Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'ordre de bataille de l'armée de terre


Scarabé
 Share

Recommended Posts

  • 5 weeks later...

Bon je sais pas si ça va ce faire 

Mais en attendant avec la nouvelle LPM on sais déja que l'organigrame de l'armée de terre va être légerment modifier pour inserer les nouvelles unités. 

La suprise viendrais de l'ancien site de la Marine à Hourtin qui appartient toujours au MIDEF qui est aujourd'hui trés dégradé 

so-57e1037166a4bde778c8d5f0-ph0.jpg?v=14  

Ce centre pourrait acceuilir la 4ème unité de formation militaire de la sécurité civile (FORMISC) annocé par gerard Darmanin en 2022 Soit près de 600 nouveaux militaires. Ansi que Les unités NRBC de l'armée de l'Air . Un détachement du Genie pourrait aussi voir le jour avec des moyens lourd.  

Une expertise du SDI aurait eu lieu sur le site on aura bientôt le verdict La seconde option d'implantation de la nouvelle USC et le site de Cazeaux

 

C'est vrai que c'est pas terrible  il faudrait surement tous rasser 

 

LPM : M. Lecornu annonce des « choix difficiles » et de « grandes transformations » pour les forces françaises

https://www.opex360.com/2023/01/06/lpm-m-lecornu-annonce-des-choix-difficiles-et-de-grandes-transformations-pour-les-forces-francaises/

 

Le 2 Régiment de Dragons va aussi avoir un nouvelle escadron et les Griffon NRBC devrait suivre rapidement .  

Voila les News 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Scarabé a dit :

C'est vrai que c'est pas terrible  il faudrait surement tous rasser 

Les bâtiments, comme celui qu'ils montrent de la 2e Cie, datent de la fin des années 60 / début 70, quand je suis passé c'était tout neuf, même époque de construction que l'Ecole des Fus. Je ne suis pas certain que ce soit en si mauvais état. Le cinéma, le foyer et la grande salle de restauration étaient logés dans un ancien bâtiment de l'époque de l'aéronavale; il me semble qu'ils avaient été rénovés peu avant la vente à un promoteur.  C'est pourquoi je suis étonné que tu dises que c'est toujours propriété du ministère; à moins que le promoteur, après des années sans travaux, ce soit désisté.  

Quel gâchis... :rolleyes:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Fusilier a dit :

Les bâtiments, comme celui qu'ils montrent de la 2e Cie, datent de la fin des années 60 / début 70, quand je suis passé c'était tout neuf, même époque de construction que l'Ecole des Fus. Je ne suis pas certain que ce soit en si mauvais état. Le cinéma, le foyer et la grande salle de restauration étaient logés dans un ancien bâtiment de l'époque de l'aéronavale; il me semble qu'ils avaient été rénovés peu avant la vente à un promoteur.  C'est pourquoi je suis étonné que tu dises que c'est toujours propriété du ministère; à moins que le promoteur, après des années sans travaux, ce soit désisté.  

Quel gâchis... :rolleyes:

En faite les écolos ont fait des milliers de recours contre son projet et donc tout a été gelé du coup c est toujours l états le proprios.

Et vu que les U SC ce trouve a Nogent l autre a Brignoles et la dernière en Corse.

Ça paraît logique qu ils veulent en mettre une dans le Sud Ouest. 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 05/12/2022 à 22:26, Scarabé a dit :

 

Le Commandant de l'ecole du Genie veut garder cette capacité et a demandé une etudes pour moderniser des VAB non ultima. Car la plupart des hdrojets des VAB sont HS et ils ne sont plus étanche. Un ingenieur de la DGA préconise de revoir les joints. De trouver un nouveau model Ydrojet, voir rajouter une flotabilité en latérale comme sur les VHM.

 A voir si pris en compte dans la prochaine LPM en tout cas pour ceux commandant c'était inconcevable pour lui que le Génie perde cette capacité.     

Les VAB ULTIMA  Genie sont surement trop lourd et le treuil à l'arriere doit gener pour en faire des gazelles du franchissement

 

Je pense que de l'amphibie généralisé sur les blindés tactiques n'a pas de sens.

Il faut reconnaitre les plages, seules quelques secteurs sont franchissables en fonction du courant, temps de préparation non nuls, etc. Au final on a plus vite fait de faire venir un SPRAT et on ferait mieux d’investir dans ce genre de moyens.

En revanche pour des véhicules de reconnaissance ou pour du génie spécialisé ça peut s'entendre.

Mais quand on regarde l'Ukraine on a aucun exemple de franchissement amphibie, pourtant tous les véhicules sont amphibies et c'est pas les fleuves qui manquent.

Edited by FoxZz°
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, FoxZz° a dit :

Je pense que de l'amphibie généralisé sur les blindés tactiques n'a pas de sens.

Il faut reconnaitre les plages, seules quelques secteurs sont franchissables en fonction du courant, temps de préparation non nuls, etc. Au final on a plus vite fait de faire venir un SPRAT et on ferait mieux d’investir dans ce genre de moyens.

En revanche pour des véhicules de reconnaissance ou pour du génie spécialisé ça peut s'entendre.

Mais quand on regarde l'Ukraine on a aucun exemple de franchissement amphibie, pourtant tous les véhicules sont amphibies et c'est pas les fleuves qui manquent.

Pour les coupures humides ont à moderniser 10 PFM normalement ont devrait en moderniser d'autre. A Toulon dans les ateliers de CNIM  on en voie de la route en stock . Je sais qu'ils ont eu un contrat pour en filer une certaine longeur aux Ukrainiens  

http://www.milinfo.org/2021/06/la-dga-receptionne-les-premiers-ponts-flottants-motorises-renoves.html

Ils nous restent aussi des EFA mais c'est plus dur pour les déplacer vue qu'ils ne sont pas au gabarit routier.   

 

Sinon dans le cadre de la nouvelle LPM je pense que nous allons concretiser se projet 

https://www.forcesoperations.com/amp/une-rfi-pour-remplacer-les-moyens-de-franchissement-du-genie/

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
il y a 29 minutes, Ronfly a dit :

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/14/l-armee-de-terre-tire-les-lecons-de-la-guerre-en-ukraine_6161705_3210.html

Renforcement cyber/drones/rens au dépend des unités de mêlée de l'AdT sans dissolution de garnisons...

Une bonne âme avec un abonnement au monde pourrait-elle partager l'article?

Sinon j'espère que c'est l'infanterie qui va rendre de la masse et pas la cavalerie, on est quand même plutôt larges sur ce point en comparaison aux autres pays.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, hadriel a dit :

Sinon j'espère que c'est l'infanterie qui va rendre de la masse et pas la cavalerie, on est quand même plutôt larges sur ce point en comparaison aux autres pays.

Avant l'Ukraine, il était question d''utiliser les personnels issus des 5e Cies, pour des nouvelles tâches,  drones etc... (apparemment certaines ont été dissoutes en 2022) 

Autre chose intéressante,  va être le devenir des compagnies de réserve.  Restent attachées à des régiments ou elles vont former des nouvelles unités...

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Ronfly a dit :

https://www.lemonde.fr/international/article/2023/02/14/l-armee-de-terre-tire-les-lecons-de-la-guerre-en-ukraine_6161705_3210.html

Renforcement cyber/drones/rens au dépend des unités de mêlée de l'AdT sans dissolution de garnisons...

Un truc qui a déjà commencé avec la transformation des 5 compagnies des RI en une seconde compagnie d appui spécialisé en drone etc..

 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Scarabé a dit :

Un truc qui a déjà commencé avec la transformation des 5 compagnies des RI en une seconde compagnie d appui spécialisé en drone etc..

 

Je viens de voir que la 5e du 3e RIMA a été dissoute en 2022. Donc, ce n'est pas sur qu'ils gardent 5 compagnies; ils peuvent renforcer la CA et/ou créer des groupes spécialisés dans les compagnies de combat.  

Link to comment
Share on other sites

Les 5e Cies créées au lendemain des attentats vont être/sont/ont été transformées en compagnies d'instruction opérationnelle (en clair elles vont s'occuper des FGE) aux effectifs bien moindre qu'une compagnie classique, le surplus d'effectifs libéré sera utilisé en particulier pour renforcer la Compagnie d'appuis avec des chauffeurs au sein de la STELD, une section de découverte mettant en oeuvre des drones, une section d'appui direct MMP renforcée, un sous-off rens-sic au sein de chaque PC compagnie, et les sections d'appuis des Compagnies de combat devraient être un peu revues et intégrer une équipe mini-drones.

Clairon

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

35 minutes ago, hadriel said:

Une bonne âme avec un abonnement au monde pourrait-elle partager l'article?

Sinon j'espère que c'est l'infanterie qui va rendre de la masse et pas la cavalerie, on est quand même plutôt larges sur ce point en comparaison aux autres pays.

Dans les deux cas, vous êtes assez larges comparés à d'autres pays. Des escadrons à 4 pelotons, ce n'est pas courant...

On peut aussi se demander si le rens/cyber/drones doivent prendre la priorité vu la faiblesse de certains aspects fondamentaux comme l'artillerie. Enfin, il y a la problématique de la division de rôle cavalerie/infanterie/etc en France comparé à d'autres pays. Aux US, la cavalerie rempli un rôle plus axé sur la collecte d'information qu'en France où elle doit aussi remplir les fonctions de combat que les US attribuent aux blindés et à l'infanterie (ils sont aussi plus souples dans leur division des rôles).

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Clairon a dit :

Les 5e Cies créées au lendemain des attentats vont être/sont/ont été transformées en compagnies d'instruction opérationnelle (en clair elles vont s'occuper des FGE) aux effectifs bien moindre qu'une compagnie classique,

Comme je disais plus haut, je viens de lire que la 5 du 3e RIMA  a été dissoute au 07 / 22.  Est-ce que ça va devenir une règle générale ou chaque régiment va faire un peu à sa façon...  

Link to comment
Share on other sites

Bon selon JeanDo Merchet (qui a de sérieux problèmes avec l'accord du participe passé :laugh:) l'armée de terre reviendrait à un format "moins Lego", c'est à dire que les brigades ré-aligneraient des unités de soutien et d'appuis et ne partiraient plus sur le modèle de ces 20 dernières années : on met sur pied un groupement en piochant à gauche et à droite ...

De même on irait plus vers un modèle "bataillonnaire" sans toutefois de fermetures de garnison ... Enfin la prochaine LPM se focalise sur le Pacifique et non l'Europe, c'est déjà trop tard, ça donne donc "Tahiti plutôt que Varsovie" ... Et évidement, l'AdT dans tout cela n'en sort pas renforcée ...

Clairon

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Clairon a dit :

De même on irait plus vers un modèle "bataillonnaire" sans toutefois de fermetures de garnison ... Enfin la prochaine LPM se focalise sur le Pacifique et non l'Europe, c'est déjà trop tard, ça donne donc "Tahiti plutôt que Varsovie" ... Et évidement, l'AdT dans tout cela n'en sort pas renforcée ...

Comme je ne suis pas abonné, je n'ai pas tout lu.  Mais, comment t’interprètes ce "modèle plus bataillonnaire"?  Ca parait logique, couplé avec la restructuration des brigades, si l'idée est d'avoir des unités structurées, à priori,  pour la "haute intensité" et non plus des simples réservoirs de forces.  

L'AdT a été, je crois, la "grosse gagnante" depuis 2015,  effectifs, plein de petits programmes (fusils, treillis, etc)  renouvellement du parc véhicules, casernements, etc..  Ce n'est pas si étonnant, qu'elle n'apparaisse pas comme la priorité. Sa priorité, va être la constitution d'une vrai réserve, structurée, équipée, armée, avec une doctrine d'emploi.  S'ils font ça d'ici 2030, c'est un gros boulot mine de rien.  

Quand à la priorité au Pacifique,  moi je veux bien. Mais, s'il n'y mettent pas les moyens (frégates, etc.. ) ça va ressembler à un pet de moniale.  

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Clairon a dit :

 

De même on irait plus vers un modèle "bataillonnaire" sans toutefois de fermetures de garnison ... Enfin la prochaine LPM se focalise sur le Pacifique et non l'Europe, c'est déjà trop tard, ça donne donc "Tahiti plutôt que Varsovie" ... Et évidement, l'AdT dans tout cela n'en sort pas renforcée ...

Mettre de la DSA et des drones dans les RI ça leur permet de se passer de l'artillerie pour le renseignement et la couverture courte portée, c'est pas mal. A voir si on leur intègre des munitions rodeuses directement, voire les 120 tractés.

Link to comment
Share on other sites

21 minutes ago, Fusilier said:

Comme je ne suis pas abonné, je n'ai pas tout lu.  Mais, comment t’interprètes ce "modèle plus bataillonnaire"?  Ca parait logique, couplé avec la restructuration des brigades, si l'idée est d'avoir des unités structurées, à priori,  pour la "haute intensité" et non plus des simples réservoirs de forces.  

Ça restera des réservoirs de forces tant que l'armée française persiste à ne pas avoir d'unités interarmes. Je pense que l'aspect "bataillionnaire" est plus lié à la taille des unités.

1 hour ago, Clairon said:

c'est à dire que les brigades ré-aligneraient des unités de soutien et d'appuis

Un retour aux Régiments de Commandement et de Logistique comprenant les appuis logistiques nécessaires au déploiement?

2 minutes ago, hadriel said:

voire les 120 tractés.

MEPAC.

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, mehari a dit :

MEPAC.

Je suis assez convaincu que les MEPAC resteront à l'artillerie. Mais si on veut augmenter les appuis on a les tractés qui coutent rien à l'entretien et à l'achat, et qui sont actuellement en double dotation chez les artilleurs. On pourrait en basculer dans la companie d'appui.

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, hadriel said:

Je suis assez convaincu que les MEPAC resteront à l'artillerie. Mais si on veut augmenter les appuis on a les tractés qui coutent rien à l'entretien et à l'achat, et qui sont actuellement en double dotation chez les artilleurs. On pourrait en basculer dans la companie d'appui.

Il est plus probable qu'ils restent à l'artillerie. Mais je pensais plutôt à sortir les mortiers des RA complètement et remplacer les batteries de mortiers par des batteries de CAESAR. Donne un peloton MEPAC (4-6 mortiers) à chaque RI et RC, ajoute une une batterie de CAESAR à chaque brigade. On passerait de 12 MEPAC et 16 CAESAR par brigade à quelque chose comme ~20-30 MEPAC et 24 CAESAR.

Edited by mehari
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, hadriel a dit :

Une bonne âme avec un abonnement au monde pourrait-elle partager l'article?

Révélation

L’armée de terre devrait entrer, dans les prochaines années, dans une vaste phase de transformation. C’est ce qu’avait annoncé, le 20 janvier, le chef de l’Etat, lors de ses vœux aux armées, et c’est ce qu’a détaillé le chef d’état-major de l’armée de terre, le général Pierre Schill, devant l’Association des journalistes de défense, lundi 13 février. Une annonce qui s’inscrit dans le cadre des travaux sur la future loi censée être présentée en conseil des ministres au printemps afin de planifier la dépense de 413 milliards d’euros pour la défense sur la période 2024-2030.

Alors que de nombreuses incertitudes demeurent sur la déclinaison budgétaire réelle de cette loi de programmation militaire (LPM) et sur les capacités qu’elle donnera, ou non, aux armées pour les années à venir, l’armée de terre devrait dans tous les cas s’engager dans une profonde réorganisation. Si le nombre total de régiments (environ 80) sera préservé, certains devraient subir des évolutions importantes. Les régiments de « mêlée » (chars, infanterie) pourraient être en partie dégraissés, tandis que ceux spécialisés dans le cyber et les drones seraient renforcés. « Il n’y aura pas de dissolution de garnison », a toutefois assuré le général Schill.

L’enjeu se veut triple pour l’armée de terre. Il s’agit à la fois de monter en gamme dans un certain nombre de domaines, en particulier ceux des feux dans la profondeur (artillerie longue portée, drones, etc.) et du cyber ; d’être plus réactive en cas de nécessité de déployer des effectifs dans le cadre d’un conflit de haute intensité ; et de muscler sa logistique. « Nous devons revenir à une cohérence globale de l’armée de terre », a résumé le général Schill, précisant que la présentation finale de ce projet aurait lieu le 4 avril.

Derrière ce plan de transformation se cache un vrai souci de redonner à l’armée de terre des capacités d’intervention au-delà de sa seule culture expéditionnaire, qui s’est globalement achevée avec la fin de l’opération « Barkhane » au Sahel, en novembre 2022. Rien ne garantit, à ce stade, que la future LPM le permette, en raison de l’explosion des coûts de l’énergie, des matériaux, ainsi que de multiples arbitrages encore en cours, mais l’affichage est là.

Deux nouveaux commandements

Pour donner le change, l’armée de terre devrait se doter de deux nouveaux commandements : l’un consacré aux guerres de demain, et un autre relatif à la guerre hybride et aux actions spéciales. Tous les deux seront hiérarchiquement au même niveau que le commandement des forces terrestres, qui a la main sur les 77 000 hommes du cœur opérationnel de l’armée de terre. Ils seront sous l’autorité directe de l’état-major.

Le commandement des guerres de demain aura pour principale mission la mise en cohérence d’un certain nombre de nouvelles capacités de l’armée de terre, aujourd’hui éparpillées au sein des régiments, notamment dans le domaine des feux dans la profondeur, des drones, des munitions téléopérées et de la défense sol-air de courte portée, dont la lutte antidrone. Autant de capacités jusqu’ici extrêmement résiduelles.

Le commandement relatif à la guerre hybride et aux actions spéciales devra, lui, s’occuper de décliner dans les régiments les capacités permettant de traiter l’ensemble du champ cyber (défensif, offensif et influence), alors que ces compétences sont aujourd’hui, pour partie, soit directement sous la tutelle du commandement de la cyberdéfense (Comcyber), soit l’œuvre d’un tout petit carré d’officiers à l’état-major des armées, s’agissant de l’influence.

« Il y a un réel besoin de rendre l’armée de terre plus autonome. Elle doit avoir sous son commandement tous les domaines de lutte, antiaérienne, cyber, informationnelle, frappes dans la profondeur… tout en demeurant interopérable avec les autres armées. Lorsqu’on sous-traite des actions, on crée des dépendances, ce qui est risqué dans un conflit de haute intensité où on opère toujours sous contrainte des événements et de temps », explique le général Pierre-Joseph Givre, qui dirige le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC) de l’armée de terre.

Une plus grande « autonomisation »

Pour que ce schéma fonctionne, une plus grande « autonomisation » des sept brigades qui composent actuellement l’armée de terre, dotées chacune de 7 000 à 8 000 hommes, est envisagée. Aujourd’hui, lorsque les régiments partent en opération ou en exercice, de savants et longs rétroplannings doivent être mis en œuvre pour aller piocher des capacités échantillonnaires éparpillées un peu partout. Dans le nouveau modèle voulu par le général Schill, les brigades qui chapeautent les régiments seront autonomes sur ce plan-là.

Ce mouvement de réorganisation de la logistique devrait concerner l’ensemble du territoire national et être associé à une territorialisation de la réserve nationale. Alors que le ministre des armées a confirmé, en janvier, que l’objectif était de multiplier par deux la réserve (aujourd’hui autour de 40 000 personnes), le recrutement et l’emploi de ces nouveaux réservistes – un défi en soi – seront réaménagés.

L’exercice du général Schill, lundi, a pour beaucoup consisté à tenter de se montrer « satisfait » des arbitrages en cours de la future LPM. « L’armée de terre fera son affaire » de cette nouvelle loi-cadre, a-t-il assuré. Selon le haut gradé, les arbitrages en cours garantiraient aussi que la France soit en mesure de commander un corps d’armée sous la houlette de l’OTAN, avec toutes les capacités organiques nécessaires. « C’est acquis », a-t-il déclaré, alors qu’un certain nombre d’inquiétudes au sein de ses troupes concernaient justement ce segment.

L’armée de terre a toutefois encore à s’assurer, en interne, que le financement de cet acquis de principe se fasse vite : c’est-à-dire en début de LPM et pas en fin, comme certains scénarios l’envisagent. Le général Schill a aussi précisé que la nécessité de renforcer la défense sol-air pourrait affecter le programme Scorpion, qui vise à muscler les capacités de combat numérique de l’armée de terre.

Des choix d’armement différents pourraient également être faits pour le Griffon et le Serval, ces nouveaux véhicules qui arrivent au sein des régiments, et dont un certain nombre, prévus pour transporter de l’infanterie, seront convertis à l’appui et au soutien. « L’armée de terre va garder une polyvalence globale, ce sera une spécialisation mesurée », a résumé le général Schill, tout en ajoutant que la France resterait une « armée médiane » à l’horizon 2030.

« L’armée de terre va garder une polyvalence globale, ce sera une spécialisation mesurée », a résumé le général Schill, tout en ajoutant que la France resterait une « armée médiane » à l’horizon 2030.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Merci! Un 4 étoiles pour assurer l'introduction du SABC, de la frapper en profondeur et des munitions rôdeuses c'est plutôt bon signe, même si c'est un peu bizarre dans l'organigramme. Bon il devait y avoir un officier général en charge du red teaming aussi et on l'attend toujours je crois.

Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, hadriel said:

Merci! Un 4 étoiles pour assurer l'introduction du SABC, de la frapper en profondeur et des munitions rôdeuses c'est plutôt bon signe, même si c'est un peu bizarre dans l'organigramme. Bon il devait y avoir un officier général en charge du red teaming aussi et on l'attend toujours je crois.

Un OF-9 pour un commandement de ce niveau, c'est pas un peu bizarre?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,968
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aure-Asia
    Newest Member
    Aure-Asia
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...