Recommended Posts

Il y a 6 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Ça je veux bien le croire, mais avoir des activités classifiées complique un peu les choses: dès qu'il y a une information confidentiel défense sur le réseau auquel ton ordinateur est connecté, tu n'as, en France, pas le droit de le connecter à Internet, quelque soit la technologie de protection que tu pourrais utiliser (contrairement à l'Allemagne par exemple). 

Les personnes qui font ce retour font référence à Thalès, avec des process bien plus automatisés et fluide. Désolé pour le HS.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Franchement là je me dis que cela ne doit pas être vrai

Veteran Boeing manager was transferred to 787 production; based on he saw there, he won't fly in a Dreamliner and begs his family not to

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Le directeur chevronné de Boeing a été muté à la production du 787 ; d'après ce qu'il y a vu, il ne veut pas voler avec un Dreamliner et supplie sa famille de ne pas le faire.

John Barnett a eu une carrière de trois décennies en tant que directeur de la qualité de Boeing, mais après avoir été muté à l'usine de Charleston, SC pour le Boeing 787 "Dreamliner", il est devenu un dénonciateur - maintenant il a été forcé de quitter l'entreprise et attend que diverses agences fédérales se prononcent sur les plaintes qu'il a déposées contre la société.

M. Barnett indique que l'installation du 787 a été dirigée par une nouvelle équipe de direction qui avait été transférée de St Louis, MO, avec une expérience dans la supervision des contrats militaires, et qu'elle a donné la priorité à la vitesse de production sur la navigabilité et la sécurité aérienne.

Selon lui, la culture de la mauvaise sécurité a commencé en 2011 ou 2012, lorsque la haute direction a ordonné aux employés de ne pas documenter les défectuosités, mais qu'elle est passée à "ignorer les questions de sécurité et les pièces défectueuses". M. Barnett a poursuivi cette démarche à l'interne, épuisant tous les processus internes et faisant face à des représailles en milieu de travail avant de s'adresser à des organismes de réglementation fédéraux comme la FAA et l'OSHA, ce qui a entraîné encore plus de représailles et, finalement, du blackball dans l'industrie aéronautique.

La description que fait Barnett des problèmes de sécurité est terrifiante. Par exemple, le processus de serrage des écrous en titane sur les boulons de plancher a fait couler des éclats de titane tranchants de 3" de long et tranchants comme un rasoir dans le compartiment où tous les câbles sensibles de l'avionique fonctionnaient. Bien que la FAA ait finalement ordonné à Boeing de cesser d'expédier des avions dont les compartiments de câblage étaient pleins de tessons de métal détachés et tranchants comme des rasoirs, la compagnie avait déjà expédié 800 avions à ce moment-là et n'en a rappelé aucun, de sorte que chaque Dreamliner dans le ciel a ce problème. Certains de ces éclats ont déjà causé des incendies dans les 787.

Il dit aussi que 25 p. 100 des systèmes de masques à oxygène sont défectueux et que les avions comportaient un grand nombre de pièces dont on savait qu'elles étaient défectueuses au moment de leur installation, mais que la compagnie les a quand même installés pour pouvoir respecter ses délais de production.

L'entrevue est vraiment effrayante et met en perspective le scandale des avions mortels 737 de Boeing, qui n'est pas une malheureuse erreur de conception, mais les actions d'une entreprise essentiellement autoréglementée, où les quotas de production sont plus importants que la sécurité parce que les gestionnaires sont récompensés pour avoir respecté les délais, mais jamais punis pour avoir coupé dans les coins pour notre sécurité.

Avez-vous une idée du moment où l'OSHA décidera ?

"Non, pas du tout. La FAA dispose également de l'information. Ils ont enquêté immédiatement. Ils ont étayé ma plainte au sujet des éclats de titane, ils ont étayé ma plainte au sujet des pièces non conformes perdues. Et en ce qui concerne les systèmes d'oxygène, ils ont dit que Boeing était au courant et qu'il y avait une grande enquête en cours."

Qu'a fait la FAA à ce sujet ?

"Pour les éclats de titane, ils ont rédigé un DAI - une exigence d'inspection de navigabilité désignée. Ce DAI n'est que pour Boeing. Ils ont dit à Boeing - vous n'avez plus le droit de livrer d'autres avions avec ces éclats de métal. Au cours de ce processus, Boeing est revenu et a déterminé que les éclats ne constituaient pas un problème de sécurité aérienne, de sorte qu'il n'a pas avisé les clients des avions déjà livrés que ces éclats étaient à bord de l'avion. Et à l'époque, je pense que nous avions environ 800 avions qui avaient été livrés. Tous les 787, il y a ces éclats là-bas."

 

La BBC cite le gars : https://www.bbc.com/news/business-50293927

Le NY Times l'a interviewé : https://www.nytimes.com/2019/04/23/podcasts/the-daily/boeing-dreamliner-charleston.html

  • Thanks 1
  • Confused 1
  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Franchement là je me dis que cela ne doit pas être vrai

Veteran Boeing manager was transferred to 787 production; based on he saw there, he won't fly in a Dreamliner and begs his family not to

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Le directeur chevronné de Boeing a été muté à la production du 787 ; d'après ce qu'il y a vu, il ne veut pas voler avec un Dreamliner et supplie sa famille de ne pas le faire.

John Barnett a eu une carrière de trois décennies en tant que directeur de la qualité de Boeing, mais après avoir été muté à l'usine de Charleston, SC pour le Boeing 787 "Dreamliner", il est devenu un dénonciateur - maintenant il a été forcé de quitter l'entreprise et attend que diverses agences fédérales se prononcent sur les plaintes qu'il a déposées contre la société.

M. Barnett indique que l'installation du 787 a été dirigée par une nouvelle équipe de direction qui avait été transférée de St Louis, MO, avec une expérience dans la supervision des contrats militaires, et qu'elle a donné la priorité à la vitesse de production sur la navigabilité et la sécurité aérienne.(...)

En fait, c'est publiquement connu depuis au moins 5 ans, et ça concerne plutôt les avions construits à l'usine de Charleston.

https://www.nytimes.com/2019/04/20/business/boeing-dreamliner-production-problems.html
(l'article tresse des fleurs aux ouvriers syndiqués de l'usine principale de Seattle : ahem)

Dans cet article , je compte au moins 5 lanceurs d'alertes différents de Boeing, rapidement virés.
Et il donne plus de contexte (en gros la pression de la concurrence d'Airbus ... bizarrement les mêmes circonstances derrière le 737 Max...)

Mais les indices les plus révélateurs sont :

  • Qatar Airways refuse les livraisons de Boeing construits à Charleston
  • l'USAF se plaint de FOD sur les KC-767 livrés
Edited by rogue0
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, rogue0 a dit :

En fait, c'est publiquement connu depuis au moins 5 ans, et ça concerne plutôt les avions construits à l'usine de Charleston.

https://www.nytimes.com/2019/04/20/business/boeing-dreamliner-production-problems.html
(l'article tresse des fleurs aux ouvriers syndiqués de l'usine principale de Seattle : ahem)

Dans cet article , je compte au moins 5 lanceurs d'alertes différents de Boeing, rapidement virés.
Et il donne plus de contexte (en gros la pression de la concurrence d'Airbus ... bizarrement les mêmes circonstances derrière le 737 Max...)

Mais les indices les plus révélateurs sont :

  • Qatar Airways refuse les livraisons de Boeing construits à Charleston
  • l'USAF se plaint de FOD sur les KC-767 livrés

Oui mais moi je croyais à quelque FOD => contrôle qualité un peu faible, mais là c'est massif, systématique, intentionnel et donc ce n'est plus un problème de contrôle qualité, c'est extrêmement grave. :wacko:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Picdelamirand-oil a dit :

Oui mais moi je croyais à quelque FOD => contrôle qualité un peu faible, mais là c'est massif, systématique, intentionnel et donc ce n'est plus un problème de contrôle qualité, c'est extrêmement grave. :wacko:

Bah oui. Il a juste fallu deux crash coup sur coup pour que le reste de la planète dise stop.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle décrépitude cette industrie...favoriser à ce point le court terme est suicidaire. La perte de confiance de futurs client les coulera

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, kalligator a dit :

Quelle décrépitude cette industrie...favoriser à ce point le court terme est suicidaire   criminel. La perte de confiance de futurs client les coulera

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le marché américain est quand même plus ou moins captif.

Sans compter les "obligés" à l'export qui peuvent difficilement acheter autre chose qu'américain. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kiriyama a dit :

Le marché américain est quand même plus ou moins captif.

Sans compter les "obligés" à l'export qui peuvent difficilement acheter autre chose qu'américain. 

Non mais tu n'as pas compris?

Boeing va s'écrouler parce que les voyageurs ne voudront plus monter dans un avion Boeing et que les compagnie qui persisteront à vouloir faire voler des avions Boeing vont faire faillite, autant dire qu'il n'y en aura que très peu. Et si Boeing s'écroule cela aura des conséquences psychologiques énormes, tout le monde va voir que le roi est nu ce sera la fin de l'empire américain c'est un événement historique, autant que la chute du mur de Berlin! :laugh: :biggrin: :biggrin: :tongue:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les voyageurs monteront dans les avions dont les billets sont les moins chers. 

De toute façon, quel voyageur fait la différence entre un 787 et un A350 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Kiriyama a dit :

Les voyageurs monteront dans les avions dont les billets sont les moins chers. 

De toute façon, quel voyageur fait la différence entre un 787 et un A350 ?

Pic fait de l'ironie.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, herciv a dit :

Pic fait de l'ironie.

J’en n’en suis pas si sûr...

Moi perso jusque là je m’en battait les oreilles. Aujourd’hui il est clair que je demanderais l’information. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Kiriyama a dit :

Les voyageurs monteront dans les avions dont les billets sont les moins chers. 

De toute façon, quel voyageur fait la différence entre un 787 et un A350 ?

Quand un avion a une sale réputation qui va dans les media mainstream ? Beaucoup plus que tu ne le penses. Pas mal de parents sont prêts à dépenser plus pour être plus sereins quant à leur progéniture.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Kiriyama a dit :

Les voyageurs monteront dans les avions dont les billets sont les moins chers. 

De toute façon, quel voyageur fait la différence entre un 787 et un A350 ?

Il y a 2 heures, Rufus Shinra a dit :

Quand un avion a une sale réputation qui va dans les media mainstream ? Beaucoup plus que tu ne le penses. Pas mal de parents sont prêts à dépenser plus pour être plus sereins quant à leur progéniture.

Il me semble (pas sûr :mellow:) qu'il existe des sites ou des forums spécialisés dans le suivi des avions des compagnies. Un peu comme les communautés d'astronomes amateurs qui essaient de détecter les satellites militaires dont on n'a pas annoncé la mise en orbite.

Dans ces conditions, il suffit  qu'une partie des passagers se tienne informée pour remettre en cause l'équilibre commerciale des sociétés de transport aérien. Si une entreprise s'aperçoit qu'il reste toujours une quantité substantielle de places libres sur ses 737, et que tout le surbooking imaginable n'y change rien, elle finira par en tirer les conséquences. :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Desty-N a dit :

Il me semble (pas sûr :mellow:) qu'il existe des sites ou des forums spécialisés dans le suivi des avions des compagnies. Un peu comme les communautés d'astronomes amateurs qui essaient de détecter les satellites militaires dont on n'a pas annoncé la mise en orbite.

Sans même parler de forums spécialisés : la crise du 737 MAX continue d'être visible sur les sites d'actualité généralistes.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une sorte de Trip Advisor de l'aérien ? On peut noter les avions ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, zx a dit :

miam, c'est le moment de faire la razzia

United Airlines tourne le dos à Boeing et commande 50 Airbus

https://www.20minutes.fr/economie/2666735-20191204-united-airlines-tourne-dos-boeing-commande-50-airbus?xtor=RSS-176

C'est clair qu'ici Boeing perd un client de lancement potentiel pour son remplaçant du 757.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,511
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nikesfeld13
    Newest Member
    nikesfeld13
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,318,097
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries