Recommended Posts

Posted (edited)

Coronavirus: un ministre allemand "profondément inquiet" s'est suicidé

https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-un-ministre-allemand-profondement-inquiet-sest-suicide_fr_5e809facc5b6256a7a2c5ca7?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

Thomas Schaefer était responsable depuis dix ans des finances de Hesse où se trouve Francfort, le centre financier allemand, siège de la Banque centrale européenne et de grandes banques allemandes.

Le Roi Rama X de Thailande lui, ne se suicidera pas ... il a autre chose en tête ...

https://fr.news.yahoo.com/coronavirus-roi-thailande-confine-harem-20-jeunes-femmes-145025467.html

 

Edited by Lezard-vert
  • Sad 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n’est jamais bon signe... :


« Le ministre des Finances de Hesse, Thomas Schaefer, "profondément inquiet" des répercussions de l'épidémie du coronavirus sur l'économie, s'est suicidé, a annoncé ce dimanche le Premier ministre de ce land allemand Volker Bouffier. »


« Il était responsable depuis dix ans des finances de ce land où se trouve Francfort, le centre financier allemand, siège de la Banque centrale européenne et de grandes banques allemandes. Il travaillait "nuit et jour" pour aider les entreprises et employés à s'adapter aux répercussions économiques de la pandémie, a indiqué Volker Bouffier, se disant "sous le choc" […]. »
 

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/suicide-d-un-ministre-regional-allemand-profondement-inquiet-de-la-crise-du-covid-19_2122310.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, TarpTent a dit :

Ce n’est jamais bon signe... :

pour les intérêts des poteaux ou le général ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://www.general-anzeiger-bonn.de/news/politik/deutschland/laschet-dankt-krankenhaeusern-und-mahnt-zur-exit-strategie_aid-49808431 (29 mars 2020)

Selon la Chancellerie d'État [de Rhénanie du Nord-Westphalie], l'hôpital universitaire de Münster a admis deux patients atteints de coronavirus en provenance des Pays-Bas.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, rendbo a dit :

pour les intérêts des poteaux ou le général ?

Pour tout le monde...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.merkur.de/welt/coronavirus-drosten-ndr-ansteckung-schutzmasken-podcast-mundschutz-halstuch-covid-19-sars-cov-2-zr-13610618.html (30 mars 2020)

Berlin - Un nouvel épisode du podcast de la NDR "Das Coronavirus-Update" avec le professeur Christian Drosten, virologue, s'est concentré lundi (23 mars) sur les masques de protection. Drosten avait une recommandation pour ses auditeurs.

Dans les rues, dans les supermarchés ou avec le reste des voyageurs en train, on voit de plus en plus de gens, dont certains portent des couvre-bouches alternatifs. Les gens veulent se protéger, mais il existe actuellement un goulot d'étranglement dans l'approvisionnement en masques de protection.

M. Drosten le sait : "Il y a une pénurie sur le marché dans toute l'Europe. Les hôpitaux sont toujours approvisionnés, mais ce n'est pas comme s'il y avait des stocks illimités". Par conséquent, les services d'achat des hôpitaux seraient déjà "à juste titre inquiets" si le grand public voulait maintenant avoir accès aux mêmes stocks et était également prêt à payer des prix exorbitants.

En outre, des boîtes de masques chirurgicaux ont été volées à plusieurs reprises dans les hôpitaux. De nouvelles commandes ont été passées il y a plusieurs semaines, mais "la production prend du temps". D'ici là, il est crucial qu'il n'y ait pas de "concurrence sur le marché" pour les masques de protection, car ils sont nécessaires de toute urgence non seulement dans les hôpitaux, mais aussi dans les maisons de retraite. C'est précisément là que les gens travaillent très près du patient et le risque d'infection est considérablement accru dans ce domaine.

Il n'y a "aucune ou presque aucune preuve" dans la littérature scientifique qu'un protège-bouche offre réellement une protection efficace contre l'infection par le virus corona. Néanmoins, le virologue estime qu'il peut être utile de porter des masques en public, par exemple lors des achats au supermarché. Pas tant pour se protéger soi-même que pour protéger les autres. C'est-à-dire si vous voulez être sûr de ne pas infecter quelqu'un inconsciemment. Après tout, on suppose actuellement que l'infectiosité est déjà présente la veille de l'apparition des premiers symptômes de la corona. Drosten parle d'un "geste de courtoisie", qu'il préconise vivement.

En outre, ce masque pourrait avoir un deuxième effet psychologique, celui de l'autodiscipline. On est constamment rappelé au danger d'infection, ce qui empêche de continuer inconsciemment à se toucher le visage, à se frotter les yeux ou à se toucher la bouche. En même temps, il faut cependant faire attention à ne pas devenir trop négligent par la soi-disant protection et à ne pas laisser dans l'oubli d'autres mesures d'hygiène telles que le lavage des mains.

Tout compte fait, Drosten pense qu'il est assez bon de porter un masque tant qu'il n'est pas retiré des cliniques. Vous devez donc soit fabriquer votre propre masque ou le coudre en tissu, soit utiliser une écharpe ou un foulard rond.

https://www.merkur.de/leben/gesundheit/experte-mundschutz-selbst-naehen-ist-keine-abwegige-idee-zr-13603985.html (18 mars 2020)

En République tchèque, les citoyens cousent actuellement eux-mêmes ces masques. Le gouvernement de Prague a même décidé que les magasins qui vendent des tissus seront exemptés des fermetures ordonnées, a déclaré un porte-parole lundi sur Twitter. La société de transport public de Prague a ordonné qu'à partir de mardi, seules les personnes ayant un couvre-bouche et un couvre-nez seront autorisées à monter dans les trams, les bus et les métros. "Veuillez utiliser un couvre-bouche, un foulard ou un châle", ont-ils dit.

 

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Desty-N a dit :

Quelques bémols sur le système allemand : il me semble que, comme l'Angleterre, l'Allemagne fait pas mal appel aux personnes d'Europe de l'Est non seulement pour s'occuper des seniors, mais aussi dans les hôpitaux et les cliniques.

Tout à fait. Énormément de Polonais, voire d'Ukrainiens, auprès des personnes âgées, que ce soit à leur domicile (il y a des boîtes spécialisées qui font venir des employées - car ce sont presque toujours des femmes - est-européennes, généralement pour des périodes de 6 à 12 semaines, au domicile des personnes âgées, avec notamment tout un système de transport et de rotation des personnels) ou dans les hôpitaux et maisons de retraite. Cela dit, si les Allemands augmentent les salaires, il n'est pas impossible qu'ils parviennent à conserver/attirer la main d'oeuvre. Ce sont des revenus importants pour certains foyers est-européens. 

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Armin Laschet avait sorti son nez du masque durant la visite d'un hôpital :

https://www.derwesten.de/region/neues-von-coronaviurs-nrw-virus-covid19-karte-news-aktuell-symptome-faelle-infektionen-zahlen-kontaktverbot-tote-id228788067.html (31 mars 2020)

Même si le nom du protège-bouche suggère le contraire, il faut le mettre sur le nez pour qu'il fasse son effet : Le fait que le Premier ministre de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Armin Laschet (CDU), n'ait pas fait exactement cela lors d'un rendez-vous à Aix-la-Chapelle lundi a rapidement provoqué des moqueries sur Internet.

Du coup, il a publié un tweet rectificatif :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://www.welt.de/debatte/kommentare/article206868669/Exit-Stratgegie-Jetzt-muessen-wir-fuer-die-Zeit-nach-Corona-planen.html (29 mars 2020)

Nous devons planifier maintenant la période de l'après-corona

Par Armin Laschet

La motivation de tous les efforts que nous faisons chaque jour n'est pas la peur du présent, mais l'espoir pour demain. Nous devons garder ceci à l'esprit : le jour, les semaines et les mois qui suivront le pic de la pandémie. Le discours sur l'absence d'alternatives, qui jouit à nouveau d'une popularité sans précédent, ne rend pas justice à la complexité de ce défi. Il y a toujours des alternatives - et il y a des dilemmes éthiques. Chaque décision a des conséquences - pour chaque individu et pour notre communauté dans son ensemble.

Ces derniers jours, les droits fondamentaux et ceux qui constituent notre Loi fondamentale ont été restreints de manière inédite. Des droits dont nous sommes fiers, à juste titre, en tant que citoyens d'un pays libre et démocratique.

L'année dernière, lorsque nous avons célébré le 70e anniversaire de notre Loi fondamentale et que nous avons remercié les pères et les mères de notre constitution dans des discours, personne n'aurait pu imaginer qu'à peine un an plus tard, nous restreindrions à ce point la liberté de réunion, la liberté d'exercer une profession, la liberté de circulation, la liberté de commerce et même la pratique de la religion et que nous suspendions la scolarité obligatoire.

La décision d'imposer ces restrictions n'a pas été facile à prendre pour tous les décideurs politiques au niveau fédéral et au niveau des États.

Toutefois, aucune crise ne justifie de ne pas examiner et peser le pour et le contre avant de procéder à des interventions aussi massives. Même dans la plus grande crise, notre constitution s'applique. L'État de droit et la démocratie s'appliquent toujours. Ce n'est pas la décision la plus rapide qui est la meilleure, mais celle qui est efficace et qui respecte en même temps le principe constitutionnel de proportionnalité. En tant qu'hommes politiques, nous sommes donc bien avisés de ne pas succomber à l'ivresse de l'état d'urgence et du pouvoir d'action, mais de garder le sens des proportions et de la mesure en cette heure de l'exécutif.

Nous devons considérer toutes les conséquences de nos actions : quels dommages collatéraux sociaux, économiques, psychologiques, sociaux et, en fin de compte, liés à la santé, une politique de longue date de distanciation sociale et de fermeture économique aurait-elle ? Les enfants en particulier ne seraient-ils pas particulièrement touchés par les conflits domestiques et familiaux ?

De nombreuses études nous permettent de connaître les effets de la dépression économique, les destins humains derrière les chiffres qui donnent à réfléchir, l'absence généralisée de perspectives et d'espoir et les conséquences socio-psychologiques associées, jusqu'à l'augmentation des suicides comme après la crise financière en 2008.

Une chose est absolument claire : ce n'est pas le moment de déclarer l'alerte levée. Nous devons appliquer efficacement la minimisation des contacts, nous devons accorder une protection spéciale aux groupes les plus vulnérables, nous devons effectuer des tests plus nombreux et plus rapides, nous devons créer davantage de capacités de soins intensifs pour les personnes les plus gravement malades, et nous devons poursuivre nos efforts de recherche pour mettre au point des méthodes de traitement et des vaccins.

Mais : la phrase selon laquelle il est trop tôt pour penser à une stratégie de sortie est fausse. Le moment est venu d'élaborer des critères de référence pour le retour à la vie sociale et publique, afin que cette décision soit également fondée sur des critères transparents. Nous devons dès à présent commencer à envisager le moment où les mesures rigides commenceront à avoir un effet. C'est précisément dans les moments difficiles que nous tirons notre force, y compris la légitimité politique de mesures d'une telle portée, de l'espoir plausible d'un avenir meilleur. Seule l'adhésion constante aux mesures actuelles nous permettra de retrouver notre liberté habituelle. Il est donc important de développer dès maintenant des stratégies pour la période qui suit la crise.

Ce ne peut être un retour facile à l'ère pré-Corona. Car cette période précédant la pandémie a également été marquée par la polarisation sociale, la brutalisation du discours politique, la surréglementation, le mépris croissant des institutions publiques et la lenteur de la numérisation. Bien sûr, nous n'avons pas surmonté ces conditions.

Mais dans la crise, nous connaissons une cohésion sociale qui transcende les lignes de parti. Nous avons l'espoir d'un État fort qui nous aide. Nous prouvons aujourd'hui qu'une politique fondamentalement fondée sur l'esprit d'humanité et la raison d'État permet une accélération énorme de procédures autrement lourdes. Nous avons la chance d'avoir des institutions publiques stables et efficaces. Pourquoi devrions-nous y renoncer ?

Nous devons préserver la solidarité et le respect. Par-dessus tout, la crise nous a permis de nous concentrer davantage. Nous avons besoin de contacts, d'échanges directs, d'interactions humaines directes. Mais la coopération numérique et la culture de confiance qui y est associée fonctionnent également beaucoup mieux que ce que beaucoup auraient concédé auparavant.

Nous avons surtout appris ce qui est vraiment nécessaire au fonctionnement d'une communauté libérale - et ce qui est disponible en cas d'urgence - en ce qui concerne nos procédures bureaucratiques. Nous essayons de couvrir les risques de chaque cas hypothétique - mais nous n'avons pas suffisamment de stocks de masques de protection. Nous devons ici modifier considérablement les priorités. La crise démontre à quel point nos administrations au niveau local, régional et fédéral peuvent être efficaces et flexibles. Il s'agit d'une démarche prospective.

Dans le contexte de la crise, nous apprenons également à apprécier l'échange intensif entre la politique et l'expertise scientifique - non pas pour soulager les hommes politiques de leurs décisions, mais pour ouvrir des options politiques. Nous devrions poursuivre ce dialogue intensif avec la communauté scientifique et l'institutionnaliser de manière plus intelligente. L'humilité est peut-être un mot trop grand pour les politiciens.

Mais pour pouvoir tirer parti de l'évolution positive de la crise, nous devons aussi, en tant qu'hommes politiques, pouvoir mettre de côté l'affirmation souvent si fringante selon laquelle nous avons toujours raison. Le Conseil scientifique est particulièrement important lorsqu'il s'agit de savoir combien de temps les mesures actuelles doivent durer. Aussi complexes que soient les questions et les problèmes de la situation actuelle, la réponse doit être interdisciplinaire. Les difficiles questions d'équilibre éthique qui en découlent restent de la responsabilité des politiciens.

Le moment et les modalités de la réouverture de la vie sociale et publique ne doivent pas être une question d'opportunisme politique ou de conclusions exclusivement virologiques. Un large consensus social est nécessaire. Ce dernier ne peut se développer que sur la base d'une considération intensive de toutes les implications médicales, sociales, psychologiques, éthiques, économiques et politiques. Ce processus prend du temps. Pour que nous connaissions les normes et que nous ayons établi le consensus pendant la période de Pâques, nous devons commencer maintenant.

Edited by Wallaby
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

https://www.welt.de/vermischtes/live206935325/Coronavirus-live-USA-kaufen-Frankreich-Masken-weg.html (2 avril 2020)

Pour pallier le manque de liaisons par camions, Aldi s'est fait livrer 200 tonnes de pâtes : fusilli, penne et spaghetti par train spécial depuis l'Italie.

Il pourrait continuer après la crise, ça réduirait leur empreinte carbone.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.aerzteblatt.de/nachrichten/111617/Regierung-billigt-Wiederverwendung-von-Schutzmasken-in-Ausnahmefaellen (2 avril 2020)

Dans la crise d'approvisionnement actuelle, l'équipe de gestion de crise du gouvernement allemand approuve la réutilisation des masques de protection dans des cas exceptionnels où il n'y a pas assez de matériel disponible.

L'objectif serait "d'assurer l'approvisionnement du personnel médical en masques respiratoires filtrés (FFP2 et FFP3)". L'intention est de réutiliser les masques à filtre jusqu'à trois fois. Cette opération est soumise à un certain nombre d'exigences de sécurité, telles que la personnalisation adéquate, la collecte et la décontamination des masques par chauffage.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.aerzteblatt.de/nachrichten/111636/Deutschland-deckt-sich-mit-Hilfsmedikamenten-gegen-Coronavirus-ein (2 avril 2020)

Comme l'a confirmé le ministère en réponse à une question de la Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'acquisition d'Avigan pour le traitement des formes graves d'infection par le coronavirus 19 est en cours. Cela vaut également pour les médicaments Kaletra, Foipan et les médicaments contenant de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.welt.de/politik/deutschland/article207023019/Corona-Krise-Das-geht-zu-weit-Linke-und-Gruene-kritisieren-Reiseverbote.html (4 avril 2020)

Die Linke et les Verts critiquent la mesure prise par la région de Meklembourg-Poméranie-Occidentale en prévision de Pâques : les résidences secondaires ne peuvent être occupées que par leurs propriétaires, et uniquement si ils ont leur résidence principale dans la région.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question pour les germanophiles : quelqu'un serait il en mesure de faire un résumé de l'état de l’opinion en Allemagne sur cette crise?  je me la représente mal :

Ils ont plus de contaminés beaucoup moins de morts que les autres : quel est leur recul sur ce sujet? 

Leur vision du futur à court-terme : On laisse passer l'orage et on remet ca? ou va peut-être falloir changer des trucs?

Merci

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, debonneguerre a dit :

Question pour les germanophiles : quelqu'un serait il en mesure de faire un résumé de l'état de l’opinion en Allemagne sur cette crise?  je me la représente mal :

Ils ont plus de contaminés beaucoup moins de morts que les autres : quel est leur recul sur ce sujet? 

Leur vision du futur à court-terme : On laisse passer l'orage et on remet ca? ou va peut-être falloir changer des trucs?

Merci

Apparemment le regain de politique nationale (fermeture des frontières, etc...) coupe l'herbe sous le pied de l'AfD qui est en légère baisse.

Les Verts sont en baisse aussi, je ne sais pas trop pourquoi ? Est-ce parce qu'ils sont perçus comme trop défavorables à l'industrie en cette période de crise économique ? Est-ce parce que la décroissance qui va être là, de facto, leur coupe l'herbe sous le pied, à eux aussi ? La mise à l'arrêt de l'économie arrête brusquement la pollution aussi.

Confinement oblige, Greta Thunberg et ses amis ont arrêté de manifester le vendredi.

Et aussi, en période de crise, il y a un effet de "regroupement autour du drapeau" donc autour du gouvernement en place CDU-SPD, qui est à l'action, tandis que l'opposition n'a pas grand chose à dire ou à critiquer, de peur d'apparaître comme divisant le pays à un moment où il a besoin d'être uni.

https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/umfragen/id_87643946/umfrage-in-corona-krise-bevoelkerung-mit-regierung-so-zufrieden-wie-nie.html (3 avril 2020)

Sondage : 63% sont satisfaits du gouvernement, soit 28 points en plus par rapport à il y a un mois !

Et à 60% de satisfaction, Merkel n'a jamais été aussi haut depuis le début de ce mandat.

Edited by Wallaby
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/04/2020 à 13:54, Wallaby a dit :

Apparemment le regain de politique nationale (fermeture des frontières, etc...) coupe l'herbe sous le pied de l'AfD qui est en légère baisse.

Les Verts sont en baisse aussi, je ne sais pas trop pourquoi ? Est-ce parce qu'ils sont perçus comme trop défavorables à l'industrie en cette période de crise économique ? Est-ce parce que la décroissance qui va être là, de facto, leur coupe l'herbe sous le pied, à eux aussi ? La mise à l'arrêt de l'économie arrête brusquement la pollution aussi.

Confinement oblige, Greta Thunberg et ses amis ont arrêté de manifester le vendredi.

Et aussi, en période de crise, il y a un effet de "regroupement autour du drapeau" donc autour du gouvernement en place CDU-SPD, qui est à l'action, tandis que l'opposition n'a pas grand chose à dire ou à critiquer, de peur d'apparaître comme divisant le pays à un moment où il a besoin d'être uni.

https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/umfragen/id_87643946/umfrage-in-corona-krise-bevoelkerung-mit-regierung-so-zufrieden-wie-nie.html (3 avril 2020)

Sondage : 63% sont satisfaits du gouvernement, soit 28 points en plus par rapport à il y a un mois !

Et à 60% de satisfaction, Merkel n'a jamais été aussi haut depuis le début de ce mandat.

Merci. On y est pas encore mais je me demande quel sera le mindset des pays européens qui auront un bilan en "façade" meilleur que les voisins, ce qui se dessine pour le moment c'est que les fourmis du Nord devraient faire mieux que les cigales du sud.....ce sera un test pour la cohésion du projet européen.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 57 minutes, debonneguerre a dit :

Merci. On y est pas encore mais je me demande quel sera le mindset des pays européens qui auront un bilan en "façade" meilleur que les voisins, ce qui se dessine pour le moment c'est que les fourmis du Nord devraient faire mieux que les cigales du sud.....ce sera un test pour la cohésion du projet européen.

Avant de parler bilan, de façade ou pas, on va peut-être attendre la fin de l'épidémie, non? Ce dimanche, ce qui se dessine, c'est un décalage de 10-15 jours, entre le Sud et le Nord, mais partout les courbes gardent grosso modo la même forme. Les Pays-Bas ont adopté un confinement qui n'en porte pas le nom, et même la Suède commence à se poser des questions (la situation de Stockholm pourrait devenir problématique d'ici le WE prochain)

Si le 20 avril, les hôpitaux allemands frôlent l'engorgement alors que Paris et Rome proposent d'accueillir des malades (ce qui ne me choquerait pas), je doute que Berlin refuse. Dans ce cas, on verra si la dialectique cigale vs fourmi tient toujours. A moins qu'il se trouve des bonnes âmes pour s'offusquer de "l'humiliation" faite à l'opinion publique allemande?

Edited by Desty-N
Publication accidentelle trop rapide
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, debonneguerre a dit :

ce qui se dessine pour le moment c'est que les fourmis du Nord devraient faire mieux que les cigales du sud.

Tu devrais en parler aux Hollandais et aux Britanniques çà va les rassurer parce que pour le moment y sont plutôt un peu dans le dur au sein de leurs fourmilières respectives ...

Hollande 17.2 millions d'hts environ 1800 décès, j'avais oublié la Belgique 11 millions d'hts 1500 décès ... Les britishs en sont à 5000 ...

Excuse-moi mais çà fait pas rêver en plus au nord il fait dégueu les 2/3 de l'année.

Tu sembles mûr pour aller vivre au delà du 53° nord

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/03/2020 à 12:08, Skw a dit :

En fait, c'est un peu plus compliqué que cela. Est-ce que ce sont des travaux que personne ne souhaite faire dans l'absolu ? des travaux que personne ne souhaite faire aux conditions données ? des travaux que personne ne souhaite faire au regard des coûts de subsistance (logements, alimentation, électricité, eau, chauffage, impôts, etc.) que doit supporter l'employé et variant en fonction du lieu de résidence ? des travaux que personne ne souhaite faire car le marché de l'emploi fait que l'employé local est en position de force et qu'il va vers des postes/branches plus attrayants, des travaux pour lesquels on ne forme plus localement car cela coûte trop cher et que l'on préfère profiter de la formation étrangère ? 

Mais, c'est évident : il y a des personnes/populations courageuses. 

En effet, on entend souvent que l'immigration est nécessaire pour faire certains travaux que les locaux ne veulent plus faire. Mais je pense que la plupart des gens ne refuseraient pas un travail sous prétexte qu'il serait "indigne". C'est surtout une question de salaire et de conditions de travail (sécurité, flexibilité exigée…). Je pense que ces "petits boulots" ou "sales boulots" pourtant nécessaires sont un gisement d'emplois inexploités pour les populations européennes peu qualifiées. Si l'Europe veut sortir de cette crise de l'emploi, il s'agira de permettre aux populations locales d'y accéder à des conditions décentes… et arrêter de prétendre à la "fainéantise" ou au snobisme des populations locales.

il y a 44 minutes, pascal a dit :

Tu devrais en parler aux Hollandais et aux Britanniques çà va les rassurer parce que pour le moment y sont plutôt un peu dans le dur au sein de leurs fourmilières respectives ...

Hollande 17.2 millions d'hts environ 1800 décès, j'avais oublié la Belgique 11 millions d'hts 1500 décès ... Les britishs en sont à 5000 ...

Excuse-moi mais çà fait pas rêver en plus au nord il fait dégueu les 2/3 de l'année.

Tu sembles mûr pour aller vivre au delà du 53° nord

Maintenant je me demande si ce n'est pas lié (Belgique et Pays-Bas) au fait que ce soit de petits pays, avec une population forcément très concentrées… et donc qui facilite la propagation du virus. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Kiriyama a dit :

et donc qui facilite la propagation du virus. 

et le confinement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    szymanski
    Newest Member
    szymanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,310,377
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries