Henri K.

[Chine] Programme Hypersonique et Near Space

57 messages dans ce sujet

Un fil qui traite le sujet des programmes de développement hypersonique et des engins "Near space" (Near space = entre 20 et 100km d'altitude) de la Chine.

 

Après l'essai hypersonique chinois du 19 Janvier 2014 dévoilé par les médias étrangers, plusieurs sources / articles chinois confirment l'essai réussi d'un engin "avion spatial", développé par CALT (China Academy of Launch Vehicle Technology) du secteur aérospatial, et qui est différent de "Dragon Divin" de l'Institut 611 du secteur aéronautique.

 

D'abord le site gouvernemental de la ville de Zhangzhou publie un article parlant d'un "essai d'atterrissage autonome à grande vitesse" d'un engin clé du secteur aérospatial, qu'une société de la ville spécialisée dans les paliers a contribué au projet.

 

http://www.fjgzw.gov.cn/ar/20140124000003.htm

 

Ensuite, le site de l'Institut de l'automatisme de l'Université polytechnique du Nord-Ouest a publié un article sur son site qu'ils ont reçu des lettres de remerciement de CALT pour leur contribution dans le système de freinage électrique d'un engin non-piloté, qui a réussi un "essai d'atterrissage autonome à grande vitesse", avant de rajouter plus loin dans le texte qu'il s'agit de la première fois dans les engins "avion spatial".

 

D'après les lettres de remerciement, l'essai aurait lieu avant ou en Octobre 2013.

 

http://zdhxy.nwpu.edu.cn/info/1099/4552.htm

 

L'institut aérospatial de cette même université, dans la page d'introduction de son site, mentionne également l'essai réussi d'un "engin xx".

 

http://hangtian.nwpu.edu.cn/kyysys.htm

 

De la même manière, l'Institut aéronautique de cette université parle aussi de leur contribution depuis 2011

 

http://hangkong.nwpu.edu.cn/info/1074/1825.htm

 

Et sur le site du "Collaborative Innovation Center of Future Aerospace Vehicule" de cette université, ils nous donnent quelques détails supplémentaires - Ils parlent de 3 programmes spéciaux nationaux dont "C919 & Y-20", "Engin non piloté Near space" et "Programme 0901". 

 

Le schéma parle aussi de J-20, "un certain avion de combat", drone HALE, avion de transport de prochaine génération, avion de combat de 6ème génération, avion spatial et drone de configuration aérodynamique avancée.

 

http://cicav.nwpu.edu.cn/cicav/zxgk/zxjj.htm

 

Aa3rLiG.jpg

 

Tout ceci semble confirmer la nouvelle selon laquelle CALT a testé avec succès son engin "avion spatial", appelé "Ao Tian 1" (遨天1号) en 2013, la nouvelle a été dévoilée par un blog au 21 Septembre 2013.

 

"Ao Tian 1", développé par CALT du secteur aérospatial, semble être en compétition avec "Dragon divin" développé par l'Institut 611 de Chengdu du secteur aéronautique, mais le détail reste très flou.

 

Les quelques images sur "Dragon Divin" -

 

OSJhVJQ.jpg

 

MVvTcqR.jpg

 

imIQtSn.jpg

 

Wof9pcS.jpg

 

B9cbczj.jpg

 

cxhLmQp.jpg

 

Ces dernières années on constate que la Chine lance simultanément un multitude de programmes dans le domaine hypersonique / Near space, qu'on peut qualifie de développement omni-directionnel. On note par exemple -

  • le programme 0901, l'un des 16 grands projets nationaux de recherche technologique à moyen-long terme, dans le domaine hypersonique endo-atmosphérique

  • les programmes X-37B-like comme Ao Tian 1 ou Dragon divin

  • le développement et les essais des engins Boost-Glide, comme dans l'essai du 19 Janvier dernier
Pour expliquer la différence entre un vol balistique, un vol Boost-Glide et un vol hypersonique -

 

Vf1ryJF.jpg

 

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parmi les 16 grands projets nationaux de recherche technologique à moyen-long terme, 13 sont rendus publique qu'on peut consulter la liste ici (http://www.nmp.gov.cn/zxjs/), 3 sont restés secrets dont le programme 0901 et le programme 0902 (système d'allumage de la fusion par confinement inertiel).

 

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très interessant ces articles vraiment la Chine progresse a grand pas, ce sont des domaines de pointe et si tout ça est confirmé très gros programme en perspective pour le futur.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon le Pentagone, la Chine a procédé un nouvel essai hypersonique chinois de type Boost-Glide au 7 Juin dernier.

Les mots clés à retenir, selon les sources de Pentagon, sont : Hypersonique, manœuvre extrême, 4 essais réussis en 18 mois.

China Conducts Fourth Test of Wu-14 Strike Vehicle

 

‘Extreme maneuvers’ used in latest high-speed warhead test

BY: Bill Gertz

June 11, 2015 5:00 am

China this week carried out the fourth test of an ultra high-speed nuclear delivery vehicle that conducted what intelligence officials say were extreme maneuvers.

The test of the Wu-14 hypersonic strike vehicle was carried out Sunday, launched atop a ballistic missile fired from a test facility in western China.

It was the fourth successful test of the Wu-14 in the past 18 months and the frequency of tests is being viewed by U.S. intelligence analysts as an indicator of the high priority placed on developing the weapon by the Chinese.

Earlier tests took place last year on Jan. 9, Aug. 7, and Dec. 2. The Washington Free Beacon first reported the tests.

The new strike vehicle is considered a high-technology strategic weapon capable of delivering nuclear or conventional warheads while traveling on the edge of space. One of its key features is the ability to maneuver to avoid U.S. missile defenses.

The Wu-14 was assessed as traveling up to 10 times the speed of sound, or around 7,680 miles per hour.

Unlike earlier tests, the latest test demonstrated what one official called “extreme maneuvers” that appeared to analysts designed for penetrating through missile defense systems.

Current U.S. missile defenses are limited to knocking out missiles and their warheads with predictable ballistic trajectories that can be tracked with relative ease by satellite sensors and ground and sea radar.

However, the Wu-14 threatens to neutralize U.S. strategic missile defenses with the unique capability of flying at ultra high speeds and maneuvering to avoid detection and tracking by radar and missile defense interceptors.

The Pentagon’s Missile Defense Agency has repeatedly declined to comment on whether current U.S. missile defenses can defeat maneuvering targets.

A congressional China commission stated in a report published in November that China is working on hypersonic arms as “a core component of its next-generation precision strike capability.”

“Hypersonic glide vehicles could render existing U.S. missile defense systems less effective and potentially obsolete,” the report said.

In addition to the glide vehicle, China also is developing a second hypersonic weapon the uses a high-technology scramjet engine.

The Pentagon and China’s defense ministry confirmed the earlier tests. Asked about the latest test, however, Pentagon spokesman Lt. Col. Jeff Pool declined to comment on the test, citing a policy of not discussing intelligence matters.

However, specialists on China’s military buildup say the latest test is another significant milestone for Chinese long-range strike capabilities.

“With four tests in about a year and a half, it is possible that China could conclude development of an early version for deployment in one to two years,” said Rick Fisher, a China expert with the International Assessment and Strategy Center.

Former Pentagon official Mark Stokes, also a China weapons specialist, said the People’s Liberation Army and China’s space and missile industry have been conducting engineering design work on a boosted hypersonic glide vehicle for some time.

“Certification of the design requires prototype testing of the post boost vehicle, which is probably what’s going on,” said Stokes, now with the Project 2049 Institute, a think tank.

“Fielding of a hypersonic glide vehicle would advance the PLA’s ability to hold U.S. targets at risk, as well as those of allies and partners,” Stokes added.

Lora Saalman, a professor at the Daniel K. Inouye Asia-Pacific Center for Security Studies, the latest Wu-14 test indicates the weapon is a high priority.

“This test is keeping in line with China’s fast-tracking of this program and efforts to expand not just the range but also the capabilities and maneuverability of the system,” she said.

Fisher said he suspects an early version of the Wu-14 will be launched atop a DF-21 medium-range ballistic missile, although in the future it would be carried by the 2,485-mile range DF-26.

“Perhaps the most important U.S. antidote for China’s hypersonic maneuvering warhead is U.S. energy weapons programs,” Fisher said.

“There is an urgent need to increase funding to accelerate the early deployment of rail gun weapons.”

Rail guns fire shotgun-style pellets at hypersonic speeds that create pellet clouds that can be used to damage or destroy Chinese hypersonic warheads.

“It is urgent that the U.S. speed the deployment of rail guns to defend aircraft carriers, large combat ships, and major U.S. military facilities in Asia,” he said.

“The U.S. also needs to accelerate the development of its own hypersonic weapons, ground, air, and sea-launched, to deter China’s use of these weapons.”

The current House version of the fiscal 2016 defense authorization bill calls for the Pentagon to conduct advanced technology war games, including those involving hypersonic strike systems.

The bill includes $291 million for an extended-range variant of Army’s Terminal High Altitude Area Defense, or THAAD, missile defense system to deal with hypersonic threats.

“The committee is aware of the rapidly evolving threat from potential adversaries’ development of hypersonic weapons,” the report on the bill says, noting China’s several recent tests.

“The [Armed Services] committee believes this rapidly emerging capability could be a threat to national security and our operational forces,” the report said.

The Army has conducted two tests of its Advanced Hypersonic Weapon and in the latest test the missile launcher blew up shortly after liftoff.

The committee called on the military to develop hypersonic targets to improve U.S. defenses.

A Chinese Embassy spokesman did not return an email seeking comment.

In the past, China’s government has called the hypersonic tests normal military experiments.

Les notifications NOTAMS confirment aussi ce 4ème lancement.

 

A1478/15 - A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY: N392122E1035801-N392154E1045353-N383846E1045414-N383813E1035859 BACK TO START. VERTICAL LIMITS:GND-UNL. GND - UNL, 07 JUN 03:23 2015 UNTIL 07 JUN 04:05 2015. CREATED: 05 JUN 02:59 2015

A1479/15 - A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY: N382020E0913134-N382758E0923943-N381717E0924135-N380940E0913336 BACK TO START. VERTICAL LIMITS:GND-UNL. GND - UNL, 07 JUN 03:25 2015 UNTIL 07 JUN 04:01 2015. CREATED: 05 JUN 03:00 2015

A1486/15 - THE FLW SEGMENTS OF ATS RTE CLSD: 1.B215:YABRAI VOR 'YBL'-YINCHUAN VOR'YNC'. 2.Y1:MAGOD-LUSMA. 3.Y3:TUSLI-DUMIN. 07 JUN 03:20 2015 UNTIL 07 JUN 04:15 2015. CREATED: 06 JUN 12:51 2015

xzCRQRO.jpg

Les zones d'interdiction de vol sont sensiblement identiques à celle de l'essai du 7 Août 2014, lors du 2ème essai.

QBsWPTg.jpg

WDoFks5.jpg

C'est donc le 4ème essai chinois de ce genre, après les 3 premiers du 9 Janvier, 7 Août et 2 Décembre 2014.

Pour voir le suivi que j'ai fait dans le développement des technologies hypersoniques chinoises : http://forummarine.forumactif.com/t7274-information-developpement-des-technologies-hypersoniques

Henri K.

Modifié par Henri K.
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouvel essai balistique en vue...

A2288/15 - A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY:

N411543E0955700-N411001E0970820-N405356E0970556-N405935E0955454

BACK TO START. VERTICAL LIMITS:GND-UNL. GND - UNL, 20 AUG 03:45 2015 UNTIL 20

AUG 04:20 2015. CREATED: 18 AUG 09:29 2015

A2287/15 - A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY:

N403148E1042317-N402324E1051854-N394106E1050741-N394926E1041236

BACK TO START. VERTICAL LIMITS:GND-UNL. GND - UNL, 20 AUG 03:43 2015 UNTIL 20

AUG 04:25 2015. CREATED: 18 AUG 09:28 2015

2 zones de chute, donc probablement un DF-2x, x > 4. A confirmer.

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouvel essai balistique en vue...

2 zones de chute, donc probablement un DF-2x, x > 4. A confirmer.

Henri K.

Comme il n'y a aucun NOTAM decodeur qui fonctionne et prêt à emploi pour afficher automatiquement les annonces NOTAM, présentées sous forme de texte brute, en zone dans Google Earth, j'ai passé un peu de temps ce soir à faire mon propre outil, combinant un pauvre fichier Excel et un fichier KML.

Ce n'est pas parfait et entièrement automatisé encore comme j'aurais voulu mais au moins ça fonctionne...

Donc, revenons au mouton, avec mon outil je peux enfin afficher les 2 NOTAMs A2288/15 et A2287/15 sans que j'aie besoin de calculer point par point et coordonnée par coordonnée.

NVzEIHt.jpg

On a bien ici 2 zones de chute, en prolongeant la ligne médiane qui traverse les 2 rectangles, comme de par hasard on croise le chemin du centre de lancement spatial TSLC, également l'une des plus importantes bases d'essai balistique chinoises.

On aurait donc ici un missile balistique de 2 étages, qui a parcouru une distance de 1360 km maximum. Si c'est un missile de 2 étages, alors il portera la référence de DF-2x.

La question à 2000 balles de ce soir est, X = combien ?

Henri K.

Modifié par Henri K.
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, revenons au mouton, avec mon outil je peux enfin afficher les 2 NOTAMs A2288/15 et A2287/15 sans que j'aie besoin de calculer point par point et coordonnée par coordonnée.

On a bien ici 2 zones de chute, en prolongeant la ligne médiane qui traverse les 2 rectangles, comme de par hasard on croise le chemin du centre de lancement spatial TSLC, également l'une des plus importantes bases d'essai balistique chinoises.

On aurait donc ici un missile balistique de 2 étages, qui a parcouru une distance de 1360 km maximum. Si c'est un missile de 2 étages, alors il portera la référence de DF-2x.

La question à 2000 balles de ce soir est, X = combien ?

Henri K.

Mon analyse précédente semble être fausse, l'essai balistique du mercredi 19 Août serait en réalité le 5ème essai du planeur hypersonique chinois, que les Américains surnomment WU-14.

Ce qui a intrigué les officiels de la Défense US et les spécialistes est que, d'une part ce 5ème essai a lieu 73 jours seulement après le 4ème essai qui s'est déroulé avec succès le 7 Juin cette année, mais aussi parce qu'ils pensent que l'engin a effectué des manœuvres d'évitement (latérales si je ne me trompe pas), qui rendent difficile la prédiction de sa trajectoire, et qui montrent que la Chine commence à maîtriser les manœuvres contrôlées dans le domaine hypersonique.

les 3 autres essais ont eu lieu le 9 Janvier 2014, le 7 Août 2014 et le 2 Décembre 2014.

China Conducts Fifth Test of Hypersonic Glide Vehicle

Maneuvering missile takes evasive actions

BY: Bill Gertz

August 21, 2015 5:40 pm

China this week carried out another test of a new high-tech hypersonic glide vehicle, an ultra high-speed missile designed to deliver nuclear weapons and avoid defenses.

The latest test of what the Pentagon calls the Wu-14 hypersonic glide vehicle was carried out from the Wuzhai missile test range in central China. The test was judged successful, according to defense officials familiar with details of the event.

Additionally, officials said the glide vehicle, which travels along the edge of the earth’s atmosphere, demonstrated a new capability: evasive actions.

U.S. intelligence agencies have been tracking the Wu-14 since for over a year and have gained valuable insights into the weapon, the officials said.

No additional details were provided on the maneuvering activities of the Wu-14. However, the evasive actions bolstered suspicions that China is building the missile with capabilities designed to defeat U.S. defenses.

Current U.S. defenses are designed to track missiles that travel in predictable flight paths and are unable to counter maneuvering warheads and glide vehicles.

The latest Wu-14 test took place Wednesday.

It was the fifth test of the glide vehicle and the second since June.

The weapon is launched as the last stage of a missile that reaches speeds of around Mach 10, or 10 times the speed of sound—around 7,680 miles per hour.

Military analysts said the Chinese test schedule indicates that China may be close to deploying the high priority weapon.

Earlier flight tests took place this year on June 7 and last year on Jan. 9, Aug. 7 and Dec. 2.

The weapon system and tests were first reported by the Free Beacon.

Asked about the test, Pentagon spokesman Cmdr. Bill Urban said: “We do not comment on PRC weapons tests but we do monitor Chinese military modernization carefully.”

A defense official, however, said the Wu-14 is viewed as a serious emerging strategic threat that could complicate U.S. nuclear deterrent efforts.

“At a minimum this latest test indicates China is likely succeeding in achieving a key design objective: building a warhead capable of withstanding the very high stress of hypersonic maneuvering,” said Rick Fisher, a China military expert. “It is likely that the test vehicle will form the basis for a missile launched weapon.”

“The advent of a Chinese hypersonic weapon may pose the greatest early threat to large U.S. Navy ships,” said Fisher, a senior fellow with the International Assessment and Strategy Center. “The best prospect for a defensive response would be to greatly accelerate railgun development.”

Lora Saalman, an expert on hypersonic technology and former research associate at Carnegie-Tsinghua in Beijing, said the two most recent Wu-14 flights coming within two months are “unprecedented in terms of pace and frequency,” and suggest “a form of qualitative arms racing vis-a-vis the United States.”

“If the intent is for the Wu-14 to be a longer-range system for delivering conventional payloads, then it is likely an effort to extend the range and flexibility of China’s [anti-access, area denial] capabilities beyond that of the DF-21D missile,” she said.

“If this conventional system is mounted to reach an intercontinental range, then it could represent an effort to catch up with or even beat the United States to the punch on its own Conventional Prompt Global Strike aspirations,” Saalman added.

A nuclear-armed Wu-14 is likely intended to defeat U.S. missile defenses, Saalman said. “The difficulty is that each of these eventualities and aims are not necessarily mutually independent, nor are they distinguishable without more technical details on the most recent test,” she said.

Adm. Cecil Haney, commander of the U.S. Strategic Command, warned in a speech last month that hypersonic glide vehicles are new technology weapons that pose an emerging threat. The command is in charge of nuclear forces and missile defenses.

Asked to elaborate on the hypersonic threat, Haney said: “As I look at that threat, clearly the mobility, the flight profile, those kinds of things are things we have to keep in mind and be able to address across that full kill chain,” Haney said. The kill chain is the military term for the process used in targeting and attacking enemy missiles.

Outgoing Strategic Command Deputy Commander Air Force Lt. Gen. James Kowalski, said hypersonic weapon technology “certainly offers a number of advantages to a state,”

“It offers a number of different ways to overcome defenses, whether those are conventional, or if someone would decide to use a nuclear warhead, I think gives it an even more complicated dimension,” Kowalski said during the same conference in Omaha.

Kowalski said so far no hypersonic weapons have been fielded by the Chinese or Russians but “it remains something that concerns us and may be an area of discussion in the future.”

A congressional Chinese commission stated in its annual report last year that China’s hypersonic missile “could render existing U.S. missile defense systems less effective and potentially obsolete.”

China, Russia, and the United States appear engaged in a quiet hypersonic arms race.

Russia tested a hypersonic missile in February.

The Pentagon also is conducting research and development on hypersonic arms, including an Army missile and a glide vehicle and a scramjet-powered hypersonic weapon.

The current version of the House defense authorization bill contains funding and language aimed at pressing the Pentagon to counter hypersonic threats.

One provision calls for adding $291 million for development of a long-range variant of the Army Terminal High Altitude Area Defense, or THAAD.

Bryan Clark and Mark Gunzinger of the Center for Strategic and Budgetary Assessments estimate that the United States and Russia are “very close” to having hypersonic arms. China’s glide vehicle appears to be part of anti-access, area denial strategies.

“While ‘boost-glide’ weapons will have long ranges and be highly survivable, but they will also be very expensive,” they told the National Interest. “China could use them as a ‘silver bullet’ weapon to hit high-value targets, or do so in conjunction with less-expensive weapons that reduce the defender’s capacity first.”

Clark and Gunzinger also say that China could use air-launched hypersonic weapons to attack U.S. and allied bases protected by missile defenses.

“U.S. forces will have to think about how they will use point defenses to protect high-value targets,” they stated.

“It is very difficult to defend against hypersonic weapons using our traditional ‘layered’ approach,” said Clark and Gunzinger.

“Since they are going very fast, it will be hard for area air-defense interceptors such as the Navy SM-6 or Army PAC-2 / PAC-3 to catch them unless they are launched from the target’s location.”

“The best defenses against them will likely be high-capacity point defenses such as Rolling Airframe Missile, CIWS and possibly rail guns that are co-located with a target.”

Ce qui a faussé mon analyse d'hier sur ce tir est à la fois la direction de la trajectoire, beaucoup plus vers le Nord, et la portée qui est réduite à seulement 1 300 km contre près de 2 000 km pour les 4 premiers essais.

J'ai superposé les zones NOTAM du 2ème (Jaune), 4ème (Bleu) et 5ème (Vert) essai dans Google Earth, on voit clairement pourquoi je me suis trompé à mon petit niveau d'amateur...

vDxVzkb.jpg

Bien a l'intérieur des terres loin des radars indiscrets ;)

Le choix du site de TSLC dans les années 60' prend justement en compte la sécurité et la confidentialité du site.

Mais à nos jours où des centaines de satellites tournent sur nos têtes, et même la Chine a maintenant plus 100 satellites en orbite, c'est plus difficle.

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui a faussé mon analyse d'hier sur ce tir est à la fois la direction de la trajectoire, beaucoup plus vers le Nord, et la portée qui est réduite à seulement 1 300 km contre près de 2 000 km pour les 4 premiers essais.

J'ai superposé les zones NOTAM du 2ème (Jaune), 4ème (Bleu) et 5ème (Vert) essai dans Google Earth, on voit clairement pourquoi je me suis trompé à mon petit niveau d'amateur...

vDxVzkb.jpg

Henri K.

Petit update par rapport à ce que j'ai dit hier :

Je ne comprenais pas pourquoi les Américains parlent des manœuvres d'évitement pour le 5ème essai du planeur hypersonique WU-14. Avec seulement 2 zones de NOTAM elles ne permettent pas de constater ce point. Or s'il y a bien de déviation latérale, et je veux bien croire que les officiels du Pentagone ne s'amusent pas à faire une déclaration juste pour gratter du budget, il n'est pas possible que les Chinois n'aient pas interdits le survol de la zone où l'engin effectuait ses manœuvres, car c'est une zone que tous les couloirs aériens passent (Mon précédent vol de Paris Hong Kong passé au dessus de la zone). Il manquait quelque chose, quelque chose qui m'a échappé.

J'ai passé la soirée à chercher, la seule explication est qu'il manque une zone de NOTAM, active le même jour et à la même heure, qui se situe à un peu plus loin du 2ème rectangle, mais au moins légèrement déviée de l'axe traversé par les 2 premières zones de NOTAM et le centre de lancement TSLC.

Et dans la zone ZWUQ, autrement dit Xinjiang, j'ai retrouvé cette dernière pièce du puzzle.

A2304/15 NOTAMN

Q) ZWUQ/QRTCA/IV/BO/W/000/999/

A) ZWUQ 8) 1508200340 C) 1508200600 EST

E) A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY:

N411948E0871726-N410654E0873027-N410022E0871904-N411315E0870605

BACK TO START. VERTICAL LIMITS:GND-UNL.

Et quand j'ai mis les 3 zones de NOTAM dans Google Earth, l'hypothèse semble être validée, il y a bien une déviation latérale, de pas beaucoup, mais bien présente.

Déjà que la distance parcourue est beaucoup plus longue que mon estimation précédente (1300 km), mais un peu plus de 2000 km, comparable aux précédents essais.

fpq0ps8.jpg

Et d'une manière très approximative, l'endroit où WU-14 (pour précision, c'est le nom donné par les Américains, pas la référence officielle chinoise) a dû "atterrir", s'il avait emprunté une trajectoire rectiligne, se situe à environ 30 km Nord Est de la 3ème zone de NOTAM.

lyARiqa.jpg

Ce qui est surtout très intéressant de voir, que j'ai vu par hazard, c'est que le "terminus" de ce 5ème essai se situe à moins 100 km du radar de conduite de tir ABM (le symbole rond creux) et de la base de lancement anti-balistique (le symbole triangle), près de la ville de Kurla à Xinjiang, alors que les 4 premiers essais visaient des zones beaucoup plus au Sud.

Pourquoi les Chinois font ça dans cet essai ? La réponse saute aux yeux, n'est-ce pas ? La lance et le bouclier, c'est un éternel combat qui ne s'arrêtera jamais...

J1s8Sna.jpg

Henri K.

P.S. : Petit HS pour finir, et je m'adresse à certaines personnes qui liront ceci, au lieu de parler de couleur de string et s’acharnent sur les poissons morts, ou philosophent sur effondrement de la Chine, ayez une chose en tête : Vous pouvez blablader ce que vous voulez, vous pouvez ignorer et faire l'autruche sur beaucoup de choses, mais n'oubliez pas ceci - Chaque minute que vous perdez vos salives, il y en a qui ne perdent pas leur temps, ils tracent pendant vous les regardez passer. Au final, je ne vais pas non plus perdre mon temps pour vous faire voir l'autre côté de la vérité, un jour elle vous tombera toute seule dessus, et je parie que vous n'auriez toujours pas compris pourquoi... Voilà c'est juste un petit HS nocturne après 4 verres de Sky et 2 paquets de clope, rien de méchant au fond.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

China Satellite Maritime Tracking and Control Department (CSMTCD) est une entité directement rattaché au Département central des équipements militaires chinois, il s'occupe du TT&C (Telemetry, Tracking, and Command) maritime pour les engins spatiaux et les satellites chinois.

Dans un document R&D publié par 4 chercheurs de CSMTCD en Février 2015, il nous dévoile peut-être l'un des axes majeurs de développement militaire chinois, à savoir les engins hypersoniques Near Space, cela va des engins hypersoniques Boost-Glide comme le fameux DF-ZF (ce que les Américains appellent Wu-14) qui a réalisé 5 vols en espace de 20 mois, jusqu'aux différents engins à ramjet / scramjet qui ont volés les uns après les autres ces dernières années.

Dans le vocabulaire chinois, le mot "Near Space" désigne l'espace entre 20 et 100 km d'altitude, qui couvre de la stratosphère jusqu'à une partie de la couche thermosphère. En fonction de la portée, du type de propulsion et de profil de vol, les engins hypersoniques pourraient emprunter une altitude différente. Le document étudie donc une nouvelle façon de mener du TT&C sur mer pour  permettre aux essais de portée supérieure, à l'aide des navires BEM existants (la Chine en dispose 6, 4 sont opérationnels, le 7ème est en construction à Shanghai actuellement) et des aérostats.

http://www.teleonline.cn/ch/reader/view_abstract.aspx?file_no=201502005&flag=1

Ce nouveau mode de TT&C maritime, encore en state de pré-étude, s'adresse à 2 types d'engin, un de portée entre 1000 à 2000 km, l'autre de portée "couvrant la moitié du globe", soit environ 20 000 km.

uYTndSn.jpg

Dans ce paragraphe que j'ai souligné en bas, il est mentionné que les essais de l'engin Near Space de haute dynamique (vélocité ??) menés jusqu'à présent sont assurés par les stations TT&C au sol.

KAkNaBf.jpg

Dans le chapitre 3.3.1, les chercheurs étudient la composition nécessaire pour suivre et contrôler un essai d'entre 1 000 et 2 000 km de portée : l'étude montre qu'il faudrait 1 aérostat et 2 navires BEM. L'altitude de vol est inférieure à 50 km.

dbugEMJ.jpg

Ce qui est intéressant, c'est quand j'essaie de reproduire le schéma de ce chapitre, j'obtiens bien une distance de 2 000 km que j'ai tracé en ligne rouge épaisse. Mais quand je prolonge la ligne rouge avec la ligne jaune en pointillé, on voit que ça traverse un lieu très connu...

eQlLwzF.jpg

Le paragraphe suivant confirme bien que la Chine développe un programme similaire à Prompt Global Strike (PGS) américain. Le texte mentionne "la mission exige que la portée de l'engin puisse couvrir la moitié de la Terre". L'altitude de vol sera alors de 100 km et il faudrait 6 aérostats et 7 navires BEM pour assurer un suivi complet.

Me7x8Z6.jpg

Le document est téléchargeable ici : http://www.teleonline.cn/ch/reader/create_pdf.aspx?file_no=201502005&flag=1&journal_id=dxjs&year_id=2015

Henri K.

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un nouvel essai balistique est prévu le 23 Novembre depuis le centre de lancement TSLC. La portée est de 1 300 km environ.

A3415/15 NOTAMN


Q) ZLHW/QRTCA/IV/BO/W/000/999/4006N10446E031


A) ZLHW B) 1511230453 C) 1511230540 


E) A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY: 


N403148E1042317-N402324E1051854-N394106E1050741-N394926E1041236 


BACK TO START. 


VERTICAL LIMITS:GND-UNL.

F) GND G) UNL

A3416/15 NOTAMN


Q) ZLHW/QRTCA/IV/BO/W/000/999/4105N09631E028


A) ZLHW B) 1511230455 C) 1511230535 


E) A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY: 


N411543E0955700-N411001E0970820-N405356E0970556-N405935E0955454 


BACK TO START. 


VERTICAL LIMITS:GND-UNL.

F) GND G) UNL

i1b8eon.jpg

A noter que les 2 zones NOTAM sont parfaitement identiques à celles de A2287/15 et A2288/15, qui correspondaient au 5ème essai hypersonique chinois de type Boost-Glide mené avec succès le 19 Août cette année.

Si cela se confirme, il s'agira donc le 6ème essai chinois et le 3ème en 2015. Avec 3 essais en 2014 et 3 cette année, cela illustrerait un avancement normal sinon rapide du programme et la détermination de disposer une telle technologie.

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme ce que j'ai annoncé, le 6ème essai hypersonique Boost-Glide chinois, DF-ZF, a bien eu lieu le 23 Novembre 2015. Pour rappel les zones et les routes aériennes fermées :

szeUEWj.jpg

Mon tableau de suivi sur les 6 essais de DF-ZF :

e3XuZpO.jpg

China Again Tests Nuclear Hypersonic Missile

Sixth flight of DF-ZF glide vehicle indicates weapon a high priority for Beijing

BY: Bill Gertz      
November 25, 2015 5:00 am

China carried out a sixth flight test of its new high-speed nuclear attack vehicle on Monday designed to defeat U.S. missile defenses or carry out global strikes.

The ultra-fast maneuvering strike weapon known as the DF-ZF hypersonic glide vehicle was launched atop a ballistic missile fired from the Wuzhai missile test center in central China’s Shanxi Province, according defense officials.

The vehicle separated from its launcher near the edge of the atmosphere and then glided to an impact range several thousand miles away in western China, said officials familiar with details of the test.

The DF-ZF flight was tracked by U.S. intelligence agencies and flew at speeds beyond Mach 5, or five times the speed of sound.

Pentagon spokesman Cmdr. Bill Urban declined to comment. “We do not comment on specific PRC weapons tests, but we do monitor Chinese military modernization carefully,” Urban told the Washington Free Beacon.

It was the sixth time the hypersonic glider has been flight tested since last year.

The website China Spaceflight reported Sunday that the test would take place, based on the Chinese government announcement of airspace closures along what would ultimately become the zone used by the glide vehicle during the flight test. The website reported that the airspace restrictions were similar to closures announced prior to an August DF-ZF flight test.

The airspace was closed to commercial and military air traffic between 12:53 a.m. and 1:40 a.m. Beijing time on Nov. 23—the likely timeframe of the test.

China’s most recent DF-ZF test took place Aug. 19, also from Wuzhai, and like Monday’s flight test was judged a success.

U.S. intelligence agencies have assessed the DF-ZF to be a nuclear delivery vehicle for Chinese missiles, with maneuverability and high speeds that would allow it to defeat U.S. missile defenses, currently designed to counter non-maneuvering warheads with more easily-tracked ballistic trajectories.

China also could use the DF-ZF for conventional-armed rapid global strike capability, according to military specialists.

The vehicle is believed to reach speeds of between Mach 5 and Mach 10, or 3,836 miles per hour and 7,680 miles per hour.

The high rate of testing for the glide vehicle is an indication China has placed a high priority on the weapon program and that it is making rapid progress.

The Chinese conducted earlier flight tests on June 7, and on Jan. 9, 2014, Aug. 7, 2014, and Dec. 2, 2014. All the tests were first reported by the Free Beacon.

The commander of the U.S. Strategic Command told reporters last summer that hypersonic glide vehicles are new strategic warfare technology and an emerging threat.

“As I look at that [hypersonic] threat, clearly the mobility, the flight profile, those kinds of things are things we have to keep in mind and be able to address across that full kill chain,” Cecil Haney said in an interview in July, using the military term for the process used to target and attack enemy missiles.

Air Force Lt. Gen. James Kowalski, then-deputy commander of Strategic Command, said at the same time that hypersonic missiles offer a number of advantages as strategic weapons.

“It offers a number of different ways to overcome defenses, whether those are conventional, or if someone would decide to use a nuclear warhead, I think gives it an even more complicated dimension,” Kowalski said.

Currently, no nation has deployed hypersonic weapons but “it remains something that concerns us,” Kowalski added.

The annual report of the congressional U.S.-China Economic and Security Review Commission, made public Nov. 18, stated that China’s hypersonic weapons are in the developmental stages and are “progressing rapidly.” The glide vehicle could be deployed by 2020, and a separate high-technology ramjet-propelled cruise missile could be deployed by 2025, the report said.

The Mach 5 to Mach 10 speeds allow the arms to “strike any target on earth in under an hour,” it stated.

“The very high speeds of these weapons, combined with their maneuverability and ability to travel at lower, radar-evading altitudes, would make them far less vulnerable than existing missiles to current missile defenses,” the report said.

The report said China’s hypersonic weapons, as well as the use of multiple-warhead missiles, are part of China’s efforts to assure its missiles can penetrate U.S. missile defenses.

Nuclear-armed hypersonic vehicles would be part of China’s retaliatory strike capabilities, while conventionally-tipped hypersonics could indicate long-range conventional strikes.

“Alternatively, China may intend its hypersonic program for both nuclear and conventional purposes, or may simply be following the United States in pushing the technological frontier and is not yet certain which it will pursue,” the report said.

China is among three nations that are developing hypersonic arms, along with Russia and the United States.

Rick Fisher, a senior fellow at the International Assessment and Strategy Center, said the sixth test indicates Beijing may be seeking a conventional rapid global attack capability similar to the developmental U.S. program called Prompt Global Strike.

Fisher said analysis of Chinese solid fueled space launchers indicates the new Kuaizhou-2 launcher could be used with China’s anti-satellite missiles and also could boost the DF-ZF to intercontinental ranges.

“It is possible that Kuaizhou-2 could become the basis for China’s first intercontinental non-nuclear armed Prompt Global Strike delivery vehicle,” he said, adding the booster “could likely carry multiple DF-ZF derived hypersonic maneuvering precision strike warheads.”

China also is building and deploying sophisticated surveillance satellites that could be used for the precision global strike weapons.

With some 138 satellites in space by 2030, “this means that an intercontinental [Prompt Global Strike] launched from China against U.S. targets could benefit from multiple target location updates,” he said.

Since China has refused to negotiate limits on its strategic weapons and remains highly secretive about all its arms programs, “the safe course for Washington would be to avoid any further delay in developing its own Prompt Global Strike capability to deploy if China does the same.”

Je pense que j'ai suffisamment de matière pour écrire un rapport d'une cinquantaine de page sur ce programme, vous pensez que je pourrai le vendre à un prix unique très concurrentiel : 199 € TTC ?

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

US officials confirm sixth Chinese hypersonic manoeuvring strike vehicle test

Richard D Fisher Jr, Washington, DC - IHS Jane's Defence Weekly


26 November 2015

Key Points
The sixth Chinese test of its DF-ZF hypersonic manoeuvring strike vehicle was "successful"
China may be planning such warheads to perform non-nuclear precision strike missions

A sixth test of China's hypersonic manoeuvring strike vehicle, the DF-ZF (previously designated the WU-14), took place on 23 November, according to US officials.

China had signalled that this test was imminent on 18 November when it issued a notice to airmen (NOTAM) covering the same areas as its fifth test on 19 August 2015.

US officials said the latest test achieved a speed of "beyond Mach 5" and was called a "success", according to a 25 November 2015 report in the Washington Free Beacon .

Previous tests occurred on 7 June 2015, 2 December 2014, 7 August 2014, and 9 January 2014. Only the 7 August 2014 test was called a "failure" by US officials.

As with previous tests, this one was launched from the Taiyuan Satellite Launch Centre in Shanxi Province, where China's People's Liberation Army (PLA) tests most of its long-range missiles.

The key advantages of a boosted hypersonic manoeuvring vehicle are that it can radically change its trajectory to avoid missile defences and has 'gliding' capabilities that give an extended range over that of a conventional ballistic missile warhead.

While a hypersonic manoeuvring strike vehicle could be nuclear armed, it is also likely that China plans such warheads to perform non-nuclear precision strike missions, such as arming a next-generation anti-ship ballistic missile (ASBM).

It is likely that the DF-ZF test vehicle is being launched by a booster based on the China Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC) DF-21 medium-range ballistic missile and could arm a future version of this missile. However, it could also arm a version of the China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC) DF-26. Both the DF-21 and DF-26 use 'first-generation' warheads that could be succeeded by a more manoeuvrable DF-ZF-based hypersonic warhead.

Want to read more? For analysis on this article and access to all our insight content, please enquire about our subscription options ihs.com/contact

To read the full article, Client Login
(340 of 500 words)

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Opening Remarks of Chairman Rogers

Dec 08 2015


Subcommittee on Strategic Forces

WASHINGTON - Today, Rep. Mike Rogers (R-AL), Chairman of the House Armed Services Subcommittee on Strategic Forces, made the following remarks on the hearing titled “Prompt Global Strike: American and Foreign Developments:”

"I call this hearing of the Strategic Forces Subcommittee to order and I welcome our panel of distinguished guests to our hearing “Prompt Global Strike: American and Foreign Developments”.  

Testifying today we have:

•     General C. Robert Kehler, USAF (Ret.)
Former Commander, U.S. Strategic Command

•     Mr. Tom Scheber 
Independent Consultant

•     Dr. James Acton
Senior Associate, Carnegie Endowment 

I want you to know that we appreciate the time you put into being here today.  

General Kehler, if I bet you money two years ago that we’d be able to get you to sit in that chair again, what would my odds have been?

Sir, we greatly appreciate your lifetime of service to our nation, that of your family, and your continuing service.  

We are here today to assess where this country stands in developing prompt global strike capability.  

Since before the Administration of President George W. Bush, this country has been examining a conventional prompt strike capability.  

In fact, the first non-nuclear strategic strike programs were started during the Clinton Administration.

And during the incumbent Administration, the foundational defense policies, the Quadrennial Defense Review and the Nuclear Posture Review have cited the need to have a prompt, non-nuclear strategic strike capability.  

It doesn’t get more bipartisan than to be supported in the Clinton, Bush and Obama Administrations.  

Yet where are we?  Instead of real military capability, we have a plan to test this capability again, at only an intermediate-range, in 2017.  

If we’re lucky, we may have a military capability in the 2030s.  

To make matters worse, we’re not the only ones developing this military capability. 

According to Bill Gertz of the Washington Free Beacon, China has conducted six tests of a ballistic missile launched hypersonic glide vehicle.  

Mr. Gertz previously reported that this system has undertaken “extreme maneuvers” and that this frequency of tests is “an indicator of the high priority placed on developing the weapon by the Chinese.”

Mr. Richard D. Fisher of the International Assessment and Strategy Center reports, in a letter that I will submit for the record, that this is but one of many systems the Chinese are developing, along with companion space capabilities.  

Mr. Cooper and I had the Intelligence Community come to brief us in March of this year and my eyes were opened.  

We have invited them back today to brief all subcommittee Members at the conclusion of this open hearing. 

I am greatly worried that the United States stands the risk of losing the next arms race to Russia and China.  

In fact, I’m worried we aren’t even in the race yet—we’re still trying to tie our shoe laces in the starting block."

La vidéo live de cette séance est très intéressante pour comprendre le positionnement des Etats Unis face aux programmes de développement des armements de projection globale et rapide.

Henri K.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Amiral Cecil Eugene Diggs Haney, Commandant de l'USSTRATCOM (United States Strategic Command), confirme lors de son intervention vendredi dernier au CSIS (the Center for Strategic and International Studies), que les 6 tests hypersoniques Boost-Glide chinois ont tous été terminés avec succès, et que la Chine avance très rapidement pour déployer opérationnellement ce type d'armes de nouvelle génération.

It recently conducted its sixth successful test of a hypersonic glide vehicle, and as we saw in September last year, is parading missiles clearly displaying their modernization and capability advancement.

China continues to make significant military investments in their nuclear and conventional capabilities, with their stated goal being that of defending Chinese sovereignty,

Pour ceux qui sont courageux, voici son discours en entier, qui dure un peu près 1h. 

 

C'est toujours mieux que de lire des conneries sensationnelles des "journalistes" à 2 x 10^-18 centimes...

Henri K.

Modifié par Henri K.
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quesiton de néophyte : Est-ce que l'on est capable de situer grossièrement les uns par rapport au autres les principaux pays en recherche active sur les technologies hypersoniques et leurs applications concrètes ?

 

Me viennent en tête les USA, la Chine, la Russie et la France, mais il y en a certainement d'autres.

Lesquels paraissent les plus proches d'aboutir à une utilsation industrielle ? (En se restreignant au cas des missiles, dans un premier temps, peut-être ? )

Parce qu'avec le nombre d'essais - et la médiatisation faite autour - de la Chine, ils ne paraissent pas loin, sinon de faire la course en tête, du moins peut-être d'être l'un des 2 plus avancés en la matière.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Difficile de classer si on n'a pas un référentiel, une sorte d'arbre de compétences comme dans les jeux vidéos...

Pour moi on pourrait établir un système pyramidal, avec tout en bas les technologies fondamentales et génériques qui sont applicables dans le domaine hypersonique, comme la protection thermique, l'aérodynamique hypersonique, les moyens d'essai, les matériaux, les lois de contrôle...etc.

Ensuite les différentes voies d'application coupées en 2 grandes catégories : Propulsé ou non propulsé.

Par exemple :

  • dans la "Propulsé" on peut affiner en sous-catégories selon le type de motorisation, comme :
    • (01) Ramjet,
    • (02) Scramjet,
    • (03) TBCC (Turbine Based Combined Cycle propulsion system),
    • (04) RBCC (Rocket-Based Combined Cycle), 
    • (05) fusée à ergol solide,
    • (06) fusée à ergol liquide,
    • (07) MHD...etc,
       
  • dans la "Non propsulsé", , on peut encore regrouper en 2 sous-catégories :
     
    • Contrôlable :
      • (08) on pourra retrouver justement le "Boost-Glide" comme le DF-ZF chinois ou encore l'HTV / l'AHW américain,
      • (09) ou alors un type possible comme les RV à barycentre variable,
      • (10) les MaRV (surtout aérodynamiquement)...etc.
         
    • Non-contrôlable :
      • (11) comme les têtes de missile balistique classique

Quelque soit la "voie" empruntée, je ne pense pas qu'il y a une qui est meilleure que d'autres à ce jour, l'objectif est toujours le même : Projeter quelques choses à très grande vitesse pour atteindre un lieu.

D'un point de vue d'avancement, les 3 pays qui ont déjà des engins militaires, sous forme de prototype ou autre et qui ont déjà réalisé les essais grandeur nature, sont les Etats Unis, la Russie et la Chine, mais comme je ne suis pas le développement de tous les pays je peux bien évidemment oublier du monde...

Je connais un peu mieux sur la Chine donc si je me permet de dire où ça en est de manière très sommaire et non exhaustive, sur les 11 voies que j'ai cité en haut, selon une macro échelle : R&D > Essai > Opérationnel, je dirais que :

  • (01) Opérationnel
  • (01) Essai
  • (03) R&D
  • (04) R&D
  • (05) Opérationnel
  • (06) Opérationnel
  • (07) R&D
  • (08) Essai
  • (09) Opérationnel (??)
  • (10) Opérationnel
  • (11) Opérationnel

Encore une fois la liste des "voies d'application" n'est pas exhaustive, et bien sûr on peut classer différemment. Cela pourrait être une étude très intéressant.

S'il y a un magazine sérieux qui me paie 10k€ je pourrais envisager de fournir un dossier bien détaillé. :laugh:

Henri K.

Modifié par Henri K.
2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, TarpTent a dit :

Quesiton de néophyte : Est-ce que l'on est capable de situer grossièrement les uns par rapport au autres les principaux pays en recherche active sur les technologies hypersoniques et leurs applications concrètes ?

 

Me viennent en tête les USA, la Chine, la Russie et la France, mais il y en a certainement d'autres.

Lesquels paraissent les plus proches d'aboutir à une utilsation industrielle ? (En se restreignant au cas des missiles, dans un premier temps, peut-être ? )

Parce qu'avec le nombre d'essais - et la médiatisation faite autour - de la Chine, ils ne paraissent pas loin, sinon de faire la course en tête, du moins peut-être d'être l'un des 2 plus avancés en la matière.

En fait les chinois font la course en tête. Et il y a une raison d'ordre historique à ça.

 

On est habitué avec la Chine à ce que ce pays fasse surtout du rattrapage - très rapide au demeurant. Mais pour cette technologie en particulier ils sont précurseur, ou du moins sont sur le coup depuis le début.

 

Ce sont les allemands qui ont découvert l'effet à la base du boost glide, un peu par hasard. ça donnera le Silbervogel, oiseaux d'argent en allemand, concept de bombardier intercontinental hypersonique développé par Eugene Sanger et Irene Bredt. 

 

Après la guerre ça a été repris au States et passé à la moulinette des plus brillants esprits de l'époque, dont le légendaire Karman, un des papas de l'astronautique, et pas que. L'idée de base se fondait sur de multiples rebonds avant d'arriver à destination, ce qui est passablement inconfortable. Une variante a été développé, un peu moins efficace en terme de distance franchissable mais ne nécessitant qu'un seul rebond ; ce profil de vol a été imaginé par  Tsien Hsue-shen, collaborateur de Karman et cofondateur du JPL.

 

Il sera chassé des EU par le maccarthysme mais fera une très belle carrière en Chine dans le programme spatial chinois dont il sera l'une des principales chevilles ouvrières. Et forcément, il a ramené ses idées avec lui.

 

Voila pourquoi les chinois ont de bonne chance de déployer les 1er ce genre de système d'armes. 

 

Modifié par Shorr kan
3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces 2 réponses vraiment très intéressantes et instructives :amusec:

Modifié par TarpTent
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et l'Europe dans tout ça on va se retrouver largué car il n'y a aucun programme hypersonic réel , rien en tout cas sur un prompt global strike.

Modifié par dark sidius
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, dark sidius a dit :

Et l'Europe dans tout ça on va se retrouver largué car il n'y a aucun programme hypersonic réel , rien en tout cas sur un prompt global strike.

Darky tu t'es trompé de fil et de section. Le F-35 c'est pas ici.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces infos!

Le 24/1/2016à15:15, Shorr kan a dit :

En fait les chinois font la course en tête. Et il y a une raison d'ordre historique à ça.

[...] Une variante a été développé, un peu moins efficace en terme de distance franchissable mais ne nécessitant qu'un seul rebond ; ce profil de vol a été imaginé par  Tsien Hsue-shen, collaborateur de Karman et cofondateur du JPL.

Il sera chassé des EU par le maccarthysme mais fera une très belle carrière en Chine dans le programme spatial chinois dont il sera l'une des principales chevilles ouvrières. Et forcément, il a ramené ses idées avec lui.

 

D'ailleurs, Arthur C Clarke lui a rendu un bel hommage dans ses romans (2061) odyssée 3, en baptisant un vaisseau spatial chinois de son nom, et en rappelant son histoire.

Avant d'accuser quelqu'un de compétent de traître, c'est mieux d'avoir plus que des doutes...

Déjà, quel que soit le bien-fondé des accusations, la motivation est très souvent perdue (à jamais).
Et, s'il était innocent auparavant, il risque bien de mettre vraiment ses talents au service d'un autre.

Modifié par rogue0
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, dark sidius a dit :

Et l'Europe dans tout ça on va se retrouver largué car il n'y a aucun programme hypersonic réel , rien en tout cas sur un prompt global strike.

Le vent d'optimisme que tu fais souffler sur tous les sujets où tu interviens est toujours puissamment rafraîchissant :amusec:

 

L'important n'est pas de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein, tu sais : l'important, c'est qu'un verre peut être rempli à nouveau.

Essaye cette façon de penser. Sait-on jamais, ça pourrait aider.

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, rogue0 a dit :

Merci pour ces infos!

D'ailleurs, Arthur C Clarke lui a rendu un bel hommage dans ses romans (2061) odyssée 3, en baptisant un vaisseau spatial chinois de son nom, et en rappelant son histoire.

Avant d'accuser quelqu'un de compétent de traître, c'est mieux d'avoir plus que des doutes...

Déjà, quelle que soit le bien-fondé des accusations, la motivation est très souvent perdue (à jamais).
Et, s'il était innocent auparavant, il risque bien de mettre vraiment ses talents au service d'un autre.

ça me rappel le mémorable et très stupide " la République n'a pas besoin de savant" comme fin de non recevoir lâché à la figure de Lavoisier qui demandait un sursis pour finir une expérience avant de se faire guillotiner...

Modifié par Shorr kan
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tarp tent ce n'est pas une question d'optimisme mais de stratégie, on va se réveiller un jour en voyant les capacités de certaines armées et ce dire "merde on fait comment là" ? Le reste du monde avance technologiquement  . Aujourd'hui on découvre le bienfait des drones Reaper  ça fait combien de temps qu'ils sont en service ailleurs ? on va les armer a terme mais avec 10 ans de retard. La capacité Chinoise sur l'hypersonique peut changer définitivement les rapports de force stratégiques, soit on est dans le train soit on le regarde passer et ça fait bien longtemps que pour beaucoup de sujet on regarde passer le train.

Modifié par dark sidius
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 048
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    mike-84
    Membre le plus récent
    mike-84
    Inscription
  • Statistiques des forums

    19 958
    Total des sujets
    1 055 065
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets