Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Sponsoring des industries de Défense


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

J'ai découvert par hasard que Nammo sponsorisait le saut à skis féminin. Ca m'a un peu surpris de voir le logo d'un fabricant de roquettes, de cartouches et d'explosifs sur l'équipement de sportives mais je me demandais si d'autres entreprises du secteur de la Défense sponsorisait aussi des évènements de ce type.

 

Hendrickson.jpg

Link to comment
Share on other sites

C'est effectivement étrange. C'est un peu comme une pub EADS ou MBDA dans un air et cosmos. J'ai du mal à comprendre la cible réel.

 

Parce que bon c'est pas demain que je vais acheter un MICA moi, et les vrais clients ne lisent pas air et cosmos ...

Link to comment
Share on other sites

Safran sponsorise un bateau pour la course au large : 

 

http://www.safran-group.com/site-safran/engagements/sponsoring-nautique/

 

DCNS sponsorise aussi la voile il me semble (logique...)

 

Je pense que ça sert à motiver le personnel et à donner une image "sportive" et branchée aux éventuels candidats à l'embauche. 

Link to comment
Share on other sites

Glock sponsorise une écurie de NASCAR. Mais aux Etats-Unis ce n'est pas pareil, les civils peuvent acheter du Glock.

Le sponsoring de Nammo sert aussi peut-être à donner une image sympathique à la société. "On fabrique des lance-roquettes mais on est aussi des partenaires du sport."

Je me demande si les athlètes connaissent la société qu'elles ont sur leur dossart.

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Je me demande si les athlètes connaissent la société qu'elles ont sur leur dossart.

 

 

Ah bah si.

 

Mais c'est visiblement un autre aspect de la société qui est mis en avant. Nammo est le sponsor de l'équipe nationale féminine de saut à ski. Maintenant en Norvège c'est LE sport national.

 

-->

http://www.nammo.com/News/New-main-sponsor-for-the-womens-ski-jumping-team/

Link to comment
Share on other sites

C'est effectivement étrange. C'est un peu comme une pub EADS ou MBDA dans un air et cosmos. J'ai du mal à comprendre la cible réel.

 

Parce que bon c'est pas demain que je vais acheter un MICA moi, et les vrais clients ne lisent pas air et cosmos ...

 

 

   C'est du même ordre que les pubs Areva aux heures de grandes écoutes a la TV (avec cette fameuse pub qui a été aussi beaucoup regardés sur youtube du fait de son choix de musique et animation sur l'énergie)

 

   En terme de chiffre d'affaire Areva n'a rien a vendre au français moyen, ses clients ce sont les grands groupes énergétiques possédant des centrales nucléaires dans le monde qui eux n'ont pas besoin de publicités pour savoir ce qu'Areva a a offrir ... Pourtant Areva a bel et bien fait ces campagnes de pub, car ces cies ont d'autres besoins : Communiquer aux opinions publiques ... Il suffit d'aller demander a des gens dans la rue ce qu'ils en pensent d'Areva pour vite se rendre compte qu'on a pas a faire a une entreprise publique qui bénéficie d'un fort capital sympathie ... Et + l'interrogé sera jeune, pire c'est ... (a cause des idéalismes ou ils y sont + sensibles que les quinqua ... On comprend bien)

 

   Je pense que c'est pareil pour MDBA et DCNS qui font souvent des pubs dans les revues aéronautiques ou du même genre liées a d'autres secteurs (naval ect)

 

  Si on regarde les choses de manière brute, MDBA = potentiellement dans les opinions publiques une sorte de marchand de canon verreux qui s'en met plein les fouilles sur le dos des morts dans les lieux d'instabilité mondial ou l'on tape ... (je dis pas qu'ils le sont, je dis dans les opinions publiques il y a ce potentiel de grand méchant vilain)

 

    DCNS = potentiel collaborateur technologique génocidaire qui a construit les SNLE qui tuerons des millions de gens éventuellement dans l'avenir ...

 

    Et même tiens Astrium pour le missile qui va avec, complice !!!

 

   Enfin bref tu m'as compris, tout ces groupes travaillent dans des domaines ou savoir communiquer est important même si le contribuable ne décide en rien les lois de programmation militaire il faut communiquer avec lui ... Et ça passe par des spots de pub sur les chaines TV principales avant le télefilm de 20h30 ou des publireportages dans des revues spécialisées ...

 

    Bien que je pense ils devraient aller + loin niveau com' : Comme faire réaliser des documentaires autour de leur activité en invitant partenaires et opposants a leurs activités a intervenir dans le doc en question et mini débat post doc (a la sauce théma sur arte qui est un bon modèle) en partenariat avec des sociétés de prod, chaines TV étatiques et l'état qui met la main a la patte aussi un peu

Link to comment
Share on other sites

Parce que bon c'est pas demain que je vais acheter un MICA moi

 

T'as raison: attends le MdCN: plus c'est gros, plus c'est beau, et accroché au-dessus de la cheminée, ça le fera vachement plus qu'un petit MICA.

 

Glock sponsorise une écurie de NASCAR. Mais aux Etats-Unis ce n'est pas pareil, les civils peuvent acheter du Glock.

 

Toutes les boîtes d'armement aux USA, du moins celles qui fabriquent des armes à feux, ont un énorme budget com pour le grand public, dont le sponsoring sportif n'est vraiment pas le plus grand: le mécénat, l'implication dans les communautés et la vie associative jusqu'au niveau local (la NRA, pour la note, est tout sauf une "initiative" venue "de la base": c'est depuis l'origine un outil de communication des armuriers; les cigarettiers avaient fait la même chose jusque dans les années 80, avec une association nationale des fumeurs, très financée et médiatisée). Pour une bagnole de Nascar sponsorisée, tu verras une cinquantaine d'associations locales d'automobilistes et une centaine de stades et associations sportives locales recevoir du fric.

 

Plus généralement, l'effort de communication grand public de ces boîtes n'est pas vraiment pour se faire une image auprès du grand public, qui s'en fout et dont elles se foutent essentiellement (qui croirait une minute que si une boîte était mise à l'index en tant que marchand de canons, elle aurait des circonstances atténuantes pour avoir sponsorisé les jeux paralympiques ou le Vendée Globe?). L'impact grand public de ce sponsoring est minime, voire nul: même les "retours" du fait d'avoir une écurie F1 pour un constructeur auto, quand on lit les essais d'analyse, sont en fait quasi inexistants). Les utilités sont autres:

 

- éventuellement, cet effort peut viser à créer un peu de visibilité pour une certaine part du grand public, qui peut devenir actionnaire (en France, c'est un pourcentage plus limité qu'ailleurs qui investit directement sans passer par des OPCVM et autres placements collectifs)

 

- comme dit plus haut, l'effort peut en partie viser le recrutement, avant tout de cadres et chercheurs (soit de la visibilité pour une autre partie, très limitée, de la population): financer des projets étudiants, y compris sportifs ou de type "aventure" ou "enquête" (j'ai moi-même obtenu un financement pour un projet de tour du monde à but d'étude de systèmes de formations il y a 12 ans), financer des sportifs prometteurs ou en vue, ou lançant des "défis" de records, financer les études de sportifs en reconversion (ou projetant à l'avance leur reconversion: j'étais en école de commerce avec un ex champion d'athlétisme connu qui faisait payer son master par son ex sponsor).... Ce sont des pratiques assez communes. La visibilité "générale" n'en est pas l'objectif: on vise là des publics très très ciblés.

 

- mais surtout, cet effort est plus fréquemment corollaire au lobbying auprès de l'Etat et/ou de collectivités, et éventuellement d'autres parties (clients, plaignants éventuels, partenaires....): avoir un budget à allouer pour du sponsoring sportif (du "visible" pour de grandes choses, ou pour des événements et structures sportifs d'importance plus locale) ou du mécénat, c'est un outil de négociation comme un autre, et parfois plus utile (et plus discret) qu'un autre. Renvoyer un ascenseur, aider telle collectivité locale (qui est toujours rattachée à un politicien ou plus) ou tel partenaire commercial (dont on veut quelque chose), assortir une offre d'à côtés de ce type.... Ca fait partie du business et de la façon dont il se pratique. Pour prendre un exemple simpliste et restreint, c'est pas rare de voir un député obtenir un mécénat pour telle institution de sa circonscription, ou le sponsoring d'une ou de plusieurs associations sportives (ça coûte des picaillons pour la boîte) en échange de sa "compréhension": c'est plus chic et moins dangereux qu'un pot de vin direct (pas si fréquent qu'on veut le croire), moins engageant qu'un contrat (ça entretient le climat des affaires) et ça rappelle qu'il y a pas que le pot de vin ou l'implantation d'un bureau ou d'une usine (là faut être très potes: c'est du vrai fric pour la boîte) pour obtenir des bonnes volontés.

 

- le sport est un outil social: en cela, c'est, si on veut, de la communication. Sponsoriser, c'est appartenir à un "club", avoir des accès, des entrées, participer à des événements "rares et chers".... Du coup, même si la bagnole ou le skieur peuvent être sponsorisés, le vrai "plus" pour la boîte, c'est l'accès à un "carré VIP" (où il y a du beau monde, qui vient ou qu'on fait venir/qu'on attire) et une place sur la photo de l'événement: ça se vend, ça crée des événements sociaux (et donc business) attirants.... Faut jamais sous-estimer l'importance de ces choses. Mais cet aspect marche aussi comme investissement de communication interne dans la boîte: l'un des à côtés de maintes formes de sponsoring est d'offrir des tickets d'entrée (voire séjours/voyages) comme avantages pour les employés. Sponsoriser, voire créer un événement sportif sert beaucoup d'objectifs à la fois, mais franchement, l'image générale pour une boîte d'armements n'est pas ou très peu l'un d'entre eux.

 

- le sponsoring, comme le mécénat, bénéficie souvent de conditions fiscales préférentielles, ce qui baisse le coût d'opportunité de tels "investissements" (rarement massifs à l'échelle des entreprises, sauf s'il s'agit, comme dans le cas des armes de poing aux USA, d'étendre son marché; dans ce cas, c'est du marketing, pas de la com) qui ne seraient pas réalisés sans cela, vu leurs faibles (voire très discutables) "retours". On peut ajouter là un élément psychologique qui peut jouer dans ces conditions: c'est mieux que de verser ce fric en impôts.

 

- moins glorieux, et toujours lié au versant fiscal: une structure de sponsoring permet souvent de faire jouer des flux d'argent qui peuvent accroître les déductions fiscales, tout comme bien des fondations "caritatives" sont plus que souvent des outils d'évasion et de fraude fiscale. Les sommes peuvent être importantes, et seule une proportion réduite va effectivement à la "cause" ou au sport censés être soutenus (mais elle y va quand même, avec le nom de la boîte paradé en public en prime).

Edited by Tancrède
Link to comment
Share on other sites

Oui, je pense que ça contribue à donner une meilleure image de la société. Le fait que Nammo ait choisi l'équipe féminine (au lieu de l'équipe homme) n'y est peut-être pas étranger.

 

 

j'imagine le dialogue des commentateurs :

 - "oh, je viens de voir une namo passer par dessus nous !"

 - "une roquette ou une skieuse?"

 - "je sais pas, mais c'était une sacré bombe..."

Link to comment
Share on other sites

@ Rendo,

 

Philippe Candeloro a déjà fait ce genre de blague, ou après la prestation de Shizuka Arakawa aux jeux olympiques de Turin, il dit:

 

- Je pense qu'elle aura mérité un bon bol de riz ce soir!

 

Il s'avère que la patineuse avait un contrat publicitaire pour une marque de riz au Japon.

Link to comment
Share on other sites

 

- le sport est un outil social: en cela, c'est, si on veut, de la communication. Sponsoriser, c'est appartenir à un "club", avoir des accès, des entrées, participer à des événements "rares et chers"....

 

Je n'avais pas pensé à ça. Par exemple lors des compétitions internationales il y a souvent des chefs d'Etat ou des membres importants de gouvernements. On peut aussi rencontrer d'autres entreprises sponsors et crééer des liens.

 

J'imagine le dialogue des commentateurs :

 - "oh, je viens de voir une namo passer par dessus nous !"

 - "une roquette ou une skieuse?"

 - "je sais pas, mais c'était une sacré bombe..."

 

 

:happy:

Link to comment
Share on other sites

Je n'avais pas pensé à ça. Par exemple lors des compétitions internationales il y a souvent des chefs d'Etat ou des membres importants de gouvernements. On peut aussi rencontrer d'autres entreprises sponsors et crééer des liens.

 

Pas seulement: ce serait enlever l'aspect humain de la chose. Faut jamais oublier que les dirigeants et hauts cadres d'entreprises, en fait surtout de grandes entreprises (ou grandes PME) sont des individus, avec leurs vanités, leurs envies, leurs passions, leurs certitudes d'appartenir à une caste différente du reste de l'humanité.... Ce genre d'à côtés va avec les grands jobs pour la plupart d'entre eux, tout comme les très nombreux voyages "d'affaires", les séjours "business" dans des conditions royales (la plupart des délégations de grandes boîtes dans de tels voyages sont généralement peu productives et s'apparentent plus souvent à des bénéfices en nature qu'à des dépenses efficaces d'entreprises opérant "rationnellement")..... Le "train de vie" des élites du business aux dépends de leurs entreprises est généralement surdimensionné et faut s'enlever de la tête qu'il y a de vrais comptes à rendre sur ce genre de choses, ou un comportement "rationnel et efficace" dans ce registre: les gens qui en bénéficient et les gens qui inspectent et "jugent" ces dépenses sont les mêmes (dans le sens où ils appartiennent au même moule et trouvent tous normal d'en bénéficier).

De même pour le sponsoring, qui peut tout simplement aussi souvent dépendre de la passion d'un décideur d'entreprise, de certaines convictions.... Mais dont il faut surtout regarder les à côtés: l'investissement lui-même dans le sport peut être dans la majorité des cas l'aspect le plus visible, mais pas le plus important; si tu crées un événement sportif ou en sponsorise un, le truc est que tu crées certes un événement, mais tu te crées surtout un cadre de meeting "à la mode", un carré VIP demandé, ou encore un tas de récompenses à distribuer (à des alliés au sein de ta boîte, à des clients, partenaires ou fournisseurs, à des prospects, à des soutiens politiques, à des journalistes, à tes employés....) qui, à bien des égards, sont pour bien des raisons mieux qu'un énième supplément d'argent (ou évitent une dépense directe, ce qui peut être avantageux pour beaucoup de raisons différentes: "pot de vin" discret, sert plusieurs objectifs en une seule dépense....). Et flatter la vanité et/ou les goûts de certaines personnes ou groupes de personnes ciblés est un moyen souvent très efficace, mais aussi souvent nécessaire dès lors qu'on parle d'un petit monde fait de personnes très différentes mais dont beaucoup considèrent ce genre d'avantages comme une chose normale (ce qui fait de telles dépenses une nécessité constante dans les budgets, pour avoir un "calendrier annuel" des événements où il faut être, par exemple).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Elles ont toutes un besoin de notoriété.

Pour les pubs dans les magazines, c'est très simple. Ceux-ci ont besoin de la pub pour survivre. De plus, ils font rien d'autre que du copier-coller des dossiers de press des grosses boîtes car il est impossible aux journaliste de vérifier quoi que ce soit sur ce qu'ils avancent des produits qu'ils décrivent.

C'est donc normal. Il faut se faire connaître et pour cela il n'y a pas d'autres moyens que la communication donc la pub et le sponsoring.

Link to comment
Share on other sites

  Il y a de tout de toute façon dans les besoins de communiquer alors que les vrais clients sont institutionnels ... Areva quel besoin pour eux de communiquer au grand public ? Ben quand on se rend compte de l'image épouvantable qu'ils ont chez le pékin moyen ... Communiquer n'est pas de trop en fait

 

   Faire une pub Areva peut aussi faire quelques rappels régionaux pour des locaux échaudés même si la pub en question n'aborde pas la question ... Mais bon repensons le contexte ou Areva avait acheté quelques segments horaires de pub TV il y a entre 5 et 10 ans me semble, et une visibilité internet lié au fait que c'était des spots pub TV spectaculaire ou "amusants" avec une musique très "populaire"

 

    Au moment de leur diffusion je suis sur que ça a a re-fait sonner quelques cloches en normandie-cotentin (Cotentin surtout) chez les citoyens un peu échaudés par le fameux triangle nucléaire du Cotentin (2 sites majeurs Areva liés a la politique des déchets nucléaires et une centrale nuke) que c'est aussi un joli bassin d'emplois qui s'il n'existait pas remettrait le contexte social et d'emplois du Contentin au niveau probable de la Creuse ou pas loin ... Car mis a part cela y a quoi dans la région a part Cherbourg et son lien avec les chantiers naval petits & moyens et bien évidemment DCNS : Ben y a pas grand chose ...

 

   Bon après Areva reste que le grand public n'y pensera pas souvent en entendant ce nom, qu'ils sont aussi assez lié a la politique de défense de notre pays (ingénieurie de nos batiments de marine a propulsion nucléaire)

 

    DCNS après eux je pense c'est différent, il y a déja le prestige historique de la "direction des constructions navales" qui a mis a l'eau les + grands noms de l'histoire maritimes de notre pays ... Le prestige lié a la remontée en puissance de la France des années 60-70 en lui donnant les + grands outils géo-stratégique (SNLE, Marine digne de ce nom puis les SNA, et les 3 portes avions d'après guerre accouchés par la DCN) et le besoin pour DCNS d'explorer de nouvelles activités commerciales et industrielles notamment du naval sportif ... Je pense qu'ils ont voulu explorer le fait de ce lancer en tant que constructeur de voilier ultra-sportif d'abord mais qui aurait permis avec la diffusion du nom et des performances d'amener du client pour du mi-sport/prestige dans le domaine ...

 

   Un peu comme si DCNS cherchait + ou - a lancer une marque de GT dans l'automobile, sauf que la on parle de voiliers ... Et ils ont tout ce qu'il faut pour ça, après bon l'impression que c'est un peu avorté leur truc, le problème viens après aussi qu'il y a beaucoup de petits ateliers dans les ports atlantiques français positionnés dans le domaine et trop souvent connus que des connaisseurs ...

Edited by alpacks
Link to comment
Share on other sites

Une situation un peu différente. Aux USA - peut-on voir cela ailleurs ? - le sport est également un contexte dans lequel on apporte son soutien - de manière plus ou moins esthétique et pertinente - aux armées. Ici la dernière trouvaille des Spurs de San Antonio : le style camo

 

BXW6TfkCUAE6qTo.jpg

 

En plus, ils se sont débrouillés pour prendre Kawhi Leonard. Aux dernières nouvelles, sa mère ne l'aurait toujours pas vu sourire. 

 

http://www.nba.com/spurs/news/131024_jersey

http://bleacherreport.com/articles/1825301-spurs-camo-uniforms-are-perfect-way-to-honor-us-military

 

Sans doute l'initiative s'explique-t-elle par la très forte présence de militaires (Army et US Air Force) et de vétérans dans l'agglomération de San Antonio. A noter que l'entraîneur Gregg Popovitch est également un ancien de la US Air Force. Il est passé par la United States Air Force Academy. Il a d'ailleurs porté les couleurs de l'équipe de basket des Falcons de l'Air Force et ensuite entraîné l'équipe de la United States Air Force Academy. Souvent, dans les périodes d'inter-saisons, il utilise les infrastructures sportives de l'Air Force pour son équipe. Bref, l'imbrication entre monde militaire et monde civil est relativement large.

 

En France, l'armée de terre apporte son soutien à un certain nombre de sportifs, notamment dans les disciplines nordiques (ski de fond, combiné nordique, biathlon) Ceux-là sont militaires, membres de l'Equipe de France Militaire de Ski, et apportent en retour une certaine visibilité.

Link to comment
Share on other sites

Aux Etats-Unis le lien entre sportifs et armée est très fort. Voir le sujet que j'avais créé pour en discuter.

 

La NAVY avait aussi sponsorisé les X Games d'Aspen.

 

 

   Effectivement, ceci dit en France ça se fait de + en + :  On voit de + en + de participants militaires a des manifestations sportives a + ou - fortes visibilités médiatiques ... Et ne concourant pas a titre privé mais en représentation de l'armée ! (l'inverse existe ? Des militaires participants a titre privé a des manifestations sportives ou les status leur en empêchent ?)

 

   des evenements genre l'Ultra-Trail Mont Blanc ect par exemple

 

  Et ils ont intérêts a le faire et a intensifier la visibilité médiatique, car c'est le meilleur moyen d'attirer de grands sportifs dans des domaines intéressants pour l'armée notamment après pour les faire postuler aux FS et cie une fois engagés (comme la sélection beret vert par exemple)

 

   Mais bon l'aspect sportifs et sports spécialisés intéressants pour l'armée ce n'est aussi qu'un détail certes de valeur mais noyé dans tellement de considérations pour qu'un profil passe épreuves et sélections finales ... (caractère, profil politique a risque, potentiel "modelable" du profil, individualiste ou pro de la "team" ?, sensibilité diverses ect)

 

   Mais globalement il est vraiment intéressant pour l'armée de devenir de + en + visible dans ces manifestations sportives pouvant aider a motiver des gens de haut niveau dans ces domaines a se pencher sur l'idée d'une carrière militaire si par exemple ils se rendent compte que la discipline sportive en question ne permet pas d'en vivre et ne peut pas aller + loin que le semi-pro ...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,753
    Total Members
    1,550
    Most Online
    jmdc33
    Newest Member
    jmdc33
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...