Recommended Posts

2 hours ago, rendbo said:

@Chronos : Plutot 

Sex in the Vitro

 

en plus ça plairait trop à @Tancrède : un casting que de gonz' toute en mode Soupa'Powa'

  Reveal hidden contents

MV5BNGEyNDRjM2QtY2VlYy00OWRhLWI4N2UtZTM4 b7987eef1bc977021171068862eed1e8.jpg

 

Nan: j"en suis resté à la "vie sentimentale" et sexuelle de Palpatine.Après ça, des images en tête et un problème à l'estomac et depuis, plus rien ne compute. Manquerait plus qu'un récit sur la façon dont Yoda a occupé ses années, alors que l'UE nous dit qu'il y avait une femelle de son espèce très rare sur Coruscant à la même période, et que 50 ans plus tard, un bébé (de 50 ans), apparemment initialement entraîné par des jedi, a été jeté dans l'équation (et non, je ne l'appellerai pas Grogu. Jamais!). Là aussi, risque d'images en tête et de noeuds à l''abdomen. 

Mais bon, dans la veine initiale de la proposition sur Palpatine.... Faudrait le représenter comment? A votre avis, c'est plutôt un Ted, un Marshall, ou un Barney? 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

KK a présenté le futur de Star Wars

Un nouveau film de la saga « Star Wars » annoncé pour 2023 . Le nouvel opus de la saga mythique s’appellera « Rogue Squadron » et sera réalisé par Patty Jenkins, la première femme aux commandes d’un long-métrage de la franchise.  (je cache le reste de l'article, car il est assez complet, mais je risque de toute façon de spoiler beaucoup de choses dans ce post)

Révélation

La force ne faiblit pas. Un nouveau film se déroulant dans l’univers Star Wars, intitulé Rogue Squadron, est prévu pour une sortie à Noël 2023, a annoncé Disney, jeudi 10 décembre.

Cette histoire se déroulera dans le « futur de la galaxie » et suivra « une nouvelle génération de pilotes spatiaux, qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies », a dévoilé Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm, société à l’origine de la légendaire saga lancée en 1977 et rachetée par le numéro un mondial du divertissement.

Patty Jenkins, dont Wonder Woman 1984 va sortir d’ici à la fin du mois, sera la première femme à réaliser un long-métrage de la franchise Star Wars.

Mme Kennedy, qui s’exprimait lors d’une présentation virtuelle destinée aux investisseurs du groupe Disney, a également annoncé plusieurs nouvelles séries estampillées Star Wars, dont deux dérivées de The Mandalorian et une consacrant le retour du célèbre Lando Calrissian.

Un bouquet final « époustouflant »
L’actrice Rosario Dawson incarnera ainsi la jedi Ahsoka Tano, qui vient de faire son apparition dans la saison 2 de The Mandalorian, et mènera donc ses propres aventures sur Disney+, la plate-forme de streaming du groupe. L’autre série développée par Jon Favreau et Dave Filoni, les créateurs du Mandalorian, sera Rangers of the New Republic et se déroulera elle aussi durant la même période.

« Ces séries interconnectées, ainsi que de futures histoires, vont enflammer de nouveaux publics et ravir les plus passionnés de nos fans », a assuré Kathleen Kennedy, expliquant que toutes ces intrigues se rejoindraient pour un bouquet final « époustouflant ».

Lando, qui développera les aventures du personnage joueur et beau parleur rendu célèbre par la première trilogie Star Wars, sera piloté par Justin Simien, créateur de la série Dear White People.

Quant à la série dérivée du film Rogue One, elle s’intitulera Andor et sa production vient juste de commencer à Londres, a annoncé pour Disney l’acteur Diego Luna, qui y joue le rôle-titre. Il figurera aux côtés de Stellan Skarsgard et Fiona Shaw pour un thriller d’espionnage écrit par Tony Gilroy (la saga Jason Bourne).

Multitudes de séries
Hayden Christensen, qui incarnait le jeune Anakin Skywalker dans la seconde trilogie, reviendra aux côtés d’Ewan McGregor sous les traits de Dark Vador dans la série Obi-Wan Kenobi, dont la production doit débuter en mars.

La liste se poursuit avec une enquête spatiale intitulée The Acolyte, qui sera réalisée par la cocréatrice de Russian Doll, Leslye Headland, et se déroulera « durant les derniers jours de la République ». Les spécialistes s’y retrouveront. (...)

https://www.lemonde.fr/culture/article/2020/12/11/un-nouveau-film-de-la-saga-star-wars-annonce-pour-fin-2023_6062991_3246.html 

 Parmi les bonnes infos, je note le retour de Hayden Christensen, pour incarner Dark Vador, dans la série sur Obiwan Kenobi. Je suis curieux de savoir comment ils vont résoudre les problèmes de continuité, puisque je pensais que les deux personnages ne s'étaient pas revus entre "La revanche des Siths" et "Un nouvel espoir"?
Je regarde aussi avec bienveillance la série "Rangers of the New Republic" puisque développée par Jon Favreau et Dave Filoni, ou l'idée de faire converger les intrigues de plusierus séries.

Par contre j'avoue ma réserve sur "Lando" , chapeautée par le créateur "Dear White People", et mes interrogations sur Ahsoka Tano ou sur un film réalisé par Patty Jenkins (Wonder Woman). 

Révélation

Quand tu penses que certains en sont à  bosser sur un projet de série TV où Zorro se trouverait incarné par une "artiste underground qui se déguise en (...) Zorro afin de combattre les injustices sociales" (sic)

Et non, ce n'est pas une blague  ( https://www.premiere.fr/Series/News-Series/Zorro-de-retour-au-feminin-sous-la-direction-de-Robert-Rodriguez  ), mais , je regrette d'ors et déjà que ce n'en soit pas une. Dans la foulée, j'espère que son cheval sera trans (Tornadoda? Tornodada? Torna-dodane?). Par contre, il ne faudrait pas qu'elle monte dessus, ça serait un symbole d'oppression particulièrement offensant. Surtout s'il est noir. :ph34r:

Désolé pour le coup de gueule - caché - mais avec ce pitch, je trouve qu'on a largement dépassé le stade du consternant n'importe quoi, pour arriver dans les contrées inconnues de la débilité profonde...

Au final, ce sont les abonnements à Diseney+ et donc la satisfaction des fans qui feront la différence. Au moins, il y aura suffisamment de série pour qu'on ait une chance de trouver quelque chose de correct dans le tas.

  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Cette multiplication de séries interconnectées me fait pour le moment plus l’effet d’un Arrowverse que d’un MCU.
J’imagine que c’est la qualité de chaque série qui fera la différence. (Ça se sent que le Arrowverse me donne envie de vomir ?)

 

Révélation

Pour le moment, ils décident de couvrir large :

Lando, pour le côté trafiquant au grand coeur (ils ne pouvaient pas reprendre Solo, décemment, mais on l’y croisera forcément, tout comme le Mandalorian et, ô surprise, Ashoka). Dites, on parie sur le retour de Qi’ra comme méchante ? ;

Mandalorian pour le côté chasseur de primes, et qui bizarrement se retrouve toujours aux côtés du bien (forcément malgré lui, hein) ;

les pilotes de fighters parce que X-Wings et passerelle facile avec Rogue One, et puis ça serait dommage de ne pas surfer dessus, comme pour Caspian Andor;

et Ashoka pour les Jedi, la poursuite de Thrawn et Ezra peut-être.

Doit manquer les Hutt (mais Lando-powa), et rien de centré sur le côté obscur de la Force et les Sith (sauf comme vilains éventuellement, avec Dark Maul derrière Qi’ra). Dommage.

 

Obi-Wan étant du fan-service et Dark Vador étant pleinement actif à cette période, il me semblait difficile de passer à côté. Ne serait-ce que pour Obi-Wan dans son jeu de cache-cache et son influence pour que l’Empire ne s’attarde pas trop dans le coin.

 

Edited by TarpTent
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Star wars il y a eu beaucoup d'annonces de développement, par exemple Rogue Squadron, mais surtout on s'aperçoit que Disney tire de tout feu tout flamme cette prochaine année généralement en direction de Disney+ :

en SW Ashoka, rangers, acilyte, lando... ceux qui aiment encore vont avoir à bouffer sévère

en séries autres, retour d'Alien en série +, licences marvel (faucon et le soldat de l'hiver, Loki, wandavision)

 

et des BA

Révélation

 

 

 

Edited by rendbo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca confirmerait qu'il lâche les salles de cinéma avec sans doute encore quelques sorties pour l'image.

Mais vu les coûts importants de ces séries ( SF, fantastique, superhéros, etc etc) je ne vois juste pas comment ils espèrent rentabiliser.

Pour ceux qui suivent le foot le diffuseur de la Ligue 1 (médiapro) vient de tout lâche (après n'avoir rien payé) car a largement ( et dans les grandes largeurs) surestimé le prix de son produit. De mémoire il devait être à 2/2,5 millions d'abonnées à 25 Euros/mois pour être à l'équilibre et escomptait 5 millions d'abonnés. Les chiffres seraient entre 400 000 et 600 000 avec une partie non négligeable qui bénéficiaient d'offres "spéciales" donc qui ne payaient pas réellement les 25 euros. Alors oui la crise du Covid à largement accéléré le processus (l' a rendu quasi immédiat même) mais les spécialistes estimaient que si Médiapro aurait eu au max 1/1,5 Millions dabonnées ( et ce pour les estimations les plus optimistes. . .) donc déficitaire quoi qu'il advienne. . .

Cela a été largement évoqué par Tancrède mais dépenser toujours plus et sans doute n'importe comment avec des qualités discutables pour un prix qui doit rester "attractif" (je vois mal les gens lâcher plus de 20 euros/mois pour une seule plateforme où alors de manière épisodique pour une série particulière et encore).

Curieux de voir dan quel état sera le monde audiovisuel dans 5 à 10 ans. . .

 

  • Like 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@elannion

Je ne comprends d'ailleurs pas comment la Ligue 1 a pu signer avec Mediapro, connaissant la réputation de cette entreprise. La Serie A italienne avait déjà cassé son contrat, car Mediapro n'arrivait déjà pas à payer les sommes dues. Et elles étaient moins importantes que pour la Ligue 1... 

De ce que j'ai lu, la "stratégie" de Mediapro consistait simplement à acheter des droits de retransmissions et... à les revendre avec une plus-value. Le problème est que la somme de 1,153 milliard d’euros est tellement énorme qu'il était de toute façon presque impossible de trouver un acheteur prêt à renchérir. 

Quant à payer 25€ par mois (pour les clients de Telefoot) pour regarder des Dijon - Angers, des Reims - Ajaccio... je ne sais pas. 

Il y a 2 heures, elannion a dit :

Curieux de voir dan quel état sera le monde audiovisuel dans 5 à 10 ans. . .

Je pense qu'il peut se maintenir en vie grâce à l'emprunt financier et au manque d'exigence du public. 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Kiriyama a dit :

Je ne comprends d'ailleurs pas comment la Ligue 1 a pu signer avec Mediapro, connaissant la réputation de cette entreprise. La Serie A italienne avait déjà cassé son contrat, car Mediapro n'arrivait déjà pas à payer les sommes dues. Et elles étaient moins importantes que pour la Ligue 1... 

De ce que j'ai lu, la "stratégie" de Mediapro consistait simplement à acheter des droits de retransmissions et... à les revendre avec une plus-value. Le problème est que la somme de 1,153 milliard d’euros est tellement énorme qu'il était de toute façon presque impossible de trouver un acheteur près à renchérir. 

Quant à payer 25€ par mois (pour les clients de Telefoot) pour regarder des Dijon - Angers, des Reims - Ajaccio... je ne sais pas. 

On ne va pas épiloguer sur ce HS mais ce qui est consternant c'est l'amateurisme total de toutes les personnes impliquées par pur appât du gain et le plus grave par complète déconnection avec le réel. Comme vous le dites comment des "commerciaux" ont seulement pu imaginer qu'une masse de gens suffisantes seraient prêts à payer 25 balles pour des matchs de Ligue 1 et Ligue 2. . .

il y a 45 minutes, Kiriyama a dit :

Je pense qu'il peut se maintenir en vie grâce à l'emprunt financier et au manque d'exigence du public. 

Je sais bien qu'on ne prête qu'aux riches mais quand même. . . Disney était déjà sérieusement dans la mouise avant la crise actuelles et celle ci l'a considérablement aggravé (se rappeler qu'ils s'en sortaient principalement avec leurs parcs historiques et que depuis quasi 1 an. . . .)

Lancer autant de projets "ambitieux" qui chacun va nécessiter des investissements importants sans pour autant pouvoir les financer comme des "films" normaux c'est plus que casse gueule.

Quand on regarde the mandalorian on est déjà, pour moi, à la limite du système. Certes ils ont réussi à créer une petite atmosphère mais on sent vite les limites budgétaires quand la série cherche à aller plus loin (rattraper la mythologie et donc son gigantisme de l'univers originel

Révélation

Quand on revoit l'épisode avec Ashoka on sent cette limite. Son combat dans la forêt est à la limite du fan film ( d'excellentes qualités hein !)

Quand on voit le raccord qu'il semble souhaiter faire avec l'univer SW

Révélation

ramener thrawn qui est un antagoniste qui commande des flottes entières de croiseurs à  la base. . .

ils vont soit devoir exploser les budgets soit atténuer le "gigantisme" et là pour SW ça va être dur . . .

Ne pas oublier qu'une excellente série "ROME" acclamée par la critique et le public a du s'arrêter après seulement 2 saisons et 22 épisodes car malgré toutes ses qualités et son succès était non rentable. Alors oui c'était il y a 15 ans mais les règles de calcul n'ont pas changé ^^

Là avec tout leurs projets la qualité reste d'être médiocre au mieux (qui trop embrasse mal étreint ^^) sans compter le progressisme qui va sans doute nous péter encore des univers. Dernier en date Zorro. . . Et je vois mal une masse suffisamment importante de consommateurs pour s'engager durablement  et permettre aux studios de rentrer dans ses frais.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, elannion said:

ils vont soit devoir exploser les budgets soit atténuer le "gigantisme" et là pour SW ça va être dur . . .

Ne pas oublier qu'une excellente série "ROME" acclamée par la critique et le public a du s'arrêter après seulement 2 saisons et 22 épisodes car malgré toutes ses qualités et son succès était non rentable. Alors oui c'était il y a 15 ans mais les règles de calcul n'ont pas changé ^^

Là avec tout leurs projets la qualité reste d'être médiocre au mieux (qui trop embrasse mal étreint ^^) sans compter le progressisme qui va sans doute nous péter encore des univers. Dernier en date Zorro. . . Et je vois mal une masse suffisamment importante de consommateurs pour s'engager durablement  et permettre aux studios de rentrer dans ses frais.

 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les tendances en cours peuvent se prolonger un moment:

- l'absence de changement de mentalités des dirigeants et de tout l'écosystème hollywoodien, qui considère quoiqu'il arrive que deux choses ne manqueront jamais parce que, dans leur tête, ça leur est du: une audience qui bouffera tout ce qu'ils veulent produire, quelle qu'en soit la qualité, le contenu.... Et des masses de fric infinies. La dernière décennie, à cet égard, n'a fait que les confirmer dans cet état d'esprit: l'ère des méga-films de super-héros et des (tentatives de) franchises multi-films avec déclinaisons en séries (et autres produits) a vu beaucoup, vraiment beaucoup, de "dumb money" (par la dette et une mentalité "ruée vers l'or" de financiers peu regardants) se déverser sur ce petit monde, ce qui n'a été qu'amplifié par le démarrage de la guerre du streaming

- cette guerre va justifier, au moins pour un temps, des investissements massifs à perte: on est dans la phase de conquête des parts de marché, et de concurrence exacerbée de services cherchant à exister dans ce média du futur (beaucoup de morts en cours de route à attendre), et surtout, dans la phase de quête de l'ascendant culturel/psychologique qui va déterminer quels seront les 2-3 services qui deviendront les "bases" de quasiment tous les domiciles, ceux qu'on prend quoiqu'il arrive avant de réfléchir et voir si (sous réserve de budget suffisant) on prend un service "complémentaire", et/ou si on "zappe" d'un service complémentaire à un autre selon le mois. Et déjà, Netflix et Disney sont, de loin, en tête de peloton, loin devant le très mal nommé Peacock (Comcast/NBC/Universal), et encore plus loin devant le nouvellement controversé HBOMax (AT&T/Warner/HBO) et le reste (AppleTV dans les choux, CBSAllAccess...). A noter l'inconnue que représente AmazonPrime, difficile à évaluer/chiffrer à l'heure actuelle étant donné sa particularité (complément d'un service commercial). Mais dans l'ensemble, aux USA, il y a en ce moment une bonne douzaine de services, représentant des dizaines de milliards d'investissement (avec croissance exponentielle des coûts) qui s'ajoutent à des dettes accumulées déjà monumentales. Et seul Netflix semble avoir, à ce stade, trouvé un premier genre d'équilibre, permettant, au moins en apparence et pour l'instant, de gérer leur énorme dette, sous réserve qu'ils puissent continuer à produire assez de trucs originaux qui plaisent, quand les derniers produits (séries essentiellement) qu'il diffusent encore au nom d'autres (encore nombreux, et représentant encore une part très significative de leur traffic) seront retournés dans le giron de leurs propriétaires (dans les 2 années à venir pour l'essentiel). 

- la possibilité, pas encore écartée, voire même renforcée depuis 1-2 semaines, d'un plan de subvention massif pour les studios et les salles, qui prolongerait l'état d'esprit existant, les mauvaises habitudes, la tendance à la surdépense, le maintien de business models qui ne marchent plus... 

- la stratégie que tout le monde semble avoir adoptée est "flood the shelves": de la surproduction effrénée tablant sur le fait qu'on est désormais dans une ère d'audiences de niches spécialisées, que la qualité ne paye pas autant qu'on veut le penser et ne se perçoit pas à l'avance, que l'effet quantité (choix) est réel, et qu'il faut de toute façon, dans le monde du streaming, sans cesse avoir du nouveau, qui justifie de ne pas lâcher un abonnement d'un mois sur l'autre. Et sachant qu'Hollywood est complètement monoculturel, ça ne laisse de chance de non conformité intellectuelle que du côté des productions étrangères auxquelles Netflix recourt de plus en plus: les autres suivront-ils? 

Dans le fil de la dernière remarque, outre le fait que Netflix semble le modèle que les autres essaient de copier, les derniers choix de Warner semblent indiquer qu'il y a de fortes pressions (chez AT&T, qui se fout éperdument des préférences du milieu du ciné et a une grosse dette à repayer) pour se dégager, au moins partiellement, de la "cour" de l'entertainment US, où tout tourne autour des 3 grandes agences de représentation des "talents" (acteurs, réalisateurs, auteurs stars...), et dans une moindre mesure des "guildes" des métiers (écriture, métiers techniques... Des syndicats monopolistiques dans leurs spécialités), sans qui rien ne se fait. C'est ce petit milieu qui râle comme un putois, souvent dans la presse, depuis l'annonce de Warner. 

Pour Disney et SW, on voit juste plus de formes mises autour de choix assez similaires à ceux de Warner: tous les studios savent que le système des salles sera fini en tant que mode de diffusion massif permettant de rentabiliser des gros films et des grosses franchises. Une Amérique du Nord avec des sorties d'un seul film sur 3 à 5000 écrans (seule façon de justifier des films à 150 ou 200 millions, ou plus), c'est déjà du passé. Et le niveau de concurrence des sites de streaming semble indiquer qu'il ne serait pas très malin d'augmenter les prix au-delà de 15-16 dollars/mois, ou de forcer sur la VOD pour beaucoup de sorties, même s'il semble que ce soit bien ce que Disney soit déjà en train d'essayer de faire, sous diverses formes (ce qui révèle à quel point ils doivent être pressés côté fric). 

 

Edited by Tancrède
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plutôt d'accord avec @Tancrède sur le business model qui permet aux grand groupes multimedia de survivre: les investisseurs sont passés en mode d'appréciation start-up. Dans cette logique ce qui compte, ce n'est pas la rentabilité, mais la conquête des parts de marché. Tant que la bourse y croira les grosses sociétés garderont la tête hors de l'eau. A commencer par le leader - Netflix - et le challenger - Disney+.

Disney semble changer un peu sa politique et, comme son concurrent, miser sur la sortie d'une quantité importantes de nouveautés. C'est bien, ça leur permettra de palier aux inévitables faux-pas.

Révélation

Surtout si KK continue à nous sortir des c..ies wokistes avec des Jedis transexuels et des marie sues aussi fades qu'ennuyeuses. Et pourtant c'est pas les personnages de femmes fortes qui manquent dans les films de SF (rendez-nous H. Ripley !!) 

Il faut espérer que Disney saura se montrer suffisamment réactif pour couper à temps les branches mortes, mais ils vont sans doute disposer d'un droit à l'erreur. Ça leur laissera le temps de gérer la guerre civile larvée évoquée par @Tancrède au sein de LucasFilm. Par contre, il va falloir s'attendre à des coups bas. 

Révélation

En 2021, je m'attend à au moins une polémique foireuse, du genre "Le Mandalorien s'intéresse aux Jedis, donc il pratique l'appropriation culturelle à leur encontre". Débile, mais Marvel a viré un de ses réalisateurs à cause d'une affaire de ce calibre (ils l'ont rembauché depuis)

Cependant, cet engouement de la bourse n'aura qu'un temps. Comme toutes les bulles, elle va finir par éclater. A ce moment là, les investisseurs vont sans doute redécouvrir Amazon, et se demander si leur modèle ne présente pas aussi un intérêt.
Si le groupe de Jeff Bezos possède vraisemblablement avec Amazon Prime le plus gros service d'abonnement au monde, au delà des rentrées d'argent mensuelles, ce qui fait sa force, c'est sa capacité à collecter les données de ses abonnés. Dans cette optique, je crois que la rentabilité des séries qu'il diffuse passe au second plan derrière les possibilités de corrélation qu'elles lui apportent. Par exemple proposer des romans sur Star Trek à l'abonné qui ne loupe pas un épisode de Picard.
Cela fait partie de la logique d'Amazon Prime: proposer un maximum de services, pour qu'il y en ait au moins qui attire le client et le pousse à s'abonner. Ensuite il se retrouvera coincé dans un écosystème qui tendra à s'adapter à ses besoins, voire à les deviner (ou à les orienter)

C'est malin, c'est redoutable voire dangereux, c'est Jeff Bezos. Même si je ne vois pas d'autre société capable d'atteindre un tel niveau de synergie, on ne peut pas exclure des variantes de ce modèle où l'un ou l'autre des services de streaming se verra inclus dans une offre plus globale. On le voit un peu, par exemple, avec Netflix proposés pas défaut dans certains abonnements de Free.
Dans cette logique, visant avant tout à offrir la plus grande diversité de prestations pour amener le consommateur à s'abonner, la tranche des cinéphiles, amateurs assidus de  salles de ciné constitue une niche à ne pas négliger. Pas pour l'argent qu'ils rapportent en fonction des séances, mais pour ce que leurs choix de visionnage révèle sur leurs habitudes de consommation. Sans compter le coté événementiel, qui fournira de la publicité gratuite et poussera les gens à s'abonner.

Pour rester dans le sujet Star Wars, on peut imagient que Le Mandalorien poursuive sur sa lancée, et que, dans quelques années, les producteurs, décident de conclure la série par un film. S'ils annoncent un certain nombre d'avant-premières, accessibles uniquement aux  abonnés Disney+, on peut parier que les fans s'abonneront, juste pour faire partie des premiers spectateurs (ça les changera du téléchargement illégal le lendemain de la sortie des épisodes) 

Révélation

Il n'y a que dans cette optique que Thrawn présenterait un intérêt.
@elannion a raison, il faut un budget conséquent pour les batailles spatiales. En plus, du point de vue narratif, le grand amiral présente le même avantage que le sénateur Palpatine: il peut se permettre de perdre des batailles, du moment qu'il engrange les gains qu'il souhaite. (Dans La menace fantôme, il devient chancelier, dans La guerre des clones, il lève une armée qu'il a secrètement conditionnée). Avec Thrawn, on peut faire une trilogie, ou les gentils gagnent dans les deux premiers films, mais se trouvent quand même en grave danger dans le troisième)

EDIT: post publié accidentellement trop vite, tout à l'heure. Je viens de finir de le compléter.

Edited by Desty-N
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Tancrède a dit :

la surproduction effrénée tablant sur le fait qu'on est désormais dans une ère d'audiences de niches spécialisées, que la qualité ne paye pas autant qu'on veut le penser et ne se perçoit pas à l'avance, que l'effet quantité (choix) est réel, et qu'il faut de toute façon, dans le monde du streaming, sans cesse avoir du nouveau, qui justifie de ne pas lâcher un abonnement d'un mois sur l'autre.

Il y a pourtant des contre exemples

Last airbender film tiré d'une série de dessin animé ( et très bien) a eu de bons résultats de cash (150 millions de box office) en 2010 mais une critique épouvantable ( et totalement justifiée ^^ Rarement vu un tel navet ^^)qui a fait tout arrêté alors qu'il s'agissait d'une trilogie à la base. Même chose pour SW au final. Dès la fin de la postlogie on aurait du enchaîner sur une nouvelle trilogie quais immédiatement avec les réals de GOT. Une cassure monstrueuse avec les fans historiques et les deux dernières  saisons de GOT ont eu raison de cette programmation. . . Alors oui un produit correctement vendu peut marcher du tonnerre une première fois (exemple SW7) mais on n'y prendra pas le consommateur à deux fois qui boudera les films suivants. Et pour des plateformes qui veulent s'assurer une pérennité donc avec des projets qui durent un minimum l'absence de qualité va rapidement se retourner contre eux

il y a 59 minutes, Tancrède a dit :

- cette guerre va justifier, au moins pour un temps, des investissements massifs à perte: on est dans la phase de conquête des parts de marché, et de concurrence exacerbée de services cherchant à exister dans ce média du futur

Quelle intérêt si cela ne devient pas rentable même à terme ? Nous payons 10 balles pour une place de ciné, comment imaginer qu'avoir accès à une multitude de nouveautés vaut également ce tarif ? 

il y a une heure, Tancrède a dit :

Pour Disney et SW, on voit juste plus de formes mises autour de choix assez similaires à ceux de Warner: tous les studios savent que le système des salles sera fini en tant que mode de diffusion massif permettant de rentabiliser des gros films et des grosses franchises. Une Amérique du Nord avec des sorties d'un seul film sur 3 à 5000 écrans (seule façon de justifier des films à 150 ou 200 millions, ou plus), c'est déjà du passé. Et le niveau de concurrence des sites de streaming semble indiquer qu'il ne serait pas très malin d'augmenter les prix au-delà de 15-16 dollars/mois, ou de forcer sur la VOD pour beaucoup de sorties, même s'il semble que ce soit bien ce que Disney soit déjà en train d'essayer de faire, sous diverses formes (ce qui révèle à quel point ils doivent être pressés côté fric). 

 

Ce qui est dingue et cela rejoint un peu l'affaire mediapro c'est que ce secteur est largement disfonctionnel avec à l'instar des joueurs de Ligue 1 largement surpayé une gabegie monétaire hallucinante avec un nombre d'intermédiaires surpayés et largement inutiles qui plus est qui menacent complètement la survie de leur ecosystème

mais non plutôt la ruine de tout le système qu'un recadrage

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 hours ago, elannion said:

Il y a pourtant des contre exemples

Last airbender film tiré d'une série de dessin animé ( et très bien) a eu de bons résultats de cash (150 millions de box office) en 2010 mais une critique épouvantable ( et totalement justifiée ^^ Rarement vu un tel navet ^^)qui a fait tout arrêté alors qu'il s'agissait d'une trilogie à la base.

Non, pas de bons résultats: le film a été un flop avec 320 millions en salles (cad environs 192 millions de recette pour le studio) pour un budget de 150 millions (cad 150 millions plus 50 à 100% en plus pour le marketing, soit au bas mot 75 millions de promo en plus du budget de prod), avec en plus les "droits résiduels" à payer pendant des années à divers participants à la prod (ça peut aller jusqu'à 10% de la recette totale, et plus en cas de succès massif et de suites). Les droits de rediff et les ventes de DVD/Bluray ont du compenser pour ramener à l'équilibre, voire faire un petit profit, mais sur une décennie, pas dans les délais (et montants) qui intéressent les investisseurs et le studio. Par rapport à ce qui était estimé être la taille du marché potentiel et l'intensité de l'attachement des fans à la franchise, c'était du flop de chez flop. 

Pour référence: je l'ai peut-être mal formulé, mais les facteurs que j'énumère et que tu cites avant cette réponse ne sont pas mes opinions ou jugements définitifs, mais les motivations qui semblent présider aux choix actuels des studios/sites de streaming, ceux sur lesquels ils tablent. Bref, je ne faisais que pointer comment ils semblent voir les choses, pas mes opinions sur ce qui marche, ce qu'il est souhaitable de voir.... Entièrement d'accord sur le fait que la qualité, le respect des fondamentaux d'un univers, et surtout un calcul sur un temps plus long, sont essentiels pour faire marcher une franchise, surtout au-delà d'un film/épisode divisif (qu'on verra comme "culotté"/avant-gardiste à Hollywood). Mais le mépris du public, considéré comme toujours acquis (et dans les quantités voulues) quoiqu'on produise, tout comme la certitude que l'argent sera toujours là quoiqu'on fasse, sont des fondamentaux dans le mode de pensée de ce petit milieu. 

Quote

Quelle intérêt si cela ne devient pas rentable même à terme ? Nous payons 10 balles pour une place de ciné, comment imaginer qu'avoir accès à une multitude de nouveautés vaut également ce tarif ? 

Ben, justement: pour 10-15 balles/mois, c'est plusieurs nouveauté, plus des séries, et accès permanent à une vaste librairie de films/séries. Le calcul est vite fait pour la majorité des bourses. Surtout quand la place de ciné était plus vraiment à 10 balles seulement, que cela impliquait du déplacement, de l'emmerdement, de l'inconfort.... L'audience qui veut vraiment un grand écran pour voir ses films est beaucoup plus réduite. 

Mais pour la rentabilité, tu pointes la bonne formule: "à terme". Toute la question est de savoir quel est ce terme pour chaque service de streaming, et comment eux le voient, mais dans l'ensemble, pour l'instant, il n'y a pas le choix: le streaming est ZE média qu'il faut absolument investir et dans lequel il faut s'imposer autant que faire se peut, il n'y a pas d'alternative, et toutes les parties prenantes financières y poussent. Très fort. Et il y a de la concurrence, donc qu'ils le veuillent ou non, tous doivent jouer ce jeu très cher et essayer de s'y imposer pour conquérir leur part de gâteau et la rendre aussi permanente que possible, avec, on le sait (vu les limites des bourses individuelles), à l'arrivée, seulement 2 ou 3 services qui seront les "permanents"/dominants/références (ceux que tout le monde ou presque a et garde à l'année), et tous les autres qui auront survécu et trouvé une viabilité, qui seront des seconds couteaux, mais quand même dans le business. 

L'abonnement (+ la VOD dans une portion encore indéterminée) semble la seule voie de rentabilité conséquente pour le futur de l'audiovisuel, et on est en plein dans la transition, ce qui fait du conflit et des morts. Les pertes dans cette première phase sont considérées comme acceptables, et toute la différence entre concurrents va être de savoir pour combien de temps ce sera le cas avant de jeter l'éponge sous une forme ou une autre (abandon et vente à un des leaders, fusac ou joint venture, voire constitution de services "bouquets" réunissant plusieurs des seconds couteaux...). A ce jour, Netflix est rentable malgré son énorme dette, et Disney (la chose est nettement plus douteuse) estime que Disney+, ou l'ensemble Disney+/Hulu/ESPN (qui va être remanié d'ici peu), sera rentable d'ici 2024. Savoir si cela compensera pour les pertes et dettes partout ailleurs dans ce groupe qui est le seul des grands studios à ne dépendre que du divertissement, c'est autre chose: au jour d'aujourd'hui, Dieu seul sait à quoi ressemblera le marché des parcs d'attraction, hôtels et croisières à thèmes, après la fin du confinement, mais aussi de ses effets sur les habitudes et préférences des consommateurs. Et Dieu seul sait quel sera l'état de la demande après le laminage économique de cette année et de la période qui court jusqu'à l'été prochain: on sait déjà que la saison cinéma 2021 était condamnée jusqu'à la fin de l'année avant même les annonces de Warner, en raison des politiques de confinement aux USA, et des craintes du public, mais de toute façon, le pouvoir d'achat a été démoli dans d'énormes pans de la population, et les comportements de consommation ont été durement impactés. Donc les dépenses jugées "futiles".... 

Quote

 

Ce qui est dingue et cela rejoint un peu l'affaire mediapro c'est que ce secteur est largement disfonctionnel avec à l'instar des joueurs de Ligue 1 largement surpayé une gabegie monétaire hallucinante avec un nombre d'intermédiaires surpayés et largement inutiles qui plus est qui menacent complètement la survie de leur ecosystème

mais non plutôt la ruine de tout le système qu'un recadrage

 

Résistance naturelle au changement, rendue infiniment plus puissante dans les systèmes complexes.... Et sur-dimensionnement des intermédiaires et autres décisionnaires non directement liés à la production du bien ou service principal du marché. Assez typique. Au final, la décision de Warner, entièrement forcée par AT&T, même si elle est dure pour les employés du système en place, même si elle est faite maladroitement et même si elle n'a pas de garantie de succès (HBO Max part de loin derrière), a peut-être été une manière de précisément couper court à ce système lourdingue et hors de prix, qui tourne autour des 3 grandes agences de représentation (à la fois la "cour" et la Bourse de ce palais qu'est Hollywood). Disney a opéré moins radicalement et plus sotto voce, et Universal avait entamé, de manière un peu plus timide, la même orientation en mai-juin (quand les salles avaient alors plus de pouvoir de négo et que les calculs étaient différents), ce qui avait soulevé un tollé dans ce petit milieu, mais au final, tous font le même choix. Il n'y a désormais plus que les opérateurs du système, ainsi que des réalisateurs et acteurs qui en sont réduits à la rhétorique romantique sur les salles obscures (Christopher Nolan, Denis Villeneuve et quantité d'autres ont déjà multiplié les articles), pour protester avec emphase, ce qui me fait cyniquement penser que c'est dorénavant un combat d'arrière-garde. 

Edited by Tancrède
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si le sort de Mediapro et Telefoot préfigure l'avenir des services de streaming, mais en tout cas c'est un cas d'école.

Plus que l'ampleur du naufrage, c'est surtout que tout le monde a fait semblant de ne pas voir que c'était prévisible. 

Citation

Des présentateurs de Téléfoot se lâchent contre Mediapro

Alors que la fin de la chaîne Téléfoot a été prononcée vendredi, certains présentateurs ont commencé à régler leur compte avec Mediapro, la maison mère de l’éphémère chaîne.

C’est désormais une certitude, la chaîne Téléfoot, lancée cet été pour émettre les matches achetés à prix d’or par Mediapro, cessera d’émettre le 31 janvier au plus tard. Conséquence de l’accord trouvé entre le groupe sino-espagnol et la LFP prévoyant la rétrocession des droits de la Ligue 1 acheté pour plus de 800 millions d’euros en 2018. Une rétrocession accompagnée d’un chèque de 100 millions d’euros contre l’assurance de ne pas être poursuivi sur le terrain judiciaire malgré les 325 millions d’euros d’impayés.

La situation est évidemment catastrophique pour le football français, dans l’attente d’un accord avec Canal + pour un tarif bien moindre que celui proposé par Téléfoot, mais également pour les 150 employés de la chaîné Téléfoot. Et si certains, vendredi, évoquaient des actions pouvant menacer la diffusion des matches, il n’en sera rien, les journalistes de la chaîne ayant rapidement assuré qu’ils feraient leur travail jusqu’au bout.

Les commentateurs n’en ont pas moins régulièrement évoqué la situation à l’antenne ce weekend. « Je voulais juste avoir un petit mot en notre nom à tous les deux, a notamment lancé Grégoire Margotton, préposé aux commentaires du choc entre le PSG et l’Olympique Lyonnais aux côtés de Bixente Lizarazu. On était très heureux et très fiers d’être associés au projet de Téléfoot depuis quatre mois, fiers d’avoir fait partie d’une rédaction merveilleuse. On pense ce soir aux 50 journalistes, aux 150 personnes en tout qui ont tout donné ces derniers mois, ça va de Julien Bergeaud, Jean-Michel Roussier, les patrons, jusqu’au plus jeune des stagiaires. On leur souhaite le meilleur pour la suite, à eux tous et uniquement à eux.»

Sur le plateau , l’humoriste Paul de Saint-Sernin a évidemment été bien plus incisif, multipliant les questions aux acteurs du match PSG-OM sur la fin de la chaîne Téléfoot. « Qu’est-ce qui est le plus probable, que Messi vienne au PSG ou que Mediapro paye les droits de la Ligue 1 ?», a-t-il ainsi lancé à Thomas Tuchel tandis que Rudi Garcia avait droit à « A votre avis, qui va perdre son travail en premier: vous ou moi ?». « Comment on dit: ‘Paye les droits en espagnol ?’», a-t-il encore demandé à Ander Herrera, un peu dépassé par la question.

Et Paul de Saint-Sernin n’en avait pas terminé. Associé à Jenny Demay, il a en effet lu une lettre au vitriol évoquant notamment « le pot de départ de fin de saison de Mediapro ». Une soirée organisée chez Mathieu Bodmer dont la date n’est pas encore connue mais dont « les fonds seront intégralement reversés à une association qui œuvre pour le bien de la famille Roures ». Alors que ses jours sont comptés, Téléfoot est en roue libre…

www.Sports.fr

 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mauvais topic, mais si l'affaire médiapro vous intéresse je vous conseille de voir du coté de Romain Molina ( il se présente comme un journaliste d'investigation indépendant) qui a fait des vidéo sur cette affaire. Pour ma part je trouve ses vidéos assez brouillonnes, mais les infos se confirment de par l'actualité récente.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites



Personnellement, un peu déçu par la fin du Mandalorian. Ils avaient à mon avis d’autres éléments sur lesquels s’appuyer, au lieu de faire dans le fan service à tout crin*, d’autant qu’ils n’ouvrent pas spécialement sur une thématique forte pour la saison 3.
 

Bon, on verra bien.

 

*

Révélation

et du coup, on a juste le sentiment de tourner encore en rond.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'aura une saison 3? Ca a été confirmé?

Et sinon

Révélation

oui ça aurait apporté plus de nouveauté avec un autre jedi, mais je trouve que ça passait pas trop mal avec luke, y'a pas besoin de faire les présentations et du coup le reste de l'épisode était focalisé sur les perso déjà introduits.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, hadriel a dit :

Y'aura une saison 3? Ca a été confirmé?

Et sinon

  Révéler le texte masqué

oui ça aurait apporté plus de nouveauté avec un autre jedi, mais je trouve que ça passait pas trop mal avec luke, y'a pas besoin de faire les présentations et du coup le reste de l'épisode était focalisé sur les perso déjà introduits.

 


« Le premier épisode de la saison 3 de The Mandalorian sera diffusé le 25 décembre 2021, a annoncé la PDG de Lucasfilm Kathleen Kennedy.»

https://www.tomsguide.fr/the-mandalorian-disney-revele-la-date-de-sortie-de-la-saison-3/

 

Pour revenir le dernier épisode :

Révélation

Je pense qu’ils auraient pu introduire Ezra Bridger, ce qui aurait permis de continuer à tisser les liens entre les différents intervenants de l’histoire tout en restant un peu en marge du récit des films Star Wars, voire même de permettre de tracer une trajectoire vers un vrai méchant, celui des 2 premières saisons n’ayant finalement servi à... rien, en fait.

En plus, passer 2 saisons sur Baby Yoda pour ouvrir maigrement sur le Mandalore au nez et à la barbe de Bo-Katan, je ne vois pas trop l’intérêt, encore moins avec un Moff Gideon parfaitement conscient du pouvoir du sabre noir et ne l’ayant pas du tout utilisé (sauf pour son propre ego, au final, ou peut-être bloquer sciemment le retour du Mandalore, ce qu’il n’explique absolument pas en terme de motivations).

 

Et puis on nous sortira toujours du chapeau le sang de Grogu, bientôt on va nous expliquer que les Chevaliers de Ren en sont la 1ere utilisation réussie (Je sais, je râle d’avance sans savoir), à l’exclusion notable de «Baby Leïa-Solo » évidemment.

Mais bref, déçu par la portée de ce dernier épisode.

 

Edited by TarpTent
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, TarpTent a dit :



Personnellement, un peu déçu par la fin du Mandalorian. Ils avaient à mon avis d’autres éléments sur lesquels s’appuyer, au lieu de faire dans le fan service à tout crin*, d’autant qu’ils n’ouvrent pas spécialement sur une thématique forte pour la saison 3.
 

Bon, on verra bien.

 

*

  Masquer le contenu

et du coup, on a juste le sentiment de tourner encore en rond.

 

J'ai bien aimé et du coup quel plaisir 

Révélation

de voir enfin Luke en pleine possession de ses moyens ^^

Après effectivement j'attendais plus un retour d'Erza de la série Rebels voir de Cal Kestis du jeu fallen order dont le pitch pouvait assez bien coller à la fin de Mando

Révélation

Le hic c'est s'il essaie de recoller à la postlogie. . .

Qu'on euthanasie cette merde et qu'elle ne soit plus pris en compte ^^

Révélation

et si on peut avoir en saison 3 un Luke/Ashoka vs Thrawn je prends. . .:rolleyes:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, en passant, pensez à bien attendre la fin du générique du dernier épisode.

 

Révélation

Et le futur de Boba Fett devient du grand n’importe quoi.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en suis à l'épisode 4 et si ça reste pas mal, il y a quelques incohérences qui commencent à jurer*. Il commence aussi à y avoir trop de fan service et on sent que la veine Grogu/Baby Yoda commence à être surexploitée même si c'est systématiquement fun jusqu'ici.

*

Révélation

Objectif : reprendre une base impériale car les stocks sont énormes et valent une fortune. Ok, soit, c'est du loot typique de ce genre de personnages. Sauf qu'une fois arrivé l'idée est de faire sauter la base et puis OSEF du matos. Oui mais non....

 

Personnellement je prends pas ça comme du grand cinéma. Juste un western de l'espace pour passer le temps. L'histoire semble de plus en plus découpée comme une succession de Dojo d'un RPG old school à la Baldur's Gate ou encore, dans le même univers, KOTOR. C'est pas insultant ni trop problématique en soi mais je suis toujours face à l'impression que cette série ferait un meilleur jeu Bioware qu'une œuvre cinématographique.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, ça y est, la saison 2 du Mandalorien est finie. Je vais faire quelques remarques sur un ou deux point du dernier épisode de la saison. J'essayerai de cacher les spoilers, mais si vous ne voulez pas courir de risques, ne me lisez pas: 

Révélation

Bon on va pas se mentir le truc, qui a fait hurler de joie, voire pleurer de joie, les fans, c'est le passage où Luke débarque sous les trait de Mark Hammil rajeuni par CGI pour jouer du sabre laser. :bloblaugh:

Avec ce coup-là, je crois que c'est bon les fans sont de retour, et ils mangent dans la main de John Favreau et  Dave Filoni. Et comme il paraît que certains parlent déjà avec un brin de dédain de fanservice ... 

Révélation

... je répondrais oui, à 100% et selon moi, totalement assumé. Je pense que Favreau et Filoni sont des fanboys de SW qui se sont fait plaisir, mais des fanboys qui connaissent leur métier de réalisateur et de showrunner (tout comme K. Feige chez Marvel Studio est un fanboy des comics de Marvel, mais un fanboy qui connait son métier de producteur de ciné).
Et ça se voit à l'écran, par exemple dans la manière d'amener le personnage avec ce qu'il faut de révélations progressives qui parlent d'abord aux fans: le X-wing -> la silhouette encapuchonnée -> le sabre laser, mais sur un écran noir et blanc pour qu'on hésite sur la couleur -> la confirmation du sabre laser vert (c'est à ce moment qu'un vrai fan se met à hurler) , avec en plus l'image d'une main gantée... -> la scène de combat dans le corridor qui renvoie à celle de D. Vader à la fin de Rogue One -> Le personnage qui découvre lentement son visage.
Le tout fait de telle manière que le néophyte ne se sente pas trop perdu mais avec suffisamment de détails pour que le connaisseur soit surexcité.

 Note pour KK: ça s'appelle tout simplement savoir raconter une histoire. Et le résultat, c'est que que bon nombre de fans ont préféré dix minutes d'un épisode de la S2 de la série, à l'intégralité de la dernière trilogie sortie au ciné.  (je vous laisse deviner ma position :chirolp_iei:

Révélation

D'ailleurs je pense que Favreau et Filoni ont fait exprès de donner à Mark Hamil une ligne de dialogue qui dit à peu près : “talent without training is nothing”. (~"si on ne travaille pas, le talent ne sert à rien".) Pan dans les dents de Rey la Marie Sue.

La seule ombre au tableau, c'est que ça met la barre très haut pour les prochaines saisons et pour les autres séries SW.  @Tancrède parlait d'une guerre civile chez Lucasfilm, et je pense qu'elle va devenir féroce, surtout si un des camps manque cruellement de talent d'arguments. 

Révélation

Je vais me répéter, mais on peut s'attendre à des polémiques wokistes minables, à des accusations de harcèlement ainsi qu'à des débats débiles sur la non inclusion de telle ou telle minorité. Au final, ce qui fera la différence, c'est le nombre d'abonnements/ désabonnements à un instant donné en fonction de la série diffusée par Disney+ au même moment.
Et je parie que les fans sauront qui produit quoi, parce que des fans motivés s'avèrent surprenants et plein de ressources. Par exemple, dans les années 60-70, après plusieurs années de recherches, des fans étaient parvenus à identifier Carl Barks, le dessinateur chez Disney qui avait créé l'oncle Picsou. Sur la fin de sa carrière, ils se sont même mis à lui écrire. Donc les fans sauront identifier les auteurs des mauvaises séries SW. (Surtout si elles sont mal écrites et remplies de poncifs wokistes :rolleyes:)

 Étant moi-même un fanboy, quoique j'espère pas trop hystérique , je vais aussi me permettre mon petit délire personnel: 

Révélation

l'univers de SW dispose d'un super ressort narratif avec le clonage. Grâce à cet outil, on peut faire revenir un personnage déjà utilisé ailleurs et le faire agir d'une manière différente en disant "c'est son clone". Et là, ça peut donner des choses intéressantes, surtout si on rajoute une histoire de clonage défaillant.
Avec ce genre d'excuses, Mark Hamil peut apparaître sans rajeunissement numérique, ou on peut prendre un autre acteur plus jeune mais qui lui ressemble. Ensuite, on plaide la défaillance du clonage provoquant un vieillissement accéléré ou la déformation accidentelle des traits du visage.
Et à partir de là, on peut imaginer énormément de choses: par exemple un clone de Luke s'interrogeant sur son identité, mais qui décide de rester discret pour ne pas causer de problème. On pourrait avoir ce personnage qui agit dans l'ombre, se bat contre la criminalité organisée dans la Nouvelle République. Le genre de mission qui l'amènerait à s'opposer à Death Maul, comme dans un des projets inaboutis de G. Lucas ... Comme toujours néanmoins, la condition indispensable, c'est de savoir raconter une histoire, et donc dans le cas présent, de ne pas abuser, de ne pas cloner 25 000 persos parce qu'on ne sait pas imaginer autre chose ... ou de faire 10 saisons de 20 épisodes.

De toute façon, j'ai confiance dans Favreau et  Filoni. La force est avec eux. :bloblaugh:

 

Edited by Desty-N

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Desty-N a dit :

Bon, ça y est, la saison 2 du Mandalorien est finie. Je vais faire quelques remarques sur un ou deux point du dernier épisode de la saison. J'essayerai de cacher les spoilers, mais si vous ne voulez pas courir de risques, ne me lisez pas: 

  Révéler le texte masqué

Bon on va pas se mentir le truc, qui a fait hurler de joie, voire pleurer de joie, les fans, c'est le passage où Luke débarque sous les trait de Mark Hammil rajeuni par CGI pour jouer du sabre laser. :bloblaugh:

Avec ce coup-là, je crois que c'est bon les fans sont de retour, et ils mangent dans la main de John Favreau et  Dave Filoni. Et comme il paraît que certains parlent déjà avec un brin de dédain de fanservice ... 

  Masquer le contenu

... je répondrais oui, à 100% et selon moi, totalement assumé. Je pense que Favreau et Filoni sont des fanboys de SW qui se sont fait plaisir, mais des fanboys qui connaissent leur métier de réalisateur et de showrunner (tout comme K. Feige chez Marvel Studio est un fanboy des comics de Marvel, mais un fanboy qui connait son métier de producteur de ciné).
Et ça se voit à l'écran, par exemple dans la manière d'amener le personnage avec ce qu'il faut de révélations progressives qui parlent d'abord aux fans: le X-wing -> la silhouette encapuchonnée -> le sabre laser, mais sur un écran noir et blanc pour qu'on hésite sur la couleur -> la confirmation du sabre laser vert (c'est à ce moment qu'un vrai fan se met à hurler) , avec en plus l'image d'une main gantée... -> la scène de combat dans le corridor qui renvoie à celle de D. Vader à la fin de Rogue One -> Le personnage qui découvre lentement son visage.
Le tout fait de telle manière que le néophyte ne se sente pas trop perdu mais avec suffisamment de détails pour que le connaisseur soit surexcité.

 Note pour KK: ça s'appelle tout simplement savoir raconter une histoire. Et le résultat, c'est que que bon nombre de fans ont préféré dix minutes d'un épisode de la S2 de la série, à l'intégralité de la dernière trilogie sortie au ciné.  (je vous laisse deviner ma position :chirolp_iei:

  Masquer le contenu

D'ailleurs je pense que Favreau et Filoni ont fait exprès de donner à Mark Hamil une ligne de dialogue qui dit à peu près : “talent without training is nothing”. (~"si on ne travaille pas, le talent ne sert à rien".) Pan dans les dents de Rey la Marie Sue.

La seule ombre au tableau, c'est que ça met la barre très haut pour les prochaines saisons et pour les autres séries SW.  @Tancrède parlait d'une guerre civile chez Lucasfilm, et je pense qu'elle va devenir féroce, surtout si un des camps manque cruellement de talent d'arguments. 

  Masquer le contenu

Je vais me répéter, mais on peut s'attendre à des polémiques wokistes minables, à des accusations de harcèlement ainsi qu'à des débats débiles sur la non inclusion de telle ou telle minorité. Au final, ce qui fera la différence, c'est le nombre d'abonnements/ désabonnements à un instant donné en fonction de la série diffusée par Disney+ au même moment.
Et je parie que les fans sauront qui produit quoi, parce que des fans motivés s'avèrent surprenants et plein de ressources. Par exemple, dans les années 60-70, après plusieurs années de recherches, des fans étaient parvenus à identifier Carl Barks, le dessinateur chez Disney qui avait créé l'oncle Picsou. Sur la fin de sa carrière, ils se sont même mis à lui écrire. Donc les fans sauront identifier les auteurs des mauvaises séries SW. (Surtout si elles sont mal écrites et remplies de poncifs wokistes :rolleyes:)

 Étant moi-même un fanboy, quoique j'espère pas trop hystérique , je vais aussi me permettre mon petit délire personnel: 

  Masquer le contenu

l'univers de SW dispose d'un super ressort narratif avec le clonage. Grâce à cet outil, on peut faire revenir un personnage déjà utilisé ailleurs et le faire agir d'une manière différente en disant "c'est son clone". Et là, ça peut donner des choses intéressantes, surtout si on rajoute une histoire de clonage défaillant.
Avec ce genre d'excuses, Mark Hamil peut apparaître sans rajeunissement numérique, ou on peut prendre un autre acteur plus jeune mais qui lui ressemble. Ensuite, on plaide la défaillance du clonage provoquant un vieillissement accéléré ou la déformation accidentelle des traits du visage.
Et à partir de là, on peut imaginer énormément de choses: par exemple un clone de Luke s'interrogeant sur son identité, mais qui décide de rester discret pour ne pas causer de problème. On pourrait avoir ce personnage qui agit dans l'ombre, se bat contre la criminalité organisée dans la Nouvelle République. Le genre de mission qui l'amènerait à s'opposer à Death Maul, comme dans un des projets inaboutis de G. Lucas ... Comme toujours néanmoins, la condition indispensable, c'est de savoir raconter une histoire, et donc dans le cas présent, de ne pas abuser, de ne pas cloner 25 000 persos parce qu'on ne sait pas imaginer autre chose ... ou de faire 10 saisons de 20 épisodes.

De toute façon, j'ai confiance dans Favreau et  Filoni. La force est avec eux. :bloblaugh:

 

 

Je comprends,  même si ne suis pas d’accord pour autant.

J’ai même tendance à penser qu’au lieu de perdre 1 « créneau » avec l’épisode 2 de la saison 2, ils auraient mieux fait de développer les points que je soulevais dans ce post pour leur donner de la consistance et de l’épaisseur.

 

Quant au dernier rebondissement, s’il s’inscrit bien dans la ligne temporelle, il ne m’a vraiment pas fait hurler de joie personnellement, tant il fait ré-ancrer la série dans la trilogie finale.

Et pour tout ce que ça implique, c’était largement dispensable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai regardé Rogue One qui passait à la télévision, et c'était plutôt sympa, je dois le reconnaître. 

Excepté le passage complètement débile avec le pseudo maître chinois aveugle qui invoque la Force pour éviter les tirs, le reste est vraiment bien.

Déjà, l'idée des décors avec la bataille le long d'une plage c'est bien trouvé.

Les soldats de l'Empire se montrent plutôt efficace (surtout ceux avec l'armure noire) et se battent de façon crédible, les scènes dans l'espace aussi. La scène où les deux croiseurs impériaux se percutent est vraiment géniale, et sur grand écran ça aurait dû être quelque chose.

De beaux plans aussi, notamment à la fin quand les deux héros sont sur le bord de la plage et que l'on voit l'explosion en arrière plan. 

Les personnages sont plutôt intéressants et les personnages féminins évitent les outrances des derniers Star Wars.

Bref, il y a encore moyen de faire quelque chose avec cette saga... quand on s'en donne la peine. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Kiriyama said:

J'ai regardé Rogue One qui passait à la télévision, et c'était plutôt sympa, je dois le reconnaître. 

Excepté le passage complètement débile avec le pseudo maître chinois aveugle qui invoque la Force pour éviter les tirs, le reste est vraiment bien.

 

Heuh... Le rôle de Forest Whitaker aussi est un tantinet... Discutable. "Save the dream" :laugh: (c'est pas devenu un meme pour rien). Et lui qui reste sur le chemin du souffle du tir de l'Etoile Noire, pour absolument aucune raison. Il y a le fait d'avoir un pet au casque, et il y a ce personnage. 

Et je suis pas très sûr que la future série (confirmée encore une fois la semaine dernière) dédiée au personnage de Cassian Andor ait beaucoup de trucs à dire (à moins d'une écriture particulièrement inventive), ni que le perso offre suffisamment d'intérêt pour la "porter". Mais bon, je demande qu'à être surpris. A voir: comme pour le reste de ce qui se profile, au risque de surproduction qui dilue le talent dispo actuellement à Lucasfilm (divisé entre les 2 "maisons ennemies" actuellement à hue et à dia), ça va dépendre de qui chapeaute le projet, et de savoir s'il y a une volonté non divisée (façon Kevin Feige en grand architecte de l'univers Marvel) qui chapeaute tous les projets actuels qui semblent tirer tous azimuths, avec au moins un qui est "purement" sous la houlette de KK (pour l'instant encore avec Brie Larsson en actrice principale... Beurk). Sans même compter les autres productions Lucasfilm qui vont pomper aussi des moyens, notamment l'adaptation d'un roman de fantasy par une hyper-activiste noire, et au moins une série dérivée de Willow. 

11 hours ago, Desty-N said:

 

 Étant moi-même un fanboy, quoique j'espère pas trop hystérique , je vais aussi me permettre mon petit délire personnel: 

  Reveal hidden contents

l'univers de SW dispose d'un super ressort narratif avec le clonage. Grâce à cet outil, on peut faire revenir un personnage déjà utilisé ailleurs et le faire agir d'une manière différente en disant "c'est son clone". Et là, ça peut donner des choses intéressantes, surtout si on rajoute une histoire de clonage défaillant.
Avec ce genre d'excuses, Mark Hamil peut apparaître sans rajeunissement numérique, ou on peut prendre un autre acteur plus jeune mais qui lui ressemble. Ensuite, on plaide la défaillance du clonage provoquant un vieillissement accéléré ou la déformation accidentelle des traits du visage.
Et à partir de là, on peut imaginer énormément de choses: par exemple un clone de Luke s'interrogeant sur son identité, mais qui décide de rester discret pour ne pas causer de problème. On pourrait avoir ce personnage qui agit dans l'ombre, se bat contre la criminalité organisée dans la Nouvelle République. Le genre de mission qui l'amènerait à s'opposer à Death Maul, comme dans un des projets inaboutis de G. Lucas ... Comme toujours néanmoins, la condition indispensable, c'est de savoir raconter une histoire, et donc dans le cas présent, de ne pas abuser, de ne pas cloner 25 000 persos parce qu'on ne sait pas imaginer autre chose ... ou de faire 10 saisons de 20 épisodes.

De toute façon, j'ai confiance dans Favreau et  Filoni. La force est avec eux. :bloblaugh:

 

Spoiler

Voilà l'explication de la trilogie-qui-n'existe-pas: cette hypothèse confirme qu'il ne s'agissait pas de Luke, mais bien de son frère/clone caché, Jake Skywalker, un vieil alcoolo qui suce du lait de lamentin spatial et n'a jamais vraiment pris ce truc de jouer au jedi très sérieusement.

 

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,735
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries