Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Mitrailleuse lourde et affut lourd


g4lly
 Share

Recommended Posts

Pour revenir sur le sujet G4lly affirme au début de ce topic que la PKM en 7.62*54 surclasse la FN MAG en 7.62*51mm. Je n'ai jamais vu de RETEX confirmant cette information, les deux calibres étant très similaire je vois mal ce qui serait responsable d'une telle disymétrie?

Quant aux mitrailleuses lourdes comme cela a été dit ici, elles ne sont utilisables que sur véhicule, ou alors en version débarquée mais statique du fait de leur poids, et ne conviennent pas à la manoeuvre et à la mobilité recherchées par l'infanterie débarquée. C'est d'ailleurs bien le problème de notre infanterie entre 1916 et 1918 qui possède une mitrailleuse Hotchkiss trop lourde (25 kg minimum) et un fusil mitrailleur mobile mais peu puissant et surtout mal designé (chauchat né dans l'urgence en 14/15). A contrario les allemands mettent au point une mitrailleuse légère la maxim 08/15 qui possède à la fois la puissance de feu et la mobilité (relative car 17 kg tout de même).
La conclusion de cette affaire c'est qu'en 1916/1917, et jusqu'à aujourd'hui, l'infanterie a besoin d'une arme d'appui mobile, et c'est le calibre 7.92/7.62/7.5mm qui a jusqu'ici convenu le mieux.
Pour l'anecdote en 1918 ce sont les chars légers FT 17 qui constitueront finalement cette arme d'appui mobile des fantassins qui leur permettra enfin de franchir les rideaux défensifs et de percer dans la profondeur du front. C'est une cause majeure de notre victoire en 1918, et paradoxalement de notre défaite de 1940, car la doctrine n'évoluera plus et les chars seront considérés dans leur majorité comme des unités d'appui mobile de l'infanterie.

Pour moi la grosse différence se situe davantage entre le 12,7 et le 14,5. Effectivement là on est un peu juste. Mais bon rien d'insurmontable car dans les situations que nous rencontrons en Afrique nous n'engageons jamais ce type de combat aux distances maximales qui rendent inopérantes la 12,7 et les rares fois ou cela peut arriver un coup de milan et l'affaire est règlée, ou de 90/105 mm! Enfin l'infanterie possède aussi théoriquement dans la section d'appui des VAB canon 20mm pour remettre les compteurs à zero, sans parler des VBCI et de leur canon de 25mm. Donc au final dans les interventions que nous connaissons aujourd'hui, ce problème ne se pose pas vraiment, hormis pour les FS qui sont vadrouillent effectivement loin dans le dispositif adverse sans appuis. D'où les reflexions pour adopter des armes plus puissantes sur les véhicules FS type 20mm ou 25mm. Dans ces groupes FS en mission PATSAS, un engin de reconnaissance mobile, rapide, endurant et bien armé, comme un CRAB en 25mm avec 1 ou 2 MMP par patrouille pourrait se révéler d'ailleurs être une grosse plus value à mon avis!
 

Edited by EOA
Link to comment
Share on other sites

Les munition en 7.62x54R sont plus lourdes 12 gramme environ contre 10/11 gramme pour la 7.62x51NATO

Les vitesse initiale sont semblable a chargement semblable ... en gros tout ce petit monde vole autour de 800m/s ...

Résultat le calibre russe embarque plus d'énergie 3600/3800J contre 3300/3500J, et la masse supérieur de la munition pour le même diamètre apporte plus de densité sectionnelle, l'ogive plus longue une meilleure aéro, et une meilleur conservation de l'énergie a longue distance. En gros le calibre russe est garde encore une bonne puissance la ou le modèle OTAN s’essouffle déjà.

Par contre en général le 54R est moins précis  ... surtout parce que les munition produit sont de qualité modeste, mais aussi parce que la munition est naturellement plus instable car plus allongée.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ok merci pour ces précisions mais c'est quand même très théorique surtout aux distances réelles d'engagement. Il faudrait voir la différence technique réelle des deux projectiles dans la zone 600 - 1000 mètres pour voir si cela entraine vraiment une différence.

Par exemple quand tu écris : 

Citation

En gros le calibre russe est garde encore une bonne puissance la ou le modèle OTAN s’essouffle déjà.

C'est effectivement vrai et je concois qu'au délà d'une certaine distance des différences apparaissent, mais y a-t-il une réelle différence de puissance dans la zone de portée pratique? De plus à grande distance où le différentiel de puissance est sensé apparaitre, le facteur précision devient au moins aussi important, donc quelque part il y a une certaine égalité non?

Déjà on a heureusement réintroduit la mitrailleuse de 7.62 dans les sections, un bon point ;)

Edited by EOA
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, EOA said:

Ok merci pour ces précisions mais c'est quand même très théorique surtout aux distances réelles d'engagement. Il faudrait voir la différence technique réelle des deux projectiles dans la zone 600 - 1000 mètres pour voir si cela entraine vraiment une différence.

Par exemple quand tu écris : 

C'est effectivement vrai et je concois qu'au délà d'une certaine distance des différences apparaissent, mais y a-t-il une réelle différence de puissance dans la zone de portée pratique? De plus à grande distance où le différentiel de puissance est sensé apparaitre, le facteur précision devient au moins aussi important, donc quelque part il y a une certaine égalité non?

Déjà on a heureusement réintroduit la mitrailleuse de 7.62 dans les sections, un bon point ;)

Les distances réelles d'engagement sont celles qu'on se fixe. Chez nous on ne veux plus bombarder a 3000m à la mitrailleuse, alors que ca s'est longtemps fait, ca fonctionner tres bien on avait des unité entiere pour ca ... les utilisateurs de PKM savent qu'ils peuvent le faire, et en profite lorsque l'ennemi lui ne peut/veut pas. Tellement que les FS US ont réclamé une mitrailleuse a 338 pendant l'Afghanistan ... parce qu'il manquait d'allonge avec leur MAG et qu'il se faisaient mitrailler sans pouvoir riposter - du moins pas avec assez de puissance -. Le même problème exactement s'est posé avec les lance-rocket. Si l'ennemi te bombarde a 900m avec un RPG et que tu n'as que la bite et le couteau pour riposter, tu perds rapidement l'initiative. Résultat les FS US on commandé un projectile pour leur Carl Gustav qui bombarde a plus de 1000m. On a eu le meme souci avec les pick équipé de 14.5 contre les notre avec des doucettes au Mali.

Il ne faut pas projeté nos mode de fonctionnement les barrières mentales qu'on se crée sur l'ennemi ... lui n'a pas les mêmes, et bien souvent il s'adapte plus vite que nous.

Des MAG dans les sections c'est bien ... mais c'est quelques chose qu'on aurait jamais du perdre!!! en gros on ne fait que rattraper le temps perdu... c'est pas du mieux, c'est plus du moins mal. Reste que contre des élément avec du RPG et de la PKM ... on reste cours.

Link to comment
Share on other sites

Citation

Les distances réelles d'engagement sont celles qu'on se fixe. Chez nous on ne veux plus bombarder a 3000m à la mitrailleuse, alors que ca s'est longtemps fait, ca fonctionner tres bien on avait des unité entiere pour ca ...

Les unités de mitrailleuse niveau compagnie on en a plus depuis 1940 quand même... Ces unités ont surtout servi en 14/18, lors de regroupements, à mettre effectivement en place des "barrages de mitrailleuses", à des distances moyennes de 2/3 km pour empêcher les renforts ennemis de déboucher lors des assauts, et pour fixer ses réserves. Tout cela dans le cadre convenu et exceptionnel de la guerre de tranchée. Cet emploi a été très limité à ce conflit. Et le calibre de ces mitrailleuses est le 8mm, donc on ne peut pas parler à proprement dit de mitrailleuse "lourde", si ce n'est du fait de leur poids élevé (20,30, 40; jusqu'à 50 kilos selon les configuration).
Ces unités de mitrailleuses qui d'une certaine facon "bombardent à 3000m" comme tu le dis, répondent à un besoin opérationnel spécifique du moment. Mais quel besoin aujourd'hui d'avoir de telles unités? Le besoin de l'infanterie moderne c'est encore une fois d'avoir une arme d'appui mobile qui puisse l'appuyer dans la manoeuvre. Hors les mitrailleuses lourdes sont impropres à cet emploi du fait de leur manque de mobilité entre autre (et de leur fort recul, du faible nombre de munitions emportables par les hommes etc.). Ce défaut s'est manifesté dès la premioère guerre mondiale et a donné naissance aux mitrailleuses dites "legères" d'infanterie et aux fusil mitrailleurs : Chauchat, Lewis, MG 08/15, et ensuite au cours de la seconde GM : Mg 34/42, Browning Cal. 30 etc.

Par la suite les compagnies de mitrailleuses ont été fondues dans des compagnies d'appui organiques au niveau bataillon, qui comprenaient mitrailleuses, canons de 25mm et mortiers de 81mm. C'est le modèle 39/40.
Maintenant, encore une fois pour réponde au besoin opérationnel de défense statique du territoire national (dans le contexte de la ligne Maginot et de la guerre défensive qui devait permettre de réduire les pertes suite aux terribles saignées de 14/18), l'armée a alors mis sur pied des bataillons et des compagnies de mitrailleuses pour la campagne de 39/40. Ces bataillons/compagnies à mission majoritairement statique et défensive devaient défendre les secteurs foritifiés et les points de passage sensible. Elles se retrouveront notamment en première ligne sur la Meuse en 1940.
A noter que ces unités étaient également un moyen de décupler la puissance de feu défensive sans pour autant trop ponctionner la ressource humaine déjà rare et sensible pour l'armée. Il faut rappeler qu'à l'époque la France compte grosso modo 40 millions d'habitants alors que l'Allemagne en compte près de 70 millions!

Bref encore une fois la création d'unités de mitrailleuses spécifiques correspond bien à un emploi spécifique dicté par un besoin spécifique. Si ce besoin n'existe plus aujourd"hui, il n'y a pas de raison de récréer de telles unités. Ce ne sont pas nos petits conflits expéditionnaires en Afrique ou au Proche Orient qui justifierait cet emploi. On parle plutot ici d'une guerre mécanisée de grande envergure, et encore il faudroit voir comment agencer de telles unités de mitrailleuses avec les matériels modernes et la technologie d'aujourd'hui. Les exemples de conflit "durs" en Syrie ou en Ukraine ont d'ailleurs tendu à montrer que c'est l'artillerie encore une fois qui constitue le facteur décisif de l'appui.

Donc effectivement si le PKM surclasse la Mag il y a une reéflexion à mener pour compenser l'infériorité de cet armement, qui correspond aujourd'hui à un besoin bien concret et spécifique. Mais bon avec les contraintes budgétaires, et les stocks énormes de 7.62 ca serait étonnant. Surtout que ce n'est pas vraiment critique dans les engagements que nous menons aujourd'hui.
Pour la question des mitrailleuses lourdes, on rentre dans un autre débat, et ce n'est plus du ressort de l'infanterie débarquée mais bien des véhicules d'accompagnement et d'appui. Et bien souvent le calibre 14.5 russe monté sur les VCI ou le VTT était destiné non pas à l'appui de l'infanterie mais à l'autodéfense AC ou AA. Maintenant ca peut aussi servir à casser les abris en dur ou à effectivement appuyer l'infanterie. C'est pour ca que de notre côté on a sur nos véhicules des calibres qui vont du 7.62 au 25mm en passant par la 12.7 et le 20mm. Après tout est une question de proportion, on ne va pas monter un 25mm sur chaque véhicule pour être en mesure de riposter efficacement à chaque pick up de pelés dans le désert avec une 14.5 dont ils ne savent bien souvent pas se servir ...

Edited by EOA
Link to comment
Share on other sites

Le dimanche 20 septembre 2015à15:31, TimTR a dit :

Je crois que l'immense majorité des 12.7 en service a été fabriquée aux US il y a des plombes de cela. En tout cas, il y a beaucoup d'anecdotes de n° de série remontants aux année 50-60. Pour les nouvelles, vendues j'imagine en kit avec les tourelleaux/véhicules etc., je ne sais pas d'où elles viennent. Vu que la licence est passé depuis longtemps, il y a pas de raisons particulières qu'elles viennent des USA. Je crois pas que Nexter en fasse, donc peut être plutôt FNH ou autres fabricants Européens.

 

Pour la Kord, c'est un bon exemple qu'il y a encore moyen de faire évoluer le concept de la mitrailleuse lourde. Une fois posée par terre et le tireur bien installé, ça donne presque l'impression d'un FM. En tout cas, j'aime bien.

https://www.youtube.com/watch?v=5ZHZFCnYlJU

Oui FNH pour les dernièress Mit.50

Link to comment
Share on other sites

Magnifique Clairon, magnifique ! :laugh:

En tout cas moi, des trois dernières pages j'en conclue "que point trop s'en faut" et que pour une arme qui n'est efficace qu'à "bout touchant" sa mission est de fixer/déstabiliser l'ennemie. Et encore faut-il  que la mitrailleuse permettent d’emporter assez de munitions pour ça et ne pas être trop lourde elle même pour ne pas gêner sa propre manœuvre. Donc pas besoin de plus de 7,62, à la rigueur de la doucette pour une capacité anti-véhicules légers.

 

 

Edited by Shorr kan
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Pour la France en tout cas, il y a un pb de culture du tir.

Nos soldats sont entrainés et évalués selon un système de valorisation des impacts, et selon une instruction individuelle.

La mitrailleuse est par essence une arme collective qui effectue non pas des tirs précis, mais des tirs sur des objectifs zonales, dont le but est plus la neutralisation que la destruction de la cible. 

Donc si on ne sait/veut pas former une équipe de pièce à tirer à la mit autrement que si c'était un super fusil aucun intérêt à en avoir.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Clairon a dit :

Pour la comparaison PKM/MAG on en revient encore et toujours au syndrome "air-défense" ou du duel chevaleresque : on me tape dessus en 7,62, je dois avoir une arme identique en poids/calibre, gnagangna, et interdiction d'utiliser autre chose ou de contourner le problème, on doit avoir quelque chose d'identique, mais mieux  ...

1° Je ne crois pas que l'on puisse dire que la MAG se fasse "littéralement" surpasser par la PKM, au niveau munitions en tout cas ...  J'imagine qu'en faisant des tas de recherches bien pointues on arrievra à dire qu'à 756,5 m, par vent d'ouest important et pression atphosmerdique de 112kPa, sur un taux d'humidité de 98,56 %, la fleche de la 7,62mm x 54R est 6,5 % plus ou moins tendue (ça dépend de l'age du tireur) ...  Là on tombe dans le syndrome de l'ultra-perfectionnisme et on aura toujours, toujours quelques chose qui manque ..

2° On combat (en occident "moderne") de façon coordonnées et inter-armes : on nous tape à la 7,62 soi-disant largement supérieure à la notre (je demande encore à voir, en connaissant la qualité de la prod de munitions ex-URSS, de la qualité des armes de contrebande, de la valeur de l'entrainement de ces fameux combattants de la liberté, mais bon admettons) ... Et bien si c'est le cas, on fait appel aux mortiers d'appuis, aux véhicules blindés, à l'artillerie ou aux hélicos, avions CAS ...

3° On ne va pas nécessairement remettre en cause toute une chaine de prod, de qualification, d'entrainement, parce que une fois, dans une opération particulière sur un terrain spécifique, un type d'arme s'est peut-être révélé un peu moins bon qu'un autre dans une fraction de temps de combat ...

4° Le 5,56 c'est de la daube, à la poubelle, on remplace par du 6,5 blabla, mais alors le 7,62 c'est de la mer... on remplace par du .338, ou mais les pelots de 12,7 ne sont alors pas assez punchy, que pensez-vous de la remontée en force du 15,5 mm BRG .... mais ça va pas là, mon 20 mm leger ne tient plus le coup, faut passer en 25 voir 30 mm ... et puis 5 ans après ... putain les chargeurs de 6,5 ça pèse un ane mort, tout compte fait le 5,56 ....

5° Le Tigre était 5x supérieur aux Shermans, cela n'a pas empêché les alliés de venir à bout des armées allemandes ...

Clairon

Pour compléter se superbe poste je rajouterais cela :

Pendant la guerre des Malouines les brits et argentins avaient le même armement à quelque différence près , le FAL argentin tiré en rafale alors que les SLR tiré en semi auto , il y avait les 12.7 et MAG en 7.62 mm de par et d'autres .

Les uns étaient en défensive avec du stock en munition et des mitrailleuses de 12.7 et MAG  en nombre ... bon sa resté ravitaillé par les corbeaux en ce qui concerne la bouffe ...

Les autres arrivant à pied avec du transport par hélicos lorsqu'il fallait assuré un regroupement de moyen pour des assauts , le reste ce faisant à pieds dans un terrain bien pourri pour monter les 12.7 mm ,missile milan , Mag etc ... pour préparer des bases de feu qui permettront de submergé les positions argentines par le feu en permettant aux fantassins brits de monté à l'assaut .

Donc si j'observe la chose ce conflit qui fut très violent sur un tas de points entre le  terrains , combats , appui feu limité à l'artillerie ,pas d'avions pour ce faire enfin dans les combats terrestre ,que du fantassins qui n'avaient pas de gilet pare balle , et la sa s'affronté au niveau régiment  question effectifs qui ce faisait face ,en comparaison des opérations en Afghanistan ou en Irak ( je ne minimise pas les guerres actuelles mais je remet dans un contexte ) , mais au Malouines s'était pas un IED qu'il gêné une progression mais des champs de mine important , les mecs faisant sa à la main pour dégagé ou balisé le passage pour les fantassins qui suivaient derrière , pour allé ce positionné sur une base d'assaut . 

Le plomb que ce prenait les brits étaient largement supérieur à tout ce ce que l'on pouvait ce prendre en Afghanistan face aux talibans , sauf de rares occasions .

Au Malouines les FAL argentin tiré en rafale , les brits avec le SLR non et pourtant les brits ont largement compensé .

Question allonge de tir , tout le monde avait le même avantage et pourtant les brits en tant qu'assaillants ont perdu moins de monde que les argentins .

Certes le côté pro des brits a fait la différence ,et le courage des appelés argentins à ne pas minimisé à pas fait des miracles au vue de la situation tactique .

Donc au final la différence ne ce joue pas de manière évidente , puisque à égalité en termes de portée et puissance de feu dans un conflit d'importance on a pas forcément le statu quo ou bout du compte ,les brits l'ayant prouvé .

 

Comme dirait l'adjudant Willsdorf dans la 317 °section : " Un FM bien servi sa vaut du monde " .

Cela va aussi très bien pour la mitrailleuse lourde .

 

 

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Parfaitement,  une mitrailleuse lourde est destinée à l'appui feu anti aerien et anti vehicules à courte distance avec sa penetration limitée, mais la possibilité d'harceler l'ennemi et endomager ses systèmes d'armes,  observation... son allonge par rapport aux armes d'infanterie est un avantage et sert à saturer la zone pour accrocher l'ennemi et entraver ses mouvements au profit des troupes alliés. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un petit article sur les mitrailleuse "338" bricolé pendant que les FS US se faisait fixé par de la PKM en Afgha...

http://www.thefirearmblog.com/blog/2012/05/16/338-nm-lightweight-medium-machine-gun-lwmmg/

La petite histoire des Retex US qui avait du mal a riposter a la M240 contre des papous tirant a la PKM.

https://en.wikipedia.org/wiki/Lightweight_Medium_Machine_Gun#History

12 hours ago, colonio said:

Pour la France en tout cas, il y a un pb de culture du tir.

Nos soldats sont entrainés et évalués selon un système de valorisation des impacts, et selon une instruction individuelle.

La mitrailleuse est par essence une arme collective qui effectue non pas des tirs précis, mais des tirs sur des objectifs zonales, dont le but est plus la neutralisation que la destruction de la cible. 

Donc si on ne sait/veut pas former une équipe de pièce à tirer à la mit autrement que si c'était un super fusil aucun intérêt à en avoir.

C'est essentiellement ce point que je voulais aborder.

La mitrailleuse tel quel est proposé aujourd'hui, avec le bipied, pas des masse de servant et pas des masse de munition est condamné a étre le super fusil d'assaut.

La même machin, mais proposé avec un trépied, trois servant, beaucoup de munition et la formation qui va bien deviendrait un "mortier qui tir en continu" ce qui apporterait un vrai plus produit/capacité au section ou compagnie, sans avoir a changer de matos outre mesure.

On est bien plus dans un probleme tactique/formation que dans un probleme de taille de bite.

Même si évidement la taille de la bite vient renforcer la déficience tactique ... si le mec en face en a une plus grosse et qu'il s'en sert mieux ... forcément c'est plus dur de lutter.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Il y a 1 heure, Bruno a dit :

Sinon, dans le genre "Sulfateuse" transportable il y a le bon vieux "Vulcain" que le Terminator utilise dans l'épisode 1 et 2 de la Saga >

Permalien de l'image intégrée

 

Le Vulcain, c'est le surnom donné au canon de 20 mm M61 de type Gatling.

Bon courage pour transporter les munitions et les batteries.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Sovngard a dit :

Le Vulcain, c'est le surnom donné au canon de 20 mm M61 de type Gatling.

Bon courage pour transporter les munitions et les batteries.

Oui, c'est le canon hexatube du F15 et du F16, utilisant des munitions 20 X 102mm, clair que pour l'utiliser en arme portable il faut au moins être aussi musclé que Schwarzy quand il était jeune, avec la force d'un androïde Terminator : "It was just a joke" !

Par contre, monté sur un affût pivotant à l'arrière d'un pick-up, d'une Jeep, ou sur un VBL Panhard, ça le fait...    

Link to comment
Share on other sites

L'arme qui apparait dans les films Predator et Terminator 2 est un M134 Minigun chambré en 7.62x51mm, cette arme n'a jamais été conçue pour être transportée à bout de bras.

D'ailleurs, dans le film Predator, afin de diminuer l'effort de recul, l'arme tirait des balles à blancs et sa cadence de tir avait été réduite de 6000 à 1250 cps/min. Si l'on regarde attentivement, on peut apercevoir le câble électrique d'alimentation traînant derrière son porteur.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Sovngard a dit :

L'arme qui apparait dans les films Predator et Terminator 2 est un M134 Minigun chambré en 7.62x51mm, cette arme n'a jamais été conçue pour être transportée à bout de bras.

D'ailleurs, dans le film Predator, afin de diminuer l'effort de recul, l'arme tirait des balles à blancs et sa cadence de tir avait été réduite de 6000 à 1250 cps/min. Si l'on regarde attentivement, on peut apercevoir le câble électrique d'alimentation traînant derrière son porteur.

C'est pas une version en 5.56 qui avait été prévu pour être harnachée sur un fantassin plutôt ?

De toute façon, c'est un peu HS tout ça. Il faudrait mieux en parler dans le fil "remplaçant du FAMAS"....

...

...

:ph34r:

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, TimTR a dit :

C'est pas une version en 5.56 qui avait été prévu pour être harnachée sur un fantassin plutôt ?

 

À la base, le XM214 Microgun devait fournir une alternative plus légère et plus compacte (lui permettant un usage plus varié) au M134 Minigun  monté comme arme de sabord sur les hélicos durant la guerre du Viêt Nam.

 

1453566159-xm214-6pak-heli.jpg

 

L'arme a aussi été proposée pour l'infanterie sous l'appellation " 6-Pak " elle était alors montée sur un trépied et transportée par deux voir trois fantassins.

Le poids totale du système d'arme (mitraillleuse de type Gatling, batterie, le trépied M122, la lunette, 1000 cartouches et le couloir d'alimentation)  était de 38,6 kg.

 

1453566167-xm-214-microgun.jpg

 

L'effort de recul était trop important (45 et 100 kg à 4000 cps/min) pour qu'il puisse être manipulé par un seul homme.

Le 6-pak a été évalué durant les années 80, sa portée pratique était décevante, la dispersion de la gerbe était de 8 mètres à 300 mètres.

 

Edited by Sovngard
utilisation de l'imparfait
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...