Recommended Posts

il y a 13 minutes, Tancrède a dit :

Il semble aussi, d'après les mêmes sources, qu'à ce jour, ils ne soient pas sûrs de tout et qu'ils aient tourné et monté quantité de scènes, sous-intrigues, voire pan d'intrigues et fins alternatives, sans encore savoir ce qui figurera à l'écran en décembre, béta-testant tout ce qu'ils peuvent, y compris par le biais de telles fuites de scénar, pour essayer de raccommoder l'audience, en tout cas celle qui semble encore en avoir quelque chose à foutre.

A 3 mois de la sortie du film ils ont toujours pas finis le montage voir même décidé du scénario du film ? :blink:

il y a 15 minutes, Tancrède a dit :

ce qui semble être désormais un grand désintérêt pour Star Wars, avant tout chez les jeunes générations (le "grand retour" de 2015 ayant été, semble t-il, un essai largement du au marketing et au push des fans historiques -entraînant leurs enfants-, fondé sur la bonne volonté héritée de ce qui précède)

Étrange car lors de la sortie de la prélogie c'était justement ceux qui avaient connu la trilogie originale dans leur jeunesse qui ont amené leurs enfants (dont je faisais partie) s'initier à SW. 10 ans lors de la sortie de la menace fantôme. . .Ce rêve. Je me forçais à finir mes paquets de céréales le plus vite possible pour en avoir un autre avec évidemment le jouet dedans et surtout pouvoir contempler  les dessins imprimés sur la boîte. . . Puis les boîtes légos. . .:rolleyes::sleep:

Or la prélogie a été vivement contesté mais la "magie" a continué d'opérer (en partie du moins).

Fun fact: Pour ceux qui ont poussé des warhammer dans leur jeunesse, GW avait au tournant des années 2000 grandement hésité entre le Seigneur des anneaux et Star Wars pour l'édition d'un nouveau jeu de figurines. . . la légende dit que le choix du Seigneur des anneaux s'est faite à 1 vote. . .

Se sont grandement mordu les doigts quelques années plus tard. Sur le moment (le temps de la sortie des 3 films), les figurines se sont vendu comme des petits pains avec de sacré ventes (le jeu était de qualité ceci dit). . . le temps de la sortie des films. . . passé 2005 les ventes se sont effondrés mettant l'entreprise dans une situation financière difficile (et qu'ils ont payé quasi 10 ans plus tard avec l'abandon d'un de leur core game: battle mais ça c'est une autre histoire ^^)

Le seigneur des anneaux n'a pas réussi à devenir une franchise inter-générationnelle à la différence de SW qui même dans les 16 ans qui ont séparé la sortie du VI et du I a réussi à prospérer

Deux hypothèses pour expliquer cette abandon soudain

First one:

On assiste à changement sociétal. Les code en vigueur de la seconde moitié du XX siècle viennent de voler en éclat. Que l'on soit né en 1960 ou 1990 on avait finalement un référentiel similaire avec certes des codes qui avaient évolué mais sans changement radical. un enfant né dans les années 80 devait avoir une éducation assez proche d'un enfant né 20 ans plus tôt. Cela ne serait plus du tout le cas aujourd'hui. Finalement les jeunes qui ont découvert la prélogie étaient proches de ceux qui avaient découvert la trilogie 30 ans plus tôt.Maintenant nos jeunes ont des repères et codes complètements différents. SW ne leur parle pas.

Bon c'était ma minute "psychiatre du commerce" mais j'ai réellement l'impression qu'il y a eu une rupture au tournant des années 2000. Que finalement malgré des différences certes présentes pas de diff fondamentales entre les générations X, Y et Z. Par contre avec la révolution numérique et les millenials qui sont finalement la première génération a être né lors de cette révolution les codes ont changé.

Vous avez des retours de "jeunes" sur les premiers SW ? Personnellement après avoir vu le 1 au ciné j'ai regardé les trois premiers en K7. La claque, je m'en souviens encore. . .

 

Second one :

La postologie est tellement merdique qu'en l'espace de 4 ans ils ont détruits un mythe du cinema qui avait quasi 40 ans ? Bref Kennedy et toute la clique au bûcher !!! ^^

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, elannion said:

A 3 mois de la sortie du film ils ont toujours pas finis le montage voir même décidé du scénario du film ? :blink:

Étrange car lors de la sortie de la prélogie c'était justement ceux qui avaient connu la trilogie originale dans leur jeunesse qui ont amené leurs enfants (dont je faisais partie) s'initier à SW. 10 ans lors de la sortie de la menace fantôme. . .Ce rêve. Je me forçais à finir mes paquets de céréales le plus vite possible pour en avoir un autre avec évidemment le jouet dedans et surtout pouvoir contempler  les dessins imprimés sur la boîte. . . Puis les boîtes légos. . .:rolleyes::sleep:

Or la prélogie a été vivement contesté mais la "magie" a continué d'opérer (en partie du moins).

Fun fact: Pour ceux qui ont poussé des warhammer dans leur jeunesse, GW avait au tournant des années 2000 grandement hésité entre le Seigneur des anneaux et Star Wars pour l'édition d'un nouveau jeu de figurines. . . la légende dit que le choix du Seigneur des anneaux s'est faite à 1 vote. . .

Se sont grandement mordu les doigts quelques années plus tard. Sur le moment (le temps de la sortie des 3 films), les figurines se sont vendu comme des petits pains avec de sacré ventes (le jeu était de qualité ceci dit). . . le temps de la sortie des films. . . passé 2005 les ventes se sont effondrés mettant l'entreprise dans une situation financière difficile (et qu'ils ont payé quasi 10 ans plus tard avec l'abandon d'un de leur core game: battle mais ça c'est une autre histoire ^^)

Le seigneur des anneaux n'a pas réussi à devenir une franchise inter-générationnelle à la différence de SW qui même dans les 16 ans qui ont séparé la sortie du VI et du I a réussi à prospérer

Deux hypothèses pour expliquer cette abandon soudain

First one:

On assiste à changement sociétal. Les code en vigueur de la seconde moitié du XX siècle viennent de voler en éclat. Que l'on soit né en 1960 ou 1990 on avait finalement un référentiel similaire avec certes des codes qui avaient évolué mais sans changement radical. un enfant né dans les années 80 devait avoir une éducation assez proche d'un enfant né 20 ans plus tôt. Cela ne serait plus du tout le cas aujourd'hui. Finalement les jeunes qui ont découvert la prélogie étaient proches de ceux qui avaient découvert la trilogie 30 ans plus tôt.Maintenant nos jeunes ont des repères et codes complètements différents. SW ne leur parle pas.

Bon c'était ma minute "psychiatre du commerce" mais j'ai réellement l'impression qu'il y a eu une rupture au tournant des années 2000. Que finalement malgré des différences certes présentes pas de diff fondamentales entre les générations X, Y et Z. Par contre avec la révolution numérique et les millenials qui sont finalement la première génération a être né lors de cette révolution les codes ont changé.

Vous avez des retours de "jeunes" sur les premiers SW ? Personnellement après avoir vu le 1 au ciné j'ai regardé les trois premiers en K7. La claque, je m'en souviens encore. . .

 

Second one :

La postologie est tellement merdique qu'en l'espace de 4 ans ils ont détruits un mythe du cinema qui avait quasi 40 ans ? Bref Kennedy et toute la clique au bûcher !!! ^^

 

 

Sur les 2 hypothèses, je dirais que c'est surtout la 2ème qui pèse lourd, dans une proportion 80-20%. Et encore, je ne suis vraiment pas sûr du "changement générationnel". D'autant plus, attention aux noms de générations, que les millenals font partie des générations qui ont grandi avec la prélogie: les millenials, ce sont ceux qui sont nés entre 1980, grosso modo, et la 2ème moitié des années 90. Une bonne partie a été le public cible de cette trilogie. Les "codes" changeant, j'en vois, mais pas de nature à bouleverser le paysage ou la nature de la fiction à consommer (juste la façon dont elle est consommée). 

Mais j'ajouterai une 3ème hypothèse qui pèse lourd: la concurrence. A l'époque où SW est sorti, c'était un produit unique et novateur, qui tranchait tellement dans le décor de tant de façons (la technologie, la représentation du futur, une histoire épique forte, un scénario qui n'a rien de fin ou de fondamentalement novateur, mais qui respire l'ampleur, la dimension cosmique, le bon choix d'archétypes et d'acteurs pour les incarner, l'imagerie....), avec tellement rien de comparable à l'horizon, que l'impact en fut démultiplié. Le problème de devenir à ce point une référence, c'est que tout le monde copie. Le plus souvent mal, mais tous les éléments finissent par être réemployés jusqu'à plus soif. Et maintenant, on est à l'heure où non seulement ce copiage est pour ainsi dire rentré dans les moeurs et automatismes, mais aussi où la production audiovisuelle et les moyens dédiés à cette production ont explosé: hyper-abondance d'offre, y compris pour la partie grand spectacle qui en met plein les yeux. Le caractère unique passe est plus difficile à recréer. 

Et ce point renvoie à l'argument 2: pour en refaire un succès,  et l'épisode VII a montré amplement qu'il y a un marché qui ne demande que ça (même lesrésultats en Chine étaient bons, pour un pays non "contaminé" par SW, donc sans préalable pour le transmettre plus facilement aux jeunes), en reposant sur la nostalgie, la fanbase et le public plus ou moins déjà favorable. Le résultat obtenu n'a pu se faire sans un large impact sur tous les publics mondiaux, et sans non plus un énorme taux de re-visionnage par une part conséquente du public, avant tout jeune (plus obsessionnel, plus enclin à revoir -surtout les ados). Donc de la bonne volonté et de l'envie, y'en avait. Ce qui renvoie le manque d'enthousiasme, l'incapacité à créer du mémorable, surtout au niveau des persos, dans le camp de la production: scénar, dimension épique, persos forts.... Rien n'a été là dès le départ, et la bonne volonté a été bouffée. Pour joindre les points 3 et 2, c'est vraiment ça qui fait la différence: au milieu de l'avalanche désormais constante de films et séries à grand spectacle, c'est l'histoire, le contenu, l'attachement aux persos, le caractère unique, tous pris comme un ensemble unique, qui va marquer. On ne peut s'en tirer avec du générique, et encore moins avec du pastiche, surtout s'il se met à chier sur le capital déjà construit. Et là, c'est l'écriture à Lucasfilm (Abrams, Johnson, Kennedy) qui porte toute la responsabilité. 

D'autant plus que, côté concurrence, on est aussi à l'ère Marvel, qui a accroché les jeunes générations et les a pour l'instant gardées. Ca pourrait changer très bientôt avec le wokisme désormais dominant, la fin du cycle entamé il y a 10 ans avec Endgame, et le dégagement (R Downey Jr, Chris Evans, S Johannson) ou l'abaissement (Thor) des persos "historiques" qui sont ceux qui ont fait l'attachement à la marque, qui ont pu se développer à l'écran et dans l'imaginaire du public. A voir si la suite (et son hyperabondance en plus) garderont l'intérêt au même niveau, en maintiendra une partie plus ou moins significative, ou démolira le bouzin. 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Tancrède a dit :

les millenials, ce sont ceux qui sont nés entre 1980, grosso modo, et la 2ème moitié des années 90. Une bonne partie a été le public cible de cette trilogie

C'est pas trop le sujet mais j'ai toujours compris que les millenials étaient les personnes nés à partir de l'an 2000. Ceux née dans les années 80, la génération Y et ceux née dans les années 90 la génération Z. Bon schématiquement (très même) car des nuances existent et cette différenciation est largement débattu.

Sans tomber dans le "moi je" je suis né fin 1989 et pas d'internet durant l'enfance, ça se démocratise pendant mon adolescence mais pas avec l'utilisation que l'on a depuis 10 ans (elle date de quand la généralisation des abonnements "internet illimités ?" 2006 ? un peu avant ou un peu après ?), le portable est une espèce rare au collège (ah le copain qui avait le nokia 33.10. . . ^^), ça se trouve plus au Lycée mais tout le monde est loin d'en avoir un et surtout ça sert à appeler et juste appeler. . . (c'est pas l'ère du smartphone. . .). Cela fait vieux con mais dans les années 90/2000 dans la cours de récré on jouait aux billes, aux cartes du dernier truc à la mode (pour moi DBZ et surtout pokemon) et bien évidemment foot (bah oui 1998 et 2000 ça crée des vocations ^^). Je suis quasi sûr que si je demande aux plus de 30, 40 et 50 ans du forum qu'ils répondront tous plus ou moins la même chose ( à des variations près), aujourd'hui les gosses c'est tablette et smartphone (avec tout les énormes problèmes psy que cela engendre). 

Sans compter qu'aujourd'hui (bon c'est le fruit d'une lente évolution) les jeunes ont de plus en plus des "activités", des loisirs d'adultes. On vieillit prématurément les enfants autant dans l'habillement que dans les activités.

Je ne vais pas continuer cette litanie mais il me semble réellement qu'il y a eu une rupture à partir de la fin des années 90 (rien que l'accessibilité du porno et de la violence amplifiée des réseaux sociaux). Les têtes de turc au collège  "ça se bornait" à la cours de récré, il prenais tarif et une fois chez eux c'etait bon jusqu'au lendemain. Aujourd'hui ça doit être la fête du slip avec fb et autre Twitter . ..)

Bref je trouve que les repères ne sont plus tout les mêmes et que le regard des jeunes sur ce qui marchait il y a 20/ 30 ans ne soit juste pas le même

il y a 35 minutes, Tancrède a dit :

D'autant plus que, côté concurrence, on est aussi à l'ère Marvel, qui a accroché les jeunes générations et les a pour l'instant gardées. Ca pourrait changer très bientôt avec le wokisme désormais dominant, la fin du cycle entamé il y a 10 ans avec Endgame, et le dégagement (R Downey Jr, Chris Evans, S Johannson) ou l'abaissement (Thor) des persos "historiques" qui sont ceux qui ont fait l'attachement à la marque, qui ont pu se développer à l'écran et dans l'imaginaire du public. A voir si la suite (et son hyperabondance en plus) garderont l'intérêt au même niveau, en maintiendra une partie plus ou moins significative, ou démolira le bouzin. 

Entièrement d'accord.

il y a 39 minutes, Tancrède a dit :

Et ce point renvoie à l'argument 2: pour en refaire un succès,  et l'épisode VII a montré amplement qu'il y a un marché qui ne demande que ça (même lesrésultats en Chine étaient bons, pour un pays non "contaminé" par SW, donc sans préalable pour le transmettre plus facilement aux jeunes), en reposant sur la nostalgie, la fanbase et le public plus ou moins déjà favorable. Le résultat obtenu n'a pu se faire sans un large impact sur tous les publics mondiaux, et sans non plus un énorme taux de re-visionnage par une part conséquente du public, avant tout jeune (plus obsessionnel, plus enclin à revoir -surtout les ados). Donc de la bonne volonté et de l'envie, y'en avait. Ce qui renvoie le manque d'enthousiasme, l'incapacité à créer du mémorable, surtout au niveau des persos, dans le camp de la production: scénar, dimension épique, persos forts.... Rien n'a été là dès le départ, et la bonne volonté a été bouffée. Pour joindre les points 3 et 2, c'est vraiment ça qui fait la différence: au milieu de l'avalanche désormais constante de films et séries à grand spectacle, c'est l'histoire, le contenu, l'attachement aux persos, le caractère unique, tous pris comme un ensemble unique, qui va marquer. On ne peut s'en tirer avec du générique, et encore moins avec du pastiche, surtout s'il se met à chier sur le capital déjà construit. Et là, c'est l'écriture à Lucasfilm (Abrams, Johnson, Kennedy) qui porte toute la responsabilité.

Ca reste dingue comment en 2 films ils ont réussi à mettre en péril un monument du cinéma (monument au sens large pas dans la qualité intrinsèque des films)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, elannion a dit :

Ca reste dingue comment en 2 films ils ont réussi à mettre en péril un monument du cinéma (monument au sens large pas dans la qualité intrinsèque des films)

Il faut trois générations pour bâtir une entreprise solide, moins d'une pour la détruire.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Patrick a dit :

Il faut trois générations pour bâtir une entreprise solide, moins d'une pour la détruire.

Sacrément courte la génération ^^

D'autant que le VII n'était pas factuellement mauvais. C'était un copier-coller du IV avec de belles images. Certes il n'apportait strictement rien à l'univers et mettait dans l'embarras le réal suivant mais rien d'infamant à ce stade.

C'est vraiment le VIII qui a réussi l'exploit insigne de tout casser. Un film qui mets à mal toute une saga.

Même si Tancrède a raison et qu'il faut rester mesurer sur ces leaks on sent bien qu'ils sont complètement perdu et que le film va naviguer à vue

Révélation

Rien que l'histoire de Hux si elle s'avère vraie (et je suis sûr que ce sera le cas) ça frisera le ridicule. Alors oui ça permets de faire un "twist" et un deus ex machina gratuit mais question vraisemblance sur l'histoire globale on repassera puis petite crotte lancé à Rian qui avait fait de ce perso un clown total en le "nazifiant"à l'extrême. . .

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, elannion a dit :

A 3 mois de la sortie du film ils ont toujours pas finis le montage voir même décidé du scénario du film ? :blink:

C'est de plus en plus fréquent dans l'industrie du cinéma-spectacle : retoucher ou reshooter un film en dernière minute et réaliser le montage à l'arrache.

On voit ça souvent ces derniers temps. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Tancrède a dit :

Si seulement c'était arrivé....

Faut pas trop idéaliser Lucas.
En créativité artistique et world-building, il est bon (enfin surtout il a la vision complète de ce qu'il veut raconter dans l'univers Star Wars)...

Par contre ses idées de scénarios pour l'épisode 7 oscillaient entre:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, rogue0 a dit :

Par contre ses idées de scénarios pour l'épisode 7 oscillaient entre:

Après l'épisode 8 n'avait pas de mauvaise idée ... elles furent simplement très mal exécuté. 

Pour ma part l'idée des midichlorien n'est pas mauvaise idée tant finalement elle tente de laïciser la Forcer, et lui enlève ce coté mystique qui m'a jamais intéressé et qui est d'ailleurs responsable de toute les fantasy autour de cette dernière.(utilisation de la force à des millions années de lumière)

Son idée semble aussi de consacrer un des films à la chute du coté obscure de Kylo Ren, en faite il inverse la narrative précédente chronologie, ce qui aurait impliqué d'avantage les fans dans le désespoir de Luke. Et aussi rendre Rey beaucoup plus sympathique dans sa volonté de reconstruire un ordre jedi, voir la remettre en question comme on remet en question les religions.

Une bombasse Sith ! Oui, oui encore oui !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/09/2019 à 05:18, Rochambeau a dit :

Pour ma part l'idée des midichlorien n'est pas mauvaise idée tant finalement elle tente de laïciser la Forcer, et lui enlève ce coté mystique qui m'a jamais intéressé et qui est d'ailleurs responsable de toute les fantasy autour de cette dernière.(utilisation de la force à des millions années de lumière)

Je ne pense pas que l'histoire des midichloriens laïcise quoi que ce soit parce qu'elle pose la question suivante: Comment les midichloriens permettent-ils à leur hôte de léviter, pratiquer la télékynésie, voir le futur? Ils sont connectés à un "fluide" qui imprègne, toute chose et tout être: c'est le background. Le midichlorien n'est qu'une "interface" entre le jedi et la force. Son existence introduit un mode scientifique de mesure du potentiel de maîtrise de la force et puis c'est tout.

Pour ce qui est de l'utilisation de la Force à portée interstellaire, il faut se souvenir des enseignements de Yoda: la différence n'existe que dans ton esprit. A priori, si c'est valable pour le poids (télékynésie), pour les perceptions spatiotemporelles (vision du passé, du futur), c'est probablement aussi le cas pour les distances.

Imaginons que les distances n'existe pas en réalité et qu'elles ne soient qu'une façon de se représenter la réalité. Imaginons que tout ce qui existe demeure en fait en un même point, appelons-le le "Point de correspondance".  Une certaine maîtrise de la force peut permettre de percevoir cet aspect de la réalité, de voir le Point de correspondance et de l'exploiter pour agir à grande distance. Note que cela n'a pas très bien réussi à Luke...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment impressionnante cette scène !

Je me demande même comment ils ont fait.

Par contre, je n'ai jamais compris pourquoi ObiWan se laisse battre. 

 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Kiriyama said:

Vraiment impressionnante cette scène !

Je me demande même comment ils ont fait.

Par contre, je n'ai jamais compris pourquoi ObiWan se laisse battre. 

Hypothèse les plus logiques (pour moi), compatibles entre elles:

- il n'a, à ce moment, pas de porte de sortie: le sacrifice, quel qu'en soit la forme, est inévitable

- il sait qu'à ce stade, Vador aura le dessus sur lui

- il remplit au mieux sa mission première: attirer toute l'attention de Vador et des sentinelles locales

- la part "facile" des choses: parce que le scénario le veut et en a besoin, autant pour "infliger" cette perte à Luke que pour offrir un prétexte, aussi limité soit-il en plausibilité, à la possibilité de la fuite hors de l'Etoile Noire (parce que soyons francs: une base de cette importance pourrait noircir de troupes toutes les zones environnant le tumulte de l'évasion hors du secteur carcéral, et d'abondantes patrouilles de TIEs seraient partout autour de l'endroit, pas juste 2 ou 3 isolés)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir plus fort après la mort. Façon Qui-Gon Jinn qui peut enseigner son savoir post-mortem à Yoda.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'échec le plus total se voit dans la notoriété: est ce que vous arrivez à bien vous attacher aux personnages? Pour moi le grand méchant fait un peu ado mal fini et il est incroyablement mal casté.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, cracou a dit :

L'échec le plus total se voit dans la notoriété: est ce que vous arrivez à bien vous attacher aux personnages? Pour moi le grand méchant fait un peu ado mal fini et il est incroyablement mal casté.

 

Dommage, parce qu'en en vrai Adam Driver est particulièrement charismatique et il aurait très pu bien incarner le successeur de Vador si les films ne s'étaient pas égarés sur la voie du teen movie.

Plus j'y pense, plus je me dis qu'il doit y avoir un malentendu : ceux qui sont chargés de la franchise on mal compris à la base l'univers SW et pensaient que c'était une histoire pour enfants/adolescents*, et c'est ce qui ressorts des dernières, films.

 

* Et des enfants débiles....

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mal compris? Tout dépend de ce qu'on appelle un succès ou pas. Là Disney a payé très cher des droits et leur question centrale est "est ce que c'est rentable". En dernier lieu ils en ont rien à péter de l'univers ni de son futur du moment que le taux de marge net est assez important. Perdre des vieux fans qui de toute façon ne dépensent pas est vraiment pas leur problème.

 

Edited by cracou

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, cracou a dit :

Mal compris? Tout dépend de ce qu'on appelle un succès ou pas. Là Disney a payé très cher des droits et leur question centrale est "est ce que c'est rentable". En dernier lieu ils en ont rien à péter de l'univers ni de son futur du moment que le taux de marge net est assez important. Perdre des vieux fans qui de toute façon ne dépensent pas est vraiment pas leur problème.

 

La vraie question est de savoir s'ils y gagnent beaucoup ou pas. Les films n'ont pas rapporté tant que ça, le merchandising non plus. Il n'y a pas de hype sur les nouveaux persos (demandez-vous pourquoi on a ressorti Han Solo et Lando... LANDO... du saloir) et la base passe plus de temps à se déchirer qu'à aduler la nouvelle saga. Et encore, ces temps-ci, les donneurs de leçons "on est des vrais fans et pas vous, bande de vieux cons neurasthéniques !" on les entend nettement moins. Surtout depuis le four monumental du 8 chez les fans dans leur ensemble. Ah et il y a aussi l'échec des nouveaux parcs.

Les vieux fans sont ceux qui font vivre Star Trek par exemple. Là, Disney n'a pas su les garder et n'a pas su en attirer de nouveaux. Mais ce n'est pas le pire : vous savez qu'il y a des folles dingues qui veulent que Gandalf soit désormais joué par une femme dans la future série ? UNE FEMME. Et pourquoi pas un roux québécois pour jouer Yoda?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, Ciders said:

La vraie question est de savoir s'ils y gagnent beaucoup ou pas. Les films n'ont pas rapporté tant que ça, le merchandising non plus. Il n'y a pas de hype sur les nouveaux persos (demandez-vous pourquoi on a ressorti Han Solo et Lando... LANDO... du saloir) et la base passe plus de temps à se déchirer qu'à aduler la nouvelle saga. Et encore, ces temps-ci, les donneurs de leçons "on est des vrais fans et pas vous, bande de vieux cons neurasthéniques !" on les entend nettement moins. Surtout depuis le four monumental du 8 chez les fans dans leur ensemble. Ah et il y a aussi l'échec des nouveaux parcs.

 

Les "vieux fans" sont précisément ceux qui dépensent beaucoup en marchandise SW, qu'il s'agisse des DVD/Blu Ray, des multi-visionnages d'un film en salle, des jeux vidéos, des visites en parcs et de toute la litanie de produits dérivés possibles et imaginables, des séries télés/anime, des conventions.... Et les "vieux fans", aujourd'hui, ça représente au moins 3 générations (une portion des boomers, les gens X, les millenials et les premières tranches des Zoomers/gen-Z) grâce au maintien fan-based de la franchise pendant 30 ans, et surtout pendant le grand vide entre l'épisode 6 et l'épisode 1. Et là, il semble qu'ils aient cassé la transmission en dégoûtant une portion apparemment plus que significative de ceux en position de transmettre (parents, oncles/tantes, grands frères/soeurs, cousins, réseaux d'affiliation sur internet...). Bien joué! Parce que c'est pas le matraquage marketing bête et méchant (et là, d'ici à Noël, ça va être gratiné) qui va compenser ce genre de persuasion par personnes de confiance et initiation longues/en douceur/par acclimatation. Les séries anime récentes (cad depuis la reprise en main par K Kennedy) ont toutes foiré (dont l'infâme Star Wars Resistance), les figurines et jouets se sont plantées et ont pour l'essentiel pourri dans des entrepôts géants quand ils ne se retrouvaient pas dans les magasins discount alors que les films étaient encore en salle (arrivé pour The Last Jedi et Solo), et AUCUN des nouveaux personnages ne s'est bien vendu (Kylo Ren est ironiquement celui qui est passé le moins mal.... Mais mal et peu tout de même). Comment ne PAS marquer une génération. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,244,421
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries