Recommended Posts

Il emporte quoi comme charge offensive le typhoon naval lancé sans catapulte?

C'est bancale comme solution.

Difficile de répondre à cette question vus que le typhoon marine n'existe pas....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-il possible que la cellule ne nécessite que peu de modifs pour permettre une navalisation ? Je n'ai rien lu dans cet article qui permette de penser que cela puisse être sérieusement envisageable sur le plan financier. Je prédis que les cochers de la RN vont se retrouver en F/A-18 dans 10 ans... Pourvu qu'ils aient des avions embarqués j'ai envie de leur souhaiter. Ceci-dit, les commentaires sur cette annonce du parti UKIP montrent comment certains brits sont mécontents des déboires du programme F-35.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore la photo du Typhoon navalisé grâce à un coup de pinceau "navy" sur la dérive et un collage de crosse d'appontage. Quand on pense à la complexité et la lourdeur du train "sauteur" du Rafale, à la monstruosité du train du F-18, on se demande si le Typhoon-M là aura une chance de ne pas s'affaisser sur sa roulette avant en appontant. Le Rafale M fait presque une tonne de plus que le C il doit y avoir une raison... Je n'envisage même pas qu'il y ait la place pour un train avant renforcé.

J'imagine aussi le train principale traverser l'aile delta en cas d'appontage un peu violent (définition de l'appontage, non?)

On a toujours dit que navaliser un chasseur terrestre était une mauvaise option. A fortiori quand il est configuré pour être optimal en haute vitesse (aile delta). Je ne vois pas pourquoi le Typhoon échapperait à la règle.

Ils feraient mieux de prendredu Rafale M pour la RN, et nous on pourrait prendre 50 Typhoon pour les missions de CAP compatibles OTAN. Avec les Belges ;-).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la longue série des erreurs ils sont plus à ça prés!!!  :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Loin de moi cette idée mais vu ce que ça coûte de dessiner un improbable train d'atterrissage renforcé, autant ne pas prendre complètement les gens pour des imbéciles.

On a suffisamment dit que la configuration delta était sous optimale pour un avion embarqué, que le renforcement de la structure et le train d'atterrissage constituaient des défis techniques, pris en compte dès la conception avec le Rafale...

Bref c'était pour dire que ça paraît difficile à croire qu'il sera facile de navaliser le typhoon. Et que de telles vues d'artiste, c'est de la propagande même pas sérieuse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le ski jump ça fait cheap!

Rien de vaut de bonnes catapultes pour envoyer du lourd ... en l'air.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh mais navaliser un Typhoon, ça doit pas être trop difficile hein!

Lui permettre de revenir de mission sur un seul moteur, et/ou avec une mer difficile et un pont qui tangue, et/ou avec des charges sous les ailes, et/ou avec une vitesse verticale trop importante, et/ou avec de mauvaises conditions de visibilité, c'est autre chose!!

On envisage de faire apponter des drones de combat automatiquement et par mer violente. Faire apponter un Typhoon comme une fleur avec l'angle et la vitesse qui va bien pour pas faire trop mal à la cellule, ça doit être possible.

Mais ce ne sera absolument pas dans des conditions de combat!

Reste à savoir ce qu'ils veulent: un porte-avions, ou un porte-avions capable de faire la guerre?

D'autant qu'avant d'en arriver là, il y a la solution la plus logique: le Super Hornet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais, enfin bien loin derrière, le Rafale hein! Faut pas déconner non plus ;)

peux tu expliquer stp?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les anglais signeront pour du F18 bien avant de seulement effleurer l'idée d'acheter des rafales.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le vrai plan B de la Royal Navy n'a jamais été le Rafale mais bien le Super Hornet. En réalité c'était le Plan C, le Plan B au F-35B étant le F-35C, qui désormais présente encore plus de problèmes de conception que le F-35B, pour dire le bordel!!

Après les choses peuvent bien entendu changer, on sait bien que ces décisions sont autant politique qu'opérationnelles et industrielles, et les gouvernements et les courants politiques ont le temps de changer de part et d'autre de la Manche et de l'Atlantique d'ici à ce qu'on en sache plus.

Quoi qu'il en soit, le Super Hornet a bien plus de chances de convenir à la Royal Navy que le Rafale.

En terme de performances opérationnelles, il n'a pas grand chose à envier au Rafale, tout en coutant moins cher, en étant plus aisément compatible avec leurs armements (ça c'est de l'ordre du détail), et en ayant une assise industrielle et opérationnelle à la fois plus large et plus pérenne que le Rafale M.

La Royal Navy a toujours été très atlantiste. Son choix du F-35B la confortait dans l'idée d'une synergie opérationnelle entre elle et les forces US. Dans ce cadre, le choix du Super Hornet est bien plus logique que le Rafale, surtout vu les relations fluctuantes entre les deux voisins européens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon pas la peine de tergiverser, les anglais auront du F-35 pour leur marine tôt ou tard, que ce soit du B ou du C.

Que le programme F-35 prenne du retard ce n'est pas contestable, mais il serait utopiste de croire à un abandon, même partiel de celui-ci.

Cet avion aura une part importante dans le ciel européen ces 40 prochaines années, tout comme le F-16 en son temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans une hypothétique annulation de la version F35C

Il est utopique de croire que l'Eurofighter sera navalisé et si un pays coopérant industriel veut le rendre, cela va lui coûter un programme très fort onéreux et sur une dizaine d'années ....alors qu'ils existent sur étagère 2 superbes avions de la chasse embarquée.

De plus, les 4 derniers avions d'armes des forces aériennes britanniques l'étaient sous coopérations internationales, binationales avec la France sur le Jaguar, tripartites avec les allemands et italiens sur le Tornado, un quatuor pour l'Eurofighter (Rome/Madrid/Londres/Berlin)...multinationales avec les USA/Canada/Turquie/Pays-Bas/Italie/Israël/Turquie...sur le Lightning II F35.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De plus, les 4 derniers avions d'armes des forces aériennes britanniques l'étaient sous coopérations internationales, binationales avec la France sur le Jaguar, tripartites avec les allemands et italiens sur le Tornado, un quatuor pour l'Eurofighter (Rome/Madrid/Londres/Berlin)...multinationales avec les USA/Canada/Turquie/Pays-Bas/Italie/Israël/Turquie...sur le Lightning II F35.

Ah ...

La Turquie est doublement impliquée dans le F35  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pour flatter leur égo  =D

Ils se débrouillent pas déjà très bien tous seuls pour ça?  :lol:

Plus sérieusement, la stratégie industrielle anglaise en matière d'aéronautique est entièrement basée sur la coopération internationale. ç'en est presque flippant à bien regarder de près! C'est vraiment radicalement différent de ce qu'on a l'habitude de faire en France: même si on commence à s'y mettre au niveau européen, on en est encore culturellement très loin!

Les Anglais cherchent bien entendu le leadership sur certains programmes, mais de manière générale ils préfèrent un partenariat moins ambitieux, mais aussi financièrement moins risqué, si ça leur permet de mettre un pied dans les grands programmes aéronautiques Européens et Américains. Tout ça, c'est un grand légo géant. Et ils préfèrent avoir des pièces dans chaque boîte plutôt que d'avoir toutes les pièces de seulement quelques boîtes.

Et au final, c'est payant. De sous-traitants, ils deviennent maîtres d'oeuvres, que ce soit en Europe ou aux USA ou BAe est très très mais alors très bien positionné, y compris dans l'aéronautique de défense.

Vous avez dit mondialisation?

A ce titre là, s'ils achètent du Super Hornet, ils auront nettement plus d'avantages financiers et industriels qu'à prendre du Rafale.

Ils bossent déjà avec Boeing, et Boeing n'attends réellement que ça pour leur faire une proposition alléchante.

D'ailleurs, connaissant les Anglais, le jour où ils annonceront qu'ils ne prennent pas de F-35 (si on en arrive là), ils annonceront en même temps leur choix pour le Super Hornet, avec un contrat quasiment plié et signé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs, connaissant les Anglais, le jour où ils annonceront qu'ils ne prennent pas de F-35 (si on en arrive là), ils annonceront en même temps leur choix pour le Super Hornet, avec un contrat quasiment plié et signé.

>>> et en mme temps, le mme jour, ils annonceront un partenariat nucleaire avec la France, histoire de garder leur perfidie intacte...

Moi je vote F 35, au nom de la 'special relationship' dont seuls les anglois croient encore...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quoi qu'il en soit, le Super Hornet a bien plus de chances de convenir à la Royal Navy que le Rafale.

+1

En terme de performances opérationnelles, il n'a pas grand chose à envier au Rafale, tout en coutant moins cher, en étant plus aisément compatible avec leurs armements (ça c'est de l'ordre du détail), et en ayant une assise industrielle et opérationnelle à la fois plus large et plus pérenne que le Rafale M.

A nuancer:

1. Le rafale M offre des performances comparables sur la question de l'emport et de l'autonomie, mais dans in volume plus faible.

2. En matière de performances dynamique, le SH est clairement en dessous du Rafale (rapport poids/poussée, manœuvrabilité ...). Les australiens sont particulièrement déçus sur ce point et c'est une des raisons pour lesquels les indiens l'ont éliminé du MRCA.

3. Par contre, le SH est moins cher et américain, donc au final plus attractif pour les anglois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

1. Le rafale M offre des performances comparables sur la question de l'emport et de l'autonomie, mais dans in volume plus faible.

2. En matière de performances dynamique, le SH est clairement en dessous du Rafale (rapport poids/poussée, manœuvrabilité ...). Les australiens sont particulièrement déçus sur ce point et c'est une des raisons pour lesquels les indiens l'ont éliminé du MRCA.

Il est inimaginable que les Brits choisissent du Rafale M plutôt que du Super Hornet. Si encore ils avaient opté pour de petits porte-avions (le SH peut-il / pourrait-il apponter/être catapulté du CdG?)

On entre dans le micro-détail quand on commence à comparer les perf aérodynamiques du SH et du Rafale. C'est un débat, j'en suis convaincu, qui n'intéresse que sur ce forum. Ce sont deux avions aux perf comparables, et du point de vue du client il y a bien des choses qui jouent ensuite, et bien plus intensément.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,463
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Caolila
    Newest Member
    Caolila
    Joined
  • Forum Statistics

    20,800
    Total Topics
    1,283,182
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries