Rochambeau

histoire militaire de la France

Recommended Posts

Si je peux me permettre...

Lors de la guerre de Sept Ans on avait aussi des chances en Inde, même plus qu'au Canada.

4) periode Franque de Charles Martel à Charlemagne

Je suis d'accord sur le fait que la "période Franque" soit dans l'histoire de France(comme la période gallo-romaine), mais de là a dire que se sont des victoires française :P... sinon pourquoi on ne compte pas les victoires gauloise (celtes) et romaine?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Baf, glorieuse pas glorieuse.Toute ces discussions fleurent bon le fanboyism plat.

Tout ça est bien subjectif.Depuis mille ans la France est une grande puissance européenne.Un peu près toute les periodes de son histoire malgré les hauts et les bas est constellés de hauts faits, de coup d'eclat, de miracle et j'en passe.

"Tancrède d'Hauteville"Voilà donc l'origine de ton pseudo.Sacré famille, les Hauteville, leur aventures siciliennes est impressionantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

LE ROLE DU GENERAL LANREZAC

Le 29 août 1924 - jour anniversaire de Guise - à la suite de manifestations unanimes du Parlement, lors de la discussion de la loi ,de réintégration du général Sarrail, manifestations dont je m'honore d'avoir eu l'initiative, le Président de la République, sur la proposition du général Nollet, ministre de la guerre, conférait au général Lanrezac la grand'croix de la légion d'honneur.

Le 6 septembre 1924, le ministre de la guerre ,et le maréchal Pétain se rendaient au domicile du général Lanrezac, à Neuilly-sur-Seine, pour lui en remettre les insignes. Lanrezac, accablé par le mal qui allait peu après l'emporter, avait revêtu la tenue de campagne qu'en août 1914 il portait à Charleroi et à Guise, avec la grand'croix de la Couronne belge qu'en 1923 lui avait ,donnée le roi des Belges.

Pétain était en petite tenue de maréchal. Lanrezac, faisant effort pour se soulever, Pétain le prie de rester assis et prononce ces paroles : " Je suis heureux, mon général, d'avoir à remplir la mission de vous remettre aujourd'hui cette grand'croix que tous nous désirions vous voir décerner. Les services éminents, que vous avez rendus à la Patrie n'ont pas été oubliés. La manœuvre en retraite que vous avez dirigée restera comme un exemple de ce genre de manœuvres. Nous avons tous eu l'impression qu'en l'exécutant vous avez préservé vos troupes d'un encerclement complet et sauvé en même temps votre armée et la France. "

" Je le crois ; j'ai fait ce que j'ai pu ", répondit Lanrezac, et Pétain, dans les formes traditionnelles, remit à Lanrezac les insignes et lui donna l'accolade.

Le ministre de la guerre, s'avançant alors " J'ai tenu, mon général, dit-il, à assister à cette remise. Je m'associe de tout cœur aux paroles du maréchal Pétain. Je n'ai jamais oublié que j'ai été votre élève et quel magistral enseignement vous nous donniez à l'Ecole de Guerre. Je suis heureux d'avoir pu vous faire donner cette, réparation. "

Source:

http://batmarn1.club.fr/lanreza1.htm

Sujet sur "l'incompétence" des chefs lors de la première guerre mondiale:

http://www.passion-histoire.net/phpBB_Fr/viewtopic.php?t=1635

Share this post


Link to post
Share on other sites

Remarques:

- la période coloniale et la Première Guerre Mondiale!!!! La conquête d'un Empire, les guerre contre la Chine... et la Guerre mondiale. C'est pas de la gnognotte.

Les conquêtes coloniales contre des peuples mal equipés ça n'a rien d'exceptionnel.

La premiere guerre mondiale est pas mal pour nos armes mais quelle boucherie, la guerre s'est deroulée que sur le sol Français, nous n'avons jamais été capable d'envahir l'Allemagne et la situation était dans l'impasse pendant 3 longues années.

Mais bon, sur la plan du rayonnement et de la puissance, ça fait partie des très grandes périodes, avec les produits dérivés de la puissance que furent les épopées normandes (les descendants de Tancrède d'Hauteville, notamment Robert Guiscard) et angevines en Méditerranée (Naples, Sicile, Hongrie, Constantinople...), plus quelques autres, notamment les croisades.

Hum peut on dire que les normands etaient français avant 1204 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les conquêtes coloniales contre des peuples mal equipés ça n'a rien d'exceptionnel.

La premiere guerre mondiale est pas mal pour nos armes mais quelle boucherie, la guerre s'est deroulée que sur le sol Français, nous n'avons jamais été capable d'envahir l'Allemagne et la situation était bloquée pendant 3 années.

Il faut dire que le rapport de force entre l'armée française et allemands sont totalement diffèrent!

Autrefois la France pouvaient se permettre d'aller guerroyer hors de ces frontières, alors qu'elle avait la population la plus forte d'Europe. Mais à cette époque là c'est le contraire.

Et niveau boucherie :P, franchement c'était la vrai première guerre moderne avec une forte conscription et avec l'emplois de methode datant d'Austerlitz!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas trop dans la lignée des posts précédants 

Oh pas vraiment... on parlé de boucherie justement.

Merci pour la vidéo ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

La conquête coloniale s'est faite avec des moyens dérisoires (des compagnies au mieux), ça compense. Et en Asie, ça n'a pas été du gâteau; faut arrêter avec l'image facile des fusils contre des lances (ou pour les fans de Blackadder, contre des mangues très aiguisées). Et les guerres contre la Chine ne furent pas non plus des promenades (surtout celle de 1884, faite avec des bouts de ficelle).

Avant 1204, bien sûr que les Normands sont Français: quelques milliers de vikings (et rarement des familles; juste des hommes) arrivés après 911 se sont totalement acculturés: langue coutumes, religion, mariages.... Près de 3 siècles plus tard, pourquoi voulez-vous qu'ils soient différents? On ne les différencie comme normand que parce qu'il y a la conquête de l'Angleterre, colonie d'un seigneur féodal français qui a la particularité de lui donner une couronne et pas grand chose d'autre (l'essentiel de sa population et de son fric lui vient de ses fiefs français). D'abord Normands, je signale au passage qu'à partir du milieu du XIIème siècle, les domaines passent aux angevins par héritage (et ils y ajoutent leurs possessions personnelles, puis toute l'Acquitaine par mariage).

Les épopées normandes et angevines appartiennent à l'histoire de France, tout comme celles des grandes familles des croisades (Ibelin, Bouillon, Lusignans...) ou celles des Templiers et des Hospitaliers malgré leur multinationalité, ces ordres furent avant tout français). C'est comparable aux épopées commerciales des grandes multinationales françaises ou des ONG françaises aujourd'hui.

Sur la 1ère Guerre mondiale: 4-5 théâtres d'opération (Front Ouest, Italie, Afrique, Armée d'Orient et Proche Orient), dont un front principal contre un pays bien plus peuplé et jeune (65 millions à l'Allemagne contre 39 à la France, avec un ratio d'hommes en âge de combattre bien plus élevé). Je signale à tout hasard que le renfort britannique était assez réduit au début (l'Angleterre n'avait pas de conscription; juste une armée pro qui part vite en fumée avant même la Marne vu les taux d'attrition). Le temps d'établir la conscription et d'entraîner les recrues en nombres significatifs, la France était presque seule (heureusement qu'il y avait le Front russe) et en infériorité numérique et matérielle sur son front; les Brits n'ont pu amener des contingents importants que dans la deuxième moitié de 1915. Et même là, la supériorité numérique allemande était nette. En 1918, les Américains n'ont eu de vrais effectifs sur le terrain qu'après août (avant, c'est de l'anecdote; leur contingent est alors équivalent à l'aide portugaise).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tancrède, si je peux me permettre le fait que la régence d'Anne d'Autriche n'a pas été si dramatique pour une femme qui n'était pas formé pour régner. :P

Pour Aliénor d'Aquitaine...salope, salope... faut pas exagérer non plus, franchement c'est l'autre crétin de Louis VII qui faut tabasser, laisser filer une dot et une femme pareille!!! :O C'est un cas digne de la psychiatrie!

Ce bout femme était largement meilleur que la prada que certain socialiste a essayé nous vendre il y a un ans!

Je sais, je sais, je pinaille... mais c'est mon topic aprés tout. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant 1204, bien sûr que les Normands sont Français: quelques milliers de vikings (et rarement des familles; juste des hommes) arrivés après 911 se sont totalement acculturés: langue coutumes, religion, mariages.... Près de 3 siècles plus tard, pourquoi voulez-vous qu'ils soient différents? On ne les différencie comme normand que parce qu'il y a la conquête de l'Angleterre, colonie d'un seigneur féodal français qui a la particularité de lui donner une couronne et pas grand chose d'autre (l'essentiel de sa population et de son fric lui vient de ses fiefs français). D'abord Normands, je signale au passage qu'à partir du milieu du XIIème siècle, les domaines passent aux angevins par héritage (et ils y ajoutent leurs possessions personnelles, puis toute l'Acquitaine par mariage).

Les épopées normandes et angevines appartiennent à l'histoire de France, tout comme celles des grandes familles des croisades (Ibelin, Bouillon, Lusignans...) ou celles des Templiers et des Hospitaliers malgré leur multinationalité, ces ordres furent avant tout français). C'est comparable aux épopées commerciales des grandes multinationales françaises ou des ONG françaises aujourd'hui.

Les français étaient les habitants du domaine royal.

Pour les fiefs du royaume c'étaient des Bourguignons des Normans des Occitants etc mais pas des français en tout cas pas avant leur ratachement au domaine royal.

Sur la 1ère Guerre mondiale: 4-5 théâtres d'opération (Front Ouest, Italie, Afrique, Armée d'Orient et Proche Orient), dont un front principal contre un pays bien plus peuplé et jeune (65 millions à l'Allemagne contre 39 à la France, avec un ratio d'hommes en âge de combattre bien plus élevé). Je signale à tout hasard que le renfort britannique était assez réduit au début (l'Angleterre n'avait pas de conscription; juste une armée pro qui part vite en fumée avant même la Marne vu les taux d'attrition). Le temps d'établir la conscription et d'entraîner les recrues en nombres significatifs, la France était presque seule (heureusement qu'il y avait le Front russe) et en infériorité numérique et matérielle sur son front; les Brits n'ont pu amener des contingents importants que dans la deuxième moitié de 1915. Et même là, la supériorité numérique allemande était nette. En 1918, les Américains n'ont eu de vrais effectifs sur le terrain qu'après août (avant, c'est de l'anecdote; leur contingent est alors équivalent à l'aide portugaise).

La BEF a quand même eu un rôle important dans la bataille d'Ypres fin 1914 que les allemands appelent le massacre des innocents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salope, parce que je me place du point de vue français, na!

Anne d'Autriche: je me corrige!!! MEA CULPISSIMA! Je voulais parler de la régence de Marie de Médicis! Comme quoi faut toujours faire attention quand on écrit. Aucune complaisance pour cette pouffiasse conne comme ses pieds, mesquine et égoïste qui a dilapidé le Trésor, laissé les Grands foutre le bochson et laissé ses ordures de conseillers (le couple Galigaï-Concini) jouer les putassiers corrompus, détruire le crédit public, déliter l'armée, insulter le roi....

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Bouguiboulga

Tu confonds royaume et domaine royal, Etat et nation, réalités TRES différentes dans la féodalité: le royaume est "l'espace" français, le creuset de l'histoire nationale. Le domaine royal est le creuset de l'Etat et de l'Etat-Nation, réalité qui ne naîtra que plus tard. A ce compte-là, il n'y a pas d'histoire nationale allemande avant 1870. Et pourtant...

Il s'agit de la féodalité, des différences entre souverain et suzerain, des définitions de "pays", "nation", Etat"... Mais le fait est que ces notions dans la féodalité ne sont même pas politiques, mais patrimoniales. L'entité "royaume des francs"-"royaume de France" existe bel et bien au-delà de l'espace royal: c'est à la fois politique (vu qu'il y a eu pas mal de fritage dessus avant même l'arrivée des Robertiens-Capétiens"), culturel, économique, social, religieux... C'est un espace géographique et politique distinct qui, aux temps de la féodalité triomphante (soit chaque fois que l'Etat s'affaiblit) se distingue mieux quand on est hors de ses frontières que quand on est dedans. L'ANgleterre n'était en fait qu'une province de France (et non française) avant 1204-1214. La commise des terres françaises des rois anglais a engagé un processus de définition proprement national qui trouvera son aboutissement dans la 2ème moitié de la Guerre de Cent Ans, quand les Plantagenêts ne pourront plus se définir avant tout comme Français (par leurs terres et leurs prétentions à la couronne de France).

Nul ne dénie à la British Expeditionary Force sa participation à Mons ou Ypres; je parlais du fait que le BEF, comme toutes les armées, avait été mouliné par les terribles taux de pertes dès les premiers mois de ce conflit. Mais les Brits ne pouvaient le remplacer; c'était une force réduite de professionnels aguerris. Ils ont été obligés de passer à la conscription pour cette raison. Le BEF n'a pas pu être une force stratégiquement significative avant que le processus de conscription soit bien entamé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Tancrède, vous etes remonter contre les femmes  ;)

Salope, parce que je me place du point de vue français, na!

C'est cela le problème avec les français, ils ont tendance a mettre tout sur le dos des femmes na  ;)  :lol:

Pour Marie Médicis, là encore c'est un procès d'intention... même si les choses que vous lui reprochiez sont vrai! Mais n'oubliez pas que c'est elle qui va promouvoir en tant que ministre le magnifique, l'extraordinaire, le splendide! Que dis je! L'unique, le seul, le vrai........................... Cardinal de Richelieu.

(d'ailleurs il y a topic de Suchet ouvert sur elle dans cet section)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est ni parce que c'est une femme, ni parce qu'elle est étrangère (Blanche de Castille et Anne d'Autriche ont toute mon admiration). Il n'y a aucun procès d'intention contre Marie de Médicis: la plupart des griefs que j'ennonce sont vrais et vérifiés. C'était une créature capricieuse et mesquine, colérique et assez stupide, d'une rare étroitesse d'esprit et d'une très grande vanité. Ses amis (Galigaï sa soeur de lait, et son abruti de mari) sont le reflet de sa personnalité. Il se trouve que je me suis un poil documenté sur la question avant de balancer ça; la réaction à la Journée des Dupes est en soi très révélatrice: elle n'a pas le sens de l'Etat et réfléchit (si l'on peut dire) en pure égocentrique.

Même lapromotion de Richelieu... Regardez comment cela s'est passé: elle n'a pas "reconnu" en lui un grand politique! Il l'a séduite, c'est tout. C'est lui qui a fait son chemin en la manoeuvrant (ce qui ne devait pas lui être très difficile vu le calibre du gars).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je peux me permettre...

Lors de la guerre de Sept Ans on avait aussi des chances en Inde, même plus qu'au Canada.

Peut être en tout cas les campagnes de l'armée française au Canada contre une bien plus grande armée britannique furent tres honorables.

Montcalm me fait un peu penser à Rommel pendant la campagne d'Afrique, avec peu de moyen il mène une resistance etonnante

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Tancrède, ma petite boutade n'était pas un reproche, mais une plaisanterie(j'ai mis des smiley pour bien le faire comprendre)

Ensuite pour continuer sur la lancé... Marie Médicis se retrouve en position de faiblesse à l'égard de la noblesse du royaume et des voisins européens, sans parler qu'il fallait réparer les c*** de Henri IV, fait à la fin de son règne. Donc elle n'a d'autre choix que de rompre avec la politique de Henri IV, de reconquête de la puissance française, en faisant la paix avec l'Espagne(il faut le dire, qui est la puissance de cette époque).

D'autant plus! Que les reines de la Renaissance se sont pas les reines du Moyen-Age, contrairement à leurs aïeules elle sont totalement écarté du pouvoir et du savoir politique.

Mais comme je l'ai dis dans mon précédent commentaire! Vous avez raison sur les choses que vous lui reprochiez!

Pour la promotion de Richelieu, mais régner c'est séduire.

Sa montée au pouvoir.

Richelieu regagne sa région, le Poitou, plein d'espérances. En 1615, de nouveau, il va avoir de la chance. La cour est de passage à Poitiers ; on se déplace pour célébrer un double mariage, celui de Louis XIII avec Anne d' Autriche et celui

d' Elisabeth de France avec Philippe IV. Bien évidement, Richelieu va présenter ses devoirs à la régente. Or , Elisabeth de France tombe malade. Qui s'offre à veiller sur elle pendant que la cour continue sa route??... Richelieu. La récompense ne tarde pas, il est nommé aumônier de la reine Anne d' Autriche.

Il vient à peine de s'installer à la cour, que la reine le charge de missions diplomatiques importantes, qu'il accomplira avec grand succès. Le voilà, maintenant nommé ambassadeur extraordinaire en Espagne, ensuite secrétaire d'état à la guerre le 25 novembre 1616.

Source:

http://cardrichelieu.free.fr/page%20accueil.htm

Il aura gravi plus d'échelon sous le régne de Marie Médicis...

Et c'est elle qui conseillera Richelieu a son fils, qui! Se n'est un secret pour personnes... détesté Richelieu!

Peut être en tout cas les campagnes de l'armée française au Canada contre une bien plus grande armée britannique furent tres honorables.

Montcalm me fait un peu penser à Rommel pendant la campagne d'Afrique, avec peu de moyen il mène une resistance etonnante

Il faut pas non plus oublier l'aide de nos alliés amérindiens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La première compagnie des Mousquetaires du Roi

Cette première compagnie est créée par Louis XIII en 1622.

Il s’agit de sa garde personnelle, formée par son père Henri IV, qui avait alors le nom de « Carabins » car elle portait des carabines. Louis XIII remplace ces dernières par des mousquets et la compagnie prend alors le nom de « Mousquetaires ».

L’événement a lieu juste après la reddition de la ville de Montpellier, alors que les troupes marchaient sur Avignon.

Puységur le relate ainsi dans ses Mémoires :

« Sa Majesté demanda à M. d’Epernon six de ses gardes pour mettre ladite Compagnie. Elle voulut, et je puis même dire qu’elle me força à prendre une Casaque de Mousquetaire. La difficulté que j’en faisais n’était pas que je ne susse fort bien que ce m’était un grand honneur d’être dans la Compagnie ; mais j’appréhendais fort que cela ne m’éloignât de la charge d’Enseigne qui m’avait été promise à Montpellier en 1622. Le Roi m’assura que cela ne me reculerait pas, et qu’il me mettait dans les Mousquetaires parce qu’il savait bien que j’étais un vaillant homme et qui avait fait de belles actions : qu’il était résolu de ne mettre que des Gentilshommes dans cette Compagnie qu’il prendrait dans ses Gardes, comme aussi quelques soldats de fortune ; mais qu’il ne voulait pas en prendre qui n’eussent servi et qui ne se fussent trouvés aux occasions…» 

 

La Compagnie des Carabins cesse donc d’exister au profit de cette nouvelle Compagnie, dite des Mousquetaires, d’une composition toute différente où le Roi n’admet que des sujets d’une extraction noble ou des personnes d’un mérite connu.

En créant, la Compagnie des Mousquetaires, Louis XIII veut former un corps d’élite de combattants qui lui sont entièrement dévoués. Les mousquets replacent donc les carabines et la casaque bleue devient l’uniforme. Une hiérarchie stricte régit la compagnie selon des grades. Ainsi, il ne faut pas confondre l’appellation de « Mousquetaires » en général – glorieuse - avec le grade de simple mousquetaire qui est celui de l’homme de rang qui porte et charge son mousquet ; ce qui peut parfois entraîner la confusion. Pour ce dernier, Michel Pétard a fait un travail complet de présentation dans un article intitulé Le Mousquetaire de Rocroi.

Source:

http://www.lemondededartagnan.fr/

Vous trouverez ainsi la suite et d'autres renseignement sur la compgnie des Mousquetaires dans se site.

Il y aussi

http://www.mousqbaretous.com/Livret.htm

http://gentilshommesbrette.free.fr/

La guerre des Camisards ou Guerre des Cévennes:(déjà dans le forum ma pas je crois?)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Camisard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Montage vidéo sur la guerre d'Indochine :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/dienbienphu%2Banniversaire%2B50%2Bans/video/x43mvd_dienbienphu-anniversaire-50-ans_creation

Forum sur les guerres d'Indochine et Vietnam :

http://guerreindochine.forumactif.fr/index.htm

Le BILOM .

En 1948 en France ,la volonté politique manque au sujet de la guerre d’Indochine , la reconquête piétine , et devient de plus en plus exigeante en hommes et en matériel , alors que la France , ruinée ,est à reconstruire , et est en proie à de nombreux conflits sociaux . Le parti communiste et une grande partie de « l’intelligentsia « luttent ouvertement contre la « sale guerre d’Indochine « .

Le corps expéditionnaire est exclusivement composé de militaires d’active et de volontaires , et ceux qui sont partis les premiers aspirent au retour , la nécessité d’une relève est évidente , mais les engagements se font rares pour des français préoccupés par les difficultés du quotidien .

En 1948, le ministre de la défense , pense aux quelques milliers de jeunes qui croupissent dans les prisons : ceux qui ont fait le mauvais choix au cours des années de guerre , volontaires du front de l’est , engagés de la collaboration ayant échappé à l’épuration sauvage de 1945, mais condamnés souvent à de lourdes peines . On pense que certains de ces hommes ont déjà suffisamment payé , qu’on peut leur offrir une possibilité de rachat , mais que de toute façon , il vaut mieux faire tuer ces gens là plutôt que d’autres jeunes français .

Le 27 mai , André Marie , ministre de la justice envoie une circulaire à l’administration pénitentiaire pour connaître le nombre de détenus susceptibles de partir pour l’Indochine ; cela provoque divers réaction : certains se refusent à servir une république alliée des soviets , d’autres au contraire souhaitent reprendre le combat contre l’idéologie exécrée , mais pour la plupart , ils souhaitent prouver leur patriotisme ou tout simplement sortir de prison , et près de 4000 volontaires se font inscrire , en sachant que la durée de l’engagement ( trois , quatre ou cinq ans ) sera fonction de la durée de la peine restant à subir . Les condamnés a plus de quinze ans , et ceux atteins par la limite d’age de quarante ans ne peuvent s’inscrire .

Le Général Revers ,envisage la création d’une demi brigade à trois bataillons , soit 2500 hommes qui constitueraient un renfort immédiat appréciable pour l’Indochine, mais afin de ne pas provoquer l’opinion , et surtout le parti communiste , il décide de procéder par étapes : il crée le BILOM ( Bataillon d’Infanterie Légère d’Outre Mer ) à effectif de 708 hommes encadrés par 23 officiers et 109 sous officiers prélevés dans l’Infanterie Coloniale , il prescrit la mise sur pied à Fréjus , et le 1° août , sont formées deux compagnie de combat et un petit état major . La note de création précise que les hommes ont un mois pour signer leur engagement .

Le Chef de Bataillon Clausse est nommé pour prendre la tête du BILOM , le Capitaine Tap , prend la tête de la 1° Compagnie , et réussissent à rassembler 811 signatures .

Le premier détachement devrait partir à partir du 1°novembre , mais l’administration pénitentiaire , et la commission des grâces procèdent avec une lenteur qui confine à la mauvaise volonté : le premier détachement qui vient de Struthof comprenant 43 volontaires ne parvient à Fréjus que le 21 octobre, le second de 70 hommes le 15 novembre , puis 80 fin novembre …. Et c’est ainsi que la constitution prend plusieurs mois de retard .

Le Capitaine Tap prend en charge la formation et l’entraînement de la première compagnie . .

Le BILOM n’a ni drapeau , ni insigne , aucune permission n’est accordée , et l’avenir des hommes et conditionné , sans qu’aucune promesse ne leur soit faite , par leur conduite au combat , ce qui n’est pas sans rappeler les « Bat d’Af » ou « Joyeux « qui eux étaient constitués par des condamnés de droit commun ..

La première compagnie embarque à bord du Pasteur le 1° décembre 1948 , la deuxième compagnie ,en gestation , mais guère avancée , et l’idée de Demi Brigade est abandonnée , et le bataillon fortement compromis . L’embarquement est perturbé comme de bien entendu par des manifestants du PC et de la CGT ..

A leur arrivée a Saigon , le Général Alessandri confirme aux volontaires qu’il ne sont plus autre chose que des soldats français .. « Battez vous bien , cela seul compte « et affecte la compagnie au Cambodge , qui garde son appellation de 1°BILOM .Elle participe à la sécurité du secteur de Kompong Trach : opération de nettoyage , protection des convois , et à de nombreux combats sporadique ; c’est au cours de l’un deux qu’il subit ses première perte : le Sous lieutenant Parisot de Bernecourt est tué, ainsi que le sergent Baratte , plusieurs hommes sont blessés .

La compagnie Tap parfaitement rodée et opérationnelle , est affectée en mars dans le Sud Annam et s’installe à Ba Ngoi , dans le secteur de Nha Trang , elle tient plusieurs petits postes isolés , et forme l’encadrement de volontaires partisans Mois , elle participe a de nombreux combats contre les Viets .

La deuxième compagnie , formée à Frejus , embarque le 6 avril , et rejoint Ba Ngoi le 20 juin , où a lieu une prise d’arme rassemblant le BILOM , et ou sont remises les premières Croix de Guerre TOE au Lt Ritzinger, au sergent Chretien et à une dizaine d’hommes .

Le 29 juillet 1949, le BILOM est dissous , et à partir de ses unités , il est créé deux « Compagnie de Marche du Sud Annam aux ordres du capitaine Tap a Ba Ngoi, et du capitaine Bégué à Khan Hoa . Au bout de six mois , la preuve est faite que les volontaires du BILOM sont des soldats français à part entière , reconnus aptes à servir dans n’importe quel emploi ,mais cela ne modifie pas leur statut juridique , toujours incertain , il n’est toujours pas question d’amnistie , ni de réhabilitation , mais le capitaine Tap prend sur lui de nommer des caporaux , promotion interdite par les statuts du BILOM .

Des mutations sont alors effectuées par les autorités qui savent disposer avec le Bilom d’un réservoir d’homme compétents et d’un inépuisable dévouement , et c’est ainsi que l’on retrouvera des hommes dans tout le sud Annam et sur le plateau Moi , dans les unités montagnardes , pauvres en personnel et matériel , encadrant des tirailleurs locaux , tenant des postes perdus en brousse , nombre de ces volontaires y laisseront leur vie , ou y seront blessés , mais aucun ne désertera ou ne sera accusé de lâcheté au combat , même s’ils n’ont pas eu la gloire qu’ils espéraient .

En Octobre 1950 , plusieurs d’entre eux ont été nommés sous officiers pour leur compétence et leur conduite exemplaire , or ils sont toujours sous le coup des condamnations , le lieutenant Ritzinger alerte les autorités mais sa démarche reste vaine , il es tué le 10 mars 1951 dans un coin perdu des plateaux Mois ( Plei Djama ) , et comme si sa mort avait réveillé quelques consciences , des décisions de réhabilitation interviennent , mais sans cohérence , des dossiers sont rejetés , et d’autres pour lesquels rien n’avait été demandé parviennent aux intéressés par des cheminements aléatoires . Certains sont revenus à la vie civile sans rien demander , toujours sous le coup de leur condamnation , d’autres ont combattus en Algérie , certains y sont morts , d’autres sont restés dans l’armée …..

Aujourd’hui , il ne reste de leur aventure qu’une plaque sur un mur a Fréjus , elle porte les noms des morts du BILOM ..

Source : Raymond Muelle . Le Bataillon des Réprouvés . Historama spécial Inochine 1994.

Lien :

http://guerreindochine.forumactif.fr/1939-1945-l-indochine-pendant-la-seconde-guerre-mondiale-f1/le-bilom-t88.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hommage rendu à un Aviateur lorientais de la guerre 14-18

Paul Marcel Teste (1892-1925) : Pionnier de l'aviation

Son enfance et sa formation :

Paul Marcel Teste est né le 2 Octobre 1892 à Lorient (Morbihan). Il était le fils d'un Adjudant du 1er RA de Marine de Lorient et d'une lorientaise, Alida Durand.

Après de brillantes études Paul Marcel Teste se présente à l'école Navale en 1909. Il n'a que 17 ans.

En 1911 il devient Aspirant, puis Enseigne de Vaisseau 2e classe en 1912.

La Guerre :

Lors de la déclaration de cette Première Guerre Mondiale, Teste est nommé Enseigne 1ère classe.

Il prend part aux opérations en Méditerranée et en Adriatique.

Le pilotage l'attire beaucoup et à sa demande il est affecté en qualité d'Observateur aux escadrilles B101 et B102 de Dunkerque (équipées d'Hydravions réputés lents et peu maniables. L'Hydravion en est à ses début puisque le 1er vol d'Hydravion date du 28 Mars 1910.

Le 26 Mai 1917, lors d'une patrouille, les Hydravions sont interceptés par une patrouille de chasse Allemande et sont abattus. L'Enseigne de Vaisseau Teste bien que blessé tient tête aux avions Allemands mais n'a d'autre choix que d'amerrir. Il est fait prisonnier.

La détention en Allemagne :

Teste est emprisonné à Karlsruhe. Il s'évade une première fois mais est rapidement repris. Il est alors envoyé dans un camp disciplinaire à Magdebourg. Il parvient à nouveau à s'évader et regagne la France afin de reprendre le combat.

En Septembre 1918 il devient Lieutenant de Vaisseau et devient instructeur sur Hydravion.

Un Pilote courageux et exemplaire :

Pour son courage, sa bravoure (1 blessures et 2 évasions), Paul Teste reçoit de nombreuses distinctions et notamment :

-  La légion d'Honneur avec cette citation : " Officier d'Elite, d'une Bravoure et d'un dévouement au-dessus de tout éloge, au cours d'une patrouille contre des sous-marins, attaqué par des avions de chasse ennemis, a soutenu courageusement le combat. A bord de son Hydravion, mis hors de combat et coulant bas d'eau, à donné des preuves magnifiques du plus absolu mépris du danger et du plus noble esprit de sacrifice".

- La croix de Guerre avec palmes (citation à l'ordre de l'armée).

Paul Teste pionnier de l'Aviation :

Paul Test a survécu aux derniers mois du conflit et peut désormais se consacrer à des projets de recherche.

Devant son enthousiasme et son talent Teste est nommé chef de l'Aviation d'Escadre et est chargé des études pour un matériel plus performant à partir des bâtiments à la mer.

Le 20 Octobre 1920 il réussit l'exploi de réaliser le premier apontage de l'Aviation maritime Française.

Il renouvellera cet explois devant les autorités militaires. Il est alors nommé Capitaine de Corvette en Juillet 1922.

En 1924, le ministre de la Marine lui demande de bien vouloir rejoindre son cabinet militaire.

Le jour tragique de Juin 1925 :

Alores qu'il effectuait des essais en vue d'un raid sans escale entre Paris et Karachi, l'avion du Commandant Teste s'écrase et ce juste après le décollage. Sévèrement brûlé ile décède le lendemain, le 13 Juin 1925.

Ses obsèques ont lieu 4 jours plus tard à Paris devant les autorités civiles et militaires.

L'Hommage des Lorientais :

Le Commandant Teste sera inhumé au cimetière de Carnel à Lorient le 25 Juin 1925. Un foule de lorientais vinrent rendre hommage à leur frère mort trop jeune, trop tôt...

Paul Teste sera fait Commandeur de la Légion d'Honneur et Capitaine de Frégate à titre posthume.

Les hommages militaires lui sont rendu par un détachement du 118e RI de Quimper, le compagnie des Fusiliers Marins, les sections du 3e dépot, la section de l'école des apprentis mécaniciens ainsi que par les porteurs de décorations et la famille du commandant.

Le 23 Décembre 1925, le conseil municipal décide d'attribuer à l'une des rue de Lorient le nom du Commandant Teste.

Cet article a été rendu possible grâce à l'extraordinnaire travail de M. Patrick Bollet. A voir absolument son ouvrage :

BOLLET Patrick, Lorient, Le Cimetière de Carnel, Lorient, 1993.

Source :

http://grandeguerre56.over-blog.com/article-1469930.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une intervention mal connue, celle-ci se déroule en Corée :

L’affaire de Kwang-Hwa

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/04histoire/articles/articles_rha/affairekwanghwa.htm

Merci Rochambeau.

On apprend tous les jous.... =D 

J'ignorais également l'existance, à cette époque, d'une  "station navale" à Yokohama (Japon)

Notez l'utilisation du vocable  "Marins-Fusiliers" première appellation des  'Fusiliers-Marins"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Rochambeau.

On apprend tous les jous.... =D  

J'ignorais également l'existance, à cette époque, d'une  "station navale" à Yokohama (Japon)

Notez l'utilisation du vocable  "Marins-Fusiliers" première appellation des  'Fusiliers-Marins"...

Eh bien, le second empire avait de bonne relation avec le bakufu, notamment un contingent d'officier envoyer au Japon pour former les soldats du shogun au methode occidental.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Relations militaires franco-thaïlandaises

Histoire

Dès le XVIème siècle, le royaume du Siam est reconnu par les Européens. Le roi du Siam accorde alors des comptoirs commerciaux aux Hollandais, aux Portugais, aux Français et aux Anglais. Au XVIIème siècle, le Siam constitue une grande puissance orientale. Le roi Naraï envoit deux ambassades à Paris. La première sombre près de Madagascar et la seconde arrive à Versailles en 1684. A son tour, Louis XIV envoie en 1685 à Ayutthaya deux vaisseaux avec le chevalier de Chaumont et l’abbé de Choisy, puis en 1687 une seconde mission plus conséquente conduite par le marquis de la Loubère et qui tient garnison à Bangkok.

Le premier ministre du roi Naraï, un aventurier grec du nom de Constance Phaulcon, décide de placer le Siam sous la protection de Louis XIV, mais les dignitaires ne voulent pas que leur roi demeure sous l’influence de Phaulcon et des étrangers. En 1688, le roi Naraï meurt et Phaulcon est mis à mort. Tous les européens sont priés de quitter le pays. Depuis cette époque, le mot farang, qui signifie étranger, tire son origine du mot « farangset », transcription thaï de « français ».

La véritable transition moderne prend place lors du règne du Roi Rama V (1868 – 1910). Rama V inaugure des grands changements politiques et sociaux et la modernisation économique de la Thaïlande, et fait du Royaume du Siam une monarchie constitutionnelle.

Sous le règne du roi Rama VI, le Royaume du Siam déclare la guerre à l’Allemagne le 23 juillet 1917. Rama VI décide d’envoyer une force expéditionnaire siamoise de 1284 soldats des armées de terre et de l’air qui vient se battre en France où elle perd 19 hommes.

De cette période découlent des relations militaires prospères entre les deux pays, et le Royaume du Siam envoie de nombreux officiers se former en France. Parmi eux, le roi Rama VII, condisciple du général de Gaulle à l’école de guerre et le futur Maréchal et premier ministre Plek Pibulsongkran.

La défaite de juin 1940 en Europe entraîne une perte de prestige et l’isolement de l’Indochine française. Le 17 janvier 1941, la bataille de Koh Chang voit s’affronter les flottes française et thaïlandaise.

Source :

http://www.ambafrance-th.org/spip.php?article742

http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_de_La_Loub%C3%A8re

http://www.memoires-de-siam.com/reperes_evenements.html

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/read.php?id=74

http://fr.wikipedia.org/wiki/Siam#Pr.C3.A9sence_fran.C3.A7aise

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-Timol%C3%A9on_de_Choisy

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k749910

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k749910

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,564
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries