Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Inde] Programmes Balistiques


Henri K.
 Share

Recommended Posts

J'ouvre un fil dédié aux programmes BM indiens et au déploiement.

 

L'essai de Agni-I du 18 Février reporté de nouveau -

 

http://www.thehindu.com/news/national/night-trial-of-agnii-put-off-again/article5707600.ece

 

 

Night trial of Agni-I put off again

 

The first-ever night user trial of the nuclear-weapons capable Agni-I surface-to-surface ballistic missile on Wheeler island, off the Odisha coast, was postponed for a second time on Wednesday due to a “technical glitch.” Personnel of the Strategic Forces Command had originally planned the test-fire on Tuesday night.
 
The 15-metre tall, single stage solid-fuelled missile can carry a 1,000 kg payload up to a distance of 700 km. The next launch date would be decided later, DRDO sources said. 

 

Même si aucune information officielle n'est communiquée, les sources proches indiquent que la qualité des matériaux et la panne du système hydraulique seraient la cause de ce 2ème report.

 

Initialement prévu dans la nuit du 18 Février, la 2ème tentative a échouée le lendemain et s'est arrêtée à 18s avant le lancement. Les ailerons n'ont pas pu être déployés et le système INS doit être revu également.

 

Henri K.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 years later...

Je réveille ce fil éphémère, vu ce que je viens de lire chez Air & Cosmos et que je résume ainsi: 

Air & Cosmos  n° 2735 et 2736  des 14 et 21/05/2021  donne 2 articles assez détaillés sur :  "Les forces stratégiques indiennes face aux nouvelles menaces Sino-Pakistanaises"   Pour résumer :

Ces 2 articles font suite au colloque organisé récemment par Air & Cosmos pour les 10.000 èmes journées d’alerte nucléaire françaises 

Principes des 3 pays : « no first use », donc plutôt des postures défensives. Mais les évolutions technologiques accroissent les risques d’escalade de part et d’autre

INDE :   140 têtes nucléaires par air en 48 unités, 16  têtes par voie maritime, 60  têtes par voie terrestre avec 4 types de missiles

FORCES en MISSILES nucléaires :

INDE Missiles :  Voie terrestre avec :

-          24 Prithvi II à courte portée de 250 km et 12 KT plutôt face au Pakistan,

-          20 Agni I de 700 km de portée,  8 Agni II  200 km de portée, et 8 Agni III de 3200 km de portée, sur plateforme ferroviaire, face à la Chine

-          Prochainement :  l’Agni IV de 3500 km de portée, capable d’atteindre Pékin, et l’Agni V de 5200 km ( montée en puisqsance avec des leurres via des MIRV ),

-          Futur proche : Agni VI de 5200 km, lancé par SNLE ou du sol

Puissance moyenne par tête : 40 KT

PAKISTAN Missiles :  150 têtes nuke, 114 par Terre et 36 par Air. 

La meilleure dynamique de production de têtes au monde ! ( vers 220 têtes en 2025 ).

Surtout par missiles à Courte Portée ( Nasr de 70 km, Abdali de 200 km, Ghaznavi de 300 km, Shaheeen de 750 km de portée, Missile de croisière Barbur ), Moyenne portée ( Shaheen 2 de  1500 et Ghori de 1250 ). Vers un Shaheen 3 de 2750 km. Et vers des têtes multiples.

CHINE Missiles 254 têtes par missiles terrestres, 48 navalisés, dont 70 capables d’atteindre les USA.

Vers l’Inde, menace des 40 missiles DF-21A  de  2150 km, DF-26 ( 4000 km ),  DF-31 ( 7000 km )

Puissance moyenne par tête : de 200 à 300 KT

Prochaine menace : planeur hypersonique DF-ZX

FORCES AERIENNES nucléaires :

INDE : 

Historiquement, d’abord via le Jaguar  Shansher, dès 1981. Avec 2 escadrons nucléaires et 32 avions. + 20 ans de prolongation avec le programme DARIN III

Puis 51 Mirage 2000 H dès 1985, en 2 escadrons. Modernisation I/TI. Très apprécié pour passer au-dessus es 6000 m de l’Himalaya, et 1850 km de portée

Et 36 Rafale à partir d’avril 2022, avec des Scalp de 560 km de portée

PAKISTAN :

F-16A/B en partie modifiés parmi 40, en 2 escadrons, Bombe nuke à gravitation. Portée de 1600 km.

Un autre escadron de F-16C/D serait aussi nucléaire

Mirage III/V qui seraient en partie modifiés ( 3 escadrons possibles ) : tenus à jour avec le programme ROSE et la capacité de ravitaillement en vol, via 4 IL-78 MD, et portant le missile de croisière Ra’ad 2 de 550 km

Possible : 7 C-130 capable de larguer une bombe nuke

Et JF-17 possiblement équipés du Ra’ad 2

CHINE :

Déclin sur le plan de la puissance nuke aérienne… par rapport depuis 1984 ( à l’époque 165 têtes nuke tactique via H-6 et A-5 ).

Inversion de tendance depuis 2012 avec missile embarqué D-21 ( CH-AS-X-13 ) adapté au H-6N ( portée propre de 6500 km + ravitaillement ), portée D-21 de 2500 à 3000 km

EVOLUTIONS TECHNO. / NUKE  … courses à la sophistication, de vitesse et de précision…

INDE :  

Le SNLE Arihant a des problèmes, démonstrateur avec  4 tubes de missiles K-15 ( portée 700 km ) et K-4 ( 3500 km ). Nouveau SNLE en train d’arriver avec un nb de tube + conséquent : L’Arighat avec le K-4. A suivre de 3 sister-ships.

Et, en attendant : 2 patrouilleurs Sukanya dotés de Prithvi II modifiés avec 400 km de portée

Agni V avec des MIRV et des leurres : probable futur

Missile de croisière dual Nirbhay de 700 km de portée ( taille > à celle de l’ASMP-A )

Futur missile de croisière Brahmos 2 supersonique ( hyper ? )

PAKISTAN : tente de se doter de missiles de croisière Babur 2 et 3 ( 450 km de porté ), sur des sous-marins « espagnols » de classe Agosta

Pakistan qui cherche aussi à s’équiper de MIRV et de leurres ( sur son nouveau Missile Ababeel de 2200 km )

Se distingue par son investissement distinctif en missiles de courte portée

CHINE :  possède 6 SNLE Jin, dotés de 12 JL-2 de 7400 km de portée, contre des forces conventionnelles ( missile Nasr sur véhicule TEL ) face à un soupçon d’offensive classique éclair de l’Inde

Et programme de bombardier H-20 ( qui emprunte beaucoup au B-2 ) pour compléter sa triade : portée de 8000 km, furtif à faire peur aux US, avec des missiles KD-20 : mise en service en 2025

+ Innovations chinoises pour les systèmes d’armes : système MIRV ( dont leurres ) sur ses ICBM : DF-5B, DF-41, DF-31 AG

Et nouveaux missiles de croisière hypersoniques ( Lyngyun 1, MF-1 en sus du DF-ZF )   

+ Evolutions organisationnelles et structurelles des commandements des forces stratégiques intégrées au Sigint et Imint et cyber + guerre électronique  pour cibler « les ennemis » aussi sur ces nouvelles technos…

Suit 1 page pour décrire les dispositions de la Chine sur la guerre instantanée et totale  + rapprochements avec la Russie …

Conclusion :

L’INDE fait donc face à des défis importants avec le recours possible à une alliance militaire régionale ( Japon, Vietnam ), en diminuant sa coopération passée avec la Russie ( exception : le S-400 ), en diversifiant ses fournisseurs ( France, USA, Israël… )

FIN RESUME  ... Et commentaire perso. :  de quoi avoir des préoccupations sérieuses ! 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Le 24/05/2021 à 21:35, Bechar06 a dit :

L’INDE fait donc face à des défis importants avec le recours possible à une alliance militaire régionale ( Japon, Vietnam ), en diminuant sa coopération passée avec la Russie ( exception : le S-400 ), en diversifiant ses fournisseurs ( France, USA, Israël… )

FIN RESUME  ... Et commentaire perso. :  de quoi avoir des préoccupations sérieuses !

Beau résumé mais il ne faut pas non plus voir des préparatifs de guerre partout.

L'Inde n'est ni un pays sanctuarisé, ni un pays aussi unie qu'on ne pourrait le croire. Son gouvernement doit entretenir une force conventionnelle et nucléaire significative pour dissuader toute agression mais maintenir son équilibre politique intérieur.

Au plan intérieur, la guérilla naxalite qui n'a jamais disparu.

Inde: Crash d'un Black Programme

Outre ce "chardon", les Etats, en particuliers les Etats du sud, n'hésitent plus à réclamer une autonomie accrue, moteur de la monté en puissance des partis "régionaux"/étatiques face aux grands partis "nationaux"/fédéraux.

L’Inde, un modèle de fédéralisme?

Montée en puissance qui n'a pas pu être enrayé par le Président Modi au vu de ses résultats électoraux.

Je pense que les autorités fédérales indiennes vont d'avantage miser sur les programmes spatiaux que sur des aventures militaires pour redorer leur blason: C'est moins périlleux.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...
Il y a 4 heures, collectionneur a dit :

On peut vraiment adapté au Scalp une ogive nucléaire ?

Un ASMP-A pèse plus de 800kg mais sa TNA n'en pèse pas la moitié.
La charge broach en tandem du SCALP c'est 400kg. On fait largement rentrer une tête miniaturisée là-dedans. Encore faut-il savoir fabriquer des têtes miniaturisées.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, collectionneur a dit :

On peut vraiment adapté au Scalp une ogive nucléaire ?

ça pose d'abord la question de l'engin nucléaire sous les Mirage-2000EH indiens... A partir de cette expérience .. 

"The Mirage 2000 can carry a single 20 kiloton nuclear bomb, more powerful than the 15KT bomb was used over Hiroshima." 

"In its dual role as a nuclear weapons carrier for India’s Strategic Forces Command, the Mirage 2000can carry a single 20 kiloton nuclear bomb, more powerful than the 15KT bomb was used over Hiroshima.

The Mirage 2000 fleet has an extremely high availability of over 80 per cent of the fleet is available for flying. In contrast, only 60 per cent of the IAF’s fleet of Sukhoi-30s is available for flying."

in https://www.indiatoday.in/india/story/mirage-2000-jets-iaf-airstrike-all-you-need-to-know-1465322-2019-02-26

Edited by Bechar06
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 24/05/2021 à 21:35, Bechar06 a dit :

Et 36 Rafale à partir d’avril 2022, avec des Scalp de 560 km de portée

le SCALP serait détourné pour l'équiper d'une tête nuc pas l'Inde ?

Ils ont le Nirbhay pour ca non?

Link to comment
Share on other sites

On 6/28/2021 at 12:51 PM, Patrick said:

Un ASMP-A pèse plus de 800kg mais sa TNA n'en pèse pas la moitié.
La charge broach en tandem du SCALP c'est 400kg. On fait largement rentrer une tête miniaturisée là-dedans. Encore faut-il savoir fabriquer des têtes miniaturisées.

Une charge nucléaire complète c'est moins de 120kg c'est assez dense et pas très encombrant ... ça permet de dédié les 330kg de bonus à du carburant supplémentaire ... et 330kg ça fait beaucoup de carburant en plus.

Un Tomahawk nucléaire c'était 2500km alors que le modèle conventionnel contre cible terrestre c'était plutôt 1500km. Et on parle ici de technos nucléaires des année 80 ...

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Bon Plan a dit :

Nirbhay

 

Merci ! 

https://en.wikipedia.org/wiki/India_and_weapons_of_mass_destruction   + https://en.wikipedia.org/wiki/Guided_missiles_of_India  + https://en.wikipedia.org/wiki/Nirbhay

Cependant :   ? Quel équipement nucléaire des Mirage-2000H ? 

"Three airbases with four squadrons of Mirage 2000H (about 16 aircraft with 16 bombs from 1st and 7th squadrons of the 40th Wing at Maharajpur Air Force Station) and Jaguar IS/IB (about 32 aircraft with 32 bombs from one squadron each at Ambala Air Force Station and Gorakhpur Air Force Station) aircraft, are believed to be assigned the nuclear strike role"

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Bechar06 a dit :

 

Merci ! 

https://en.wikipedia.org/wiki/India_and_weapons_of_mass_destruction   + https://en.wikipedia.org/wiki/Guided_missiles_of_India  + https://en.wikipedia.org/wiki/Nirbhay

Cependant :   ? Quel équipement nucléaire des Mirage-2000H ? 

"Three airbases with four squadrons of Mirage 2000H (about 16 aircraft with 16 bombs from 1st and 7th squadrons of the 40th Wing at Maharajpur Air Force Station) and Jaguar IS/IB (about 32 aircraft with 32 bombs from one squadron each at Ambala Air Force Station and Gorakhpur Air Force Station) aircraft, are believed to be assigned the nuclear strike role"

Ce sont des bombes gravitaires sur M2000 il me semble.   Aprés tout, si les américains le font avec le B61, pourquoi pas les indiens....

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Une charge nucléaire complète c'est moins de 120kg c'est assez dense et pas très encombrant ... ça permet de dédié les 330kg de bonus à du carburant supplémentaire ... et 330kg ça fait beaucoup de carburant en plus.

Un Tomahawk nucléaire c'était 2500km alors que le modèle conventionnel contre cible terrestre c'était plutôt 1500km. Et on parle ici de technos nucléaires des année 80 ...

Y a peut être un souci de centrage non?

Link to comment
Share on other sites

https://www.air-cosmos.com/article/nouveau-missile-nuclaire-pour-linde-25087

A&C signale l'info, incopiable ... sert d'indice .... Recherche ailleurs ... Ainsi english wikipedia raconte, et google traduction dit  :

"Agni-P ou Agni-Prime (Agnī "Fire") est un missile balistique à moyenne portée développé par DRDO en tant que successeur des missiles Agni-I et Agni-II au service opérationnel du Strategic Forces Command avec des améliorations importantes sous la forme d'un "canister" avec moteur composite, d'un véhicule de rentrée maniable (MaRV) ainsi que de propulseurs, de systèmes de navigation et de guidage améliorés. C'est le sixième missile de la série Agni (missile) de missiles balistiques. Agni prime peut être soit transporté en train, soit stocké dans un bidon"   tube "canister" prêt au lancement. ( diverses améliorations de la traduction )

Portée : 2000 km, Poids de 23 à 25 T, Double étage, Combustible solide, déployable par voie terrestre et ferrée ( ? future version "marine" en SNLE  ? ) 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

India’s Nuclear Arsenal Takes A Big Step Forward

By  Matt Korda  and  Hans Kristensen

Federation of American Scientists, 23dec.

Le 18 décembre 2021, l'Inde a testé son nouveau missile balistique à moyenne portée Agni-P depuis son polygone d'essai intégré sur l'île Abdul Kalam. Il s'agissait du deuxième essai du missile, le premier ayant été effectué en juin 2021.

Nos amis de Planet Labs PBC ont réussi à capturer une image du lanceur Agni-P posé sur le pas de tir la veille du test.

AgniP_121721_Planet_ed.jpg

Après les deux lancements de l'Agni-P, le gouvernement indien a qualifié le missile de missile balistique à capacité nucléaire de "nouvelle génération". En 2016, lorsque l'Organisation de recherche et de développement de la défense (DRDO) a annoncé pour la première fois le développement de l'Agni-P (qui s'appelait alors Agni-1P), un haut responsable de la DRDO a expliqué pourquoi ce missile était si spécial :

"Plus la portée de nos missiles balistiques augmentait, plus notre technologie devenait sophistiquée. Aujourd'hui, les premiers missiles à courte portée, qui intègrent des technologies plus anciennes, seront remplacés par des missiles dotés de technologies plus avancées. C'est ce qu'on appelle l'intégration rétrograde de la technologie."

L'Agni-P est le premier missile à courte portée de l'Inde à incorporer des technologies que l'on trouve maintenant dans les missiles balistiques Agni-IV et -V plus récents, notamment des moteurs-fusées, des propergols, des systèmes avioniques et des systèmes de navigation plus avancés.

Plus particulièrement, l'Agni-P intègre également une nouvelle caractéristique observée sur les nouveaux missiles balistiques indiens de portée intermédiaire Agni-V, qui pourrait avoir un impact sur la stabilité stratégique : la mise en boîte [canisterization]. Et le lanceur utilisé pour le lancement de l'Agni-P semble avoir une mobilité accrue. Selon des rumeurs non confirmées, l'Agni-P et l'Agni-V pourraient avoir la capacité de lancer plusieurs ogives.

 

Mise en boîte [trad. de «  canisterization  »]

La "mise en boîte" consiste à stocker les missiles dans un tube scellé et climatisé pour les protéger des éléments extérieurs pendant le transport.

Dans cette configuration, l'ogive peut être associée de façon permanente au missile au lieu d'être installée avant le lancement, ce qui réduirait considérablement le temps nécessaire au lancement des armes nucléaires en cas de crise. Il s'agit d'une nouvelle caractéristique de l'importance accrue accordée par le commandement des forces stratégiques de l'Inde à la préparation. Ces dernières années, d'anciens hauts responsables civils et militaires auraient suggéré dans des entretiens qu'"une partie de la force nucléaire indienne, en particulier les armes et les capacités conçues pour être utilisées contre le Pakistan, sont désormais maintenues dans un état de préparation élevé, capables d'être rendues opérationnelles et libérées en quelques secondes ou minutes en cas de crise - et non en quelques heures, comme on le supposait".

Si les ogives indiennes sont de plus en plus accouplées à leurs vecteurs, il sera plus difficile pour un adversaire de détecter le moment où une crise est sur le point de franchir le seuil nucléaire. Avec des ogives et des vecteurs séparés, les signaux liés à l'accouplement des deux seraient plus visibles en cas de crise, et le processus lui-même prendrait plus de temps. Mais la généralisation de la «  mise en boîte  » avec des missiles entièrement armés raccourcirait le temps d'alerte. Cela inciterait probablement le Pakistan à accroître la disponibilité de ses missiles et à raccourcir ses procédures de lancement, ce qui pourrait accroître l'instabilité de la crise et augmenter la probabilité d'une utilisation nucléaire dans une crise régionale. Comme l'ont noté Vipin Narang et Christopher Clary dans un article publié en 2019 dans International Security, cette évolution "permet à l'Inde de déclencher éventuellement une frappe complète de contre-force sans que le Pakistan ne reçoive beaucoup d'indications sur sa venue (une condition préalable nécessaire au succès). Si le Pakistan croyait que l'Inde avait une stratégie de 'première frappe complète' et sans indication de l'arrivée d'une frappe, l'instabilité de la crise serait considérablement amplifiée."

Pendant des années, il était évident que le nouveau missile indien de portée intermédiaire Agni-V (le ministère indien de la Défense affirme que l'Agni-V a une portée allant jusqu'à 5 000 kilomètres ; l'armée américaine affirme que sa portée est supérieure à 5 000 kilomètres, mais qu'il n'a pas la portée d'un ICBM) serait « mis en boîte » ; toutefois, l'introduction de l'Agni-P de plus courte portée, mis en boîte, suggère que l'Inde a finalement l'intention d'incorporer la technologie de mise en boîte dans toute sa gamme de vecteurs nucléaires terrestres, comprenant à la fois des missiles de plus courte et de plus longue portée. Alors que l'Agni-V est un nouvel ajout à l'arsenal indien, l'Agni-P pourrait être destiné - lorsqu'il sera opérationnel - à remplacer les anciens systèmes indiens Agni-I et Agni-II.

 

La technologie MIRV

Il semble que l'Inde développe également une technologie permettant de déployer potentiellement plusieurs ogives sur chaque missile. L'incertitude demeure quant à l'état d'avancement de cette technologie et à la possibilité de cibler indépendamment chaque ogive (à l'aide de véhicules de rentrée multiples indépendamment ciblés, ou MIRV) ou simplement plusieurs charges utiles contre la même cible.

Le test de l'Agni-P en juin 2021 aurait utilisé deux leurres manœuvrables pour simuler une charge utile MIRV. Des sources de défense indiennes anonymes suggèrent qu'il faudra encore deux ans pour développer et tester en vol une capacité MIRV fonctionnelle. Le communiqué de presse du ministère indien de la Défense ne mentionne pas de charge utile. Il n'est pas clair si le test de décembre 2021 a utilisé des leurres d'une manière similaire.

En 2013, le directeur général de la DRDO a noté dans une interview que "Notre activité de conception sur le développement et la production de MIRV est à un stade avancé aujourd'hui. Nous concevons les MIRV, nous les intégrons [aux missiles Agni IV et Agni V]. " En octobre 2021, le commandement des forces stratégiques indiennes a effectué son premier essai utilisateur de l'Agni-V en configuration opérationnelle complète, qui, selon la rumeur, aurait testé la technologie MIRV. Le communiqué de presse du ministère de la Défense ne mentionne pas les MIRV.

Si l'Inde parvient à développer une capacité MIRV opérationnelle pour ses missiles balistiques, elle serait en mesure de frapper davantage de cibles avec moins de missiles, ce qui pourrait exacerber l'instabilité de la crise avec le Pakistan. Si l'un ou l'autre pays pensait que l'Inde pouvait potentiellement mener une première frappe décapante [heu… «  de décapitation  », hein] ou significative contre le Pakistan, une crise grave pourrait potentiellement devenir nucléaire avec peu d'avertissement préalable. Les missiles indiens dotés de MIRV deviendraient des cibles plus importantes pour un adversaire qui devrait les détruire avant leur lancement pour réduire les dommages que l'Inde pourrait infliger. En outre, les MIRV indiens pourraient inciter les décideurs indiens à tenter de désarmer le Pakistan de manière préventive en cas de crise.

L'autre adversaire nucléaire de l'Inde, la Chine, a déjà développé une capacité MIRV pour certains de ses missiles à longue portée et accroît considérablement son arsenal nucléaire, ce qui pourrait inciter l'Inde à rechercher la technologie MIRV. Une course aux MIRV entre les deux pays aurait des conséquences importantes sur les niveaux de force nucléaire et la stabilité régionale. Pour l'Inde, la capacité MIRV lui permettrait d'augmenter plus rapidement son stock nucléaire à l'avenir, si elle en décide ainsi - en particulier si sa capacité de production de plutonium peut utiliser les surgénérateurs non protégés qui sont actuellement en construction.

 

Implications pour la politique nucléaire de l'Inde

L'Inde adhère depuis longtemps à une politique de non-recours en premier à l'arme nucléaire (NFU) et, en 2020, elle a officiellement déclaré qu'il n'y avait pas eu de changement dans sa politique NFU. De plus, le lancement d'essai d'Agni-V en octobre 2021 a été accompagné d'une réaffirmation d'une "'dissuasion minimale crédible' qui sous-tend l'engagement de 'Pas de première utilisation'."

Dans le même temps, cependant, l'engagement envers le NFU a été mis en garde, édulcoré et remis en question par des déclarations gouvernementales et des études récentes. La disponibilité accrue et la recherche de la capacité MIRV pour les forces stratégiques de l'Inde pourraient compliquer davantage l'adhésion de l'Inde à sa politique NFU et pourraient éventuellement amener les adversaires nucléaires de l'Inde à douter de sa politique NFU.

Étant donné que les forces de sécurité indiennes ont affronté à plusieurs reprises les troupes pakistanaises et chinoises lors de récents conflits frontaliers, les développements potentiellement déstabilisants de l'arsenal nucléaire indien devraient préoccuper tous ceux qui veulent maintenir les tensions régionales en dessous du point d'ébullition.

https://fas.org/blogs/security/2021/12/indias-nuclear-arsenal-takes-a-big-step-forward/

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

J'émets quelques doutes sur la capacité des indiens à aller vers le mirvage faute de développement d'une filière d'amorces miniaturisées (couteux en terme d'essais). Le programme nucléaire nord coréen est relativement similaire à celui indien en terme de nombre d'essais et d'objectifs et le résultat final est tout de même assez volumineux. Ce que l'on voit des armes indiennes transpire quand même pas la miniaturisation pour le moment. Sans reprise des essais, je doute qu'ils prennent de risque d'aller dans cette voie. Certains ont encore quelques doutes sur les capacités chinoises dans ce domaine mais eux au moins ont plus d'essais dans les jambes

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

 

E_Pn0PHVcAMoosr?format=jpg&name=small

des photos de bus pour missile MIRVé trouvées sur le web et qui semble effectivement être indien. Ca a l'air assez récent et plus proche du prototype que d'un élément opérationnel (de toute façon ça rentre pas dans les coiffes indiennes que l'on voit pour le moment). Je maintiens mes doutes sur leurs capacités d'aller vers le mirvage sans reprise des essais (sauf à bénéficier de l'assistance d'une puissance nucléaire établie qui pourrait avoir des intérêts dans la région...).

Assez dur de se faire une idée sur le sujet. Il y a sans doute pas mal de propagande indienne derrière tout ça.

EDIT : J'ai dit une co******. Il semble que c'est un étage d'un lanceur commercial... Les internautes indiens surinterprètent tout dès que ça fait de l'Inde une superpuissance... et moi je tombe dans le panneau

 

Edited by Edmond Furax
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...