Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Solutions alternatives hors PA2


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

voilà justement un de ces monstres

Image IPB

Le supertanker TI Asia 

source : http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=108625

dans toutes les idées "alternatives hors PA2" un super tanker modifier avec un pont

(catapultes et brins) et la plus simples et rapide

en plus cela remplace les pétroliers et les cuves sont séparé par des cloisons.

Dans les cuves on peut mettre des modules Habitat, munition etc ...

je pense a cette solution depuis longtemps.

Tes avions décollent bien...

Mais  a l'atterrissage ils se crachent tous dans la passerelle.  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Cà fait penser au super destroyer de Dark Vador...

Autrement trêve de couenneries un navire équipé de catapulte se doit d'offrir une poutre navire rigide ce qui n'est pasle cas des tanker qui sont réputés "souples" compte tenu des contraintes liées au poids des cargaisons

Link to comment
Share on other sites

Et pourquoi pas le FREEDOM SHIP en version militaire ?  :lol: :lol:

Assez de place pour 20 000 soldats et une piste pour A400M au dessus, on rajoute quelques canons et lances missiles sur les cotés et on fait mourir d'envie les américains !

On risque avec le freedom ship de retomber dans le coût démesuré de la MOB à la Youesse , ce vu la taille de la bête.

Autrement trêve de couenneries un navire équipé de catapulte se doit d'offrir une poutre navire rigide ce qui n'est pasle cas des tanker qui sont réputés "souples" compte tenu des contraintes liées au poids des cargaisons

et @ LBP

Excusez moi mais vous trompez depuis le début sur le type de navire marchands comme alternative à un PA2 :

Ce n'est pas un Tanker qui est "souple" et peu rapide qui doit servir de base mais un Porte Container type 340-340 m de long qui croise à 25 Nds

Link to comment
Share on other sites

Si la conception d'un PA se limitait juste à monter un plateau en guise de pont sur une coque de grande taille, les problèmes de conception de ces navires ne se poseraient même plus. ;)

Si dans les prémices de l'aéronavale, on trouvait des cuirassés modifiés en porte-avions, l'idée n'est plus du tout rentable* de nos jours. Ça coûterait quand même très cher, les capacités seraient moindres comparées à un CDG et les performances ne seraient peut-être même pas au rendez-vous pour les phases de catapultage/appontage. Bref, bien que je sois loin d'être un expert de la construction navale, l'idée me laisse malgré tout dubitatif.

*je fais allusion aux coûts d'une telle étude.

Link to comment
Share on other sites

Si la conception d'un PA se limitait juste à monter un plateau en guise de pont sur une coque de grande taille, les problèmes de conception de ces navires ne se poseraient même plus. ;)

Si dans les prémices de l'aéronavale, on trouvait des cuirassés modifiés en porte-avions, l'idée n'est plus du tout rentable* de nos jours. Ça coûterait quand même très cher, les capacités seraient moindres comparées à un CDG et les performances ne seraient peut-être même pas au rendez-vous pour les phases de catapultage/appontage. Bref, bien que je sois loin d'être un expert de la construction navale, l'idée me laisse malgré tout dubitatif.

*je fais allusion aux coûts d'une telle étude.

A mon avis c'est plutôt qu'un porte-avions sans avions ne sert à rien. Et que si en 39-45 le prix du PA correspondait à presque 100% du prix du groupe aéronaval actuellement il correspond à moins de 30% du prix du groupe aéronaval.

Concernant le PA2, je ne suis même pas sur que ce soit ses 3 Md€ qui pose problème mais plutôt le probable passage de 50 rafales (on n'en a pas besoin de plus pour en déployer 24 sur le CdG) à 86 (le PA2 serra plus gros et en plus du CdG)

Link to comment
Share on other sites

La taille du PA2 n'a pas d'importance pour le nombre d'avions, puisque la Marine a toujours dit qu'il n'y aurait qu'un navire en configuration PA, même avec deux disponibles . Par contre si on prend un PA2 plus petit de la taille du CDG, peut-être que l'on aura pas besoin de 60 rafales. Ca pourrait être un moindre mal pour avoir un second PA, plutôt que rien comme c'est parti.

Link to comment
Share on other sites

La taille du PA2 n'a pas d'importance pour le nombre d'avions, puisque la Marine a toujours dit qu'il n'y aurait qu'un navire en configuration PA, même avec deux disponibles . Par contre si on prend un PA2 plus petit de la taille du CDG, peut-être que l'on aura pas besoin de 60 rafales. Ca pourrait être un moindre mal pour avoir un second PA, plutôt que rien comme c'est parti.

A priori le second PA deavait embarqué plus d'une trentaine d'avion de combat ... et 40 aeronef en tout. Si tu compte 32 et que tu ajoute la réserve attrition, les F1 mis de coté, les avions nécessaire a l'entrainement, et ceux en maintenance/mise a niveau on va vite arriver a taquet.

La seconde chose, c'est que pour justifier d'un second PA il serait quand meme bien qu'on puisse en cas de crise grave faire marcher les deux ... l'un de maniere nominale et l'autre de maniere allégé comme PA d'escorte par exemple. Et donc d'avoir un peu de marcge pour y coller une bonne dizaine de jet de défense aérienne.

On peut imaginer par exemple un PA au large de la Somalie en train de faire la guerre, et l'autre au large de Brest en train de former ou maintenir en condition les équipages.

Link to comment
Share on other sites

le GAN c'est trois flotilles (11 12 17F) soit environ 42 avions en ligne pour 58 en parc moins 10 F1 comptez deux flottilles d'alerte et une en repos entraînement et vous avez 30/32 Rafale déployables ...

Y a pas bcp de débat à avoir là dessus c'est mathématique et c'est le max sauf à recommander des avions mais çà fait bientôt 10 ans que la Marine sait qu'elle n'aura pas les 86 avions prévus à l'origine...

Link to comment
Share on other sites

le GAN c'est trois flotilles (11 12 17F) soit environ 42 avions en ligne pour 58 en parc moins 10 F1 comptez deux flottilles d'alerte et une en repos entraînement et vous avez 30/32 Rafale déployables ...

Y a pas bcp de débat à avoir là dessus c'est mathématique et c'est le max sauf à recommander des avions mais çà fait bientôt 10 ans que la Marine sait qu'elle n'aura pas les 86 avions prévus à l'origine...

Sauf si y a un malin au mindef ... qui commande un PA et transfert une partie - une vingtaine disons - des commande de Rafale C en Rafale M ... tout en les laissant au main de l'AdA pour pas faire trop de vague ...

Ca donnerait une infini polyvalence pour un cout raisonnable... compenser par la durée de vie supérieur des cellule des M si elle sont peu utilisé sur PA.

Link to comment
Share on other sites

Sauf si y a un malin au mindef ... qui commande un PA et transfert une partie - une vingtaine disons - des commande de Rafale C en Rafale M ... tout en les laissant au main de l'AdA pour pas faire trop de vague ...

Ca donnerait une infini polyvalence pour un cout raisonnable... compenser par la durée de vie supérieur des cellule des M si elle sont peu utilisé sur PA.

Le petit malin n'est pas au MinDef mais sur ce forum puisque je préconise cette solution depuis le début  ;) ; mais comme on vous le souligne à longueur de journée avec Pascal, faut pas rêver, l'AVIA sait depuis longtemps combien de Rafale, elle en sera dotée. Par contre, le fait de ne pas commander de second PA, pourrait aussi inciter des cost killers à réduire encore le nombre de Rafale M, voire dissoudre l'aéronavale.

Maintenant, la MN veut défendre son os, et c'est normal.

Capacité d'emport PA2 :Ce sont 32 Rafale sur une courte période, G4lly

Link to comment
Share on other sites

Sur le CDG la Marine n'a  déployé pas plus 22 chasseurs, SEM et rafales compris et vu la taille des SEM, je ne pense pas que cela soit dû à la taille du navire. Avec un PA2 cela sera pareil, le budget pour les aéronefs ne va pas augmenter. La meilleure solution c'est sûr, c'est que des rafales de l'armée de l'air, puissent être déployés sur les PA, mais ce n'est pas à l'ordre du jour. Donc je m'interroge toujours sur la taille du PA2, est-elle bien nécessaire?

Link to comment
Share on other sites

Sur le CDG la Marine n'a  déployé pas plus 22 chasseurs, SEM et rafales compris et vu la taille des SEM, je ne pense pas que cela soit dû à la taille du navire. Avec un PA2 cela sera pareil, le budget pour les aéronefs ne va pas augmenter. La meilleure solution c'est sûr, c'est que des rafales de l'armée de l'air, puissent être déployés sur les PA, mais ce n'est pas à l'ordre du jour. Donc je m'interroge toujours sur la taille du PA2, est-elle bien nécessaire?

Ben quitte à avoir un second PA, autant qu'il corrige les défauts du premier!

Link to comment
Share on other sites

la construction strictement identique d'un CDG "bis" serait du meme cout que ce qui avait été proposé y a quelque année (a quelque details pret, comme les catapultes de 90m deja "commandées")? car au rythme ou ça va un 2° CDG serait une "benediction", assorti de quelques rafales de plus...!

Link to comment
Share on other sites

construire plus grand chez STX pour le PA2 ne coutera pas plus cher que le CDG

je vous rappelle pour la 38 ème fois que si le Big Charlie ne fait que 261 mètres avec TOUT ce que celà a comme incidence c'est en grance partie du au fait qu'il a été construit sur ordre de François M. dans les arsenaux d'Etat donc à Brest dans une forme n'autorisant pas plus grand ...

Ce n'est pas une question de coût mais de choix politique

plus grand çà veut dire avant tout plus stable donc exit COGITE

çà veut dire plus de carbu aviation

plus de 600 tonnes de munitions avia embarquées (sur le CDG on en a stocké dans certaines coursives pour tenir la distance vous mordez le tableau)

donc plus d'endurance

carène moins surchargée

plus long çà veut dire une carène plus rapide donc nécessitant proportionnellement moins de puissance pour aller aussi vite

plus grand ce sont des catapultes de 90 mètres BEAUCOUP PLUS IMPORTANTES POUR LA MISE EN OEUVRE D'AVIONS EN CONF LOURDE que 2 malheureux noeuds de vitesse supplémentaires...

Les catapultes de 90 mètres sont incompatibles avec les 261 mètres du Big Charly

Link to comment
Share on other sites

On en revient toujours au même problème, pas plus cher est inacceptable pour moi, il faut qu'il soit moins cher, si on veut qu'il soit construit. Plus grand veut dire, une propulsion plus puissante, donc pas de nucléaire,et tous les inconvénients du classique.

Je me demande si à long terme, avec l'évolution des drones pour remplacer les avions, les 4 BPC, ne seront pas les plus rentables et exit les PA.

Link to comment
Share on other sites

Puisqu'on en parle, je me pose la même question.

Les drones risquent de "tuer" les portes-avions. Les drones sont déjà plus efficaces pour la reconnaissance ou l'attaque car plus furtifs, ont une durée de vol plus importante, ils sont sacrifiables si le besoin s'en fait sentir car sans pilote, ils prennent moins de place (un BPC pourrait contenir combien de drones ?)...

Le SCAN EAGLE a déjà été testé en mer sur une frégate singapourienne, même si c'est un drone léger (et peu cher), lancer des drones d'un BPC doit être déjà envisagé.

http://www.maxisciences.com/boeing/les-images-de-scaneagle-le-drone-de-boeing_art1560.html

Un drone apte à l'emport d'une arme nucléaire (pas de projet en cours ?) ou un tomahawk à la française couterait beaucoup moins cher à mettre au point qu'un 2ième PA et aurait une capacité de frappe longue portée plus importante qu'un Rafale (pas besoin de carburant pour le retour). Vu la modularité d'un BPC, les aménagements ne seraient pas forcément très importants.

Bref, un BPC avec des drones reco/attaque/capacité nucléaire (en contrepartie d'une dotation hélicos réduite) remplacerait très avantageusement (et à un prix beaucoup plus abordable) un PA.

Est-ce qu'un Predator peut décoller d'un BPC ?

Les drones, c'est l'avenir... alors que les appareils embarqués ?

Link to comment
Share on other sites

Et où tu mets les opérateurs des drônes embarqués et "tout l' attirail" qui sert à leur mise en oeuvre ?

Bref, ce n' est pas si sûr qu' un BPC puisse embarquer une vingtaine de drônes comme le "Prédator" ou le

"Hermes".

Ceci étant dit, je suis toujours partisant pour acquerir et adapter "à la sauce française" les plans du

CVN 78 "USS GERALD FORD" et en construire, sur une vingtaine d' année : quatre exemplaires,dotés d' un

radier (pour les opérations amphibies), mettant en oeuvre une centaine d' appareils aériens, dont des drônes

dérivé du Rafale.

Link to comment
Share on other sites

CVN 220

Les drones d'un BPC pourraient très bien être pilotés et gérés par des pilotes installés à Toulon ou à Mézidon (Calvados)

Les pilotes des drones en Astan sont basés dans le Nevada avec une bonne partie des équipements necessaires...

Miracle des liaisons satellites

Mais il paraît que çà ne fait pas bander les anciens cochers de F16 va savoir pourquoi on se le demande

Link to comment
Share on other sites

CVN 220

Les drones d'un BPC pourraient très bien être pilotés et gérés par des pilotes installés à Toulon ou à Mézidon (Calvados)

Les pilotes des drones en Astan sont basés dans le Nevada avec une bonne partie des équipements necessaires...

Miracle des liaisons satellites

Mais il paraît que çà ne fait pas bander les anciens cochers de F16 va savoir pourquoi on se le demande

Sans compter qu'avec 800m2 d'espace de commandement, il y aurait aussi de la place à bord...

le problème est plutot quel type de drone vu les retards du drone naval envisagé pour 2020 ...

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, et je ne l'avais pas précisé mais il y a largement la place à bord pour les équipements, sans compter le pilotage à distance. 

Changer un BPC en Porte-Avion c'est mission impossible, mais on peut le changer en Porte-Drone (le premier au monde), avec des drones de différentes catégories et taille. Il peut rajouter ainsi une nouvelle mission à la liste de ses capacités. 

Quand on supprime les contraintes liées à la présence d'un pilote, on peut gagner en capacités de décollage court ou vertical ou par catapulte. 

Les américains ont un projet extrèmement complexe pour lancer et récupérer un drone à partir d'un sous-marin..... alors lancer un drone d'un BPC doit être un jeu d'enfant à coté ! 

ça serait aussi un bon moyen pour devenir leader sur le marché si on développe un concept de Porte-Drone avant tout le monde.

Je suis persuadé que les drones sont plus l'avenir que les PA géants !

En plus, les PA style CVN 78 "USS GERALD FORD" à 10 milliards de dollars l'exemplaire, seuls les américains peuvent se le payer !   

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...