Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Vol MH370


Recommended Posts

Pourquoi les portables des passagers du Boeing disparu sonnent encore

 

 

Des coups de fil passés depuis la Chine sur les mobiles de certains occupants du vol MH370 semblent aboutir. Mais sur quoi ?

 

 

 

Comment expliquer que les coups de fil passés sur 19 des portables des 227 passagers du vol de la Malaysia Airlines disparu depuis quatre jours semblent aboutir? Les experts contactés par Le Figaro donnent deux explications.

 

 

Lire l'article : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/03/11/01016-20140311ARTFIG00117-pourquoi-les-portables-des-passagers-du-boeing-disparu-sonnent-encore.php#xtor=AL-155

Link to comment
Share on other sites

Disparition du Boeing malaisien: les téléphones des disparus continuent de sonner

 

Selon un média chinois, plusieurs familles ont réussi à appeler le téléphone de disparus du vol MH370 de la Malaysian airlines. Personne n'a décroché. 

 

 

 

 

 

Lire l'article : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/disparition-du-boeing-malaisien-les-telephones-des-disparus-continuent-de-sonner_1498868.html

Edited by Seal
Link to comment
Share on other sites

Pour moi l'article du figaro règle le mystère des téléphones

 

 

● Première hypothèse, la plus simple: les portables restent joignables. Cela signifierait que lesdits téléphones sont situés à proximité d'une antenne relais. Ils seraient donc à terre, ou sur des débris flottant à proximité des côtes (certaines antennes ont une portée de 10 kilomètres). Cela implique aussi que ces téléphones disposent d'une autonomie de plusieurs jours et qu'ils soient étanches, ce qui est le cas de plusieurs modèles.

 

 

● Deuxième hypothèse qui est un peu plus technique: le mobile émetteur sonnerait pendant un temps de latence entre le début de l'appel et le moment où celui-ci aboutit effectivement. Autrement dit, le téléphone sonne le temps que l'appel aboutisse à une première antenne relais. Ensuite, le réseau «cherche» le téléphone du destinataire. Faute de le trouver, le coup de fil n'aboutit finalement pas. «Cela dépend du choix fait par l'opérateur. Quand on essaye de joindre un abonné en déplacement, on peut décider d'opérer une bascule immédiate sur sa boîte vocale ou de laisser sonner le mobile. Ce qui ne veut pas dire que le téléphone se situe dans une zone couverte par un réseau», explique un expert du secteur.

Edited by Divos
Link to comment
Share on other sites

... je me trompe?

Oui.

C'est expliqué dans l'article. Ce n'est pas parce que tu entends une sonnerie dans l'appareil appelant que le téléphone appelé fonctionne et est connecté au réseau. On peut tres bien avoir une sonnerie dans l'appareil appelant sans qu'il n'y ai meme de numéro appelé valide... le temps que le réseaux qui assure la terminaison d'appel "cherche" l'appareil appelé et detecte qu'il ne le trouve pas.

Il y a tout un tas d'autre possibilité comme les téléphone oublié ou volé dans les bagage etc.

A priori ces téléphones qui "sonnent" sont une piste qui a été suivi et qui ne meme a rien, les téléphones en question ne semble "borner" nulle part.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi il y plein de fausses pistes dans cette histoire comme, la trace de carburant, des débris provants d'ailleurs, les téléphones et maintenant les militaires qui disent avoir suivit l'avion un bon moment apres sa disparitions ...

 

Un avion qui faissait le même trajet que le MAS370 a dit avoir vue des débris la ou l'avions a disparu et à mon avis c'est l'information la plus crédible. L'avion ce serait désintégré pour une raison x  et  les débris seraient tomber pas très loins.  Une question intéressante c'est de savoir jusqu'a quelle point un avion qui fonce a 800-900 km/h peut se désintégrer, avec un peu de chance tout le monde est mort sur le coup .

 

 

C'est quand même bizarre cette histoire, on se croirait dans un épisode de LOST ...

 

Vous croyez qu'ils ont bu et mangé toute leur réserve le premier jour comme dans la série? ^_^

Edited by Divos
Link to comment
Share on other sites

et maintenant les militaires qui disent avoir suivit l'avion un bon moment apres sa disparitions ...

Les militaires ne disent pas ca!

Les militaires disent qu'ils ont eu une piste, sur un de leur radar qui pourrait correspondre a ce vol. Une piste a priori non coopérative, probablement assez furtive. Piste qu'il ont eu 1h plus tard - et pas pendant une heure -. Les observation des radar peuvent etre exploiter a postériori, comme on analyse les signaux en temps décalé des sonar par exemple. Si a posteriori on a une piste non exploité on peut réinjecter les enregistrement du radar dans le système et reconstruire une "piste", je pense que c'est via ce processus d'analyse que les militaires ont analysé cette piste furtive 1h après la disparition du vol et a assez longue distance du plan de vol initial. Ça se trouve au moment de la disparition cette piste n'avait pas semblé être suffisamment "ferme" pour qu'on la consolide comme étant le vol disparu et pas un autre aéronef non coopératif, surtout a basse altitude, dans la région doit y avoir pas mal de trafic et donc d'avion qui vol sans trop se signaler.

C'est toujours étrange d'avoir des disparition d'avion sans aucun signal de détresse, sans message automatique, avec coupure du transpondeur etc. surtout sur une avion récent et priori fiable et bien équipé. Meme en cas de détournement il n'est pas trivial de désactivé toute les système de messagerie automatique, encore plus depuis que les cockpits son fermé.

D’où l'idée d'une destruction subite de l'appareil qui aurait condamné les systèmes électroniques brutalement.

Sauf que les pistes semble montrer que l'avion ne se trouve pas la ou il a disparu ... alors que s'il avait été brutalement détruit il y aurait forcément des morceau quelques part autour du point de disparition. Donc l'avion a continuer a voler sans signaler quoique ce soit ...

Hypothese l'avion a continué a voler avec toute l'électronique HS?!!! pas de radio pas de transpondeur pas d'ACARS ... je ne sais meme pas si c'est possible. Un incendie des armoire électronique peut faire ca?

Hypothèse l'avion a continué a voler alors que l'électronique marchait ... et la c'est encore plus bizarre. D'autant plus qu'a priori il n'a pas perdu particulierement d'altitude ni de vitesse pendant cette heure donc il devait voler pas trop trop mal... Un détournement qui aurait mal tourné au bout d'une heure?

Je recolle la dépêche de l'armée malaisienne

 

Le Boeing de Malaysia Airlines aurait volé après sa disparition

Le Boeing 777 de Malysia Airlines disparu samedi avec 239 personnes à bord a volé à basse altitude pendant plus d'une heure après avoir disparu des écrans radar, estime l'armée malaisienne. Cela écarterait la thèse d'une désintégration.

L'appareil aurait en outre changé de trajectoire pour mettre le cap à l'ouest vers le détroit de Malacca, loin de l'endroit où il a adressé son dernier signal aux contrôleurs aériens civils, dit-on de source militaire à Kuala Lumpur.

Au moment de sa disparition, le Boeing 777 se trouvait à mi-chemin entre la ville de Kota Bharu, sur la côte orientale malaisienne, et la pointe sud du Vietnam, à une altitude de 35'000 pieds (10'670 mètres). "Il a changé de direction après Kota Bharu et volé à plus basse altitude. Il est allé vers le détroit de Malacca", a dit un responsable militaire à Reuters.

Le détroit de Malacca, à l'ouest de Kuala Lumpur, sépare la Malaisie continentale de l'île indonésienne de Sumatra. Or, l'appareil avait pris après son décollage la direction du nord-est pour se rendre en Chine.

L'avion de la compagnie Malaysia Airlines, qui avait décollé de la capitale malaisienne à destination de Pékin, a disparu vendredi vers 18h30, soit samedi vers 01h30 locale. Les recherches auxquelles une dizaine de pays contribuent n'ont pas permis d'en retrouver trace. L'hypothèse d'un acte terroriste semble peu étayée, selon les enquêteurs.

Détecté 1h10 après sa disparition

D'après le chef d'état-major de l'armée de l'air Rodzali Daud, cité mardi par un journal malaisien, le Boeing a été détecté pour la dernière fois par un radar militaire environ 1h10 après sa disparition des écrans radars près de l'îlot de Pulau Perak, dans le nord du détroit de Malacca. Il volait alors à 9000 mètres, ajoute-t-il.

"Cette information est en train d'être vérifiée par le département de l'Aviation civile et l'équipe chargée des recherches", a-t-on indiqué de source proche de l'enquête. "Il y a beaucoup d'autres informations du même genre."

L'heure donnée par Rodzali signifie que le vol MH370 aurait volé une heure et dix minutes à une altitude de croisière après avoir disparu des écrans de contrôle, sur une distance d'environ 500 km, avec un transpondeur éteint.

(ats / 11.03.2014 21h59)

Link to comment
Share on other sites

Ça serait super que l'avion est atterie quelque par dans la jungle , une bonne nouvelle de temps en temps ce serait pas de refus ...

 

 

 

Déjà qu'un appareil est réussi à se poser dans l'Hudson est un petit miracle en soit, alors réussir à se poser dans la jungle, même s'il peut y avoir des espaces sans trop de végétation, sans que ça se termine en brasier géant (surtout vu la quantité de carburant à bord), ça me parait presque de l'ordre du surnaturel.

 

Surtout que l'appareil devait avoir de très sérieux problèmes, pour qu'aucun message d'alerte n'ai pu être lancé...

Link to comment
Share on other sites

Si on prends l'hypothèse d'un détournement avec des pirates de l'air inconnus suffisamment informés pour débrancher l'équipement électronique et empêcher les pilotes de lancer une alerte radio, rien ne dit que l'appareil a réussi à se poser, il aurait très bien pû se crasher quelque part loin de sa route normale en tentant de rejoindre la nouvelle destination fixée par les pirates (une situation comme le vol 93 d'UA en 2001 où les passagers ont tentés de reprendre le contrôle de l'appareil et ou les terroristes ont choisis de se crasher).

 

Autre hypothèse, une bombe à bord, l'appareil et l'équipement radio/électronique endommagé, les pilotes changent de route pour se poser sur un terrain de dégagement mais ne réussissent pas à l'atteindre et s'écrase en mer.    

Edited by alexandreVBCI
Link to comment
Share on other sites

Si on prends l'hypothèse d'un détournement avec des pirates de l'air inconnus suffisamment informés pour débrancher l'équipement électronique et empêcher les pilotes de lancer une alerte radio, rien ne dit que l'appareil a réussi à se poser, il aurait très bien pû se crasher quelque part loin de sa route normale en tentant de rejoindre la nouvelle destination fixée par les pirates (une situation comme le vol 93 d'UA en 2001 où les passagers ont tentés de reprendre le contrôle de l'appareil et ou les terroristes ont choisis de se crasher).

 

Autre hypothèse, une bombe à bord, l'appareil et l'équipement radio/électronique endommagé, les pilotes changent de route pour se poser sur un terrain de dégagement mais ne réussissent pas à l'atteindre et s'écrase en mer.    

Le soucis c'est qu'il sagit pas d'appuyer sur un bouton pour tout désactiver. C'est vraiment étrange cette histoire.

Link to comment
Share on other sites

Il y avait eu un cas particulièrement étrange en Grèce il y a quelques années, avec un avion qui avait tenu l'air pendant plusieurs heures au-dessus d'Athènes après être parti de Crète. Le système de pressurisation avait été mal réglé au sol, l'équipage s'était évanoui et les passagers avaient fini par suivre après que les réserves des masques à oxygène se soient épuisées. L'avion était réglé sur pilotage automatique et était resté en vol jusqu'à épuisement de son carburant.

 

>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_522_Helios_Airways

Link to comment
Share on other sites

Il y avait eu un cas particulièrement étrange en Grèce il y a quelques années, avec un avion qui avait tenu l'air pendant plusieurs heures au-dessus d'Athènes après être parti de Crète. Le système de pressurisation avait été mal réglé au sol, l'équipage s'était évanoui et les passagers avaient fini par suivre après que les réserves des masques à oxygène se soient épuisées. L'avion était réglé sur pilotage automatique et était resté en vol jusqu'à épuisement de son carburant.

 

>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_522_Helios_Airways

 

Oui, c'était assez glauque comme affaire, cet avion fantôme.

 

Pour le vol Malaysia Airlines, une touriste sud-africaine est venue en remettre une couche. Voir ici.

 

 

Une ancienne passagère a révélé mardi qu'elle avait passé un vol dans le cockpit, avec le même copilote que dans l'appareil disparu samedi.

La jeune Sud-Africaine de 27 ans, Jonti Ross, a raconté à la presse, photos à l'appui, son voyage: «Tout au long du trajet, [le pilote et le copilote] parlaient avec nous. Ils fumaient [...] et prenaient des photos avec nous.»

Link to comment
Share on other sites

Une fissure signalée sur le fuselage d'un autre Boeing 777.

 

Tandis que les recherches de l'appareil disparu de la Malaysia Airlines se prolongent, les autorités américaines révèlent un risque de dépressurisation constaté sur ce modèle. 

 

L'introuvable Boeing 777 de la Malaysia Airlines a-t-il été victime d'une dépressurisation fatale ?

L'agence américaine de l'aviation civile (FAA) a révélé qu'une directive visant à parer à une telle éventualité sur ce modèle doit entrer en vigueur le 9 avril, après avoir été approuvée le 5 mars dernier. Elle prévoit l'inspection de la corrosion sur 120 Boeing 777 immatriculés aux Etats-Unis. 

Cette directive est la conséquence d'une fissure de 40 cm constatée "dans le fuselage, sous l'antenne de communication satellitaire" d'un Boeing 777 - le nom de la compagnie propriétaire n'a pas été révélé. L'appareil avait 14 ans de service au moment de cette découverte qui date au moins de l'été dernier, la première version de la directive ayant été rédigée en septembre 2013. "Fissures et signes de corrosion dans le fuselage peuvent provoquer une soudaine dépressurisation et la perte de l'intégrité de l'avion", précise la directive.

 

Une dépressurisation fatale n'est que l'une des nombreuses hypothèses de travail des enquêteurs. Ils savent également, comme l'a révélé The Telegraph ce mercredi, qu'un 777 de Malaysia Airlines avait rencontré une défaillance de son pilotage automatique en 2005, lors d'un vol entre Perth (Australie) et Kuala Lumpur (Malaisie), provoquant une montée en altitude de 3000 pieds (environ 900 mètres). Il s'agissait d'un bug informatique, corrigé par la suite sur tous les 777 en service. 
 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/avion-disparu-une-fissure-signalee-sur-le-fuselage-d-un-autre-boeing-777_1499582.html#xtor=AL-447

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,634
    Total Members
    1,550
    Most Online
    thethao24h
    Newest Member
    thethao24h
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...