Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

histoire militaire de la France


Recommended Posts

il y a 2 minutes, Janmary a dit :

Faut-il y voir que tout à chacun (parti politique et autre) se réfère au Général de Gaulle désormais ?

Quoi qu'il en soit, c'est une violation de la pensée et de l'action du Chef de la France Libre en ce qui concerne le titre de "Compagnons de la Libération".

Je pense que c'est dans le cadre de l'évocation / anniversaire. 

Ceci dit, la fourragère est instituée par Chirac, il y a sans doute la possibilité "d'interprétation libre"  :rolleyes:  Il y a eu des compagnons de la libération dans le services spéciaux, c'est sans doute ce qui explique cette attribution, même s'il n'y a pas d'unité compagnon. Mais, ils ne sont pas les seuls a avoir des compagnons dans les rangs sans être  pour autant "unité compagnon" ...

Enfin, c'était juste un étonnement devant une certaine "légèreté". Mais bon, les arrangements avec les filiations ce n'est pas une nouveauté...:rolleyes:

il y a 38 minutes, Janmary a dit :

J'ai fais mon service militaire au sein du 501° RCC (Régiment de Chars de Combat alors à Rambouillet -78) qui constituait la 2° Brigade blindée (501° RCC + 503° RCC en blindés avec le RMT ou Régiment de Marche du Tchad comme  régiment d'infanterie  en 1961-1963. Ex Unité du général Leclerc sous l’appellation de 2° Division Blindée avec la constitution d'autre unités.

En Tunisie, après la fusion de la colonne Leclerc et de la "colonne volante" (Free French Flying Column) + les chars FFL  elle s'appelait 2e division français libres (2 DFL) Mais comme elle est destinée à former une division blindée "amalgamée" avec des unités non FFL elle passe à 2e DB tout court. Ce qui était loin d'être simple...  A Tunis lors du défile après campagne, les FFL ont défilé à part des unités Vichy, pas voulu se mélanger...

Link to post
Share on other sites
Le 16/07/2020 à 09:37, Fusilier a dit :

Il existe plusieurs unités Compagnon de la Libération. A l'époque du Président Chirac il a été instituée cette fourragère pour ces unités et théoriquement pour elle seules.  

Dans la Marine c'est 3 unités : 1er Régiment de Fusiliers Marins (aujourd'hui Ecole des Fusiliers) , sous-marin Rubis, frégate Aconit. Le porte-avion CdG a été autorisé au port de la verte à titre exceptionnel (admettons... :rolleyes:)  

Il y a 6 dans l'Armée de l'Air dont le 2e RCP.  Aujourd'hui 1 RPIMA de l'AdT (admettons...:rolleyes: )

9 dans l'Armée de Terre , dont certaines ont été dissoutes 

ici la liste de ces unités https://www.ordredelaliberation.fr/fr/les-unites-militaires-compagnon-de-la-liberation

Lors du défilé, les drapeaux au centre de la place étaient ceux des unités Compagnons de la Libération et la première figure également composée d'éléments de ces unités. 

Le port est autorisé à tire exceptionnel à la promotion Charles de Gaulle de Saint Cyr 

Maintenant on apprend que le port de cette fourragère est élargi a d'autres unités...

 

 

Les policiers de La prefecture de police de Paris ont aussi la fourragere de la liberation  

Qu'ils ont gagnés lors des combats de la liberation en 1944

Wg7HACdtSHGGKtkCNjCQju4p6UXWVQ7hk-osPRAv  DCbQkKJUIAEICI7.jpg

 

 

Il me semble que la BSPP  la aussi mais pas sur. 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Fusilier a dit :

Je te dis, c'est possible que ce soit des personnels de la Colonne Leclerc qui comportait la 21° Batterie Coloniale de DCA. Faut que je cherche s'ils avaient des 40 Bofors et voir si ces personnels portaient des uniformes Fr 1940 . En tout cas à un moment les 40 Bofors sont mentionnés 

https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=684

Il existait aussi un 21e Groupe antillais de de DCA équipé de Bofors, mais ceux-là sont de la DFL 

Les unités comme la DFL et la Free French Flying & compagnie de chars French Free faisaient partie de la 8e armée , donc uniformes brits , mais les Leclercs je ne sais pas.

La question est de savoir si lors de la campagne de Tunisie, les unités d'Af du Nord avaient déjà reçu du matos. J'ai tendance à penser que non, pas le temps matériel de le faire. Mais faut vérifier. 

Le 40 Bofors dans l'armée française  https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=501

 

J'ai trouvait le lien qui conforte se que je disais, et il est rappelé aussi que du matériel US est aussi perçu dans la vidéo qui dure 11 minutes. 

http://archives.ecpad.fr/la-campagne-de-tunisie-17-novembre-1942-13-mai-1943/

Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Scarabé a dit :

Les policiers de La prefecture de police de Paris ont aussi la fourragere de la liberation  

Qu'ils ont gagnés lors des combats de la liberation en 1944

 

Clarifions.

1° Les unités de la Préfecture de Police (Paris) portent une cordelière et non une fourragère. La fourragère est strictement militaire. La cordelière c'est équivalent aux cordons (jaunes) que portent les aides de camp (officiers aides de camp) Si la Préfecture de Paris est bien décorée de la Légion d'Honneur, elle ne pourrait en aucun cas porter une fourragère de la Légion d'Honneur ;  la fourragère étant lié au nombre de citations (6 pour la fourragère de la Légion d'Honneur) Ce sont deux choses différentes. 

2° C'est la Ville de Paris et non la Préfecture qui est faite Compagnon de la Libération en 1945.  Il y a 5 communes qui ont cette distinction, dont l'Ile de Sein. Les combats d'août à Paris ne sont pas le seul fait des policiers. D'ailleurs  les principaux chefs de l'insurrection sont issus des Francs Tireurs et Partisans (cocos) Rol-Tanguy (ouvrier metallo et ancien des Brigades Internationales) qui était le chef régional FFI, on a aussi le "Colonel Fabien"  chef des FTP Paris Sud (coco) et le "Colonel Lizier" militaire de carrière chef des FFI intramuros  (plutôt droite nationaliste) Le gros des effectifs est d'ailleurs fourni par la FFI , voir par les FTP. 

3° Croix de Compagnon de la Libération et Fourragère Compagnon de la Libération ce sont encore deux choses. différentes. Si la fourragère verte n'est pas liée au nombre de citations, elle reste un emblème militaire.

"Par un arrêté du 23 février 1996, le ministre de la Défense a créé la fourragère de l'Ordre de la Libération destinée à pérenniser cet ordre et à préserver de l'oubli, le souvenir des Compagnons de la Libération.

Le 18 juin 1996, au Mont Valérien, lors de la cérémonie traditionnelle commémorant l'appel du 18 juin 1940, Président de la République, Jacques Chirac, a remis aux chefs de corps des 17 unités Compagnon de la Libération (ou héritières du patrimoine d'unités Compagnon) la fourragère aux couleurs vert et noir de l'Ordre de la Libération

Ont droit au port de cette fourragère tous les membres des unités militaires concernées ainsi que deux exceptions (à titre dérogatoire) : les membres d’équipage du porte-avions Charles de Gaulle (depuis le 14 juillet 2011) et les militaires issus des régiments de la DGSE (2018) .^ 

 

 

 

il y a une heure, Gibbs le Cajun a dit :

J'ai trouvait le lien qui conforte se que je disais, et il est rappelé aussi que du matériel US est aussi perçu dans la vidéo qui dure 11 minutes. 

Je trouve que ce n'est pas très clair. Mais effectivement on voit  des 40 Bofors  avec des casques Adrian, mais il en avait quelques-uns  dans l'armée française de 40.  

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Fusilier a dit :

Je trouve que ce n'est pas très clair. Mais effectivement on voit  des 40 Bofors  avec des casques Adrian, mais il en avait quelques-uns  dans l'armée française de 40.  

Je pense que comme l'explique la vidéo qu'il y a eu un début de perception, on voit des vieilles pièces supérieur à du 75 mm (et que ne possédait pas les français libre) tracté par des véhicules non français , mais pour les 40 mm Bofors en tant que matériel neuf acheté en complément avant 40, se type de matos était réservé à la métropole, l'armée d'Afrique même en envoyant des troupes en 1939 en métropole était encore équipée de vieillerie et très peu de matériel français plus récent , et comme je l'avais lu l'armée d'Afrique en Afrique du Nord était vraiment encore équipée de vieillerie, d'ailleurs dans la vidéo le commentateur explique justement que pour faire face à la menace aérienne les canons de 40 mm bofor était très attendu ( de mémoire) , suivi d'une phase d'images où l'on voit des casques type Adrian et tenue type année 40 sur l'équipe de pièce d'un 40 mm Bofor. 

D'ailleurs on voit aussi a un moment un membre d'une des unités de Tirailleurs d'Afrique du Nord équipé d'une Sten. 

Je pense qu'il y a eu un début de "saupoudrage" de matos fourni par les alliés, mais pas au niveau de se qui permettra d'équiper des divisions complète bien après. 

Edited by Gibbs le Cajun
Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Je pense qu'il y a eu un début de "saupoudrage" de matos fourni par les alliés, mais pas au niveau de se qui permettra d'équiper des divisions complète bien après. 

C'est possible.

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Le 14/05/2020 à 22:17, Gibbs le Cajun a dit :

Oui j'ai vu le film. Effectivement c'est pas loin. Bon j'ai eu du mal sur la vision US, entre l'officier en képi blanc et un béret rouge avec l'insigne de l'Infanterie... Pour le côté ils ne connaissaient pas le terrain c'était pas le cas , ou les autres qui rabaissent l'armée française en marchant dans le Pentagone... Bon après cette affaire de La Drang je pense que le film a aussi montré une certaine vision de supériorité des patrons US... Néanmoins un paquet d'officiers français comme Delayen ont était bien utile, d'autres officiers US étant pas disons de la même mentalité. 

Il y a un documentaire sur la bataille du réservoir de Chosin où la 1ère Division de Marines en Corée s'était trop avancé malgré la réticence de son patron, mais Mac Arthur a voulu pousser plus loin, heureusement le général Smith a pas était trop vite, ça lui a permis d'éviter la catastrophe même si ça était rendu pour se replier ... Bon dans les témoignages les marines ou soldat ou de l'army mettent bien en avant que des hauts patrons au niveau généraux sous estimé les chinois... Et disons les asiatiques en générale... Alors que les mecs sur le terrain ben ils voyaient pas les choses comme ça... 

Le documentaire était visible sur YouTube à un moment, idem vai Netflix.

Bon apparemment il y a plus que l'extrait. 

 

les américains gagnent toutes les guerres avec panache, bravoure , .......... au cinéma bien sur....

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

La fortification française de 1940.
Sa place dans l'évolution des systèmes fortifiés d’Europe occidentale de 1880 à 1945 

(Texte) - Tome 1

Thèse de doctorat de 3e cycle

Philipe Truttman - 1980 

582 p. (Solide ouvrage de référence :happy:)

=>  http://docnum.univ-lorraine.fr/public/UPV-M/Theses/1980/Truttman.Philippe.LMZ8005.pdf

Edited by Benoitleg
Link to post
Share on other sites

Journées anniversaires du Débarquement en Provence 

spacer.png

Parmi les premiers à débarquer le Groupe Naval d'Assaut de Corse. Malheureusement pas très réussi à cause d'un champ de mines non répertorié  https://www.facebook.com/riviera44/posts/1038304606247350/

spacer.png

Sur l'autre aile la mission des Commandos d'Afrique est plus réussie.  https://theatrum-belli.com/73e-anniversaire-du-debarquement-de-provence-les-commandos-dafrique-a-lassaut-du-cap-negre/

spacer.png

Et bien sur l'Armée Delattre avec, entre autres,  la  1ere DFL 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Fusilier a dit :

Journées anniversaires du Débarquement en Provence

spacer.png

Sur l'autre aile la mission des Commandos d'Afrique est plus réussie.  https://theatrum-belli.com/73e-anniversaire-du-debarquement-de-provence-les-commandos-dafrique-a-lassaut-du-cap-negre/

 

La maigreur des bras a de quoi surprendre.

 

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Fusilier a dit :

C'est vrai, je n'avais jamais fait attention 

C'est surtout qu'il sont supposé ramer quoi, en mer, et pas l'esquif le plus hydrodynamique du catalogue...

 

Edited by Chronos
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Chronos a dit :

C'est surtout qu'il sont supposé ramer quoi, en mer, et pas l'esquif le plus hydrodynamique du catalogue...

 

Ce sont des personnes qui sortent de l'occupation, on ne mangeait pas beaucoup.  

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
  • 1 month later...

Pour les 150 ans de la bataille de Bazeilles, l'EMSOME qui est la maison mère des Troupes de Marine à organisait un colloque sur les Troupes de Marine de L'Alma à Bazeilles. 

Il y a 2 vidéos du colloque très intéressante, la première étant axée sur les opérations en outre mer, les problématiques de santé, la politique étrangère de la France à l'époque au Mexique, la 2ème guerre de l'opium en Chine, j'y ai beaucoup appris. Idem sur les officiers et se qui a put être fait dans l'actuel zone appelait Sahel aujourd'hui, tel que la façon de connaître les populations, parler leurs langues, le profil ethnique etc... En mettant en tête qu'on doit ne pas observer cette époque avec notre regard du 21ème siècle. 

La 2ème vidéo met en avant le contexte de la guerre de 1870, la stratégie, la création de la Division Bleue, puis un sujet très intéressant sur le tableau très connu de la dernière cartouche ( nombre de chose qui ne collait pas et dont j'avais aussi eu un pb au vu par exemple des uniformes qui ne collaient pas avec le pantalon garance, choix volontaire du peintre qui trouvait que le bleu du pantalon était trop terne pour attirer l'œil...) , et ou apparaît une analyse des tableaux ou gravure ayant relaté les batailles de l'Est, peu en fait ! Et on s'aperçoit que le peintre qui a était le plus réaliste furent ceux d'un peintre qui s'engagea dans l'Infanterie de Marine et combattra à Bazeilles ! 

On découvrira aussi l'histoire d'un Marsouin, dernier survivant de la bataille de Bazeilles décédé dans les années 30 au 20ème siècle. 

On peut aussi observer une analyse de la stratégie et tactique navale dans le conflit avec le Chine, et des profils des officiers et marsouins, cursus militaire etc... Organisation et entraînement de l'Infanterie de Marine etc... 

Malheureusement je n'arrive pas à mettre les vidéos sur le forum, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs, peut être que @g4lly pourra trouver une solution, c'est les 2 dernières vidéos mises en ligne sur la chaîne Youtube de l'EMSOME. Merci d'avance G4lly si tu peux les mettres sur se file.

Enfin voilà, très intéressant, et au nom de Dieu, vive la Coloniale ! 

Merci G4lly :smile:

Edited by Gibbs le Cajun
Link to post
Share on other sites

Un officier que j'aime beaucoup, l'esprit de la Coloniale, et un des fidèles du Général Leclerc. Intéressante son analyse sur la guerre anti revolutionnaire issu de l'Indochine mais pas adaptée à l'Afrique. 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Louis_Dio

Citation

En libérant Strasbourg le 23 novembre 1944, Leclerc lui dit « On y est cette fois, mon vieux Dio. Maintenant on peut crever tous les deux »

J'aimerais savoir si il y a des infos sur l'organisation au combat d'un groupement tactique de la 2ème DB

En tête on avait la reconnaissance et l'éclairage via les unités de cavalerie légère ( spahis pour le GTD Dio ) , mais comment était organisée les unités, l'escadron de sherman était-il au complet ou dispatcher en peloton avec chacune des compagnies du bataillon ? Ou le bataillon se positionner selon comment l'escadron de char Sherman progressé ? Pour les chasseurs de chars M10, je suppose qu'il était surtout employé pour prendre de flanc en appui des sherman. 

Merci d'avance ! 

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Gibbs le Cajun a dit :

J'aimerais savoir si il y a des infos sur l'organisation au combat d'un groupement tactique de la 2ème DB

C'était une organisation assez souple, les GT pouvaient être dispatchés en sous-groupements, par exemple sur un axe.   ils ont même constitué un 4e GTGT Remy (GTR)  Les sous-groupements pouvaient  être de composition variable . je crains que pour les détails tu sois obligé de lire les journaux de marche etc... https://www.voiedela2edb.fr/parcours-2edb-paris-sud-ouest/   Il y a pas mal de documentation dispo sur la toile 

Exemple  Composition du Groupement Tactique RÉMY (G.T.R.), Liaison avec la 1ere Armée venant du Sud . C'est clairement un GT  de reconnaissance avec un appui des TD du RBFM et une batterie d'artillerie.  Il y a eu un GT Remy en Normandie-Paris avec une compo différente.  

Sous-Groupement MOREL-DEVILLE :

Les 1er et 7e escadrons du R.M.S.M. (Lieutenants Le GOASGUEN et ODDU)

Le 1er peloton du 4e escadron (Lieutenant de LA SALLE)

Le 1er escadron du R.B.F.M. (Lieutenant de vaisseau DYVORNE)

La 1ère batterie du 1/40e R.A.N.A. (Capitaine PLANTEGENET)

Des éléments du 13 Génie

 Sous-Groupement de BOISSIEU :

Un peloton du 4e escadron du R.M.S.M.

Le 6e escadron du R.M.S.M. (Lieutenant KOCHANOWSKI)

L'escadron de Protection divisionnaire (Lieutenant de BOISSIEU) et des éléments du 13e Génie

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Fusilier a dit :

Merci ! 

J'ai put trouver des éléments au niveau de la section d'infanterie portée sur Halftrack du RMT, et l'organisation par rapport à une section d'infanterie portée sur Halftrack US, vu que la 2ème DB était équipée et organisée comme les US, mais ils ont modifié l'organisation.

Version US :

1 half-track commandement CDS. 

1 Half-track transport équipe mortier de 60 mm. 

2 half-track transportant chacun à groupe de combat.

1 half-track transport de mitrailleuses débarquée pour l'appui . 

 

Version RMT 2ème DB :

1 half-track commandement CDS. 

1 half-track transport équipe mortier de 60 mm. 

2 half-track transpirant chacun à groupe de combat. 

1 Half-track tractant 1 canon antichar de 57 mm. 

Les français avaient opté pour l' antichar plutôt que dans l'appui débarqué de mitrailleuse, se que je trouve intéressant étant donné que cela permettait d'avoir un outil antichar de plus directement dans la section de combat d'infanterie et qui dans le contexte sous groupement avoir au final du plus souple pour une puissance de feu mieux dispatcher avec les blindés de la cavalerie via les Sherman et les chasseurs de chars M10 via les fusiliers-marins du RBFM  là où les US préféré regrouper leurs antichars de 57 mm. 

Donc ça suppose que le half-track  groupe appui de mitrailleuses débarquées ( calibre 30 mm) était en sûrement en mode réserve chez les marsouins du RMT

Quelle unité passionnante la 2ème DB

J'aime bien aussi l'optique de la 9ème DIC qui a utilisé les chasseurs de chars M10 du régiment colonial de chasseurs de chars, qui là servait plutôt en optique base d'appui feu sur chenilles au profit des fantassins, que ce soit contre les chars ou de l'Infanterie. Je ne pense pas qu'une division d'infanterie US avait le même appui via le chasseur de chars M10. 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Gibbs le Cajun a dit :

Je ne pense pas qu'une division d'infanterie US avait le même appui via le chasseur de chars M10. 

Dans les DI US les Sherman étaient censés servir d'appui à l'infanterie, Je ne crois pas que les M10 faisaient partie  de la dotation organique 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

Dans les DI US les Sherman étaient censés servir d'appui à l'infanterie, Je ne crois pas que les M10 faisaient partie  de la dotation organique 

Oui effectivement. 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,615
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RMR_22
    Newest Member
    RMR_22
    Joined
  • Forum Statistics

    21,238
    Total Topics
    1,431,021
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...