Recommended Posts

il y a une heure, Wallaby a dit :

Par unité de masse de marchandise transportée, il n'y a pas photo entre le navire et l'avion.

...je sais que ça ne se fait pas de demander son poids à une femme, mais je doute que la jeune Greta atteigne le devis de masse d'un train de containers ISO.

:ph34r:

  • Thanks 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sondages pour les élections régionales du 1er septembre :

https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/innenpolitik/id_86225238/landtagswahl-sachsen-umfrage-sieht-cdu-drei-prozentpunkte-vor-der-afd.html (6 août 2019)

Saxe : CDU 28 (10 points de moins qu'en 2014), AfD 25, Linke 16, Verts 12, SPD 8, FDP 5

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/landtagswahl-in-brandenburg-afd-vorn-gruene-legen-zu-umfrage-a-1281833.html (14 août 2019)

Brandebourg : AfD 21, SPD 18.3, Verts 17.2, CDU 17, Linke 14.8, FDP 5.7

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/08/2019 à 02:18, kalligator a dit :

Déplacer les troupes (et les B61) en Pologne c'est pour faire de la figuration sur la frontière avec la Russie ?

Foutre la pression sur la Russie, prouver le soutien US part rapport à la défense US,  question diplomatique depuis que l’Allemagne et la France critique ces pays-là.
 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 8/19/2019 at 5:47 PM, kotai said:

Foutre la pression sur la Russie, prouver le soutien US part rapport à la défense US,  question diplomatique depuis que l’Allemagne et la France critique ces pays-là.
 

...et disposer d'une capacité de première frappe nuc dans un pays fortement antirusse 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, kalligator a dit :

...et disposer d'une capacité de première frappe nuc dans un pays fortement antirusse 

Ils n'ont pas besoin de stocker des armes nuck

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/08/2019 à 19:47, kotai a dit :

Foutre la pression sur la Russie, prouver le soutien US part rapport à la défense US,  question diplomatique depuis que l’Allemagne et la France critique ces pays-là.
 

Moui, je suis en Géorgie en ce moment et comment dire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, rendbo a dit :

Moui, je suis en Géorgie en ce moment et comment dire...

Ils aimeraient faire partie de l'Europe, ne veulent plus des USA ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.bfmtv.com/international/chemnitz-un-syrien-condamne-a-9-ans-de-prison-pour-le-meurtre-d-un-allemand-1753872.html (22 août 2019)

Un an après les faits, la justice allemande a rendu son verdict dans le procès d'Alaa Sheikhi. Ce Syrien de 24 ans, accusé d'avoir tué à coups de couteau Daniel Hillig, un Germano-Cubain de 35 ans, a été condamné jeudi à 9 ans et demi de prison.

https://www.morgenpost.de/politik/article226859189/Schaeuble-kritisiert-Kramp-Karrenbauer-heftig-im-Fall-Maassen.html (22 août 2019)

Wolfgang Schäuble (CDU), président du Bundestag, a vivement critiqué la présidente de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, dans une controverse sur une éventuelle exclusion de l'ancien président de la Protection constitutionnelle, Hans-Georg Maaßen.

Auparavant, Kramp-Karrenbauer avait déclaré dans une interview à notre rédaction : "Il y a de grands obstacles pour une bonne raison pour expulser quelqu'un d'un parti. Mais je ne vois aucune attitude chez M. Maaßen qui le lierait vraiment à la CDU. Plus tard, la chef du parti a rétropédalé - et a dit clairement qu'elle n'avait pas demandé l'exclusion du parti.

Je rappelle pour mémoire que Maaßen s'était fait congédier de la Protection de la Constitution à la suite d'une déclaration imprudente sur les événements de Chemnitz.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, kotai a dit :

Ils aimeraient faire partie de l'Europe, ne veulent plus des USA ?

Avec une presidente qui est franco georgienne, c'est sûr que le pays peut se sentir plus proche de l'Europe que des USA.

Surtout que  l'oligarque qui sert d'eminence grise au premier ministre (la constitution a été changée la dernière année de mandat de sakashvili pour passer à un regime plus parlementaire, vu qu'il avait déjà effectué deux mandats presidentiels et ne pouvait en briguer un troisième) mange d'après la rue (5 personnes interrogées sur 5, j'ai une vraie étude d'opinion digne d'un journaliste) dans la main de notre ami Volodia...

Quoiqu'il en soit, il y a le drapeau européen partout à côté du drapeau géorgien, et plus de place de l'Europe que de places des usa... Par contre, truc marrant, "sur" la place de la liberté à Tbilissi (la olace centrale de la ville), la representation européenne est dans le même bâtiment que celui de l'otan

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On pourrait leur proposer de délocaliser le REP de Calvi à Ramstein ? avec en cadeau un ou deux régiments de cavalerie ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, pascal a dit :

On pourrait leur proposer de délocaliser le REP de Calvi à Ramstein ? avec en cadeau un ou deux régiments de cavalerie ...

Les ricains partant de Ramstein il y'aurait plein de Mustang et Camaro à prix cassé sur le marché local que nos soldats pourraient s'amuser à conduire prestement sur les autoroutes illimitées à proximité de cette base!

Ok => je sors!

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/campus/article/2019/08/15/le-classement-de-shanghai-n-est-pas-fait-pour-mesurer-la-qualite-des-universites-francaises_5499548_4401467.html (15 août 2019)

[Le classement de Shanghaï] a une importance considérable dans le débat public français, alors que ce n’est pas le cas aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, où les étalissements universitaires sont pourtant très bien classés. Ni en Allemagne, où ils sont mal placés, pour des raisons similaires à la France. Des présidents de facultés allemandes refusent même de transmettre leurs informations au cabinet de conseil qui établit le classement.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/bundeswehr-muss-auf-stiefel-warten-a-1283973.html (28 août 2019)

La Bundeswehr est en rupture de bottes

"Imaginez les pompiers éteignant les feux en pantoufles." Depuis 2016, les soldats devraient progressivement recevoir de nouvelles chaussures de combat. Mais l'année 2022 sera probablement terminée quand ils seront tous équipés.

  • Thanks 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Wallaby a dit :

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/bundeswehr-muss-auf-stiefel-warten-a-1283973.html (28 août 2019)

La Bundeswehr est en rupture de bottes

"Imaginez les pompiers éteignant les feux en pantoufles." Depuis 2016, les soldats devraient progressivement recevoir de nouvelles chaussures de combat. Mais l'année 2022 sera probablement terminée quand ils seront tous équipés.

Voici un éditorial du même Spiegel - que je perçois comme à la fois plutôt centriste et très fortement pro-européen - défendant la nécessité pour l'Allemagne de "changer de braquet", dans ce domaine comme d'autres, et d'une manière générale de changer de politique et d'attitude générale, avec "plus d'investissements, et plus de passion".

(j'ai mis en gras certaines parties)

Révélation


Citation

Il est temps pour l'Allemagne d'aller de l'avant

L'époque où l'Allemagne pouvait se permettre de se reposer sur ses lauriers est révolue. La plus grande économie d'Europe doit enfin accepter qu'elle est trop grande et trop importante pour rester sur la touche. Elle doit investir, innover et, par-dessus tout, montrer l'exemple.

L'époque de la complaisance allemande était agréable, mais elle est révolue. Elle a duré presque aussi longtemps que la chancellerie d'Angela Merkel et a été définie par un sentiment de succès économique apparemment sans fin et un sentiment de fierté quant au rôle de l'Allemagne dans le monde. En effet, lors du Forum économique mondial de Davos il y a trois ans, l'Allemagne a été désignée comme "le meilleur pays du monde". En Europe, on parlait du "modèle allemand" comme d'un modèle à imiter pour les autres pays. Lorsque Donald Trump est devenu président des États-Unis, certains s'attendaient à ce qu'Angela Merkel reprenne le flambeau comme leader du monde libre. L'économie allemande semblait inébranlable, tout comme le rôle de Merkel dans le monde.

Ni l'un ni l'autre n'est vrai aujourd'hui. Et comme tous ceux qui se sont fait arracher un voile de devant les yeux, les Allemands doivent eux aussi faire face à la vérité qu'ils auraient dû voir venir. Le pays est devenu victime de sa propre complaisance et il a commencé à récolter ce qu'il semait depuis le début lorsqu'il a choisi de se contenter de passer à travers une anomalie historique plutôt que de façonner activement l'avenir.

Bien sûr, personne ne sait si l'Allemagne - comme beaucoup d'économistes le craignent - entrera bientôt en récession après 10 ans de croissance soutenue. Mais la croissance s'essouffle et l'Allemagne semble soudain vulnérable. Les choses ne s'améliorent pas beaucoup non plus sur le plan de la politique étrangère. L'Allemagne est devenue le sac de frappe de choix pour la personne la plus puissante du monde et Donald Trump giflera probablement l'UE avec des tarifs automobiles, ce qui nuirait à l'Allemagne en particulier. Aux yeux de Trump, l'Allemagne est un pays égoïste parce qu'elle a un excédent d'exportation élevé et qu'elle ne dépense pas assez pour sa défense.

Trump lui-même est égoïste et nationaliste, de sorte qu'il n'est pas particulièrement crédible en tant que critique. La fonction qu'il occupe, cependant, donne un poids considérable à ses attaques. Qui plus est, une grande partie de ce qu'il dit - bien que grotesquement déformé - a déjà été exprimé par des politiciens et des experts sérieux. Ils reprochent à l'Allemagne de ne pas participer à davantage d'opérations militaires internationales et de fausser le commerce mondial en étant obsédée par un budget équilibré et en ne dépensant pas plus d'argent pour stimuler la demande intérieure et, partant, la croissance économique globale en Europe. Au lieu d'investir davantage dans les infrastructures et l'innovation en période de croissance, Berlin a insisté sur une politique d'austérité dans la zone euro. Pendant des années, l'Allemagne a tout simplement ignoré les critiques de son dogme budgétaire - le prix Nobel Paul Krugman en tête de liste. Les choses allaient bien, après tout. L'Allemagne a cru à l'adoration et a ignoré les opposants.

Plus d'investissements, plus de passion

A l'époque de Merkel, il n'y a pas eu un seul projet significatif poursuivi avec passion et conviction sur le long terme. Le pays est devenu apathique.

Un autre problème, c'est que l'Allemagne ne se considère toujours pas comme une puissance mondiale avec toutes les responsabilités qui accompagnent une telle stature. Cela aussi doit changer. L'Allemagne a besoin d'un élan créatif pour se tailler une place dans le monde, tant sur le plan politique qu'économique.

Pour cela, l'Allemagne doit accepter qu'elle est tout simplement trop grande pour être comme la Suisse ; elle ne peut rester silencieuse lorsque le président français lance l'idée de travailler avec l'Allemagne pour réformer l'UE. Pour avoir une politique étrangère crédible, il faut notamment honorer les engagements internationaux d'investir davantage dans la défense et de cesser d'être un parasite à la solde des États-Unis. C'est la seule façon pour l'Allemagne de se défaire de l'accusation selon laquelle sa prospérité se fait au détriment des autres.

Deuxièmement, le gouvernement de Berlin doit faire face à une réalité économique dans laquelle le fait d'être trop fier de ses exportations ne suffira pas. Dans une grande partie de l'Allemagne, l'accès à l'internet mobile est, au mieux, très limité et ni les petites et moyennes entreprises ni les grandes entreprises ne sont préparées à la transformation numérique et aux méthodes de production en réseau axées sur l'avenir. L'Allemagne doit donc investir dans les technologies et les réseaux. Elle a besoin d'un nouveau projet qui peut servir de base à son prochain miracle économique. La poursuite active et énergique d'un virage vers les énergies renouvelables, une véritable vision énergétique serait un bon point de départ.

Pour cela, les idées sont nécessaires. Et de l'argent. Il est temps de se détourner de la politique d'un budget parfaitement équilibré. Le strict respect de cette politique a longtemps fourni au gouvernement une excuse confortable pour ne pas faire plus sur le plan économique et militaire. Mais les années au cours desquelles le simple fait de passer à travers le pays a suffi à lui donner le sentiment d'un succès perpétuel et inattaquable sont révolues. L'Allemagne a besoin de plus d'investissements - et elle doit trouver une passion politique.


 

Bien sûr, on pourra y trouver à critiquer, comme en tout. Je ne dis pas que j'approuve l'ensemble, mais je trouve la réflexion intéressante, et surtout nouvelle venant d'Allemands. Mais ce genre de propositions et de vision ne me semble pas convaincre tout le monde en Allemagne...

La prochaine transition de pouvoir à Berlin aura à mon sens un très fort enjeu, notamment du point de vue de l'avenir de l'UE en général, et des projets d'Emmanuel Macron en particulier.

Une Annegret Kramp-Karrenbauer, si c'est elle qui prend la suite de Merkel, ne sera certainement pas sur une ligne moindrement comparable avec les perspectives dessinées par cet éditorial. Elle semble plutôt en rester à une défense traditionnelle, voire exacerbée, de la position classique de l'Allemagne en UE ces quinze dernières années.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.eurotopics.net/fr/226025/la-classe-politique-doit-elle-reguler-les-loyers-berlinois (26 août 2019)

Le projet de loi étudié par le Sénat de Berlin en vue d'un plafonnement des loyers fait parler de lui, y compris au-delà des murs de la ville. Il prévoit de limiter à 7,97 euros le prix du mètre carré, charges locatives non comprises. Les locataires payant davantage peuvent demander une révision à la baisse de leur loyer. Si d'aucuns crient à une atteinte à l'autonomie du marché, d'autres rappellent que le dysfonctionnement de celui-ci est patent.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 hours ago, Lezard-vert said:

« L’Allemagne est en train de perdre son pari énergétique »

Chronique / Philippe Escande

 

Malgré des centaines de milliards d’investissement dans sa transition energétique, l’impact climatique est pour l’instant quasiment nul alors que l’éolien représente déjà 25 % de l’électricité produite outre-Rhin et qu’il sera difficile d’aller au-delà, explique Philippe Escande, éditorialiste au « Monde ».

Publié aujourd’hui à 10h50, mis à jour à 10h59

Le nombre de constructions nouvelles d’éoliennes a chuté en Allemagne en 2019 de 80 % par rapport à 2018.

 

Une jolie flottille de 17 voiliers est venue accueillir dans le port de New York, ce mercredi 28 août, l’arrivée de la nouvelle Jeanne d’Arc du combat climatique mondiale, Greta Thunberg. La jeune Suédoise de 16 ans est invitée par le secrétaire général de l’ONU à s’exprimer au sommet sur le climat qui se tiendra en septembre. Sa voix adolescente émouvra plus sûrement les médias et les citoyens que les représentants des pays émergents les moins motivés ou le président Donald Trump. Mais elle aurait aussi bien pu s’éviter une pénible traversée de deux semaines sur un voilier de course « skippé » par le petit-fils du prince Rainier de Monaco, et rester en Allemagne où elle était en juillet.

Car le plus riche pays d’Europe est en train de perdre son pari énergétique. « Si cela continue, le gouvernement ratera les objectifs qu’il s’est fixés en matière d’énergie renouvelable », résume le directeur adjoint de la chambre de commerce allemande, Achim Dercks, à nos confrères du Financial Times. Son propos se réfère à l’effondrement des implantations d’éoliennes sur le sol allemand. Le nombre de constructions nouvelles a chuté en 2019 de 80 % par rapport à 2018, elle-même en recul de plus de 40 % sur l’année précédente.

Peur du nucléaire

En cause, comme ailleurs en Europe, le manque d’emplacements, les obstacles réglementaires et la rébellion des particuliers contre de nouvelles implantations. Or, compte tenu du faible potentiel du solaire sous ces latitudes, l’énergie du vent est devenue la pierre angulaire de toute la politique énergétique du pays.

(dommage la suite est réservée aux abonnés)

Décidément l'Allemagne file du mauvais coton en ce moment

 

L'évolution du coût de l'électricité en Allemagne suite à cette politique est aussi intéressante.... Et ne prêche pas en faveur du mix énergétique choisi. 

14 hours ago, Wallaby said:

https://www.eurotopics.net/fr/226025/la-classe-politique-doit-elle-reguler-les-loyers-berlinois (26 août 2019)

Le projet de loi étudié par le Sénat de Berlin en vue d'un plafonnement des loyers fait parler de lui, y compris au-delà des murs de la ville. Il prévoit de limiter à 7,97 euros le prix du mètre carré, charges locatives non comprises. Les locataires payant davantage peuvent demander une révision à la baisse de leur loyer. Si d'aucuns crient à une atteinte à l'autonomie du marché, d'autres rappellent que le dysfonctionnement de celui-ci est patent.

Mais l'impact de telles lois ne sera t-il pas de tuer l'investissement et les nouveaux projets de construction? La ville se prépare t-elle à un plan massif de construction d'immeubles locatifs publics pour compenser? sinon, c'est s'auto-asphyxier à terme. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/08/2019 à 10:55, Tancrède a dit :

Mais l'impact de telles lois ne sera t-il pas de tuer l'investissement et les nouveaux projets de construction? La ville se prépare t-elle à un plan massif de construction d'immeubles locatifs publics pour compenser? sinon, c'est s'auto-asphyxier à terme. 

Le projet de loi est encore en discussion. Ces dernières heures, il semble que les élus berlinois de Die Linke aient mis un peu d'eau dans leur vin, afin que la proposition soit acceptable par leurs alliés gouvernementaux que sont le SPD et les Grüne et peut-être aussi d'atténuer les cris d'effroi du côté des acteurs de l'immobilier... bien qu'il ne soit pas dans le genre de Die Linke de se soucier de ces derniers. Mais disons que le SPD et les Grüne sont sans doute un peu moins insensibles à la vindicte des acteurs de l'immobilier. Notamment, les prix de référence pour le plafond ne seraient plus ceux de 2019, mais ceux du pic de 2013. Il me semble néanmoins, et cela serait à vérifier, que le pic est bien en 2018/2019 pour certains quartiers. 

Sinon, il est pour l'instant prévu que les nouveaux logements à construire ne soient pas concernés par ce Mietendeckel ou autrement dit ce plafond des prix locatifs. Cela ne signifie néanmoins pas que cela n'aura d'impact sur les investisseurs. Par ailleurs, on risque d'avoir alors ce que l'on voit par ailleurs, c'est-à-dire une population vieillissante profitant de loyers modérés et de baux à durée généralement indéterminée sur les aires centrales, ces ménages demeurant parfois à Berlin alors que plus grand chose ne les retiendraient sur place, et des populations telles que des étudiants ou travailleurs devant payer des loyers bien plus conséquents et ce sur des logements généralement plus excentrés. Autrement dit, la pénurie et donc les valeurs élevées risquent à terme de se reporter sur les exclus de cette politique. En passant, on peut se demander dans quelle mesure de telles politiques d'encadrement des loyers ne sont pas également motivées par des logiques électoralistes en venant s'assurer que la population des prochaines années correspondra avant tout à la démographie la plus apte à voter pour les partis à l'origine de cette loi. En passant, on pourrait également en dire de même des municipalités s'accommodant inversement d'une inflation des loyers. 

La problématique du logement berlinois est particulièrement complexe. Bien que l'on soit parti sur des valeurs très basses, qui plus est impactées par une crise de 2007 ayant plus fait effet ou du moins plus brutalement sur les valeurs immobilière côté allemand que côté français, je crois me rappeler que les coûts de loyers d'habitation berlinois au m² ont du augmenté de 100 % sur les 10 dernières années, et parfois même de 250 % en ce qui concerne les loyers de bureaux et d'espaces commerciaux sur certains secteurs géographiques. Qui plus est, la problématique recouvre finalement celle des inégalités territoriales. Car les prix berlinois se rapprochent désormais de ceux observés à Stuttgart ou Munich... avec un niveau de revenus moyen encore assez largement inférieur. En revanche, les investisseurs du Sud de l'Allemagne étaient bien présents à Berlin pour profiter de ce boom des valeurs immobilières. Des politiques fortes et visant à encadrer le marché, sachant que le foncier et l'immobilier sont des marchés qui fonctionnent de manière très particulière, ne semblent pas tout à fait illogiques... surtout que c'est ensuite la vitalité économique de l'agglomération qui se voit impactée par des valeurs immobilières trop importantes. La vacance locative berlinoise est dramatiquement basse et assurément la plus basse du pays. Les loyers des bureaux, espaces commerciaux, établissements de restauration sont devenus particulièrement problématiques. Et il me semble d'ailleurs que les législateurs berlinois comptaient également encadrer, et ce serait une première dans le contexte allemand si je ne dis pas de bêtises, les loyers sur ces espaces. Je ne sais pas si ceux-là sont concernés par l'actuel projet de loi. En revanche, mener de telles politiques d'encadrement des loyers  supposent une vraie habileté... et une capacité à se défaire de ses idéologies si l'on ne veut pas que celles-ci aient trop d'effets pervers aux conséquences parfois pires que le mal auquel était censé faire face le traitement. 

Edited by Skw
  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,409
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mandrier
    Newest Member
    Mandrier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,713
    Total Topics
    1,248,825
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries