Sign in to follow this  
scalp79

USMC

Recommended Posts

Très intéressant @Gibbs le Cajun

Berger c'est un NROTC   (Naval Reserve Officers Training Corps) c'est à dire la voie universitaire.  

faire et refaire.... :rolleyes:  A ce rythme  des Marines embarqués et reprenant les fonctions des Masters c'est pour bientôt :biggrin:

"Part of that modernization will relate to the systems the Marines buy, and part will relate to how the service organizes. Berger noted in his planning guidance that the Fleet Marine Force had been set up to encourage naval integration, but “the 1986 Goldwater Nichols Act, however, removed the preponderance of the FMF from fleet operational control and disrupted the long-standing Navy-Marine Corps relationship by creating separate Navy and Marine Corps components within joint forces. Furthermore, Navy and Marine Corps officers developed a tendency to view their operational responsibilities as separate and distinct, rather than intertwined. With the rise of both land and sea-based threats to the global commons, there is a need to reestablish a more integrated approach to operations in the maritime domain. Reinvigorating the FMF can be accomplished by assigning more Marine Corps forces to the Fleet, putting Marine Corps experts in the fleet Maritime Operations Centers, and also by shifting emphasis in our training, education, and supporting establishment activities.”

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Fusilier

Je pense qu'au vu des évolutions des risques pour les USA, en si peu de temps quand on regarde depuis la chute du mur de Berlin, je pense que le Corps veut montrer ces capacités à évoluer, soit en revenant sur un format ancien mais avec d'autres éléments qui offrent des capacités pour de futurs types d'opérations, soit un modèle plus axé sur une menace jugée prioritaire. 

Les USA ont des dynamiques de conflits permanents qui nécessite de l'effectif ( Army, Marines, Navy, Air Force ) nous la dernière fois qu'on a déployer autant de monde pour gérer ça doit remonter à l'Indochine, l'Algérie même si c'est dans le cadre décolonisation,  et je pense qu'avec des conflits périphérique qui ont mis 10 ans, bien au delà des 4 ans de la 2ème guerre mondiale ( pour les USA). Donc une position pas évidente à gérer, en sachant que l'USMC au Vietnam c'était à certains moment 2 divisions plus des éléments aviation and Co. 

J' observe qu'ils ont l'optique d'emploi d'une division renforcée pour un tas de missions hors cadre orientation amphibie comme en 2003. Vu que les Marines doivent adapté et ne pas perdre le côté force de choc amphibie qui doit être agressive et non dans l'optique d'opérations longue , faute de pouvoir travailler l'amphibie comme en temps de paix vu le rythme des guerres depuis 2001 , quand ils ont vu que l'Irak après des grosses affaires ( Fallujah, Ramadi) on revenait à de la gestion de hit and run de l'adversaire, donc quand ils ont put et pour éviter que le côté agressivité offensif soit usé, les marines ont été en pointe en Afghanistan quand la stratégie à changée. 

Mais quand bien même ils ont adapté les patrons des marines rappelaient qu'ils ne devaient pas trop s'écarter de leur mission première, ayant compris que les conflits comme l'Afghanistan ou l'Irak ne seraient pas gagné, eux étant là pour gagner les batailles, mais pas la guerre dans se type de guerre vu que cela passe par de la diplomatie, et tout un tas de moyens non militaire, si tenté que cela fonctionne, sinon gagner des batailles pour quitter ces merdier honorablement et en position de force. 

L'ADN des marines c'est vraiment la capacité de choc et de rapidité a être la force d'assaut de la Navy , qui se règle sur des opérations de courte période , qui peuvent être intense ( 1mois maximum  si il y a du durci ), mais qui permettent d'avoir toujours la capacité de garder l'initiative pour d'autres opérations, surtout dans un contexte maritime. Donc ont comprend mieux qu'ils aient gardé le rythme de 6 à 7 mois de projection en Irak ou Afghanistan, l'optique restant proche des périodes à la mer avec les MEU, l'expérience du Vietnam ayant aussi montré que 13 mois, ça faisait long. Mais bon on était dans un type de guerre bien plus violente qu'en Afghanistan, et ils avaient pas trop le choix vu le besoin en effectif des USA. 

Je pense que c'est pas facile à gérer vu l'optique de guerres longues à 10 ans qui ont vu 2 théâtres périphérique à la mission principale amphibie des marines, donc pas facile à gérer. 

Actuellement on voit que c'est limiter les affaires périphérique ( les marines ont alternée avec l'Army  en Irak, Syrie, Afghanistan via des effectifs réduit) , et qu'ils se réorientent  sur les tensions avec des gros pays, comme l'Iran, La Chine, la Russie. Donc ils en profitent pour revoir l'amphibie le plus adapté, pouvant revenir sur des classiques qui permettent de mieux orienter et dégager des moyens ( personnels, schéma tactique , organisation, moyens), pour avoir la capacité amphibie la plus aboutie, déjà qu'ils sont  au summum de la maîtrise de cet art. 

Je pense que les grands patrons des marines qui ce sont succédé ont fait preuve d'adaptation malgré le contexte de guerres permanente, réduction de budget, adaptation pour être efficace hors cadre amphibie dans les conflits périphériques, tout en gardant une capacité de maîtrise de l'art de l'amphibie qui n'a jamais baissé en qualité. Franchement moi ils m'impressionnent les grands patrons des marines qui ont du gérer dans toute cette période où il a fallut assurer sur pas mal de domaines, déjà répondre présent pour les guerres de l'Amérique. 

Vu les tensions avec la Chine, et une réduction drastique des effectifs sur des conflits périphérique, je pense que la vision de se Général va offrir un outil amphibie adapté au 21e siècle , en plus il a  l'air d'être dans l'optique de ne rien laissé passer à tout les niveaux pour atteindre son objectif. 

Je pense que le Corps qui a failli disparaître dans son histoire avec un moment très intense au lendemain de la 2ème guerre mondiale avec un Truman qui voulait s'en débarrasser, la Guerre de Corée avec la magnifique opération amphibie de Inchon comme entrée en scène, et les capacités de combat ont montré qu'il valait mieux garder un outil efficace comme le Corps, vu que rien n'était acquis pour les USA en terme de risques , même au lendemain de grandes crises comme la 2ème guerre mondiale. 

L'instinct de survie pour faire face aux politiciens, et autres adversaires dans les forces armées , c'est aussi ça les marines, et cela ne passe pas que par de la communication, mais par du concret. 

J'avais juste les grandes lignes sur le sujet , j'ai trouvé cet article qui explique très bien cette affaire :

https://www.usni.org/magazines/naval-history-magazine/2017/june/semper-fidelis-defending-marine-corps

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Gibbs le Cajun   ce que tu dis est probablement vrai, mais ce n'est pas le noeud de la question.  

Le "the 1986 Goldwater Nichols Act"  auquel se réfère  Berger  se situe sur un autre plan.  Cette décision avait pour but de donner la main directe (sur les opérations) au Grand Chef d'Etat Major (des armées) et surtout au Secrétaire d'Etat à la Défense et au Président, en passant par dessus les secrétaires des départements (Army, Navy, Air Force) et leurs chefs d'état major respectifs.

L'organisation interne de la Navy avant le Goldwater Nichols Act, faisait que la Fleet Marine Force était subordonnée au Chief of Naval Operations; le Commandant of the Marine Corps étant responsable devant le chef des opérations navales de l'état de préparation des forces des marines mises à disposition, cela figurait même au début du manuel des marines (Evidemment le reste des forces de l'US Marines échappaient à cette subordination)  l'Act a eu pour effet de découpler les Marines de la Navy,  rendant l'organisation de la  Navy (du département) moins efficace (c'est ce que dit Berger)  D'ailleurs, ces dernières années, les sénateurs avaient critiqué  Goldwater Nichols Act.  Ajoute les guerres loin de l'eau,  le retrait des Marines des bateaux (pour des raisons diverses)  etc,  (on comprend le contexte des fameuses  tentatives de transformer le département en département Navy and Marines)  Cela abouti a une moindre intégration entre la Navy et les Marines,  intégration rendue nécessaire par le type d'opérations qu'ils profilent.  D'où l'insistance de Berger pour un retour vers la  Fleet Marine Force et l'augmentation des effectifs Marines  affectés.  

 

Edited by Fusilier
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Gibbs le Cajun 

Après  avoir lu attentivement l'article historique, que tu as mis en lien.  Il y a une certaine similitude dans les objectifs poursuivis par les projets de 1947 et le 1986 Goldwater Nichols Act de 1986;  il s'agissait dans les deux cas de renforcer le "pouvoir central".  La différence pour le Corps étant que, le Goldwter Act ne remettait pas en cause leur existence en tant que force globale, voir au contraire a abouti à une plus grande indépendance vis-à-vis de la Navy.  

Souvent  en fonction de quelles "lunettes" on chausse pour lire l'histoire, on va privilégier un aspect ou un autre.  Que le Corps cherche à se "perpétuer" et préserver ses positions, c'est la logique de toute institution et visiblement leur combat de 47 était remarquable de ce point de vue. Les différentes vicissitudes de l'histoire ont conduit le Corps a acquérir, progressivement, une autonomie, qu'il n'avait pas  lors de la 2e WW. Cependant, et c'est mon hypothèse,  hors de la Navy point de salut (et de justification) pour le Corps des Marines.  Est-ce que Berger représente un "retour" vers une situation ante? Je ne le crois pas.  Mais,  sans doute il marque les limites de l'autonomie et de la tendance à se constituer en "deuxième armée de terre".

Edited by Fusilier
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est de la bonne communication sur le fond et la forme, simple clair et net. 

Et ça en jette bien via le montage de l'interview et des images qui permettent d'être dans le sujet. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des trucs intéressants dans cette nomination, ça devrait parlé à @Tancrède du point de vue gestion des personnels et pour @Fusilier l'aspect retour au cœur de métier des marines. 

Ça reste un bon système se poste de sergent-Major du Corps. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super classe, et la consécration pour un Marine, le Saint Graal, devenir Sergent Major du Corps des Marines. 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Fusilier a dit :

@Gibbs le Cajun Puisque nous en sommes aux grades, une colle :tongue:  Officier ou sous-officier ?  

unnamed.jpg?w=349&h=524

Je pense que c'est un officier, GAB argenté, des chevrons d'épaule de lieutenant, le baudrier qui croise sur la poitrine. 

Peut être un ancien sous-officier, un sergent qui a suivi le cours d'officier. 

Je pense être bon la :smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Je pense être bon la :smile:

Presque :tongue:  C'est un "warrant officer"  c'est à dire adjudant (warrant office, wo1)  et  adjudant chef  (chief warrant officer, de wo 2 à wo 5 ) Dans toutes les armées anglo-saxonnes les warrant ont un statut de sous-officier.  Mais, dans les armées US, Navy, Marines,  Army (il n'existe plus dans l' Air Force) ils ont un statut d'officier spécialisé,  un cadre intermédiaire entre les sous-off  et les officiers.  Ils montent  en niveau à l'intérieur du grade  1, 2, 3 etc mais restent WO , sans fonction de commandement.  

Dans la Navy ils portent un insigne de spécialité  au-dessus de leur barrette de grade.  Chez les US Marine il existe deux voies, la voie "état major"  et la voie "gunner".  Dit autrement, les sergents "gunner"  iraient plutôt vers les WO Gunner  et les 1er sergents  vers le wo "etat major'  Contrairement, à la voie "major"  les gunner semblent assez rares et  difficile à obtenir ( minimum 16 ans de service avant de postuler) On reconnait les gunner  au fait qu'ils portent la grenade au col  (de chemise)  à  la place de l'insigne de grade  voir au-dessus  de la barrette de grade  en ténue bleue.

insignes de spécialité dans l'US Navy

450px-USN_Chief_Warrant_Officer_Specialt

grades des WO   Navy, pour les Marines c'est pareil mais en rouge  (pas d'ancres , off course) il semble que la grade de WO1  (adjudant) est peu usité et que l'on passe directement à   chief warrant WO 2 

Warrant-Officers-der-US-Navy.jpg

Edited by Fusilier
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Fusilier a dit :

Presque :tongue:  C'est un "warrant officer"  c'est à dire adjudant (warrant office, wo1)  et  adjudant chef  (chief warrant officer, de wo 2 à wo 5 ) Dans toutes les armées anglo-saxonnes les warrant ont un statut de sous-officier.  Mais, dans les armées US, Navy, Marines,  Army (il n'existe plus dans l' Air Force) ils ont un statut d'officier spécialisé,  un cadre intermédiaire entre les sous-off  et les officiers.  Ils montent  en niveau à l'intérieur du grade  1, 2, 3 etc mais restent WO , sans fonction de commandement.  

Dans la Navy ils portent un insigne de spécialité  au-dessus de leur barrette de grade.  Chez les US Marine il existe deux voies, la voie "état major"  et la voie "gunner".  Dit autrement, les sergents "gunner"  iraient plutôt vers les WO Gunner  et les 1er sergents  vers le wo "etat major'  Contrairement, à la voie "major"  les gunner semblent assez rares et  difficile à obtenir ( minimum 16 ans de service avant de postuler) On reconnait les gunner  au fait qu'ils portent la grenade au col  (de chemise)  à  la place de l'insigne de grade  voir au-dessus  de la barrette de grade  en ténue bleue.

insignes de spécialité dans l'US Navy

450px-USN_Chief_Warrant_Officer_Specialt

grades des WO   Navy, pour les Marines c'est pareil mais en rouge  (pas d'ancres , off course) il semble que la grade de WO1  (adjudant) est peu usité et que l'on passe directement à   chief warrant WO 2 

Warrant-Officers-der-US-Navy.jpg

Merci pour la précision  :smile:

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça travaille beaucoup le mode dinghie dans le Pacifique. Que ce soit en mode USMC en solo ou avec nombre de pays dans le Pacifique. 

 

L'USMC à quand même bien pris en main l'amphibie mode inter-allié avec 2 pays important que sont le Japon et l'Australie. 

En plus je ne me rappelais plus que le Japon disposait de LCAC, déjà qu'll va agrandir sa capacité en navire amphibie, l'acquisition de AAV étant faite, du matos commun dans un 1er temps, il est prévu aussi du F35-B en plus de la version A. Reste à voir se qu'il en sera pour le remplacement du Cobra mais je pense qu'avec l'évolution des tensions on va sûrement viser sur du Viper US. 

Pour les Chinook nippon ça colle avec ceux des australiens, restent à voir si les australiens vont opter pour du Viper pour remplacer les Tigres qui sont écarté, on donne une mauvaise raison car question expérience opérationnelle sur divers opex ou c'est pas simple comme terrain le Tigre a des capacités, mais d'un côté la réalité montre que l'Australie a bien pris en compte qu'elle devrait chercher une plus grande capacité en matos commun avec les US vu les enjeux qui se profilent à l'avenir avec la Chine qui monte en puissance du point de vue amphibie et bien évidemment navale. Donc j'ai le sentiment que le Viper sera la solution de remplacement pour le Tigre. Bon pour moi ça peu s'entendre même si j'ai du mal avec les raisons misent en avant pour le choix de retirer le Tigre ( pb entretien and co) , vu les opérations de combat qu'il a mené comme en Libye, Afghanistan ou Mali. mais bon après le contexte, sa taille qui doit aussi coller pour du travail avec l'USMC, ne collera pas forcément. Alors on dira que le Chinook n'est pas en service chez l'USMC, mais il reste commun avec le Japon, et ça reste quand même une capacité supplémentaire en capacité d'emport, de transport qui complétera avec les CH53 de l'USMC

Je pense qu'il y a eu sûrement eu débat selon les besoins, à une époque et le Tigre avait été choisi, mais avec le temps et une orientation vers l'amphibie, j'avais mis un article sur l'évolution pour l'armée de Terre australienne de s'acculturer au système période embarqué, donc avoir du matos en commun avec l'USMC,  serait plus logique. Ils ont déjà du M1 Abram, du M777 155 mm. 

Du point de vue F35A les australiens n'ont pas décidé pour du B, donc qu'ils veulent plutôt miser sur du travail en mode allié et installation sur des îles de base aérienne, en mode inter-allié. L'option porte-helicopteres étant intéressante au niveau souplesse en cas d'opérations avec l'USMC et le Japon. 

Au fond vu la spécialisation amphibie d'une de leurs unités qui sera là pour gérer les unités australienne tournante pour l'amphibie , les australiens pourraient être dans l'optique ( de mettre en place une capacité AAV au sein de cette unité.  

Je pense que la Boîte à outil amphibie reste de mise, et que l'US Navy et l'USMC comme durant la 2ème guerre mondiale dans le Pacifique et aussi là pour préparer les unités non USMC aux opérations amphibie. Là ce sera avec les pays alliés, et c'est pas un hasard que l'US Navy et l'USMC aient une base installée en Australie, à l'instar de celle au Japon. 

Ça bosse, et quand bien même la Chine développe une grosse capacité amphibie, il y a une culture et des savoirs faire à cumuler, donc l'US Navy et l'USMC sans sous estimé les chinois ont quand même une expérience qui date et qui s'adaptera. 

https://www.defensenews.com/training-sim/2019/07/31/japans-new-amphibious-brigade-launches-beach-landings-during-talisman-sabre-drills/

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Ça travaille beaucoup le mode dinghie dans le Pacifique. Que ce soit en mode USMC en solo ou avec nombre de pays dans le Pacifique. 

Indispensable.

 L’USS Ashland  c'est un LSD.  

@Gibbs le Cajun    Je sais que les effectifs de la  nouvelle brigade japonaise sont issus de l'armée de terre; même si l'appellation a changé (les régiments passant d'infanterie à régiment d'intervention ) et que l'ensemble de la brigade spécialisée est censée être le pendant des Marines.  Mais, je n'arrive pas à éclaircir si la brigade a été placée sous l'autorité de la Marine ou non (leur base a été établie à proximité de la base navale) au moins sur le plan opérationnel.  Je me pose la question par ce qu'au Japon, parait-il,  n'y a pas de commandement inter armées et que les armées communiquent très peu ou pas du tout entre elles  (et y compris sur la compatibilité de leurs moyens de com ?)  

https://news.usni.org/2019/05/29/japan-maritime-self-defense-force-expanding-as-tokyo-takes-new-approach-to-maritime-security

 

Edited by Fusilier
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Fusilier a dit :

Indispensable.

 L’USS Ashland  c'est un LSD.  

@Gibbs le Cajun    Je sais que les effectifs de la  nouvelle brigade japonaise sont issus de l'armée de terre; même si l'appellation a changé (les régiments passant d'infanterie à régiment d'intervention ) et que l'ensemble de la brigade spécialisée est censée être le pendant des Marines.  Mais, je n'arrive pas à éclaircir si la brigade a été placée sous l'autorité de la Marine ou non (leur base a été établie à proximité de la base navale) au moins sur le plan opérationnel.  Je me pose la question par ce qu'au Japon, parait-il,  n'y a pas de commandement inter armées et que les armées communiquent très peu ou pas du tout entre elles  (et y compris sur la compatibilité de leurs moyens de com ?)  

https://news.usni.org/2019/05/29/japan-maritime-self-defense-force-expanding-as-tokyo-takes-new-approach-to-maritime-security

 

J'ai été sur le wiki japonais, la traduction Google est pas mal faite. 

Faut aller fouiller dans les liens qui sont signalé, c'est très complet. 

Apparemment c'est toujours la force d'autodéfense terrestre qui gère, en liaison avec la Force d'autodéfense maritime. Il y a un centre de formation de la force d'autodéfense terrestre qui forme les spécialités amphibie, et voit pour les nageurs la présence de gens de la Marine pour donner les formations. 

Il y a un colonel des marines l à la retraite en mission auprès des japonais  qui explique les points à améliorer. 

J'ai l'impression que ça bosse ensemble mais à la japonaise comme cloisonnée  , ça a l'air culturelle chez eux comme durant la 2ème guerre mondiale. Mais différent quand même, car ils sont chapeauté par les marines US. Donc les formations vont dans le sens d'améliorer la zone entre terriens et marins, ça doit être facilité par les marines et les marins US. 

https://ja.m.wikipedia.org/wiki/水陸機動団

Dans se lien généraliste en japonais il y a l'histoire des unités amphibie du monde, et donc celle du Japon. 

https://ja.m.wikipedia.org/wiki/海兵隊

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/08/2019 à 15:29, Gibbs le Cajun a dit :

J'ai l'impression que ça bosse ensemble mais à la japonaise comme cloisonnée

Ils ont déjà de la peine à coordonner les forces terrestres,  en fait les armées régionales sont pratiquement indépendantes. Alors l'interarmées ça doit être gratiné :biggrin:  Selon USNI, même les radios ne sont pas compatibles entre la marine et l'armée, du moins c'était encore le cas au moment de Fukushima, pas sur que cela ait changé.  

A mon avis, sur ce genre de truc l'impact des américains dot être limité.  

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/08/2019 à 21:48, Fusilier a dit :

Ils ont déjà de la peine à coordonner les forces terrestres,  en fait les armées régionales sont pratiquement indépendantes. Alors l'interarmées ça doit être gratiné :biggrin:  Selon USNI, même les radios ne sont pas compatibles entre la marine et l'armée, du moins c'était encore le cas au moment de Fukushima, pas sur que cela ait changé.  

A mon avis, sur ce genre de truc l'impact des américains dot être limité.  

 

Je ne sais pas, je ne connais pas suffisamment l'armée japonaise. Maintenant au vu du système d'autodéfense qui fut imposé l'idée était de rendre autonome au niveau région, permettant une autonomie en cas d'invasion, mais limitant ainsi les capacités à voir l'armée japonaise apte à disons revenir sur un modèle offensif, la crainte étant je suppose de voir les militaires être tenté par le nationalisme, vu qu'il y a eu la guerre froide, la crainte du prosélytisme communiste, le poids de l'URSS et de la Chine, les pb avec la Corée du Nord , cela explique peut être aussi cela. 

De facto vu que l'armée japonaise n'avait pas le droit d'être projeté, en haut lieu on a donc limité les possibilités pour les forces des 3 armées d'être dans l'incapacité de se coordonner comme expliqué, le contexte historique étant très présent au Japon, et le nationalisme aussi reste présent même si il reste limité. 

Quand il y a la première projection de soldat japonais dans un mandat limité ( je ne sais plus où c'était) c'était vu comme un truc de dingue au Japon. 

Nous on voit cela avec notre vision mais le pb de radio vient peut-être aussi de cela, chacun sa mission tout en étant cantonné au niveau régional de défense. 

Déjà rien que le nom veut tout dire, force d'autodéfense... Je pense que lors de la création de cette force, les US et le gvt japonais ont voulu limité la capacité militaire japonaise, pour les US du moment que ça serve sur place et que le Japon soit leur base de projection , mais en interne les gvt japonais restaient en mode on limite les capacités, évitons la tentation d'un retour d'un nationalisme militaire. Je pense que l'on ne peut pas exclure cette observation qui reste logique au vu du passif des militaires japonais. En plus l'opinion japonaise reste assez divisée... Entre une partie qui reste nationaliste, une partie pro USA, une partie anti USA, les pacifistes etc... Entre le passif nationaliste militaire et 2 bombes atomique... Je pense que pas mal de monde ne voulait pas forcément d'une armée japonaise trop marquée, que ce soit en interne ou en par rapport aux pays asiatiques qui n'ont pas trop apprécié le Japan tour des années 30 et 40. 

Maintenant le Japon à quand même réussi à envahir l'Asie et le Pacifique, donc c'est qu'ils n'étaient pas si manchots que cela malgré les divergences entre l'armée et la marine , je suppose qu'avec la volonté de créer une capacité amphibie, les pb de radio ne sont plus de mise, le cadre voyant une projection hors du Japon en mode interarmées avec une force dédiée qui sortira du concept régionale. 

Comme je le dis, on s'amuse de se pb de radio, mais voyons aussi les limites qui ont pesé avec le passif du Japon. 

Vu que la Chine est perçue comme ayant beaucoup d'ambition, les choses évolueront peut-être aussi sur le format actuel de l'armée japonaise.

Enfin voilà quelques pistes pour avoir du recul sur le sujet. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Comme je le dis, on s'amuse de se pb de radio, mais voyons aussi les limites qui ont pesé avec le passif du Japon. 

C'est pas un pb d'amusement.  Mais de constater les obstacles auxquels ils sont confrontés. Bien sur que l'organisation des forces découle de l'histoire post 2e  WW  et de la constitution japonaise.  D'ailleurs, une lecture stricte de la constitution, interdit toute armée, de fait les forces actuelles ne sont pas vraiment constitutionnelles...  Quoiqu'il en soit,  ça ne doit pas être simple. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, leclercs a dit :

Un système sur roue présente un avantage certain dans ce concept d'emploi!

C'est un système aéro-transportable, pas de raison que ça ne fonctionne pas sur une péniche.Encore faut-il essayer.  Là il me semble qu'il  n'y pas de tapis métallique, tous les sables ne sont pas aussi porteurs, c'est la limite des roues. Mais, au même temps ce genre d'engin, qui arrive avec les LCU , ça ne doit pas faire partie de la première vague, ni de la deuxième.   

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Fusilier said:

C'est un système aéro-transportable, pas de raison que ça ne fonctionne pas sur une péniche.Encore faut-il essayer.  Là il me semble qu'il  n'y pas de tapis métallique, tous les sables ne sont pas aussi porteurs, c'est la limite des roues. Mais, au même temps ce genre d'engin, qui arrive avec les LCU , ça ne doit pas faire partie de la première vague, ni de la deuxième.    

L'Himars est un engin assez léger - genre 15t - ... et la masse est assez concentré sur les essieux moteurs ... pas forcément étonnant qu'il roule bien sur le sable pas trop mou.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, g4lly a dit :

L'Himars est un engin assez léger - genre 15t - ... et la masse est assez concentré sur les essieux moteurs ... pas forcément étonnant qu'il roule bien sur le sable pas trop mou.

Oui sans doute.  Sur le doc OA, il y a toute une liste de véhicules à ne pas mettre sur les péniches; d'après ce que j'ai compris des acronymes, ce n'est pas toujours un pb de masse ou de pression à l'essieu et chez nous le tapis métallique est presque systématique.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,444
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Chaos
    Newest Member
    Chaos
    Joined
  • Forum Statistics

    20,779
    Total Topics
    1,271,879
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries