1 ERI + 1 régiment avec 2 ERI par brigade. En sachant que le 5e RD n'a que 2 escadrons XL.

Donc en tout 11 escadrons XL et 6 ERI soit : 187 chars. Ce qui apparait cohérent si on ajoute le volant de blindés au 5e Cuir, à Saumur, etc.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 4 heures, Thibault2845 a dit :

Le nombre de LECLERC Parait incohérent, pour le reste au niveau des blindées c'est assez cohérent notamment les VBCI concentrés dans les BB. Les LRU sont dans un régiment à part (le 1° RA) donc sauf bascule de celui ci dans une BB, les LRU ne seront pas intégrés en brigade de combat. Tu as des infos sur les moyens à djibouti etc? 

Djibouti TRFI remplacé par 4 Cesar et VAB par Griffon au 5 RIAOM. 

Les Puma Air remplacé par 4 Caracal du plan de relance. + 1  SH20 sera en stock sur base à dipo des Caracal si besoin pour operation. .   

Edited by Scarabé
Link to post
Share on other sites

Posté aussi dans le file VBCI

Via Raids Magazine. 

Les 2 régiments VBCI appartenant à 9 ème Brigade d'Infanterie de Marine ( 2ème RIMa) et la 6ème Brigade Légère Blindée (2ème REI) vont rendre leur VBCI pour récupérer du Griffon. 

Les VBCI iront augmenter les parcs des Régiments VBCI des Brigades blindées , passant de 32 VBCI au lieu de l'actuelle dotation de 24 actuels. 

L'essentiel sera néanmoins hors des Régiments, dans les parcs d'entraînement, ou en maintenance. 630 VBCI ont été produit par Nexter. Un projet de rénovation actuellement étudié chez l'industriel vise à faire durer ces véhicules bien au delà de l'entrée en service du MGCS ( dans les années 2030). 

Une centaine de VBCI avaient déjà été modifié par l'industriel pour pouvoir passer d'une masse maximale de 28 à 32 tonnes. 

 

Edited by Gibbs le Cajun
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Thibault2845 a dit :

ce qui m'étonne c'est que j'avais lu que la 5e compagnie de combat devait devenir une compagnie d'instruction opérationnel 

Pas particulièrement. A dire vrai, ça expérimente pas mal dans les régiments d'infanterie actuellement.

Link to post
Share on other sites

Il me semble bien que la 5ème compagnie devait être dégraissée pour fournir un certain nombre de capacités spécifiques, et non plus ocnstituer une compagnie de combat.

Link to post
Share on other sites

L’armée française prépare 10 000 soldats à un éventuel grand conflit

Pour se faire, l’armée française organise avec les trois armées, de l’air, de terre et la marine nationale, un exercice d’ampleur où près de 10.000 soldats participeront. Lors de celui-ci, les militaires s’entraîneront au niveau stratégique, et simuleront aussi des manœuvres militaires et s’exerceront aux tirs réels relate Le Point.

L’opération est prévue pour 2023, elle se déroulera sur les camps de Suippes, Mailly, et Mourmelon en région Champagne-Ardenne. Elle est baptisée Orion. Des militaires des forces armées étrangères alliées, notamment des belges et des américains, vont prendre part à cet exercice divisionnaire.

Les analystes estiment qu’il va falloir moderniser l’armée française et recruter dans les années à venir. Le budget de la Défense pour 2019-2025 a d’ailleurs été augmenté en conséquence : 50 milliards d’euros par an sur cette période, soit + 46 % par rapport à 2018. Si aucun ennemi n’a été désigné, les experts estiment que que la Russie, la Turquie ou un pays d’Afrique du Nord pourraient être l’adversaire de cet éventuel conflit État contre État.

https://www.lepoint.fr/societe/l-armee-francaise-prepare-10-000-soldats-a-un-eventuel-grand-conflit-24-06-2021-2432662_23.php

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Scarabé a dit :

L’armée française prépare 10 000 soldats à un éventuel grand conflit

Pour se faire, l’armée française organise avec les trois armées, de l’air, de terre et la marine nationale, un exercice d’ampleur où près de 10.000 soldats participeront. Lors de celui-ci, les militaires s’entraîneront au niveau stratégique, et simuleront aussi des manœuvres militaires et s’exerceront aux tirs réels relate Le Point.

L’opération est prévue pour 2023, elle se déroulera sur les camps de Suippes, Mailly, et Mourmelon en région Champagne-Ardenne. Elle est baptisée Orion. Des militaires des forces armées étrangères alliées, notamment des belges et des américains, vont prendre part à cet exercice divisionnaire.

Les analystes estiment qu’il va falloir moderniser l’armée française et recruter dans les années à venir. Le budget de la Défense pour 2019-2025 a d’ailleurs été augmenté en conséquence : 50 milliards d’euros par an sur cette période, soit + 46 % par rapport à 2018. Si aucun ennemi n’a été désigné, les experts estiment que que la Russie, la Turquie ou un pays d’Afrique du Nord pourraient être l’adversaire de cet éventuel conflit État contre État.

Général Lecointre lors de sa récente audition au Sénat :

« Le dernier axe consiste à mieux se préparer, c'est-à-dire à préparer nos armées à prendre l'ascendant sur des adversaires de plus en plus agiles. Il s'agit surtout de conforter l'effort de préparation opérationnelle des armées, en parallèle de ce qui est conduit en faveur de leur réparation et de leur modernisation. Pour être tout à fait franc, je pense que, au moment de l'élaboration de la LPM, nous avions sous-estimé les besoins en ressources budgétaires dans ces domaines. Aujourd'hui, il nous apparaît nécessaire de les renforcer, en rehaussant la disponibilité des équipements requis pour assurer une plus grande homogénéité de l'entraînement opérationnel, en compensant des fragilités logistiques mises en évidence par la crise sanitaire dans le domaine du maintien en condition opérationnelle et en améliorant les moyens permettant la valorisation de l'entraînement : simulation, centres de préparation opérationnelle et exercices, qui sont coûteux. Nous prévoyons d'ailleurs d'organiser en 2023 un exercice, dénommé Orion, qui sera multi-milieux, interarmées, interallié, de niveau divisionnaire et qui impliquera 17 000 à 20 000 hommes et 500 véhicules de l'armée de terre, deux porte-hélicoptères amphibies, le porte-avions Charles-de-Gaulle pour la Marine et 40 avions de l'armée de l'Air et de l'Espace. Enfin, il nous faut acquérir des moyens permettant de garantir la cohérence d'ensemble et la maîtrise par les armées de la force dans des environnements moins permissifs.

Il faut donc que nous renforcions les activités notamment de l'armée de terre et de l'armée de l'Air et de l'Espace, en augmentant les heures de vol de chasse et les heures d'entraînement sur blindés, à partir de 2022.»

http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20210607/affetra.html#toc2

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Quelqu'un peut expliquer le sens de cette 5e Cie  dédiée à la préparation opérationnelle, que l'on découvre dédiée à la haute intensité. 

Je comprends les mots, mais le fond de l'affaire m'échappe.  Est-ce à dire qu'l faut retirer du circuit normal 1 / 5 des compagnies pour rendre effective cette préparation haute intensité? 

Link to post
Share on other sites

Il s'est surtout agi de trouver les effectifs nécessaires à armer des capacités prioritaires (drones, cyber...) dans d'autres fonctions opérationnelles et limiter la ponction sur les autres compagnies pour les évolutions de l'engagement de l'infanterie.

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, gustave a dit :

Il s'est surtout agi de trouver les effectifs nécessaires à armer des capacités prioritaires (drones, cyber...) dans d'autres fonctions opérationnelles et limiter la ponction sur les autres compagnies pour les évolutions de l'engagement de l'infanterie.

Sur le tewet du 21 RIMA c'est ecris (5e CPO) : dédiée à la formation, experte de l'entraînement haute intensité, pour toujours mieux préparer le régiment aux combats de demain.

Je vois pas en quoi piloter des drones les rangs experts du combat HI

Je comprens juste que cette compagnie va servir de formation pour les recrues qui vont ensuite basculer dans les autres compagnies.  

Link to post
Share on other sites

Il s'est agi de trouver des personnels pour d'autres fonctions, pas forcément dans l'infanterie, et je pense que le drone est désormais incontournable!

Link to post
Share on other sites
Le 19/07/2021 à 17:43, gustave a dit :

Il s'est agi de trouver des personnels pour d'autres fonctions, pas forcément dans l'infanterie, et je pense que le drone est désormais incontournable!

Au-delà des drones, mules mécaniques et toussa, on peut poser d'autres hypothèses dans le cadre HI  évoqué: 

- renforcement de la puissance de feu des RI : retour du 120 mm tracté ou non. 

- renforcement de la défense AA contre drones et autres engins à vol lent. Retour du 20 mm (ou équivalent) en RI? J'ai vu que des régiments du Train suivent une instruction sur 20 mm tracté, à Biscarrosse.  

- fortifications de campagne et haute intensité.

On a vu, dans les manoeuvres aux pays baltes, que l'infanterie anglaise devait prendre d'assaut des tranchées; peut-être que leur entrainement à la baïonnette n'est pas si suranné que ça.

Il s'agit aussi de construire des fortifications en défense et là ce n'est plus d'un fort contre les indiens. Faut s'enterrer.

- Le combat sous NRBC

Bref, mettre au goût du jour un certain nombre de savoirs faire, délaissés dans le cadre expéditionnaire. Où sont les pelles de tranchée... 

 

 

Link to post
Share on other sites
Le 19/07/2021 à 17:43, gustave a dit :

Il s'est agi de trouver des personnels pour d'autres fonctions, pas forcément dans l'infanterie, et je pense que le drone est désormais incontournable!

 

il y a une heure, Fusilier a dit :

Au-delà des drones, mules mécaniques et toussa, on peut poser d'autres hypothèses dans le cadre HI  évoqué: 

...

 

Bah oui ...

https://www.forcesoperations.com/le-mulet-pret-a-reprendre-du-service-dans-les-troupes-de-montagne/

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Le-mulet-pre%CC%82t-a%CC%80-reprendre-du

:happy:

Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Fusilier a dit :

Au-delà des drones, mules mécaniques et toussa, on peut poser d'autres hypothèses dans le cadre HI  évoqué: 

- renforcement de la puissance de feu des RI : retour du 120 mm tracté ou non. 

- renforcement de la défense AA contre drones et autres engins à vol lent. Retour du 20 mm (ou équivalent) en RI? J'ai vu que des régiments du Train suivent une instruction sur 20 mm tracté, à Biscarrosse.  

- fortifications de campagne et haute intensité.

On a vu, dans les manoeuvres aux pays baltes, que l'infanterie anglaise devait prendre d'assaut des tranchées; peut-être que leur entrainement à la baïonnette n'est pas si suranné que ça.

Il s'agit aussi de construire des fortifications en défense et là ce n'est plus d'un fort contre les indiens. Faut s'enterrer.

- Le combat sous NRBC

Bref, mettre au goût du jour un certain nombre de savoirs faire, délaissés dans le cadre expéditionnaire. Où sont les pelles de tranchée... 

 

 

C'est ce qui a été décidé semble-t-il. L'infanterie avait été privilégiée jusque là, la HI (entre autres) nécessite de renforcer d'autres fonctions.

Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, gustave a dit :

C'est ce qui a été décidé semble-t-il. L'infanterie avait été privilégiée jusque là, la HI (entre autres) nécessite de renforcer d'autres fonctions.

On est parti d'une compagnie d'un régiment d'infanterie, transformée en "machin truc haute intensité" . Que je comprenne bien ce que t'expliques. Quand tu dis "nécessite de renforcer d'autres fonctions", c'est bien au sein de l'infanterie, que ces fonctions vont se renforcer. Non?   

Link to post
Share on other sites

Non, les régiments d'infanterie avaient été préservés jusqu'ici. Aujourd'hui l'AdT a besoin de disposer de personnels dans un certain nombre de fonctions (des drones aux champs immatériels par exemple, donc pas l'infanterie), et les prend donc sur l'infanterie. Pour cela on réduit les 5ème compagnie et on transforme celles-ci avec les effectifs restant pour répondre aux besoins du régiment d'infanterie au mieux.

Link to post
Share on other sites
Le 24/06/2021 à 12:34, Polybe a dit :

Je serai curieux de connaitre les idées/concepts derrière un 8e RPIMa "multi-capteurs" ? :huh:

De mars à juin 2021, le Groupe d’éclaireurs parachutistes (GEP) du Groupement tactique désert (GTD) Chimère, a été engagé pour la première fois en opération extérieure dans le cadre de l’opération BARKHANE.

https://www.defense.gouv.fr/operations/afrique/bande-sahelo-saharienne/operation-barkhane/breves/barkhane-les-eclaireurs-parachutistes-en-action

 

https://www.defense.gouv.fr/operations/afrique/bande-sahelo-saharienne/operation-barkhane/breves/barkhane-deploiement-d-un-poste-de-commandement-pc-avance-pour-maintenir-la-liaison?fbclid=IwAR0eezjqwfD9Do3XbDbQ70OruhaeEOyLWLCbAqVzD2cSe2q6Ergjrdkz-V4

152156156_3819535541425476_2002133072954

151580883_3819535651425465_5798381980618

 

https://zh-hk.facebook.com/8eRPIMa/videos/388159995964586/

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, gustave a dit :

Non, les régiments d'infanterie avaient été préservés jusqu'ici. Aujourd'hui l'AdT a besoin de disposer de personnels dans un certain nombre de fonctions (des drones aux champs immatériels par exemple, donc pas l'infanterie), et les prend donc sur l'infanterie. Pour cela on réduit les 5ème compagnie et on transforme celles-ci avec les effectifs restant pour répondre aux besoins du régiment d'infanterie au mieux.

Vu comme ça, c'est moins ronflant.:rolleyes:

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,630
    Total Members
    1,550
    Most Online
    victor27
    Newest Member
    victor27
    Joined
  • Forum Statistics

    21,250
    Total Topics
    1,436,869
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...