Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre soviéto-afghane (1979-1988)


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

  • 4 weeks later...

J'ai vu qu'un nouveau livre sur le sujet était sorti : La guerre soviétique en Afghanistan du colonel Philippe Sidos, aux éditions Economica. Pour l'avoir feuilleté (mais seulement feuilleté) ca décrit le côté soviétique, ce qui avait déjà été fait, mais là l'auteur est apparemment un connaisseur de l'armée rouge et il se base sur plein de sources russes pas traduites en Occident.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 years later...
Le 23/08/2016 à 18:43, Kiriyama a dit :

Je l'ai commandé. Je l'aurai dans quelques jours.

3 ans après... Est ce qu'il parle des affrontements aériens entre les appareils soviétiques et afghans et les F-16 pakistanais ?

L'article ci-dessous en fait un résumé et déclare que le seul F-16 abattu l'a été par un SideWinder ami lors d'une tentative d'embuscade contre des MiG-23 :

https://nationalinterest.org/blog/buzz/pakistan’s-f-16s-battled-soviet-jets—and-shot-down-future-vice-president-russia-47717

Bilan entre 1986 et 88 : ''Pakistan formally credits its F-16 pilots with 10 kills during the conflict, while Soviet records confirm the loss of three Su-22s, an Su-25 and An-26.'' (le wiki anglais en compte 8)

Et voici un bilan ''perso'' d'un forum pakistanais à prendre avec précaution :

https://defence.pk/pdf/threads/real-number-of-kills-by-paf-during-soviet-afghan-war.364738/

 

Edited by collectionneur
Link to comment
Share on other sites

J'ai signalé l'article sur ACIG, Tom Cooper m'a renvoyé vers un article de son ancien site qui est beaucoup plus long : https://web.archive.org/web/20160304193541/http://www.acig.info/CMS/index.php?option=com_content&task=view&id=157&Itemid=47

Et moi aussi ça m'a fait tilter cette histoire de frat, sur Wiki on disait que le seul F-16 abattu en combat aérien était le turc.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

W@Rob1 En HS, des A-10 proposés au Pakistan :bloblaugh: A mettre dans l'article idoine du wiki, je pensais qu'il n'avait jamais été proposé à l'exportation a  cause des obus a uranium appauvri.

J'ai noté aussi les 4 Su-22 afghans rebelles abattus par des MiG-29 soviétiques, passage mit à l'instant sur l'article wiki du MiG-29.

Edited by collectionneur
Lapsus
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, collectionneur a dit :

En HS, des A-10 proposés au Pakistan :bloblaugh: A mettre dans l'article idoine du wiki, je pensais qu'il n'avait jamais été proposé à l'exportation a  cause des obus a uranium enrichi. 

La fiche du A-10 du vieux magazine Avions de guerre (qui a sans doute été repompée dans diverses publications des éditions Atlas) dit que Fairchild avait tenté de l'exporter, lui et sa version biplace.

Ce site https://web.archive.org/web/20060524170159/http://aircraftstories.free.fr/mono/edwards/aircraft/a10/a10.htm parlait de l'intérêt porté un temps par la Corée du Sud et la Turquie, mais en occasion pour cette dernière.

Il y a 19 heures, collectionneur a dit :

J'ai noté aussi les 4 Su-22 afghans rebelles abattus par des MiG-29 soviétiques, passage mit à l'instant sur l'article wiki du MiG-29.

Je n'avais jamais entendu parler de cette histoire :blink:

Link to comment
Share on other sites

@Rob1

@ascromis

Voici le passage dans le lien d'ACIG dans le paragraphe Shadow-Boxing :

On 3 October 1987, two Afghani crews flew their Mi-4 helicopters to Pakistan and landed near Chihal. Although both helicopters were returned to Afghanistan, their crews were granted political asylum.

Shortly after, one Su-22s of the DRAAF tried to bomb the Presidential Palace in Kabul. As the MiG-23MLD interceptors of the 168. IAP, which reinforced the 120. IAP in August 1987 (bringing the total of MiG-23MLDs stationed inside Afghanistan to 46) and were also stationed at Bagram AB, were deemed not enough to stop any similar attacks in the future, the V-VS was forced to deploy the 115th GvIAP, equipped with MiG-29s, to Termez AB, in the then Soviet Republic of Turkmenistan, the sole task of which was the air defence of the Afghani capital.

This measure proved effective: several weeks after MiG-29s arrived in the area of operations, no less but four Su-22s flown by Afghani pilots tried to attack the residency of the President of Afghanistan, but were intercepted by Soviet MiG-29s and all shot down within minutes.

Je n'ai pas trouvé d'autres infos pour l'heure, je vais déjà cela au conditionnel sur le wiki.

Edited by collectionneur
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

 

Je me suis permis de reprendre une traduction d'un extrait de l'article de Tom Cooper, l'extrait se limite aux rencontres entre les pilotes russes et les pilotes pakistanais

Le 120th escadron équipé de 29 MiG-23MLD (armés de R-24R et de R-60M AAM) et de cinq MiG-23UB furent déployés à Bagram, au nord de Kaboul. Bien que les pilotes soviétiques n’aient pas le droit de participer à des combats aériens, sauf en cas de légitime défense, la première rencontre a eu lieu très bientôt.

Le 19 juin 1986, Deux F-16A, pilotés par le Sqn.Ldr. Hameed Qadri et Sqn.Ldr. Yousaf était en patrouille depuis près de 40 minutes, lorsque le GCI les dirgea pour intercepter deux contacts à l'intérieur de l'espace aérien pakistanais. Les cibles ont cependant fait demi-tour et Qadri a abandonné l'attaque pour être ensuite orienté vers de nouveaux contacts.

Cette fois-ci, l'engagement était rapide: Qadri a réussi à intercepter et se positionner derrière deux MiG-23ML soviétiques. Cependant, au moment de larguer son réservoir supplémentaire, celui de gauche resta accroché et, dans de telle conditions, ne fut pas en mesure de tirer un missile, réalisant la situation il donna ordre à son ailier d’attaquer mais il était déjà trop tard les deux MiG-23 firent demi-tour pour revenir en Afghanistan.

Ce fut la première rencontre entre les F-16 pakistanais et les MiG-23 russes.

Le matin du 29 avril 1987 quatre MiG-23MLD du 120th escadron, dirigés par le lieutenant colonel. Pochitalkin, participaient à une mission consistant à bombarder les routes utilisées par les résistants pour transporter des armements en provenance du Pakistan dans la région de Djaware, lorsque deux F-16A du 9e Escadron les ont interceptés.

Les MiG volaient à haute altitude, amorcèrent un piqué et larguèrent leurs bombes. Selon des sources pakistanaises, alors que les MiG-23 larguaient leurs bombes, les F-16 se sont approchés et l’un d’entre eux tira un sidewinder.

Le lieutenant-colonel Pochitalkin vit clairement qu’un appareil était en flamme mais après avoir confirmé que ce n’était pas son ailier il se demandait ce qui avait pu se passer.

C’était en fait le second F-16 qui était en flamme, son pilote le Flt.Lt. Shahid Sikander réussit à s’éjecter il sera récupéré par des résistants afghan.

Que s’est-il passé ?

D’après les Pakistanais, le second F-16 faisant office de leader suite à un problème technique fut surpris par la manœuvre des Russes, les prit en chasse dans leur virage et fut touché par le sidewinder de son leader (alors derrière lui)  qui avait perdu l’accrochage sur le MiG.

Selon les Russes, le second MiG engagea le F-16 en combat et réussit à l’abattre, impossible cependant de revendiquer la victoire puisqu’ils étaient au-dessus du Pakistan.

Une troisième version, le F-16 a été touché par l’une des bombes larguées par les MiG losque ceux-ci furent engagés par les F-16.

Toujours est-il qu’à ce jour aucune version n’a pu être confirmée, les Pakistanais reconnaissent avoir perdu un F-16 et aucun MiG-23 ne fut porté manquant ce jour-là.

Le  4 août 1988, une fromation de Su-25 bombardait un camp de réfugiés afghan près de Miranshah. Une demi-heure avant le coucher du soleil, ils furent détectés par des radars pakistanais et deux F-16A du 14e Escadron, pilotés par le Sqn.Ldr. Ather Bokhari (sur F-16A 85-725) et Sqn.Ldr. Taufeeq Raja, décolèrent sur alerte pour les intercepter.

En atteignant une position au-dessus de Hangu, les pilotes pakistanais ont été informés du retour des Sukhoi vers l'Afghanistan. Le Sqn.Ldr. Bokhari raconte :

 « j'ai recus un cap et le contrôleur a signalé la cible à 30 degrés à gauche, 15 NM. J'ai tourné à gauche et annoncé le contact. Le contrôleur GCI m'a donné l’autorisation de tir. J'ai verrouillé avec un missile IR sur l’un des Sukhoi à 7 NM volant peu plus haut, mais Il vira sur sa droite. J'ai alors engagé la PC verrouillé une deuxième fois à moins de 2,5 NM de la cible. J’ai tiré mon missile qui se dirigea vers l’avion ennemi et le toucha, j’ai viré et je suis descendu en larguant des flares pensant que j’aurai pu être engagé par un autre appareil. »

Les sources russes confirment la version pakistanaise.

Le 12 septembre 1988, deux F-16A du 14ème Escadron, pilotés par le Sqn.Ldr. Khalid Mahmood (sur F-16A 85-728) et Sqn.Ldr. Anwar Hussain décollent de Kamra AB pour une CAP sur la région de Nawagai. Vers 06h40, le GCI les guide pour intercepter deux contacts près de la frontière pakistanaise à haute altitude dans la direction de l’est.

Les deux F-16 se dirigent vers le point donné par le GCI mais les contacts virent vers le nord, volant parallèlement à la frontière.

En fait, il n'y avait pas que deux, mais un total de 12 MiG-23MLD, dont huit étaient chargés de bombes et ont reçu l'ordre d'attaquer des cibles dans la vallée de Kunar, tandis que quatre - divisés en deux paires (le lieutenant-colonel Sergey Bulin avec le major N. Golisienko et le major S. Petkov avec le premier lieutenant V. Danchenkov) – faisaient office d’escorte.

Les Pakistanais étaient toujours au niveau de 3 500 mètres, alors que leurs cibles volaient à plus de 10 000 mètres et la paire de cibles arrière volait beaucoup plus vite que les quatre premiers avions. En effet, le GCI soviétique a détecté des F-16 pakistanais et a conseillé à Petkov et à Danchenkov de se diriger vers eux afin de laisser au reste de la formation le temps de faire demi-tour vers l’Ouest.

Mais les Pakistanais furent plus rapides, se rapprochant d'une distance de 12 km, Mahmood essaya d’obtenir un verrouillage pour son sidewinder mais la formation soviétique se mit à larguer des chaffs.

Mahmood   persista dans sa manœuvre et réussit enfin à verrouiller son  missile sur l’un des MiG.

Sa cible était MiG-23MLD, piloté par le capitaine Sergey Privalov, le sidewinder explosa juste au-dessus de son appareil et l’endommagea, la formation soviétique se mit alors dans un virage serré afin d’essayer d’engager les F-16 avec leur R-24, mais Mahmood vira plus serré et se retrouva en position parfaite pour un autre tir, il tira un autre AIM-9 à une distance de trois kilomètres sur le MiG-23 MLD du Major Petkov,  c’est alors que la contrôle pakistanais l’avertit de la présence de deux MiG dans ses six heures, il rompit son attaque et pris le cap retour.

L’appareil du Capitaine Sergey Privalov put revenir à la base et fit un atterrissage de fortune, d’après les Russes l’autre MiG ne fut pas touché par le sidewinder.

Les Pakistanais eux revendiquent deux victoires pour cette journée.

Ce furent les seuls engagements qui se sont déroulés pendant cette guerre entre les deux forces aériennes.

Les schéma suivants proviennent du livre « Жаркое небо Афганистана » (Le ciel chaud de l'Afghanistan) de Wiktor Markowski.

 

190425070418390368.jpg19042507050254128.jpg

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

@Paul-Henry Merci, seulement trois accrochages avec les F-16 concernant l'aviation soviétique, je pensais 5...

il s'agit bien de la traduction de l'article suivant ? :

https://web.archive.org/web/20160304193541/http://www.acig.info/CMS/index.php?option=com_content&task=view&id=157&Itemid=47

Afghanistan, 1979-2001; Part 1

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@collectionneur  Oui c'est bien de cet article qu'il s'agit, en faisant la traduction de certains passages j'ai du zapper les rencontres ou il n'y avait pas vraiment "accrochage" au sens propre du terme, mais ce sont les seuls que j'ai trouvé intéressants à partager avec certains lecteurs qui ne sont pas nécessairement anglophile. Merci pour le retour.

Sans rapport avec le Pakistan, grace à Mr Victor Markovsky beaucoup de photos d'avions de combat "soviétiques" en action en Afghanistan sont disponibles dans ses ouvrages relatifs à cette guerre.

Un régiment de MiG-27 fut utilisé entre 1980 et 1988 en Afghanistan, il était basé à Shinand mais fut jugé trop "sophistiqué" pour ce type de conflit, son canon par contre fut l'objet de critiques (surchauffe et recul).

Les étoiles que l'on voit souvent sous le cockpit représentent le nombre de sorties en opérations, je pense (sans en être sur) qu'une étoile correspond à 10 sorties.

190429092853784411.jpg

190429092948847896.jpg190429093042527064.jpg

Edited by Paul-Henry
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, collectionneur a dit :

Merci pour ces photos, mon anglais étant médiocre, j'ai du confondre rencontre/accrochage/combat entre aviation soviétique et afghanes dans l'article. 

Heu, l'aviation soviétique et afghane s'affrontaient?

Link to comment
Share on other sites

Le 17/03/2019 à 23:35, collectionneur a dit :

En HS, des A-10 proposés au Pakistan :bloblaugh: A mettre dans l'article idoine du wiki, je pensais qu'il n'avait jamais été proposé à l'exportation a  cause des obus a uranium enrichi.

Excuse moi Collectionneur. Un petit correctif.

Il ne s'agit pas d'Uranium enrichi (pour faire des engins nucléaire), mais de l'Uranium appauvri (qui par leur densité et la vitesse perfore des blindages épais par fusion du métal.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Munition_à_uranium_appauvri

Cordialement.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Un documentaire britannique ( vu l'accent) très intéressant.

On observera que les journalistes, photographe sont habillé à l'afghane, nécessaire pour passer la frontière, mais je pense qu'il y avait aussi un certain mimétisme et comme une forme d'aura en se qui concerne le combat contre les soviétiques et les communistes afghan. 

Alors on voit ici des gens du commandant Massoud qui a avait une Aura au delà de l'Afghanistan comme un résistant combattant l'envahisseur russe . Certes il y a l'image, mais il restait un afghan avec sa culture, et sa vision de la guerre ou personne ne faisait dans la dentelle, Mais il était chez lui donc il faut être réaliste et pas voir ça avec notre regard d'occidental. Et lui n'avait aucune ambition extra Afghanistan comme peuvent l'avoir des pays faisant la promotion de l'islamisme. Il avait quand même prévenu de se qui arriverait en occident en se qui concerne al qaida... 

Enfin voilà mon avis sur le personnage. 

 

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Un sujet extrêmement intéressant, sur ce forum.

Citation

Interview d'un sniper soviétique en Afghanistan

L'autre jour, je suis tombé sur un article intéressant paru dans le magasine BACKPACKER. Cela a attiré mon attention pour un certain nombre de raisons. La première était tout simplement la photo d'un Navy Seal avec son sac sur le dos, tenant un M16. BAXKPACKER est une très bonne revue, une véritable source d'information. Donc voir un article, de plus assez positif sur nos troupes était une bonne surprise. L'article principal était dédié aux nouvelles tenues dessinées pour et testées par nos Forces Spéciales. D'après l'article, Il semblerait que très peu de temps après leur arrivée en Afghanistan,  des demandes aient été formulées pour des tenues plus légères, plus chaudes et séchant plus rapidement. Le froid,  l'altitude et l'utilisation intensive des tenues a été un révélateur immédiat des faiblesses de nos équipements.   

C'est la raison pour laquelle cet article a attiré mon regard.  Bien avant que nos troupes ne posent les pieds dans ce pays, on m'avait dit que nos équipements pour temps froids ne tiendraient pas la distance dans les montagnes afghanes. A l'époque je n'y avais pas prêté attention.  Après tout, notre équipement était relativement récent et de bonne qualité. Mais je n'avais jamais crapahuté sur les montagnes afghanes, alors qu'un de mes amis (que je nommerai ici Andrei, mais ce n'est pas son vrai nom) l'avait fait quelque temps plus tôt. En lisant la suite, vous apprendrez qu'Andrei a passé une bonne partie de sa jeunesse en Afghanistan. Mais quand il était là bas il portait les épaulettes de l'armée soviétique. Il était à l'époque membre des troupes d'élites, les Spetsnaz. Ses actions au combat lui ont d'ailleurs valu l'étoile rouge.

J'ai fait un certain nombre d'interview avec Andrei sur lui et ses amis des différentes forces spéciales lorsqu'ils étaient basés en Afghanistan. L'objet même était de glaner le maximum d'information qui pourrait être utiles à nos gars. Comment les soviétiques et les Moudjahidines opéraient, quelle était l'efficacité de leurs armes, qu'est ce qui marchait bien et ce qui ne fonctionnait pas. Etant donné que beaucoup de nos lecteurs sont en service actif, en réserve ou incorporés à la garde nationale, je pense qu'il est intéressant d'offrir ici une compilation des ces interviews.
--------------------------------------------------------------------------------------------

Donnez nous un résumé de votre expérience militaire, de votre période en Afghanistan, vos positions et grades :
Lorsque j'ai été enrôlé, j'ai demandé à être affecté à une unité de parachutistes, ce qui m'a été accordé. J'ai fait 3 sauts d'essai avant mon service militaire et lors de ma formation de base à l'école de parachutisme j'ai sauté 24 fois, incluant 2 sauts en chute libre et un saut de nuit. A cette période j'étais un passionné de Sambo et pour cette raison, j'ai été sélectionné et transféré dans une unité Spetsnaz. J'ai été volontaire pour servir dans la 40eme armée en Afghanistan et j'ai effectué ma première période de six mois en tant que sniper. Par la suite, j'ai demandé à être transféré et j'ai servi le reste de ma période en tant que tireur de précision dans un groupe d'assaut. J'ai passé 23 mois dans l'armée soviétique dont 16 mois en Afghanistan avec le grade de Private (engagé ?)

Avez-vous reçu un entrainement spécial avant votre affectation ?
Oui, plus particulièrement sur les embuscades, le minage/déminage, ainsi qu'une formation de sniper de pair avec une formation d'alpinisme/montage de 3 mois.

Pouvez-vous nous décrire votre emploi du temps en Afghanistan ?
Je suis arrivé en Afghanistan le 23 Octobre 1985. J'ai servi dans la partie Nord Est du pays, en particulier dans les provinces de Takhar, Baglan et Kunduz. J'ai été stationné la plus grande partie de mon temps dans la province de Takhar qui est actuellement la zone d'opération de l'alliance du nord. Mon unité a été affectée à la suppression de leurs lignes d'approvisionnement essentiellement constituée par des convois et caravanes. Nous recevions des informations sur le déplacement des convois et caravane et leur lieu de passage, nous permettant ainsi de monter des embuscades et d'attendre leur arrivée. C'était notre tâche principale. Une part moins importante de notre activité consistait à monter des opérations sur la base d'informations sur les déplacements des détachements rebelles qui pratiquaient le R&R (Research and Recon ?) dans des villages. Dans ces cas nous avions l'habitude de travailler ave les « Verts » (troupes régulières afghanes) ou un bataillon d'infanterie ou de parachutistes afin d'encercler le village et d'anéantir les forces hostiles. J'ai été évacué d'Afghanistan après avoir été blessé au combat lors d'une opération spéciale menée par mon unité le 17 février 1987.

Quelle était la taille des unités dans lesquelles vous évoluiez et quel était votre armement ?
Typiquement 22 personnes ou quelque chose d'approchant. Nous étions 5 officiers, 4 NCO et le reste de l'équipe était constituée de sergents et de soldats. Nous nous divisions en 3 groupes principaux. Pour les tirs de suppressions, nous étions équipés de 3 PKM, 2 SVD et 4 RPK74. Nous avions 1 AGS17 que nous prenions de temps en temps avec nous en fonction de la mission (à cause du poids). Si les convois visés étaient limités en cibles, ce n'était pas la peine de prendre ce type de matériel. Nous transportions 2 RPG7 avec suffisamment de munitions si le convoi était composé de véhicules. Chaque groupe avait 3 ou 4 RPG18 « Mouche ». Le fusil standard était le 5.45x39 AKS74. Deux de ces fusils étaient équipés avec un lance grenades GP25, l'unité en possédait donc 6 au total. De plus nous avions 2 7.62x39 AKMS avec silencieux PBS par groupes, Les munitions subsoniques 7.62x39 étaient difficile à obtenir, nous utilisions donc des munitions standards. Chaque homme emportant pas moins de 450 cartouches et la plupart choisissait de prendre 600 cartouches sur eux. Les snipers avaient environ 150 cartouches de 7.62x54R . Les chargeurs supplémentaires pour SVD étaient durs à obtenir. Nous en avions 5 en dotation de base. J'en portais 7 ainsi qu'un pistolet auto Stetchkin dans un holster glissé dans une poche extérieure de mon sac. Je transportais également 3 chargeurs de 20 cartouches pour le Stetchkin. Lorsque j'étais équipé d'une AK74S, je transportais 9 chargeurs de 30 cartouches. Seuls les 5 premiers faisaient partie de la dotation de base, les 4 autres provenant d'échanges ou pris à l'adversaire.

Qu'aviez-vous comme type de support ?
Mortiers et artillerie. Nous avions également un bataillon en réserve en contact radio permanent. Nous avions un FO ( ??) à disposition, et si nous avions besoin d'un tir de couverture, dans les deux minutes vous pouviez entendre les projectiles siffler au dessus de vos têtes. Il effectuait des corrections de tir et le feu des enfers pouvait se déchaîner. Nous avions aussi un support aérien dans les 15-20 minutes après notre appel. Nous allions rarement en mission sans s'être assuré qu'un soutien était disponible.

De quel type d'armes et d'équipements spéciaux votre unité disposait-elle (NVG ?)
Dans notre unité de 22 hommes, notre CO possédait une paire de NVG ainsi que son second. En fin de période, 1 de nos sniper était équipé d'une lunette de tir NVG pour son SVD, cela n'était pas le cas lors de mon service actif en tant que sniper.

Munitions guidées ou imagerie thermique?
Rires: non, nous n'avions rien de semblable.

Armes silencieuses ?
Chacun de nos trois groupes avait 2 AKMS avec silencieux PBS

J'aimerais que nous parlions des armes légères utilisées en Afghanistan. Pourquoi ne pas commencer avec les pistolets. Comment était considéré le 9x18 Makarov?
Eh bien, les officiers et quelques sergents étaient dotés de cette arme. La meilleure façon de décrire ce que nous pensions d'elle est de rapporter ce que les officiers en disaient : « C'est la meilleure arme disponible, fiable, bon fonctionnement, légère, confortable ; c'est véritablement la meilleure arme pour...le suicide, vous ne devez la charger que d'une seule balle « C'est ce qu'ils disaient (rires) mais c'est ce qui aurait pu être dit pour n'importe quelle arme de poing. Tous les officiers avaient des AK au combat. Mais les soldats considéraient qu'il était cool d'avoir un Makarov. La plupart des officiers ne le prenait même pas pour les combats ils considéraient le armes de poing comme inutiles.

Connaissez-vous un cas où un Makarov a été réellement utilisé en combat ?
Non pas que je me souvienne. En revanche, je me souviens en avoir ramassé sur des cadavres de Mujhadines, ils étaient de fabrication chinoise, j'en ai ramassé un certain nombre.

Avez-vous reçu un entrainement au tir avec le Makarov ?
Oui, On nous donnait 3 cartouches qu'on tirait sur cible à 25 mètres, On était noté. On nous donnait ensuite 5 cartouches supplémentaires et on était à nouveau noté. Cette dernière série était tirée à la manière des européens, buste de coté, une main sur la hanche.

Avez vous vu d'autres armes de poing utilises par les troupes soviétiques ?
Oui le Stetchkin, j'en avais d'ailleurs un et c'était vraiment cool. Cette arme m'avait été remise avec mon équipement de sniper, ce qui était une exception à l'époque. Je ne pense pas que les unités de VDV en étaient dotées. Mais j'avais de bon contact avec un Major qui était de ma ville de naissance et il était en charge de l'armurerie. Lorsque j'ai vu le Stetchkin, je me suis plaint à cet armurier de telle façon qu'il a fini par m'en allouer un à titre individuel pour me faire taire. Mais j'ai dû le rendre avec ma SVD.

Quelle était la dotation avec le Stetchkin ?
J'ai eu 3 chargeurs, un holster en cuir, un brêlage d'épaule pour porter le holster. Je ne l'ai jamais vraiment utilisé car il était dans une poche de mon sac avec les chargeurs. J'ai également eu une poche pour chargeur que je n'ai pas utilisé, ayant déjà beaucoup de choses à ma ceinture. Et une tige de nettoyage.

Quelle était votre opinion sur les performances du Stetchkin ?
Eh bien je dois dire que n'ai jamais eu à l'utiliser en condition de combat. Mais je peux vous dire avec une certitude absolue, parce que j'en ai la preuve, que cette arme renverse une cible d'entrainement à 200-250 mètres avec son socle. En full auto, cette engin était contrôlable grâce à son recul modéré et il était même possible, avec un peu de pratique, de tirer en coup par coup tout en étant en full auto. Je l'ai sorti quelque fois lorsque nous étions à l'intérieur de bâtiments ou pour inspecter des ruines bombardées. Lorsque je l'ai sorti de son étui je le tenais à la main sans l'étui-crosse monté, comme un pistolet normal

Comment les troupes soviétiques considéraient elles le Stetchkin ?
Tous y compris nos anges gardiens voulaient en avoir un. Ils étaient considérés comme hyper cool. Tout le monde voulait tirer avec, parmi les conscrits ils étaient considérés comme une arme exotique. Ils me "cassaient les pieds" pour pouvoir tirer avec.

Était-il difficile de ce procurer des munitions en 9x18 ?
Non, du tout, il y en avait plein, partout. En particulier des pleines boites remplies. Du fait que personne n'utilisait réellement ce calibre, il y en avait à foison.

Vous étiez sniper, votre SVD était-il neuf ou usé lorsque vous l'avez reçu ?
Il n'était pas flambant neuf, il était usé avec quelques traces mais en très bon état de fonctionnement.

Vous aviez toujours la même arme durant votre service ?
Oui, un numéro de série = votre arme

 

Edited by Kiriyama
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,643
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...