Recommended Posts

il y a 53 minutes, rendbo a dit :

 je suis ok pour que mes impôts permettent d'en offrir un 10ème gratuit !

T'inquiète ... c'est noté et transmis à qui de droit.

:biggrin:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, rendbo a dit :

je suis ok pour que mes impôts permettent d'en offrir un 10ème gratuit !

il y a 2 minutes, FATac a dit :

T'inquiète ... c'est noté et transmis à qui de droit.

Ah ! Tu sais donc qui profitera de la rétrocommission cette fois-ci ? :laugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

purée, ça aide qd meme d'avoir l'europe derrière toi quand il s'agit de refourguer du matos de %%%% à des pays pas trop regardants (je mets l'autriche dans le tas)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas  l'Autriche qui cherche à s'en débarrasser ... mais l'Indonésie qui cherche à sortir d'une impasse 

 http://www.opex360.com/2020/09/07/lautriche-est-daccord-pour-negocier-la-vente-de-ses-eurofighter-a-lindonesie/

"en juillet, M. Prabowo a surpris tout le monde en adressant un courrier à Klaudia Tanner, son homologue autrichienne, pour lui demander d’ouvrir des négociations en vue d’acquérir les 15 avions Eurofighter Typhoon [tranche 1] dont Vienne a l’intention de se débarrasser   ... « Pour atteindre mon objectif de modernisation de la force aérienne de l’air indonésienne, je voudrais donc proposer d’entrer en négociation officielle avec vous […] pour l’achat des 15 Eurofighter. […] Comme j’ai toujours été impressionné par les technologies et le savoir-faire européens, je vous demanderais de bien vouloir soutenir [cette] proposition, qui, espérons-le, entraînera un bénéfice mutuel pour nos deux pays », avait écrit le ministre indonésien.

Seulement, l’affaire s’annonce compliquée. Pour que la vente puisse se faire, il faudrait que l’Autriche ait l’accord du consortium Eurofighter et des quatre pays qui y sont représentés [Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Espagne]. 

Les États-Unis auraient également leur mot à dire, en raison de la présence de composants américains dans les avions autrichiens.

Une autre solution serait qu’Airbus rachète les 15 appareils afin de les moderniser et de les revendre ensuite à l’Indonésie. A priori, ce scénario semble le plus probable. "

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bechar06 a dit :

Une autre solution serait

qu'il prenne du Rafale qui est ITAR free et c'est marre...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Typhoon’s Radar Two breaks cover

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

le Radar 2 du Typhoon dévoilé
 

Le 3 septembre 2020, le ministre britannique de la défense Jeremy Quin a annoncé la signature d'un contrat de 317 millions de livres sterling portant sur l'intégration d'un nouveau radar à balayage électronique actif (AESA ou E-Scan) sur le Typhoon, afin de répondre aux besoins de la RAF.

Un contrat de test et d'évaluation pour le "Radar Two", jusqu'alors peu connu, était largement attendu, afin de permettre l'achèvement du développement de ce radar. Au cours des derniers mois, plusieurs rapports ont fait état d'une version d'essai du radar dans le laboratoire sur le toit du Leonardo à Crewe Toll à Edimbourg, et même du fait que le "Radar Two" faisait partie de l'offre Eurofighter pour répondre aux besoins des chasseurs HX finlandais, et qu'il avait été présenté au personnel finlandais. Il était également prévu qu'un contrat de développement inclurait la production de cinq radars pour les essais en vol.

Bien qu'attendu, l'annonce de ce contrat représente un coup de pouce extrêmement bienvenu pour l'industrie et la Royal Air Force. Il est le fruit de dix années d'investissement du ministère de la défense dans les programmes de radar/ GE du Royaume-Uni et, bien qu'il ne constitue pas l'étape finale de l'équipement des Typhoons de la RAF avec un nouveau radar, il s'agit d'une étape cruciale du plan de capacité aérienne à long terme.

Le Royaume-Uni a longtemps résisté aux pressions exercées pour l'adoption de ce que l'on espérait être un programme AESA à quatre pays, en insistant sur le fait que la RAF avait besoin d'un radar plus avancé, qui intégrerait des capacités étendues d'attaque électronique (EA) et de guerre électronique (EW).

Cela a conduit à une divergence dans le développement du radar AESA pour l'Eurofighter. Le développement du radar de base Captor-E AESA a vu BAE Systems et Leonardo travailler aux côtés des partenaires du consortium Eurofighter en Allemagne, en Espagne et en Italie dans le cadre d'un programme de développement quadripartite, Leonardo dirigeant le consortium EuroRADAR quadripartite (Leonardo au Royaume-Uni et en Italie, Hensoldt en Allemagne et Indra en Espagne) pour développer le radar de base E-scan, et agissant également comme autorité de conception, dirigeant la conception du système radar. BAE Systems était responsable de la conception de l'équipement, intégrant le radar dans l'avion.

Le Captor-E qui en a résulté était une version à changement minimum du radar M-Scan Captor, combinant l'arrière du Captor existant avec une nouvelle antenne AESA, montée sur un repositionneur à double plateau oscillant. La première variante de production de ce nouveau radar AESA était connue sous le nom de Radar One Plus ou ECRS Mk 0, et a été développée principalement pour répondre aux exigences du Koweït et du Qatar.

Une autre version du Captor-E est en cours de développement pour répondre aux besoins de l'Allemagne et de l'Espagne. L'Allemagne a l'obligation de moderniser les radars AESA sur 110 de ses Eurofighters des tranches 2 et 3, et d'équiper les 38 nouveaux appareils acquis pour remplacer les appareils de la tranche 1 dans le cadre du projet Quadriga. L'Espagne prévoit de moderniser 19 de ses Eurofighters.

Hensoldt a obtenu un contrat de 1,5 milliard d'euros d'Airbus Defence and Space pour développer et produire un nouveau radar ECRS Mk 1 AESA pour les flottes allemande et espagnole d'Eurofighters. L'ECRS Mk 1 est un développement de la norme koweïtienne/qatarienne Mk 0, et sera produit en équipant les radars Mk 0 d'un nouveau récepteur numérique multicanaux et de nouveaux modules émetteurs/récepteurs développés par Hensoldt.

Hensoldt sera l'autorité responsable de la conception du nouveau radar Mk 1, s'appuyant sur les années de partenariat entre Hensoldt et Leonardo pour la production de l'actuel radar Typhoon, tandis qu'Airbus sera responsable de la conception des équipements de la nouvelle variante. Leonardo apportera un niveau de soutien important pour permettre à Hensoldt d'assumer l'autorité de conception, et continuera également à fournir le processeur pour le radar allemand.

Bien que des entreprises britanniques aient pris la tête du projet Captor-E, le radar Mk 0 de base n'a jamais été utilisé par la RAF, dont le cœur de métier a toujours été le produit "Radar Two", plus performant.

Le nouveau radar britannique, connu sous le nom d'ECRS Mk 2, est conçu pour garantir que Typhoon sera capable d'opérer dans les environnements les plus difficiles, seul et de manière autonome. Le nouveau radar permet aux clients potentiels à l'exportation d'exploiter une flotte de Typhoon à plate-forme unique, même dans les environnements les plus difficiles et les plus contestés.

L'ancien directeur de campagne de BAE Systems pour la Finlande, le commandant d'escadre Anthony "Foxy" Gregory, a expliqué que l'ECRS Mk 2 "rend plus convaincant le cas de l'Eurofighter en Finlande".

Selon Gregory, la Finlande a "une posture essentiellement défensive contre les adversaires, et cherche à protéger une longue frontière terrestre", ce qui fait de la compétition HX "un besoin essentiellement de type défense aérienne haut de gamme, bien qu'opérant dans un environnement à forte menace, du point de vue de certains des systèmes de menace adverses qui pourraient être déployés". Selon lui, le Typhoon offre des avantages par rapport au F-35 en termes de vitesse, de portée et d'envergure, avec une plus grande autonomie et souveraineté en matière de données de mission, et jouit d'une capacité similaire à opérer et à survivre dans un environnement contesté.

Pour le Royaume-Uni, le nouveau radar promet également de faire de Typhoon le partenaire idéal d'une force de quatrième/cinquième génération et sans pilote pour les décennies à venir.

On croyait autrefois que les principales forces aériennes passeraient à une structure de forces entièrement furtives, toutes de cinquième génération, mais la vulnérabilité croissante de la furtivité aux systèmes de contre-furtivité nouveaux et en développement, associée au coût élevé, a conduit à mettre de plus en plus l'accent sur l'exploitation conjointe des chasseurs de quatrième et cinquième générations de manière plus complémentaire et synergique. C'est ce qui explique la résurgence du Block III Super Hornet et du Growler, ainsi que le développement du F-15EX avancé de Boeing.

L'ECRS Mk 2 promet de permettre au Typhoon de renforcer la force F-35 de la RAF - non seulement en apportant des armes supplémentaires au combat, mais aussi en apportant ses propres capacités avancées qui améliorent la survivabilité et l'efficacité du F-35. Un Typhoon équipé de l'ECRS Mk 2 sera une plate-forme très résistante, donc même si l'ennemi sait que l'avion est "dans la zone", il pourra opérer comme ce qu'un initié du programme a décrit comme une "équipe de brutes", son pilote n'ayant pas à se soucier de sa signature, capable de transporter un grand nombre d'armes et de "faire pleuvoir les attaques électroniques et la réserve mondiale de SPEAR Capability III ou de SDB ou toute autre arme que vous voulez utiliser, tandis que l'avion de la cinquième génération agit comme un assassin silencieux, se glissant par derrière pour y glisser le couteau ! ”

"Ce sera un atout que les gens vont vouloir avoir là-bas. Tout comme ils veulent des Growlers maintenant, ils vont vouloir Typhoon avec l'ECRS Mk 2 en raison des choses qu'il va pouvoir faire dans l'environnement vraiment difficile et contesté, et en raison de la façon dont il complète et améliore la capacité des plateformes de cinquième génération et des plateformes sans pilote. La combinaison de forces, le mélange, la combinaison de Typhoon avec l'ECRS Mk 2 et le F-35, est plus grande que la somme des parties. La division GE de Leonardo à Luton est littéralement au sommet du marché de la GE, donc nous avons quelque chose qui ajoute réellement de la valeur aux capacités, même si vous opérez dans le cadre d'une coalition avec les États-Unis".

Suite à l'annonce du contrat, des informations plus détaillées sur le nouveau radar sont apparues. L'ECRS Mk 2 a été développé par Leonardo et sera intégré par BAE Systems, le principal contractant britannique pour le Typhoon.

Bien que désigné sous le nom d'ECRS Mk 2, (European Common Radar System Mk 2), le nouveau radar britannique a peu de choses en commun avec les précédents radars Euroradar AESA, bien qu'il partage le même préfixe de désignation ECRS. Le radar AESA ECRS Mk 0 équipant les typhons koweïtiens et qatariens, et le radar ECRS Mk 1 qui est développé pour le programme de modernisation germano-espagnol sont des dérivés du Captor-C à balayage mécanique (M-Scan), utilisant à peu près le même back-end, mais marié à un nouveau réseau AESA avec un repositionneur à double plateau cyclique innovant. Ils sont collectivement connus sous le nom de variantes du Captor-E.

Le radar ECRS Mk 2 partage une interface commune avec la plate-forme et le système d'armes, via l'ordinateur d'attaque fourni par l'Allemagne, et utilise la même production d'énergie et le même refroidissement, mais il n'est pas basé sur la technologie Captor, utilisant plutôt un radar à architecture ouverte entièrement nouveau "en arrière-plan". À partir de l'alimentation électrique, le nouveau radar utilise un matériel entièrement nouveau, y compris ce que l'on appelle un réseau multifonction "révolutionnaire". Cela permettra au radar de fournir des fonctions traditionnelles air-air et air-sol, de recherche, de poursuite et de ciblage, ainsi que de nouvelles capacités de guerre électronique (GE) et d'attaque électronique à large bande (EA).

L'architecture ouverte de l'arrière-plan permettra également d'adapter les cycles de développement rapides et peu coûteux nécessaires pour que le radar puisse contrer les menaces dynamiques et en développement. Le concept est que le radar entier deviendra ce que l'on appelle un "logiciel de mission", qui peut être modifié avec le même niveau de frais généraux et de difficulté qu'il faut maintenant pour modifier les données de mission - sans avoir à revenir sur le dossier de sécurité chaque fois que le logiciel est modifié.

L'ECRS Mk 2 est également doté d'un processeur entièrement nouveau, d'un nouveau récepteur, d'un récepteur et d'un générateur de techniques d'ondes électromagnétiques dédiés, et d'un système complètement différent pour le repositionnement de l'antenne, utilisant une seule articulation rotative, plutôt que la disposition à double plateau cyclique du Captor-E. L'avion sera même équipé d'un nouveau radôme pour supporter la large bande passante de l'ECRS Mk 2.
Le nez relativement large du Typhoon lui permet d'accueillir une grande antenne parabolique, ce qui permet à son tour de recevoir un grand nombre de modules d'émission-réception (TRM). Leonardo affirme que l'ECRS Mk 2 possède beaucoup plus d'éléments d'émission-réception que les autres radars. 

Comme une grande antenne parabolique avec un grand nombre de modules d'émission et de réception produit un faisceau étroit, cela signifie que l'ECRS Mk 2 aura une puissance focalisée, et comme le Typhoon fournit toute la puissance électrique et le refroidissement nécessaires, il aura la capacité de générer une attaque électronique focalisée d'une puissance exceptionnelle, mais aussi une grande sensibilité permettant une détection passive inégalée et une très longue portée.
Tout cela a conduit Leonardo à affirmer que l'ECRS Mk 2 sera le radar de combat AESA le plus performant au monde, alliant la puissance et la précision des radars traditionnels tout en permettant le fonctionnement simultané de sa fonctionnalité de guerre électronique à large bande.

Cela permettra aux pilotes de la RAF de localiser et d'identifier les défenses aériennes ennemies et de les supprimer à l'aide d'un brouillage de grande puissance - ajoutant ainsi le rôle de suppression/destruction des défenses aériennes ennemies (SEAD/DEAD) à l'ensemble des missions multi-rôles de l'Eurofighter Typhoon. L'avion engagera des cibles tout en restant hors de portée des systèmes de menace - et brouillera les radars ennemis même si leur lobe principal peut regarder dans une autre direction.

Le nouvel ECRS Mk 2 permettra également aux Typhoon de se relier aux futures armes guidées par données pour combattre des défenses aériennes en évolution rapide, garantissant ainsi que les Typhoon britanniques pourront continuer à dominer l'espace de combat pendant de nombreuses années à venir.

Le radar ECRS Mk 2 utilise des semi-conducteurs à base d'arséniure de gallium (GaAs) et de nitrure de gallium (GaN) dans son réseau, combinant les points forts des différentes technologies pour fournir de manière rentable une capacité militaire différenciée.

L'ECRS Mk 2 est construit sur la lignée des démonstrateurs technologiques ARTS (Advanced Radar Targeting System) et Bright Adder, et sur le radar Raven ES-05 utilisé sur le Saab Gripen NG, plutôt que sur le radar Captor original et le CAPTOR-E équipé de l'AESA.

ARTS est né en février 2006, lorsque le ministère britannique de la défense a attribué un contrat à QinetiQ pour démontrer la capacité de ciblage avancée offerte par la technologie radar à balayage électronique (E-Scan) sur un Tornado GR4A (ZG707, appelé Tornado Research Exploitation Vehicle ou TREV), en vue d'une évaluation par la RAF en 2007. L'attaque électronique est considérée comme un élément clé de l'ARTS. QinetiQ a fait équipe avec SELEX Sensors and Airborne Systems (maintenant Leonardo) et BAE Systems Customer Solutions & Support pour intégrer le système ARTS (Advanced Radar Targeting System) sur le Tornado en vue de remplacer le système radar de suivi du terrain et de cartographie au sol à balayage mécanique des années 1970 sur la flotte Tornado de la RAF. L'exigence de fournir une mise à niveau AESA pour le Tornado GR.Mk 4 s'appelait Reforger, et avait une DSI prévue pour "peu après 2010". Bien que Reforger ait été annulé, ARTS a constitué la base des efforts britanniques pour fournir un AESA pour le Typhoon, principalement via le Bright Adder TDP.

Bright Adder a été lancé vers 2010 et était basé sur le concept ARTS, mais sous une forme adaptée au typhon. Il était destiné à être meilleur que le radar air-air existant du Typhoon, tout en offrant des capacités d'attaque électronique. Bright Adder aurait démontré avec succès de nouvelles techniques et fonctionnalités de "brouillage par le radar". Bien qu'il ait été construit pour voler, le radar Bright Adder n'a pas été piloté, mais utilisé dans le laboratoire sur le toit de Leonardo à Crewe Toll, à Édimbourg.

Le Bright Adder volera désormais sur un Typhoon dans le cadre de l'effort de test et d'évaluation (T&E) de l'ECRS.Mk 2, avec un certain nombre d'autres radars de test et les trois premiers systèmes de production. Le premier "Radar 2" volera sur un Typhoon en 2022, et la flotte de T&E se développera progressivement à partir de là, pour atteindre la capacité opérationnelle initiale (IOC) pour l'ECRS Mk 2 peu après 2025.

Les initiés du programme semblent convaincus que ce calendrier ambitieux peut être respecté, grâce à un plan d'essai soigneusement coordonné qui prévoit l'utilisation d'une gamme complète de moyens d'essai aériens et terrestres. Ces derniers comprennent le laboratoire sur le toit de Leonardo et les installations d'essai à Warton, où le radar peut fonctionner 24 heures sur 24, sept jours sur sept, si nécessaire. Des moyens synthétiques et de modélisation seront également utilisés, ce qui réduira les risques liés au programme et la durée des essais en vol. Les essais en vol sont évidemment coûteux et les moyens sont souvent limités, ce qui peut entraîner des retards.

Un initié du programme a fait remarquer que ce nouveau contrat représentait le cinquième cycle d'activité qu'il avait vu sur l'ECRS Mk 2, et qu'au cours de ces cinq cycles, le calendrier et l'échéancier prévus avaient été maintenus, ce qui lui donnait confiance dans la réalisation de l'IOC prévue.
Un autre contrat ECRS Mk2 sera évidemment nécessaire avant la phase de production en série, mais ce dernier contrat prévoit déjà des achats et une fabrication à long terme.

 

Le plan initial prévoit que les 40 avions de la tranche 3 du Royaume-Uni soient équipés de l'ECRS Mk.2, mais il existe une option pour rééquiper également les Typhoon de la tranche 2. Les avions des tranches 2 et 3 disposent des pré-modifications nécessaires pour permettre une mise à niveau de l'ECRS Mk.2, mais cette décision n'a pas encore été prise.

Le nouveau radar est également proposé aux clients à l'exportation, notamment en Finlande - où l'offre pour les Typhoon est basée sur l'alignement avec la norme des avions de la RAF, y compris le radar 2.

Ironiquement, étant donné qu'elle a choisi l'ECRS Mk 1 pour sa mise à niveau de la tranche 2/3 et son remplacement de la tranche 1, l'Allemagne pourrait encore être cliente de l'ECRS Mk 2. L'Allemagne a encore besoin de remplacer quelque 85 Tornados survivants, et pourrait opter pour un achat fractionné de Super Hornets et d'Eurofighters pour répondre à ce besoin, répartis entre 30 F/A-18E/F Block III et 15 E/A-18G Growler en version d'attaque électronique et SEAD, plus 40 Eurofighters pour remplacer le Tornado pour les missions d'attaque, avec une option pour 15 autres appareils pour l'attaque électronique. L'Allemagne pourrait également opter pour une solution "tout Eurofighter".

Il a été rapporté que le ministre allemand de la défense, Ursula von der Leyen, pourrait être favorable à l'équipement de ces avions avec un Radar 2, bien que le dévoilement par Airbus d'une variante SEAD dédiée (l'Eurofighter ECR) pour répondre aux exigences du LUWES (Luftgestätze Wirkung im Elektromagnetischen Spektrum ou action aéroportée dans le spectre électromagnétique) pourrait rendre cette option moins probable.

Le contrat de développement de l'ECRS Mk 2 permettra de maintenir plus de 600 emplois hautement qualifiés au Royaume-Uni, dont plus de 300 sur le site de Leonardo à Edimbourg, plus de 100 spécialistes de la guerre électronique sur le site de la société à Luton, et 120 ingénieurs sur les sites de BAE Systems dans le Lancashire, 100 sur leur site à Dunfermline, Fife ; et 50 chez le sous-traitant Meggitt à Stevenage, Herts.

Ses concepteurs espèrent que le programme ECRS Mk 2 permettra de maintenir certaines des compétences clés qui seront nécessaires pour maintenir le Royaume-Uni à l'avant-garde du secteur mondial de l'aviation de combat, une des principales ambitions de la stratégie britannique en matière d'aviation de combat pour 2018.
Foxy Gregory, de BAE, l'a souligné : "Le secteur de l'aviation de combat soutient plus de 46 000 emplois, dans les différentes entreprises et tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Son chiffre d'affaires dépasse les 6 milliards de livres sterling.

Mais ce n'est pas seulement la valeur économique, la valeur en termes d'emplois, c'est aussi le fait qu'il s'agit d'une capacité nationale, offrant une liberté d'action souveraine à nos forces armées, basée sur le fait que nous pouvons faire des choses sur une base industrielle nationale, sans dépendre d'autres parties. Cela donne à la RAF confiance dans le matériel qu'elle utilise. Nous sommes actuellement en tête de la première ligue, pourquoi ne voudrions-nous pas y rester et en tirer les avantages de prospérité et de maintien de la technologie".

Mark Hamilton, vice-président senior de la guerre électronique, Leonardo, l'a dit : "Inventer, développer et construire des technologies avancées ici au Royaume-Uni nous permet de comprendre et de répondre aux besoins spécifiques de nos forces armées et de garantir les commandes d'exportation dans le monde entier, ce qui stimule l'ensemble de l'économie britannique".

Plus précisément, l'ECRS Mk 2 constitue un élément clé de la vision à long terme du Royaume-Uni pour le Typhoon, formant une pierre angulaire de l'évolution à long terme de l'Eurofighter. Mais c'est aussi un élément clé pour les futures capacités aériennes de combat plus largement, et fait partie de l'effort plus large de maturation des technologies clés et des concepts et capacités opérationnels pour les futurs systèmes aériens de combat, dont peut-être le Tempest.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc pour resume le UK va

1. utliser Leonardo, la meme compagnie qui a develope le mk0 mais juge insuffisant. 

2. depenser 300m de livres et va etre le meilleur du monde.  C'est drole car les allemands/espagnols investissent 1.5 milliards d'euro mais leur radar sera inferieur.  Bien que les radars sont en cours de developpement mais c'est aquis d'avance.

3. Un radar dote de GaaS et GaN.  Logique

4.capable de EW encore plus puissant qu'un pod dedie EW sur Growler

Ils sont toujours aussi humble bien qu'ils aient une decennie de retard sur la concurrence.  Ironique quand les anglais accusent souvent les francais d'etre arrogant.  Ca sent les promesses creuses a la Brexit.  Rule Britannia :rolleyes:

PS d'ailleurs c'est quoi cette histoire de nez plus gros chez le Typhons (pourtant un avion de taille similaire au Rafale mais loin de la taille d'un SU35 ou F15)?  je vois toujours cela sur les forums, mais personne peut donner les dimensions des radars ni ceux de la concurrence. Donc a prendre sur parole.  Car pour rappel il y a pas mal de chose a placer dans ce nez digne de Cyrano de Bergerac, comme la perche de ravitaillement retractable, les moteurs/mecanismes pour les canards a l'avant du cockpit, et le swashplate qui est plutot volumineux.

Edited by Lordtemplar
  • Haha 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Lordtemplar a dit :

Donc pour resume le UK va

1. utliser Leonardo, la meme compagnie qui a develope le mk0 mais juge insuffisant. 

2. depenser 300m de livres et va etre le meilleur du monde.  C'est drole car les allemands/espagnols investissent 1.5 milliards d'euro mais leur radar sera inferieur.  Bien que les radars sont en cours de developpement mais c'est aquis d'avance.

3. Un radar dote de GaaS et GaN.  Logique

4.capable de EW encore plus puissant qu'un pod dedie EW sur Growler

Ils sont toujours aussi humble bien qu'ils aient une decennie de retard sur la concurrence.  Ironique quand les anglais accusent souvent les francais d'etre arrogant.  Ca sent les promesses creuses a la Brexit.  Rule Britannia :rolleyes:

PS d'ailleurs c'est quoi cette histoire de nez plus gros chez le Typhons (pourtant un avion de taille similaire au Rafale mais loin de la taille d'un SU35 ou F15)?  je vois toujours cela sur les forums, mais personne peut donner les dimensions des radars ni ceux de la concurrence. Donc a prendre sur parole.  Car pour rappel il y a pas mal de chose a placer dans ce nez digne de Cyrano de Bergerac, comme la perche de ravitaillement retractable, les moteurs/mecanismes pour les canards a l'avant du cockpit, et le swashplate qui est plutot volumineux.

Eh puis l'IOC pour 2025, 1 an après F4.2 qui aura des antennes latérales et du GaN.

Quand même £ 300 Millions c'est juste pour une phase finale de développement et des tests alors que € 1.5 Milliards comprend 167 Radar de série.

Mais les deux budgets seront dépassés ainsi que les délais.

En plus on voit qu'ils n'ont rien compris aux brouillages intelligents où la puissance n'est pas une qualité! :biggrin:

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, Picdelamirand-oil said:

Eh puis l'IOC pour 2025, 1 an après F4.2 qui aura des antennes latérales et du GaN.

Quand même £ 300 Millions c'est juste pour une phase finale de développement et des tests alors que € 1.5 Milliards comprend 167 Radar de série.

Mais les deux budgets seront dépassés ainsi que les délais.

En plus on voit qu'ils n'ont rien compris aux brouillages intelligents où la puissance n'est pas une qualité! :biggrin:

Les £317m c'est plus que le development, c'est aussi le retrofit de 40 Typhoons Tranche 3.  

https://www.janes.com/defence-news/news-detail/uk-funds-integration-of-aesa-radar-upgrade-for-typhoon

Edited by Lordtemplar

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Lordtemplar a dit :

Les £317m c'est plus que le development, c'est aussi le retrofit dans 40 Typhoons.  (J'avais mis le lien dans un post plus haut du gouverment UK qui est tres precis sur ce detail)

Dans l'article que j'ai traduit il est dit le contraire:

Citation

 

Un contrat de test et d'évaluation pour le "Radar Two", jusqu'alors peu connu, était largement attendu, afin de permettre l'achèvement du développement de ce radar. Au cours des derniers mois, plusieurs rapports ont fait état d'une version d'essai du radar dans le laboratoire sur le toit du Leonardo à Crewe Toll à Edimbourg, et même du fait que le "Radar Two" faisait partie de l'offre Eurofighter pour répondre aux besoins des chasseurs HX finlandais, et qu'il avait été présenté au personnel finlandais. Il était également prévu qu'un contrat de développement inclurait la production de cinq radars pour les essais en vol.

[...]

Un autre contrat ECRS Mk2 sera évidemment nécessaire avant la phase de production en série, mais ce dernier contrat prévoit déjà des achats et une fabrication à long terme.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Lordtemplar a dit :

Les £317m c'est plus que le development, c'est aussi le retrofit de 40 Typhoons Tranche 3.  

https://www.janes.com/defence-news/news-detail/uk-funds-integration-of-aesa-radar-upgrade-for-typhoon

Explication de texte :

"BAE Systems and Leonardo will share funding worth GBP317 million (USD421 million) for the development and integration of the ECRS Mk 2"

Le contrat de £317m sert uniquement au développement et aux essais/adaptations (intégration*) dans un ou plusieurs avions d'expérimentation.

"The new active electronically scanned-array (AESA) radar is initially planned for retrofit to 40 Tranche 3 Typhoons, with the option remaining for extension into Tranche 2 aircraft."

S'il est bien prévu de retrofiter les T3 avec ce nouveau radar, ça fera l'objet d'un autre contrat (acquisition).

 

* L'intégration consiste à modifier l'avion/système d'arme pour pouvoir exploiter au mieux un nouveau système, au sens où on intègre ce nouveau système dans son environnement opérationnel.

Edited by DEFA550
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
43 minutes ago, DEFA550 said:

Explication de texte :

"BAE Systems and Leonardo will share funding worth GBP317 million (USD421 million) for the development and integration of the ECRS Mk 2"

Le contrat de £317m sert uniquement au développement et aux essais/adaptations (intégration*) dans un ou plusieurs avions d'expérimentation.

"The new active electronically scanned-array (AESA) radar is initially planned for retrofit to 40 Tranche 3 Typhoons, with the option remaining for extension into Tranche 2 aircraft."

S'il est bien prévu de retrofiter les T3 avec ce nouveau radar, ça fera l'objet d'un autre contrat (acquisition).

 

* L'intégration consiste à modifier l'avion/système d'arme pour pouvoir exploiter au mieux un nouveau système, au sens où on intègre ce nouveau système dans son environnement opérationnel.

Non je ne lis pas ca comme toi. tranche 3 40 sont prevu initialement avec une option pour des tranche 2 en plus. Donc l'option necessitera des fonds suplementaire, mais pas les 40 originalement prevu sur lequel les radars seront integres.

"Typhoon aircraft will be equipped with next-generation radar thanks to £317-million investment that will allow it to locate, identify and suppress enemy air defences using high-powered jamming."

https://www.gov.uk/government/news/counter-drone-tech-and-state-of-the-art-radar-for-the-raf

Meme l'article de Pic le dit 

"A further ECRS Mk2 contract will obviously be needed before the series production phase but some long-lead procurement and manufacturing is already included in this latest deal."

Agree to disagree :cool:

Edited by Lordtemplar

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'annonce du gouvernement reste bien ambigüe dans sa formulation : les Typhoons seront équipés d'un nouveau radar grâce à un investissement de 317 millions de livres, mais ça ne dit jamais combien en seront équipés avec ce budget. Pour le reste, l'article parle bien de développement, pas de production.

Donc, il faut voir ce que ça donnera.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Kelkin said:

L'annonce du gouvernement reste bien ambigüe dans sa formulation : les Typhoons seront équipés d'un nouveau radar grâce à un investissement de 317 millions de livres, mais ça ne dit jamais combien en seront équipés avec ce budget. Pour le reste, l'article parle bien de développement, pas de production.

Donc, il faut voir ce que ça donnera.

Oui sauf que janes parle de 40 tranche 3 equipes, et ce sont les tranche 2 en option pour recevoir AESA

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Lordtemplar a dit :

Oui sauf que janes parle de 40 tranche 3 equipes, et ce sont les tranche 2 en option pour recevoir AESA

Ça peut aussi vouloir dire l’aesa qui devra équiper les t3. 
dans le même temps le démonstrateur du rb2e avait coûté 90 millions et 400 millions pour 60 de séries. Logiquement ça pencherait plus pour une commande qu’un simple developpement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, wagdoox said:

Logiquement ça pencherait plus pour une commande qu’un simple developpement. 

Surtout que ca fait plus de 10 ans qu'ils travaillent sur le developpement AESA sur Typhoon, donc il ne parte pas de zero

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Lordtemplar a dit :

"A further ECRS Mk2 contract will obviously be needed before the series production phase but some long-lead procurement and manufacturing is already included in this latest deal."

C'est ce que je dis, il faudra un autre contrat pour lancer la production de série, et donc équiper les T3 avec ce nouveau radar. :rolleyes:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Lordtemplar a dit :

Surtout que ca fait plus de 10 ans qu'ils travaillent sur le developpement AESA sur Typhoon, donc il ne parte pas de zero

Ça ferait 300 millions pour 40 radars et 19 millions pour le développement d’une amélioration d’un radar déjà existant pour l’export. (Simple produit en croix par rapport au rêv2h

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui pour les tranche 2 et la production de serie, comme par hasard tu oublis de lire ce que j'avais souligne :rolleyes: 

 "but some long-lead procurement and manufacturing is already included in this latest deal."

La RAF a 40 Tranche 3 actuellement et va les moderniser avec AESA (les memes qui ont ete upgrade Centurion), par contre pour les 67 Tranche 2 ce n'est pas encore decide, quid option.  Car pour les tranche 2 il est necessaire de faire des modifications structurelles, ce qui n'est pas le cas pour les Tranche 3

Pour rappel en 2014 ils avaient deja investi £830m pour le radar aesa

https://ukdefencejournal.org.uk/typhoon-radar-upgrade-contract-signed/

Puis des flight tests en 2016

https://ukdefencejournal.org.uk/new-typhoon-aesa-radar-flight-trials-begin/

 

 

 

 

Edited by Lordtemplar

Share this post


Link to post
Share on other sites

...donc ils ne partent pas de zéro...

bien sûr que non ils partent de l'EF et pas du F35 (autre nom pour zéro)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Pour le Royaume-Uni, le nouveau radar promet également de faire de Typhoon le partenaire idéal d'une force de quatrième/cinquième génération et sans pilote pour les décennies à venir.

On croyait autrefois que les principales forces aériennes passeraient à une structure de forces entièrement furtives, toutes de cinquième génération, mais la vulnérabilité croissante de la furtivité aux systèmes de contre-furtivité nouveaux et en développement, associée au coût élevé, a conduit à mettre de plus en plus l'accent sur l'exploitation conjointe des chasseurs de quatrième et cinquième générations de manière plus complémentaire et synergique. C'est ce qui explique la résurgence du Block III Super Hornet et du Growler, ainsi que le développement du F-15EX avancé de Boeing.

C'est moi où le rédacteur signe un enterrement première classe du F 35? :wub:

A le lire, le Royaume Uni doit investir dans ses Typhoon pour préparer l'avenir...

Chez Dassault, ils doivent se rouler par terre tellement c'est drôle.

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Lordtemplar a dit :

Oui pour les tranche 2 et le production de serie, tu oublis de lire ce que j'ai souligne :rolleyes:

Non, j'ai bien compris que ce qui est souligné montre qu'ils préparent une future production de série qui fera l'objet d'un autre contrat, production de série qui ne peut que concerner les T3. Mais peut-être veux-tu qu'on croit qu'ils ont déjà payé une production de série pour les T3 mais qu'ils anticipent aussi une production de série pour une option T2 qui ne serait du coup plus aussi optionnelle que ça ?

 

il y a 44 minutes, wagdoox a dit :

dans le même temps le démonstrateur du rb2e avait coûté 90 millions et 400 millions pour 60 de séries. Logiquement ça pencherait plus pour une commande qu’un simple developpement. 

Tu oublies juste quelques "détails" sur les coûts de développement 

"Enfin, l'armée de l'air envisage de réduire de 8 unités le nombre d'appareils commandés en échange de développement de nouvelles capacités devant équiper le standard post F3, notamment radar à antenne active, indispensable à l'utilisation du missile METEOR."

Projet de loi de finances de 2006

Le développement du RBE-2 AESA représente combien des quelques 800 millions récupérés en renonçant effectivement à ces 8 Rafale ?

Edited by DEFA550
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Salverius a dit :

C'est moi où le rédacteur signe un enterrement première classe du F 35? :wub:

A le lire, le Royaume Uni doit investir dans ses Typhoon pour préparer l'avenir...

Chez Dassault, ils doivent se rouler par terre tellement c'est drôle.

Pas exactement c’est surtout l’idée du tout furtif qui est morte. Donc toujours du f35 mais moins. Pour les clients par contre c’est toujours plus. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Lordtemplar a dit :

Pour rappel en 2014 ils avaient deja investi £830m pour le radar aesa

https://ukdefencejournal.org.uk/typhoon-radar-upgrade-contract-signed/

Puis des flight tests en 2016

https://ukdefencejournal.org.uk/new-typhoon-aesa-radar-flight-trials-begin/

Alors non, ce "ils" ne concerne pas que les anglais. Et vue la gabegie chez Eurofighter depuis son origine, le prix ne signifie pas grand chose.

De plus ça concerne avant tout le Captor-E Mk0 exporté au Koweit, ce qui en fait un simple élagage technologique (comme le DRAAMA du RBE-2 en son temps) en ce qui concerne le Mk-2 qui nous occupe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,545
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Toto2
    Newest Member
    Toto2
    Joined
  • Forum Statistics

    20,996
    Total Topics
    1,350,247
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries