Sign in to follow this  
Shorr kan

Sanctions et guerre économique

Recommended Posts

Votre nom est Vladimir Mahmoud Von Cheng, et vous êtes l’autocrate d’un pays, le Merdistan. C’est une puissance mondiale de quelques centaines de millions d’habitant qui possède l’arme nucléaire, quelques centaines aussi de têtes et les vecteurs intercontinentaux qui vont bien.

 

Vous avez annexé un petit pays. Réprobation internationale, mais ladite communauté internationale renonce à vous donner la fessé via une opération armée.

 

Par contre, des sanctions économiques très dures ont été décidées par les pays occidentaux ; et les choses ce compliquent pour vous. Et pour cause :

 

Votre économie, malgré un niveau technologique correct –autonomie sur le matériel militaire notamment – est très dépendante de ces exportations d’hydrocarbures (votre pays est un riche pays pétrolier) et de matières premières pour alimenter son budget, dépend des investissements et surtout savoir-faire étranger pour moderniser un appareil de production dispendieux et archaïque, l’élite économique et la classe moyenne sont extraverties est aiment voyager dans les pays de vos adversaires, soi pour affaire soit pour l’agrément, et ils sont la base de votre pouvoir autant que de votre légitimité.

 

Les sanctions économiques sont vraiment massives. Ceux qui les appliquent pleinement acceptent de payer le contrecoup de la réciprocité, qui plus est, il a été décidé que la perte de votre marché, aussi important soit-il, pouvait être absorbé, d’autant plus que la solidarité de l’alliance occidentale joue à plein pour compenser.

 

Un autre détail sur les sanctions : elles se feront ressentir à très brève échéance, voir immédiatement pour certaines. En autre il y a :

 

- avoirs de ce pays et ces citoyens bloqué (et pas juste les plus riches liés au Pouvoir)

 

- plus de visa à quelques exceptions près.

 

- blocus financier sur tous les transferts d’argent, et interdiction des investissements vers et de votre pays. Même les neutres sont amené à respecter ces sanctions financières au risque de représailles. Surtout valable pour les hubs financiers et paradis fiscaux.

 

- vous détenez une part notable de la dette des pays adverses, mais vos titres sont frappés de nullités, quand ils ne sont pas confisqués.

 

- Pratiquement plus d'exportation vers votre pays venant des nations occidentales/de l'OCDE adhérentes au blocus.

 

Et d’autres encore, sensés vous faire rendre gorge.

 

Il n’y a pas de temps de latence pour s’adapter progressivement, vous avez une très mauvaise main, et vous devez fournir une réponse immédiate pour empêcher à la fois l’effondrement de votre économie et même votre pouvoir (les gens sont très mécontents), mais aussi faire désarmer vos ennemies et les amener à de meilleurs sentiments.

 

A vous de jouer…

 

Toute les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite O0 .

 

 

La crise ukrainienne et surtout le face à face Russie-Occident m’amène à constater que finalement la guerre, les combats en eux même, c’est peu de chose dans un conflit, et qu’aujourd’hui l’économie surdéterminent tout.

 

J’ai pris un cas assez extrême, mais j’espère que l’on pourra explorer largement le thème des sanctions et de la guerre économique en introduisant au fur et à mesure des variations dans le scénario de base. Je vous demande de garder l’esprit ouvert.  

Edited by Shorr kan
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réponse rapide que j’espère pas trop a coté de la plaque . Une poignée de questions pour commencer :  Mahmoud von  Cheng fait partie d'une alliance avec un membre du conseil de sécurité ou pas ? Sa maitrise militaire est elle complète ou en danger elle aussi(contrôle t'il son armée) ? Et surtout est t'il  un tyran éclairé ? Selon sa situation géopolitique je choisirais entre 2 voies :

 

- confiant en la force de mon armée et ayant sanctuarisé mon pays par le nucléaire  je détruit tous les petits pays autour ou loin de moi pour des prétextes futiles  ( avec une marine compétitive je peux facilement attaquer qui je veux ou presque en Afrique par exemple )  et je menace d'utiliser le nucléaire si on m'attaque . Une fois l'impuissance du camp occidental prouvée aux yeux du monde je négocie mon retrait du ou des pays sacrifiés contre la fin de l'embargo . 1 chance sur 2 de lancer la 3eme guerre mondiale mais le Merdistan mérite tous les sacrifices . De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et le Merdistan sera sauvé !

 

 

-fin politicien , je contourne le blocus avec mes proches alliés , use de propagande pour rassembler le pays autour de moi et gagner du temps , fais le dos rond et profite des ouvertures  qui ne manqueront pas de se faire pour rendre le blocus intenable .

 

Une guerre économique a commencé et les pays occidentaux ont gagné la première manche en acceptant un effort très important  . Mais la confiance des autres pays a du énormément baisser  et ceux possédant de la dette étrangère  voudront s'en défaire a tout prix .Le ressentiment face a l'impérialisme occidental doit être maximal .  Le Merdistan peut avoir l'opportunité historique de surfer sur ce ressentiment avec une idée simple : si le Merdistan peut être menacé de la sorte, tout le monde est en danger . Une fois l'alliance devenue concrète, faire mine de céder s'il le faut et préparer une contre attaque économique  ( le pays qui possède le plus de dette étrangère menace d’arrêter d'acheter de la dette et le Merdistan promet d'accepter les bons déjà achetés pour son pétrole) . Une nouvelle guerre froide commencera et le Merdistan souffrira beaucoup  mais gardera sa liberté , ce qui n'a pas de prix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
- confiant en la force de mon armée et ayant sanctuarisé mon pays par le nucléaire  je détruit tous les petits pays autour ou loin de moi pour des prétextes futiles  ( avec une marine compétitive je peux facilement attaquer qui je veux ou presque en Afrique par exemple )  et je menace d'utiliser le nucléaire si on m'attaque . Une fois l'impuissance du camp occidental prouvée aux yeux du monde je négocie mon retrait du ou des pays sacrifiés contre la fin de l'embargo . 1 chance sur 2 de lancer la 3eme guerre mondiale mais le Merdistan mérite tous les sacrifices . De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et le Merdistan sera sauvé !

 

pas bon

 

-fin politicien , je contourne le blocus avec mes proches alliés , use de propagande pour rassembler le pays autour de moi et gagner du temps , fais le dos rond et profite des ouvertures  qui ne manqueront pas de se faire pour rendre le blocus intenable .

 

bon

 

J'exporte des hydrocarbures vers les pays qui m'ont mis sous blocus ?

Ok je coupe le robinet (tout en cherchant des marchés de sortie alternatifs, c'est pas les gourmands en energie qui manquent)

En fait je coupe le robinet non pas immédiatement (on s'assoie et on négocie) mais j'attend l'hiver, pic de conso occidental

Feront moins les fiers à se cailler les meules

 

J'ai perdu de l'argent ? A voir comment sont répartis mes avoirs mais le Merdistan ressemble à qui je pense, en rappatriant mes fonds de 2 ou 3 acteurs occidentaux,je peux faire effondrer une partie du système (on vide les comptes à Kypres, à Londra et à Louxamberg et on les regarde pleurer leur mère)

 

En attendant mon peuple crève la dalle ? ma foi c'est la faute de ces pourris d'occidentaux donc si vous souffrez, souffrez donc pour la Rodina

 

Enfin je peux me refaire en vendant des jolis jouets qui font boum boum à ceux qui emmerdent les occidentaux

 

Si on veut même aller plus loin quelques hacks sur le reseau de distribution electrique Grosfatricain, quelques vers dans le système bancaire de Wallsuite peuvent faire très mal d'un point de vu économique

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le Merdistan a des alliés parmi les pays du Conseil de sécurité (vu le type de pays que c'est la Russie et la Chine devraient en être), le pays est quasi intouchable.

 

Quant aux sanctions économiques, vu la dépendance des pays occidentaux envers le pétrole et le gaz de l'étranger, elles ne dureront pas très longtemps.

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Votre nom est Vladimir Mahmoud Von Cheng, et vous êtes l’autocrate d’un pays, le Merdistan. 

Déjà je change de nom et je renomme mon pays, pas du tout vendeur pr une campagne de comm'  :lol:

 

Phase une j'encaisse sans broncher et commence a chercher des pistes de backup :

 l’élite économique et la classe moyenne sont extraverties est aiment voyager dans les pays de vos adversaires, soi pour affaire soit pour l’agrément, et ils sont la base de votre pouvoir autant que de votre légitimité.  

Je cherche a ce niveau avec les puissances montante a crée ou renforcée une alternative aux voyages d'agréments en occident, Boa (Goa) devenant encore plus le lieu de villégiature de la nomenclatura, King Kong (HK), Panghai (Sh) et autre ville asiatique bénéficiant d'une campagne de pub aux petits oignions.

 

Ca ne change rien sur le fond, mais aide a faire passer la pilule a ses détraqués décadents qui font que je suis toujours grand vizir.

 

 

Les sanctions économiques sont vraiment massives. Ceux qui les appliquent pleinement acceptent de payer le contrecoup de la réciprocité, qui plus est, il a été décidé que la perte de votre marché, aussi important soit-il, pouvait être absorbé, d’autant plus que la solidarité de l’alliance occidentale joue à plein pour compenser. 

En faite c'est la que le bas blesse (je pense), l'économie occidental étant très endettée et la croissance atone, la perte de mon grand marché ne peut se faire sans douleurs et surtout réduit encore plus la marge de manœuvre de ce camp uni en façade mais qui risque de se fissurer si jamais un coup plus dur venait a se (re) faire sentir.

 

 

Un autre détail sur les sanctions : elles se feront ressentir à très brève échéance, voir immédiatement pour certaines. En autre il y a :

 

- avoirs de ce pays et ces citoyens bloqué (et pas juste les plus riches liés au Pouvoir)

Réciprocité, a ce petit jeu le camp d'en face ayant plus a perdre, il est probable qu'après le ballon d’essai une autre piste soit choisie par ces chiens d'impérialistes.

 

 

- plus de visa à quelques exceptions près. 

Mauvaise nouvelle certes, mais cela renforce le tourisme national, celui de mes alliés, et celui de pays "neutres" (Afrique/Asie), qui de facto seront bcp plus avenant envers la Rodina.

 

 

- blocus financier sur tous les transferts d’argent, et interdiction des investissements vers et de votre pays. Même les neutres sont amené à respecter ces sanctions financières au risque de représailles. Surtout valable pour les hubs financiers et paradis fiscaux.

J'en profite pr crée mon propre système de paiement, et incite la puissance montante a en faire de même et a venir profiter de mon grand marché.

 

J'offre des conditions plus qu'attractive aux investissements étrangers ce qui me permet de drainer des fonds vers des pays pouvant se permettre le luxe d'envoyer chier l'oncle Tom sur certains sujets, la croissance n'ayant pas d'odeur  :cool:

 

Je développe le commerce avec ces pays dans ma devise, la leurs, et offre mes services pr proposer de l'aide a tout pays voulant se débarrasser de la monnaie de mon ennemi pr leurs transactions int.

 

Pour achever le tout, je pousse au cul pour une cotation des matières premières (surtout l’énergie mais pas que) représentatif du monde actuel et plus d'une monde dépassé (la toute puissance de mon plus grand ennemi) avec la cotation non plus en Mollards ($) mais d'un panier de devise de grands pays émergeant.

 

 

- vous détenez une part notable de la dette des pays adverses, mais vos titres sont frappés de nullités, quand ils ne sont pas confisqués. 

Même démarche qu'Akhileus, phase que je fais synchroniser avec la phase de saisis des capitaux du camp d'en face dans mon économie (pour bénéficier de la synergie a fond  :happy: )

 

Phase 2, la contre attaque :

- Pratiquement plus d'exportation vers votre pays venant des nations occidentales/de l'OCDE adhérentes au blocus. 

C'est la que ca devient intéressant, le blocus coûtant très chère a des alliés sur les rotules, il ne fait pas l'unanimité et l'unité peut rompre a tout moment.

 

La encore comme Akhileus, j’attends l'hiver pour couper le gaz.

 

Mon pays ayant un budget calqué sur un baril/m3 de gaz inférieur a celui du marché, je peux me permettre un embargo qui affectera mes finances certes, mais de manière limitée, embargo qui de toute façon sera de très courte durée. Bénéficiant au passage d'un taux d’endettement très faible (a l'opposé totale de mes ennemis), je garde une marge de manœuvre conséquente a ce niveau. 

 

La perte de mon marché ayant mis les gros pays export de l'OCDE sur les rotules, le très brusque monté du prix du baril/gaz consécutive a mon embargo coute une blinde a une entité sur endettée et transforme le peu de croissance restant en dur récession.

 

Combiné a une offensive publicitaire via tout les moyens a disposition, je repends l'idée au seins du bon peuple européens que cette embargo doublé d'une sévère crise éco. est inique et prit par une élite a la solde d'un grand pays qui n'est pas toujours notre allié ou dans l’intérêt du vieux continent (le bon peuple appréciera). 

 

Par la même occasion je révèle l’étendu de l’espionnage dont ce vieux continent est l'objet de la part de son allié de toujours, révélation mettant un peu a mal l'alliance dont je suis la victime, et lui donnant d'autant moins de poids que mon opinion publique commence a dangereusement s'agiter (je me suis bien gardé d'avoir laisser dire tout ce qu'il voulait a l'ancien consultant de la puissance agence de renseignement qui est venu chercher refuge chez moi, et je l'agrémente avec mes propres infos/rumeurs que je distille avec soins).

 

J'en profite pour vendre mes super jouets dont la réputation n'est plus a faire a des pays aux quels je m'étais justement abstenu de le faire par diplomatie envers le grand Satan, mais je m'abstiens de vendre les jouets les plus critiques, ou du moins leurs dernières version.

 

Un petit pays concerné de pleins fouets par cette nouvelle et ayant plus que ses entrés dans la capital et le système politique de mon ennemi mettra tout son influence en jeu pour que ce duel perdant-perdant prenne fin.

 

Bien entendu comme Akhileus, un petit raid de hacker par ci par la pour pimenter mes mesures globales sont a l'ordre du jour.

 

 

Si mon élite décadente m'en veut fortement après mon dernier débordement territorial et qui l’empêche de voyager comme naguère, celle d'en face risquant a chaque contre cout de voir une part croissante de sa population se rendre chez Paul Emploi, risque aussi a un moment de mettre le holà a cet embargo inique qui me frappe sur un sujet dont ils se contre foutent éperdument.

 

Toute les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite O0 .

Bien évidemment  :cool:

Edited by Tonton Flingueur
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

A vous de jouer…

Moi je chope le pays le plus vulnérable a mes action de rétorsion économiques et commerciale de cette coalition et je le massacre pour l'exemple ... pas le plus petit pays, faut qu'il y ait une bonne visibilité quand meme.

J'engage des poursuite légales tout azimut contre l'expropriation des créances dans tous les pays ou c'est possible et je loue l'indépendance de la justice, et je fais communiquer massivement sur le fait que des gouvernements "communiste" ont spolié le fruit du travail du bon peuple.

Je fais bosser mon rens' sur toutes les histoires de fesse des dirigeants des pays qui participe a la petite sauterie, et je balance une grosse campagne de sabotage de leur leadership.

Si j'ai eu la bonne idée de développer avant des élément de cyberguerre et psyops ... je contacte individuellement les citoyen des pays leader de la coalition pour leur expliquer qu'il participe a l'assassinat de mon peuple, via les privations. Avec des message personnel et ciblé genre la petites fille en manque de médicament qui envoie personnellement une vidéo a la vieille conservatrice américaine et surtout a ses filles, pour expliquer qu’être complice de l'embargo c'est aussi assumer sa mort dans d'atroce souffrance. Il faut rendre la lutte intime ... pour toucher les coeur par la proximité de l'horreur. Il faut que chaque citoyen de l'OCDE soit obligé de mettre un nom et un visage sur les enfant qu'il fait mourir plus surement que par les bombes! Il faut que les rue soit tapisser de photo de chacune des victimes comme un immense cimetière! Il faut transformer la sanction en fardeau tellement lourd a porter psychologiquement ... qu'il rende le bénéfice nulle et les conséquence désastreuse.

Je veux des litanie en vidéo partout sur l'internet! des petit fille qui chante et pleure leur copine morte! Des femmes qui chante leur enfant sacrifier sur l'autel de l'empire! Faut faire chialer tout c'est bien bourgeois qui s'ignore, qu'il en ai la nausée!

Et last but not least ... il faut expliquer que si les interet vitaux du pays sont vraiment menacé et en dernier ressort ... la dissuasion nucléaire qu'on s'est payer a force de sacrifice pour rester libre ... sert aussi a briser l'ennemi.

Ca pourrait être rigolo un ultimatum loterie. Genre vous l'OCDE on va voir comment vous vous chier dessus quand il s'agit d'assumer individuellement vos choix. Demain a 12h si l'embargo n'est pas collectivement lever je détruit un pays au hasard dans la liste des "sanctionneurs", on va bien voir a quel point vous y tenez nous agresser et dans quel ordre vous baissez votre pantalon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai eu la bonne idée de développer avant des élément de cyberguerre et psyops ... je contacte individuellement les citoyen des pays leader de la coalition pour leur expliquer qu'il participe a l'assassinat de mon peuple, via les privations. Avec des message personnel et ciblé genre la petites fille en manque de médicament qui envoie personnellement une vidéo a la vieille conservatrice américaine et surtout a ses filles, pour expliquer qu’être complice de l'embargo c'est aussi assumer sa mort dans d'atroce souffrance. Il faut rendre la lutte intime ... pour toucher les coeur par la proximité de l'horreur. Il faut que chaque citoyen de l'OCDE soit obligé de mettre un nom et un visage sur les enfant qu'il fait mourir plus surement que par les bombes! Il faut que les rue soit tapisser de photo de chacune des victimes comme un immense cimetière! Il faut transformer la sanction en fardeau tellement lourd a porter psychologiquement ... qu'il rende le bénéfice nulle et les conséquence désastreuse.

Je veux des litanie en vidéo partout sur l'internet! des petit fille qui chante et pleure leur copine morte! Des femmes qui chante leur enfant sacrifier sur l'autel de l'empire! Faut faire chialer tout c'est bien bourgeois qui s'ignore, qu'il en ai la nausée!

 

ça marche à l'étranger mais il faut d'abord s'assurer du contrôle des médias de ton pays afin de faire passer le message inverse à ta population : l'embargo on s'en fout, ça n'a pas d'impact sur nous, on est les plus fort et les plus riches, vivre ici c'est le paradis, blablabla... 

Ne pas hésiter à pousser la propagande à fond : les ennemis sont des nazis homosexuels pédophiles cannibales qui veulent génocider ton peuple. La peur ça soudera la population derrière toi. 

 

Et last but not least ... il faut expliquer que si les interet vitaux du pays sont vraiment menacé et en dernier ressort ... la dissuasion nucléaire qu'on s'est payer a force de sacrifice pour rester libre ... sert aussi a briser l'ennemi.

Ca pourrait être rigolo un ultimatum loterie. Genre vous l'OCDE on va voir comment vous vous chier dessus quand il s'agit d'assumer individuellement vos choix. Demain a 12h si l'embargo n'est pas collectivement lever je détruit un pays au hasard dans la liste des "sanctionneurs", on va bien voir a quel point vous y tenez nous agresser et dans quel ordre vous baissez votre pantalon.

 

là en revanche, ça pose problème :

- soit tu passe pour un vrai dingue capable de mettre ses menaces à exécution et alors tes ennemis lance une frappe préventive parce que l'attaque c'est la meilleure défense ou ton propre état-major t'élimine (ils vont pas crever pour tes beaux yeux non plus...),

- soit tu passe pour un baltringue (genre corée du nord) et tout le monde s'en fout.      

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premier constat : les pays engagés dans la voie des sanctions économiques ont fait ce choix car les autres (intervention militaire) étaient impraticables. Si la guerre contre la Corée du Nord ou l'Iran a été jugée trop risquée, c'est encore plus vrai d'une guerre contre le Merdistan. Ils décident donc d'utiliser leur puissances économique, diplomatique et médiatique pour faire fléchir le Merdistan.

C'est donc un affrontement de volontés qui va avoir lieu.

 

La pression sur le Merdistan va donc s'appliquer suivant plusieurs axes :

- Elle touche en premier lieu les élites riches et cosmopolites, leurs déplacements freinés, leurs avoirs saisis, etc. Ils seront très mécontents et risquent de se retourner contre le leadership du Merdistan. Cependant ils ne doivent leurs fortunes qu'à la bienveillance de l'état merdistanais, ce qui leur a été donné peut etre repris. Ils prendraient beaucoup de risques à trahir la ligne officielle.

- L'économie du pays en général qui souffrira a coup sur des sanctions. Pour le moment, la population soutient les décisions du président, il y a un fort engagement politique derrière ses actions. Tout discours contraire sera vite taxé de défaitisme voire de collusion. 

- La pression médiatique a redoublé, cependant elle était deja très elevée bien avant cette affaire, le gradient de pression médiatique aura donc peu d'effet, il peut meme s'avérer totalement contre-productif, pas trop d'inquiétude à avoir de ce coté là.

 

Du coté des pays de l'OCDE, on constate plusieurs choses :

- S'il existe un consensus, il est surtout situé au niveau des élites politico-médiatiques dominées par la faction des "néo-vraicons" très présents dans les chancelleries occidentales et associés à divers lobbies. C'est une alliance solide qui a le leadership occidental. 

- Pour le moment la population n'est pas du tout engagée politiquement derrière ce conflit loin de ses préoccupations. Si ces populations venaient à souffrir économiquement de ce conflit, elles en questionneraient rapidement les fondements, des hommes politiques ne manqueraient pas de saisir cette opportunité, ou meme des organisations étatiques (telles que l'agence SEEYA) frustrées de ne pas être écoutées depuis une quinzaine d'années et qui n'hésiteront pas à négocier en coulisses avec ses homologues merdistanais.

- Le monde économique : c'est lui qui fait principalement la prospérité du monde occidental. Cet univers n'a pas d'idéologie particulière autre que la globalisation libérale. Il bénéficie ou s'accommode volontiers de la diplomatie guerrière jusqu'à un certain point. Les bénéfices doivent surmonter les couts à moyen terme. Or le package de sanctions économiques menace les fondations meme du libéralisme économique. Le Merdistan ne manquera pas de faire passer le mot à tous les hommes d'affaires et fortunes du monde entier "votre argent n'est pas en sécurité dans les banques occidentales". Une fuite de capitaux est un risque réel qui ne manquera pas d'effrayer les milieux financiers et d'affaires. Les poursuites contre les hommes d'affaires qui traitent avec le Merdistan aura également un effet délétère sur le business.

 

Nous avons donc de part et d'autre deux leaderships décidés à se livrer une guerre :

- La puissance économique de l'alliance est sans commune mesure avec celle du Merdistan. Les élites économiques de ce dernier risquent d'être laminées, mais leur poids politique est limité par le fait que ce sont des élites "captives". De même, la population merdistanaise encaissera le choc par solidarité, patriotisme,... Mais cette puissance occidentale n'est determinante que dans la mesure ou celle ci présente un front uni. Or avec le temps, les sanctions auront un effet négatif sur l'économie de ces pays, plus encore pour les pays dépendant des exportations du Merdistan. Le front risque de se fissurer au niveau des pays qui ne partagent pas forcément l'orientation du leadership, une autre fracture risque de se faire au niveau de la communauté économico-financière qui ne comprendra pas qu'un processus aussi vital que la globalisation soit mis en risque pour un combat de coqs politiques.

 

Le Merdistan sait que l'alliance n'ira pas plus loin que les sanctions économiques. En lancant ce blocus l'alliance joue son va-tout. Pour que ce blocus réussisse il faudrait qu'il soit maintenu dans l'espace (aucune défection de pays boycotteur) et dans le temps. C'est le cas pour le moment mais qu'en sera t il dans 6 mois ou dans 3 ans ?

La stratégie du Merdistan sera donc portée sur deux axes :

- Front intérieur à renforcer (élites et population) via différents outils de propagande et de controle.

- Front extérieur. Trouver des alliés, affaiblir les pays les plus vulnérables.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,379
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,634
    Total Topics
    1,232,244
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries