Kiriyama

Les forces de l'armée et de la marine impériale japonaise

Recommended Posts

En tout cas de ce que j'en sais la victoire des Japonais avait vraiment beaucoup surpris. Le tsar les appelait d'ailleurs "les macaques". :blink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fondamentalement c'est pas que les japonais aient été très bons. Les officiers russes étaient avant tout d'une nullité totale.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fondamentalement c'est pas que les japonais aient été très bons. Les officiers russes étaient avant tout d'une nullité totale.

Et ceux qui étaient bons sont souvent morts au combat avant d'avoir pu sauver la situation.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Kiriyama

Est-ce que quelqu'un sait me conseiller un livre sur la guerre russo-japonaise de 1905 ? Quelque chose de complet, qui explique bien les combats aussi bien terrestres que naval.

J'aimerais comprendre les facteurs qui ont permis la victoire surprise des Japonais.

1° - A vrai dire, il y a des ouvrages dont le but est l’étude des stratégies politique et militaire Chine-Japon depuis les origines et parlant de ce conflit. Je pense à l’ouvrage – qui vient d’être réédité – qui part de l’ouverture du Japon aux Bombes atomique, c'est-à-dire la Grande Histoire du Pacifique.

La Guerre du Pacifique

Nouvelles histoire à partir d’archives restées jusqu’ici secrètes.

Volume 1 = Des Origines du conflit à Midway et Guadalcanal

Volume 2 = Des Prémices de la Victoire à l’Apocalypse d’Hiroshima

De John Costello

Chez Pygmalion 1982

Note = Réédité en un seul volume récemment

 

2° - Je rejoins Ciders, à savoir =

Et ceux qui étaient bons sont souvent morts au combat avant d'avoir pu sauver la situation.

Dans l’ouvrage en question, il est fait mentions d’officiers Russes des plus compétents et tués dès le début des combats. Au sein de l’État-major Russe, le terme pouvant les définir était « des ganaches » dont un général chargé des défenses et qui jeta l’aprobe sur les forces de son pays. Néanmoins, les combats furent dures et Russes et Japonais très combatif. Les Russes furent perdus par une stratégie déficiente et moins efficace que celle des Nippons dont les pertes furent lourdes. Je puis essayer de relire le chapitre et écrire un résumé éventuellement.

 

3° - En ce qui concerne le coté navale de ce conflit, c’est Emile Bertin, Français, ingénieur naval du Génie Maritime, qui – détaché au Japon - assista les Japonais lors de la création et de la construction  des croiseurs dit « protégés » qui furent engagés dans cette bataille, et dont les officiers étaient....britanniques.

 Inventeur du caisson cellulaire et ceci sur une grande longueur du bâtiment, il insista lors de son départ du Japon, pour que les Japonais – au lieu de combattre sur une ligne de front comme depuis l’époque de  Lissa – attaqua avec le retour au combat en ligne de file et n’eurent au Yalu, que de se féliciter d’avoir fait choix de cette proposition d’Émile Bertin.

 

Pour plus d’information =

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-%C3%89mile_Bertin

 http://ecole.nav.traditions.free.fr/pdf/1_bertin2012.pdf

 http://ecole.nav.traditions.free.fr/pdf/2_bertin2012.pdf

 http://ecole.nav.traditions.free.fr/pdf/3_bertin2012.pdf

 http://ecole.nav.traditions.free.fr/pdf/4_bertin2012.pdf

 http://ecole.nav.traditions.free.fr/pdf/5_bertin2012.pdf

Janmary

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, puisque tu en parles. L'ouvrage de John Costello est assez ancien. Est-ce qu'il vaut encore le coup ou est-ce qu'il est déjà daté ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur 15/12/2015 at 19:29 , Kiriyama said:

En tout cas de ce que j'en sais la victoire des Japonais avait vraiment beaucoup surpris. Le tsar les appelait d'ailleurs "les macaques". :blink:

On doit prendre en compte que le côté racialiste de l'époque poussé à voir les uns et les autres supérieur aux autres .

Quand on voit déjà comment les japonais considéré les chinois ou autre peuples d'Asie ... on s'aperçois que l'homme blanc n'a pas le monopole du sentiment de race supérieure .

Quand le Japon s'est lancé dans la seconde guerre Mondiale , même si les militaires Nippons ont planifié organisé le fanatisme nationaliste il n'en demeure pas moins que ceux-ci se sont appuyé sur les a priori racial existant déjà , le Japon ayant quand même connu un certain isolement et une histoire propre vis à vis d'autres peuples .

On est toujours l'inférieur de quelqu'un dans l'histoire du monde à certaines périodes .

 

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Ciders

L'ouvrage est réédité et à ma connaissance il n'y en a pas de comparable encore aujourd'hui.

L’intérêt est l'aspect historique DES guerres du Pacifique en commençant par l'ouverture du Japon aux occidentaux d'une part, et de la  Chine, d'autre part, pour le coté économique de l'Amérique et des pays occidentaux avec une longue étude des relations Américano-Japonaise ("Rester souriant avec un bâton à la main"....qui s'est émoussé pour arriver au conflit 1941-1945) et à la doctrine Monroé de l'Amérique vis à vis des Allemands.

Bien écrit - malgré la traduction - et passionnant.

Cordialement à toi Ciders.

Janmary

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur 15/12/2015 at 19:29 , Kiriyama said:

En tout cas de ce que j'en sais la victoire des Japonais avait vraiment beaucoup surpris. Le tsar les appelait d'ailleurs "les macaques". :blink:

La preuve que le racisme rend très con.

 

Sur 15/12/2015 at 21:51 , cracou said:

Fondamentalement c'est pas que les japonais aient été très bons. Les officiers russes étaient avant tout d'une nullité totale.

Pas d'accords. Les japonais ont fait preuve d'une très grande maitrise, que ce soit sur le plan technique ou tactique. Avec de très bons choix doctrinaux et stratégiques à base d’opportunisme bien dosé......tout ce qui leur manquera durant la WWII.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après ce que j'ai lu dans les liens que l'on m'a donné les Japonais, sur terre en tout cas, étaient assez limités au niveau tactique. Beaucoup de charges massives, ce qui coûtera très cher pour prendre des positions fortifiées. A l'inverse, les Russes joueront très bien la défensive, se repliant pour mieux contre-attaquer ensuite. Les événements intérieurs en Russie (révolte contre le Tsar) auront probablement coûté la victoire car à l'usure il n'est pas dit que les Japonais auraient pu l'emporter.

Sur mer en revanche ça semble moins clair. Les Russes perdent pas mal de navires à Port Arthur suite à une attaque surprise mais leur défaite à Tsushima est plus surprenante vu l'équivalence qualitative et quantitative des deux forces.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure , Kiriyama said:

D'après ce que j'ai lu dans les liens que l'on m'a donné les Japonais, sur terre en tout cas, étaient assez limités au niveau tactique. Beaucoup de charges massives, ce qui coûtera très cher pour prendre des positions fortifiées. A l'inverse, les Russes joueront très bien la défensive, se repliant pour mieux contre-attaquer ensuite. Les événements intérieurs en Russie (révolte contre le Tsar) auront probablement coûté la victoire car à l'usure il n'est pas dit que les Japonais auraient pu l'emporter.

Sur mer en revanche ça semble moins clair. Les Russes perdent pas mal de navires à Port Arthur suite à une attaque surprise mais leur défaite à Tsushima est plus surprenante vu l'équivalence qualitative et quantitative des deux forces.

Je pensais surtout au volet naval des opérations qui surdéterminera tout le reste. Les russes vont faire de lourdes erreurs dans la disposition de leur forces dans le Pacifique et le commandement est complétement inepte, mais les japonais sont de leur coté très habiles sur mer.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec la maîtrise de la mer, les Japonais achemineront constamment du renfort depuis le Japon. Ça a permis de l'emporter grâce à la masse et à l'usure sur des Russes qui n'arrivaient pas à compléter leurs effectifs et combler leurs pertes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

1° - De Janmary

En ce qui concerne le coté navale de ce conflit, c’est Emile Bertin, Français, ingénieur naval du Génie Maritime, qui – détaché au Japon - assista les Japonais lors de la création et de la construction  des croiseurs dit « protégés » qui furent engagés dans cette bataille, et dont les officiers étaient....britanniques.

 Inventeur du caisson cellulaire et ceci sur une grande longueur du bâtiment, il insista lors de son départ du Japon, pour que les Japonais – au lieu de combattre sur une ligne de front comme depuis l’époque de  Lissa – attaqua avec le retour au combat en ligne de file et n’eurent au Yalu, que de se féliciter d’avoir fait choix de cette proposition d’Émile Bertin.

Les Japonais en naviguant en ligne de file (à la queue leu-leu) ont réussis à "Barrer le T", c'est à dire de rendre TOUTE l'artillerie de TOUS les navires utilisable sur la flotte Russe.Le "T" pour comprendre la disposition de l'artillerie des navires vis à vis de l'autre flotte. Donc l'Amiral TOGO fut un bon stratège et un bon manœuvrier.

2° - Kiriyama

Sur mer en revanche ça semble moins clair. Les Russes perdent pas mal de navires à Port Arthur suite à une attaque surprise mais leur défaite à Tsushima est plus surprenante vu l'équivalence qualitative et quantitative des deux forces.

Ceci est dû, comme ci-dessus, d'une part que les Japonais ont réussis "à Barrer le T" et d'autre part que leurs bâtiments étaient plus léger et manœuvrable du fait de ces caissons blindés (anti-torpilles) en lieu et place de blindages répartis sur un bâtiment, tout nouveau dans une flotte de combat. Ce fut surprenant que les navires plus légers Japonais coulèrent, endommagent, saisirent  des navires Russes de plus fort tonnages.

3° - kiriyama

En tout cas de ce que j'en sais la victoire des Japonais avait vraiment beaucoup surpris. Le tsar les appelait d'ailleurs "les macaques". :blink:

C'était, pour les puissances occidentales, des "parvenus" que ces Japonais.Des petits, des insignifiants. Des "macaques" et autres sobriquets étaient d'usage dans les Chancelleries (comme ce fut la cas avant la seconde guerre mondiale ou les pilotes Japonais ne savaient pas piloter et étaient myope ! On vit !). Le problème, c’est que l'Empire du Japon  voulait et allait entrer dans le cadre d'une grand puissance du Pacifique. Ce fut la démonstration avec les Russes pour commencer.

Janmary

 

Edited by Janmary
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

à Tsushima les cuirassés russes viennent de se farcir un 1/2 tour du monde les carène sont tellement sales que les bâtiments sont à peine à 10 noeuds ... le matériel a souffert l'entraînement n'a pas été optimal etc etc etc ... Au pays la révolution couve ...

 

Bref c'est pas la joie chez les russes face à des japonais très bien entraînés dotés d'un bon commandement

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, en effet Pascal.

J'ai omis et oublié de parler de cet élément fondamental qui est pourtant l'un des événements essentiels de la défaite Russe. Le contexte n'était pas favorable aux armées du Tzar

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant le volet naval des opérations, les Russes sont pris par surprise à Port Arthur mais à Tsushima, est-ce que les forces en présence sont équivalente à la base ? J'ai lu que oui au niveau quantitatif mais concernant la qualité des navires qui a l'avantage ? Est-ce que Russes et Japonais construisent leurs propres navires où c'est des bateaux achetés à l'étranger ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kiri un peu de courage c'est une question à laquelle tu peux répondre tout seul en allant surfer 2'34'' sur le wiki

voici des entrées

Suvorov Oslyabya Mikasa

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

- Deux ouvrages que je viens d’acquérir sont en relation directe avec ce sujet « Les forces de l’armée et de la marine Impériale Japonaise ».avec des réponses aux questionnements généralement posés.

Ecrit par un journaliste et grand reporter en Asie pendant plus de 23 « Briuno Birolli », décrit sous une lecture agréable et des précisions généralement inconnues, du moins pour moi bien que je recherche depuis 40 années des informations sur les guerres menées par le Japon. Il se consacre désormais à l’écriture de documentaires et de livres sur l’Histoire de l’Asie.

> Ishiwara, l’Homme qui déclencha la Guerre

Édité par ARTE ÉDITIONS Armand Colin. 2013

Note = Ishiwara est plus particulièrement connu comme étant le cerveau de l’attentat de Moukden (1931) et son bellicisme envers l’Union Soviétique, la Chine et les États-Unis d’Amérique. L’Auteur décrit la vie de cet homme et de ses obsessions. Il a utilisé nombres d’archives historique, incluant les notes personnelles du général Ishiwara, et a visité tous les lieux qui sont cités dans ses ouvrages.

> Port-Artur, 8 février 1904 - 5 janvier 1905

Édité par ÉCONOMICA 2015

Je conseille ces lectures

 

II° - Par ailleurs, deux séries d’émission de télévision d’Histoire =

> Sur la chaine 117, L’HISTOIRE, « Seisen, la croisade du Japon Impérial » en deux volets, avec des documents filmés depuis le début du cinéma, évoque l’histoire des premières interventions militaires Nippones jusqu’en 1945. Document remarquable à plus d’un titre.

 >Sur la Chaine 122, TOUTE l’HISTOIRE, « Japon, la guerre en couleur », filmé en couleur 16 mm par un ex-pilote Britannique, qui à suivi MacArthur, à savoir William Courtenay, y compris l’après guerre avec le débarquement au Japon, en Corée et à Formose. Sort des populations civiles pathétique !

Ces vidéos tournent encore en continue, comme Seisen, la croisade du Japon Impérial  ou d’autres tout aussi passionnantes.

Janmary

 

 

Edited by Janmary
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je voulais signaler la sortie de la bande dessinée Tsushima.

9782344012680-L.jpg

On y explique bien le contexte de cette bataille et, finalement, ce qui a perdu la flotte russe : équipages peu entraînés, navires en mauvais état (coques lestées par les coquillages, équipements de visée défectueux...), sous-estimation complète de l'adversaire (les "macaques" et "nains jaunes" selon les Russes) mais, aussi, le jeu trouble des Anglais et Français qui ont bien soufflé sur les braises.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/10/2017 à 11:14, Kiriyama a dit :

On y explique bien le contexte de cette bataille et, finalement, ce qui a perdu la flotte russe : équipages peu entraînés, navires en mauvais état (coques lestées par les coquillages, équipements de visée défectueux...), sous-estimation complète de l'adversaire (les "macaques" et "nains jaunes" selon les Russes) mais, aussi, le jeu trouble des Anglais et Français qui ont bien soufflé sur les braises.

 

En effet, avec des officiers Britanniques à bord des bâtiments Japonais.

Ils ne pouvaient pas savoir que les petits "macaques" ou "nains jaunes"allaient leur flanquer une toise à la guerre suivante selon les enseignements reçus justement des Britanniques.

Les Japonais du reste, ne sont pas des "jaunes" d’après eux, mais des blancs. Et nous, occidentaux et américains, sommes des "roses" au sens cochon du terme, d'ailleurs nous sentons mauvais et nous ne sommes pas beau (authentique) !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je signale la parution d'un livre sur un sujet peu documenté en français Heitai, de Augustin Sätz paru aux éditions Heimdal. 

Présentation de la maison d'édition :

"Aujourd’hui, peu de choses sont connues sur les armes, les uniformes et les conditions de vie des soldats japonais (Heitai), conquérants incontestés de presque toute l’Asie de l’Est durant la Seconde Guerre mondiale. Dans ce somptueux livre illustré, aussi bien le lecteur que l’historien pourront enfin entrevoir les effets personnels du fantassin de l’Armée Impériale. Grâce à une collection précieusement conservée au travers des décennies, chaque aspect de l’existence quotidienne de l’Heitai est présenté en détail avec de magnifiques photos en couleurs accompagnées des descriptions. Les pièces sont classées des armes jusqu’aux vêtements (tropicaux et polaires) en passant par le matériel d’alimentation, les équipements de communications, les décorations, les casques, les insignes, les appareils de vision, les masques à gaz, les gourdes, les appareils photos, les tentes et les chaussures. Sont aussi incluses les affiches de propagande et les lectures fournies à l’Heitai pendant les longues périodes calmes, en service, isolé sur les îles du Pacifique.
En étudiant les équipements du soldat japonais – du poignard à la brosse à dent, de la grenade aux sous-vêtements – nous pouvons découvrir en profondeur l’histoire de ces soldats bien plus que le cinéma ou un texte pourraient nous l’évoquer. Dans le même temps, il est intéressant de constater les différences entre l’équipement d’un combattant de l’Armée Impériale et celle d’un GI et comment, dans bien des cas, ils sont similaires.
Comme le compagnon indispensable de l’incontournable Landser, cet immense, cet exceptionnel travail sur l’Impérial Heitai fournit un éclairage unique sur le combattant japonais qui était, jadis, le plus redoutable ennemi de l’Amérique."

180217124141767128.png

Edited by Kiriyama
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le Guerre&Histoire numéro 41 ( février 2018 ) , un super témoignage d'un pilote ( chasseur Zéro) de l'aéronavale japonaise .

Il explique le sentiment de supériorité et élitiste qui était fortement ancré dans la Marine nipponne , qui a fait de la sélection de manière sévère pour avoir les meilleurs pilotes , avec le pb c'est que dans cette guerre d'attrition il ne restera très peu de vétérans de l'attaque de Pearl Harbor .

Il participera à là guerre en Chine , participant à l'attaque contre la canonnière US Panay en 1937 .Il dit que les US avaient expliqué que le drapeau national était bien en place , mais pour lui seul si le drapeau ne flottait pas au vent de facto il était difficile de le voir .comme ils n'ont pas vu de drapeau et que la canonnière était avec les navires adverses, il était naturel pour lui qu'ils l'aient visé , c'était inévitable.  

Il assurera la protection de son PA durant le raid sur Pearl Harbor , que lorsque ses camarades sont rentré ( certains) , ils lui ont dit que les PA n'étaient pas la . Pour lui cela était grave car les PA étaient le gratin au niveau navire de guerre. 

Donc quand on a annoncé que la flotte US était éliminé, le témoin qui était sous-officier savait que cela été faux , les officiers de facto aussi le savait , mai les médias mentaient pour ne pas entamer la combativité de la population. Comme il le dit la guerre est un jeu de dupes . Il n'y a pas les gentils d'un côté et les méchants de l'autre .tout le monde est coupable .Il était persuadé que le Japon avait fait une déclaration de guerre aux USA avant l'attaque de Pearl Harbor. Il est resté persuadé que les USA ont poussé le Japon à la guerre et que les US étaient au courant que le Japon allé attaqué étant donné que les PA n'étaient pas la  ( G&H a donné son avis ) .

Il a participé à des opérations du côté de Ceylan ou il abattra 5 avions britannique. Apparemment les britanniques connaissaient bien le Zéro, ils piquaient pour attaquer les japonais et rompaient le combat aussitôt. Les zéros les poursuivaient sans les rattraper: leur vitesse était de 600 km/heure , celle des zéros de 560 km/heure .

Le témoin explique qu'ils ont donc essayé d'engagé de front les avions brits , pour les forcer à changer de direction pour ensuite pouvoir les attaquer de flanc .pendant que les brits zigzaguaient pour parer l'attaque , les zéros pouvaient ce rapprocher rapidement , et arrivé à 5 ou 10 mètres, presque à toucher leurs ailes. Le témoin raconte qu'il pouvait voir le visage du pilote en train de cd débattre pour s'en sortir , il voyait jusqu'à ce que l'appareil prenne feu ... Il s'en souvient encore , cela est resté gravé dans sa mémoire. 

Debut 1942 il était persuadé que tant qu'il piloterai un Zéro il aurait raison sur n'importe quel autre avion de chasse , tout les pilotes japonais avaient une confiance excessive en leur avion .

Pour Midway , ont leur à dit que le but était de constituer une protection en vue d'une contre-attaque US . Le deuxième but était d'anéantir les PA US qui leur avait échappé à Pearl Harbor. Midway était donc un piège pour les PA et les attirer et les frapper .En ville lors d'une permission le témoin raconte que les civils qu'ils croisaient parler de cette offensive. Si des personnes ordinaires étaient au courant, cela pouvait signifié que les militaires n'étaient plus en sécurité. 

Lors de la bataille de Midway, le PA du témoin est détruit avec 2 autres en 5 minutes par les US, pour lui les US ont eu de la chance à Midway. Les Dauntless ( bombardiers en piqué) devaient attaqué en premier mais ils ce sont trompé de route, et ce sont les devastator ( bombardiers torpilleurs) qui sont arrivé en premier. Vu que les zéros devaient protéger le ciel à haute altitude, ils ont du descendre au raz des vagues pour les attaquer . Le témoin en à abattu 5 . Les Dauntless sont arrivé au dessus des zéros ... ils ont essayé de contre attaquer mais ils piquaient déjà. Le témoin à vu les bombes tomber sur les PA , c'était foutu. 

A bout de carburant et de munition , son PA en flammes il ne pouvait plus rien faire. Il s'est posé sur le Hiryu .Son appareil était touché et inutilisable , on l'a jeté à la mer.  Sur le pont c'était un peu la panique . Le temoin à aidé aux décollages ( contre attaque contre le PA Yorktown ) et aux appontages.  Puis on lui a dit qu'il Zero de réserve que les mécaniciens avaient mit toute leurs énergie à monter . Comme il était vétéran on a confié cette appareil au témoin. 

 

Bon je fais une pause, la suite demain ! 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Il assurera la protection de son PA durant le raid sur Pearl Harbor , que lorsque ses camarades sont rentré ( certains) , ils lui ont dit que les PA n'étaient pas la . Pour lui cela était grave car les PA étaient le gratin au niveau navire de guerre. 

Donc quand on a annoncé que la flotte US était éliminé, le témoin qui était sous-officier savait que cela été faux , les officiers de facto aussi le savait , mai les médias mentaient pour ne pas entamer la combativité de la population.

Je pense sincèrement qu'il s'agit surtout d'une réflexion a posteriori exprimée avec un recul nécessaire ... En 1941 les choses étaient très différentes même si les pilotes de l'aéronavale avaient de bonne raison de penser que leur arme était efficace

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu cette interview et effectivement c'est fréquent dans ce témoignage. 

Il est aussi toujours convaincu que les Américains ont délibérément provoqué Pearl Harbor et qu'ils savaient que l'attaque allait avoir lieu. D'après lui, c'est pour ça que les porte-avions américains n'étaient pas au port.

Dans les témoignages de soldats japonais, c'est aussi interpellant de voir la "clochardisation" de la troupe : certains soldats mangeaient des écorces d'arbre ou toute sortes de plantes pas toujours comestibles... 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, pascal a dit :

Je pense sincèrement qu'il s'agit surtout d'une réflexion a posteriori exprimée avec un recul nécessaire ... En 1941 les choses étaient très différentes même si les pilotes de l'aéronavale avaient de bonne raison de penser que leur arme était efficace

C'est sûrement possible , mais comme l'indique Kiriyama il est aussi persuadé que les USA ont poussé à la faute le Japon , et que pour la Chine à l'époque dans le monde entier on disait que le Japon ce comportait en envahisseur, les chinois, les US et les français ont demandé à ce que le Japon arrête , mais pour le témoin la guerre en Chine était bien motivé par la protection des sujets japonais contre les exactions chinoises ( alors que l'on sait que cela est faux ) .

Il est aussi persuadé que les puissances alliés ont menacé le Japon de bloquer l'approvisionnement en matière première , alors que le Japon était un petit pays pauvre en ressource naturelle , donc cette menace  pénalisait beaucoup le Japon , poussant donc celui-ci à créer la grande Asie . Pour lui les pays des hommes blancs à commencé par les USA et la GB étaient venu en Orient pour fonder des colonies alors que le Japon lui voulait rassemblé l'Asie .

Comme on le sait , quand bien même les occidentaux avaient des colonies et de possible ambitions sur le long terme au niveau influence ( ce qui ne veut pas dire colonisation )  ,   le Japon aussi était dans cette optique en ce voyant comme la puissance asiatique , donc les blancs chez eux , et les jaunes chez eux , et bien évidemment avec le Japon comme patron de l'Asie et du Pacifique .

On sait que c'est surtout le militarisme et un nationalisme exacerbé dans un contexte politique instable interne au Japon qui a poussé le Japon à prendre ce chemin , profitant du manque de réaction des puissances occidental dans cette guerre en Chine , dans un contexte qui voyait une guerre en Europe sûrement arrivé .

Enfin voilà , le témoin qui comme le met en avant le magasine est un militant pacifiste reste persuadé que le Japon était dans son bon droit à l'époque. 

Je pense que la perte de camarades , la brutalité dans la gestion des blessés et brûlé qu'il a côtoyé sur le navire qui l'a récupéré en mer à la bataille de Midway , le 2ème PA qui l'avait récupéré ayant aussi était coulé l'ont marqué humainement même si sur le moment il a apprécié d'être bien soigné alors que son cas n'était pas grave ( la sélection était vite fait au niveau tri des blessés) , idem pour le gâchis en vie avec le fait qu'il formait les kamikazes. 

Idem dans son sentiment ou le fait d'avoir vu les anciens combattants être rejeté après guerre alors que l'on estimait qu'ils avaient eu des moyens pour gagner ( comme on le sait non ) .

Je pense que son sentiment au travers de tout cela le pousse avec bien évidement le recul à disons être dans une posture ou il est resté persuadé de la justesse de cette guerre , et que sa position de perdant à été injuste au  vu du coût humain en terme de souffrance et de sacrifice , son sentiment évoluant avec le temps vers  une optique pacifiste , la guerre ce n'est pas la meilleur solution. 

Enfin en espérant être pas trop bordélique dans mon analyse. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,486
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,299,969
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries