Recommended Posts

Oui mais pas n'importe lesquels de Minbari, le Conseil Gris avec ses 3 castes, c'est plus la confrérie des concierges là ! :biggrin:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il est bien lucide ce Président...le problème étant que en Allemagne son rôle est inexistant.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Wallaby a dit :

https://www.welt.de/politik/deutschland/article193484099/Bundespraesident-Steinmeier-warnt-vor-Isolation-Deutschlands-in-Europa.html (14 mai 2019)

Le président Steinmeier met en garde contre l'isolement de l'Allemagne en Europe

"Le risque est réel que l'Allemagne s'isole en Europe - quand bien même elle serait prétendument animée des meilleures intentions", a déclaré M. Steinmeier mardi à Berlin lors de l'ouverture d'un forum sur l'UE, selon le texte du discours. Cette évolution serait "devenue évidente ces dernières années".

Un potentiel particulier d'aliénation et de division existe dans le domaine de la politique économique et monétaire. "Nous ne pouvons ignorer le fait que la différence entre l'augmentation des salaires et des pensions en Allemagne et la baisse des revenus dans d'autres pays de l'UE contredit l'idée de l'Union européenne selon laquelle tout le monde gagne ensemble et est uni à sa bonne fortune", a averti le chef suprême de l'État allemand.

"Si cette inégalité des chances et des expériences de vie devient une condition permanente, l'idée fondatrice de l'Union européenne perd également toute crédibilité. L'Allemagne doit également mener une réflexion critique sur son rôle dans le domaine de la libre circulation. Celle-ci n'est pas durable s'il ne s'agissait que d'"un exode massif de la jeune génération bien formée de nombreux pays vers l'Allemagne".

Je suis juste estomaqué par cette lucidité... 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Angela Merkel says the postwar world order is over and calls for Europe to stand up to China, Russia, and the US

https://www.businessinsider.fr/us/angela-merkel-europe-should-unite-against-china-russia-and-the-us-2019-5

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu'elle pensait que l'ordre mondial de l'après-guerre, tel que nous le connaissons aujourd'hui, était terminé - et a regroupé les Etats-Unis avec la Chine et la Russie comme adversaires de l'Europe.

"Il ne fait aucun doute que l'Europe doit se repositionner dans un monde en mutation ", a déclaré Mme Merkel au Süddeutsche Zeitung dans une interview accordée au journal The Guardian. "Les vieilles certitudes de l'ordre d'après-guerre ne s'appliquent plus."

Il y a moins de trois ans, l'Allemagne était l'un des plus proches alliés des États-Unis et Mme Merkel travaillait en harmonie avec le président Barack Obama.

Toutefois, le président Donald Trump a souvent insulté Mme Merkel au sujet de la crise des réfugiés de 2015 et s'est heurté à elle à plusieurs reprises au sujet du budget de l'OTAN et du déficit commercial des États-Unis avec l'Allemagne.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré dans une récente interview au journal allemand Süddeutsche Zeitung qu'elle pense que l'ordre mondial d'après-guerre construit sur sept décennies est terminé - et a regroupé les Etats-Unis avec la Chine et la Russie comme rivaux de l'Europe.

Mme Merkel, chancelière de l'Allemagne depuis 2005 et chef du parti de centre-droit de l'Union chrétienne-démocrate de 2000 à 2018, a déclaré dans l'interview, partagée avec The Guardian, que l'alliance diplomatique et militaire traditionnellement forte entre l'Union européenne et les États-Unis, forgée après la Seconde Guerre mondiale, est désormais sur des bases fragiles.

"Il ne fait aucun doute que l'Europe doit se repositionner dans un monde en mutation ", a déclaré Mme Merkel. "Les vieilles certitudes de l'ordre d'après-guerre ne s'appliquent plus."

Selon le Guardian, elle a ajouté que les États-Unis, la Russie et la Chine "nous forcent, à maintes reprises, à trouver des positions communes".

Mme Merkel a déclaré qu'elle pense que la montée du populisme de droite - que de nombreux chercheurs ont cité comme la force derrière des événements géopolitiques sismiques comme la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE, l'élection du président américain Donald Trump et la montée des dirigeants populistes dans toute l'Europe - a fondamentalement modifié l'ordre mondial des alliances et laisse l'Europe et son union politique et économique sur la défense.

"Le simple fait de déclarer que nous avons connu sept décennies de paix ne suffit plus à justifier le projet européen, a-t-elle dit. "Sans arguments prospectifs pour justifier l'Europe, le projet de paix européen serait aussi plus menacé qu'on ne le pense."

Il y a moins de trois ans, l'Allemagne était l'un des plus proches alliés des États-Unis et Mme Merkel travaillait en harmonie avec le président Barack Obama. Mme Merkel et M. Obama ont non seulement partagé leurs points de vue sur diverses questions de politique étrangère et économique, mais ils étaient aussi des amis proches.

Au cours de sa campagne présidentielle de 2016, Trump a accusé Mme Merkel de "ruiner l'Allemagne" en permettant aux réfugiés syriens de s'y réinstaller, et il a tenté de calomnier son adversaire démocrate, Hillary Clinton, en la comparant à Mme Merkel.

Et au cours des 18 derniers mois, Trump n'a cessé de critiquer l'Allemagne au sujet du commerce et de l'accuser de ne pas contribuer équitablement au budget de l'OTAN, ce qui a entraîné plusieurs interactions tendues avec Mme Merkel, qui a critiqué les relations intimes de Mme Trump avec la Russie.

En mai 2017, Merkel a fait un direct subtil à Trump, en disant lors d'un événement de campagne : "L'époque où nous pouvions compter pleinement sur les autres est en partie révolue. J'en ai fait l'expérience ces derniers jours. Nous, Européens, devons vraiment prendre notre destin en main."

Trump est revenu sur Twitter quelques jours plus tard, en écrivant : "Nous avons un déficit commercial MASSIF avec l'Allemagne, et ils paient LARGE MOINS que ce qu'ils devraient à l'OTAN et à l'armée. Très mauvais pour les États-Unis. Ça va changer."

Les liens de l'Allemagne avec l'armée américaine remontent à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et environ 33 000 soldats américains sont basés dans le pays pour assurer la sécurité européenne contre des adversaires comme la Russie.

Mme Merkel a déclaré que face à l'influence géopolitique croissante du populisme et aux prouesses militaires de la Chine et de la Russie, il est de plus en plus important que les nations européennes se rassemblent pour défendre les valeurs et principes libéraux.

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Picdelamirand-oil a dit :

Mme Merkel a déclaré que face à l'influence géopolitique croissante du populisme et aux prouesses militaires de la Chine et de la Russie, il est de plus en plus important que les nations européennes se rassemblent pour défendre les valeurs et principes libéraux.

traduction: il est de plus en plus important que les pays d'Europe nous envoie leur savoir-faire et ingénieurs. . .

 

il y a 3 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Au cours de sa campagne présidentielle de 2016, Trump a accusé Mme Merkel de "ruiner l'Allemagne" en permettant aux réfugiés syriens de s'y réinstaller

On peut ne pas apprécier le personnage mais la décision unilatérale de Merkel a fait et fera beaucoup plus de mal que de bien, en particulier pour l'Allemagne.

Les partis populistes comme l'AFD ont juste prospéré sur cette décision.

il y a 5 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

t au cours des 18 derniers mois, Trump n'a cessé de critiquer l'Allemagne au sujet du commerce et de l'accuser de ne pas contribuer équitablement au budget de l'OTAN, ce qui a entraîné plusieurs interactions tendues avec Mme Merkel

Certes les US ont clairement l'intention de procédé à un racket généralisé mais cela ne change pas la donne pour autant. Les allemands ont une activité militaire quasi nul uniquement motivé par des intérêts économiques (conserver ou prendre des technologies)

Bref elle doit sentir le vent tourné (d'où la déclaration très lucide de leur président) et va tenter de ménager le chèvre et le chou.

 

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, elannion a dit :

On peut ne pas apprécier le personnage mais la décision unilatérale de Merkel a fait et fera beaucoup plus de mal que de bien, en particulier pour l'Allemagne.

Les partis populistes comme l'AFD ont juste prospéré sur cette décision.

Si l'on excepte ses nein à tout en Europe, note que c'est une des rares décisions de portée internationale qu'elle ait prise...

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On va rentrer dans une période où il va devenir important d'éviter les railleries et les caricatures, même si elles sont tentantes, et même si ça n'a pas grande portée au fin fond d'un fil d'AD.net.

Il y a des différences de rythmes, de culture, de pratique et d'intérêts entre les différents pays de l'Union qui créent mécaniquement des frictions. La seule voie pour éviter de se faire écraser tout en préservant la richesse de ces différences - c'est bien le projet - va être de se modérer pour avancer.

Les anglais, pour une partie d'entre eux, sont en train de vouloir tout casser en se disant que ça ira mieux après. La casse est certaine, le mieux beaucoup moins. "Je casse toute la vaisselle, ça me soulage !" : après la vaisselle est cassée et.... et il faut la racheter.

L'Allemagne bouge ? Très bien.

Edited by Boule75
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/05/2019 à 01:20, Boule75 a dit :

On va rentrer dans une période où il va devenir important d'éviter les railleries et les caricatures, même si elles sont tentantes, et même si ça n'a pas grande portée au fin fond d'un fil d'AD.net.

Il y a des différences de rythmes, de culture, de pratique et d'intérêts entre les différents pays de l'Union qui crée mécaniquement des frictions. La seule voie pour éviter de se faire écraser tout en préservant la richesse de ces différences - c'est bien le projet - va être de se modérer pour avancer.

Les anglais, pour une partie d'entre eux, sont en train de vouloir tout casser en se disant que ça ira mieux après. La casse est certaine, le mieux beaucoup moins. "Je casse toute la vaisselle, ça me soulage !" : après la vaisselle est cassée et.... et il faut la racheter.

L'Allemagne bouge ? Très bien.

Je te rejoins sur l'analyse et la conclusion. La période va secouer un peu et il fera bon d'avoir l'Europe. 

Edited by Phacochère
Secouer

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Tancrède a dit :

Ouh! Tu viens de comparer Theresa May, et/ou l'Angleterre, à une épouse hystérique, cliché patriarcal par essence. Dans le doute, je vais te dénoncer pour sexisme, et tu vas voir ce qui t'attends. 

 

Oui, coupons lui les boules  !

 

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Shorr kan said:

 

Oui, coupons lui les boules  !

 

Toutes les 75 qu'il a (je présume que c'est l'origine du pseudo :huh:)? Ca va te faire du boulot. 

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Tancrède a dit :

Toutes les 75 qu'il a (je présume que c'est l'origine du pseudo :huh:)? Ca va te faire du boulot. 

Ah me cassez pas les grelots, hein !

@Shorr kan : tu noteras le singulier. Et c'est un poids. Il est temps de cuver mon repas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/05/2019 à 13:35, Picdelamirand-oil a dit :

Mme Merkel, chancelière de l'Allemagne depuis 2005 et chef du parti de centre-droit de l'Union chrétienne-démocrate de 2000 à 2018, a déclaré dans l'interview, partagée avec The Guardian, que l'alliance diplomatique et militaire traditionnellement forte entre l'Union européenne et les États-Unis, forgée après la Seconde Guerre mondiale, est désormais sur des bases fragiles.

Il doit boire du petit lait Macron.

Les deux principales nations européennes (France et Allemagne) sont prêtes à forger un instrument militaire hors OTAN ? L'Espagne qui affiche également des véléités très européenne ...

On peut aussi rajouter que la turquie prend ses distances avec l'OTAN.

Voilà qui affaibli le poids des atlantistes européens ...

Le machin dévient un bidule ?

 

Edited by herciv
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, herciv said:

Voilà qui affaibli le poids des atlantistes européens ...

Affaibli par quoi? Ceux face à la la Russie continueront a serrer les miches ... voir de plus en plus se voyant lâcher par leur allié OTAN ...

... ils vont faire quoi développer une dissuasion propre?!

Risquer de devenir dépendant d'un concurrent européen a mon sens c'est inenvisageable... pour tout le monde ce sont les graines du chaos.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Allemagne a dépensé 23 milliards en 2018 pour les réfugiés

Citation

L'Allemagne a dépensé l'an dernier 23 milliards d'euros pour l'intégration sur son territoire de plus d'un million de réfugiés et pour combattre dans les pays d'origine les causes des migrations, selon un document du ministère des Finances dont Reuters a eu connaissance lundi. Cela représente une hausse de près de 11% par rapport aux 20,8 milliards dépensés en 2017.

Cette charge représente 0,68% du PIB allemand calculé à 3386 milliards en 2018.

De mémoire - je n'arrive pas à retrouver le lien - il y avait eu au moins des tentatives de la part du SPD, devant les pressions américaines pour que l'Allemagne augmente son budget de défense, pour arguer que l'Allemagne contribuant bien davantage que les autres pour ce qui est des dépenses pour les migrants, il devrait être admissible qu'elle reste significativement en dessous de 2% du PIB pour la défense - voire ne l'augmente pas.

Evidemment, ce genre d'argument n'est pas fait pour impressionner un Trump :happy:

Mais dans le débat interne allemand, ou vis à vis des alliés européens, l'argument peut probablement peser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Alexis a dit :

L'Allemagne a dépensé 23 milliards en 2018 pour les réfugiés

Cette charge représente 0,68% du PIB allemand calculé à 3386 milliards en 2018.

Mais dans le débat interne allemand, ou vis à vis des alliés européens, l'argument peut probablement peser.

Cela pourrait facilement alimenter les postures des partis d'extrême-droite : on n'est plus capable de se payer une armée parce qu'il faut venir au secours des réfugiés. C'est bien évidemment taire que les sommes ainsi économisées n'auraient  de toutes façons jamais été injectées dans l'armée, c'est faire abstraction du fait que cet apport de main d’œuvre a assez largement été souhaité par le patronat allemand pour pouvoir continuer à appuyer sur les excédents, etc. Mais une partie de la population sera plus sensible à l'idée d'une défense sacrifiée à la faveur des réfugiés.

Edited by Skw
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Alexis a dit :

pour combattre dans les pays d'origine les causes des migrations

J'ai du mal à y croire. Il y a certainement de l'argent qui est injecté dans les pays sources de migrations, mais rien ne permet de vérifier que son impact est celui allégué. D'après Stephen Smith, la migration étant corrélée avec le développement, on peut estimer que l'aide au développement intensifie les migrations, plutôt que ne les réduit :

Le 11/03/2019 à 12:04, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/6986-union-européenne-nos-projets-son-futur/?do=findComment&comment=1201911

Il faut quand même savoir, comme l'explique assez bien Stephen Smith dans son livre, que c'est le développement qui génère les migrations et non l'inverse. On peut souhaiter participer au développement de l'Afrique pour toutes sortes de raisons, mais si l'on veut réduire les flux migratoires, c'est contre-productif.

http://www.lefigaro.fr/international/2018/04/16/01003-20180416ARTFIG00263-immigration-les-theses-a-rebours-de-stephen-smith-l-africaniste-cite-par-macron.php (16 avril 2018)

Contrairement à ce qui est régulièrement avancé, l'aide au développement ne limite pas l'immigration. Au contraire, elle la favorise, estime Stephen Smith. Selon lui, «les pays riches se tirent une balle dans le pied. En effet, du moins dans un premier temps, ils versent une prime à la migration en aidant des pays pauvres à atteindre le seuil de prospérité à partir duquel leurs habitants disposent des moyens pour partir et s'installer ailleurs. C'est l'aporie du ‘codéveloppement', qui vise à retenir les pauvres chez eux alors qu'il finance leur déracinement», écrit-il dans son ouvrage.

Smith s'appuie notamment sur la migration européenne vers les Etats-Unis au XIXe siècle qui a eu lieu à une époque où l'Europe était dans une phase de de développement et de croissance économique.

 

https://www.infomigrants.net/fr/post/5483/les-nigerians-ont-peu-de-chance-d-obtenir-l-asile-en-allemagne (6 octobre 2017)

Pour Michael Clemens du Centre de développement global, si l’aide au développement est une politique louable, des recherches ont montré que l’aide financière conduit à davantage de migration. "Généralement, la pression migratoire diminue uniquement quand les pays dépassent le statut de pays à revenu moyen. Dans les pays pauvres, plus de développement signifie plus de migration, et non pas moins. Les politiques qui favorisent le développement seraient donc plus efficaces si elles étaient accompagnées de politiques qui favorisent la mobilité".

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais bof. Les immigration européenne du 19éme sont complétement corrélé à la famine (l'Irlande!) ou aux crises économiques qui n'ont pas manqués pendant le 19éme (la grande dépression des années 1890 par exemple). Pendant que les usines se multipliaient (oh le beau développement) il y avait aussi une démographie qui explosait et incidemment plus vite que le "développement" dans beaucoup de région de l'Europe typiquement, l'Italie du sud. 

Une fois de plus on utilise là un mot qui peut couvrir des réalité bien différente à terme la seule solution contre les immigrations de masse (en mettant de coté les questions environnementales) c'est le développement à condition que ça recouvre autre chose que la transformation des économies de ces pays en fournisseur de matière première ou agricole pour nos économies.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.focus.de/politik/sicherheitsreport/streit-um-nord-stream-2-sind-besorgt-deutsche-botschafterin-schreibt-brief-us-diplomaten-sind-empoert_id_10652109.html (4 mai 2019)

L'ambassadrice allemande à Washington, Emily Haber a écrit une lettre aux sénateurs américains pour les dissuader de sanctionner le gazoduc Nord Stream 2 :

Elle écrit : "Je suis également préoccupée par les informations selon lesquelles le projet de terminal GNL à Rostock pourrait être affecté par les sanctions Daska en raison de la participation minoritaire de la société russe Novatek".

Si la société russe Novatek devait être touchée par les sanctions américaines, " cela pourrait nuire à l'acceptation des importations de GNL en Allemagne et entraver considérablement l'expansion de la capacité d'importation de GNL ", affirme M. Haber.

Ce qui est formulé diplomatiquement et comme une préoccupation ici ressemble à une menace dans les oreilles des Américains. Selon la devise : Si vous continuez à sanctionner la Russie, nous ne pouvons pas garantir que vous pouvez continuer à exporter votre gaz vers l'Allemagne.

https://www.lapresse.ca/international/europe/201905/07/01-5225034-consternation-en-allemagne-apres-lannulation-dune-visite-de-pompeo.php (7 mai 2019)

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a annulé mardi au dernier moment une visite à Berlin, suscitant des critiques en Allemagne au moment où les relations entre les deux pays sont au plus bas.

Une telle annulation est «hautement inhabituelle», a quant à lui indiqué à la radio SWR un membre du parti libéral FDP, Alexander Lambsdorff.

Le quotidien Süddeutsche Zeitung considère pour sa part que «l'amitié germano-américaine est en ruines» et que cette annulation est «difficile à excuser».

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/05/2019 à 19:22, Tancrède a dit :

Ouh! Tu viens de comparer Theresa May, et/ou l'Angleterre, à une épouse hystérique, cliché patriarcal par essence. Dans le doute, je vais te dénoncer pour sexisme, et tu vas voir ce qui t'attends. 

 

Le 18/05/2019 à 19:36, Shorr kan a dit :

Oui, coupons lui les boules  !

Ce qui l'attend ? Mais voyons, c'est assez évident 

Révélation

60087373fed7a37b7a1f23f700d4a44e--mon-ma

Et oui, ça va faire mal.

Mais rien de permanent quand même hein quoi sinon il sera plus difficile de recommencer

 

Le 18/05/2019 à 19:47, Tancrède a dit :

Toutes les 75 qu'il a (je présume que c'est l'origine du pseudo :huh:)? Ca va te faire du boulot. 

Deux hypothèses :

- Le statut de Parigot

- Eu égard à la nature du forum, une référence de fan de la première guerre mondiale au fameux canon...

canon-75-usine-du-creusot.jpg&q=0&b=1&p=

 

Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a annulé mardi au dernier moment une visite à Berlin, suscitant des critiques en Allemagne au moment où les relations entre les deux pays sont au plus bas.

Une telle annulation est «hautement inhabituelle», a quant à lui indiqué à la radio SWR un membre du parti libéral FDP, Alexander Lambsdorff.

Le quotidien Süddeutsche Zeitung considère pour sa part que «l'amitié germano-américaine est en ruines» et que cette annulation est «difficile à excuser».

C'est moi, ou le Süddeutsche Zeitung est quand même en train de surjouer l'incident façon hystérique déchaînée ? (*)

Pompeo s'est conduit de manière offensante en plus d'être stupide, c'est l'évidence. De là à mettre "en ruines" une amitié politique datant de 70 ans, il y a peut-être un peu de marge, non :huh: ?

 

(*) Quoi ? Cliché patriarcal vous dites ? Oui, mais je cours vite, le sort de @Boule75 ne sera pas le mien :tongue: !

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/parteien/id_85797832/rezo-wer-ist-der-youtuber-der-die-cdu-zerstoert-.html (22 mai 2019)

Un YouTuber de 26 ans rend la CDU nerveuse dans la campagne électorale européenne. Rezo, comme se fait appeler la star de la vidéo web, règle les comptes avec la CDU dans un clip d'une heure. Et ça ne semble pas bon pour les démocrates-chrétiens : De manière polémique, il déchire leur politique climatique, sociale et antidrogue, les accuse d'incompétence et d'inactivité face aux énormes problèmes. Rezo appelle cela la "destruction de la CDU".

Ce qui rend les choses si délicates pour la CDU-CSU, c'est que la vidéo s'est diffusée massivement depuis le week-end. Entre-temps, elle a été visionnée plus de trois millions de fois - et ce dans la semaine des élections européennes.

Tous les faits avancés dans la vidéo sont référencés par notes de bas de page dans ce document : https://docs.google.com/document/d/1C0lRRQtyVAyYfn3hh9SDzTbjrtPhNlewVUPOL_WCBOs/preview

02:35 la CDU est a été au pouvoir 29 ans durant les 36 dernières années. Elle prétend, dans ses statuts, être un parti pour toutes les couches sociales. Or l'écart entre les 10% les plus riches en noir et les 50% les plus pauvres en rouge n'a cessé de s'accroitre.
Ungleichheits-Report-1.png


source : https://www.isw-muenchen.de/2017/12/kluft-zwischen-arm-und-reich-in-deutschland-so-gross-wie-vor-100-jahren/

02:51 De plus les riches ne sont pas riches parce qu'ils travaillent plus mais par héritage et donation.

03:06 Les 45 ménages les plus riches possèdent autant que l'ensemble des 50% d'Allemands les plus pauvres, soit plus de 40 millions de personnes.

Je m'arrête là parce que je n'ai pas encore regardé la suite...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Wallaby a dit :

Les 45 ménages les plus riches possèdent autant que l'ensemble des 50% d'Allemands les plus pauvres, soit plus de 40 millions de personnes.

C'est le genre de comparaison qui peut se faire dans tous le pays du monde. En soit ça ne veut pas dire grand chose. Il faudrait comparer avec d'autre pays, comme la Belgique ou la France. Pour savoir le patrimoine des 50% des français les plus pauvres correspondent à combien de français les plus riches. Mais il faut aussi avoir en tête que la structure de patrimoine des allemands n'est pas autant orienté foncier qu'en France. Les Allemands préfèrent la location. Donc là encore c'est compliqué de comparer.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,420
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mordhin
    Newest Member
    Mordhin
    Joined
  • Forum Statistics

    20,729
    Total Topics
    1,254,946
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries