Philippe Top-Force

US Air Force

Recommended Posts

il y a une heure, Patrick a dit :

Un message de f-16.net à ce sujet qui me semble recevable:
 

 

D'abord les liens mènent à des pages non trouvées, mais ce n'est pas trop grave, par contre il est normal qu'un fabricant de composants du genre T/R ait développé des composants GaN, il y a beaucoup de radar terrestre et pour la marine qui sont opérationnel avec de la technologie GaN. Les composants bande X par contre peuvent être employé dans les avions. Mais si Qorvo en propose depuis 2018, UMS en propose aussi et Thales est capable de les utiliser, mais c'est cher et même avec des modules GaS moins cher l'antenne AESA fait plus de 30% du prix du radar alors il n'est pas exclu que le GaN double le prix du Radar.

Sinon regarde ça http://www.microwave-rf.com/documents/14h00 DMS_ V DUPUY Y MANCUSO.pdf

sinon si tu veux en acheter tu as une brochure ici: https://www.ums-gaas.com/wp-content/uploads/2019/10/2019b_Flyer_GH15-GaN-Technology-1.pdf

Cela faisait longtemps qu'ils proposait du GH25, et maintenant ils sont passé au GH15 où le 15 signifie  0.15µm technologie

La seule limite c'est le prix, les protos qui sont moins sensibles au prix des composants ils existent déjà: c'est plus facile de faire un radar GaN qu'un radar GaS car le rendement du composant est meilleur et donc il y a moins d'énergie transformé en chaleur ce qui facilite l'extraction de chaleur (en fait on garde celle qu'on a faite pour le GaS et on augmente la puissance)

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @Picdelamirand-oil, oui tout ça n'est pas clair... Rien que sur les modules T/R, L'APG-81 a été donné longtemps pour 1000 modules, désormais on parle de 1600 modules.
J'étais vraiment resté sur une logique "au delà de l'APG-80 = tout est en GaN" pour les radars américains.
Ce serait incompatible avec les prix observés pour ces matériels, qui devraient être infiniment plus chers?
Est-il envisageable que sur le F-35 seule la suite de guerre électronique soit en GaN?
Est-il possible de faire cohabiter les deux technologies au sein d'une antenne en tuiles ou en briques?
Et qu'est-ce qui pourrait selon toi expliquer que le RBE2 AESA ait un niveau de performance équivalent à l'APG-81 si cet APG-81 possède 1600 modules? Ça parait complètement fou non? Sauf si on prend pour exemple le fait que l'APG80 AESA des F-16 block 60 émiriens, qui a lancé cette mode des radars ESA sur F-16 (RACR et SABR en sont dérivés apparemment) est réputé avoir une portée pratique contre une cible d'une SER XYZ à peine supérieure à celle du RBE2 PESA...

Sinon, au vu des capacités démontrées par UMS et Thalès, tu penses que technologiquement un RBE2 AESA GaN serait possible (à grand frais entendons-nous bien) pour F4 ou F4.2? Par exemple pour les 58 Rafale de la fin de la tranche 4 et de la tranche 5?

Si le prix est doublé et si on reste sur une figure type 25% du prix d'un Rafale pour la cellule+l'avionique, 25% la motorisation, 25% spectra, et 25% pour le radar, on devrait être autour de 40 à 50 millions pour le seul radar AESA GaN!!!

S'il s'avérait que les US aient réussi à mettre du GaN dans le nez de tous les F-35... Comment auraient-ils fait???

Edited by Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Un message de f-16.net à ce sujet qui me semble recevable:

Je remarque que sur la même page, plus bas, on trouve :

Citation

No, The AN/APG-81 does not use GaN T/R Modules. You are correct that Qorvo is a supplier on the program, but in the case of the radar, they are a manufacturing partner to Northrop Grumman for their T/R modules.

The image you posted is for a complete T/R module that Qorvo has launched targeting primarily the SWaP sensitive UAV (or similar), commercial and other military radar systems. Northrop Grumman has not yet announced any plans to switch to a Gallium nitride base for its fighter radar programs (F-22, F-16 and F-35) although the company has made that shift for other airborne programs (Vanguard for example).

Given their scale, any plan to do such a thing would require substantial investments in industrial capacity.

Recently, the US Navy has shown interested in looking into an airborne GaN antenna for S&T purposes. SAAB is supplying them with that.

http://www.f-16.net/forum/viewtopic.php?t=54537

Le consensus sur F-16.net semble être qu'il n'y a pas eu de transition pour le moment, et ce sont des fan-boys complets du F-35, donc j'aurais tendance à les croire quand ils disent que leur pigeon préféré n'a PAS une capacité particulière.

il y a 57 minutes, Patrick a dit :

Et qu'est-ce qui pourrait selon toi expliquer que le RBE2 AESA ait un niveau de performance équivalent à l'APG-81 si cet APG-81 possède 1600 modules?

Comme je l'avais expliqué sur d'autres fils de discussion, la façon de traiter les données et de procéder à leur fusion est tout aussi importante que le matériel lui-même. Un radar avec moins de puissance brute mais qui est mieux codé, mieux maitrisé, pourra égaler les performances effectives d'un radar plus puissant mais mal fini. Il saura mieux exploiter des signaux plus petits à fiabilité égale de piste considérée. Et ce, sans parler des différences entre les modules, etc. Dis-toi bien que comparer les nombres de modules, c'est comme comparer les RCS, ça te donne au mieux un ordre de grandeur, mais au sein de celui-ci, la réalité va être variable à l'infini suivant les performances respectives de l'attaquant et du défenseur dans le traitement de données.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/02/2020 à 01:10, Patrick a dit :

Sinon, au vu des capacités démontrées par UMS et Thalès, tu penses que technologiquement un RBE2 AESA GaN serait possible (à grand frais entendons-nous bien) pour F4 ou F4.2? Par exemple pour les 58 Rafale de la fin de la tranche 4 et de la tranche 5?

En complément de ce que j'ai dit, un indice que la technologie GaN est en train de trouver un marché civil ce qui augmente les quantités produites et fait grandement baisser les prix.

ST and TSMC to accelerate GaN process technology development

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

ST et TSMC collaborent pour accélérer le développement de la technologie du procédé GaN
ST et TSMC collaborent pour accélérer le développement de la technologie des procédés GaN et pour mettre sur le marché des dispositifs GaN discrets et intégrés.

 Les produits en GaN de ST seront fabriqués à l'aide de la technologie des procédés en GaN de TSMC.

Les avantages du GaN comprennent une plus grande efficacité énergétique à une puissance plus élevée, ce qui entraîne une réduction substantielle des pertes de puissance parasites.

La technologie GaN permet également de concevoir des dispositifs plus compacts pour de meilleurs facteurs de forme.

En outre, les dispositifs à base de GaN commutent à des vitesses jusqu'à 10 fois supérieures à celles des dispositifs à base de silicium tout en fonctionnant à des températures de pointe plus élevées.

Ces caractéristiques matérielles font du GaN un matériau adapté à une large adoption dans les applications automobiles, industrielles, de télécommunications et grand public en constante évolution, tant pour les groupes 100 V que 650 V.

Plus précisément, les produits basés sur la technologie du GaN de puissance et du GaN IC permettront à ST de fournir des solutions pour les applications de moyenne et haute puissance avec un meilleur rendement par rapport aux technologies du silicium sur les mêmes topologies, notamment les convertisseurs et les chargeurs pour les véhicules hybrides et électriques.

Les technologies Power GaN et GaN IC contribueront à accélérer la mégatendance de l'électrification des véhicules particuliers et commerciaux.

"En tant que leader dans la technologie des semi-conducteurs à large bande interdite et dans les semi-conducteurs de puissance pour les marchés automobiles et industriels exigeants, ST voit une opportunité importante dans l'accélération du développement et de la fourniture de la technologie des procédés GaN et dans la mise sur le marché des produits de puissance GaN et GaN IC. TSMC est un partenaire de fonderie de confiance qui peut répondre de manière unique aux exigences de fiabilité et d'évolution de la feuille de route des clients cibles de ST", déclare Marco Monti de ST (photo), "cette coopération complète nos activités existantes sur le GaN de puissance entreprises sur notre site de Tours, en France, et avec le CEA-Leti. Le GaN représente la prochaine innovation majeure en matière d'électronique de puissance et de Smart Power, ainsi qu'en matière de technologie des procédés".

ST prévoit de livrer les premiers échantillons de dispositifs discrets en GaN de puissance à ses principaux clients dans le courant de l'année, puis des produits IC en GaN d'ici quelques mois.

 

  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Pic, ça redonne de l'espoir tout ça. Très content de voir que le CEA-leti est impliqué.

Et comme un coup du destin: https://www.usinenouvelle.com/article/stmicroelectronics-se-lie-a-tsmc-pour-accelerer-son-entree-dans-les-puces-en-nitrure-de-gallium.N932254
ST Microelectronics vient juste de s'allier avec Taiwan Semiconductors! C'est tout chaud tout frais.

:smile:

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@g4lly  @Patrick  @Picdelamirand-oil  cette conversation partie sur le radar USAF ... Est-ce qu'elle ne devient pas quasi-HS dès lors qu'on parle d'une alliance autour d'un Industriel européen majeur comme ST ?

En tout cas: dommage qu'elle ne soit pas reprise ailleurs ... Plus + dans un Fil Europe, Radar ...  ou Techno... Y a le choix ! 

Edited by Bechar06

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/02/2020 à 11:57, Patrick a dit :

Merci Pic, ça redonne de l'espoir tout ça. Très content de voir que le CEA-leti est impliqué.

Et comme un coup du destin: https://www.usinenouvelle.com/article/stmicroelectronics-se-lie-a-tsmc-pour-accelerer-son-entree-dans-les-puces-en-nitrure-de-gallium.N932254
ST Microelectronics vient juste de s'allier avec Taiwan Semiconductors! C'est tout chaud tout frais.

:smile:

ISERE - POWAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!! :chirolp_iei::chirolp_iei::chirolp_iei:

(Pour ceux qui se demandent, le LETI est sur la presqu'île scientifique à Grenoble et ST juste à côté de la maison, à Crolles, 15 km nord-est de Grenoble)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/02/2020 à 11:57, Patrick a dit :

Merci Pic, ça redonne de l'espoir tout ça. Très content de voir que le CEA-leti est impliqué.

Et comme un coup du destin: https://www.usinenouvelle.com/article/stmicroelectronics-se-lie-a-tsmc-pour-accelerer-son-entree-dans-les-puces-en-nitrure-de-gallium.N932254
ST Microelectronics vient juste de s'allier avec Taiwan Semiconductors! C'est tout chaud tout frais.

:smile:

STMicroelectronics Buys Into French GaN Company

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avianews / L’USAF déploie ses B-2 & U-2 en Europe !

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/03/12/l-usaf-deploie-des-b-2-et-des-u-2-en-europe -868785.html

"L’US Air Force a confirmé un nouveau déploiement de bombardier furtifs B-2 « Spirit » et d’avions de reconnaissance à haute altitude U-2 « Dragon Lady » en Europe.

Des B-2 au Portugal :

Un déploiement de bombardier furtifs B-2 « Spirit » de la Bomber Task Force de la 509th Bomb Wing et de la 131st Bomb Wing en provenance de la base aérienne de Whiteman dans le Missouri, est arrivé au Portugal sur les installations de la base de Lajes Field aux Açores le 9 mars 2020 dernier.  Des avions ravitailleurs de type KC-10A ont été également déployés lors du transit à travers l'océan Atlantique."

" Les déploiements de bombardiers stratégiques en Europe permettent aux membres d'équipage de se familiariser avec le théâtre et démontrent l'engagement des États-Unis envers leurs alliés et partenaires. Les B-2 effectueront diverses missions en Europe."

On aurait préféré des masques... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

U-2 et B-2 à la manœuvre en ce moment à Fairford.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais bien que c'est pour une question de poids, mais cette histoire de roulettes largables au décollage me fait toujours halluciner pour un avion aussi avancé technologiquement à son époque...

Ils font comment à l'atterrissage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Teenytoon a dit :

Je sais bien que c'est pour une question de poids, mais cette histoire de roulettes largables au décollage me fait toujours halluciner pour un avion aussi avancé technologiquement à son époque...

Ils font comment à l'atterrissage ?

Comme les planeurs... sérieusement sur les planeurs il y a le même problème.

Au décollage une troisième personne (autre que le pilote du planeur ou celui de remorqueur) doit tenir le bout de l'aile pour éviter qu'elle frotte le sol jusqu'à ce que le planeur ait une vitesse suffisante pour être contrôlable. En pratique vu que l'aile ne tombe pas très vite et que le remorqueur ou le treuil fournit une bonne accélération, il suffit d'accompagner le planeur sur 5 à 10 mètres.

Pour l'atterrissage c'est la logique inverse. Les ailes restent contrôlable jusqu'à une vitesse assez réduite, après le touché des roues et le début du freinage. La distance parcourue entre le moment ou les ailes ne sont plus contrôlables et l'arrêt total du planeur est très réduite. Si tout se passe bien, l'aile se contente de tomber doucement sur le sol quand le planeur est à vitesse nulle. Dans le pire des cas, l'extrémité de l'aile doit traîner quelques mètres sur le sol avant l'arrêt du planeur.

Pour l'U2, ça doit évidemment être plus rapide et ce sera sur du goudron bien plus râpeux qu'une belle piste en herbe qui laisse glisser le planeur, mais il devait être plus léger de renforcer les bouts d'ailes plutôt que de rajouter des roues.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Teenytoon a dit :

Je sais bien que c'est pour une question de poids, mais cette histoire de roulettes largables au décollage me fait toujours halluciner pour un avion aussi avancé technologiquement à son époque...

Ils font comment à l'atterrissage ?

Ils étaient justement au maximum du maximum de la techno disponible pour ce cahier des charges ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Teenytoon a dit :

Je sais bien que c'est pour une question de poids, mais cette histoire de roulettes largables au décollage me fait toujours halluciner pour un avion aussi avancé technologiquement à son époque...

Ils font comment à l'atterrissage ?

Je passe en coup de vent et je n'ai pas le temps de te copier les liens, mais si tu cherches, sur Google, "U2 chase car", tu auras (au moins) trois vidéos qui montrent très bien le principe pour l'atterrissage.

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/03/2020 à 11:14, FATac a dit :

Je passe en coup de vent et je n'ai pas le temps de te copier les liens, mais si tu cherches, sur Google, "U2 chase car", tu auras (au moins) trois vidéos qui montrent très bien le principe pour l'atterrissage.

Merci.

D'ailleurs dans celle là à 10'10", le mec arrive même à faire tenir en équilibre son U2 à l'arrêt :huh:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_Space_Force

je poste dans le fil air force , mais depuis le 19 décembre 2019 , les forces armées américaines comptent une nouvelle branche indépendante l’USSF , l’ancien Space command a été détaché de l’air force, et vole de ses propres ailes , si j’ose dire, avec son propre budget, c’est la première création d’une branche des forces armées US, depuis la création de l’us air force en 1947, c’est donc évidemment la plus jeune branche des forces armées 

encore rattachée au département de l’air force, l’ussf devrait disposer de son propre département en 2024 , fin de sa montée en puissance, si pour l’instant les personnels portent encore les uniformes de l’air force , ils devraient assez rapidement avoir leur propre uniforme.

je pense que 2 ou 3 généraux de l’air force ont dû bouffer leur casquette à l’idée de perdre le domaine spatial ( et accessoirement sans doute du budget )

a côté de l’us army, us marines corps, us air force, us navy, us coast guards, il y a maintenant l’us Space force, c’est pas tous les jours que l’on assiste à la naissance d’une nouvelle  branche des forces armées de la première puissance militaire mondiale.

et un pas de plus vers la militarisation de l’espace et de son rôle stratégique 

Edited by Capitaineconan
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince ! Il va falloir raser le Pentagone ... Nous, à Balard, on parle déjà de notre Hexagone ... on avait un temps d'avance.

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, FATac a dit :

Mince ! Il va falloir raser le Pentagone ... Nous, à Balard, on parle déjà de notre Hexagone ... on avait un temps d'avance.

On pourra les laisser louer quelques uns de nos bureaux, mais seulement s'ils respectent les gestes barrières et la distance de sécurité !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

US Air Force et déni d'accès

Northop Grumman lance la production su nouveau missile AARGM-ER pour contrer le déni d'accès

Méta-Défense 3 avril 2020

Le Missile missile AARGM-ER dérive du AGM-88E AARGM au point de vue de la charge explosive et des moyens électroniques. Il présente une adaptation aux soutes du F-35 et équipera aussi les  F/A-18E/F, EA-18G Growler,  F-15EX et le B-21. 
Son aérodynamique de corps planant permet de conserver des capacités dynamiques comparables au AGM-88 (Mach 3), tout en installant dans un fuselage plus large un moteur-fusée de plus grande taille, pour une portée accrue (200 km ?). La charge explosive dérivée de celle de l'AGM-88 est placée dans un espace modulaire, pour assurer l'évolution  du missile à l'aide de nouvelles charges, sans modifications profondes.

Le développement du missile a été réalisé dans l'enveloppe financière prévue (#F-35), à l'aide d'éléments déjà éprouvés et en créant les parties indispensables à la mission.


Le coût limité de la munition (à l'échelle des USA) favorisera une utilisation plus souple et en nombre contre les systèmes de déni d'accès mobiles, sans engager de missiles de croisières.

https://www.meta-defense.fr/2020/04/03/northrop-grumman-lance-la-production-du-nouveau-missile-aargm-er-pour-contrer-les-systemes-de-deni-dacces/

Edited by Benoitleg
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Benoitleg il remplace les AGM-86 ALCM C/D a tête conventionnelle retiré le 20 novembre 2019 :

https://www.airforcemag.com/Conventional-Air-Launched-Cruise-Missile-Ends-Service/

il est resté 220 en août 2019 :

https://www.af.mil/About-Us/Fact-Sheets/Display/Article/104612/agm-86bcd-missiles/

AGM-86C, 186, Block 0, 12; Block I, 174
AGM-86D, 34

Reste 536 a charge nucléaire...

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,300,245
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries