Sign in to follow this  
Gibbs le Cajun

les guerres mené par l'Australie ,hier et aujourd'hui .

Recommended Posts

Voici un lien avec de superbe photos de soldats australien durant la guerre du Vietnam .

 

J'en poste quelques une , vous pourrez lire directement sur le lien les explicatifs de chaque photo .

 

 

Une observation importante sur les troupes australienne au Vietnam , celle-ci voyage léger ,ne porte pas de casque ni de gilet pare-balle   ( à de très rares occasions seulement ) .

 

Une tenue adapté ,chapeau de brousse ,brelage à l'essentiel , un sac sur le dos  .

 

Intéressant quand on connait le nombre de perte australienne durant la guerre du Vietnam , qui je le rappel employé aussi des conscrits , ceux-ci étant donc très bien formé pour la mission , et que sur le terrain la tactique et stratégie des australiens a permit d'assuré un moindre coût en perte humaine .

 

Après on doit prendre en compte que le système australien  (bataillon tournant ) pas forcément adaptable pour les forces US  puisque un effectif déployé au Vietnam trop important  compliquant le rotations des relève (donc le système US est obligé d'individualisé les relèves ) ,sa et aussi une mentalité différente dans le style de commandement .

 

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/pages/7th-Battalion-Royal-Australian-Regiment/820409078015330?sk=photos_stream

 

 

11902579_928645770524993_178247271666948

 

 

11896049_928205383902365_221362196928795

 

 

11951874_928205170569053_108074949002478

 

11892074_928204887235748_342750906998314

 

 

 

11949460_928199667236270_172439681768065

 

 

11923200_928197903903113_145828510168493

 

11896016_928197473903156_101876792307567

 

 

11866284_924563570933213_332934940143070

 

 

11899915_924566510932919_216305404901730

 

 

11951249_928646010524969_174974660031642

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De retour. Bonjour à tous. Bonjour Gibbs le Cajun.

 

  "En avant ! Pour faire un soldat de Marine il faut avoir dans la poitrine le cœur d'un matelot et celui d'un soldat" .

 

Sais-tu d’où vient cette citation que je ne connaissais pas, Gibbs le Cajun ?

Par ailleurs, belles photographies.

Edited by Janmary
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De retour. Bonjour à tous. Bonjour Gibbs le Cajun.

 

  "En avant ! Pour faire un soldat de Marine il faut avoir dans la poitrine le cœur d'un matelot et celui d'un soldat" .

 

Sais-tu d’où vient cette citation que je ne connaissais pas, Gibbs le Cajun ?

Par ailleurs, belles photographies.

 

 

Il vient des paroles de l'hymne des Troupes de Marine  =) .

 

http://www.troupesdemarine.org/traditions/chants/colo51.htm

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une vidéo sur l'armée australienne durant la seconde guerre Mondiale , images d'époque .

S'est en plusieurs parties :

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Très sympathique vidéo sur les uniformes dans l'histoire de l'Armée australienne .

J'adore la tenue jungle greens portées durant la seconde guerre mondiale. 

Au départ il faut savoir que les australiens avaient les tenues type couleur désertique et claire , et qui était aussi portée par les britanniques .

La couleur était trop claire pour le combat en jungle, lors de la campagne de Kokoda en nouvelle Guinée , les australiens recevront une teinture qui sera  mise dans des fûts vide et la les soldats teinteront eux même leurs uniformes trop clair .

Bien évidemment par la suite ils recevront des uniformes green jungle .

Les anglais passeront aussi au green jungle .

Oui l'uniforme australien aura un style anglais mais porté avec des guêtres US .

Moi sa m'a toujours plus !

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, je viens de trouver un article semblant dater de 1946 sur le site Persée parlant de l'Australie dans la Seconde Guerre Mondiale. Evocation de nombreux aspects: transformation sociale, évolution des infrastructures, des productions, du réseau d'ambassades avec un pays qui s'émancipe davantage de l'Empire britannique, organisation de l'effort de guerre, ...

A noter que le maximum d'effectif est atteint en août 1943 avec 633400 hommes contre "seulement" 540700 en août 1945. Surprenant !

Le lien, sachant que l'article (52 pages de texte, cartes et graphiques) est téléchargeable en format pdf.: https://www.persee.fr/doc/ingeo_0020-0093_1946_num_10_2_5149#

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Sillage a dit :

"seulement" 540700 en août 1945. Surprenan

pas tant que çà l'Allemagne a rendu les armes depuis 3 mois et le Japon est devenu une affaire américaine alors que les opérations en Nlle Guinée et à Bornéo sont terminées

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/12/2018 à 09:29, Sillage a dit :

Bonjour à tous, je viens de trouver un article semblant dater de 1946 sur le site Persée parlant de l'Australie dans la Seconde Guerre Mondiale. Evocation de nombreux aspects: transformation sociale, évolution des infrastructures, des productions, du réseau d'ambassades avec un pays qui s'émancipe davantage de l'Empire britannique, organisation de l'effort de guerre, ...

A noter que le maximum d'effectif est atteint en août 1943 avec 633400 hommes contre "seulement" 540700 en août 1945. Surprenant !

Le lien, sachant que l'article (52 pages de texte, cartes et graphiques) est téléchargeable en format pdf.: https://www.persee.fr/doc/ingeo_0020-0093_1946_num_10_2_5149#

On oubli que les australiens en terme d'investissement humain, celui-ci fut formidable car proportionnellement ( population/effectifs militaire) plus grand par rapport  à l'effort humain et qui fut supérieur à celui de la GB et même des USA. 

Dans un très bon article paru dans le magazine 2e Guerre Mondiale sur l'armée australienne, une force tournée vers le soleil levant, on apprend pas mal de choses intéressantes. 

Les australiens ont dû gérer la bascule ou dans un premier temps leurs unités d'active étaient dédié à l'aide au profit des britanniques pour une guerre qui devait être axé sur l'Europe pour la défense de la GB , mais avec la chute de la France, cette force sera orientée vers l'Afrique du Nord, la Grèce, la Crète. 

Avec le coup de force nippon ou nombre d'unités australienne seront détruite, isolée, avec un nombre de prisonniers important, pour les australiens la montée en puissance se fera de manière importante en comptant sur leur milice, réserve et le retour des unités d'active qui été détachées auprès des britanniques. La milice pourra servir au delà de le défense du territoire national et des protectorats 

Dans un premier temps le format divisionnaire était calqué sur le modèle britannique, mais pour la guerre en jungle les effectifs seront réduit car plus adapté, une division étant passé à 13 118 hommes soit 4000 hommes de moins que le format à la britannique. On voit aussi une réduction dans une jungle division des unités d'artillerie, l'abandon des bataillons anti aérien, la préférence est accordée aux transports à dos d'hommes au dépend des véhicules motorisés. L'objectif ultime de cette mesure est l'amélioration de la mobilité des unités de combat.

Dans le contexte relationnel avec les USA via Mac-Arthur, les relations n'ont pas été bonne vu le comportement de Mac Arthur qui était plutôt méprisant sur les capacités australienne. Pourtant vu le travail dans la défense et la reprise de la Nouvelle Guinée Papouasie , et les opérations qui suivront et permettront d'isoler les japonais. Enlevant une sacrée épine dans le pied des US qui ont certe bien gérer sur Guadalcanal, les actions australienne tout comme celle des US à Guadalcanal ont pourri l'optique des japonais dans la mise en place de leur base aérienne sur divers îles et archipels  , mais pour les unités envoyées dans la zone où opéré les australiens , ce ne fut pas top du fait du manque d'expérience . 

L'année 1943 est la bascule avec nombres d'opérations pour isoler les bases japonaise, la destruction ( le nettoyage je dirais plus tôt) des unités nippone isolées sur les îles et archipels  par les australiens, permettant ainsi aux US d'être plus serein dans leur phase de lancement offensif. Tarawa est le marqueur du vrai test dans la reprise d'une île fortement fortifiée pour les US, Guadalcanal n'ayant pas été un assaut violent pour les US au niveau assaut amphibie, ni dans la prise de l'aérodrome, n'oublions que la majorité du temps fut axé sur la défense de Guadalcanal, puis par le nettoyage une fois Guadalcanal plus isolé. 

Donc en terme de gestion, les australiens ont monter leurs effectifs pour assurer les opérations , aidé par l'US Navy dans les phases offensive, se qui ne fut pas négligeable pour stopper l'avance nipponne vers l'Australie, nuire aux capacités nipponne dans leur capacité à tenir et employer leurs bases aériennes, et donc gêner les opérations US de reconquête du Pacifique . Bien évidemment il ne faut pas oublier que l'Australie fut un pied à terre important pour la reconquête. 

Il faut savoir que le Général Mac Arthur considère les forces australienne comme une garnison d'arrière garde après l'invasion de Leyte. 

Le Général Blamey , désireux de redonner du lustre à son armée et de reprendre la poursuite des opérations en Océanie, entreprend de convaincre le gvt australien de renoncer à la réduction des effectifs militaire, au lieu de se cantonner dans une tâche défensive comme le préconiser les américains, le Général proposé de passer à l'offensive. Pour convaincre son gvt, Blamey joue sur le sentiment de frustration ressenti par son état-major à l'égard de MacArthur qui le tient à l'écart des décisions, ne répond pas à ses demandes d'approvisionnement et s'approprie le crédit des victoires australiennes. Il met en avant l'accent sur la nécessité d'éviter que l'armée US ne s'arroge le crédit de la libération de toute l'Océanie, en sus de celui de la conquête du Japon, et annonce en novembre 1944 dans les médias que 90 000 japonais postés entre Wewak et Bougainville devront être expulsé. 

La dernière phase de la guerre pour l'Australie est surtout plus axé sur des impératifs politique plutôt que stratégique, hormis la libération de prisonniers de guerre, on est loin du point de vue intérêt stratégique d'importance. 

Mais d'un côté, même si on se dit que l'intérêt stratégique n'était pas important, je pense qu'il faut quand même observer que pour l'Australie, le passage à une nouvelle ère géopolitique et géostratégique était arrivée, la GB via le commonwealth n'était plus la seule issue pour l'Australie au lendemain de la 2ème guerre mondiale , mais une place d'allié avec un rapprochement stratégique avec les US, sans être dans une position d'auxiliaire tel qu'ils avaient put l'être avec la GB ( la prise de conscience fut de mise avec la 1ere guerre Mondiale, quand enfin l'AIF eut un commandement propre) tout en étant bien en place pour maintenir leur zone d'influence en Océanie. 

Je pense que les dernières opérations australienne ont offert une assise confortable permettant de tenir une place dans la victoire, une émancipation plus rapide, la GB étant occupé avec la décolonisation. 

On l'observe bien aujourd'hui, l'Australie reste un allié et un pied à terre important pour les US, d'ailleurs depuis quelques années le retour d'une base permanente n'est pas un hasard au vu de la situation qui voit la Chine avoir des envies d'expansion. 

Après il y a eu le contexte où l'Australie  devait quand même assuré un rôle via son industrie, sa capacité à fournir de la nourriture à la GB, de facto le contexte à montré qu'il fallait récupéré la main d'œuvre qui était sous les drapeaux. Le contexte politique intérieur fut quand même pas simple, face à l'évolution et le rythme qui passait à celui du rythme de la production de guerre, mettant en tension les travailleurs australiens. Je pense qu'à l'échelle du pays, il faut entendre que l'effort à était important, que ce soit économiquement et humainement, de facto se qui peut paraître peu en se qui concerne l'effectif des forces Armées australienne en 1945, il reste un effort important pour un pays tel que l'était Australie à l'époque. 

Je pense que l'Australie a du gérer sur tout les fronts, économique, militaire, politique, diplomatique, avoir sa place sans être trop affaiblie pour l'après. Je pense que l'avènement d'une autonomie politique bien marquée, ayant des comptes à rendre à des citoyens qui ont beaucoup donné, sur le front intérieur, comme extérieur en tant que combattants. 

Enfin voilà en vrac mon sentiment sur le sujet, les US ont étaient la force principale, le rapport de force étant évident, mais du point de vue alliés, les australiens ont étaient important de part leur position géographique, mais aussi comme éléments retardateur de l'avance nippone, puis comme force de verrouillage via des opérations offensive, ayant la capacité de gérer un type de combat qui exige du temps, de la méthode, une rusticité qui permettra d'assurer la guerre en jungle. Bon comme on peut l'observer, les australiens avec l'aide de l'US Navy ont aussi montrer une capacité à mener de la stratégie limitée avec des opérations amphibie ( offrant de la rapidité de manœuvre face à adversaire japonais qui ne pouvait pas contrôler toute une zone même sur des îles) , mais efficace dans l'isolement et la destruction des forces nippones.

Enfin voilà en vrac mon avis sur le sujet. 

 

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Rob1 a dit :

Les Australiens ont sorti un film dessus récemment : https://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19585728&cfilm=275352.html

Merci, mais j'avais déjà vu la promotion du film avant sa sortie en salle. 

Mais merci d'avoir pensé à moi Rob1 :wink::smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Merci, mais j'avais déjà vu la promotion du film avant sa sortie en salle. 

Je le signale parce qu'il commence à arriver en France... Fnac, Orange TV, et des trucs moins réglos.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/11/2020 à 18:33, Rob1 a dit :

Je le signale parce qu'il commence à arriver en France... Fnac, Orange TV, et des trucs moins réglos.

Mon épouse m'a commandait le DVD, et aussi celui traitant de la guerre en Afghanistan et de la fameuse bataille qui a vu des soldats de l'US Army au fin fond d'une position installée dans une cuvette, mais là c'est vraiment la cuvette en comparaison de Diên Biên Phu, car avec le temps je pense que le terme cuvette est pas le plus exact pour Diên Bien Phu, déjà des anciens n'aimaient pas se terme. J'ai vu des documentaires sur cette bataille et des enquêtes où ils ont cherché les responsabilités, d'ailleurs un ex marine qui avait rejoint l'Army à eu la médaille d'honneur pour ses actes durant la bataille. Oui au fait le nom c'est The Outpost , bon tu dois bien évidemment connaitre. 

Sinon pour la guerre du Vietnam il est intéressant de voir le décalage entre véterans de la 2ème guerre mondiale et ceux du Vietnam qui ont été longtemps oublié, la culture des Anzac étant très importante en Australie car elle fut avec la 1ere guerre Mondiale un changement, le sujet de l'empire britannique a l'entrée de la guerre et à leur rôle qui a mis l'Australie en avant a vu naître à la fin de la 1ère guerre mondiale le citoyen australien. 

Bien évidemment la guerre au Vietnam n'avait pas bonne presse aussi en Australie, et pour les vétérans de la 2ème guerre mondiale cette guerre du Vietnam était pas une " vraie guerre". Je pense que le pb vient aussi du fait que les australiens partant au Vietnam voyaient des engagés volontaires mais aussi des conscrits, se qui pour les vétérans de la 1ère et 2ème guerre mondiale étaient pas une évidence vu qu'ils avaient été volontaire. 

Depuis tout va mieux, mais ça n'a pas du être simple à vivre pour ces vétérans australien du Vietnam. 

Il y a une magnifique chanson sur le sujet , les paroles disent tout de se malaise :

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une photo impressionnante de soldats australiens, avec des blessés au milieu du chaos à Passchendaele en 1917. 

Le nuage sombre qui masque le soleil donne une puissance rendant encore plus tragique la photo. 

 

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rob1

@Janmary

On connaît beaucoup le rôle des FS US au Vietnam mais peu du rôle des FS australienne et néo-zélandaise. 

Ici des images du SAS australien au Vietnam. La 1ere partie de la vidéo est pas commentée, mais à la moitié de la vidéo il y a une voix off ( de l'époque) qui relate la mission des SAS australiens. 

 

Si vous voulez voir directement la partie commentée, on peut la voir aussi ici :

 

Une vidéo intéressante pour observer les moyens dont disposé les Australiens au Vietnam, entre du M113, du Char Centurion, des hélicos etc... On voit aussi des combats, mais aussi les actions civil-militaire. 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Britanniques qui ont créés les SAS (Spécial Air Service) dû au  colonel David Stirling en Libye furent des unités d'élites militaire au service civil et militaire de leur pays

Durant la guerre 42-45, nous avons eu nos régiments SAS dont celui du colonel Bourgoin parachuté en Bretagne. Ils sont allés jusqu'en Allemagne.

Après guerre, ils redonnent naissance aux régiments parachutistes en France.

A titre personnel, je pense que celle appellation SAS auraient dû perdurer en France car bien de nos compatriotes sont morts en service dans ces régiments.

Les Australiens qui sont dans un pays gigantesque et difficile à y travailler et étant eux mêmes très sportifs et dur à la tache ont des régiments d'excellence.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Special_Air_Service

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Ici des images du SAS australien au Vietnam. La 1ere partie de la vidéo est pas commentée, mais à la moitié de la vidéo il y a une voix off ( de l'époque) qui relate la mission des SAS australiens. 

Merci. Je ne connais pas le détail des SAS au Viêt Nam, sinon qu'ils y ont été, se flattent d'un ratio de pertes très avantageux, et qu'ils ont parfois bossé avec les SEAL. Ca été leur principale guerre après Bornéo, et jusqu'au 11/09. Je sais qu'il y a quelques bouquins sortis à leur sujet.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça m'a l'air très intéressant se livre en 2 tomes. Les australiens ayant déployé leurs tanks centurions et des M113, dans leur zone d'action ceux-ci ont été très utile. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/12/2020 à 22:57, Rob1 a dit :

Merci. Je ne connais pas le détail des SAS au Viêt Nam, sinon qu'ils y ont été, se flattent d'un ratio de pertes très avantageux, et qu'ils ont parfois bossé avec les SEAL. Çà été leur principale guerre après Bornéo, et jusqu'au 11/09. Je sais qu'il y a quelques bouquins sortis à leur sujet.

Effectivement. Les SAS se sont illustrés après la 2° guerre entre le Brunaï (encore appartenant à la Malaisie) et Bornéo avec l'indépendance accordé à ce pays peu après le second conflit mondial.

Infiltrations, renseignements, embuscades et attaques de camps de base sur le territoire de Bornéo pour contrer le guérilla venant de ce pays. Soutien par hélicoptères. Cela à suffit, avec le temps et un changement de Président Indonésien, plus ouvert sur l'occident à signer un accord de fin d'hostilité.

Les missions au Vietnam étaient du même ordre semble t-il avec la recherche et la "destruction" des collaborateurs Viet-cong et Nord-Vietnamiens.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connaissais déjà depuis pas mal de temps se qui était en dotation dans l'armée australienne au niveau matos, blindé, hélicos, armement individuel, artillerie etc... 

On notera que bien évidemment les SAS avaient une grande variété d'arme, ayant même des adaptations avec du chargeur de 30 mm pour leur SLR en 7,62mm, ils ont eu très tôt des lance-grenade de 40 mm monté sur leur M16. Idem au niveau de la tenue, on avait divers camo, tel le ERDL US, proche du woodland. 

Mais du point de vue équipement armements des unités régulières d'infanterie, on avait du point de vue brelage des élements issu du brelage de la 2ème guerre mondiale, ceinturon, bretelle, portes chargeurs plus adapté pour les chargeurs de SLR, sac de combat, enfin une grosse musette mais on avait aussi quelques éléments de matos US, bretelles et porte chargeurs pour chargeur de M16, pour les housses de gourdes aussi ou des modèles australiens proche, le field pack, petite sacoche positionné sur le ceinturon au niveau des reins, très pratique ( j'en ai eu une, un modèle des années 90, même principe d'emploi, et super pratique). 

Se qui m'amène au fait qu'on trouvait dans une section des FM M60, des SLR 7,62 mm ( la version britannique du FAL), du pistoler mitrailleur Owen, un arme de la 2ème guerre mondiale mais toujours aussi rustique et efficace, pratique pour les radios, etc... Le M16. 

C'est intéressant de voir que l'on mélangé du SLR et du M16, bon j'ai jamais vraiment cherché le pourquoi, restant sur l'idée que ça permettait d'avoir des armes semi-automatiques pouvant tirer en rafale, là où le SLR était réglé en mode semi-automatique, donc coup par coup, vu que le pistolet-mitrailleur Owen avait un moins de puissance vu son calibre, idem en portée même si le combat en jungle les portées sont plus courte, faut pas oublier que le Vietnam ce n'était pas que de la jungle, fallait aussi prendre en compte des zones de rizières, des plantations active ou pas comme celles pour l'Hévéa, de la culture etc... Donc le portée des armes était quand même importante. Donc le M16 complété le SLR au niveau capacité porté même si il en avait moins que le SLR, ça entrait largement dans la porté du tir de combat, et la capacité tir en rafale. 

Encore une fois, je trouve que ça restait très cohérent, le SLR apportait de la puissance via son 7,62mm et le M16 du tir en rafale, surtout gérable par rapport à du FAL qui était pas aisé je dirais en terme de contrôle , mais bon vu que le SLR était en mode coup par coup, le pb se posait pas. 

Idem les tenues australiennes étaient bien adapté je trouve question coupe et couleur. 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un superbe documentaire sur la guerre australienne au Vietnam. Des images, des témoignages des engagés volontaire, de fantassins, sapeurs, infirmières, médecins etc... On a le contexte politique mis en avant, plus d'autres témoignages comme des journalistes. Très intéressant, j'ai pas encore tout visionné, je me suis dis qu'il fallait le partager de suite avant que j'oublie de le faire.

Bon visionnage ! 

https://youtu.be/sfDjlXjwe0s

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/01/2021 à 07:33, Gibbs le Cajun a dit :

Ça m'a l'air très intéressant se livre en 2 tomes. Les australiens ayant déployé leurs tanks centurions et des M113, dans leur zone d'action ceux-ci ont été très utile. 

 

Il y a des différences d'emploi notables dans l'usage des blindés par rapport aux forces américaines ? De ce que j'ai compris, ils sont systématiquement insérés dans une manœuvre interarmes côté australien; est-ce qu'on voit une pratique différente à l'œuvre ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Cathax a dit :

Il y a des différences d'emploi notables dans l'usage des blindés par rapport aux forces américaines ? De ce que j'ai compris, ils sont systématiquement insérés dans une manœuvre interarmes côté australien; est-ce qu'on voit une pratique différente à l'œuvre ?

Pour les US, j'ai plutôt l'impression qu'au départ les capacités blindés et mécanisés étaient en format de réserve opérationnelle stratégique, se qui sera très pratique lors de l'offensive du Têt pour permettre aux US de reprendre le dessus à Saigon. 

Ensuite il y a eu aussi et selon les secteurs ( le terrain plus montagneux à nord) des emplois défensifs avec les US, ou bien de la protection de convoi, ouverture d'itinéraire, en faît permettre de disons protéger les alentours de Saigon . On a peut être eu des opérations inter-armes mais j'ai pas l'impression qu'elles furent nombreuses. L'idée étant surtout d'avoir une réserve opérationnelle stratégique comme expliqué plus haut, et qui fut une idée très judicieuse quand on observe le rôle important qu'auront les unités de cavalerie sur tanks et M113 pour le nettoyage des alentours et aussi de la ville de Saigon. 

D'ailleurs on notera que l'emploi offensif majeur de leurs blindés et VCI sera de mise avec l'invasion du Cambodge. Encore une fois on va voir un emploi en "masse" là où par exemple les marines auront un emploi en mode inter-armes de leurs chars, et l'optique capacité transport infanterie via leur LVT5 organisé pour des opérations axées sur l'amphibie, on n'en parle peu mais régulièrement les marines via leur LV5 ont mené des opérations amphibies ou au niveau fluviale. Mais ça reste un véhicule spécifique amphibie. 

Pour les australiens, déjà l'échelle de leur force et le secteur qui leur était attribué ( un terrain plus aéré avec bien évidemment aussi de la jungle) a offert pas mal de possibilité, leur offrant une capacité de faire de l'inter-armes, oublions pas aussi les effectifs qui disons ne pouvaient permettre que de l'emploi de se type, le terrain aidant bien pour se genre de manœuvres inter-armes. 

Enfin voilà mon analyse sur le sujet. 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sujet malheureusement presque méconnu en France en se qui concerne la participation française à la guerre de Corée, on devine aisément se qu'il en est pour les autres pays qui y ont participé. 

Ici je vais relater via divers liens et un superbe documentaire sur la bataille de Kapyong qui va voir s'affronter les volontaires chinois à une brigade composée de pays du Commonwealth, bataillon d'infanterie australien et canadien, 1 britannique , 1 batterie d'artillerie néo-zélandaise, et des blindés US. 

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Kapyong

Voici pour le contexte, mais il y a beaucoup à lire pour avoir une vision de se combat qui fut dantesque :

Citation

La bataille de Kapyong ( coréen : 가평 전투 , 22-25 avril 1951), également connue sous le nom de bataille de Jiaping ( chinois :加 平 战斗; pinyin : Jiā Píng Zhàn Dòu ), a eu lieu pendant la guerre de Corée entre le commandement des Nations Unies (ONU ), principalement canadiennes, australiennes et néo-zélandaises, et l' Armée des volontaires du peuple chinois (PVA). Les combats ont eu lieu pendant l' offensive du printemps chinois et ont vu la 27e Brigade du Commonwealth britannique établir des positions de blocage dans la vallée de Kapyong, sur une route clé au sud de la capitale,Séoul . Les deux bataillons avancés - 3e Bataillon, Royal Australian Regiment (3 RAR) et 2e Bataillon, Princess Patricia's Canadian Light Infantry (2 PPCLI) - appuyés par une batterie d'artillerie du Royal Regiment of New Zealand Artillery , occupaient des positions à cheval sur la vallée et à la hâte défenses développées. Alors que des milliers de soldats de l'armée de la République de Corée (ROK) ont commencé à se retirer à travers la vallée, la PVA s'est infiltrée dans la position de la brigade sous le couvert de l'obscurité et a attaqué les Australiens sur la cote 504 dans la soirée et le lendemain.

 

Citation

Bien que largement en infériorité numérique, la 27e brigade a conservé ses positions dans l'après-midi avant que les Australiens ne soient finalement repliés sur des positions à l'arrière de la brigade, les deux camps ayant subi de lourdes pertes. Le PVA a ensuite tourné son attention vers les Canadiens sur la cote 677, mais au cours d'une bataille nocturne féroce, ils n'ont pas pu les déloger. Les combats ont contribué à émousser l'offensive PVA et les actions des Australiens et des Canadiens à Kapyong ont été importantes pour aider à empêcher une percée sur le front central de l'ONU, et finalement la prise de Séoul. Les deux bataillons ont subi le plus gros de l'assaut et ont arrêté toute une division PVApendant la bataille défensive acharnée. Le lendemain, le PVA se retira dans la vallée pour se regrouper. Aujourd'hui, la bataille est considérée comme l'une des actions les plus célèbres menées par les armées australienne et canadienne en Corée.

 

 

Lors des affrontements de nuit   l'optique ne fut pas celle de la masse humaine comme cela à put être le cas ailleurs :

Citation

Les attaques PVA avaient été lancées rapidement et agressivement, plaçant leurs mitrailleuses légères sur le flanc en appui et tentant de se rapprocher pour attaquer le périmètre australien avec des grenades . Contrairement à certains récits occidentaux contemporains, la PVA n'a pas utilisé de tactique de vague humaine , mais plutôt, utilisant une tactique connue sous le nom de `` un point deux côtés '', elle a utilisé des forces massives et des infiltrations pour atteindre la supériorité numérique locale et pénétrer les écarts entre les les compagnies avant, avant de tenter d'envelopper les Australiens en tirant leur feu vers l'avant, loin de leurs flancs menacés. [49]Ils essaient normalement de se rapprocher des positions défensives de l'ONU en utilisant l'obscurité ou une mauvaise visibilité pour couvrir leur mouvement et pour contrer la supériorité aérienne américaine, avant d'attaquer en utilisant une force massive, coordonnée avec un appui-feu rapproché. Cependant, bien que normalement bien planifiées et étroitement soutenues par des tirs de mitrailleuses, de mortiers et d'artillerie, les attaques PVA en Corée étaient souvent inflexibles dans leur exécution une fois lancées. Cela est principalement dû au manque de communications radio ci - dessous bataillon niveau, avec le PVA comptant plutôt sur sifflet explosions, clairon appels, et les coureurs de commandement et de contrôle, et bien que leurs 60 millimètres (2,4 po) et 81 millimètres (3.2 Si les mortiers avaient fourni un appui-feu indirect particulièrement efficace, ces problèmes étaient à nouveau évidents lors des combats à Kapyong.[49] [69] Plus tard, on a estimé que plus de 500 PVA ont été tués par les Australiens et les chars américains qui les ont soutenus. [70]

 

Pour les australiens nombres d'entre eux étaient des véterans de la 2ème guerre mondiale, dans le second Australian Imperial Force, se qui a bien aidé dans cette dure bataille. Si on regarde les pertes, même en employant des tactiques autre que l'effet masse les chinois ont perdu énormément d'hommes, de blessés et de prisonniers.

On voit que l'importance des appuis feu, du plus bas niveau via les mitrailleuses (Bren, Vickers) , mortiers ( 60 et 81 mm) à celui de l'artillerie, de l'aviation ( qui occasionnera un terrifiant tir ami via du largage de napalm sur les australiens), et aussi des combattants bien préparé ou vétéran qui ont dû aussi combattre au corps à corps, face à des chinois très courageux et très nombreux, employant de la tactique différente peu faire la différence même en étant en effectif inférieur. Le terrain aussi a aidé et il a était apparemment bien utilisé par les 2 adversaires. Bien évidemment il y a eu d'autres batailles ou cela n'a pas suffit face à un adversaire résolu, et je pense que l'effet choc et surprise, rapidité de l'action offensive  se joue surtout à la manière dont il sera encaissé par celui qui défend dans les premières heures du combat. 

Le documentaire est un superbe mélange de témoignages de soldats australiens, canadiens, néo-zélandais, chinois, de journalistes, d'historiens des scènes de combat mélangeant images d'archives et reconstition très bien fichue , la précision sur les types d'uniformes, d'armes, equipment, blindés etc... Du terrain. 

On voit un travail documentaire tel que celui que j'avais déjà partagé et qui mettait en avant une compagnie de Marines lors de l'invasion de Iwo Jima *, très beau documentaire que celui-ci aussi sur cette bataille en Corée , le titre est tout simplement Kapyong :

 https://youtu.be/6aXVRbbtGEc

 

* Pour ceux qui n'auraient pas vu le documentaire sur l'histoire de cette compagnie de Marines à Iwo Jima, voici le lien et le titre du documentaire, The taking of Iwo Jima, the boys of H company  :

https://youtu.be/FtFB0jW4wg0

 

Enfin voilà, bonne lecture et un bon visionnage du documentaire Kapyong, et aussi pour ceux qui n'ont pas vu celui sur Iwo Jima. 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,041
    Total Topics
    1,363,532
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries