Philippe Top-Force

[Les célébres SAS Britanniques]

Recommended Posts

Il y a 13 heures, Gaulois86 a dit :

Ayant beaucoup (BEAUCOUP) lu au sujet des SAS brits, ainsi qu'au sujet d'autres unités spéciales de diverses nations (essentiellement OTAN), j'ai toujours été surpris par la sévérité de la Selection chez le SAS brit (j'englobe là-dedans le SBS qui de plus en plus devient indissociable, malgré ce que certains pensent à Hereford). 

Certes chez nous,  le taux d'attrition à la sélection dans nos FS  est est grand et bien connu, de même que chez les SEALs aux USA, mais là où la moyenne d'attrition s'élève à 75-80 % chez les SEALs ou au stage commando niveau opérateur de nos commandos marine, elle avoisine habituellement 90-95 % à la Selection SAS brit. J'ai même en tête un ancien opérateur Matthew Ollerton (ancien SBS mais la Selection est commune depuis un moment) mentionnant seulement 5 rescapés sur 250 au départ à sa Selection, soit 2 % de réussite ! Sans parler des décès réguliers à une certaine époque (sans penser au malheureux incident de 2013).

C'est bien simple, les seules unités où j'ai lu une sélection comparable sont les défunts Selous Scouts et Rhodesian SAS qui étaient étroitement apparentés au 22 SAS, voire indistincts. 

 

Je me demande si cette sélection apparemment encore plus sévère que dans les FS équivalentes de l'OTAN, malgré l'expérience des candidats, n'est pas un des points, entre autres, qui font du 22SAS/SBS des unités singulières encore aujourd'hui même au sein de la communautés des opérations spéciales... D'ailleurs, il n'y a qu'à voir les opérateurs du 22 SAS ne bossent qu'avec le DEVGRU ou le CAG (Delta) en opérations conjointes avec les US, soit les deux Top-Tiers units américaines...

 

Moi j'observe que ce n'est pas forcément le taux de casse ou de tués qui permet de jauger la capacité d'une unité spéciale .

Lors d'une manip ,nos nageurs de combat des commandos Marine ont réussi à passer la défense d'une base et posé des charges sur des navires britannique qui voyait des nageurs du SBS protéger cette base ...

Donc de facto , rien n'est pré établi du fait de différence dans la formation , que ce soit d'ordre velu et ultra poussé physiquement .

Je pense que tout ne ce tient à pas un gros différentiel dans la sélection mais de l'aboutissement , CAD l'outil près à l'emploi une fois la sélection est formation établie .

Moi je pense que les différences sont notable dans l'emploi , mais sans forcément que cela ne soit de manière évidente .

Un exemple , le SAS/SBS bosse aussi pour le monde du renseignement , en gros en étant un service Action tout en opérant dans le cadre "classique" des FS .

Sauf que cela amène à une complication avec de la surchauffe , et peut-être une posture qui voit le SBS ce confondre avec le SAS , perdant peut-être ce côté spécifique en terme de capacité nageurs de combats , CAD une spécificité Marine qui était plus importante avant .

 

 

Nous on a opté pour ce format , les FS ayant un des capacités dans les 3 domaines , Terre/Air/Mer , le COS , et le service Action https://fr.wikipedia.org/wiki/Service_Action .

Plus le temps passe ,plus je me dis qu'au final notre format est pas plus mal , car permettant de continuer à gérer les spécificités Terre ,Air et Mer sans que les un et les autres ne pèse plus sur un domaine , occasionnant  une perte de capacité/qualité dans ces domaines ,CAD  que par exemple nos commandos Marine ne voient pas leur spécificité perdre en qualité .

Ont présente toujours le SAS/SBS comme "supérieur"  dans le monde des FS ,en oubliant que ceux-ci sont visible sur 2 types de mission , sa est la publicité qui a tourné autour d'eux , avec tout ces mecs qui ont écrits des livres .

On met beaucoup en avant le COS , celui-ci devenant plus visible en oubliant la partie Action qui reste plus invisible , mais pas moins efficace dans son domaine d'action .

De la on compare toujours les FS du COS ou autre entité comme les SEAL , béret vert de l'US Army comme moins " péchu " en terme de sélection et "niveaux" ,sauf que s'est la qu'on ce plante , car quitte à comparer faisons le de manière objective selon le domaine d'emploi à l'instant T .

¨Pour une opération type FS "classique" , on a pas un niveau plus faible que le SAS/SBS , et dans le cadre des opération type service Action , ou pour les US avec la Delta Force , on est pas à la ramasse vis à vis du SAS/SBS .

Moi je pense que bien évidemment , le SAS/SBS  reste une référence , mais que depuis cette marche forcée vers une sorte de "fusion" il va y avoir de la perte en capacité ,enfin je pense que le SBS va y perdre en terme de niveau nageurs de combats .

On observe que les britanniques ont crée un SFSG , afin de soulager au final le SAS/SBS , le SFSG ayant un caractère inter-armée .

Mais je pense que justement ,le côté inter-armée doit avoir un seuil ,une limite afin de ne pas voir ce "perdre" les spécificités innée de chaque armée .

De facto , est-ce que ce côté capacité de gérer du travail de type FS "classique" tout en faisant aussi du travail de type service Action ne va pas pousser à crée une entité fusionnée SBS/SAS perdant de vue les spécificités qu'avaient auparavant le SBS dans le domaine marin .

Plus le temps passe ,moins il est évident de différencier le SAS/SBS , la partie nageur de combat me semble moins importante ,enfin devenant une des spécificités dans le panel que peut offrir le SAS mais plus la spécificité du SBS .

 

Moi je me dis que le format US ou français permet de garder les domaines de prédilection de chacun tout en ayant une capacité "service Action" avec la Delta Force le DEVGRU et la partie US Air Force ,et nous autres dans notre format COS , d'une part et notre service Action de l'autre , qui voit une partie nageurs de combats ( CPEOM )  et une partie CPIS  ,sans oublié la partie Armée de l'Air et le CIRP .

Si je prend le cas US , même en ayant la Delta Force , on a aussi les capacités du DEVGRU  , mais aussi US Air Force  qui permettent d'assurer ce rôle de service "Action" , mais toujours avec cette capacité de spécificité innée , entre Terre ,Air et Mer .

Alors bien évidemment , il y a l'échelle de taille et le monde des FS /service Action US est bien plus grand que celui des FS et service Action , mais on trouve une certaine ressemblance avec plusieurs niveaux , sans que cela nuise au particularité des uns et des autres , CAD Terre ,Air et Mer .

Pour les britanniques ,on a pas ce système à plusieurs niveaux , et tout part vers de l'inter-armée d'une certaine manière . 

Mon post va paraître bordélique mais bon ...

 

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

 

Moi j'observe que ce n'est pas forcément le taux de casse ou de tués qui permet de jauger la capacité d'une unité spéciale .

Lors d'une manip ,nos nageurs de combat des commandos Marine ont réussi à passer la défense d'une base et posé des charges sur des navires britannique qui voyait des nageurs du SBS protéger cette base ...

Donc de facto , rien n'est pré établi du fait de différence dans la formation , que ce soit d'ordre velu et ultra poussé physiquement .

Je pense que tout ne ce tient à pas un gros différentiel dans la sélection mais de l'aboutissement , CAD l'outil près à l'emploi une fois la sélection est formation établie .

Moi je pense que les différences sont notable dans l'emploi , mais sans forcément que cela ne soit de manière évidente .

Un exemple , le SAS/SBS bosse aussi pour le monde du renseignement , en gros en étant un service Action tout en opérant dans le cadre "classique" des FS .

Sauf que cela amène à une complication avec de la surchauffe , et peut-être une posture qui voit le SBS ce confondre avec le SAS , perdant peut-être ce côté spécifique en terme de capacité nageurs de combats , CAD une spécificité Marine qui était plus importante avant .

 

 

Nous on a opté pour ce format , les FS ayant un des capacités dans les 3 domaines , Terre/Air/Mer , le COS , et le service Action https://fr.wikipedia.org/wiki/Service_Action .

Plus le temps passe ,plus je me dis qu'au final notre format est pas plus mal , car permettant de continuer à gérer les spécificités Terre ,Air et Mer sans que les un et les autres ne pèse plus sur un domaine , occasionnant  une perte de capacité/qualité dans ces domaines ,CAD  que par exemple nos commandos Marine ne voient pas leur spécificité perdre en qualité .

Ont présente toujours le SAS/SBS comme "supérieur"  dans le monde des FS ,en oubliant que ceux-ci sont visible sur 2 types de mission , sa est la publicité qui a tourné autour d'eux , avec tout ces mecs qui ont écrits des livres .

On met beaucoup en avant le COS , celui-ci devenant plus visible en oubliant la partie Action qui reste plus invisible , mais pas moins efficace dans son domaine d'action .

De la on compare toujours les FS du COS ou autre entité comme les SEAL , béret vert de l'US Army comme moins " péchu " en terme de sélection et "niveaux" ,sauf que s'est la qu'on ce plante , car quitte à comparer faisons le de manière objective selon le domaine d'emploi à l'instant T .

¨Pour une opération type FS "classique" , on a pas un niveau plus faible que le SAS/SBS , et dans le cadre des opération type service Action , ou pour les US avec la Delta Force , on est pas à la ramasse vis à vis du SAS/SBS .

Moi je pense que bien évidemment , le SAS/SBS  reste une référence , mais que depuis cette marche forcée vers une sorte de "fusion" il va y avoir de la perte en capacité ,enfin je pense que le SBS va y perdre en terme de niveau nageurs de combats .

On observe que les britanniques ont crée un SFSG , afin de soulager au final le SAS/SBS , le SFSG ayant un caractère inter-armée .

Mais je pense que justement ,le côté inter-armée doit avoir un seuil ,une limite afin de ne pas voir ce "perdre" les spécificités innée de chaque armée .

De facto , est-ce que ce côté capacité de gérer du travail de type FS "classique" tout en faisant aussi du travail de type service Action ne va pas pousser à crée une entité fusionnée SBS/SAS perdant de vue les spécificités qu'avaient auparavant le SBS dans le domaine marin .

Plus le temps passe ,moins il est évident de différencier le SAS/SBS , la partie nageur de combat me semble moins importante ,enfin devenant une des spécificités dans le panel que peut offrir le SAS mais plus la spécificité du SBS .

 

Moi je me dis que le format US ou français permet de garder les domaines de prédilection de chacun tout en ayant une capacité "service Action" avec la Delta Force le DEVGRU et la partie US Air Force ,et nous autres dans notre format COS , d'une part et notre service Action de l'autre , qui voit une partie nageurs de combats ( CPEOM )  et une partie CPIS  ,sans oublié la partie Armée de l'Air et le CIRP .

Si je prend le cas US , même en ayant la Delta Force , on a aussi les capacités du DEVGRU  , mais aussi US Air Force  qui permettent d'assurer ce rôle de service "Action" , mais toujours avec cette capacité de spécificité innée , entre Terre ,Air et Mer .

Alors bien évidemment , il y a l'échelle de taille et le monde des FS /service Action US est bien plus grand que celui des FS et service Action , mais on trouve une certaine ressemblance avec plusieurs niveaux , sans que cela nuise au particularité des uns et des autres , CAD Terre ,Air et Mer .

Pour les britanniques ,on a pas ce système à plusieurs niveaux , et tout part vers de l'inter-armée d'une certaine manière . 

Mon post va paraître bordélique mais bon ...

 

 

 

La ST6 me semble moins comparable au SA que ne le sont les Delta ou encore le SAD... Bien trop médiatisé à mon goût.

Il en va de même pour le SAS/SBS. Si il est TRÈS rare de les voirs apparaître au journal de 20h, leurs "réputations" les précédent tellement que le nombres de candidats chaque année est 3 à 4 fois plus important que chez nous. Il est aussi admis que les conditions d'admission au stage UK sont simple. Plus que chez nous. De manière à offrir sa chance à Mr toutlemonde. D'où, peut-être, le pourcentage moins élevé de réussite. 

Edited by Bagheera

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Bagheera a dit :

La ST6 me semble moins comparable au SA que ne le sont les Delta ou encore le SAD... Bien trop médiatisé à mon goût.

Désolé , j'ai un peu de à comprendre le sens de ta phrase , enfin  mon but n'était pas de comparé ou mettre en équivalence ( en fait je voulais surtout mettre en avant le concept d'échelle et de missions dévolues à chacun ) .

Pour moi le SAS/SBS brille beaucoup trop en société et part sur un concept qui verra les deux fusionner tout en mettant la partie nageur de combat dans le panel de capacité de cette future entité , et donc perdant de la valeur et de la continuité dans un domaine qui reste permanent et évolutif ( le monde des nageurs de combat ) , la Delta Force aussi d'une certaine manière  brille en société ( mais pas aussi marqué que le SAS/SBS ) , alors que pour moi ,le service Action n'a pas une optique de ce mettre aussi en avant .

Je ne sais pas si je suis plus clair avec mon post .

Je suis d'accord avec toi  sur le fond et la forme .

Mais j'ai du mal m'exprimer avec mon message .

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Désolé , j'ai un peu de à comprendre le sens de ta phrase , enfin  mon but n'était pas de comparé ou mettre en équivalence ( en fait je voulais surtout mettre en avant le concept d'échelle et de missions dévolues à chacun ) .

Pour moi le SAS/SBS brille beaucoup trop en société et part sur un concept qui verra les deux fusionner tout en mettant la partie nageur de combat dans le panel de capacité de cette future entité , et donc perdant de la valeur et de la continuité dans un domaine qui reste permanent et évolutif ( le monde des nageurs de combat ) , la Delta Force aussi d'une certaine manière  brille en société ( mais pas aussi marqué que le SAS/SBS ) , alors que pour moi ,le service Action n'a pas une optique de ce mettre aussi en avant .

Je ne sais pas si je suis plus clair avec mon post .

Je suis d'accord avec toi  sur le fond et la forme .

Mais j'ai du mal m'exprimer avec mon message .

C'est moi qui ai mal compris, excuse moi ;) je te rejoint tout à fait sur ces observations. Le SA est bien plus opaque en terme de com. Il pourrait paraître presque invisible en comparaison d'autres unités clandestines mais en réalité des photos "amateurs" de commando du SA sur le terrain circule sur le net au milieu de centaine d'autres. Ils maîtrisent tout simplement l'art de se faire passer pour d'autres, et sont par conséquent souvent désignés en légende comme FS d'autres pays.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si on revient à ce que demandait Gaulois 86 sur la sélection, au vu de ce qui a été dit, n'y a t il pas tout simplement un peu le côté statistique qui joue ? 

Outre Manche l'offre force spéciale se résume en gros au SAS/SBS donc moins de postes proposés alors qu'en France avec tout le COS et le SA il y a une palette plus large pour des personnels à l esprit commando et si on ajoute un mode de présentation aux sélections différent, on se retrouve donc pour schématiser à beaucoup de monde pour très peu de place d'ou l'écrémage..Non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Bagheera a dit :

Il est aussi admis que les conditions d'admission au stage UK sont simple. Plus que chez nous. De manière à offrir sa chance à Mr toutlemonde. 

Pourtant tous les candidats UKSF doivent avoir quelques années d'expérience. Certains sont notables pour y être  entrés particulièrement jeunes, comme Duncan Falconer qui y est entré à 19 ans par des circonstances particulières et qui ne se sont jamais représentées. D'ailleurs sa sélection ils avaient commencé à 147, finis à 9 et il leur avait été dit que c'etait un taux de réussite inhabituel  (source : discussion privée avec lui). Le stage auparavant ils avaient fini à 3...De plus la majorité proviennent d'unités relativement pointues, Paras et Royal Marines en tête.

 

Alors que chez nous il existe des filières directes depuis les CIRFA. Même chez les commandos marine les brevetés de 18-19 ans ne paraissent pas rares.

 

Edited by Gaulois86

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gaulois86 a dit :

Pourtant tous les candidats UKSF doivent avoir quelques années d'expérience. Certains sont notables pour y être  entrés particulièrement jeunes, comme Duncan Falconer qui y est entré à 19 ans par des circonstances particulières et qui ne se sont jamais représentées. D'ailleurs sa sélection ils avaient commencé à 147, finis à 9 et il leur avait été dit que c'etait un taux de réussite inhabituel  (source : discussion privée avec lui). Le stage auparavant ils avaient fini à 3...De plus la majorité proviennent d'unités relativement pointues, Paras et Royal Marines en tête.

 

Alors que chez nous il existe des filières directes depuis les CIRFA. Même chez les commandos marine les brevetés de 18-19 ans ne paraissent pas rares.

 

Le SAS est acutellement accessible du civil sous certaines conditions.

Pour les Codomars c'est même plus que rare, eux n'étant pas accessible du civil parcontre, certains jeunes engagés dès l'âge de 17 ans et demi sont parfois admis aux sélections.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a tout le problème de comparer ce qui est comparable. Vous avez parlé du vivier de recrutement, je me demande aussi si, pour comparer au taux de sélection SAS/SBS, il ne serait pas plus juste de prendre uniquement les opérateurs du 1er RPIMa finissant CTLO ou de marins passant le cours nageurs de combat uniquement (les opérateurs SAS passant tous une période dans l'unité CT, et les SBS étant tous formés nageurs de combat).

SAS direct du civil ? SAS de réserve oui, pour le 22 SAS je ne sais pas.

Il y a 21 heures, Gaulois86 a dit :

Je me demande si cette sélection apparemment encore plus sévère que dans les FS équivalentes de l'OTAN, malgré l'expérience des candidats, n'est pas un des points, entre autres, qui font du 22SAS/SBS des unités singulières encore aujourd'hui même au sein de la communautés des opérations spéciales...

Perso je n'ai jamais trop considéré la sélection comme fondamental de la valeur d'une unité (à moins qu'elle soit vraiment déficiente). Comme facteurs, je vois plutôt la continuité de son existence, et de son rôle qui n'a pratiquement pas varié, son statut de corps (arme) autonome qu'elle dès ses débuts...

Quant à dire que le SAS est singulier parmi les FS, en étant un peu provocateur je suis tenté de dire que la dernière fois qu'il a établi un modèle a suivre c'était le rôle CT dans les années 70... Depuis la fin des années 80, c'est chez les Américains qu'on les trouve.

Sa légende est soignée, mais il y a certaines critiques sur des opérations pendant les Malouines et le Golfe qui donnent à réfléchir : commandement poussant à des opérations impossibles (Mikado pour le plus extrême), isolation excessive (absence de déconfliction pendant le Golfe), négligences dans les préparations (mauvaises surprises en Géorgie du Sud, mauvaises procédures de CAS dans le Golfe... et la découverte que la nuit du désert est glaciale... après 6 mois pour se préparer).

Il y a 21 heures, Gaulois86 a dit :

D'ailleurs, il n'y a qu'à voir les opérateurs du 22 SAS ne bossent qu'avec le DEVGRU ou le CAG (Delta) en opérations conjointes avec les US, soit les deux Top-Tiers units américaines...

Ce qui peut aussi être interprété comme de l'arrogance et être victime de la mode qu'il y aurait des "tiers" en valeur. Le SAS a entretenu ses échanges avec les SF ("bérets verts") en plus de ceux faits avec la Delta Force pendant deux décennies, ca ne devait pas être inutile pourtant.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Bagheera a dit :

Le SAS est acutellement accessible du civil sous certaines conditions.

Pour les Codomars c'est même plus que rare, eux n'étant pas accessible du civil parcontre, certains jeunes engagés dès l'âge de 17 ans et demi sont parfois admis aux sélections.

Le SASR australien a ouvert le recrutement direct du civil mais pas le 22 SAS à ma connaissance ni le SBS.

 

J'ai pas l'impression qu'ils soient si rares les cdos marine de 18-19 ans. Dans les 3-4 reportages sur le STAC, on en voit à chaque fois un ou plusieurs de cette tranche d'âge...qui finissent badgés. Sans parler de Bayonne ou du 13 qui recrutent toujours en direct. La plupart des candidats aux UKSF sont des mecs avec quelques années au compteur et plusieurs déploiements. Un SAS/SBS badgé de cet âge là ça apparaît exceptionnel.

Là encore ce qui renforce plus une comparaison avec le SA ou Hubert.

Il y a 17 heures, Rob1 a dit :

Il y a tout le problème de comparer ce qui est comparable. Vous avez parlé du vivier de recrutement, je me demande aussi si, pour comparer au taux de sélection SAS/SBS, il ne serait pas plus juste de prendre uniquement les opérateurs du 1er RPIMa finissant CTLO ou de marins passant le cours nageurs de combat uniquement (les opérateurs SAS passant tous une période dans l'unité CT, et les SBS étant tous formés nageurs de combat).

SAS direct du civil ? SAS de réserve oui, pour le 22 SAS je ne sais pas.

Perso je n'ai jamais trop considéré la sélection comme fondamental de la valeur d'une unité (à moins qu'elle soit vraiment déficiente). Comme facteurs, je vois plutôt la continuité de son existence, et de son rôle qui n'a pratiquement pas varié, son statut de corps (arme) autonome qu'elle dès ses débuts...

Quant à dire que le SAS est singulier parmi les FS, en étant un peu provocateur je suis tenté de dire que la dernière fois qu'il a établi un modèle a suivre c'était le rôle CT dans les années 70... Depuis la fin des années 80, c'est chez les Américains qu'on les trouve.

Sa légende est soignée, mais il y a certaines critiques sur des opérations pendant les Malouines et le Golfe qui donnent à réfléchir : commandement poussant à des opérations impossibles (Mikado pour le plus extrême), isolation excessive (absence de déconfliction pendant le Golfe), négligences dans les préparations (mauvaises surprises en Géorgie du Sud, mauvaises procédures de CAS dans le Golfe... et la découverte que la nuit du désert est glaciale... après 6 mois pour se préparer).

Ce qui peut aussi être interprété comme de l'arrogance et être victime de la mode qu'il y aurait des "tiers" en valeur. Le SAS a entretenu ses échanges avec les SF ("bérets verts") en plus de ceux faits avec la Delta Force pendant deux décennies, ca ne devait pas être inutile pourtant.

Est-ce que c'est comparable ? À mon sens un mec badgé au 22 SAS ou au SBS est pas encore formé pour opérer en CT ou NC. D'ailleurs de ce point de vue le SBS est encore plus sélectif que le SAS vu qu'il y a encore la formation Swimmer Canoeist derrière où il y a encore des échecs  (d'ailleurs la question serait est-ce que  le mec qui échoue au SC SBS peut être affecté au SAS).

De plus Falconer décrit une période de présélection de 5 jours assez pêchue (courir le mille en 5 minutes, nager 35 m en apnée avant de se partager une bouteille d'air à 3 dans un sas...)avant le stage SBS, à laquelle des centaines de Marines participaient. Ils furent 147 à être admis au final. Et 9 à être badgés

Si c'est encore à jour j'ai pas l'impression que ce soit ouvert à n'importe qui.

Y a aussi le fait que chez nous tous les marins ne postulent pas à Hubert et qu'il y en a jamais plus de 16. À savoir qu'il n'y a pas de sélection pour le CTLO Hubert, les mecs sont affectés en fonction de leur spécialité d'origine à Lorient.

 

En soit je ne parle pas tant du modèle que les UKSF ont pu apporté. En même temps y a-t-il eu des modèles aussi significatifs qui ont été faits depuis le CT ? 

Pour avoir un pote ayant été instruit dans une boîte privée par deux SAS brits il semble qu'ils soient toujours en pointe sur les innovations même au niveau individuel (comme le portage de la sangle).

 

 

Edited by Gaulois86

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Gaulois86 a dit :

Le SASR australien a ouvert le recrutement direct du civil mais pas le 22 SAS à ma connaissance ni le SBS.

 

J'ai pas l'impression qu'ils soient si rares les cdos marine de 18-19 ans. Dans les 3-4 reportages sur le STAC, on en voit à chaque fois un ou plusieurs de cette tranche d'âge...qui finissent badgés. Sans parler de Bayonne ou du 13 qui recrutent toujours en direct. La plupart des candidats aux UKSF sont des mecs avec quelques années au compteur et plusieurs déploiements. Un SAS/SBS badgé de cet âge là ça apparaît exceptionnel.

Là encore ce qui renforce plus une comparaison avec le SA ou Hubert.

Est-ce que c'est comparable ? À mon sens un mec badgé au 22 SAS ou au SBS est pas encore formé pour opérer en CT ou NC. D'ailleurs de ce point de vue le SBS est encore plus sélectif que le SAS vu qu'il y a encore la formation Swimmer Canoeist derrière où il y a encore des échecs  (d'ailleurs la question serait est-ce que  le mec qui échoue au SC SBS peut être affecté au SAS).

De plus Falconer décrit une période de présélection de 5 jours assez pêchue (courir le mille en 5 minutes, nager 35 m en apnée avant de se partager une bouteille d'air à 3 dans un sas...)avant le stage SBS, à laquelle des centaines de Marines participaient. Ils furent 147 à être admis au final. Et 9 à être badgés

Si c'est encore à jour j'ai pas l'impression que ce soit ouvert à n'importe qui.

Y a aussi le fait que chez nous tous les marins ne postulent pas à Hubert et qu'il y en a jamais plus de 16. À savoir qu'il n'y a pas de sélection pour le CTLO Hubert, les mecs sont affectés en fonction de leur spécialité d'origine à Lorient.

 

En soit je ne parle pas tant du modèle que les UKSF ont pu apporté. En même temps y a-t-il eu des modèles aussi significatifs qui ont été faits depuis le CT ? 

Pour avoir un pote ayant été instruit dans une boîte privée par deux SAS brits il semble qu'ils soient toujours en pointe sur les innovations même au niveau individuel (comme le portage de la sangle).

 

 

Sauf que depuis quelques années ,l'entré au SBS n'est plus uniquement réservé aux candidats des RMC ( s'est ouvert aux autres personnels des autres armées ,même si il y a encore une bonne partie de candidats issu des RMC ) , et que depuis il y a un tronc commun qui voit le SBS voir ces personnels être formé par le SAS ...

Falconer le dit très bien , le processus pousse à une "fusion" de l'entité SAS et SBS  , il le regrette tout en sachant que sa devient irréversible dans le temps .

Alors bon , qu'il y ait eu de l'eau mis dans le vin entre le SAS et le SBS est une chose , mais moi j'y vois surtout que le SAS a pris la main ...

Que le SAS développe toujours des nouvelles technique , en étant en pointe n'est pas forcément un point qui remettrait en cause les capacités des autres .

Franchement que sait-on de la Delta Force , et surtout du CPIS ,CPEOM etc ... ?

Pas grand chose et pourtant ils doivent pas mal innové ,sans pour autant le mettre en avant .

J'ai un vieux camarade qui à une époque à servi au 11°Choc , et qui a croisé le SAS  . Il y a un respect mutuel , mais j'ai jamais ressenti en lui un sentiment d'être "inférieur" au SAS .

Donc voilà , je relativise quand même tout cela .

Moi quand je lis le bouquin de Falconer , je me dis qu'au contraire le SBS a moins était mis en avant ( alors qu'ils avaient de quoi ce mettre en avant à l'instar du SAS ) et que par le passé avec le SAS ,s'était très tendu .

Donc il y a quand même une donne particulière je trouve avec un SAS qui tient 2 rôles , que ce soit dans un rôle "FS classique" et optique service "Action" dans le monde du service secret .

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Gaulois86 a dit :

Est-ce que c'est comparable ? À mon sens un mec badgé au 22 SAS ou au SBS est pas encore formé pour opérer en CT ou NC. D'ailleurs de ce point de vue le SBS est encore plus sélectif que le SAS vu qu'il y a encore la formation Swimmer Canoeist derrière où il y a encore des échecs  (d'ailleurs la question serait est-ce que  le mec qui échoue au SC SBS peut être affecté au SAS).

[...]

En soit je ne parle pas tant du modèle que les UKSF ont pu apporté. En même temps y a-t-il eu des modèles aussi significatifs qui ont été faits depuis le CT ? 

Pas encore formé, mais tous sont censés l'être à ce que j'ai compris, et assez rapidement. Au SAS, l'escadron de McNab a pris son tour d'alerte CT quelques mois après qu'il ait été badgé.

Le postulant qui échoue au stage SC peut aller au SAS, selon Falconer à la fin de son bouquin.

Pour les modèles, c'est sans doute du ressenti, mais me viennent à l'esprit : la standardisation de l'emploi du CAS avec les Combat Controllers, les commandements d'opérations spéciales, les unités type Rangers, le modèle F3EAD (on peut discuter sur des exemples antérieurs, mais c'est McChrystal qui a mis sur pied le système en Irak)... voire le look des FS européennes et même russes qui ressemble de plus en plus à celui lancé par les US.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rob1 a dit :

Pas encore formé, mais tous sont censés l'être à ce que j'ai compris, et assez rapidement. Au SAS, l'escadron de McNab a pris son tour d'alerte CT quelques mois après qu'il ait été badgé.

Le postulant qui échoue au stage SC peut aller au SAS, selon Falconer à la fin de son bouquin.

Pour les modèles, c'est sans doute du ressenti, mais me viennent à l'esprit : la standardisation de l'emploi du CAS avec les Combat Controllers, les commandements d'opérations spéciales, les unités type Rangers, le modèle F3EAD (on peut discuter sur des exemples antérieurs, mais c'est McChrystal qui a mis sur pied le système en Irak)... voire le look des FS européennes et même russes qui ressemble de plus en plus à celui lancé par les US.

Au-delà des modèles (j atteste que les US sont globalement leaders depuis un moment), ne reste-t-il pas que les UKSF ont une sélection plus pointilleuse comparativement ? Même chez les SEALs je vois rarement des taux d'attrition de plus de 80 % au final.

 

Ou alors une telle sélection de base s'expliquerait que là où pour arriver au DEVGRU ou à Hubert il y a plusieurs filtres à passer, les UKSF ont un seul filtre mais encore plus sélectif ?

 

J'acquiesce cependant que ce n'est pas nécessairement indicatif de la valeur d'une unité, je m'en tiens uniquement au niveau de la sélection de base.

 

 

Edited by Gaulois86

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Sauf que depuis quelques années ,l'entré au SBS n'est plus uniquement réservé aux candidats des RMC ( s'est ouvert aux autres personnels des autres armées ,même si il y a encore une bonne partie de candidats issu des RMC ) , et que depuis il y a un tronc commun qui voit le SBS voir ces personnels être formé par le SAS ...

Falconer le dit très bien , le processus pousse à une "fusion" de l'entité SAS et SBS  , il le regrette tout en sachant que sa devient irréversible dans le temps .

Alors bon , qu'il y ait eu de l'eau mis dans le vin entre le SAS et le SBS est une chose , mais moi j'y vois surtout que le SAS a pris la main ...

Que le SAS développe toujours des nouvelles technique , en étant en pointe n'est pas forcément un point qui remettrait en cause les capacités des autres .

Franchement que sait-on de la Delta Force , et surtout du CPIS ,CPEOM etc ... ?

Pas grand chose et pourtant ils doivent pas mal innové ,sans pour autant le mettre en avant .

J'ai un vieux camarade qui à une époque à servi au 11°Choc , et qui a croisé le SAS  . Il y a un respect mutuel , mais j'ai jamais ressenti en lui un sentiment d'être "inférieur" au SAS .

Donc voilà , je relativise quand même tout cela .

Moi quand je lis le bouquin de Falconer , je me dis qu'au contraire le SBS a moins était mis en avant ( alors qu'ils avaient de quoi ce mettre en avant à l'instar du SAS ) et que par le passé avec le SAS ,s'était très tendu .

Donc il y a quand même une donne particulière je trouve avec un SAS qui tient 2 rôles , que ce soit dans un rôle "FS classique" et optique service "Action" dans le monde du service secret .

 

 

 

 

 

 

À ma connaissance le DS des Selections UKSF est composé à la fois de SAS et de SBS. Dans son livre (dans la VO) Falconer précise que l'ancien stage SBS était comparable en contenu et intensité au stage SAS excepté pour le maritime en plus. Donc que la sélection soit désormais commune ne change pas grand chose au final, n'en deplaise à certains SAS qui aiment critiquer le SBS quand ils caffouillent mais oublient que la selection-formation à terre est commune...

Si ce n'est que là où le SAS est badgé le candidat SBS a encore un peu de chemin. Mais dans tous les cas le taux d'admis apparaît excessivement bas.

En fait le seul taux comparable que j'ai vu est pour une sélection..Delta qui a calqué sa sélection sur le 22 SAS. 12 ou 14 reçus sur 240. Hasard ? (source : Paul Howe, ancien opérateur de Delta).

 

J'ai bien entendu aucune idée du nombre de candidats et de reçus chez les Panthères chez nous. Le recrutement direct n'est-il d'ailleurs pas ouvert pour les postes opérationnels ?

Edited by Gaulois86

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Gaulois86 a dit :

À ma connaissance le DS des Selections UKSF est composé à la fois de SAS et de SBS. Dans son livre (dans la VO) Falconer précise que l'ancien stage SBS était comparable en contenu et intensité au stage SAS excepté pour le maritime en plus. Donc que la sélection soit désormais commune ne change pas grand chose au final, n'en deplaise à certains SAS qui aiment critiquer le SBS quand ils caffouillent mais oublient que la selection-formation à terre est commune...

Si ce n'est que là où le SAS est badgé le candidat SBS a encore un peu de chemin. Mais dans tous les cas le taux d'admis apparaît excessivement bas.

En fait le seul taux comparable que j'ai vu est pour une sélection..Delta qui a calqué sa sélection sur le 22 SAS. 12 ou 14 reçus sur 240. Hasard ? (source : Paul Howe, ancien opérateur de Delta).

 

J'ai bien entendu aucune idée du nombre de candidats et de reçus chez les Panthères chez nous. Le recrutement direct n'est-il d'ailleurs pas ouvert pour les postes opérationnels ?

Effectivement .

Je n'ai pas d'ordre de chiffre pour les Panthères mais je sais que dans chaque commando l'effectif n'était jamais complet et que la sélection voyait peu d'élu .

En fait on m'avait donné un ordre d'idée mais comme cela remonte je ne voudrais pas dire de bêtise  , ma mémoire n'étant plus aussi fraîche. 

Bon ce que je dit la remonte à plusieurs années mais je pense qu'actuellement s'est toujours de mise .

Pour le recrutement on en parle dans le file sur le CPIS :smile: .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Gaulois86 a dit :

 

 

Ou alors une telle sélection de base s'expliquerait que là où pour arriver au DEVGRU ou à Hubert il y a plusieurs filtres à passer, les UKSF ont un seul filtre mais encore plus sélectif ?

 

 

 

 

Pour moi tu as la réponse dans ce que tu dis, quand tu te retrouves à sélectionner des gens déjà SEAL ou commandos ou que tu fais le tout en une seule sélection on se retrouve quand même à la fin avec le même type de bonhommes...C est pour ça que les chiffres de taux de ceci ou taux de cela dont difficilement comparables..

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

 

Vous voyez l'africain avec la perruque blonde ?

Ben on avait les mêmes en RCI avec les rebelles ivoriens et les libériens. 

Sa peut prêter à sourir ...

Mais les gus étaient de véritables experts barbares ...alcool ... chanvre etc ...

Ils étaient terrible pour massacrer les gens en terme de cruauté .de mauvais combattant ...mais très cruels ...

Manche longue ou manche courte ?

Voilà ce qu'ils demandaient aux victimes avant de leur couper une main ou un bras ...et sa s'est pas le pire ...

Bon la barbarie elle n'est pas réservée au continent africain ... En ex Yougo aussi .

Enfin bref un documentaire sur les SAS .

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux conférences données au Royal Canadian Military Institute par l'ancien 22 SAS Alan Bell sur sa participation aux Malouines :

- La reprise de la Géorgie du Sud (opération Paraquet)

- Le raid de Pebble Island

La qualité du son est bof, mais les sous-titres automatiques sont assez bons. Je n'ai pas remarqué de "scoop" dans ce que dit Bell, mais c'est un témoignage bien vivant.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,365
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Kirpi2019
    Newest Member
    Kirpi2019
    Joined
  • Forum Statistics

    20,601
    Total Topics
    1,224,261
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries