Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le charme dangereux des petites armées ?


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

Dans un DSi Benoist Bihan avait consacré un article à la tentation des petites armées "compactes mais bien équipées" comme l'on essaie d'en faire en Occident.

 

Chez nous le but est en effet surtout de compresser les coûts au maximum et l'efficacité de ces armées est certainement plus que relative, mais est-ce que cela peut-être une formule viable ?

 

Un pays peu peuplé peut-il se bâtir une défense efficace en tablant sur l'organisation, l'entraînement, l'équipement et la doctrine ?

 

1236379023950.jpg

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

en se qui concerne la suisse, je pense, du peu que j'ai vu et qu'ils on bien voulu faire voir, qu'ils metrise tout a fait le sujet. ( si tu peu nous confirmé Kalligator )

 

cette idée peu, je pense, etre aussi appliqué pour des cités etat ou micronation type Singapour, Monaco et meme le Vatican ( Une cité-État est un espace géographique contrôlé exclusivement par une ville qui possède généralement la souveraineté. )

 

maintenant, je vais te dire pour quoi il n'est pas possible de l'appliqué a la France :

 

La superficie total de la France et de 675 000 km2  ( dom-tom compris ).

 

L'ensemble des espaces maritimes sous juridiction française couvre plus de 10 millions de kilomètres carrés (hors extension juridique du plateau continental), et est bordée par environ 18 000 kilomètres de côte.

 

on a des frontières avec la Belgique le Luxembourg au nord-est, l'Allemagne et la Suisse à l’est, l'Italie et Monaco au sud-est, l'Espagne et l'Andorre au sud-ouest. on ne c'est pas de quoi l'avenir et fait, on peu tres bien un jour etre en guerre avec un de c'est pays, bon ok, je voie mal le Luxembourg, Monaco et l'Andorre nous déclarré la guerre.

 

quant a notre population actuelle, elle et de 65 800 000 ( chiffres de 2013 ), sans parlez des interrés economiques a l'exterieur de notre juridiction ou il faut pouvoir envoyer notre armée tres rapidement et en masse si necessaire.

 

il et donc necessaire voir imperatif de concervé une grande armée, enfin, quant je dit la concervé, je devrait dire la reconstitué !!

 

malheureusement, il nous et impossible a l'heure actuelle de defendre ne seraisse que notre territoire national avec un effectif total de 280 000 homme actuellement, pour atteindre 242 279 personnes (militaires et civils) à l'horizon 2019.

 

un véritable scandale !!

Link to comment
Share on other sites

240 000 C’est largement suffisant, les plus grandes armées du monde sont péniblement dans le million ! Faut aussi savoir vivre en son temps ...

 

La France a seulement eu besoin de 2-3000 hommes pour écraser toute opposition au Mali alors que toute l'armée du pays était incapable de seulement tenir le terrain. Je crois que ça montre bien qu'une armée professionnelle et bien équipée vos toutes les armées de conscrits du monde. Ensuite, pour tenir un pays, il faut avoir le contrôle et l'autorité dans chaque ville. Le truc que le gouvernement Afghanistan n'a pas encore  :-[ 

 

Même la russie prévois diminuer la taille de son armée pour la remplacer par une armée plus professionel et moderne ...

http://fr.ria.ru/infographie/20091203/185614280.html

Link to comment
Share on other sites

240 000 C’est largement suffisant, les plus grandes armées du monde sont péniblement dans le million ! Faut aussi savoir vivre en son temps ...

 

Vivre avec son temps ne signifie pas "détruire son armée", je suis désolé mais 240 000 hommes toute arme confondue est totalement ridicule, iresponssable et dangereux.

Je ne remets pas en cause le professionnalisme et la connaissance importante que nos gars ont pour la mise en oeuvre et l'utilisation rapide du matériel sur les théâtres d'opération, pour sa je considère qu'ils sont au top !

 

Je suis pour une restructuration totale de l'armée, je suis pour le retour de l'appel sous les drapeaux qui se ferait par une garde nationale et une force de réaction rapide totalement dédier aux déploiements extérieurs et assez grande pour intervenir sur plusieurs théâtres d'opération sans avoir à dégarnir la garde nationale ou d'autre opérations en cours dans d'autres pays !

 

Il nous faut une marine forte pour la projection de troupe par la mer, ( moins cher que le transport par avion ) mais aussi pour être capable de protéger l'intégrité de l'espace maritime française qui est de 10 millions de kilomètres carrés.

Je tiens d'ailleurs a souligné que nous somment numéro 2 dans le monde à en détenir autant, les Américains sont les premiers.

Il faut pouvoir protéger tout ça.

 

La mise en place d'une reserve operationnelle de materiel lourd, comme pour le char Leclerc par exemple, qui pour l'instant ne nous sert pas a grand chose, et que l'on pourrais ressortir a tout moment en cas de besoin.

 

Le problème majeur selon moi et :

Notre capacité de projection totalement nul, je te renvoie, a titre d'exemple, a l'article suivant : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-intervention-au-mali-revele-129011 qui met en évidence les problèmes de la projection de notre armée.

Peut etre dû a I'arrive tardif de nouveaux matériels, mais sa, ça ne date pas d'hier ( voir le bordel que sa était avec le B1 et B1 BIS) !

 

La France a seulement eu besoin de 2-3000 hommes pour écraser toute opposition au Mali alors que toute l'armée du pays était incapable de seulement tenir le terrain.

 

oui enfin, en meme temps on parle de l'armée malienne 0o! sans parler des pays du magreb ou de l'afrique du sud, je pense qu'il n'ya aucune armée capable de proteger son territoire en Afrique !!

 

 

Je crois que ça montre bien qu'une armée professionnelle et bien équipée vos toutes les armées de conscrits du monde.

 

totalement faux, la ww2 et la guerre de corée nous prouvent totalement le contraire !! je ne te parlerais pas de la guerre froide ou le meme systeme de production de masse du materiel bon marché et de ladoctrine de masse du soldat qui avais etait mis en place, car la guerre n'a pas etait declanché..........heureusement pour nous ^^

 

Même la russie prévois diminuer la taille de son armée pour la remplacer par une armée plus professionel et moderne ...

 

 

oui toutes armées et appelé a etre restructuré, on et d'accord, mais je le répéte, nos dirigents sont en train de démentelé notre armée, pas la restructuré !!

Edited by maiki
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Vivre avec son temps ne signifie pas "détruire son armée", je suis désolé mais 240 000 hommes toute arme confondue est totalement ridicule, iresponssable et dangereux.

Je ne remets pas en cause le professionnalisme et la connaissance importante que nos gars ont pour la mise en oeuvre et l'utilisation rapide du matériel sur les théâtres d'opération, pour sa je considère qu'ils sont au top !

 

Je suis pour une restructuration totale de l'armée, je suis pour le retour de l'appel sous les drapeaux qui se ferait par une garde nationale et une force de réaction rapide totalement dédier aux déploiements extérieurs et assez grande pour intervenir sur plusieurs théâtres d'opération sans avoir à dégarnir la garde nationale ou d'autre opérations en cours dans d'autres pays !

 

Il nous faut une marine forte pour la projection de troupe par la mer, ( moins cher que le transport par avion ) mais aussi pour être capable de protéger l'intégrité de l'espace maritime française qui est de 10 millions de kilomètres carrés.

Je tiens d'ailleurs a souligné que nous somment numéro 2 dans le monde à en détenir autant, les Américains sont les premiers.

Il faut pouvoir protéger tout ça.

 

La mise en place d'une reserve operationnelle de materiel lourd, comme pour le char Leclerc par exemple, qui pour l'instant ne nous sert pas a grand chose, et que l'on pourrais ressortir a tout moment en cas de besoin.

 

Le problème majeur selon moi et :

Notre capacité de projection totalement nul, je te renvoie, a titre d'exemple, a l'article suivant : http://www.agoravox....i-revele-129011 qui met en évidence les problèmes de la projection de notre armée.

Peut etre dû a I'arrive tardif de nouveaux matériels, mais sa, ça ne date pas d'hier ( voir le bordel que sa était avec le B1 et B1 BIS) !

 

 

 

À noter que l'existence d'une marine puissante mettant en oeuvre d'importants outils de projection par mer pour une armée de terre au gand volume nécessite des investissements de très grande importance en termes d'infrastructures et d'équipements. Qu'il s'agisse de coques, munitions, radoubs, systèmes d'armes, personnels hautement qualifiés (et payés pas cher) se remplaçant rapidement car les carrières en unités de combat c'est pas vraiment jusqu'à 60 ans...

 

Ces investissements sont déjà antinomiques avec une grande force terrestre. L'enveloppe budgétaire, même ambitieuse, n'est pas extensible à l'infini sauf à rejouer le grand écart du Second Empire, ce qui coutât cher, très cher, trop cher, et ralentit l'industrialisation du pays dans des domaines utiles et générateurs de croissance économique et donc de recettes fiscales.

 

Le fait est que la France métropolitaine n'est pas menacée à l'heure actuelle dans on intégrité territoriale et ne l'est plus depuis 1990. Elle ne l'était déjà plus que partiellement avec la construction de la dissuasion. Une armée de conscription, exception historique, même en France, ne serait pas utile à l'heure actuelle : ses conscrits seraient massivement inopexables, nécessiteraientun tas de petites infrastructures disséminées partout, bref une gabegie monstre alors que de tels crédits auraient mieux à faire dans des forces qui sont pas nature professionnelles : marine et armée de l'air. 

 

 

Fondamentalement la vraie victime de la professionnalisation est l'armée de terre : elle a perdu sa masse d'appelés corvéables à merci. Les autres forces ont globalement conservées leur importance absolue mais ont vu leur importance relative croître avec la fin de la guerre froide et un besoin plus important d'opérations extérieures. Encore aujourd'hui, l'armée de terre reste l'arme pesant le plus dans le budget français. En contradiction totale avec les pays anglo-saxons qui voient clairement les flottes occuper la première place, avec l'Air Force en seconde et l'Army en troisième.

Edited by Chronos
Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier non plus que les références qui sont celles de ceux qui militent pour de "grosses" armées datent de la guerre froide avec un ennemi surpuissant à nos portes. Ce n'est plus le cas pour nous, c'est en revanche encore la situation de nombre de pays notamment en Asie.

 

Aujourd'hui nos armées sont des outils d'intervention bien plus que de défense du sanctuaire national, d'où une modification de leur format, ceci renforcé par le fait qu'une armée de métier çà coûte très cher, très très cher

Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier non plus que les références qui sont celles de ceux qui militent pour de "grosses" armées datent de la guerre froide avec un ennemi surpuissant à nos portes. Ce n'est plus le cas pour nous, c'est en revanche encore la situation de nombre de pays notamment en Asie.

 

Aujourd'hui nos armées sont des outils d'intervention bien plus que de défense du sanctuaire national, d'où une modification de leur format, ceci renforcé par le fait qu'une armée de métier çà coûte très cher, très très cher

 

D'autant plus si on avalise le discours relatif à la maritimisation, la réorientation-conséquence des priorités de défense s'axera autour de la Marine et de l'armée de l'air (et dans sa dimension longue portée et même mondiale pour la France) et nécessitera toujours plus d'immobilisations corporelles et investissements en équipements couteux fortement automatisés. La vraie dépense génératrice de gros emplois se situe au niveau production mais surtout BTP des infrastructures.

 

 

Après les interventions demandent aussi du monde, surtout dans les phases de stabilisation. Il va falloir être malin mais aussi patients.

 

 

Mais plus généralement, le monde post guerre froide est aussi une forme d'hyperbole de celui suivant la seconde guerre mondiale et le déplacement de l'inimité dans le champ économique et plus récemment, numérique. La réflexion va aussi devoir s'axer autour de l'articulation des différentes compétences ministérielles entre elles dont le Quai et Bercy... Autant dire que c'est pas gagné...

Edited by Chronos
Link to comment
Share on other sites

Un pays peu peuplé peut-il se bâtir une défense efficace en tablant sur l'organisation, l'entraînement, l'équipement et la doctrine ?

 

L'efficacité est une chose très relative: le tout est de définir -et de bien le faire- la tâche pour laquelle l'armée est faite, et l'adversaire -ou les adversaires- et les situations qu'elle est censée rencontrer. En 14, la France, moins peuplée et moins riche que son ennemi, a fait le choix du nombre sur la qualité, ce qui a sans doute permis d'encaisser le premier choc, et ensuite de s'adapter (qualitativement) dans un contexte où l'Allemagne tenait structurellement moins la durée. Dans d'autres circonstances, une armée plus petite et qualitative aurait été plus pertinente: si par exemple l'Angleterre avait été un adversaire possible (avec des circonstances géopolitiques ne condamnant pas d'avance le résultat: une Angleterre sans proxy continental significatif, ou sans conflit continental dont elle profiterait), le conflit aurait été vraisemblablement outre mer, et aurait requis d'autres moyens. Sur le front terrestre, il aurait fallu des unités, des hommes et une doctrine différents, sans doute beaucoup plus chers à l'unité.

 

Le problème actuellement n'est pas d'opter ou non pour une petite AdT.... C'est de savoir ce qu'on veut et ce qu'on veut faire pour l'obtenir: il faut une ambition, un objectif, et une stratégie pour l'atteindre, dont l'outil militaire sera une composante. Un outil militaire construit en fonction d'une stratégie démultiplie son efficacité (la stratégie est le premier multiplicateur de forces). On peut même décider d'une "pause" stratégique, entraînant une réduction de l'armée au plus simple élément possible (conserver les savoirs-faires, garder un volant pour tenir les territoires d'outre mer et avoir un échelon d'appui central pour eux, avoir des "unités labos" pour réinventer un modèle) pour qu'elle se recompose, qu'on fasse des économies entretemps, constituer des réserves.... Comme toute politique, ça peut être bien fait ou mal fait. Tout dépend de l'importance qu'on accorde au fait stratégique/militaire, dont découle la volonté; comme la classe politique et la population sont ignares en la matière et ne perçoivent pas l'importance d'une vraie stratégie, mais aussi -pour les exonérer un peu-, comme les Européens sont un peu "pris" dans l'étau stratégique otanien sans avoir la masse critique pour sortir de l'ambivalence avec Washington, la volonté politique en la matière est faiblarde, et l'attention de la nation (traduite dans le bulletin de vote) sur ce sujet est celle d'un poulet aux hormones.

Link to comment
Share on other sites

que dire de plus, une armée d'un millions d'hommes ?? non !!

 

mais on ne me fera pas croire qu'avec une armée de 280 000 hommes on restera dissuasif, credible et efficace !!

il nous faut une armée forte, on et deja la risé du monde avec notre gouvernement, évitons de l'etre avec notre armée !!

Link to comment
Share on other sites

que dire de plus, une armée d'un millions d'hommes ?? non !!

 

mais on ne me fera pas croire qu'avec une armée de 280 000 hommes on restera dissuasif, credible et efficace !!

il nous faut une armée forte, on et deja la risé du monde avec notre gouvernement, évitons de l'etre avec notre armée !!

 

 

Tout dépend de ce que l'on veut en faire comme dit plus haut explicitement par Tancrède et moins directement par moi.

 

Une force petite et réactive de 280 000 hommes agissant de manière articulée et coordonnée avec les corps diplomatiques, la diplomatie économique, l'aide au développement et un certain militantisme au niveau des institutions internationales pourrait etre plus efficace qu'une force de 500 000 soldats construite autour des canons de la guerre froide... L'Allemagne en est un très bon exemple.

 

Ce que j'ai essayé de développer plus haut est qu'un accroissement du budget de défense, si on devait suivre les canons du monde actuel et le discours autour de la maritimisation ne déboucherait probablement pas sur une armée ayant significativement plus d'effectifs à gérer. On aboutirait très probablement à un accroissement des moyens d'action navale et aérienne, notamment au niveau des hélicoptères (financement d'un projet de HTH ou achat de Chinook sur étagères) et des drones et à un besoin d'expansion de certaines infrastructures issues d'un accroissement du matériel à gérer et de son regroupement dans des bases proches des ports et aéroports stratégiques.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas sûr que le problème soit une grande armée de conscription vs une petite armée professionnelle.

 

Je crois plutôt que depuis la fin de la guerre froide les gouvernements européens (en général) naviguent à vue dans ce domaine, trops peu de synergie, trop peu de matériel commun, chacun fabrique de son côté quelques centaines d'engins qu'il espère exporter, d'autres achètent US.

Link to comment
Share on other sites

@Hilario

 

Au total, pas 280 000 hommes projetables. La France n'a jamais eu cette capacité passé 1900 et je crois pas qu'elle l'ait jamais eue, sauf à sombrer dans certaines expéditions du XIXième (Crimée et Tonkin) où les manques logistiques, maladies et pénuries ont fait plus de morts que l’ennemi. C'est un truc pour les américains ça qui ont une base démographique d'un autre genre (ben 6x plus quoi...).

 

Ceci dit je suis persuadé que si on veut rester cohérent, un accroissement d'un budget français rapporterait plus s'il allait dans la marine, l'aérien ou un équipement de la troupe ADT restante et dans la GRH des troupes en question (cadre de vie et mesure de reconversion privilégiant les carrières longues types 5-6 mais préférablement 12-15 ans au lieu de la tendance actuelle des contrats courts de 2-3 qui ne permettent pas de former un soldat ou alors de le faire sans espoir de retour sur investissement).

 

 

 

Je ne suis pas sûr que le problème soit une grande armée de conscription vs une petite armée professionnelle.

 

Je crois plutôt que depuis la fin de la guerre froide les gouvernements européens (en général) naviguent à vue dans ce domaine, trops peu de synergie, trop peu de matériel commun, chacun fabrique de son côté quelques centaines d'engins qu'il espère exporter, d'autres achètent US.

 

 

 

Je crois qu'ils ne savent pas quoi faire. Prendre ses "responsabilités" dans un sens (retour au pré carré national et insertion agressive dans l'économie monde, probablement totalement infaisables vu la faiblesse démographique d'un Etat européen seul et son besoin de ses voisins) ou dans un autre '(Européanisation réelle et véritable, en ce compris sur les sujets politiques sensibles, cela ne veut pas forcément dire une Europe fédérale ou une armée unitaire ou partageant 100% de ses matériels...) nécessiterait de faire une réflexion froide sur les alliances passées vis-à-vis d'acteurs non européens à la fin de la WWII. Le problème est que cela coûtera très cher et demandera une mobilisation politique sur le temps long, car le monde d'aujourd'hui est, pour les européens, est un peu moins confortable que celui de 1875. Il devient plus aisé et moins risqué de garder les choses en l'état et faire avec. On peut profiter de l'effet groupe des participations communes et mutuellement reporter le coût de la défense sur les voisins. Sauf qu'on est en train d'arriver au bout de la logique, en somme. 

Link to comment
Share on other sites

Une armée compacte mais bien "équipés" est plutot le terme utilisé pour les pays qui désarment et qui n'ont pas de volonté politique à mettre des moyens financier dans le défense, point final.

Du flan....

Rien d'autre à ajouter, les familiers de ton historique de posts sauront ce que je veux dire

 

Pour en revenir au sujet

Une petite armée de pointe, bien equipée, bien entrainée parait effectivement une solution en terme d'adaptabilité

 

Le problème est 1- que selon les missions on va avoir besoin de forces au sol qui n'ont pas nécessairement de raisons d'etre purement cohercitives. C'est donc gacher le savoir faire et le matériel que d'engager des troupes hyper-top-niveau dans des missions de Nation building ou peace keeping par exemple

C'est aussi gacher le savoir faire que d'engager des troupes entrainées et équipées pour une tache A dans une tache B (exemple du sur-usage des FS en infanterie légère en Astan)

 

2- si la petite armée subit ne serait ce qu'une fraction d'attrition, elle risque de perdre rapidement sa cohésion opérationnelle

Ce n'est pas la même chose de perdre 100 gars et 10 sous off si on en a 100 000 et 10 000 en reserve que si on en a 1000 et 100

Les anglais ont vécus cela pendant la première guerre mondiale

Leur armée pro a littéralement été hachée menue et ils se sont retrouvés à devoir faire de la conscription de masse sans infrastructures adéquates

 

C'est un sujet qui est deja discuté depuis un certain temps sur ce fofo

Un poing solide centré sur une petite armée solide et equipée tip top pour les actions de vive force, engagement dynamique etc pourquoi pas

Mais il faut un second volet de reserves pour les missions secondaires, pour faire du volume ou simplement pour faire autre chose que ne sais pas faire le noyau dur, qui vu sa taille te son équipement sera par essence spécialisé choc/destruction

 

Enfin y'a un element à ne pas négliger mais un petit volume de forces, même hyper efficace, va peser moins au niveau decisionnel politique qu'un gros volume de forces dans une quelconque coalition

En ce sens vaut mieux representer 25% d'un corps expeditionnaire même avec des unités moyennes que 5% avec des super unités de la mort qui tue. Le 5% ayant rarement voix au chapitre

Link to comment
Share on other sites

Pour les petites armée européennes,c'est les gouvernements qui n'ont pas pas vraiment de volontée à mettre plus de budget dans la défense. Il profite du "parapluie" US et maintienne de petite troupe exemplaire pour etre envoyer dans le cadre d'une coalition

C'est pas un "mauvais" modèle, vu leurs politiques à l'international.

Mais c'est certainement insuffisant pour une armée comme la france qui garde la prétention de mener des opex seul

 

A vrai dire pour la france, j'aurais bien vu un modèle d'armée de 250 000/300 000 h avec peut etre un meilleur matos ( tant que le taff est fait ) mais surtout beaucoup plus déployable, et avec derrière une réserve très important, au moins autant que l'armée "à temp plein", mobilisable rapidement en cas de crise. Sa permettrait d'avoir beaucoup de bras a disposition en cas de catastrophe naturelle, et en cas de conflit de grande ampleur, ils pourront tenir le terrain pendant les "pro" mèneront les actions de combats   

 

On n'en parle pas beaucoup de la réserve. C'est pourtant une bonne solution je trouve, elle permet d'augmenter le nombres de soldats asser rapidement et souffre beaucoup moins du manque d'entrainement de la conscription ( que je n'apprécie pas trop au passage, j'aime pas trop l'idée qu'a mec lambda qui na rien demander à personne puisse etre envoyer au feu au nom d'idées et de valeurs dont il n'en a rien à foutre ) 

Link to comment
Share on other sites

Du flan....

Rien d'autre à ajouter, les familiers de ton historique de posts sauront ce que je veux dire

 

Pour en revenir au sujet

Une petite armée de pointe, bien equipée, bien entrainée parait effectivement une solution en terme d'adaptabilité

 

Le problème est 1- que selon les missions on va avoir besoin de forces au sol qui n'ont pas nécessairement de raisons d'etre purement cohercitives. C'est donc gacher le savoir faire et le matériel que d'engager des troupes hyper-top-niveau dans des missions de Nation building ou peace keeping par exemple

C'est aussi gacher le savoir faire que d'engager des troupes entrainées et équipées pour une tache A dans une tache B (exemple du sur-usage des FS en infanterie légère en Astan)

 

2- si la petite armée subit ne serait ce qu'une fraction d'attrition, elle risque de perdre rapidement sa cohésion opérationnelle

Ce n'est pas la même chose de perdre 100 gars et 10 sous off si on en a 100 000 et 10 000 en reserve que si on en a 1000 et 100

Les anglais ont vécus cela pendant la première guerre mondiale

Leur armée pro a littéralement été hachée menue et ils se sont retrouvés à devoir faire de la conscription de masse sans infrastructures adéquates

 

C'est un sujet qui est deja discuté depuis un certain temps sur ce fofo

Un poing solide centré sur une petite armée solide et equipée tip top pour les actions de vive force, engagement dynamique etc pourquoi pas

Mais il faut un second volet de reserves pour les missions secondaires, pour faire du volume ou simplement pour faire autre chose que ne sais pas faire le noyau dur, qui vu sa taille te son équipement sera par essence spécialisé choc/destruction

 

Enfin y'a un element à ne pas négliger mais un petit volume de forces, même hyper efficace, va peser moins au niveau decisionnel politique qu'un gros volume de forces dans une quelconque coalition

En ce sens vaut mieux representer 25% d'un corps expeditionnaire même avec des unités moyennes que 5% avec des super unités de la mort qui tue. Le 5% ayant rarement voix au chapitre

 

Toujours aussi agréable à ce que je vois, je pense pas etre le seul à le dire !  qu'est ce qu'il a mon historique ???

Tu es modérateur pas là pour enlever la liberté d'expression des membres et etre "aigris" car son message ne plait pas à messieur!

 

 

On diminue les effectifs uniquement en Europe pour des raisons financière et politique , je sais pas si tu as remarquer ? tu doit etre le seul à croire que l'on sera mieux équipé car moins nombreux ....

Edited by Stalker
Link to comment
Share on other sites

deja, si l'on veux faire une refonte des armées, fesons le efficacement en commencent par viré les 5500 généraux qui devraient etre a la retraire et son artificiellement maintenue en activité et de suprimé se fameux statut " la 2e section " dans le quel on les a placé.

 

pour une armée de 300 000 hommes 250 a 300 generaux max, sa me parait etre tres bien. Mais bon, sa, je ne suis pas le premier a le revendiqué.

 

je tien quant meme a rappelé que l'on retrouve a peu pret le meme nombre de generaux dans l'armée populaire de liberation ( chine ) mais eux ont un effectif de 2 250 000 hommes, la sa me parait justifier.

 

donc, si l'on doit trancher dans les effectifs, que l'on commence par la.

Edited by maiki
Link to comment
Share on other sites

Toujours aussi agréable à ce que je vois, je pense pas etre le seul à le dire !  qu'est ce qu'il a mon historique ???

Tu es modérateur pas là pour enlever la liberté d'expression des membres et etre "aigris" car son message ne plait pas à messieur!

 

 

On diminue les effectifs uniquement en Europe pour des raisons financière et politique , je sais pas si tu as remarquer ? tu doit etre le seul à croire que l'on sera mieux équipé car moins nombreux ....

Je n'enlève rien à la liberté d'expression

Simplement tu es sur tes 50 derniers posts l'unique membre à focaliser (voir à chouiner) sur la situation

Pas un (0 en fait) posts constructifs et toujours le même tombereau de posts d'une ligne pleurant sur une supposée grandeur passée

Que tu sois nostalgique de 1200 Leclers, 500 Rafales et de tous les autres programmes de la guerre froide, OK

Simplement il va falloir percuter (et je ne suis pas le seul à le dire) que le format de notre armée (et des autres armées européennes) est en adéquation avec plusieurs elements

* fin de la guerre froide (exit les armées pléthoriques avec piou pious jetables et 10% de budget de defense)

* armées professionnelles donc coutant plus chères et donc par essence reduite

* contingences matérielles réduites (le matériel coute plus chere que le matos des années 70 et EN PLUS du reste y'a moins de sous)

 

Donc en gros ton focus sur la reduction uniquement basée sur des raisons politiques et financières, ca reste du flan. Ce n'est pas entièrement faux mais il y'a d'autres facteurs que tu te fais un malin plaisir à ignorer

 

Maintenant coté liberté d'expression, je suis toute ouie si tu as un element pertinent à ajouter de façon à me prouver le contraire de ce que j'avance, je t'écoute.

Link to comment
Share on other sites

Tu dois tromper de membres, j'ai jamais "chouiner" comme du dit dans mes posts ou alors trés rarement mais sur ce point je suis pas le seul loin de là .

 

Je suis tout à fait d'accord d'avoir une armée compacte mais mieux équipé sauf que ce n'est malheuresement pas le cas sauf les politiques qui essayent de nous le faire croire.

Edited by Stalker
Link to comment
Share on other sites

Tu doit tromper de membres, j'ai jamais "chouiner" comme du dit dans mes posts ou alors trés rarement mais sur ce point je suis pas le seul loin de là .

 

Si je me suis trompé alors tu as droit à mes excuses

 

Je suis tout à fait d'accord d'avoir une armée compacte mais mieux équipé sauf que ce n'est malheuresement pas le cas sauf les politiques qui essayent de nous le faire croire.

 

C'est partiellement vrai et partiellement faux

On recoit du PVP, de l'Aravis, du VBCI, du Caesar, de l'équipement qui vaut entre 2x et 10x ses prédecesseurs (et qui coute aussi entre 2x et 10x pareil d'ou le fait que l'on en recoive moins en plus du fait qu'effectivement les budgets sont en reduction)

C'est la même histoire que sur le fil avion à bas budget

 

Les equipements neufs modernes coutent plus chers donc on en a moins et donc ca rale

On acheterait à la place d'un VBCI 10 VAB ca ralerait tout autant en disant qu'on achète du matériel déclassé

C'est la quadrature du cercle

 

Après effectivement garder des equipements rongés jusqu'à la moelle (Mirage F1, VAB, C160) ca signe pas non plus une facilité de créance

Problèmes de créances pour lesquels nos politiques depuis 25 ans sont tout à fait responsables

 

De toute façon a budget contraint il faut faire des choix

Et je repete qu'une armée de 300 000 hommes équipées de 1200 Leclercs et 500 Rafales n'a aucun interet en ce qui nous concerne

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait sortir les oeillères, on diminue pas le format et on ne modifie pas les structures UNIQUEMENT parce qu'il y a moins de ronds mais aussi parce que depuis 25 ans la situation en Centre Europe a largement évolué.

 

Stalker des armées ce ne sont pas des soldats de plomb qu'on regarde dans une vitrine ...

 

Je veux bien que nous ayons 450 Rafale et 500 Leclerc, mais en tant que contribuable et/ou décideur je veux simplement que l'on me prouve à quoi çà sert ...

 

Me répondre "on ne sait pas ce qui se passera dans 25 ans" je te répondrais à mon tour "dans 25 ans au vu des bouleversements que l'on observe dans les conflits actuels et vu les distances à couvrir pour trouver un ennemi potentiel tes Leclercs seront certainement passés de mode"

 

On ne gère pas une défense en alignant des matériel comme des bagnoles dans un stand de concessionnaire mais en mettant en rapport les moyens, les besoins et la stratégie que l'on entend mettre en oeuvre.

 

Les politiques doivent jongler avec 10/20/100/200 impératifs et l'outil de Défense est un impératif parmi tant d'autres n'en déplaise aux guns lovers d'un forum qui regroupe au bas mot 100 membres plus ou moins actifs ... et encore les jours de pluie

Link to comment
Share on other sites

Certes Pascal mais il ne faut pas se faire prendre à contrepieds par une surprise stratégique, du simple fait qu'un outil de défense met 15 ans à se construire.

Avec nos 256 sections de 44 h, on déploie de fait autant d'hommes que la dernière légion Romaine dévolue à la Gaule et devant comparativement faire face à plusieurs centaines de milliers de Barbares .

Comparativement je ne suis pas sûr de ce que l'on arriverait à mobiliser dans un scénario ou l'armée turque et ses 750000 conscrits et ses 2000 à 3000 MBT décidait de prendre des gages territoriaux à la Grèce. Et je ne suis pas sûr que tout ces conscrits soient boutables par une armée professionnelle mais avec du matos elimé...

Pareillement que ferait on si les Russes décident d'embêter encore un peu plus les lituaniens biscotte on a franchit une ligne rouge de plus/de trop comme par exemple actuellement avec l'Ukraine.

On n'a aucune marge pour remonter en charge rapidement :

Pas de réserves régulièrement entraînées ..,

Pas de matos sous cocon dans un quelconque désert

Même plus casques F1

En 40 l'Allemagne était déjà passée aux tickets de rationnement depuis 4 ans et â une production de guerre ...

L'Annee 46 à été marquée par une démobilisation (logique) mais aussi d'une réduction drastique des programmes (Ah, les 6 PA prévus alors)

Est ce que cette aéronavale n'aurait pas été utile pour alléger la pression sur DIEN Bien PHU ??? ?

Edited by BPCs
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...