Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Arianespace/Esa


Recommended Posts

Il y a 3 heures, TarpTent a dit :

L'essai s'est déroulé sur le site d'ArianeGroup à Vernon avec un étage  complet fonctionnant à l'oxygène liquide et au méthane liquide"

Une vidéo de ce 1er tir a été mise en ligne :

 

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, TarpTent a dit :

Le télescope Euclid de l’Esa devrait s’envoler le 1er juillet depuis la Floride, à bord d’une Falcon 9 :

 

 

… Je colle ici les détails techniques assez incroyable de ce télescope … Fascinant.

Révélation

Le miroir principal de 1,2 m de diamètre de la mission Euclid de l'ESA pour dévoiler l'Univers sombre, vu lors de l'assemblage, de l'intégration et des tests. À l'aide de ce miroir, le vaisseau spatial cartographiera la distribution 3D de milliards de galaxies jusqu'à 10 milliards d'années-lumière - regardant au-delà de la galaxie de la Voie lactée pour imager environ un tiers de l'univers observable. En révélant la structure à grande échelle de l'Univers et son modèle d'expansion, la mission mettra en lumière la mystérieuse énergie noire et la matière noire qui composent 95 % du cosmos.

Les six miroirs de la « configuration Korsch » d'Euclid, plus le télescope lui-même - comprenant plus de 30 pièces ainsi que les miroirs - ainsi que les plus de 10 pièces constituant le spectromètre et le photomètre proche infrarouge de la mission et le banc optique qui les entoure sont tous fabriqués à partir du même matériau : pas de verre, mais une céramique que l'on ne trouve naturellement que dans l'espace.

Le carbure de silicium (SiC) est l'un des matériaux les plus durs connus, utilisé pour fabriquer des outils de coupe, des freins performants et même des gilets pare-balles, tout en étant beaucoup plus léger que le verre. Il est similaire à un métal en ce qu'il a une conductivité thermique élevée, mais contrairement aux métaux, il peut subir des changements de température extrêmes sans se déformer, ce qui le rend très attrayant pour l'astronomie spatiale.

SiC is relatively common in space – formed from the combination of silicon and carbon in the absence of oxygen – and small amounts of it have been found within meteorites. On Earth it was first synthesised as an artificial diamond substitute.

Réalisant son potentiel pour l'espace, l'ESA et Airbus (développant le module de charge utile d'Euclid) ont conclu une collaboration technique à long terme avec la société française Mersen Boostec , née d'une entreprise terrestre qui fabriquait auparavant des roulements et des joints en SiC pour les pompes industrielles. La société a fabriqué le miroir principal de 3,5 m de diamètre pour  le vaisseau spatial Herschel de l'ESA - qui, lors du lancement de la mission en 2009, était alors le plus grand miroir de télescope envoyé dans l'espace - et a ensuite produit des miroirs et des supports optiques pour Rosetta , Gaia , le James Webb Space Télescope et maintenant Euclide.

« Le miroir principal rectangulaire monolithique de Gaia avait un diamètre plus large de 1,5 m de diamètre, mais le miroir principal d'Euclid représente le plus grand miroir circulaire fabriqué en un de notre société », explique l'ingénieur Florent Mallet de Mersen Boostec.

Le directeur de la ligne de produits SiC de la société, Jérôme Lavenac, ajoute : « Nous sommes fiers de notre contribution à la dernière mission européenne d'astronomie spatiale, qui conduira à des avancées majeures en physique fondamentale.

Le processus de fabrication du miroir principal a commencé avec de la poudre de SiC qui a été pressée dans un bloc circulaire solide mais doux qui a ensuite été façonné avec précision à l'aide d'une fraiseuse assistée par ordinateur. L'étape suivante était le "frittage" ou la cuisson dans un four à 2100°C. La céramique dure obtenue a ensuite été recouverte de SiC additionnel par dépôt chimique, pour combler les éventuels pores résiduels, sur une épaisseur de quelques dixièmes de millimètres. Le miroir a ensuite été légèrement meulé avant d'être confié à la société Safran-Reosc pour le polissage et l'argenture. La forme finale du miroir est précise à neuf millionièmes de millimètre sous la gravité terrestre.

Les deux instruments d'Euclide utiliseront ce miroir ainsi que ses cinq plus petits. L'instrument VISible (VIS) d'Euclid prend des images très nettes des galaxies en lumière visible sur une fraction beaucoup plus grande du ciel que ce qui serait possible depuis le sol. Le VIS fonctionne avec le spectromètre et photomètre dans le proche infrarouge (NISP). NISP tamise la lumière infrarouge provenant de ces galaxies pour en déduire des données clés, y compris leur vitesse d'expansion vers l'extérieur - mesurant leur "décalage vers le rouge", sur le même principe qu'un pistolet radar de police, ce qui permettra à son tour aux astronomes de déduire l'histoire de l'expansion de l'Univers .

 

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 29/06/2023 à 12:09, Bechar06 a dit :

Lance par Falcon 9 … un peu la honte

La honte non toute façon l'ESA à toujours été claire sur sa stratégie. Dans cette gamme de poids il ne veulent pas de lanceur. 

A la base sa partait sur Soyouz alors que sa soit une Falcon 9 a la place da change pas grand chose 

Et vu comme c'est partie on va lancer autre chose. Ils ont résolu un problème sur vega-C mais en ont trouvés un autre 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

ArianeGroup se laisse aller à la déprime en guise d’épitaphe à Ariane 5 :

« #Ariane5 est le rêve que l'Europe puisse rivaliser avec le reste du monde en termes d'excellence spatiale et d'extrême fiabilité pour se lancer en orbite basse ou à des millions de kilomètres de la Terre. Quoi de mieux pour célébrer notre explorateur que cette citation de Jules Verne ? »

"Tout ce qu'un homme peut imaginer, d'autres hommes peuvent le concrétiser". Jules Verne - Le tour du monde en 80 jours - 1873.

 

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Lien pour le dernier roulage (sauf incident) d'Ariane 5 lundi :

https://destination-orbite.net/astronautique/actualite/dernier-roulage-d-ariane-5-en-direct?

A l’occasion du dernier vol Ariane 5, l’agence spatiale française CNES propose de suivre en direct l’opération de roulage de la fusée vers son pas de tir à la vitesse de 4 km/h.

Le direct débutera ce lundi 03 juillet à partir de 13 heures UTC et devrait se terminer une fois la fusée sur sa rampe de lancement aux alentours de 16 heures UTC. Pour l'occasion, de nombreux experts vous décriront les opérations dans les moindres détails.

Le transfert de la fusée sur son pas de tir se fait la veille du lancement. Pour l'heure, la dernière Ariane 5 devrait s'envoler de Kourou ce mardi 04 juillet entre 21 heures 30 et 23 heures 05 UTC.

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le futur n’est jamais écrit :

 

Comme il le dit après cette tirade : "Et quand le rêve devient réalité, à ce moment-là vous entrez dans la compétition"
C’est bien, maintenant que tout le monde a bien été réveillé par ce rêve devenu réalité, Arianespace est-il enfin entré dans la compétition ?

Toujours pas ? Ça doit être notre rêve à nous, j’imagine, mais comme il le dit si bien : « vous laissez les gens se réveiller tout seuls ».

 Alain Charmeau, Président d’ArianeGroup en 2018 : « il faut bien comprendre que le marché ne demande pas du réutilisable.»


Merci pour ça.

Edited by TarpTent
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Et voilà comment le montage industriel devient un frein à tout développement, et à terme la mort de celui-ci :

“En l'état, si on récupère dix fois le même lanceur, cela veut dire qu'on n'en fabrique plus qu'un par an et là, on ne maintient pas l'outil industriel, l'emploi et les compétences.” Patrick Bonguet

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas si il est nécessaire de faire un procès à quiconque  dans cette affaire de réutilisation, obtenue de haute lutte par SpaceX  

Je ne vais pas remonter le Forum, mais je suis sûr que peu d'entre nous, observateurs + ou - avertis, avons cru en cette réutilisation

***************

SpaceX est la rencontre providentielle entre

- un créateur imaginatif et orgueilleux, qui croyait en lui, plus fort que quiconque, un investisseur hors paire, qui a su convaincre ses partenaires

- des méthodologies de rupture non - raisonnables ( multiplier les tests pour apprendre plutôt que de tout prévoir en chambre ou avec de la CAO et autres zinzins iques )

- mise en oeuvre avec un gestion des RH à l'avenant

- une Nasa fatiguée et dont l'organisation j'était plus capable d'engendrer des monstres ( Cf; Navette spatiale ), à l'image du Monstre qu'elle est devenue organisation-nellement et décision-nellement parlants

-  une Amérique qui avait encore besoin de rêver

- Une Amérique toute puissante 

- des méthodologies de rupture non - raisonnables ( multiplier les tests pour apprendre plutôt que de tout prévoir en chambre ou avec de la CAO et autres zinzins iques )

***************

Tout cela tandis que ESA/ArianeSpace  était tributaire 

- d'une organisation complexe, qui ne peut accoucher que de décisions compliquées, comité de direction miraculeusement parvenu tout de même à accoucher de 40 ans de succès !

- Besoin de Consensus mais aussi luttes internes ... ( Bâtons dans les roues et dans les fusées ... Voyez vous qu je veux dire ?  ) 

- cherchant à se couvrir et à garantir des résultats tant la "compétition" est grande entre pays européens : méthodologie demandant toutes les garanties ... Sinon gros risques "politiques" et d'abord budgéraires

- Une Europe qui passe son temps à douter et "aimerait" tellement se réfugier contre le sein de la Grande Amérique

**************

Moi je dirais tout de même

- Bravo Ariane, Bravo l'ESA et tout ce qui tourne autour, finalement une réussite tout de même européenne ( Europe d'ailleurs hors frontières UE )

- L'Europe s'est mis en marche pour rattraper son "retard" en matière de réutilisation des fusées ! 

Je me rappelle un copain de mon père, issu du CIEES et de ses aventures spatiales françaises, qui avait opté pour suivre l'aventure ELDO ... Quel dépit lorsque le montage foireux UK + FR et autres à foiré, années 65 par là... Il n'a pas pu rejoindre l'aventure Ariane, née trop tard pour lui

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Je me souviens d’un épisode de C dans L’Air il y a des années de cela avec un membre du CNES pour inviter (je ne me souviens plus exactement de qui il était mais c’était un grand ponte…) qui expliquait doctement à Calvi que, outre le fait que le réutilisable ça ne marchera pas au long terme, le réutilisable « c’est une bêtise car à chaque lancement nous apprenons de nouvelles choses et nous pouvons ainsi améliorer nos lanceurs »… un visionnaire quand on compare SpaceX et ArianeGroupe

L’autre jour dans mon patelin on a eu une conférence de Michel Courtois sur le New Space, le gars était pas tendre et semblait avoir pas mal de rancoeur donc j’ai pris ses dires avec des pincettes, mais interessant quand même (https://www.esa.int/Space_in_Member_States/France/Le_pere_de_Spot_a_la_tete_de_la_Direction_Technique_de_l_ESA)

on gros il disait:

Le mec a été saignant avec le spatial Fr.
- Le tacle à la carotide sur ArianeEspace était violent ! : « C’est une entreprise qui quand elle fait de la merde on lui donne plus d’argent, comment vous voulez que quelque choses de bien en sorte ! Pendant mes années de fonction pleins de gens voulaient fusionner les branches satellites de Airbus et ThalesAlenia pour faire LE champion du secteur, sauf que si ces deux boites marchent aussi bien c’est avant tout parce qu’elles sont en concurrence et que leur contrats dépendent vraiment de leurs performances ! »

- Quand au « New Space » français pour lui c’est (quasi) que des mythos : « C’est que du papier, dès qu’on leur demande de passer un vrais « audit technique » y a plus personne, ils bricolent trois trucs pour dire que et toucher leurs subventions et comme au CNES/ESA ils sont sous pression pour développer le New Space ils préfèrent fermer les yeux sur pas mal de projets bancals pour gonfler leurs statistiques. Y a quelques perles dans les cubes sait/nano sat. »

- le mec est élogieux sur SpaceX, évidemment, mais aussi sur……… OHB !!! Ils les connaît personnellement apparement et il dit ce que l’on soupçonnait : « une entreprise familiale qui marche, c’est le fils qui a repris les rênes mais c’est toujours la maman qui tient la compta et les cordons de la bourse ! Et ça rigole pas sur les dépenses avec elle.» « ils vont venir concurrencer Vega puis Ariane même si c’est pas officiellement annoncé » «  ils détestent ArianeGroupe pour leur gestion et leur subventionnement et ne veulent rien avoir à faire avec eux à moins dit être obligé » 

- pour finir sa présentation sur un « ne pas chercher la raison de nos problèmes chez les autres car les seuls responsables c’est nous ! »

 

Bref, le gars un peu en roue libre et bien biaisé par moment donc je ne prendrais pas tous ce qu’il dit pour argent comptant. Par contre ça donne plus de crédit au fait que OHB fait tout pour passer par SpaceX pour les lancements européens afin d’affaiblir Ariane…

Edited by Conan le Barbare
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Conan le Barbare a dit :

Je me souviens d’un épisode de C dans L’Air il y a des années de cela avec un membre du CNES pour inviter (je ne me souviens plus exactement de qui il était mais c’était un grand ponte…) qui expliquait doctement à Calvi que, outre le fait que le réutilisable ça ne marchera pas au long terme, le réutilisable « c’est une bêtise car à chaque lancement nous apprenons de nouvelles choses et nous pouvons ainsi améliorer nos lanceurs »… un visionnaire quand on compare SpaceX et ArianeGroupe

L’autre jour dans mon patelin on a eu une conférence de Michel Courtois sur le New Space, le gars était pas tendre et semblait avoir pas mal de rancoeur donc j’ai pris ses dires avec des pincettes, mais interessant quand même (https://www.esa.int/Space_in_Member_States/France/Le_pere_de_Spot_a_la_tete_de_la_Direction_Technique_de_l_ESA)

on gros il disait:

Le mec a été saignant avec le spatial Fr.
- Le tacle à la carotide sur ArianeEspace était violent ! : « C’est une entreprise qui fait quand elle fait de la merde on lui donne plus d’argent, comment vous voulez que quelque choses de bien en sorte ! Pendant mes années de fonction pleins de gens voulaient fusionner les branches satellites de Airbus et ThalesAlenia pour faire LE champion du secteur, sauf que si ces deux boites marchent aussi bien c’est avant tout parce qu’elles sont en concurrence et que leur contrats dépendent vraiment de leurs performances ! »

- Quand au « New Space » français pour lui c’est (quasi) que des mythos : « C’est que du papier, dès qu’on leur demande de passer un vrais « audit technique » y a plus personne, ils bricolent trois trucs pour dire que et toucher leurs subventions et comme au CNES/ESA ils sont sous pression pour développer le New Space ils préfèrent fermer les yeux sur pas mal de projets bancals pour gonfler leurs statistiques. Y a quelques perles dans les cubes sait/nano sat. »

- le mec est élogieux sur SpaceX, évidemment, mais aussi sur……… OHB !!! Ils les connaît personnellement apparement et il dit ce que l’on soupçonnait : « une entreprise familiale qui marche, c’est le fils qui a repris les rênes mais c’est toujours la maman qui tient la compta et les cordons de la bourse ! Et ça rigole pas sur les dépenses avec elle.» « ils vont venir concurrencer Vega puis Ariane même si c’est pas officiellement annoncé » «  ils détestent ArianeGroupe pour leur gestion et leur subventionnement et ne veulent rien avoir à faire avec eux à moins dit être obligé » 

- pour finir sa présentation sur un « ne pas chercher la raison de nos problèmes chez les autres car les seuls responsables c’est nous ! »

 

Bref, le gars un peu en roue libre et bien biaisé par moment donc je ne prendrais pas tous ce qu’il dit pour argent comptant. Par contre ça donne plus de crédit au fait que OHB fait tout pour passer par SpaceX pour les lancements européens afin d’affaiblir Ariane…

Ah ouais la performance d'OHB dans les satellites Galileo, mondialement reconnue. :bloblaugh::laugh: Mort de rire.

Et ils n'ont jamais été sélectionnés par mamie Merkel dont ils étaient les petits chouchous non plus et pas sur la foi de leurs compétences réelles, noooon bien sûr. :rolleyes:

Ah au passage, eux ils ont démontré quoi dans les fusées justement?

Allez on arrête deux secondes. Le new space français, des mythos? Tout aussi lunaire. Il y a eu des interviews des jeunes qui sont derrière certaines boites, ce sont tous d'anciens de Dassault, MBDA, etc... Et ils ont faim.

Qu'on attende déjà la fin 2023 et les échéances annoncées pour voir ce que ça va donner avant de tirer des conclusions.

 

Bref, un type qui a des comptes personnels à régler. Ça arrive.

Edited by Patrick
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Bechar06 a dit :

SpaceX est la rencontre providentielle entre

- un créateur imaginatif et orgueilleux, qui croyait en lui, plus fort que quiconque, un investisseur hors paire, qui a su convaincre ses partenaires

- des méthodologies de rupture non - raisonnables ( multiplier les tests pour apprendre plutôt que de tout prévoir en chambre ou avec de la CAO et autres zinzins iques )

- mise en oeuvre avec un gestion des RH à l'avenant

- une Nasa fatiguée et dont l'organisation j'était plus capable d'engendrer des monstres ( Cf; Navette spatiale ), à l'image du Monstre qu'elle est devenue organisation-nellement et décision-nellement parlants

-  une Amérique qui avait encore besoin de rêver

- Une Amérique toute puissante 

- des méthodologies de rupture non - raisonnables ( multiplier les tests pour apprendre plutôt que de tout prévoir en chambre ou avec de la CAO et autres zinzins iques )

...Et surtout, SURTOUT, tout un tas d'ingénieurs particulièrement talentueux, dans un pays qui avait déjà réalisé Delta Clipper 15 ans auparavant, et dont certains se sont retrouvés chez SpaceX.

Donc des ruptures, d'accord, mais surtout la reprise d'un projet pourtant particulièrement prometteur et tué dans l'œuf à la fin de la guerre froide.

 

 

Edit:

Un très long film amateur d'époque d'une durée d'une heure à propos tir du 27 juin 1994:

Edited by Patrick
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Patrick a dit :

tout un tas d'ingénieurs particulièrement talentueux, dans un pays qui avait déjà réalisé Delta Clipper

https://fr.wikipedia.org/wiki/McDonnell_Douglas_DC-X         Le DC-X n'a jamais été conçu pour atteindre une altitude orbitale ou une grande vitesse, mais plutôt à démontrer le concept de décollage et d'atterrissage à la verticale.

Merci Patrick 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Patrick a dit :

...Et surtout, SURTOUT, tout un tas d'ingénieurs particulièrement talentueux, dans un pays qui avait déjà réalisé Delta Clipper 15 ans auparavant, et dont certains se sont retrouvés chez SpaceX.

J’aime bien cette idée qu’il est important systématiquement de rappeler qu’E. Musk n’a pas tout fait tout seul.
Ça tombe bien, rien ne se fait JAMAIS seul, encore moins dans l’industrie.
Par contre la vision, l’ambition,  l’entreprenariat, la capacité à rassembler les bonnes compétences et les fédérer, la prise de risque et la capacité à assurer l’assise financière du projet, en plus éventuellement d’y ajouter sa propre approche d’ingénierie, ça…
sinon ça reviendrait à dire que Marcel Dassault a tout fait tout seul dans son coin, ou qu’il n’a rien fait et avait juste des ingénieurs talentueux. Je suis bien certain que c’est là ton idée de Marcel.

Bref aujourd’hui, on pourrait démontrer autant qu’on veut qu’il y a eu des recherches préalables parce que l’idée n’est pas nouvelle, les conclusions seraient les mêmes : personne à part lui il y a 20 ans ne se serait lancé dans cette aventure, et aujourd’hui on serait toujours au même stade qu’avant, et les choix techno - le Raptor à flux complet, l’utilisation de l’acier pour réduire les coûts et bien d’autres inventions et initiatives - seraient encore des rêves mouillés.
 

Le moteur électrique a été utilisé dans l’automobile il y a plus de 120 ans. Ça doit assez bien illustrer la place de l’héritage technologique dans le développement actuel.
 

 

Sinon, Ariane V vient de réaliser un dernier vol parfait.
Il faut se rendre compte que l’on été capable de construire une lignée de fusées magnifiques en France, puis au sein de l’Europe. Vivement qu’un E. Musk français apparaisse pour que tous ces ingénieurs de talent puissent se mettre au service de projets innovants et qui eux ne mettront pas 10 ans à aboutir sans offrir de véritable entrée de plein-pied dans le futur de l’aérospatiale.

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, TarpTent a dit :

J’aime bien cette idée qu’il est important systématiquement de rappeler qu’E. Musk n’a pas tout fait tout seul.

Par contre j'aimerai bien savoir comment on sait quels ingénieurs viennent de quel projet ...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Communication toujours aussi déprim  mélancoliq   joyeuse d’ArianeGroup :

 

L’avenir lui sourit, indubitablement, et ArianeGroup sait partager son enthousiasme et son impatience.

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Haha 2
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Certaines fois, on sent que l’espace veut vous faire passer un message :

Un adaptateur de charge utile de 113 kg et 2 mètres de diamètre, VESPA, est en orbite depuis 2013 après avoir permis la mise en orbite de 3 satellites par une fusée Vega.
VESPA est la cible identifiée de la mission ClearSpace-1, un démonstrateur de nettoyage actif de débris spatiaux (ADR) commandé par l’ESA auprès de la start-up suisse ClearSpace (il s’agit en clair d’un désorbiteur, qui doit se saisir de VESPA pour l’emmener brûler dans l’atmosphère  avec lui).

L’ESA vient donc d’être alertée de nouveaux micro-débris spatiaux de faible énergie autour de la cible VESPA, après que celle-ci ait été percutée par un micro-débris spatial à très haute vitesse.

Conclusion, dans l’espace, l’ennemi de mon ennemi N’EST PAS mon ami.

 

L’analyse première semble toutefois indiquer que cela ne remet pas en cause la mission de ClearSpace-1 ni ne crée de risque ou de complexité supplémentaire, et l’événement donne d’autant plus de pertinence à ce type de mission.

 

Source ESA https://www.esa.int/Space_Safety/Objects_detected_in_the_vicinity_of_ClearSpace-1_debris_removal_mission_target

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

La joie trèèès contenue après ce test réussi d’amorçage et de poussée du Vulcain 2.1 du 1er étage d’Ariane 6 :

 

 

Ainsi que l’état d’avancement au 4 septembre des chantiers pour Ariane 6.

À retenir : l’étage principal et le second étage ont chacun réalisé un tir statique, en Guyane pour le premier, en Allemagne pour le second. D’autres tests de tirs statiques seront menés d’ici fin d’année pour les 2 étages.

Le réacteur Vinci du second étage a cumulé plus de 11 minutes de fonctionnement, en 2 allumages. L’ESA considère que "La séquence d'essais de l'étage supérieur était représentative de sa phase d'exploitation complète lors du vol inaugural d'Ariane 6."

 

https://www.esa.int/Enabling_Support/Space_Transportation/Ariane_6_joint_update_report_4_September_2023

 

Edited by TarpTent
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,981
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...