Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

https://www.scramble.nl/military-news/candidate-replacement-for-belgian-air-force-sf260s

Belgian Air Component (Belgian Air Force) visited the Diamond's Headquarters in Wiener Neustadt (Austria) on 21 and 22 October 2020. There they had a close look at the Diamond DART 550 (Diamond Aircraft Reconnaissance Trainer) training aircraft.

La Belgique teste pour l'instant un successeur à ces 32 SF-260  ...  Je ne connaissais pas ce candidat potentiel  !  Pas moyen de faire encore + hétéro-gène ??   Une fois ?? 

https://www.aerobuzz.fr/breves-aviation-generale/premier-vol-du-dart-550-de-diamond-aircraft/

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Citation

L'armée belge dispose d'avions ravitailleurs… sans les avoir achetés !

Un petit pays dispose naturellement d’une petite armée, qui doit donc faire des choix. Ainsi, si la Composante Air dispose d’avions de combat et de transport, elle n’a pas les moyens d’investir dans des avions ravitailleurs. Elle n’est pas la seule dans ce cas et l’Agence Européenne de Défense a donc eu l’idée d’un partage des coûts, en créant une unité commune.

9 avions, 6 pays

Les Pays-Bas disposaient d’anciens modèles de ravitailleurs qu’il fallait remplacer. En toute logique, c’est la base d’Eindhoven, où ils étaient abrités, qui a été choisie pour accueillir les nouveaux aéronefs. Cet été, les deux premiers Airbus A330 MRTT (pour Multi-Role Tanker Transport) sont donc arrivés, accompagnés par du personnel international. Car en plus de la Belgique et des Pays-Bas, le Grand-duché de Luxembourg, la Norvège, la République tchèque et l’Allemagne font partie du programme.

Mais la particularité de l’unité, c’est qu’aucun pays n’est réellement possesseur du moindre avion. Malgré l’immatriculation néerlandaise, c’est bien l’Otan qui les a achetés et qui les prête à chaque Etat en fonction de leur quote-part financière. C’est en quelque sorte du car-sharing, ou plutôt du "plane sharing" dans ce cas de figure. En ayant investi un peu plus de 250 millions d’euros, la Belgique a droit à 1000 heures d’utilisation, soit un peu près 10% du total. Elle peut aussi revendiquer 10% du personnel, navigant ou non. C’est donc pour cela qu’on trouvera à terme huit équipages belges sur le sol néerlandais. (...)

Suite: https://www.rtbf.be/info/societe/detail_l-armee-belge-dispose-d-avions-ravitailleurs-sans-les-avoir-achetes?id=10629185

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Bat a dit :

ET voilà très exactement ce que devrait être la défense européenne. Une mutualisation des moyens.

Si encore chaque pays acceptait de ne pas être représenté directement mais par un représentant de l'Union Européenne. Là çà aurait un sens. L'Europe serait à poids égal des US.

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, herciv a dit :

ET voilà très exactement ce que devrait être la défense européenne. Une mutualisation des moyens.

Si encore chaque pays acceptait de ne pas être représenté directement mais par un représentant de l'Union Européenne. Là çà aurait un sens. L'Europe serait à poids égal des US.

Le problème de la mutualisation c'est avoir le matériel quand on en a besoin des ravitailleurs sa ne sert pas tout les jours mais tu prend un cas comme la France se genre de mutualisation est impossible... Entre la dissuasion nucléaire aéroporté ou y faut avoir un ravitailleurs prêt à décoller en permanence et les tanker qui partent sur les bases projetés sa ne marche pas. 

Les Allemands ont pris cette solution mais font une grosse partie de leur ravitaillement avec les A400M... 

Et réussir à faire un truc mutuel avec les exigences de tout le monde c'est compliqué faut prendre en compte ceux qui ravitaille en perche rigide et ceux qui ravitaille en souple... 

Sa devient vite une logistique compliqué après pour des trucs comme des AWACS c'est déjà plus intéressant 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Les A330MRTT ne sont pas que des tanker ... ils passent une bonne partie de leur temps à trimballer du fret mili et des personnel ... parfois en même temps qu'une mission de ravitaillement. C'est d'ailleurs parce qu'on a des solutions de fret conteneurisé dans des appareil dérivé de liner qu'on a une commande d'A400M assez modeste.

11 hours ago, herciv said:

ET voilà très exactement ce que devrait être la défense européenne. Une mutualisation des moyens. Si encore chaque pays acceptait de ne pas être représenté directement mais par un représentant de l'Union Européenne. Là çà aurait un sens. L'Europe serait à poids égal des US.

Ça n'a d’intérêt que pour maintenir à minima la compétence dans des pays qui ne veulent pas faire la guerre ... mais en aucun cas pour faire la guerre.

Tu ne fais jamais la guerre avec les armes du voisin ... il se les garde bien au chaud pour faire sa guerre à lui ... il est pas con le voisin ...

11 hours ago, herciv said:

Si encore chaque pays acceptait de ne pas être représenté directement mais par un représentant de l'Union Européenne. Là çà aurait un sens. L'Europe serait à poids égal des US.

Personne en Europe ne veut tendre vers l'hégémonie ... absolument personne. Il va falloir s'y faire.

C'est beaucoup trop coûteux et source d'emmerde. Même les chinois ne le souhaite pas ...

  • Like 2
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
3 hours ago, g4lly said:

Les A330MRTT ne sont pas que des tanker ... ils passent une bonne partie de leur temps à trimballer du fret mili et des personnel ... parfois en même temps qu'une mission de ravitaillement. C'est d'ailleurs parce qu'on a des solutions de fret conteneurisé dans des appareil dérivé de liner qu'on a une commande d'A400M assez modeste.

Bien sûr. Je dis juste que sans la MMF on en serait peut-être resté à louer un A321.

Link to post
Share on other sites
Le 13/11/2020 à 21:18, g4lly a dit :

Personne en Europe ne veut tendre vers l'hégémonie ... absolument personne. Il va falloir s'y faire. C'est beaucoup trop coûteux et source d'emmerde.

Hs, mais ce point se discute pour le moins...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Faut croire que les échos des voisins qui ont déjà la "dinde" ne portent pas jusqu'en Belgique pourtant proche !
Vous avez (comme nous d'ailleurs) les politiques que vous méritez !

La crise sanitaire actuelle à déjà fait des dégâts considérable partout et bien malin qui pourrait prédire la suite  sur le long terme.
C'est pourquoi, les contrats même "blindés" ça se défait quand le budget de la nation est ric-rac, US ou autres !
Les politiques qui ont décidé ne seront probablement plus aux manettes lorsque ces questions seront abordées.

Regardes chez les Anglois, leurs commandes de F35 se réduisent d'année en année.

Edited by MIC_A
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, herciv a dit :

@Bat je me souviens de d'Allemagne mais pourquoi la ministre donne de la consistance à ses propos ?

Dans l'absolu, je ne sais pas. Mais on peut faire l'hypothèse que c'est soit parce qu'elle y croit/a une partie de son parti qui pousse en ce sens, soit pour se positionner et se construire une posture en interne (au parti) ou en externe (p.ex par rapport au PTB). Dernière hypothèse: pour mettre la pression sur l'un ou l'autre partenaire du gouvernement en préparation d'une négociation, probablement sur un autre dossier.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bat a dit :

Dans l'absolu, je ne sais pas. Mais on peut faire l'hypothèse que c'est soit parce qu'elle y croit/a une partie de son parti qui pousse en ce sens, soit pour se positionner et se construire une posture en interne (au parti) ou en externe (p.ex par rapport au PTB). Dernière hypothèse: pour mettre la pression sur l'un ou l'autre partenaire du gouvernement en préparation d'une négociation, probablement sur un autre dossier.

Bon dans l'absolu de toute façon c'est peine perdu.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bat a dit :

Vous voulez rire? Bon, ben on remet une pièce dans la machine alors!

À ce stade je trouve ça triste.
Opter pour des F-16 block 70 ou pour un nombre de F-35 bien moindre (une douzaine) épaulés par quelques F-16 modernisés, aurait sans doute été moins dommageable.

Link to post
Share on other sites

Le F-35 descendu par des députés belges

Révélation

 

De notre correspondant, Max Helleff (Bruxelles) - Aux yeux d’une partie du monde politique belge, l’achat du chasseur-bombardier américain F-35 serait une très mauvaise affaire. Mais comment dénoncer la commande de 34 exemplaires de cet appareil, un contrat évalué à quelque 3,8 milliards d’euros ? C’est la question…

Tout au long de la législature précédente, l’énorme marché qui allait permettre de remplacer les F-16 vieillissants par un nouvel appareil a fait débat. En dépit des avertissements portant sur son retard de développement et sur les multiples incidents techniques dont il aurait été l’objet, le F-35 fut préféré à ses concurrents français, suédois et européen. A l’époque, la N-VA pro-atlantiste était à la manœuvre. Seul un avion américain pouvait en outre transporter la bombe atomique (américaine) stockée sur la base de Kleine-Brogel, dans le Limbourg.

Depuis, le gouvernement du libéral Alexander De Croo est arrivé aux affaires et la N-VA de Bart De Wever s’est installée durablement dans l’opposition. Ce changement de décor politique, mais aussi les temps financiers difficiles que promet d’engendrer la pandémie de coronavirus, voient le choix du F-35 remis en question.

A la Chambre, le député humaniste Georges Dallemagne n’y est pas allé de main morte : «Les Etats-Unis nous ont vendu une dinde pour financer leur aigle. Le F-35 est tellement peu fiable que l’armée américaine a réduit ses achats», a expliqué le parlementaire. Il ajoute que cet avion est «toujours mis en difficulté lors de combats avec d’autres appareils». Selon Dallemagne, «l’avionneur américain Lockheed-Martin consacre désormais toutes ses capacités et tous ses budgets au successeur du F-35, un avion de chasse de sixième génération dont un prototype a déjà volé en septembre».

Ces réticences ne sont pas neuves, du moins en ce qui concerne la fiabilité du F-35 - «soldé» en 2018 à 80 millions d’euros l’exemplaire pour achever de convaincre la Belgique, selon certaines sources. Elles sont en tout cas toujours d’actualité pour le député Dallemagne qui se demande si un «report de l’achat peut être envisagé».

La nouvelle ministre de la Défense, la socialiste Ludivine Dedonder, botte en touche. Elle évoque un futur «chantier d’actualisation eu égard à l’évolution de l’environnement géostratégique ». S’ensuivra au cours de cette législature «un débat parlementaire sur l’actualisation des capacités de la Défense à l’horizon 2040.»

Crédibilité belge

Reste qu’il paraît impossible de faire passer à la trappe un contrat de commande pesant comme écrit ci-dessus 3,8 milliards d’euros dans un premier temps, et au total quelque 12,5 milliards d’euros d’ici 2040 en termes de logistique, d’entretiens des appareils, de formation des pilotes, etc. Quant à l’industrie belge, elle attend impatiemment de profiter des importantes contreparties commerciales à l’achat des F-35.

Le temps presse. Les F-16 vieillissent et n’ont plus toujours le niveau requis face à des appareils disposant d’une technologie dernier cri. C’est la crédibilité de la Belgique en tant que partenaire de l’Otan et sa capacité à défendre le ciel du Benelux qui sont en jeu. Mais, dit-on à bonne source, il n’est pas interdit pour autant de demander des comptes aux Etats-Unis et d’obtenir certains arrangements.

Parallèlement, l’opportunité de revenir vers le choix d’un avion européen est défendue par plusieurs parlementaires de la nouvelle majorité au nom de l’avènement si souvent espéré d’une défense qui porterait le drapeau de l’UE.

 

 

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 4
Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Le F-35 descendu par des députés belges

  Masquer le contenu

 

De notre correspondant, Max Helleff (Bruxelles) - Aux yeux d’une partie du monde politique belge, l’achat du chasseur-bombardier américain F-35 serait une très mauvaise affaire. Mais comment dénoncer la commande de 34 exemplaires de cet appareil, un contrat évalué à quelque 3,8 milliards d’euros ? C’est la question…

Tout au long de la législature précédente, l’énorme marché qui allait permettre de remplacer les F-16 vieillissants par un nouvel appareil a fait débat. En dépit des avertissements portant sur son retard de développement et sur les multiples incidents techniques dont il aurait été l’objet, le F-35 fut préféré à ses concurrents français, suédois et européen. A l’époque, la N-VA pro-atlantiste était à la manœuvre. Seul un avion américain pouvait en outre transporter la bombe atomique (américaine) stockée sur la base de Kleine-Brogel, dans le Limbourg.

Depuis, le gouvernement du libéral Alexander De Croo est arrivé aux affaires et la N-VA de Bart De Wever s’est installée durablement dans l’opposition. Ce changement de décor politique, mais aussi les temps financiers difficiles que promet d’engendrer la pandémie de coronavirus, voient le choix du F-35 remis en question.

A la Chambre, le député humaniste Georges Dallemagne n’y est pas allé de main morte : «Les Etats-Unis nous ont vendu une dinde pour financer leur aigle. Le F-35 est tellement peu fiable que l’armée américaine a réduit ses achats», a expliqué le parlementaire. Il ajoute que cet avion est «toujours mis en difficulté lors de combats avec d’autres appareils». Selon Dallemagne, «l’avionneur américain Lockheed-Martin consacre désormais toutes ses capacités et tous ses budgets au successeur du F-35, un avion de chasse de sixième génération dont un prototype a déjà volé en septembre».

Ces réticences ne sont pas neuves, du moins en ce qui concerne la fiabilité du F-35 - «soldé» en 2018 à 80 millions d’euros l’exemplaire pour achever de convaincre la Belgique, selon certaines sources. Elles sont en tout cas toujours d’actualité pour le député Dallemagne qui se demande si un «report de l’achat peut être envisagé».

La nouvelle ministre de la Défense, la socialiste Ludivine Dedonder, botte en touche. Elle évoque un futur «chantier d’actualisation eu égard à l’évolution de l’environnement géostratégique ». S’ensuivra au cours de cette législature «un débat parlementaire sur l’actualisation des capacités de la Défense à l’horizon 2040.»

Crédibilité belge

Reste qu’il paraît impossible de faire passer à la trappe un contrat de commande pesant comme écrit ci-dessus 3,8 milliards d’euros dans un premier temps, et au total quelque 12,5 milliards d’euros d’ici 2040 en termes de logistique, d’entretiens des appareils, de formation des pilotes, etc. Quant à l’industrie belge, elle attend impatiemment de profiter des importantes contreparties commerciales à l’achat des F-35.

Le temps presse. Les F-16 vieillissent et n’ont plus toujours le niveau requis face à des appareils disposant d’une technologie dernier cri. C’est la crédibilité de la Belgique en tant que partenaire de l’Otan et sa capacité à défendre le ciel du Benelux qui sont en jeu. Mais, dit-on à bonne source, il n’est pas interdit pour autant de demander des comptes aux Etats-Unis et d’obtenir certains arrangements.

Parallèlement, l’opportunité de revenir vers le choix d’un avion européen est défendue par plusieurs parlementaires de la nouvelle majorité au nom de l’avènement si souvent espéré d’une défense qui porterait le drapeau de l’UE.

 

 

Dans la presse luxembourgeoise... c'est bon ça ! :smile:

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Le F-35 descendu par des députés belges

  Révéler le texte masqué

 

De notre correspondant, Max Helleff (Bruxelles) - Aux yeux d’une partie du monde politique belge, l’achat du chasseur-bombardier américain F-35 serait une très mauvaise affaire. Mais comment dénoncer la commande de 34 exemplaires de cet appareil, un contrat évalué à quelque 3,8 milliards d’euros ? C’est la question…

Tout au long de la législature précédente, l’énorme marché qui allait permettre de remplacer les F-16 vieillissants par un nouvel appareil a fait débat. En dépit des avertissements portant sur son retard de développement et sur les multiples incidents techniques dont il aurait été l’objet, le F-35 fut préféré à ses concurrents français, suédois et européen. A l’époque, la N-VA pro-atlantiste était à la manœuvre. Seul un avion américain pouvait en outre transporter la bombe atomique (américaine) stockée sur la base de Kleine-Brogel, dans le Limbourg.

Depuis, le gouvernement du libéral Alexander De Croo est arrivé aux affaires et la N-VA de Bart De Wever s’est installée durablement dans l’opposition. Ce changement de décor politique, mais aussi les temps financiers difficiles que promet d’engendrer la pandémie de coronavirus, voient le choix du F-35 remis en question.

A la Chambre, le député humaniste Georges Dallemagne n’y est pas allé de main morte : «Les Etats-Unis nous ont vendu une dinde pour financer leur aigle. Le F-35 est tellement peu fiable que l’armée américaine a réduit ses achats», a expliqué le parlementaire. Il ajoute que cet avion est «toujours mis en difficulté lors de combats avec d’autres appareils». Selon Dallemagne, «l’avionneur américain Lockheed-Martin consacre désormais toutes ses capacités et tous ses budgets au successeur du F-35, un avion de chasse de sixième génération dont un prototype a déjà volé en septembre».

Ces réticences ne sont pas neuves, du moins en ce qui concerne la fiabilité du F-35 - «soldé» en 2018 à 80 millions d’euros l’exemplaire pour achever de convaincre la Belgique, selon certaines sources. Elles sont en tout cas toujours d’actualité pour le député Dallemagne qui se demande si un «report de l’achat peut être envisagé».

La nouvelle ministre de la Défense, la socialiste Ludivine Dedonder, botte en touche. Elle évoque un futur «chantier d’actualisation eu égard à l’évolution de l’environnement géostratégique ». S’ensuivra au cours de cette législature «un débat parlementaire sur l’actualisation des capacités de la Défense à l’horizon 2040.»

Crédibilité belge

Reste qu’il paraît impossible de faire passer à la trappe un contrat de commande pesant comme écrit ci-dessus 3,8 milliards d’euros dans un premier temps, et au total quelque 12,5 milliards d’euros d’ici 2040 en termes de logistique, d’entretiens des appareils, de formation des pilotes, etc. Quant à l’industrie belge, elle attend impatiemment de profiter des importantes contreparties commerciales à l’achat des F-35.

Le temps presse. Les F-16 vieillissent et n’ont plus toujours le niveau requis face à des appareils disposant d’une technologie dernier cri. C’est la crédibilité de la Belgique en tant que partenaire de l’Otan et sa capacité à défendre le ciel du Benelux qui sont en jeu. Mais, dit-on à bonne source, il n’est pas interdit pour autant de demander des comptes aux Etats-Unis et d’obtenir certains arrangements.

Parallèlement, l’opportunité de revenir vers le choix d’un avion européen est défendue par plusieurs parlementaires de la nouvelle majorité au nom de l’avènement si souvent espéré d’une défense qui porterait le drapeau de l’UE.

 

 

 

Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

Dans la presse luxembourgeoise... c'est bon ça ! :smile:

Cà correspond à l'évènement que @Bat avait signalé juste au-dessus. C'est le député dallemagne qui fait parlé de lui avec une ministre de la défense qui fait caisse de résonance. A suivre mais pas sûr que çà change quoique ce soit. 9à a été le même schéma chez tous les clients du f-35 et jamais il n'y a eu annulation alors ...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, DEFA550 a dit :

Les belges n'ont qu'à acheter deux ou trois S-400. Tu vas voir s'il n'y a pas d'annulation.... :biggrin:

Oui pardon donc pas "jamais". Je reformule aucune classe politique autre que celle des USA n'a réussi à faire annuler un achat de f-35.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Quand on pense à ce qui aurait pu être acheté pour le prix de ces poubelles de chez Lockheed-Martin (chars, artillerie, défense sol-air...), ça fait vraiment mal au cœur. Cet achat, c'est quasiment du détournement de fonds publics.   

Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Kiriyama a dit :

Quand on pense à ce qui aurait pu être acheté pour le prix de ces poubelles de chez Lockheed-Martin (chars, artillerie, défense sol-air...), ça fait vraiment mal au cœur. Cet achat, c'est quasiment du détournement de fonds publics.   

Attends de voir le choix suisse avant de faire de la peine a nos chers amis belges.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Le 04/12/2020 à 18:57, Kiriyama a dit :

Les Suisses ont eu l'intelligence d'évaluer réellement les avions. En Belgique, les Powerpoint ont tenu compte d'évaluation opérationnelle... 

C'est sans doute cela, en effet... Et au jeu des présentations Power Point qui donnent envie au client les américains restent clairement "The Bests", voire "The Beasts" !

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,561
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,140
    Total Topics
    1,389,063
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...