Recommended Posts

Fusillade dans une ville de la Saxe, deux morts et deux blessés, l'auteur semble un antisémite qui se filmer sur sur le net puis s'est fait arrêter par la police.

Vidéo d'une parti des tirs ici  :

https://www.lci.fr/amp/international/en-direct-antisemitisme-attaque-contre-une-synagogue-kebab-en-allemagne-halle-l-assaillant-s-est-filme-et-a-publie-sa-video-sur-internet-2134492.html

Edited by collectionneur

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.faz.net/aktuell/wirtschaft/merkel-und-macron-wichtiges-spitzentreffen-in-toulouse-16434763.html (16 octobre 2019)

Toulouse : Macron et Merkel sont d'accord sur la création d'un nuage de données (cloud computing) européen et sur le contrôle avec possibilité de sanctions au niveau européen des géants numérique.

Cependant, les sensibilités nationales respectives provoquent aussi à plusieurs reprises des frictions entre Paris et Berlin, par exemple dans la lutte française contre les travailleurs bon marché et le dumping social en provenance d'Europe de l'Est. Le résultat a été le fameux certificat A1. Ce formulaire, dont la majorité des citoyens n'ont probablement jamais entendu parler auparavant, désespère les entreprises allemandes depuis des mois. Chaque fois qu'un salarié se rend professionnellement dans un autre pays européen, il a besoin d'un certificat attestant qu'il est détaché et qu'il paie des cotisations de sécurité sociale dans son pays d'origine. Chaque voyage d'affaires devient un acte administratif avec de nombreux formulaires qui doivent être envoyés et renvoyés entre employeurs, employés et institutions de sécurité sociale. Merkel en a déjà parlé à Macron, mais sans succès jusqu'à présent. Le certificat A1 frise le protectionnisme, a déploré Merkel mardi et a promis : "Je vais essayer de réduire ce monstre bureaucratique".

M. Macron, pour sa part, aimerait que des progrès soient réalisés sur une question plus vaste : la coopération en matière d'armements. Si des progrès ont été réalisés sur le projet franco-allemand de chars d'assaut, le projet européen de combat aérien FCAS risque d'être retardé. La raison : le Bundestag n'approuve les fonds qu'en petites tranches. L'industrie est de plus en plus nerveuse parce qu'elle considère que la date de déploiement de 2040 est menacée.

En outre, Berlin et Paris se sont affrontés sur des questions d'exportation d'armes. En France, l'interdiction allemande des exportations vers l'Arabie saoudite est mal comprise, d'autant plus qu'elle touche également les pays voisins en raison de la construction transfrontalière de produits d'armement. Depuis des mois, Paris et Berlin s'efforcent de produire un document d'orientation destiné à prévenir le blocus de leurs partenaires respectifs. Si leur propre part est inférieure à 20 % de la valeur des exportations, le blocus ne devrait plus être possible. Mais à Berlin, le SPD hésite et met à rude épreuve la patience des Français.

Et Macron veut réaliser autre chose : que l'Allemagne investisse davantage. C'est précisément à cause de la crise économique allemande que les Français condamnent la politique du zéro noir. D'autre part, le Palais de l'Elysée salue le projet du gouvernement néerlandais de promouvoir la consommation et l'investissement public. Cela pourrait être un modèle pour Berlin, disent-ils. Il s'agit également d'investissements dans l'intelligence artificielle et dans des entreprises et des technologies particulièrement innovantes. À cet égard, les souhaits de l'Allemagne et de la France ne sont pas si éloignés, notamment en ce qui concerne le changement climatique.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une nouvelle assez surprenante, pour dire le moins :blink:

Mais vérification faite ça a l'air tout à fait vrai... et on a réussi à ne pas s'en apercevoir !

Révélation

Profitant que la France soit plongée dans le débat sur le voile, l’Allemagne réoccupe l’Alsace et la Lorraine

Citation

Strasbourg – Alors que la totalité de la classe politique française avait les pensées monopolisées par le voile, l’Allemagne en a profité pour discrètement reprendre l’Alsace et la Lorraine. Reportage.

« Honnêtement, on s’attendait à affronter de la résistance, mais non, tout le monde est devant sa télévision à regarder les débats sur le voile » s’est lamenté un soldat. Les forces allemandes sont entrées dès jeudi matin à l’aube et ont réinstallé les postes frontières sans que personne ne trouve rien à redire. « On a essayé d’appeler le Premier ministre ou l’Élysée mais personne ne répond, qu’est-ce qui se passe dans ce pays nom d’une choucroute ? » s’est lamenté le responsable d’état-major allemand. Interrogées, les populations n’avaient rien à redire dans l’immédiat « Poussez-vous, je vais rater l’émission d’Eric Zemmour sur Cnews! » nous hurla un homme qui courait dans la rue. Dégoûtées et vexées que personne n’ait remarqué leur splendide tour de force militaire, les forces allemandes ont décidé de rentrer dans leurs casernes en Allemagne et ont renvoyé par la Poste les clés des deux régions françaises.

 

 

 

Edited by Alexis
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Alexis said:

Une nouvelle assez surprenante, pour dire le moins :blink:

Mais vérification faite ça a l'air tout à fait vrai... et on a réussi à ne pas s'en apercevoir !

 

Preuve que la réalité des pays développés est devenue si emmerdante que personne n'accorde aux invasions l'attention qui leur était jadis due, pas même les forces militaires et autorités politiques des camps en présence! Les enquêteurs du Gorafi ont-ils réussi à savoir si Angela était elle-même au courant de l'opération? 

C'est vraiment la civilisation du temps d'attention ultra-court, du zapping et des troubles de la concentration: à vous dégoûter de conquérir et piller comme au bon vieux temps, avec dignité, classe et décorum! Un scandale que je vous dit! Aucune gratitude chez les envahis! 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Alexis a dit :

Une nouvelle assez surprenante, pour dire le moins :blink:

Mais vérification faite ça a l'air tout à fait vrai... et on a réussi à ne pas s'en apercevoir !

 

Les allemands qui nous font une Poutine-Crimée et personne ne l'a vue venir, vraiment ils faut guillotiner Zemmour!

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce soir 23hoo sur France inter :

Les mystères du Mur - Rendez-vous avec X. [déjà dispo en podcast] 

https://www.franceinter.fr/emissions/le-nouveau-rendez-vous-france-inter/le-nouveau-rendez-vous-france-inter-21-octobre-2019

A l’occasion du 30eme de la chute du mur, France Inter Plus se met à l’heure allemande, avec les rediffusions de "Rendez-vous avec X", la mythique émission de Patrick Pesnot diffusée sur France Inter de 1997 à 2015.

"C'était plus qu'un symbole du totalitarisme ! Une  nécessité économique pour la RDA, l'ex-Allemagne de l'Est. C'est ce  que  disait le numéro un de la RDA, Walter Ulbricht, quelques mois seulement  avant la construction de ce mur qui allait couper Berlin en deux :  "Dans le combat économique et politique contre notre république,  Berlin-Ouest joue le rôle de filière à l'aide de laquelle s'effectue ce commerce de chair humaine, et par laquelle aliments et autre produits s'échappent de notre république.

Berlin-Ouest est par conséquent une énorme brèche au milieu de notre république, qui nous coûte plus d'un milliard de marks chaque année.

Il fallait donc, selon Ulbricht,  combler tôt ou tard cette brèche. Ce qui fut fait le 13 août 1961 avec une célérité tout à fait extraordinaire... La preuve que depuis  longtemps les communistes avaient programmé cette opération qui a semblé prendre par surprise les Occidentaux... "

Bibliographie

Le Mur de Berlin, 1961-1989 de Frederick Taylor, Jean-Claude Lattès (2009) 

L'histoire des services secrets allemands de Michel Muller et Eric Schmidt-Heneboom, Nouveau Monde (2009)

Histoires de Berlin de Bernard Oudin et Michèle Georges, Perrin (1995) 

L'Homme sans visage. Mémoires du plus grand maître espion communiste de Markus Wolf, Plon (1998) 

Berlin 1989 de Georges Marion, Seuil (2009)

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La "guerre des boer" néerlandaise est-elle en train de faire tache d'huile ? Les agriculteurs allemands sont passés en quelques semaines de la "protestation silencieuse" avec les croix vertes dans les champs et les photos sur facebook, à des manifs en tracteur qui perturbent le trafic routier.

https://www.haz.de/Hannover/Aus-der-Stadt/Demo-in-Hannover-2000-Trecker-legen-Verkehr-in-der-City-lahm (22 octobre 2019)

Plus de 2 000 agriculteurs se sont rendus mardi à Hanovre avec leurs tracteurs pour manifester contre la politique agricole berlinoise et la mauvaise image de leur profession. Lors du rassemblement au lac Maschsee, les ministres Otte-Kinast (Agriculture) et Lies (Environnement) ont fait l'objet de critiques. Les automobilistes doivent continuer à faire face à des perturbations considérables de la circulation : les premiers fermiers sont en train de rentrer chez eux.

https://www.ndr.de/nachrichten/Trecker-Demos-Landwirte-legen-Verkehr-lahm,treckerdemo212.html (22 octobre 2019)

Entre autres choses, les agriculteurs protestent contre le paquet de mesures agricoles du gouvernement fédéral.

Des manifestations ont également eu lieu ce matin dans la ville hanséatique de Hambourg. Environ 500 tracteurs ont roulé sur la Mönckebergstraße. Parfois, même la ligne de métro 3 a dû être fermée. La voie ferrée surélevée avait sonné l'alarme en raison du poids énorme des véhicules utilitaires agricoles.

https://www.tagesschau.de/inland/landwirtschaft-109.html (1er octobre 2019)

Les mesures du gouvernement fédéral en faveur d'une meilleure protection de l'environnement et des animaux suscitent le mécontentement des agriculteurs. Ils craignent des pertes financières et protestent avec des croix vertes sur leurs champs.

Willi Kremer-Schillings, agriculteur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, explique qu'il a installé les deux premières croix en bois peintes en vert sur ses champs début septembre. Il veut protester contre des règles plus strictes pour les entreprises agricoles.

De nombreux collègues l'ont suivi entre-temps. Selon les estimations de l'initiateur Kremer-Schillings, il y a actuellement environ 20 000 croix de signalisation sur les champs dans tout le pays. D'après ces chiffres, presque un agriculteur sur dix dans le pays participerait, mais les chiffres ne peuvent être vérifiés.

Le paquet agricole de la ministre fédérale de l'Agriculture Julia Klöckner (CDU) et de la ministre fédérale de l'Environnement Svenja Schulze (SPD) pour plus de protection environnementale et animale aurait "débordé du tonneau", selon un communiqué de presse de Kremer-Schillings et de six autres agriculteurs qui se disent "de base".

Afin de mieux protéger les insectes, le cabinet fédéral a décidé début septembre de réduire l'utilisation du glyphosate, un poison controversé contre les mauvaises herbes, et de l'interdire complètement fin 2023. L'utilisation d'autres pesticides doit également être limitée, en particulier dans les zones protégées et en bordure des champs.

L'agriculteur Kremer Kremer-Schillings critique le fait que cela entraînerait une perte considérable de terres à cultiver pour les agriculteurs, car sans pesticides, le rendement diminuerait et il n'y aurait aucune compensation financière adéquate. Les initiateurs de l'action de protestation estiment que le paquet agricole est si étroitement serré qu'il retire l'air de nombreuses fermes pour respirer. Ils considèrent simplement que le label national de bien-être animal du ministre de l'agriculture Klöckner est superflu, car il existe déjà de nombreux labels sur le marché.

Les agriculteurs, qui appartiennent à ce que l'on appelle la base, sont actifs depuis longtemps dans les réseaux sociaux sur Internet afin d'améliorer l'image de l'agriculture. Pour diffuser leur message, ils publient des photos des croix vertes sur Twitter ou Facebook.

Selon les blogueurs agricoles, de nombreux agriculteurs ne verraient plus d'avenir pour eux-mêmes et leurs fermes à cause d'une "réglementation excessive". Ils qualifient l'action avec les croix vertes de "protestation silencieuse" et ajoutent dans leur communiqué de presse : "parce que les agriculteurs meurent en silence".

Mais il y a aussi des voix critiques de l'agriculture. Le producteur laitier Ottmar Ilchmann, président de l'association des agriculteurs de Basse-Saxe, déclare qu'il ne pense pas que ce soit assez loin devant. En principe, il comprenait l'action, mais de son point de vue, l'énorme pression sur les coûts n'était pas seulement causée par des exigences politiques plus strictes, mais aussi par l'orientation de l'agriculture allemande vers le marché mondial et sa dépendance vis-à-vis du commerce.

En outre, il note avec autocritique que les agriculteurs eux-mêmes ont causé des problèmes par une agriculture plus intensive, par exemple en surfertilisant les champs. Ilchmann ne pense pas qu'il serait approprié de se défendre contre des mesures de protection accrue contre les insectes, par exemple. Mais il aimerait aussi voir plus d'appréciation et des prix plus élevés pour la nourriture.

Les réactions en politique varient. Alors que Carina Konrad, membre du FDP au Bundestag et agricultrice, a elle-même érigé une croix verte en bois dans sa circonscription de Rhénanie-Palatinat à Hunsrück, Friedrich Ostendorff, le porte-parole des Verts pour la politique agricole, a critiqué cette action.

L'agriculteur et homme politique agricole de Rhénanie-du-Nord-Westphalie considère que la protestation est "clairement exagérée". M. Ostendorff a déclaré que la population doit partir du principe que l'agriculture n'est pas prête au changement lorsqu'il s'agit de se défendre contre une meilleure protection de l'environnement. Cependant, les bandes de bordure sans pesticides sont importantes pour la protection contre l'eau et les insectes.

L'organisation de protection de l'environnement Greenpeace reconnaît également un changement de cap attendu depuis longtemps dans le programme d'action du gouvernement fédéral. En raison de la mort des insectes, du changement climatique et des changements alimentaires, des changements majeurs sont imminents dans l'agriculture, selon Martin Hofstetter, expert agricole de Greenpeace.

Mais les croix vertes ont montré que de nombreux agriculteurs se sentaient en marge de la société, a dit M. Hofstetter, et que la politique doit maintenant se tenir aux côtés des agriculteurs. Greenpeace demande qu'une plus grande part des subventions agricoles de l'UE soit utilisée pour la protection de l'environnement et du climat.

Le ministère fédéral de l'Agriculture (BMEL) écrit qu'un soutien est apporté aux familles d'agriculteurs lorsque de nouvelles charges apparaissent : "Nous ne les laisserons pas seules. Un montant total de 83 millions d'euros serait disponible pour un plan-cadre dit "spécial" de protection contre les insectes.

Mais cet argent n'est pas spécifiquement destiné à compenser les mesures prévues dans le paquet agricole, mais généralement à une agriculture plus durable. Les agriculteurs seront récompensés, par exemple, s'ils assurent une plus grande diversité dans leurs champs, s'ils utilisent plus largement les prairies permanentes ou s'ils gardent leurs vaches au pâturage en été.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le truc, c'est que laisser des zones non-pesticidées en bordure de champs permet de retarder l'apparition de résistances aux pesticides. En insistant pour pouvoir empoisonner chaque cm² de leur terrain au nom de la maximalisation de la production à court terme, ils se flinguent sur le moyen et le long terme.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/10/2019 à 19:18, NUBEALTIUS a dit :

https://www.tagesschau.de/inland/akk-tuerkei-101.html (23 octobre 2019)

Dès que l'enthousiasme suscité par l'avancée de Kramp-Karrenbauer en Syrie s'est apaisé, le prochain problème est imminent : le ministre de la Défense a parlé d'une annexion par la Turquie - et a déclenché des hochements de tête.

La ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a de nouveau irrité par des déclarations sur la Turquie. Elle a accusé le gouvernement d'Ankara d'annexer des parties du nord de la Syrie : "C'est un fait qu'un pays que la Turquie, notre partenaire de l'OTAN - avec des intérêts légitimes en matière de sécurité ici ou là - a annexé un territoire en violation du droit international, que des gens ont été chassés de ce territoire ", a-t-elle déclaré lors d'une visite de troupes à Erfurt.

Toutefois, l'annexion est une incorporation forcée et permanente du territoire d'un autre État. Les troupes turques ont marché en Syrie pour combattre la milice kurde YPG, qu'Ankara considère comme une organisation terroriste. Toutefois, l'intention d'intégrer définitivement la région à la Turquie n'a jusque là jamais été exprimée.

Le député spécialiste de politique étrangère du FDP Alexander Graf Lambsdorff l'a ensuite accusée de diffuser de fausses informations. Il a écrit sur Twitter que "lorsque la ministre de la Défense montre publiquement son incompétence sur des questions aussi graves, c'est consternant".

Le choix de mots de Kramp-Karrenbauer est également explosif parce que le président turc Recep Tayyip Erdogan a miss en garde l'Union européenne de telles accusations au début de son opération militaire dans le nord de la Syrie. "Si vous essayez d'appeler notre opération actuelle une occupation, nous avons un jeu facile. Ensuite, nous ouvrirons les portes et vous enverrons 3,6 millions de réfugiés ", a-t-il dit il y a deux semaines. Une annexion va encore plus loin qu'une occupation qui peut être temporaire.

Omid Nouripour, député spécialiste de politique étrangère du parti des Verts, a également déclaré qu'un ministre de la défense devait argumenter avec précision, surtout en temps de crise. Il a déclaré qu'il commençait " à avoir peur et à s'inquiéter lentement de la base juridique sur laquelle Kramp-Karrenbauer pourrait envoyer la Bundeswehr en Syrie du Nord ".

La chef de la CDU avait récemment proposé une zone de sécurité pour le nord de la Syrie contrôlée par une force de l'ONU, mais n'avait pas encore dit si la Bundeswehr devait participer. Elle a défendu la proposition contre les critiques mercredi.

Elle a dit à la commission de défense du Bundestag qu'il doit y avoir un mandat des Nations Unies pour le déploiement et que la force devrait également être dirigée par l'ONU. Cela nécessiterait alors une décision du Conseil de sécurité de l'ONU.

Du point de vue de Kramp-Karrenbauer, une mission analogue à la mission de stabilisation de l'ONU Minusma au Mali serait idéale - une mission casque bleu. Toute la gamme des capacités militaires - y compris les troupes de combat - serait nécessaire.

La zone de sécurité pourrait être divisée en secteurs, dont l'Allemagne pourrait prendre le contrôle. Il en a été de même pendant longtemps en Afghanistan, où une force de l'OTAN est toutefois déployée.

L'idée d'une zone de sécurité est approuvée par l'OTAN. Le Secrétaire général Jens Stoltenberg s'est félicité de cette proposition à Bruxelles. Mais une telle solution politique doit inclure toutes les parties concernées, a-t-il dit. L'ambassadeur des États-Unis auprès de l'OTAN s'est également montré positif. Mais les Européens devraient prendre l'initiative, car une participation directe des Etats-Unis est peu probable.

Le partenaire de la coalition, le SPD, avait déjà critiqué massivement cette initiative. Peu de temps auparavant, la ministre avait informé le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas de ses projets par SMS - sans entrer dans les détails. "Je ne crois pas beaucoup à la diplomatie des SMS. Elle deviendra rapidement une diplomatie SOS ", a dit M. Maas.

Les efforts en solo de Kramp-Karrenbauer ne font pas de l'Allemagne un bon pays pour le monde extérieur. "Cela aurait dû être fait différemment", a dit Maas dans l'émission "Frühstart". Sur le plan international, on s'attend à ce que " nous soyons fiables, que le gouvernement fédéral travaille dans la cohésion et fasse de telles propositions ".

L'allié le plus important en Europe, la France, a également réagi avec scepticisme. Bien que la proposition soit certainement "bien intentionnée", elle n'aurait pas été concertée avec les partenaires et ne s'intégrerait pas dans la "dynamique" sur le terrain, a-t-il été dit à Paris. De plus, la "partie difficile" serait laissée aux autres. La proposition de Kramp-Karrenbauer serait probablement motivée par la politique intérieure.

https://www.20minutes.fr/monde/2635959-20191024-offensive-turque-contre-kurdes-kurdes-favorables-plan-allemand-zone-sous-controle-international (24 octobre 2019)

Les Kurdes se sont dits favorables, ce jeudi, au plan présenté par l’Allemagne, visant à créer une « zone de sécurité » sous contrôle international dans le nord de la Syrie, a affirmé le chef des Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les combattants kurdes.

« Il existe un projet (…) visant à déployer une force internationale dans la zone de sécurité. Nous le réclamons et l’acceptons », a affirmé Mazloum Abdi.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

STP @Wallaby  pourrais tu nous  dire  brièvement  comment tu sens l'Allemagne actuellement ? Ceci parce que je la sens plutôt flottante à pas mal de points de vue ... Ton impression propre  sans nécessairement des références, car tu es un connaisseur de ce pays.... tes impressions  aux plans

- Politique ( gouvernance interne, coalition et partis politiques, tendances fortes ?  )

- Economique  ( indicateurs macro-éco peut-être mais aussi moral des consommateurs, et des autres acteurs : syndicats  ) 

- Vie des entreprises et moral des industriels ?   et autres dirigeants d'entreprises

- Social et niveaux de vie, moral des citoyens ...

- Intégration ?  Osties et les autres ? 

Tes impressions ... ?  ... Tout ceci pour mieux comprendre pourquoi et comment elle joue ( ou pas ) sur le plan européen et international ?  

Je n'ai plus les antennes de ce côté là bas .. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Wallaby a dit :

https://www.tagesschau.de/inland/akk-tuerkei-101.html (23 octobre 2019)

Dès que l'enthousiasme suscité par l'avancée de Kramp-Karrenbauer en Syrie s'est apaisé, le prochain problème est imminent : le ministre de la Défense a parlé d'une annexion par la Turquie - et a déclenché des hochements de tête.

La ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a de nouveau irrité par des déclarations sur la Turquie. Elle a accusé le gouvernement d'Ankara d'annexer des parties du nord de la Syrie : "C'est un fait qu'un pays que la Turquie, notre partenaire de l'OTAN - avec des intérêts légitimes en matière de sécurité ici ou là - a annexé un territoire en violation du droit international, que des gens ont été chassés de ce territoire ", a-t-elle déclaré lors d'une visite de troupes à Erfurt.

Toutefois (bla bla bla...)

(...) Le choix de mots de Kramp-Karrenbauer est également explosif parce que le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde l'Union européenne de telles accusations au début de son opération militaire dans le nord de la Syrie. "Si vous essayez d'appeler notre opération actuelle une occupation, nous avons un jeu facile. Ensuite, nous ouvrirons les portes et vous enverrons 3,6 millions de réfugiés ", a-t-il dit il y a deux semaines. Une annexion va encore plus loin qu'une occupation qui peut être temporaire.

(...) Le partenaire de la coalition, le SPD, avait déjà critiqué massivement cette initiative. Peu de temps auparavant, la ministre avait informé le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas de ses projets par SMS - sans entrer dans les détails. "Je ne crois pas beaucoup à la diplomatie des SMS. Elle deviendra rapidement une diplomatie SOS ", a dit M. Maas.

(...) L'allié le plus important en Europe, la France, a également réagi avec scepticisme. Bien que la proposition soit certainement "bien intentionnée", elle n'aurait pas été concertée avec les partenaires et ne s'intégrerait pas dans la "dynamique" sur le terrain, a-t-il été dit à Paris. De plus, la "partie difficile" serait laissée aux autres. La proposition de Kramp-Karrenbauer serait probablement motivée par la politique intérieure.

La proposition de Kramp-Karrenbauer n'a pas été entièrement pensée dans toutes ses conséquences avant d'être mise sur la table, il me semble.

Cela dit, la ministre a tout de même ce mérite d'avoir appelé un chat un chat.

Elle a parlé d'annexion. Et décrit, quoique sans prononcer le mot, une épuration ethnique.

A raison.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Bechar06 a dit :

STP @Wallaby  pourrais tu nous  dire  brièvement  comment tu sens l'Allemagne actuellement ? Ceci parce que je la sens plutôt flottante à pas mal de points de vue ... Ton impression propre  sans nécessairement des références, car tu es un connaisseur de ce pays.... tes impressions  aux plans

- Politique ( gouvernance interne, coalition et partis politiques, tendances fortes ?  )

- Economique  ( indicateurs macro-éco peut-être mais aussi moral des consommateurs, et des autres acteurs : syndicats  ) 

- Vie des entreprises et moral des industriels ?   et autres dirigeants d'entreprises

- Social et niveaux de vie, moral des citoyens ...

- Intégration ?  Osties et les autres ? 

Tes impressions ... ?  ... Tout ceci pour mieux comprendre pourquoi et comment elle joue ( ou pas ) sur le plan européen et international ?  

Je n'ai plus les antennes de ce côté là bas .. 

C'est tout ? Tu n'aurais pas d'autres questions ? En tout cas je ne me sens pas du tout qualifié pour y répondre.

Des livres t'en diraient probablement beaucoup plus que moi sur tous ces sujets.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Résultat des élections régionales hier en Thuringe :

En voix :

chart_490959.jpg

En sièges :

chart_490962.jpg

source : https://wahl.tagesschau.de/wahlen/2019-10-27-LT-DE-TH/index.shtml

https://www.la-croix.com/Monde/Europe/Bjorn-Hocke-sulfureux-leader-lAfD-Thuringe-2019-10-28-1201057063 (28 octobre 2019)

Fort de ce bon résultat, Björn Höcke va pouvoir jouer les faiseurs de roi lorsque l’AfD réunira son congrès, fin novembre, et élira ses nouveaux dirigeants.

La CDU pourrait participer à une coalition avec Die Linke ou, plus probablement, soutenir un gouvernement minoritaire dirigé par Bodo Ramelow, au moins jusqu’aux prochaines élections fédérales.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme quoi il n'est jamais trop tard pour redécouvrir le bon vieux "Si vis pacem, para bellum"...

Après ce n'est peut-être qu'une initiative personnelle. Le pacifisme anti-militaire étant tout de même bien ancré à gauche. En tout cas en France. J'imagine que c'est la même chose en Allemagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Alexis a dit :

Laissons le mot de la fin à l'auteur 

L'Europe devrait soit s'appuyer sur une armée commune, soit au moins renforcer les armées nationales et construire un parapluie de dissuasion nucléaire crédible. C'est inévitable dans un monde où les vieilles alliances se dissolvent.

La militarisation de l'Europe doit être considérée comme un projet progressiste : elle sert à défendre les acquis de la civilisation d'après-guerre. Il y aurait beaucoup à gagner si le camp de gauche en Allemagne le comprenait.

Eh oui. C'est bien la question nucléaire qui est posée.

Très belle trouvaille que ton article. Il montre bien qu'on est à la croisée des chemins concernant les mentalités aussi en France qu'en Allemagne. Je trouve par ailleurs que les commentaires qui accompagnent cet essai sont bien plus positif sur l'armée européenne que je ne pouvais le croire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Alexis a dit :

Laissons le mot de la fin à l'auteur 

L'Europe devrait soit s'appuyer sur une armée commune, soit au moins renforcer les armées nationales et construire un parapluie de dissuasion nucléaire crédible. C'est inévitable dans un monde où les vieilles alliances se dissolvent.

Hé les Allemands, pour le pizzo, envoyez votre chèque au 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris.

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Alexis a dit :

Presse allemande : "La militarisation de l'Europe est un projet progressiste" (Die Militarisierung Europas ist ein progressives Projekt)

Un brûlot d'extrême-droite ? Des rejetons insatisfaits du Kaiser ?

Vous n'y êtes pas : c'est un journal de gauche :biggrin: ! (en l'occurrence, die Zeit) Tout cela dans un article intitulé "Nous sommes tous des Kurdes".

Mon explication : nous avons là une application du principe bien connu "Quand la mer se retire, on découvre qui se baignait tout nu".

Angry rant slightly modified.

Révélation

"WAAAAH! waaaah! les turcs dont on est historiquement proches et alliés et avec lesquels on a jamais coupé les liens malgré deux guerres mondiales et leurs génocides divers sont devenus vraiment infréquentables cette fois!"
"WAAAAH! En plus les américains dont on est les vassaux depuis des décennies à cause de nos conneries et en échange de notre rôle de paravent de leur politique anti-européenne ont décidé de nous lâcher!"
"Quelqu'un aidez-nous à nous sentir mieux dans nos têtes! WAAAAAAAH!!!"

La gauche allemande quoi...
Retournement de veste, abandon des grands idéaux pacifistes, parce qu'après tout, quand EUX découvrent le monde et sont touchés par la grâce, tout le monde soit se mettre au garde-à-vous. Mais par contre, pour reconnaître que le danger avait été perçu par d'autres, peut-être moins fréquentables, certes, mais qui avaient mis le doigt dessus depuis un bon moment, là c'est silence radio.

Et une fois que ce cirque sera fini, ils recommenceront leur habituel train-train et continueront de s'ériger en phare de la bonne conscience.
Pas crédibles une demi-seconde.

Qu'ils commencent par virer d'Allemagne les turcs pro-AKP ayant constitués de vraies petites mafias aux effets délétères sur la société allemande, --(même dans la police!) et cela sans vivre des psychodrames pseudo-philosophiques sur fond d'ethnomasochisme, ils auront déjà réglé une grande partie du problème.

...Et maintenant ça parle même d'armes nucléaires??? :blink:

Au passage ils apprendront qu'on ne mène pas des programmes de réarmement et de remilitarisation en un claquement de doigts. Et que chez eux comme ailleurs, LE PAYSAGE POLITIQUE POURRAIT BIEN CHANGER...

Et enfin ils découvriront que leurs alliés idéologiques "naturels" qu'ils rechercheront bien entendu Dieu sait trop où ne sont certainement pas prêts à les suivre dans n'importe quelle aventure.
Je ne considère même plus la France comme une alliée "naturelle" vu que j'ai de moins en moins l'impression que les français sont traités en alliés, et de plus en plus qu'ils sont considérés comme "d'indispensables indésirables" dont les allemands ont besoin mais au fond ne souhaitent pas la présence.

...

Non je crois que ce que ce genre de positions allemandes illustrent, c'est qu'il est urgent que la France se désengage de la sécurité "européenne" et poursuivre SON programme de réarmement, de rééquipement, et de préparation à des conflits futurs. Si ça dissuade des petits malins de s'en prendre à l'Europe, ça nous évitera toutefois de devoir subir les âneries des politiciens allemands.

Nous n'avons pas à nous plier aux lubies ni de l'industrie allemande décrépie ni de leurs politiques et leaders d'opinions qui démontrent à tout propos et chaque fois que c'est possible qu'ils sont tous aussi zinzins les uns que les autres. On croirait que tous les autocrates bizarres et autres copies carbone de trump ont fait des émules.

Ils comptent faire quoi nos voisins allemands, si la France refuse à nouveau de céder son siège à l'ONU à "l'Europe"? Puisqu'il parait qu'il est question "d'armée européenne" et même "DE FORCES NUCLÉAIRES EUROPÉENNES"? Ce qui pour rappel est borderline impossible vu que l'UE est une organisation, et pas un pays en tant que tel. Tout comme il n'y a pas "d'armes atomiques de l'OTAN" mais des armes américaine sous clé américaine.

Ils comptent reconnaître quand qu'ils sont LES PREMIERS à être le faux-nez des USA en Europe???

Je pose deux questions simples:
Quel pays a le plus de relation avec les USA en Europe? Réponse: l'Allemagne.
Quel pays a le plus de relation avec la turquie en Europe? Réponse: l'Allemagne.

À partir de là ils prennent leurs responsabilités. Nous n'avons pas à nous interposer entre les allemands et leur propre incapacité à prévoir que leur position deviendrait intenable avec le temps.

Edited by Patrick
  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La coopération avec les allemands va en prendre un sacré coup! Quid du SCAF et du Future Battle Tank franco-allemand ?

Si l'article dit vrai, je ne sais pas si ça frise la trahison mais ça frôle l'hypocrise et la malhonnêteté outre-Rhin.

https://www.meta-defense.fr/2019/10/31/lallemagne-sacrifie-t-elle-leurope-de-la-defense-sur-lautel-de-linteroperabilite-avec-les-forces-us/

 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu partisan, est que la France va protéger l'Allemagne? Ou est déployer le 1er corps blindée européen? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Neuron a dit :

Comme le cite très bien l'article, France et Allemagne c'est l'équivalent de la Russie et 4 fois son PIB. La Russie représente 25% de la population de l'UE et seulement 12 % de son PIB.

Si les Allemands voulaient vraiment faire l'effort d'avoir une vraie défense avec les Français, on pourrait construire quelquechose de vraiment très crédible.

Vivant partiellement à Francfort je me rends compte malheureusement que leurs élites politiques, financières et militaires sont malheureusement totalement noyautées par les US.

L'Irak avait la quatrième armée au monde....

Si tu réfléchis un peu, l’Europe ne commence pas avec la frontière française et s’arrête sur à celui de l'Allemagne...

Théoriquement en premier lieu, il faudrait faire un commandement supérieur européen regroupant toutes les armées. Et pas penser à l'industrie de son pays, un T80 ou T90 européanisé peut avoir un meilleur ratio coût/efficacité, de même un eurofighter etc...

Et je rajoute que la doctrine est plus importantes que de construire un char pour faire jolie. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,420
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mordhin
    Newest Member
    Mordhin
    Joined
  • Forum Statistics

    20,729
    Total Topics
    1,254,743
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries