Recommended Posts

Il y a 1 heure, Ciders a dit :

Un An-2 ? Mais qu'est-ce qu'il fichait là ?

 

C'est pratique soit pour l'insertion de commandos, soit pour la reco ou l'observation avancee d'artillerie

Rustique, vitesse decrochage basse, pas besoin de pistes en dur pour decoller ni de pistes longues et c'est en bois donc en BA quasi invisibles pour les radars

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Saladin a dit :

Je me pose parfois des questions sur l'utilité des chars de nos jours à part pour lancer un assaut rapide et brutal... 

Dans tous les conflits on les vois se faire exploser en priorité....

C'est cet "à part" là qui compte…

Dans certaines situations, un assaut rapide et brutal peut donner la victoire.

 

Il y a 6 heures, NUBEALTIUS a dit :

"Erdogan appelle à la fin de «l'occupation» arménienne du Karabakh" : http://www.lefigaro.fr/international/erdogan-appelle-a-la-fin-de-l-occupation-armenienne-du-karabakh-20200928

(…) Aussitôt que l'Arménie aura quitté le territoire qu'elle occupe, la région retrouvera la paix et l'harmonie», a déclaré dans un discours M. Erdogan, dont le pays est le principal soutien de l'Azerbaïdjan dans ce conflit. «Toute autre demande ou proposition non seulement serait injuste et illégale, mais reviendrait à continuer à gâter l'Arménie», a-t-il ajouté.

Traduction : il veut une épuration ethnique des Arméniens du Haut-Karabagh. Ou quelqu'un pense-t-il que les troupes azéries ne feraient que saluer benoîtement la population arménienne de régions qu'elles auraient conquises ?

Je remarque par ailleurs l'expression "gâter" l'Arménie. Erdogan l'avait déjà utilisée au sujet de la Grèce, censément "gâtée" par la France. De son point de vue, si un pays qu'il estime plus faible a quelque chose qu'il veut, c'est son droit de s'en emparer - puisque ce pays est plus faible. Si d'un autre côté un pays contre lequel il peut estimer imprudent d'entrer en conflit le maintient en respect - comme la France dans le cas de la Grèce - c'est que ce pays qu'il voulait agresser est "gâté".

Cela dit, il est bien gentil Erdogan, mais j'ai bien peur que l'Arménie ne dispose d'un protecteur tout prêt à la "gâter". Désolé, :tongue: !

 

Il y a 4 heures, Fusilier a dit :

Théoriquement l'Armenie fait partie d'un pacte de défense avec la Russie 

tumblr_inline_ofrnbphJ0f1s9x8us_500.gif

Bon, cela dit, c'est une théorie qui est appuyée par un détachement mécanisé de 5 000 soldats russes stationnés en Arménie :happy:

 

Il y a 3 heures, Benoit a dit :
En Arabe depuis Moscou, l'ambassadeur arménien prévient qu'il y aura utilisation de missile de croisière Iskander si des F16 sont (encore ?) utilisés sur le terrain. 

Les Iskander ne sont pas des missiles de croisière, mais des balistiques à tir tendu - trajectoire semi-balistique.

Mais d'accord pour le reste, oui. Une arme destinée à dissuader Bakou d'aller trop loin.

 

il y a 2 minutes, Phacochère a dit :

Et tout cela à Bakou  ... :sleep:

(Pas besoin de me raccompagner, vous cassez pas ... =>) 

Tu vas prendre cher :laugh: !

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Benoit a dit :

En Arabe depuis Moscou, l'ambassadeur arménien prévient qu'il y aura utilisation de missile de croisière Iskander si des F16 sont (encore ?) utilisés sur le terrain. Évidemment il ne précise pas d'où viendront les missiles Iskander (parce qu'ils peuvent venir directement depuis le sol russe - et va tant prouver le point de départ après les retombés).

Des F16? Les turques se baladent sur zone avec leurs F16???

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Turquie est à nouveau accusée d'avoir fourni des milliers de mercenaires syriens pour combattre coté Azerbaïdjan.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Akhilleus a dit :

C'est pratique soit pour l'insertion de commandos, soit pour la reco ou l'observation avancee d'artillerie

Rustique, vitesse decrochage basse, pas besoin de pistes en dur pour decoller ni de pistes longues et c'est en bois donc en BA quasi invisibles pour les radars

Non mais ça d'accord, c'est la pratique nord-coréenne par exemple. Mais enfin crotte de yak, on ne tire pas sur un An-2. JAMAIS ! C'est sacré un An-2.

Il y a 1 heure, LBP a dit :

sur twitter

On dirait bien que les Arméniens se préparer depuis longtemps, ou c'est la préparation à une attaque Russe comme pour la Géorgie

C'est toute la région qui flambe ?

Toute la zone attaquée est couverte de lignes fortifiées patiemment durcies au fil des ans. Une noix dure à casser.

Pour le Web en Azerbaïdjan, le gouvernement serait à l'origine des coupures.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Alexis a dit :

Mais d'accord pour le reste, oui. Une arme destinée à dissuader Bakou d'aller trop loin.

Limitée à moins de 300km si les accords du MTCR ont été bien appliqués par les russes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Arland a dit :

Limitée à moins de 300km si les accords du MTCR ont été bien appliqués par les russes.

Oui, mais ça suffit à couvrir l'ensemble du territoire azéri depuis le Haut-Karabagh.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Alexis a dit :

Oui, mais ça suffit à couvrir l'ensemble du territoire azéri depuis le Haut-Karabagh.

Oui mais là ils sont quand même particulièrement exposés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Karabakh : des combats féroces se poursuivent, nouvelle offensive de Bakou" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/karabakh-des-combats-feroces-se-poursuivent-nouvelle-offensive-de-bakou-20200929
 

Des combats féroces opposant l'Azerbaïdjan aux séparatistes arméniens du Nagorny Karabakh se poursuivaient mardi matin, Bakou passant à une nouvelle offensive, à quelques heures d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. Depuis dimanche, les forces de l'enclave séparatiste, soutenue politiquement, militairement et économiquement par l'Arménie, et celles de l'Azerbaïdjan s'affrontent dans les combats les plus meurtriers depuis 2016.

» LIRE AUSSI - Nagorny Karabakh : que se passe-t-il entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ? 

«Les forces arméniennes ont riposté à une offensive azerbaïdjanaise dans plusieurs secteurs de la ligne de front et l'ennemi a subi d'importantes pertes» humaines, a indiqué mardi le ministère arménien de la Défense. L'Azerbaïdjan «a procédé à des tirs d'artillerie massifs visant les positions arméniennes et se prépare à une nouvelle attaque», a écrit sur Facebook le porte-parole du ministère Artstroun Hovhannissian.

Pour sa part, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a affirmé avoir riposté à une «tentative arménienne de contre-attaquer pour regagner les positions perdues» au Nagorny Karabakh et a fait état des «combats féroces» ayant sévi durant la nuit. Mardi matin, «les forces azerbaïdjanaises ont poursuivi une offensive contre la ville de Fizouli, en détruisant quatre chars ennemis, un véhicule blindé et en tuant dix militaires», a assuré le ministère dans un communiqué.

Le bilan officiel de ces combats meurtriers s'établissait mardi à 95 morts, dont onze civils : neuf en Azerbaïdjan et deux côté arménien. Le bilan réel pourrait être bien plus lourd, les deux camps affirmant chacun avoir tué des centaines de militaires ennemis.

L'Azerbaïdjan, pays turcophone à majorité chiite, réclame le retour sous son contrôle du Nagorny Karabakh, province montagneuse peuplée majoritairement d'Arméniens, chrétiens, dont la sécession en 1991 n'a pas été reconnue par la communauté internationale.

Après des semaines de rhétorique guerrière, l'Azerbaïdjan a dit avoir lancé une «contre-offensive» majeure en réponse à une «agression» arménienne, usant de son artillerie, de blindés et de bombardements aériens sur la province qui lui échappe depuis la chute de l'URSS et une guerre qui a fait 30.000 morts.

Ces combats ont provoqué l'inquiétude internationale, l'ONU, la Russie, la France et les États-Unis appelant notamment à un cessez-le-feu immédiat. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir d'urgence mardi à 21H00 GMT, à huis clos, pour évoquer la situation, selon des diplomates interrogés par l'AFP.

Une guerre ouverte entre Erevan et Bakou risquerait de déstabiliser le Caucase du Sud, en particulier si la Turquie et la Russie, puissances régionales, intervenaient.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre abcès de fixation le Nakhitchevan enclave azérie coincée entre l'Arménie et l'Iran ... Beaucoup d'Iraniens de souche azérie vivant dans cette zone frontalière.

 

Un beau merdier

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, NUBEALTIUS a dit :

"Karabakh : des combats féroces se poursuivent, nouvelle offensive de Bakou" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/karabakh-des-combats-feroces-se-poursuivent-nouvelle-offensive-de-bakou-20200929
 

Des combats féroces opposant l'Azerbaïdjan aux séparatistes arméniens du Nagorny Karabakh se poursuivaient mardi matin, Bakou passant à une nouvelle offensive, à quelques heures d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. Depuis dimanche, les forces de l'enclave séparatiste, soutenue politiquement, militairement et économiquement par l'Arménie, et celles de l'Azerbaïdjan s'affrontent dans les combats les plus meurtriers depuis 2016.

» LIRE AUSSI - Nagorny Karabakh : que se passe-t-il entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ? 

«Les forces arméniennes ont riposté à une offensive azerbaïdjanaise dans plusieurs secteurs de la ligne de front et l'ennemi a subi d'importantes pertes» humaines, a indiqué mardi le ministère arménien de la Défense. L'Azerbaïdjan «a procédé à des tirs d'artillerie massifs visant les positions arméniennes et se prépare à une nouvelle attaque», a écrit sur Facebook le porte-parole du ministère Artstroun Hovhannissian.

Pour sa part, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a affirmé avoir riposté à une «tentative arménienne de contre-attaquer pour regagner les positions perdues» au Nagorny Karabakh et a fait état des «combats féroces» ayant sévi durant la nuit. Mardi matin, «les forces azerbaïdjanaises ont poursuivi une offensive contre la ville de Fizouli, en détruisant quatre chars ennemis, un véhicule blindé et en tuant dix militaires», a assuré le ministère dans un communiqué.

Le bilan officiel de ces combats meurtriers s'établissait mardi à 95 morts, dont onze civils : neuf en Azerbaïdjan et deux côté arménien. Le bilan réel pourrait être bien plus lourd, les deux camps affirmant chacun avoir tué des centaines de militaires ennemis.

L'Azerbaïdjan, pays turcophone à majorité chiite, réclame le retour sous son contrôle du Nagorny Karabakh, province montagneuse peuplée majoritairement d'Arméniens, chrétiens, dont la sécession en 1991 n'a pas été reconnue par la communauté internationale.

Après des semaines de rhétorique guerrière, l'Azerbaïdjan a dit avoir lancé une «contre-offensive» majeure en réponse à une «agression» arménienne, usant de son artillerie, de blindés et de bombardements aériens sur la province qui lui échappe depuis la chute de l'URSS et une guerre qui a fait 30.000 morts.

Ces combats ont provoqué l'inquiétude internationale, l'ONU, la Russie, la France et les États-Unis appelant notamment à un cessez-le-feu immédiat. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir d'urgence mardi à 21H00 GMT, à huis clos, pour évoquer la situation, selon des diplomates interrogés par l'AFP.

Une guerre ouverte entre Erevan et Bakou risquerait de déstabiliser le Caucase du Sud, en particulier si la Turquie et la Russie, puissances régionales, intervenaient.


Très significatif, cet article, quand on voit des termes comme « séparatistes arméniens » ou bien encore « Nagorny Karabakh ».
 

« Nagorny Karabakh », c’est la manière dont la Russie actuellement, et l’Union Sovietique surtout, appelait cette partie du monde.
Ni les arméniens, ni les azerbaïdjanais je la nomme comme cela, encore moins les habitants de la République d’Artsakh.

On entend beaucoup la partie azerbaïdjanaise s’exprimer, et assez peu l’Arménie au final. Et je ne vois pas trop ce que pourrait faire l’Onu, elle qui n’a pas reconnu l’indépendance de la République d’Artsakh (c’est vrai, quoi, un peuple qui demande et obtient par les armes son indépendance, pourquoi la lui accorder ? - je fais du mauvais esprit, je sais - ).
 

Au-delà de la question de territoire « perdu » à reprendre, j’aimerais bien comprendre un peu plus pourquoi ce « Haut Karabagh » est aussi important.
Parce que quand l’on voit la géographie du coin, ce n’est pas nécessairement évident. Ligne de partage des eaux ? Ressources minières ? 
 

 

J’ai beau lire dans le détail des différents affrontements depuis avant même l’Union Soviétique, je n’arrive pas à trouver plus qu’un conflit inter-etnique et « on se tape dessus, parce que ! »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Haut-Karabagh

 

 

Edit : j’ai peut-être un début de premier élément de réponse :
« Les diverses rivières du Haut-Karabagh, au débit rapide, ont creusé de profonds canyons et des vallées pittoresques ; grâce à des barrages, elles procurent au pays de l’énergie hydraulique. Le Haut-Karabagh dispose de ressources, dont divers maté- riaux de construction comme le marbre et le calcaire marbré, le granite, le basalte, le tuf, le calcaire ou de l’argile de bonne qualité. Son sous-sol recèle notamment du zinc, du plomb, du cuivre, de l’or et du charbon. La région dispose de plusieurs sources d’eau minérale riches en fer, employées à des fins thérapeutiques.»
 

«Certes, l’on pourrait penser que la continuité ethnique arménienne entre l’Ar- ménie et le Haut-Karabagh signifierait automatiquement une continuité géogra- phique facilitant les relations entre les deux territoires. Or, le lien est ténu pour deux raisons. La première est purement géographique. Dans la pratique, la cir- culation des marchandises et des hommes entre l’Arménie et le Haut-Karabagh ne peut emprunter qu’une difficile route montagneuse traversant, il est vrai, de très beaux paysages et passant par le corridor de Latchine. Partant de l’Arménie, plus précisément de la ville de Goris, il faut descendre une longue route en lacet puis, lorsqu’on se retrouve au milieu du corridor, dans la vallée, après le passage du poste frontière du Haut-Karabagh, remonter par une nouvelle route tout autant en lacet vers Berdzor puis Chouchi. En amont du corridor de Latchine, vers l’Arménie comme vers le Haut-Karabagh, cette route est difficile à entretenir car elle subit les effets du climat et d’une importante circulation de nombreux camions emprun- tant la seule voie d’accès et de sortie du Haut-Karabagh. C’est pourquoi celui qui tient le couloir de Latchine contrôle le Haut-Karabagh.»

«Au plan ferroviaire, aucune voie ferrée venant d’Arménie ne dessert le Haut- Karabagh et cela ne se produira pas avant longtemps car une telle réalisation suppo- serait des investissements considérables dans ce milieu montagneux.
En outre, le Haut-Karabagh ne peut pas, au moment où nous écrivons ce texte, utiliser d’aéroport.»

document

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les russes me paraissent bien timide pour un allier de l'armenie.  Cela s'explique ? Pouquoi la russie ne semble pas defendre sont allier ? Concretement que fait la russie dans se conflit a part jouer les mediateurs ?

 

 

Surtout que c'est pas les solutions qui manquent,  mercenaires,  embargo, sanction, fourniture militaire pour armenie, bref la russie a des solutions pour aider l'armenie sont allier par le traiter de defendre.  

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a aussi la Georgie...  comment elle se situe vis à vis de ses voisins ... elle est chrétienne et devrait normalement se montrer solidaire de l'Arménie , lui permettant de se désenclaver .. pourtant elle a décidé de fermer ses frontières aux volontaires arméniens .  Craint-elle la Turquie, ou est ce pour nuire aux Russes ... ?

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Bastion a dit :

Les russes me paraissent bien timide pour un allier de l'armenie.  Cela s'explique ? Pouquoi la russie ne semble pas defendre sont allier ? Concretement que fait la russie dans se conflit a part jouer les mediateurs ?

 

 

Surtout que c'est pas les solutions qui manquent,  mercenaires,  embargo, sanction, fourniture militaire pour armenie, bref la russie a des solutions pour aider l'armenie sont allier par le traiter de defendre.  


Dans l’analyse HAL dont j’ai mis le lien ci-dessus, le questionnement en conclusion est le suivant :


« Concernant l’environnement géopolitique proche, il n’est pas acquis qu’il favo-rise une solution de paix durable de la région sub-caucasienne car les différents protagonistes peuvent préférer garder les moyens d’action géopolitique dont ils disposent en raison du fait qu’aucun traité de paix n’assure une stabilité durable dans la région.

On peut donc se demander si le statu quo n’arrange pas les trois puissances limitrophes. La Russie, avec qui la Géorgie a rompu depuis la révolution des roses, peut rester tout particulièrement présente dans la région sub-caucasienne grâce à ses relations avec l’Arménie qui, compte tenu de son relatif enclavement géopolitique, ne peut que souhaiter le maintien du soutien du « grand frère », avec notamment la base russe de Gumri.

L’Iran exerce aujourd’hui un rôle majeur dans la région puisqu’il contrôle la seule frontière terrestre véritablement ouverte de l’Arménie, ainsi que les relations entre le Nakhitchevan et les autres territoires de l’État azer- baïdjanais. Cette position lui facilite par exemple des exigences pour tout accord sur le partage des eaux de la Caspienne ou pour limiter l’éventuel soutien de l’Azer- baïdjan aux tentations irrédentistes de certains Azéris de l’Azerbaïdjan iranien24. Par sa frontière ouverte avec l’Arménie, l’Iran désenclave aussi le Haut-Karabagh acces- sible par le couloir de Latchine.

Quant à la Turquie, sa politique de panturquisme se trouve facilitée par un soutien sans faille à un Azerbaïdjan toujours en conflit avec l’Arménie sur la question du Haut-Karabagh, tandis que l’Azerbaïdjan a besoin de la Turquie pour livrer son pétrole aux pays consommateurs de l’Ouest via le fameux oléoduc BTC (Bakou – Tbilissi – Ceyhan). La Turquie peut ainsi continuer de trouver un prétexte facile pour refuser d’ouvrir sa frontière avec l’Arménie. On peut donc s’interroger sur la véritable volonté des trois grandes puissances les plus proches du conflit à sortir d’un statu quo qui procure à chacune des atouts géopolitiques.»

 

Je n’ai pas d’avis sur la question, c’est une analyse comme une autre.

 

 

il y a une heure, Lezard-vert a dit :

Il y a aussi la Georgie...  comment elle se situe vis à vis de ses voisins ... elle est chrétienne et devrait normalement se montrer solidaire de l'Arménie , lui permettant de se désenclaver .. pourtant elle a décidé de fermer ses frontières aux volontaires arméniens .  Craint-elle la Turquie, ou est ce pour nuire aux Russes ... ?

Sur la Géorgie, malgré les liens économiques entre les 2 pays (gazoduc Gazprom vers l’Arménie avec prélèvement 10% par la Géorgie + commission si augmentation volume , et réseaux électriques couplés), le point de blocage est uniquement géopolitique :

=> Le président arménien Serge Sargsian a déclaré que l'Arménie ne reconnaît pas officiellement l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud comme des États indépendants tant qu'il n'a pas reconnu la République du Haut-Karabakh.
 

=> Le président géorgien Mikheil Saakachvili a déclaré en 2011 dans une interview « quiconque s'oppose à l'Azerbaïdjan et la Géorgie est un ennemi de nos deux pays » à propos des relations bilatérales.

 

Bref, si la Georgie cesse de se tenir aux côtés de l’Azerbaïdjan, alors l’Arménie cessera de se tenir aux côtés de la Russie.... ce dernier point ne risque pas d’arriver, du coup tant que les relations Géorgie - Russie ne seront pas apaisées, il n’y aura pas réchauffement des relations Géorgie - Arménie.

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Révélation

Attaque sur le territoire de la République d'Arménie Les forces armées azerbaïdjanaises ont ouvert le feu sur l'unité militaire Vardenis des forces armées de la République d'Arménie et ont utilisé l'armée de l'air contre les positions

 

Edited by LBP
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, g4lly a dit :

La Turquie est à nouveau accusée d'avoir fourni des milliers de mercenaires syriens pour combattre coté Azerbaïdjan.

Oui, dans ce conflit ancien et épisodique du Haut Karabakh, il faut tout de même remarquer un enchainement de dates dans le déclenchement de l'épisode actuel.

 

1 - un épisode turc en direction Sud-Ouest vers la Libye, avec charter touristique pour des "mercenaires syriens"...le tsunami annoncé semble manquer d'énergie et la Lire Turque s'enfonce,

2 - une tentative turque d'emplafonner à l'Ouest et au Sud les lois internationales sur les limites maritimes et ZEE....écho international défavorable et la Lire Turque continue sa descente,

3 - une guerre latente à l'Est de la Turquie se réveille par le plus pure des hasards dans l'enchainement des épisodes "turcs" précédents, avec charters touristiques turcs de mercenaires syriens pour l'Azerbaïdjan.

Je ne suis pas sûr que ce troisième épisode soulève l'enthousiasme la communauté internationale et la Lire Turque va continuer son plongeon aux abîmes.

Monsieur Erdogan construit et resserre assidûment sa propre cage sous le regard amusé de Monsieur Poutine.

 

Edited by capmat
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, LBP a dit :
  Masquer le contenu

Attaque sur le territoire de la République d'Arménie Les forces armées azerbaïdjanaises ont ouvert le feu sur l'unité militaire Vardenis des forces armées de la République d'Arménie et ont utilisé l'armée de l'air contre les positions

 


une des réponses au Tweet : « They were volunteers who came to fight on the territory of the Republic of Azerbaijan against the Azerbaijani army. »

 

Bref, comme à chaque fois, je pense que le mieux est de ne pas relayer tout ce qui tombe au moment où c’est posté quelque part, et sortir du modèle actuel de consommation boulimique de l’information non vérifiée pour préférer avoir 1 jour ou 2 de retard mais discuter sur des bases fiables.
 

Entre les incompétents qui relayent n’importent quoi et ceux qui créent du brouillard de guerre, on a assez de recul normalement sur ce forum d’ « initiés » pour ne pas tomber dans le panneau et même apprécier d’avoir la capacité à s’en défaire.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, rendbo a dit :

l'Azerbaïdjan est un pays musulman officiellement, mais dans les faits il est aussi laic que la France. Que ce soit dans les villes ou les vallées, l'Islam est plutôt syncrétiste, et se mêle avec les croyances locales, certaines étant d'ailleurs tirées du Mazdéisme, d'autres de l'Animisme. Les gens vivent tranquillement, et le Soviet étant passé par là pour "dé-religioser" le pays, ça ne dérange pas les Azéris de boire une petite vodka après la prière du vendredi.. quand il y vont. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle ils détestent les gens du Golfe et leur argent : ils ne veulent pas vivre leur religion comme eux, ne veulent pas que leur femme soient moins que des chiens,... Pour vous donner une idée de "l'ouverture d'esprit", c'est le seul pays au monde ou j'ai vu prier des Sunnites et des Chiites en même temps dans la même mosquée, et qui m'a invité, moi le Chrétien, à prier Dieu à leur coté (à ma façon).  La population est assez ouverte à l'immigration (tant qu'on n'est pas Arménien) et au mariage mixte (mais surtout pas avec un Arménien) à partir du moment ou l'on s'intègre et que l'on ne cherche pas à faire du prosélytisme... 

C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles ils se sont fâchés avec les Iraniens. À la chute de l'Union Soviétique, l'Iran se dit "chouette, un nouveau pays indépendant remplis de chiites, on va les mettre dans notre zone d'influence facilement" et là les Azéris leur répondent "allez vous faire foutre, votre pays ne tiendra pas cinq ans de toute façon et on va récupérer nos terres, ouais on y croit à donf !"

Par contre

il y a une heure, rendbo a dit :

 En Arménie et en Géorgie, sont en effet des terres chrétiennes depuis les premiers temps, mais l'une est Catholique (l'Arménie), l'autre Orthodoxe.

Il y a deux églises arménienne, une catholique et une orthodoxe (dite apostolique). Et c'est l'église apostolique (donc orthodoxe) qui est majoritaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Les arméniens ne sont pas catholiques dans leur écrasante majorité mais d'une église indépendante, bien plus proche des orthodoxes.

Les relations entre Géorgie et Arménie sont disons douce amére, une sorte de rivalité. Bref ils ne s'aiment guère et l'alliance stratégique inévitable entre russe et arménien améliore pas les choses. A ce sujet j'ai vu passer un tweet disant que la Géorgie aurait empécher le passage de volontaire arménien vers l'Arménie...

Edited by nemo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, nemo a dit :

 Les arméniens ne sont pas catholiques dans leur écrasante majorité mais d'une église indépendante, bien plus proche des orthodoxes.

De mémoire, l'église orthodoxe arménienne est autocéphale, elle ne dépend que d'elle même. Mais je ne sais pas si elle entretient ou non des liens avec le patriarcat de Moscou ou celui de Constantinople.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Ciders a dit :

De mémoire, l'église orthodoxe arménienne est autocéphale, elle ne dépend que d'elle même. Mais je ne sais pas si elle entretient ou non des liens avec le patriarcat de Moscou ou celui de Constantinople.

Non aucun. Le schisme date du 5éme siècle donc bien avant la séparation entre orthodoxe et catholique. C'est un des patriarcat indépendant ce qu'on appelle aussi "les églises orientales" comme les coptes ou les éthiopiens.

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bastion a dit :

Les russes me paraissent bien timide pour un allier de l'armenie.  Cela s'explique ? Pouquoi la russie ne semble pas defendre sont allier ? Concretement que fait la russie dans se conflit a part jouer les mediateurs ?

 

 

Surtout que c'est pas les solutions qui manquent,  mercenaires,  embargo, sanction, fourniture militaire pour armenie, bref la russie a des solutions pour aider l'armenie sont allier par le traiter de defendre.  

Pour l'instant la Russie va rendre la vie difficile pour les ressortissants d’Azerbaïdjan de Russie via des contrôles sur les entreprises, amendes, perte du business etc...un peu comme ils l'avaient fait contre la Turquie. Il y a plusieurs mois il y avait eu une rixe à Moscou entre des ressortissants des deux nations et il y a eu des expulsions avec interdiction de revenir sur le territoire russe pendant 5 ans.

Bien timide comme tu dis mais pour l'instant même la télé russe a du mal à se positionner, hier on a eu un reportage à Bakou, pour dire que l'aéroport est vide et de l'autre un reportage à Erevan ou on a pu voir les hommes partir à la guerre et des files d'attente pour donner son sang. Le sujet numéro un reste toujours Minsk et Loukachenko.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,547
    Total Members
    1,550
    Most Online
    MiG-25PDS
    Newest Member
    MiG-25PDS
    Joined
  • Forum Statistics

    21,001
    Total Topics
    1,351,673
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries