Recommended Posts

Personnellement, 3000 HDV par an ramené à 1500 ça me parait très élevé si c'est pour chaque Eurofighter. Apparemment, il s'agit plutot du temps de vol global de toute la flotte ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca serait plus que très élevé. Malheureusement je ne parle pas allemand pour vérifier sur Spiegel online. A propos, qui construit le rear fuselage?

Edited by prof.566

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez un petit bashing

Oui c'est bien de ça qu'on parle depuis quelques messages.

 

Je n'ai pas écrit les nombres hier soir parce que je ne sais pas ce qu'ils représentent. Pour moi ces avions devaient faire 6000h au moins. Pourquoi parle-t-on de 3000 ? Y a-t-il une grande visite prévue à mi-vie ? Faut-il la faire plus tôt que prévu ?

 

Ça en rajoute au mystère.

 

Par ailleurs on peut traiter le sujet sans que ce soit du bashing.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Flight operations not affected by FH reduction

icon_post_target.gifby Starfighter__F-104G » 30 Sep 2014 22:48

Euro Fighter: Flight operations of Air Force currently not affected by industrial flight hours reduction
Berlin, 30.09.2014. 


The industry has established a manufacturing defect in a large number of holes on the rear fuselage of the aircraft Euro Fighter in the context of quality control. The reasons for this are inadequate Entgratungen by the manufacturer BAE Systems. 


Since the impact of these problems on the life of the cell can not predict, the halving of flight hours released by the industry was introduced as an additional safety factor. It was subsequently halved by the industry as an immediate measure, the previously shared lifetime value of 3,000 flight hours to 1,500 flight hours. 

The manufacturing defect described has, according to industry no impact on the current flight safety and operational capability of the weapon system Euro Fighter. The training and use of flight operations is ensured. 

To avoid disadvantages and to protect entitlements by the Ministry of Defense as a result of this under-performance was suspended pending resolution of the commercial aspects of the acceptance of further aircraft.

Starfighter__F-104G Always Here   Posts: 18 Joined: 03 Jun 2014 16:52

  •  

@Tmor désolé, j'avais pas suivi...

Edited by prof.566

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense que l'on parle des heures de vol annuelles de la flotte c'est écrit

 

Berlin has decided to cut the time its Eurofighters spend in the air each year in half, from 3,000 hours to 1,500 hours.

 

 même si 3000 çà représenterait l'enveloppe de vol de 15 appareils il y a des problèmes d'approximation ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si ça se trouve, le Rafale a aussi des soucis du genre et on en parle pas. 

Non. C'est ici que l'introduction raisonnée de nouvelles technologies, l'expérience et le savoir-faire payent.

A priori j'aurais dit qu'il n'y aurait eu aucune raison pour que l'association de plusieurs grands constructeurs fabriquent une machine avec des défauts.

Les mêmes ont pourtant déjà eu des soucis avec le tronçon arrière de fuselage des ... Tornado.

Personnellement, 3000 HDV par an ramené à 1500 ça me parait très élevé si c'est pour chaque Eurofighter. Apparemment, il s'agit plutot du temps de vol global de toute la flotte ?

Pour moi c'est la durée de vie totale (exprimée en heure de vol) de cette partie du fuselage de chaque avion, ce qui sous-entend qu'elle devait déjà être remplacée à mi-vie (comme le Tornado, si ma mémoire est bonne)

A propos, qui construit le rear fuselage?

Il me semble que c'est Alenia

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est bien de ça qu'on parle depuis quelques messages.

 

Je n'ai pas écrit les nombres hier soir parce que je ne sais pas ce qu'ils représentent. Pour moi ces avions devaient faire 6000h au moins. Pourquoi parle-t-on de 3000 ? Y a-t-il une grande visite prévue à mi-vie ? Faut-il la faire plus tôt que prévu ?

 

Ça en rajoute au mystère.

 

Par ailleurs on peut traiter le sujet sans que ce soit du bashing.

 

Je pense que si, en Allemagne, il n'y a que 8 Typhoon qui volent, ça doit être dur de faire les 3000 heures. Par contre 1500 ça devient cohérent!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par ailleurs on peut traiter le sujet sans que ce soit du bashing.

Tout à fait, mais quand même... On peut bien faire remarquer que les F-15 ou F-16 ont connu ou connaissent ce genre de problèmes, mais le vieillissement des cellules n'a absolument rien à voir.

Je ne sais pas, à ce stade, s'il s'agit de défauts de conception (résistance des matériaux) ou de fabrication (usinage). Je privilégie néanmoins la première option au motif que la seconde est moins crédible du fait des multiples contrôles qualité. En conséquence de quoi c'est le moment de passer à la caisse pour payer les approximations ou le manque de maitrise du passé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.spiegel.de/politik/deutschland/bundeswehr-neue-maengel-am-eurofighter-a-994658.html

 

vu la nature du problème, j'ai la sensation que c'est plus profond, une usure prématurée de la structure, déjà que la maintenance leur a coûté très cher.

 

traduction auto

Les mauvaises nouvelles pour le ministre von der Leyen sans fin: Selon les informations obtenues par SPIEGEL ONLINE avertit maintenant le fabricant de la "Euro Fighter," que les défauts de construction de la coque ont été découverts. Les machines doivent donc voler moins.

 

Berlin - Le matériau de la Bundeswehr , un nouveau défaut a été détecté. Cette fois, il va à SPIEGEL ONLINE sur l'avion de chasse "Euro Fighter," à partir de laquelle la Bundeswehr dispose de 109 copies. Le fabricant a la force a récemment averti que "les défauts de fabrication sur un grand nombre de trous" ont été découverts sur le fuselage arrière de l'avion. Par conséquent, la livraison de nouveaux avions de "Défense Airbus et Espace" a été retardé.

 

 

Le ministère de la Défense enseigner les présidents de la commission des budgets sur le nouveau défaut. Bien qu'il y ait la sécurité des vols de l'allemand "Euro Fighter," jusqu'à présent, il n'y a pas de danger, que la lettre du Secrétaire Ralf Brauksiepe, l'impact de l'erreur de production sur la durée de vie des jets sont mais «pas encore clair». Selon la lettre, l'utilisation de l'opération allemande "Euro Fighter", "devrait continuer à fournir».

 

Le problème de trous qui peuvent conduire dans le pire des cas pour le remplacement des composants et la perte de stabilité de la coque, selon la lettre à la fois déjà livré ainsi que les propriétés de la production concerne Jets. Par mesure de précaution, la Chambre a décidé par le ministre Ursula von der Leyen, de suspendre la réduction supplémentaire des modèles "Euro Fighter" d'abord, Brauksiepe rapporté.

 

Mécanique des forces britanniques a été d'abord remarqué l'erreur. Par conséquent, de ne plus laisser la machine à long voler si la Royal Air Force a décidé. L'US Air Force va maintenant rejoindre les Britanniques et les instructions du fabricant et de limiter la durée de vie de la "Euro Fighter" à un maximum de 1500 heures de vol. Les implications pratiques sont initialement gérable: Les 42 actuellement des Jets opérationnelles complètes ou limitées ont une grande portée que le nombre maximum d'heures de vol. La vie d'un coupées en deux combattants en euros doit être rapidement suscité des appels à l'armée selon dommages-intérêts contre le groupe Airbus.

 

Le nouveau défaut correspond toujours à l'image de l'équipement de localisation désolée de la Bundeswehr. Der Spiegel a rapporté ce week-end que même pas suffisamment d'équipement pour la situation d'urgence de l'OTAN position par une telle attaque sur un allié. Aussi ministre Ursula von der Leyen reçoit maintenant de plus en plus Erklärungsnot. "Maintenant, il est clair que non seulement l'ancien équipement de la Bundeswehr prépare la colère, mais aussi les nouvelles technologies conique comme le« Euro Fighter, "a déclaré l'expert du budget vert Tobias Lindner SPIEGEL ONLINE.

 

Von der Leyen est soumis à des pressions

 

Mercredi dernier, a présenté un rapport sur ​​l'état des forces armées de la Commission de défense inspecteur général Volker Wieker. L'idée de lasoi-disant rapport lumière trafic est venu à la faillite de la Bundeswehr.Bien que derrière les systèmes d'armes individuelles souvent un feu vert a suggéré l'engagement, les chiffres parlent une autre langue: La Bundeswehr semble beaucoup moins que des raisons opérationnelles.

 

Von der Leyen passe à travers la liste des carences ses troupes à venir sous une pression croissante. Bien que la plupart des erreurs sur la base de la mauvaise gestion et de mauvaises décisions dans le passé.Néanmoins, la politique de la CDU doit se demander pourquoi ils, qui a pris il ya une bonne dizaine mois, avec la promesse de transparence, les problèmes ne divulguant pas auparavant. Aussi si elles ont correctement traité le sujet, est très douteux.

 

Au lieu de cela, le ministre annonce toujours de nouvelles mesures qui, même si à première écoute tentant: Pour résoudre l'état d'urgence dans la flotte de transport de l'armée de l'air, sera loué les aéronefs. Ce qui semble être une nouvelle idée de la ministre des sons, mais pratiqué pendant des années. Pour la mission en Afghanistan, par exemple des jets Antonov sont toujours loués pour transporter l'équipement lourd.

 

Ce sont ces mots vides, souvent exprimées dans la presse populaire, qui apportent von der Leyen critique des politiciens professionnels. Même dans les rangs de la coalition elle a été attaquée. Le point fort courant de la critique: Le lundi von der Leyen du SPD comme «photo-ministre"diffamé parce qu'ils sont trop similaire organisée au rendez-vous et voyages à l'étranger comme avant sans doute que Karl-Theodor zu Guttenberg .

 

Le ministre, mais n'est pas dupe pour autant. Le jour où les nouvelles marges dans le "Euro Fighter" étaient connus, leur service de relations publiques a annoncé immédiatement à la prochaine séance de photo spectaculaire: Jeudi prochain, ils vont visiter les casernes de la Bundeswehr dans le château de mouton. Il s'entraînent actuellement autour de 30 peshmergas du Kurdistan à armes allemandes de la guerre contre l '"Etat islamique" (IS).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait, mais quand même... On peut bien faire remarquer que les F-15 ou F-16 ont connu ou connaissent ce genre de problèmes, mais le vieillissement des cellules n'a absolument rien à voir.

Je ne sais pas, à ce stade, s'il s'agit de défauts de conception (résistance des matériaux) ou de fabrication (usinage). Je privilégie néanmoins la première option au motif que la seconde est moins crédible du fait des multiples contrôles qualité. En conséquence de quoi c'est le moment de passer à la caisse pour payer les approximations ou le manque de maitrise du passé.

 

C'est un peu lié aux deux en fait...

J'ai compilé les informations fiables à l'aide de plusieurs personnes, et voici ce que j'en sort. C'est court, mais le plus factuel possible:

 

Défaut majeur de fabrication détecté sur l’Eurofighter.
 
 
 
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh, c'est quoi, l'ebavurage? (je sais, je suis un beotien, pardon)

Edit: apres avoir trouvé une definition de ce terme, je ne comprend pas pourquoi un ebavurage insuffisant provoquerai une fragilité, dans la mesure ou l'ebavurage consiste(rai, si j'ai bien compris) en l'action de retirer du metal "en trop"...en retirer trop pourai fragiliser une piece, mais pas assez?? je ne vois pas.

 

Merci de m'eclairer, si qqun à le temps de le faire.

Edited by Ben

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme il s'agit d'un problème au niveau des fixations, il se pourrait que le problème soit le suivant:

 

En ébavurant pas assez, il se peut que le contact entre deux pièces ne soit pas suffisamment bon.

Soit parce que les bavures font que la surface de contact n'est plus suffisante (rugosité trop importante), ce qui induit au niveau des contacts une pression supérieure à celle prévue dans le dimensionnement.

Soit parce que les bavures créent des frictions entre les deux pièces, quand celle-ci bouge légèrement l'une par rapport à l'autre, à cause des vibrations (ça peut être des déplacements de quelques microns seulement hein). Ce qui à la longue peut fragiliser la fixation. Problème amplifié dans le cas des pièces mobiles (gouvernes sur la dérive par exemple).

 

3ème hypothèse, moins probable, c'est qu'en ébavurant pas assez, on a rajouté de la masse sur la dérive. Et qu'avec les efforts dynamiques crées par les périodes de vol de l'appareil, l'usure au niveau des fixations soit plus importante que prévue à la base.

 

Le principal soucis étant à mon avis, que, dans l'aéronautique en général, on prend des facteurs de sécurité extrêmement faibles (1.05 peut-être ? voir moins, là où dans d'autres domaine on doit être à 1.3-1.5 voir plus...), grâce à une très grande connaissance des matériaux utilisés (et du processus d'usinage) et des contrôles importants durant toute la durée de vie de l'engin. De fait, un défaut de conception, même s'il est en soit relativement minime, peut créer de gros problèmes car on a très peu de marge de dépassement...

 

 

Après, même si j'ai une formation d'ingénieur mécanicien, l'usinage et l'assemblage des pièces n'est de loin pas mon domaine de prédilection, donc ça vaut ce que ça vaut...

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l'ébavurage n'est pas nickel ça peut provoquer des frottements et donc usure prématurée.

 

En tout cas c'est dans la presse "mainstream" maintenant (La Tribune).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh, c'est quoi, l'ebavurage? (je sais, je suis un beotien, pardon)

Edit: apres avoir trouvé une definition de ce terme, je ne comprend pas pourquoi un ebavurage insuffisant provoquerai une fragilité, dans la mesure ou l'ebavurage consiste(rai, si j'ai bien compris) en l'action de retirer du metal "en trop"...en retirer trop pourai fragiliser une piece, mais pas assez?? je ne vois pas.

 

Merci de m'eclairer, si qqun à le temps de le faire.

 

Ce que j'imaginerais possible (?) comme risque par rapport à un ébavurage inadéquat entre la fixation de deux parties structurelles d'une cellule :

 

- la cellule, pour assurer son intégrité et sa résistance face aux contraintes variées liées à son état et à son utilisation, se doit d'avoir un parfait équilibre entre souplesse et rigidité, suivant les matériaux utilisés et la conception générale de l'appareil en fonction

- le volume et le positionnement des bavures aux jonctions des différents éléments de structure peut, en gros, influer justement sur le rapport souplesse/rigidité de celle-ci

- le manque de bavure peut générer trop de souplesse aux contraintes structurelles au niveaux des jonctions des éléments qui la compose, occasionnant une fragilité de l'intégrité de celle-ci et des autres éléments qui y sont reliés

- de même trop de bavures ou mal positionnées, peuvent occasionner un manque de souplesse à une jonction d'éléments de la structure, pouvant lui-même occasionner des fissures à cet endroit de jonction (ou à un point déporté plus faible aux contraintes) du fait des contraintes structurelles usuelles mal amorties, et du coup le résultat étant le même, à savoir une fragilisation de la structure de la cellule aux efforts.

 

Voilà ce que je pense des problèmes d'ébavurage pouvant être en cause, et avec mes mots à moi hein !

!

 

Pas taper  :P  ...

Edited by jojo (lo savoyârd)
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La tolérance de fabrication d'une pièce est calculée dès la conception pour tenir compte des jeux de fonctionnement, de la dilatation, de la friction, etc.. DAns l'aviation, il n'est pas rare que cette tolérance soit de l'ordre du micron, c'est à dire du millième de millimètre.
Un ébavurage consiste  à retirer de la matière en excès après usinage ou moulage et celui-ci est également prévu et dimensionné dès la phase d'étude de fabrication.

Compte tenu du temps qu'il a fallu pour se rendre compte du problème, je pencherai pour un vieillissement prématuré dû à un manque de jeu de fonctionnement. Quelques microns en trop peuvent se transformer en forces gigantesques en terme de contraintes entre deux pièces

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis extrêmement surpris par la durée de vie annoncée de la cellule 3000 h et du fait que les essais de fatigue n'auraient pas encore été menés à leur terme ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un peu lié aux deux en fait...

J'ai compilé les informations fiables à l'aide de plusieurs personnes, et voici ce que j'en sort. C'est court, mais le plus factuel possible:

Merci.

Parmis toutes les conséquences déjà évoquées suite à ce défaut d'ébavurage, j'en vois une autre : l'apparition de criques de fatigue là où les bavures perturbent anormalement la reprise des efforts.

Si c'est avéré, la question est maintenant de savoir comment ces criques évoluent (ou pas) afin d'adapter la durée de vie des éléments concernés en conséquence.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le cas d'un manque d'ebavurage, la jonction de 2 pièces créé de l'hyperstatisme. Les contraintes sont supérieures à la mobilité prévues au départ. Ce qui entraine au final la casse à proximité de la jonction. Des criques ont donc été repérées lors d'une visite, c'est indéniable. Grosse malheur pour la flotte de Typhon. Ma qué, va falloir mettre du scotch!

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment on a de grands spécialistes, alors je pose mes questions.

 

En imaginant qu'on ébavure trop, et qu'il y a de l'espace, y'a du jeu, des points d'appuis trop importants sur les pièces en contacts, et donc fissures.

En imaginant qu'on ébavure pas assez, on rentre en force, y'a plus de jeu, quelle est la conséquence ?

 

Dans un cas comme dans l'autre, que peu envisager le constructeur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hyper ou à l'inverse hypostatisme au final même chose. C'est la casse pur et simple. Pour l'hyperstatisme, trop de contraintes, trop de forces opposent les 2 pièces, la conséquence c'est en premier lieu des micro fissures (criques) puis cassure nette lors d'une montée des forces. Dans le cas de l'hypostatisme, on a trop de jeu entrainant des frottements et donc de l'usure, une perte de rigidité de l'ensemble et au final une cassure "molle". Un peu comme si on cassait une baguette de pain frais.

Que peut envisager le constructeur? That is the question?

Imaginer la solution la moins couteuse.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/probleme-de-composant-sur-l-eurofighter-autriche-1002990.php

 

Pour l'Autriche , qui semble aussi concernée par le problème , c'est 2/3 de la vie du composant  qui "disparaît" ...

L'erreur aurait été découverte en août et est en cours de résolution .  Cela fait 3 pays concernés pour le moment . Les autres membres ont ils déclaré quelque chose ?

Edited by saligor

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,486
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,299,985
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries