Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a une heure, Gallium nitride a dit :

C'est un contrat groupé de production pour des ventes en FMS (66 pour Taiwan et 24 pour le Maroc à priori pour l'instant). Mais le montant global parait astronomique.

Pour Taïwan oui. Pour le Maroc t'as une source STP.

Parce que ce contrat plus je regarde moins je comprend.

Si je pars de cet article : https://www.military.com/daily-news/2020/08/15/taiwan-finalizes-62-billion-purchase-of-f-16-jets-lockheed-martin.html

62 milliard sont payés au US par Taïwan. Mais dans le contrat FMS à LM on retrouve intégralement ces 62 milliard. Donc à priori le Maroc n'est pas inclu.

Avec 5 milliards il y aura 90 f-16. Mais avec 62 milliards il y aura quoi 1080 F-16 ?????? Qu'est-ce que c'est que ce truc.

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, herciv a dit :

Pour Taïwan oui. Pour le Maroc t'as une source STP.

Non, rien d'officiel.

Il y a 6 heures, herciv a dit :

62 milliard sont payés au US par Taïwan

C'est assez déroutant en effet. Cela représente 6x leur buget annuel de la défense, et même si le contrat est étalé sur 10 ans, c'est tout simplement énorme. Il est bien possible que le F-16 ait été négocié comme porte d'entrée vers le F-35 (comme cela a été le cas pour plusieurs prospects) et que le gros du contrat concerne celui-ci.

Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Gallium nitride a dit :

C'est assez déroutant en effet. Cela représente 6x leur buget annuel de la défense, et même si le contrat est étalé sur 10 ans, c'est tout simplement énorme. Il est bien possible que le F-16 ait été négocié comme porte d'entrée vers le F-35 (comme cela a été le cas pour plusieurs prospects) et que le gros du contrat concerne celui-ci.

ca peut etre 66 f16, plus maintenance sur 30 ans, formation, mise à jour, armement...
Taiwan a toujours intérêt à rendre le contrat aussi béton que possible, trump ne sera pas là éternellement et le prochain président pourrait être tenté de revenir dessus. 
En revanche, je paris que l'aide américaine pour les frégates et sous marins a également été facturé via ce contrat.
et effectivement quelques avions autre que le F35 mais pour des raisons de sécurités de l'information justement.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Citation

L'US Air Force a décidé d'acheter et de remettre à neuf les ailes utilisées de l'avion de combat F-15SA de l'armée de l'air saoudienne afin de prolonger la durée de vie de son propre avion F-15E Strike Eagle jusqu'en 2040, économisant des années de temps de production et finalement plus 250 millions de dollars

 

https://www.defense-aerospace.com/articles-view/release/3/214824/usaf-buys-used-saudi-f_15-wings-to-refurbish-its-own-f_15es.html

 

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Teenytoon a dit :

Et ils vont voler avec quoi les F-15 SA si on leurs rachètent leurs ailes ? :huh:

Ce sont des ailes de F-15S, qui vont recevoir des nouvelles ailes pour l'upgrade vers le F-15SA. Du coup les anciennes étaient bonnes pour la casse avant que l'USAF ne flaire la bonne affaire.

  • Thanks 4
Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Teenytoon a dit :

Et ils vont voler avec quoi les F-15 SA si on leurs rachètent leurs ailes ? :huh:

Je crois qu’ils changent d’ailes pour s’adapter aux nouvelles commandes de vol électriques (qui elles-mêmes permettent d’ouvrir de nouveaux points d’emport sous ces nouvelles ailes)

Edited by Hirondelle
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

:dry:  Dans les 2 cas Lockheed gagnant. J'aurai préférer qu'ils favorisent Boeing avec des commandes supplémentaires de F-15EX histoire d'ennuyer LM...

Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Bechar06 a dit :

Dis c'est quand qu'on relance les Mirage-2000 ??? 

Malheureux, tu sais bien que 99,99% des contributeurs d’AD va répondre «chiche » (tout en imaginant les «petites évolutions » qui transformeront une pelle à tarte en Etoile de la Mort pour une somme très très modique...) !!!

Révélation

Le 0,01% restant, c’est l’arrondi pour Patrick seul, qui lui ne veut qu’un Rafale éternel, éventuellement homothétiquement agrandi, dont le fuselage entier deviendrait progressivement une antenne radar conforme.

 

 

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Hirondelle a dit :

Malheureux, tu sais bien que 99,99% des contributeurs d’AD va répondre «chiche » (tout en imaginant les «petites évolutions » qui transformeront une pelle à tarte en Etoile de la Mort pour une somme très très modique...) !!!

quand on cherche du fan art sur du M2000, on trouve pas grand chose en rapport (essentiellement du Girl Frontline)...

c2cac756c9dafe2fdcb9f3b8854d79e8.jpg  sample-b7a36e6f050acacd5c1eec3137594768.

 

Link to post
Share on other sites

http://www.opex360.com/2021/01/22/lus-air-force-parle-de-relancer-ses-commandes-davions-f-16/

Citation

« Un examen actuellement en cours des flottes d’avions tactiques devrait donner lieu à une reprise des commandes de F-16, de F-15EX, d’un nouveau type d’aéronefs ‘attractifs’ et du chasseur de nouvelle génération à l’occasion de la demande de budget pour l’exercice 2023, via un pool de financement autrefois monopolisé par le F-35A », avance Aviation Week.

C'est quoi un nouveau type d’aéronefs ‘attractifs’  ?

Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Non ils auraient dit un nouveau type d’aéronefs divin. Ou alors c'est une erreur de traduction?

quasi blasphématoire dans ce pays qui "in God we Trust"

Link to post
Share on other sites

Un truc intéressant trouvé dans un PDF :

mini_210125063906629274.jpg

Le DoD a acquis des radar de contrôle de tir destinés a émuler ceux des SAMs adverses. C'est de l'AESA GaN, et le nom "WESTPAC" donne une idée très clair du type de systèmes simulés. C'est destiné a de l'entraînement ou de l'élaboration de doctrine, et basé au Nevada Test and Training Range (NTTR).

Edited by ywaDceBw4zY3tq
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, ywaDceBw4zY3tq a dit :

Un truc intéressant trouvé dans un PDF :

mini_210125063906629274.jpg

Le DoD a acquis des radar de contrôle de tir destinés a émuler ceux des SAMs adverses. C'est de l'AESA GaN, et le nom "WESTPAC" donne une idée très clair du type de systèmes simulés. C'est destiné a de l'entraînement ou de l'élaboration de doctrine, et basé au Nevada Test and Training Range (NTTR).

NTTR for F-35 IOT&E....

Link to post
Share on other sites

Confirmation de  ce que je disais plutôt les acquisition de F-16V, F-15EX ne sont pas une réponse ponctuelle à une baisse capacitaire mais bien une modification doctrinale du tout stealth de l'USAF.

https://aviationweek.com/defense-space/aircraft-propulsion/us-air-force-talks-new-f-16-orders-latest-acquisition-shake

L'armée de l'air américaine parle de nouvelles commandes de F-16 dans le cadre du dernier remaniement de ses acquisitions
Steve Trimble 21 janvier 2021
Les responsables de l'armée de l'air américaine parlent de commander de nouveaux F-16 Lockheed Martin deux décennies après la signature du dernier contrat de production.
Un examen du portefeuille d'avions tactiques actuellement en cours devrait donner lieu à un autre remaniement des acquisitions de l'armée de l'air dans la demande de budget pour l'exercice 2023, avec des F-16, des Boeing F-15EX, une nouvelle race d'avions dits atroces et un chasseur de nouvelle génération qui se disputent un pool de financement de la production autrefois monopolisé par le F-35A de Lockheed.

    Décisions concernant le portefeuille de chasseurs dans le budget de l'exercice 2023
    La révision suit les décisions stratégiques de l'ABMS et du NGAD

Cette révision intervient alors que l'Armée de l'air s'efforce de maintenir une flotte de chasseurs vieillissante et de faire face à un manque de capacité imminent en l'absence d'une forte augmentation de la livraison d'avions de remplacement au cours de la prochaine décennie. Le F-16 est toujours en production à Greenville, en Caroline du Sud, où Lockheed a transplanté la chaîne de montage en 2019 pour soutenir la demande internationale continue pour ce modèle vieux de 50 ans.

"Lorsque vous regardez la nouvelle chaîne de production de F-16 en Caroline du Sud, ce système possède de merveilleuses capacités améliorées qui méritent d'être envisagées dans le cadre de notre solution de capacité", a déclaré Will Roper, ancien secrétaire adjoint de l'armée de l'air pour l'acquisition, la technologie et la logistique, qui s'est adressé à Aviation Week un jour avant de démissionner de son poste politique le 20 janvier.

Roper, dont le mandat de trois ans a été marqué par une série de changements provocateurs dans les plans et méthodes d'acquisition de l'armée de l'air, a également déclaré que le portefeuille de la flotte tactique envisage un nouveau type d'avion pour jouer le rôle d'adversaires simulés. Le programme Skyborg, que Roper a lancé en 2018, vise à mettre en service un système de contrôle autonome sur une nouvelle famille de systèmes d'avions sans pilote (UAS) conçus pour servir des missions multiples, tout en restant assez bon marché pour accepter de lourdes pertes. Ces qualités autonomes et attristantes pourraient faire de ces avions un candidat pour jouer le rôle d'adversaire dans l'entraînement, dit Roper.

"Je pense qu'au minimum, les attritables devraient prendre la mission aérienne adverse comme premier objectif", dit Roper. "Nous payons beaucoup d'argent pour avoir des gens et des avions pour s'entraîner contre qui n'entrent pas en conflit avec nous. Nous pouvons décharger la mission aérienne adverse sur un système artificiellement intelligent qui peut apprendre et s'améliorer pendant qu'il accomplit sa mission".
Les missions aériennes adverses pourraient également doter les UAS équipés de l'IA de l'expérience nécessaire pour certains rôles de combat, y compris des missions autrefois envisagées dans le cadre du programme de soutien aérien léger de l'armée de l'air, qui a été annulé.

"Je pense qu'il y a des missions basiques qui peuvent être faites contre des extrémistes violents et qui devraient être explorées, mais remplacer l'aviation adverse par un UAS atroce nous permettrait d'économiser de l'argent dès le départ", a déclaré M. Roper.
L'ajout de la prise en compte de nouveaux F-16 et de l'attritable UAS à la révision en cours de l'armée de l'air fait partie d'une vaste réimagination de la flotte d'avions tactiques qui a commencé en 2018 avec une feuille de route interne des chasseurs préparée par la capacité d'intégration des combats de l'armée de l'air. Ce document vieux de deux ans, qui a été publié pour la première fois par Aviation Week en décembre 2020, préconisait de plafonner les commandes de F-35 à environ 1 050 au lieu du programme record de 1 763.

Au cours des deux dernières décennies, les dirigeants de l'armée de l'air ont constamment appelé à la transition de leurs quelque 2 100 avions de chasse stables vers une flotte entièrement furtive de Lockheed F-22 et F-35. Mais la feuille de route non contraignante a relancé la prise en compte interne des avions non furtifs dans la future flotte de l'armée de l'air.

Les raisons de cette réorientation des ressources ont évolué dans les déclarations publiques au fil du temps. Lorsque les responsables de l'Armée de l'air ont demandé des fonds en 2019 pour commander les huit premiers des 144 nouveaux F-15EX, ils ont justifié cette décision inattendue par un besoin urgent. Des inspections récentes ont permis de déterminer qu'une flotte vieillissante de F-15C nécessitait de nouvelles ailes pour rester en état de navigabilité, et que la filière de formation et l'infrastructure existantes faisaient des F-15EX une option plus rapide que les F-35A.

Mais la révision de la flotte d'avions tactiques pourrait établir un rôle de combat permanent pour les chasseurs non clandestins pour les décennies à venir. Le F-15EX représente non seulement une option pratique pour un remplacement urgent du F-15C, mais sa station d'armes centrale avec une capacité de charge de 7 500 livres pourrait également combler un vide dans la structure des forces de l'armée de l'air pour un avion tactique pouvant transporter un véhicule à vol plané hypersonique propulsé par fusée.
"Le F-15EX mérite qu'on y réfléchisse", a déclaré M. Roper. "Il ne va pas pénétrer, mais il peut transporter beaucoup d'armes, y compris hypersoniques, ce qui rend son rôle potentiellement différent [de celui du F-35] sur un champ de bataille contesté.

La révision ouvre la possibilité que l'armée de l'air commande quatre chasseurs différents - le F-35A, le F-15EX, le F-16 Block 70/72 et un chasseur de nouvelle génération - tout en continuant à utiliser le Lockheed F-22 et l'A-10. L'Armée de l'air diviserait également les commandes entre deux modèles de Lockheed.
"Nous sommes fiers de nous associer à l'armée de l'air américaine pour l'ensemble de notre portefeuille, y compris le F-16 et d'autres plates-formes de chasse", déclare Danya Trent, vice-président de Lockheed pour le programme F-16. Alors que de nouveaux rôles sont envisagés pour les avions non furtifs, une frustration de longue date concernant les coûts d'exploitation de la flotte de chasseurs furtifs de l'armée est exposée aux plus hauts niveaux du Pentagone. Interrogé par un journaliste le 14 janvier dernier sur ses réflexions concernant le F-35, Christopher Miller, alors secrétaire d'État à la Défense par intérim, a qualifié le plus grand programme de système d'armes de son ministère de "morceau de merde".

Roper a également mis Lockheed en garde contre la frustration de l'armée de l'air concernant les coûts de maintien en condition opérationnelle du F-35A. Lockheed s'est engagé à réduire le coût horaire moyen de fonctionnement du F-35A à 25 000 dollars d'ici 2025, soit une réduction d'environ 25 % par rapport aux niveaux de 2018. Mais à l'approche de sa démission, Roper n'était pas satisfait du rythme de cette réduction, car l'armée de l'air cherche à ajouter de nouveaux F-35 à la flotte à un rythme annuel de 48-60 jets par an.
"Je pense que c'est loin d'être un avion de combat abordable que nous pouvons acheter en gros", a déclaré M. Roper aux journalistes le 14 janvier. "C'est pourquoi il est intéressant d'avoir d'autres options d'aviation tactique dans le mélange afin que l'armée de l'air ait des options. Il y a de la concurrence. Il y a une pression sur l'industrie pour qu'elle s'améliore".

Une autre option que l'Armée de l'air ajoute à la flotte d'avions tactiques dans la prochaine décennie est un chasseur de nouvelle génération. Les détails du programme Next-Generation Air Dominance (NGAD) restent confidentiels, mais Roper a confirmé en septembre qu'un démonstrateur de vol associé au programme avait été secrètement utilisé. Le développement d'un moteur de chasse de nouvelle génération devrait être achevé au cours de l'exercice 2025, ce qui pourrait rendre un chasseur de nouvelle génération prêt à entrer en production d'ici l'exercice 2026.
Cette possibilité pourrait donner à l'Armée de l'air un levier sur le haut de gamme de la flotte d'avions tactiques, même si le F-35 reçoit une série de mises à niveau du Bloc 4 jusqu'à l'exercice 2025.

"Je m'attends à ce que vous voyiez d'autres échanges en termes de nombre de F-35, à la hausse ou à la baisse, et de combinaisons de capacités avec le Bloc 4 par rapport à ce que l'on pourrait faire avec le F-15EX ou le NGAD", a déclaré Roper à Aviation Week. "Tout cela est en train d'être examiné maintenant."
Certains analystes de la puissance aérienne sont alarmés par la possibilité de nouvelles réductions des dépenses en F-35. Le Mitchell Institute for Aerospace Studies, un groupe de réflexion de l'Air Force Association, critique vivement les décisions prises sous le mandat de Roper de donner la priorité aux programmes de R&D, tels que l'Advanced Battle Management System, plutôt que d'augmenter la production de chasseurs au cours des trois années de hausse des dépenses de défense par l'administration Trump.

"Un bon spécialiste des acquisitions doit lire les grandes lignes de la politique", déclare Douglas Birkey, directeur exécutif de l'Institut Mitchell. "Ils n'étaient pas à l'époque de la R&D. L'accumulation de Reagan n'a fonctionné que parce que les services ont acheté du fer. L'armée de l'air [pendant l'administration Trump] a cédé cette opportunité. Bien que les F-35 sortant de la chaîne n'aient pas été des Block 4 parfaits, il aurait été préférable de maximiser l'achat et de les moderniser".

Roper, cependant, ne s'est pas excusé des décisions prises par l'armée de l'air pendant son mandat de demander un financement pour un maximum de 48 F-35A par an, avec 12 autres ajouts au cours de chacune des trois dernières années par le Congrès.
"Je préfère soutenir une armée de l'air qui possède moins de systèmes parmi les plus performants au monde plutôt que d'en avoir davantage qui sont de plus en plus mis à l'épreuve au combat", a déclaré M. Roper. "Et quand je regarde l'état du portefeuille Tac Air pour l'Armée de l'air, il doit être modifié afin d'être pertinent et durable à long terme".

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,550
    Total Members
    1,550
    Most Online
    vicky
    Newest Member
    vicky
    Joined
  • Forum Statistics

    21,091
    Total Topics
    1,376,511
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...