Recommended Posts

 

il y a 1 minute, DRflyer a dit :

Question sérieuse, cette guerre a lieu dans un Territoire appartenant à l’Azerbaidjan selon les lois internationales et dont une partie de la population d’origine arménienne a fait sécession...

l’Armenie étant partie prenante mais pas le principal protagoniste de cette guerre, ne serait-il pas plus judicieux de lancer un fil dédié à ce conflit? Genre Conflit du Haut-Karabagh

Ca se défend d'un certain point de vue, mais d'un autre côté le Haut-Karabakh ne tiendrait pas sans le soutien arménien, l'Arménie est bien menacée assez directement par la Turquie - incursions de drones TB-2 et possiblement de chasseurs F-16 sont rapportées - l'Iran ne pourrait livrer du matériel sans passer par l'Arménie...

Il me semble que le sujet Arménie et le sujet du Haut-Karabakh sont vraiment inextricablement liés. 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas se tromper, l'Arménie est complètement lié au sujet et comme je ne suis pas sûr qu'il est tant de choses à dire sur le pays en dehors du conflit pas sûr qu'il y ait besoin d'un fil dédié, mais aux modos de trancher. ^^

 

(Putain j'arrête pas de liker Alexis sur un même thread, ce conflit est décidément étrange niveau alliance ! :laugh:)

Edited by Dino
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Dino a dit :

(Putain j'arrête pas de liker Alexis sur un même thread, ce conflit est décidément étrange niveau alliance ! :laugh:)

Tu me vois plutôt comme l'ayatollah Khamenei, et toi le premier ministre Pashinyan - ou le contraire ?

Nan, juste curieux :happy: c'est tout

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

  

il y a 5 minutes, Alexis a dit :

Tu me vois plutôt comme l'ayatollah Khamenei, et toi le premier ministre Pashinyan - ou le contraire ?

Nan, juste curieux :happy: c'est tout

 

Ca me semble évident !

 

Je suis Khamenei :excl:

 

(En prison ceux qui écoutent Angèle ou PNL, musique d'impies !)

Edited by Dino
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un nouvel avion arménien à terre. Cette fois ci le pilote a pu s'éjecter mais il est capturé par les Azéris.

Deux avions cargo ont fait l'aller retour entre Bakou et Israël. Israël parle peu mais a fait le choix de soutenir activement l'Azerbaïdjan. C'est l'autre raison qui fait que l'Iran va continuer à soutenir l'Arménie (après les émeutes azéris chez eux qui les ont conforté dans leur décision).

 

Edited by Benoit
ajout
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Des combattants de Syrie et de Libye déployés dans le conflit du Karabakh, selon Moscou" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/des-combattants-de-syrie-et-de-libye-deployes-dans-le-conflit-du-karabakh-selon-moscou-20200930
 

Des combattants de Syrie et de Libye ont été déployés dans la zone de conflit au Nagorny Karabakh, région séparatiste azerbaïdjanaise en proie depuis quatre jours à des combats meurtriers, a dénoncé mercredi 30 septembre la diplomatie russe.

» LIRE AUSSI - Pourquoi l'Arménie et l'Azerbaïdjan s'affrontent dans le Haut-Karabakh 

«Des combattants des groupes armés illégaux, notamment de Syrie et de Libye, sont en train d'être déployés dans la zone de conflit au Nagorny Karabakh pour participer aux combats», a-t-elle affirmé, se disant «profondément préoccupée par des processus susceptibles de provoquer une escalade des tensions dans le conflit» et dans toute la région.

La Russie appelle les «dirigeants des pays concernés à prendre des mesures efficaces pour empêcher le recours à des terroristes et des mercenaires étrangers dans ce conflit et pour leur retrait immédiat de la région», a souligné la diplomatie russe dans un communiqué.

L'Arménie a accusé la Turquie, qui soutient Bakou, d'envoyer des «mercenaires» au Karabakh. L'Azerbaïdjan a démenti ces allégations, retournant l'accusation contre Erevan.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'est vrai c'est une grosse escalade ! Mais les Arméniens cherchent clairement une assistance russe directe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Benoit a dit :

Deux avions cargo ont fait l'aller retour entre Bakou et Israël. Israël parle peu mais a fait le choix de soutenir activement l'Azerbaïdjan. C'est l'autre raison qui fait que l'Iran va continuer à soutenir l'Arménie (après les émeutes azéris chez eux qui les ont conforté dans leur décision).

 

Assez triste venant d'Israel.. un pays qui sait ce qu'est un génocide, qui aide l'ennemie d'un pays qui en a également subit un et qui pourrait en subir un autre .

Israel et l'ami des Turcs au final . Quoique n'ayant rien fait contre Daesh ...  il fallait s'y attendre

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faudrait qu'ils fassent gaffe les Azéris. L'Histoire a montré que les avions cargos avaient parfois tendance à tomber dans ce secteur. Si quelqu'un a la référence, dites coucou !

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, DRflyer a dit :

Question sérieuse, cette guerre a lieu dans un Territoire appartenant à l’Azerbaidjan selon les lois internationales et dont une partie de la population d’origine arménienne a fait sécession...

l’Armenie étant partie prenante mais pas le principal protagoniste de cette guerre, ne serait-il pas plus judicieux de lancer un fil dédié à ce conflit? Genre Conflit du Haut-Karabagh

J'avais ouvert un fil sur l'Azerbaïdjan : http://www.air-defense.net/forum/topic/19933-azerbaïdjan/

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, collectionneur a dit :

@Ciders Un avion cargo de l'Irangate abattu par la chasse soviétique ?

Abattu, abattu, il est tombé tout seul m'enfin ! Non ?

Mais oui. Je pensais bien à ce CL-44 argentin le 18 juillet 1981. Appareil détruit par taran (éperonnage volontaire) par un Su-15 même si certains experts occidentaux penchent plus pour la collision involontaire.

Edited by Ciders
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Tancrède a dit :

C'est tout le trip du nettoyage ethnique: on ne l'annonce jamais parce que ça fait mauvais genre... On le fait, et on met d'autres noms dessus après coup. Des noms plus softs, censés nier la réalité ou l'atténuer: "départs volontaires", "déplacements"... CF ex-Yougoslavie dans les années 90, et le rôle "prodigieux" de l'ONU dedans. 

Très vrai. Une pensée pour les soldats néerlandais et français aux premières loges des massacres. 

---

Le monde /Haut-Karabakh : Moscou dénonce la présence de combattants syriens et libyens dans la région

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/30/haut-karabakh-pas-de-pourparlers-en-vue-l-armenie-et-l-azerbaidjan-determines-au-combat_6054225_3210.html

Au quatrième jour de combats sanglants dans le territoire séparatiste azerbaïdjanais, la situation s’envenime, avec la crainte d’une internationalisation du conflit. Moscou et Paris appellent à un arrêt « complet » des combats.

"[...] Moscou a ainsi affirmé, mercredi 30 septembre, que des combattants syriens et libyens appartenant à des groupes armés illégaux avaient été envoyés dans la région, en proie à d’intenses combats opposant l’armée azerbaïdjanaise aux séparatistes pro-arméniens. Sans préciser ses accusations, la Russie a exhorté les pays impliqués dans le confit à éviter d’employer des « terroristes étrangers et des mercenaires » et s’est dite « profondément préoccupée par des processus susceptibles de provoquer une escalade des tensions. 

Deux sources proches des insurgés syriens ont déclaré à l’agence de presse Reuters que la Turquie avait envoyé des rebelles soutenir les forces azerbaïdjanaises. Une enquête du quotidien britannique The Guardian, publiée lundi, affirmait que des rebelles syriens avaient été embauchés par une société privée de sécurité turque pour rejoindre l’Azerbaïdjan.

Le journaliste syrien Hussein Akoush a ensuite publié mardi sur son compte Twitter la photographie de l’un de ces combattants, Muhammad Shaalan, originaire d’Al-Atarib, dans la région d’Alep. Envoyé par les Turcs en Azerbaïdjan il y a une semaine avec la promesse d’un bon salaire, il a été tué dans les combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais.

Lire aussi : La Turquie souffle sur les braises du conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme avait confirmé, dimanche, que des mercenaires, issus de factions soutenues par Ankara en Syrie, avaient bien été déployés pour combattre aux côtés de l’armée azerbaïdjanaise. Erevan avait aussi accusé des alliés syriens de la Turquie d’avoir été recrutés pour combattre sur le front du Haut-Karabakh, ce que Bakou avait démenti, l’accusant en retour de déployer des vétérans du conflit syrien.

La Turquie est la seule puissance à ne pas avoir appelé à un cessez-le-feu, encourageant, au contraire, son allié azerbaïdjanais à reprendre le contrôle du Karabakh par la force et se déclarant déterminée à l’aider à « recouvrer ses terres occupées et à défendre ses droits et intérêts selon le droit international », conspuant ainsi l’Arménie, son adversaire historique. Le Kremlin, lui, avait appelé mardi les autorités turques à s’abstenir de jeter « de l’huile sur le feu » et à œuvrer pour la paix.

Poutine et Macron appellent à un arrêt des combats

Les présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron ont appelé à un arrêt « complet » des combats au Karabakh et se sont dits prêts à intensifier les efforts diplomatiques pour contribuer à la résolution du conflit, a annoncé le Kremlin.

« Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont appelé les parties au conflit à, dès que possible, à faire redescendre les tensions et à montrer le maximum de retenue », a déclaré la présidence russe. Les deux présidents se sont dits « disposés » à l’adoption d’un communiqué qui serait publié au nom des coprésidents du groupe de Minsk sur le Karabakh et appellerait à la fin « immédiate » des hostilités et au début de discussions, a ajouté le Kremlin.

Passe d’armes entre Paris et Ankara

Entamés dimanche, les combats se sont poursuivis, mercredi, entre l’Azerbaïdjan et les forces de la région à majorité arménienne du Haut-Karabakh, les plus violents depuis un cessez-le-feu conclu en 1994, sur fond de tensions diplomatiques croissantes entre Paris et Ankara.

« La France demeure extrêmement préoccupée des messages guerriers que la Turquie a eus ces dernières heures, au fond décomplexant l’Azerbaïdjan dans ce qui serait une reconquête du Nord Karabakh, et cela, nous ne l’accepterons pas », a réagi mercredi Emmanuel Macron."

Edited by Phacochère
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, NUBEALTIUS a dit :

"Karabakh: Moscou propose d'accueillir des pourparlers Arménie-Azerbaïdjan" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/karabakh-moscou-propose-d-accueillir-des-pourparlers-armenie-azerbaidjan-20200930

Cette initiative témoigne d'une volonté de changer les lignes. Les russes se sentent probablement menacés dans leur conservation de l'initiative...

Les négociations doivent aller bon train entre les dossiers Libye, Bielorussie, Ukraine, MEDOR, Syrie, ... qui rassemblent +/- les mêmes parties.

 

A mettre en lien avec la proposition de @Benoit ? :

Citation

En tout cas la France et la Grèce qui étaient très modérées voir "contreproductives" en Biélorussie sont subitement devenues parmi les européens les plus agressifs. Il doit bien y avoir une raison secrète...

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, capmat a dit :

Je connais "la raison secrète..."

Dans le programme spatial de mission vers Mars, la France et la Grèce ont proposé un candidat cosmonaute et la Fédération de Russie en a proposé également un :

Le Candidat cosmonaute de l'Ouest s'appelle Erdogan et celui de l'Est s'appelle Loukachenco.

Les deux candidats proposés ont brillamment réussit les épreuves de sélection.

Nous saurons prochainement si les USA proposent également un candidat cosmonaute....

Toi t'as trop lu la (super) BD sur Thomas Pesquet :biggrin:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 22 minutes, capmat a dit :

Dans le programme spatial de mission vers Mars, la France et la Grèce ont proposé un candidat cosmonaute et la Fédération de Russie en a proposé également un :

Le Candidat cosmonaute de l'Ouest s'appelle Erdogan et celui de l'Est s'appelle Loukachenco.

A noter que cette mission inaugurale sera un aller simple...

Les paroles que prononcera le premier homme sur Mars ? « Un petit pas pour moi, un grand bond pour la Grèce et l'Arménie » :biggrin:

Edited by Alexis
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Alexis a dit :

A noter que cette mission inaugurale sera un aller simple...

Les paroles que prononcera le premier homme sur Mars ? « Un petit pas pour moi, un grand bond pour la Grèce et l'Arménie » :biggrin:

Et apparaitra dans l'espace un peuple merveilleux, la Marsocratie sans journalistes ni réseaux sociaux.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 9 heures, Alexis a dit :

Comment un média turc soutenant le gouvernement présente-t-il la situation en Arménie ?

Yeni Şafak est un quotidien turc décrit comme islamo-conservateur, soutien indéfectible de l'AKP et du président Erdogan et très proche du gouvernement. Voici un article de son rédacteur en chef İbrahim Karagül

(J'ai traduit automatiquement depuis la version anglaise, parce que le sens anglais-français marche mieux que turc-français)

La victoire est aussi attendue dans le Caucase ! Le conflit avec l'Arménie va maintenant être résolu par des moyens militaires

Le temps de la défense est maintenant révolu.

Cela vaut pour la Turquie comme pour l'Azerbaïdjan. Si la Turquie était restée en mode de défense, les plans de siège de l'Irak, de la Syrie, de la Méditerranée orientale et de la mer Égée se seraient concrétisés, et des attaques auraient alors été lancées.

Tant que l'Azerbaïdjan restera en mode de défense, le Karabakh ne sera pas sauvé, et l'occupation des autres régions ne prendra pas fin. Par conséquent, l'administration de Bakou doit prendre une décision audacieuse et changer sa perspective sur les régions sous occupation arménienne, et déplacer la guerre vers l'Arménie. L'Azerbaïdjan a non seulement la force de le faire, mais aussi la justification. (...)

Les régions occupées seront sauvées une par une

Cependant, si l'on considère les dernières déclarations d'Aliyev, son approche et la tendance des militaires azerbaïdjanais à prendre une initiative plus forte, on peut dire que l'administration de Bakou a également accepté que "l'ère de la défense est terminée".

Cela est dû au fait que l'armée azerbaïdjanaise devient plus active à chaque attaque ; elle renforce ses positions par des contre-attaques, fait sentir sa force et reprend, pas à pas, les régions sous occupation arménienne. (...)

La Turquie va-t-elle frapper l'Arménie ?

(...) La déclaration, "L'Azerbaïdjan a notre plein soutien. Nous nous tiendrons aux côtés de l'Azerbaïdjan de toutes les manières nécessaires", par le ministère turc des affaires étrangères après l'attaque d'hier, est critique à deux égards.

Le message envoyé au monde est très clair : nous risquerons beaucoup si nécessaire. Le message concernant la situation dans le Caucase est le suivant : Si l'on en arrive là, la Turquie a même pris en compte la possibilité d'une guerre avec l'Arménie.

L'Arménie a été transformée en organisation terroriste du Nord

En effet, les attaques arméniennes ne visent pas seulement l'Azerbaïdjan. Elle frappe la Turquie. En tant que pays qui a gâché ses plans de siège de l'Irak, de la Syrie, de la Méditerranée orientale et de la mer Égée, la Turquie ne permettra ni l'ouverture d'un front oriental ni des stratégies de siège depuis l'est.

Les attaques arméniennes ne visent pas seulement la géopolitique énergétique dont la Turquie est au centre, elles signalent également un scénario multinational. Les confrontations énergétiques en Méditerranée orientale se déplacent vers le Caucase du Nord.

L'Arménie joue un rôle dans la grande épreuve de force contre la Turquie. Elle se transforme en un front. La mission confiée à Erevan est la même que celle confiée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et à Daesh en Irak et en Syrie, et au baron de la terreur Khalifa Haftar en Libye.

Turquie : Nous interviendrons "quelles que soient les conséquences".

L'Azerbaïdjan, en tant qu'acteur important, va également façonner la carte du pouvoir de la Turquie dans l'équation Asie centrale-Anatolie, Moyen-Orient. Si le jeu lancé par la Russie, l'Iran, la France et les Émirats arabes unis (EAU) à travers l'Arménie, est réussi, la porte orientale de la Turquie sera complètement fermée.

La Turquie est intervenue dans le "corridor de la terreur" et a gâché le plan de la carte par des opérations et des interventions. Elle mène des interventions déterminées et sévères contre les plans de siège de la Méditerranée orientale et de la mer Égée. Cela est évident dans la lutte pour le pouvoir en Libye et en Méditerranée.

(...) Il ne s'agit pas d'un conflit frontalier entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Il s'agit simplement du front oriental d'un jeu multi-joueurs, d'un plan massif, du projet visant à "arrêter la Turquie" de la Libye à la Syrie, de la Caspienne à la Méditerranée orientale, au plan visant à mettre l'Azerbaïdjan à genoux.

(...) Les attaques arméniennes visent en fait la Turquie. Ce n'est pas différent des attaques menées par le biais du PKK et de Daesh. Elles ont toutes le même objectif.

Défendre l'Azerbaïdjan, c'est défendre la patrie. C'est notre identité politique et notre conscience. Notre esprit géopolitique et nos stratégies de défense ne sont pas différents. N'oubliez jamais que la "patrie" est un concept très large pour nous !

Nous ne faisons pas une simple exagération quand nous disons "L'histoire a été réinitialisée". Nous attendons également une victoire du Caucase !

 

 

 

J'ai sélectionné seulement certaines parties du texte, mais l'ensemble est du même acabit.

Si j'ai bien compris, nous parlons avec Yeni Safak à peu près de l'équivalent turc du Figaro quand le président était Nicolas Sarkozy : un quotidien conservateur, et qui ne va rien faire pour embarrasser le président. Du moins quant au positionnement… parce que le contenu est quelque peu différent !

Résumons

- Non seulement l'Azerbaïdjan a raison, car il ne fait que lutter contre l'occupation de son territoire - ça, c'était attendu

- Non seulement il ne fait que répondre aux agressions arméniennes - de toute évidence un mensonge, mais attendu là encore

- Mais la Turquie doit se tenir prête à entrer en guerre directement contre l'Arménie

- Et surtout - j'ai mis en bleu clair les passages qui me semblent proprement délirants - nous apprenons que :

1. L'Arménie est en fait assimilable à une organisation terroriste comme Daech ou le PKK

2. Elle n'est qu'un élément d'un dispositif global intégrant PKK, Daech et Khalifa Haftar, à qui "on" a donné "une mission"

3. Qui est ce "on" ? Ce n'est pas forcément très clair. Nous apprenons en tout cas qu'il inclut "la Russie, l'Iran, la France et les Émirats arabes unis", lesquels utilisent l'Arménie. Ces pays sont donc de mèche.

4. L'Arménie est donc bien en train d'attaquer la Turquie, cela dans le cadre d'un "plan massif" visant la Turquie en Libye, en Syrie, en Méditerranée orientale et en Caspienne

5. Mais que l'on ne se trouble pas. Ein Kampf, ein Sieg, comme on disait en Allemagne il faut un temps : un combat, une victoire. C'est le même message ici : "La victoire est aussi attendue dans le Caucase "!. Même si en attendant "nous risquerons beaucoup si nécessaire". C'est que nous interviendrons "quelles que soient les conséquences"

Franchement, ce texte est vraiment inquiétant. Il ne s'agit pas du pamphlet d'un extrémiste, mais d'un article du rédacteur en chef d'un grand journal proche du gouvernement. Et il est bâti sur une vision hallucinée et paranoïaque de l'environnement international de la Turquie ainsi que sur une inversion proprement délirante de la réalité comme quoi l'Arménie agresserait la Turquie, débouchant sur la qualification de ce pays comme organisation terroriste - l'Arménie, même pas son gouvernement !

Le terme exact est complexe obsidional, si ma mémoire est bonne ?

 

il y a une heure, capmat a dit :

Je connais "la raison secrète..."

Dans le programme spatial de mission vers Mars, la France et la Grèce ont proposé un candidat cosmonaute et la Fédération de Russie en a proposé également un :

Le Candidat cosmonaute de l'Ouest s'appelle Erdogan et celui de l'Est s'appelle Loukachenco.

Les deux candidats proposés ont brillamment réussit les épreuves de sélection.

Nous saurons prochainement si les USA proposent également un candidat cosmonaute....

Le candidat "Astronaute" des USA sera désigné après quelques débats télévisés, où le vainqueur du dit débat  aura les moyens financiers et politiques d'expédier son adversaire sur orbite :normalc: ...

Et pour l'Europe, c'est un spationaute :biggrin:, j'suis très "terme exact" pour le coup :smile:.

Edited by Benoitleg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 10 heures, Alexis a dit :

Comment un média turc soutenant le gouvernement présente-t-il la situation en Arménie ?

Yeni Şafak est un quotidien turc décrit comme islamo-conservateur, soutien indéfectible de l'AKP et du président Erdogan et très proche du gouvernement. Voici un article de son rédacteur en chef İbrahim Karagül

(J'ai traduit automatiquement depuis la version anglaise, parce que le sens anglais-français marche mieux que turc-français)

La victoire est aussi attendue dans le Caucase ! Le conflit avec l'Arménie va maintenant être résolu par des moyens militaires

Le temps de la défense est maintenant révolu.

Cela vaut pour la Turquie comme pour l'Azerbaïdjan. Si la Turquie était restée en mode de défense, les plans de siège de l'Irak, de la Syrie, de la Méditerranée orientale et de la mer Égée se seraient concrétisés, et des attaques auraient alors été lancées.

Tant que l'Azerbaïdjan restera en mode de défense, le Karabakh ne sera pas sauvé, et l'occupation des autres régions ne prendra pas fin. Par conséquent, l'administration de Bakou doit prendre une décision audacieuse et changer sa perspective sur les régions sous occupation arménienne, et déplacer la guerre vers l'Arménie. L'Azerbaïdjan a non seulement la force de le faire, mais aussi la justification. (...)

Les régions occupées seront sauvées une par une

Cependant, si l'on considère les dernières déclarations d'Aliyev, son approche et la tendance des militaires azerbaïdjanais à prendre une initiative plus forte, on peut dire que l'administration de Bakou a également accepté que "l'ère de la défense est terminée".

Cela est dû au fait que l'armée azerbaïdjanaise devient plus active à chaque attaque ; elle renforce ses positions par des contre-attaques, fait sentir sa force et reprend, pas à pas, les régions sous occupation arménienne. (...)

La Turquie va-t-elle frapper l'Arménie ?

(...) La déclaration, "L'Azerbaïdjan a notre plein soutien. Nous nous tiendrons aux côtés de l'Azerbaïdjan de toutes les manières nécessaires", par le ministère turc des affaires étrangères après l'attaque d'hier, est critique à deux égards.

Le message envoyé au monde est très clair : nous risquerons beaucoup si nécessaire. Le message concernant la situation dans le Caucase est le suivant : Si l'on en arrive là, la Turquie a même pris en compte la possibilité d'une guerre avec l'Arménie.

L'Arménie a été transformée en organisation terroriste du Nord

En effet, les attaques arméniennes ne visent pas seulement l'Azerbaïdjan. Elle frappe la Turquie. En tant que pays qui a gâché ses plans de siège de l'Irak, de la Syrie, de la Méditerranée orientale et de la mer Égée, la Turquie ne permettra ni l'ouverture d'un front oriental ni des stratégies de siège depuis l'est.

Les attaques arméniennes ne visent pas seulement la géopolitique énergétique dont la Turquie est au centre, elles signalent également un scénario multinational. Les confrontations énergétiques en Méditerranée orientale se déplacent vers le Caucase du Nord.

L'Arménie joue un rôle dans la grande épreuve de force contre la Turquie. Elle se transforme en un front. La mission confiée à Erevan est la même que celle confiée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et à Daesh en Irak et en Syrie, et au baron de la terreur Khalifa Haftar en Libye.

Turquie : Nous interviendrons "quelles que soient les conséquences".

L'Azerbaïdjan, en tant qu'acteur important, va également façonner la carte du pouvoir de la Turquie dans l'équation Asie centrale-Anatolie, Moyen-Orient. Si le jeu lancé par la Russie, l'Iran, la France et les Émirats arabes unis (EAU) à travers l'Arménie, est réussi, la porte orientale de la Turquie sera complètement fermée.

La Turquie est intervenue dans le "corridor de la terreur" et a gâché le plan de la carte par des opérations et des interventions. Elle mène des interventions déterminées et sévères contre les plans de siège de la Méditerranée orientale et de la mer Égée. Cela est évident dans la lutte pour le pouvoir en Libye et en Méditerranée.

(...) Il ne s'agit pas d'un conflit frontalier entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Il s'agit simplement du front oriental d'un jeu multi-joueurs, d'un plan massif, du projet visant à "arrêter la Turquie" de la Libye à la Syrie, de la Caspienne à la Méditerranée orientale, au plan visant à mettre l'Azerbaïdjan à genoux.

(...) Les attaques arméniennes visent en fait la Turquie. Ce n'est pas différent des attaques menées par le biais du PKK et de Daesh. Elles ont toutes le même objectif.

Défendre l'Azerbaïdjan, c'est défendre la patrie. C'est notre identité politique et notre conscience. Notre esprit géopolitique et nos stratégies de défense ne sont pas différents. N'oubliez jamais que la "patrie" est un concept très large pour nous !

Nous ne faisons pas une simple exagération quand nous disons "L'histoire a été réinitialisée". Nous attendons également une victoire du Caucase !

 

 

La Turquie prend ces désirs pour des réalités et les considère comme acquis... Pour l'instant c'est la méthode couet   "je suis le plus beau et le plus fort" .. plus dur sera le retour à la réalité pour les turcs car la Turquie va tomber de haut (enfin..... dans la tête des turcs) et retourner au Moyen Age sous peu pendant un certain temps.

Edited by Lezard-vert

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Benoitleg a dit :

Et pour l'Europe, c'est un spationaute :biggrin:, j'suis très "terme exact" pour le coup :smile:.

Nous risquons un empire ottoman intergalactique !

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,533
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tyreas
    Newest Member
    Tyreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,963
    Total Topics
    1,340,311
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries