Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

16 hours ago, Nec temere said:

La perpét' est assortie d'une période de sûreté ?

Officiellement la perpétuité n'est associé qu'au maximum à une incompressibilité de 15 ans.

Mais en pratique l'Allemagne n'a aucun scrupule à te laisser mourir en prison.

Il suffit de voir le traitement des terroristes rouge ...

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, g4lly a dit :

Officiellement la perpétuité n'est associé qu'au maximum à une incompressibilité de 15 ans.

Après les 15 ans, le condamné doit faire une demande de libération. Ce n'est pas pour autant que le juge lui accordera la liberté. Ce dernier évaluera la dangerosité de l'individu au moment de la demande, la recevabilité sociale de la requête, etc. Autrement dit, la libération n'est pas un dû...

Edited by Skw
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/allemagne-olaf-scholz-autoritaire-et-anti-ecolo-ca-promet_2163184.html (1er décembre 2021)

Olaf Scholz n'a pas toujours été un social-démocrate bon teint. Dans sa jeunesse, il se situe à l'extrême gauche de l'échiquier politique, n'hésitant pas à prôner le "dépassement de l'économie capitaliste". A l'opposé du pragmatisme revendiqué alors par la figure de proue du SPD, Helmut Schmidt, chancelier de 1974 à 1982. 

C'est à Rahlstedt, quartier périphérique de Hambourg, qu'Olaf, l'aîné d'une fratrie de trois garçons, a grandi dans une petite maison de briques rouges avec petit jardin, près de grands immeubles HLM où vivaient alors des populations défavorisées. "Cet environnement difficile l'a façonné, raconte Günter Frank, alors à la tête de la section du SPD de Rahlstedt. Il a placé la justice sociale au coeur de son engagement. Pour lui, la politique consiste avant tout à améliorer la vie des gens." 

Pour mieux comprendre Scholz, et d'où il vient, il faut remonter aux années 1980, et plus précisément au 4 janvier 1984. Dans une courte séquence de la télévision d'Etat est-allemande, on le voit, cheveux longs et bouclés, assis face à Egon Krenz, l'un des dirigeants du régime communiste, à Berlin-Est. Vice-président des "Jusos", la branche jeunesse du Parti social-démocrate, Olaf Scholz, se sent alors bien plus proche des communistes de la RDA que des responsables ouest-allemands. A l'époque, il dénonce l'installation de missiles nucléaires américains de moyenne portée sur le sol de la RFA et appelle le gouvernement de Bonn à sortir de l'Otan. Autant dire qu'il est très apprécié de l'autre côté du Mur. 

Tout en menant des études de droit, le jeune Scholz gravit les échelons des Jusos, avant de décrocher la vice-présidence de l'Union internationale de la jeunesse socialiste (de 1987 à 1989). Il délaisse ensuite le militantisme pour se concentrer sur ses activités d'avocat du travail. Le premier chapitre de sa vie politique, celui du gauchisme, se referme. Il ne l'évoque quasiment jamais - tout juste a-t-il expliqué un jour s'être "désintoxiqué" des idées extrêmes de ses débuts au contact de la vie d'entreprise.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

La nouvelle Ministre de la Défense allemande sera Christine Lambrecht (SPD), qui occupait jusqu'à lors le poste de Ministre de la Justice.

Citation

Lambrecht a déclaré, lors de sa présentation au siège du SPD,  que cette nouvelle fonction constituait un défi majeur pour elle. Comme points essentiels, elle a souligné que les militaires, actifs comme réservistes, méritent reconnaissance et respect. Il s'agira aussi de moderniser les achats et de rendre le métier de soldat plus attractif. Elle exhortera également, comme le prévoit l'accord de coalition, à évaluer en permanence les déploiements étrangers et à les vérifier pour une stratégie de sortie.

https://augengeradeaus.net/2021/12/bisherige-justizministerin-lambrecht-wird-neue-verteidigungsministerin/

Bref... les priorités sont exactement les mêmes que celles dont devaient traiter les deux précédentes Ministres de la Défense, à savoir Ursula von der Leyen et Annegret Kramp-Karrenbauer.

Edited by Skw
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le nouveau ministre de la santé sera Karl Lauterbach : 

Le 03/07/2019 à 15:05, Wallaby a dit :

https://www.ksta.de/politik/-skandaloes--spd-kuendigt-von-der-leyen-unterstuetzung-auf-32794202 (3 juillet 2019)

Suite à la nomination de la ministre de la Défense Ursula von der Leyen au poste de président de la Commission européenne, le SPD a retiré son soutien à la politicienne CDU. "Nous avons toujours épargné von der Leyen en tant que partenaire de la coalition. Nous ne pouvons plus continuer ainsi", a déclaré au "Kölner Stadt-Anzeiger" Karl Lauterbach, chef de groupe adjoint.

Il a parlé d'un "affaiblissement scandaleux de l'UE et du processus électoral". Il n'est pas acceptable "que des ministres en position de fragilité qui n'ont joué aucun rôle dans la campagne électorale de l'UE soient désormais prévus à Bruxelles", a déclaré M. Lauterbach.

Le fait que celle qui était jusqu'à maintenant ministre fédérale de la Défense soit une femme politique qui "ne s'est pas du tout présentée aux élections" n'est pas convaincant, ont expliqué mardi soir les présidents provisoires du SPD Malu Dreyer, Manuela Schwesig et Thorsten Schäfer-Gümbel. "Cela réduit à l'absurde la tentative de démocratisation de l'Union européenne".

-

Le 14/07/2020 à 12:21, Wallaby a dit :

https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/id_88221784/lauterbach-zu-studie-herdenimmunitaet-als-konzept-gescheitert-.html (13 juillet 2020)

"Les anticorps chutent très rapidement, très fortement. Plus l'infection est légère, plus elle est rapide", a déclaré M. Lauterbach en commentant l'étude [britannique]. Cela ne signifie pas pour autant qu'il ne peut pas y avoir d'immunité après plusieurs mois, mais elle est "probablement assez incomplète". Cela signifie qu'il est possible d'être nouvellement infecté et d'infecter également d'autres personnes.

Une "vaccination aurait peut-être un effet similaire", spécule l'expert sanitaire du SPD. Il faudrait alors procéder régulièrement à des vaccinations. Par conséquent, "l'immunité collective en tant que concept doit être considérée comme défaillante". Si l'on est infecté à plusieurs reprises, "les dommages antérieurs de la première infection peuvent aggraver le cours de l'infection suivante", estime Lauterbach. Ainsi, après une première infection, on est aussi un patient à risque pour la seconde.

- 

Le 03/11/2020 à 15:07, Wallaby a dit :

https://www.sciencemag.org/news/2020/11/europe-locking-down-second-time-what-its-long-term-plan (2 novembre 2020)

Karl Lauterbach, expert en politique de santé et membre du Bundestag pour le parti social-démocrate, qui a contribué à la conception du "confinement light" de l'Allemagne, affirme qu'il ne fait aucun doute que les écoles contribuent à la propagation du virus. Merkel a demandé : "Suis-je sûre que nous pouvons le faire sans fermer les écoles ? J'ai répondu non, mais probablement oui", dit Lauterbach. En fin de compte, les dommages causés par la fermeture des écoles l'emportent sur les risques, dit-il.

Selon les calculs, l'Allemagne doit réduire les contacts entre les personnes d'environ 75 % par rapport au niveau actuel, explique M. Lauterbach. "C'est incroyablement difficile si vous voulez garder les écoles et la plupart des entreprises ouvertes". Mais les bars et les restaurants représentent de nombreux contacts tout en ne fournissant qu'environ 1 % du produit intérieur brut allemand, ce qui en fait "une sorte de cible parfaite pour les mesures de lutte contre la pandémie".

-

Le 05/12/2020 à 12:08, Wallaby a dit :

https://www.tagesschau.de/inland/corona-neuinfektionen-debatte-101.html (5 décembre 2020)

L'expert en santé du SPD, Karl Lauterbach, fait campagne depuis un certain temps pour un changement de cap. Selon lui, les régions particulièrement touchées ont besoin d'un confinement comme celui du mois de mars.

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Pakal a dit :

Christine Lambrecht pressentie comme future ministre de la défense, n'a, semble t'il, pas d'expérience dans le domaine de la défense

Les précédentes non plus. En 2014, voici quelle était sa position sur les drones armés :

Citation

La directrice parlementaire du SPD, Christine Lambrecht, s'oppose à l'acquisition de drones de combat par l'armée allemande. "En l'état actuel, je ne pense pas que les drones armés soient une bonne chose", a déclaré Mme Lambrecht mercredi à Berlin. "J'ai de plus grands problèmes avec cela", a poursuivi Lambrecht en faisant référence aux projets en la matière de la Ministre de la Défense Ursula von der Leyen (CDU). La politicienne du SPD a toutefois admis qu'il n'y avait pas encore de position commune sur cette question au sein du groupe parlementaire du SPD.

https://www.tagesspiegel.de/politik/bundeswehr-spd-streitet-ueber-leyens-drohnen-kurs/10135968.html

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Pakal a dit :

Christine Lambrecht pressentie comme future ministre de la défense, n'a, semble t'il, pas d'expérience dans le domaine de la défense

Ce n'est pas forcément un problème, elle a des conseillers pour les sujets techniques et sinon nos démocraties restent basées, entre autres choses, sur la sujétion du domaine militaire au pouvoir civil.

Link to comment
Share on other sites

 

https://amp.welt.de/print-welt/article350904/Ich-mag-die-Alltagskultur-der-Franzosen-das-Entspannte-die-Lebensfreude.html (24 janvier 2003)

Anna Lührmann (Verts), la plus jeune députée du Bundestag à 19 ans, s'exprime sur ses relations avec la France voisine.

Die Welt : Avez-vous déjà passé plus de temps en France ?

Lührmann : J'y suis allé très souvent, certainement dix ou douze fois. Enfant, j'ai passé presque tous les étés en vacances en France avec mes parents, sur l'île de Noirmoutier près de Nantes, à Bordeaux, et nous avons même traversé une fois le sud de la France en camping-car. L'année dernière encore, je suis allée dans les Alpes françaises avec mon frère - et en août à Paris, chez des amis. Ah oui, nous avons aussi fait un échange scolaire avec Chinon. C'était en classe de seconde. J'y suis resté trois semaines.

Die Welt : Qu'est-ce que vous aimez en France ?

Lührmann : Beaucoup de choses. La langue, les paysages, les nombreuses possibilités de passer des vacances. Mais j'aime aussi la culture quotidienne des Français, le côté décontracté, la joie de vivre. Quand on se promène dans Paris en été, il est fascinant de voir comment les gens s'assoient aux terrasses des cafés - et profitent simplement de la vie.

Die Welt : Quelle est la première chose qui vous vient à l'esprit quand vous entendez "France" ?

Lührmann : Vacances, soleil.

Die Welt : Et quels auteurs, quels films ?

Die Welt : Sartre, Camus, Simone de Beauvoir. J'ai lu quelques-uns d'entre eux - mais en allemand, je dois l'avouer. Les derniers films que j'ai vus sont "Le monde merveilleux d'Amélie" et "Huit femmes".

Die Welt : Alain Delon vous dit-il encore quelque chose ?

Lührmann : Alain qui ?

Die Welt : Que signifie pour vous l'amitié franco-allemande dont on parle tant maintenant ?

Lührmann : L'amitié vécue. Comme je l'ai dit, j'ai de très bons amis à Paris. Et dans mon cercle d'amis allemands, il va de soi que je suis souvent en France. L'amitié franco-allemande va en tout cas bien au-delà de la prose des fêtes.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/anna-luhrmann-une-femme-au-profil-atypique-aux-affaires-europeennes-en-allemagne-1369301

Mariée à un diplomate allemand, elle a vécu aux Etats-Unis, en Suède et au Soudan.

https://de.wikipedia.org/wiki/Anna_Lührmann

Depuis 2018, elle était professeur assistante à l'université de Göteborg. De 2018 à 2020, elle a été directrice adjointe de l'institut et professeur assistant à l'université de Göteborg. Elle a été l'auteur principal des "Democracy Reports" annuels de l'institut de 2017 à 2020. Pour son article "A Third Wave of Autocratization is Here : What is New About It ?"[7], elle a reçu le prix Frank Cass.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Kelkin a dit :

Ce n'est pas forcément un problème, elle a des conseillers pour les sujets techniques et sinon nos démocraties restent basées, entre autres choses, sur la sujétion du domaine militaire au pouvoir civil.

Exact, les généraux font souvent de piètres ministres. Le ministère fait le gros du travail.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Kelkin a dit :

Ce n'est pas forcément un problème, elle a des conseillers pour les sujets techniques et sinon nos démocraties restent basées, entre autres choses, sur la sujétion du domaine militaire au pouvoir civil.

En l'occurrence, je ne suis pas sûr qu'un militaire soit forcément le profil le plus indiqué pour traiter les défis à relever. Son profil de juriste ne sera peut-être pas de trop pour réformer les procédures d'acquisition d'armements...

En Allemagne, certains déplorent la perte en visibilité pour la Défense avec la nomination de Lambrecht. Alors qu'Ursula von der Leyen et Annegret Kramp-Karrenbauer étaient des figures importantes de la CDU et plus largement de la vie politique allemande. Personnellement, je ne suis pas sûr qu'un ministre de standing soit synonyme d'une meilleure considération pour les questions de défense au sein de la coalition ou du parlement.

Edited by Skw
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 03/11/2021 à 23:10, Wallaby a dit :

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/A-Beaune-Merkel-fait-ses-adieux-a-la-France-apres-16-ans-au-pouvoir-1767526# (3 novembre 2021)

La Chancelière allemande a accompagné le président français, aux côtés de leurs époux, Brigitte Macron et Joachim Sauer, pour saluer la foule de Beaune, tandis qu'elle faisait ses adieux à la France après 16 ans au pouvoir.

https://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/macron-laedt-merkel-zum-abschied-in-den-weinort-beaune-ein-17616715-p2.html

Avec cette invitation à Beaune, il veut remercier la Chancelière pour le "travail fructueux de ces dernières années", déclare le Président Macron. Il l'emmènera dans ce qui est probablement le plus bel hôpital du monde, l'Hôtel Dieu, fondé en 1443, qui est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2015.

Le célèbre hôpital sert également de décor à l'un des films français les plus vus, "La grande vadrouille" (titre allemand : Drei Bruchpiloten in Paris), avec l'acteur Louis de Funès. On dit que Sauer a donné à sa femme la collection complète des films de de Funès pour qu'elle comprenne mieux le français.

Suivant une autre version, les DVD de de Funes ont été offerts à Merkel...

https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/angela-merkel-amoureuse-de-wagner-et-icone-politique/

...pour mieux comprendre la psychologie du président de l’époque, Nicolas Sarkozy.

 

Et maintenant, le film :

 

Link to comment
Share on other sites

Et maintenant, Olaf !

3b6393134758a3b38b47c2f930190e15.jpg

Ce matin, le Spiegel évoque la visite du nouveau chancelier au président français. C'est intéressant notamment parce qu'il s'agit d'un point de vue allemand sur la relation avec la France. Et aussi parce que ce point de vue, bienveillant sur le fond, n'en oublie pas le réalisme. Nul "couple franco-allemand" à l'horizon ni autre faribole. Simplement, une relation dans l'ensemble positive avec un voisin important.

C'est la traditionnelle visite inaugurale de tous les chanceliers allemands après une élection : au président français. C'est pourquoi Olaf Scholz s'envole aujourd'hui pour Paris, où il sera accueilli à l'Élysée par Emmanuel Macron. Il se rendra ensuite à Bruxelles.

En tant que Hambourgeois, Scholz est plus proche du monde anglo-saxon que du monde français, il parle couramment l'anglais, on ne sait rien de tel de son français.

Les relations entre les chanceliers allemands et leurs homologues français font toujours l'objet de nombreuses spéculations et projections : Merkel et Macron, Merkel et Sarkozy, Merkel et Chirac, Chirac et Schröder, Kohl et Mitterrand - il y a toujours eu beaucoup à interpréter, à comprendre. On a inventé des noms comme "Merkozy" ou "Mercron". Et il y a toujours eu les mêmes malentendus et les mêmes fronts à surmonter. Le cliché allemand classique selon lequel les Français "veulent notre argent" est bien sûr une absurdité. Le revers de la médaille est l'agacement français face à la rigidité budgétaire allemande qui entraverait la croissance européenne.

Notre correspondante à Paris Britta Sandberg m'écrit : "Scholz sera accueilli à Paris avec impatience, mais sans suspicion. Scholz n'est pas un inconnu pour Macron, il est déjà venu plusieurs fois à l'Élysée. Le président Macron a présenté hier après-midi dans la salle des fêtes de l'Élysée ses projets ambitieux pour la présidence française du Conseil à partir du 1er janvier 2022. Macron a annoncé vouloir restructurer l'espace Schengen et assouplir les règles budgétaires strictes de l'UE. Et bien sûr, il espère aussi l'aide de Scholz pour cela."

Scholz est un social-démocrate, et les Français ont souvent projeté des espoirs sur eux dans le passé - mais Scholz est un social-démocrate fidèle à la fiscalité et il a un FDP au sein du gouvernement qui ne veut pas d'assouplissement des règles budgétaires européennes. Il y a aussi des Verts qui sont assurés de ne pas vouloir se lier d'amitié avec le renouveau français de l'énergie atomique. La position de départ n'est pas facile. Mais cela n'a jamais été le cas, et finalement l'Allemagne et la France ont dû de toute façon trouver des solutions pragmatiques, le plus souvent sous la pression des événements. Par conséquent, la distance entre les positions n'est pas si importante, mais si vous vous faites confiance. C'est l'une des raisons pour lesquelles c'est une tradition importante et bonne que les chanceliers allemands se rendent d'abord à Paris - et vice versa.

C'est ce que j'appelle un point de vue adulte sur une relation avec un partenaire étranger important :

- Rejet des stéréotypes ("les Français en veulent à notre argent"), volonté de négocier de façon pragmatique, et espoir de maintenir un climat de confiance. Mais aucune illusion romantique sur un prétendu "couple". Il y a un partenaire important, tout comme - de manières différentes - Amérique, Russie et Grande-Bretagne sont des partenaires importants, et il est important de maintenir une bonne relation. Ni plus, ni moins

- Un regard clair sur les intérêts de part et d'autre - surtout lorsqu'ils sont différents - sur les desiderata du partenaire (assouplir les règles budgétaires... ah bon ?) ainsi que sur ses propres limites (assouplir les règles budgétaires, pas question) et sur les sujets où il va bien falloir accepter de ne pas être d'accord (le nucléaire)

Précisons que Spiegel est un journal très européiste et plutôt centriste voire centre-gauche politiquement. Bref, très proche de ce qu'est chez nous le macronisme ==>En Allemagne, même les équivalents des macronistes ont un point de vue adulte :huh: !

M.... on a l'air un peu c... nous par comparaison :unsure:

Le jour où nous aurons ce genre d'attitude vis-à-vis de notre voisin du Nord-Est, je pense que ça nous fera beaucoup de bien :smile:

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Alexis a dit :

C'est la traditionnelle visite inaugurale de tous les chanceliers allemands après une élection : au président français. C'est pourquoi Olaf Scholz s'envole aujourd'hui pour Paris, où il sera accueilli à l'Élysée par Emmanuel Macron. Il se rendra ensuite à Bruxelles.

Tradition bousculée par Gerhard Schröder en 1998 :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/283353/merkel-paris

En 1998, M. Schröder avait réservé sa première visite en tant que chancelier à Tony Blair, mais s'était rendu à Paris avant même son investiture officielle.

Ce qui ne l'avait pas empêché de s'aligner avec Paris sur la guerre d'Irak en 2002. Mais il aura été très atlantiste avec son soutien à la guerre du Kosovo de 1999, tant sur le plan militaire que sur celui de la propagande.

Link to comment
Share on other sites

L’éternel retour des Russes allemands | ARTE Regards

Les Kotchevnikov, qui vivaient près de Kaliningrad, ont décidé d’aller tenter leur chance en Allemagne. À leur arrivée dans le camp de transit de Friedland, en Basse-Saxe, c’est d’abord prise de température, distribution de bons alimentaires et installation dans un logement. Chaque année, près de 8000 Russes allemands (ou "Aussiedler") retournent comme la famille Kotchevnikov dans la "patrie" de leurs ancêtres.

Ces migrants n’ont pas émigré stricto sensu puisque, d’après la loi, ils sont Allemands. Beaucoup d’entre eux restent cependant fidèles aux coutumes russes.

Reportage (Allemagne, 2021, 32mn) Disponible jusqu'au 07/06/2022

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www.rtl.de/cms/bundeslandwirtschaftsminister-cem-oezdemir-deutschland-ist-zu-dick-lebensmittelpreise-sollen-steigen-4890002.html (27 décembre 2021)

Le nouveau ministre fédéral de l'Agriculture, Cem Özdemir, déplore dans une interview que trop de personnes en Allemagne se nourrissent mal et sont par conséquent trop grosses. Il veut changer cela, notamment en augmentant le prix des denrées alimentaires.

 "Il ne doit plus y avoir de prix cassés pour les denrées alimentaires, ils mènent les exploitations agricoles à la ruine, empêchent un meilleur bien-être des animaux, favorisent l'extinction des espèces et nuisent au climat. Je veux changer cela", a déclaré le politicien des Verts.

  • Like 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Wallaby a dit :

https://www.rtl.de/cms/bundeslandwirtschaftsminister-cem-oezdemir-deutschland-ist-zu-dick-lebensmittelpreise-sollen-steigen-4890002.html (27 décembre 2021)

Le nouveau ministre fédéral de l'Agriculture, Cem Özdemir, déplore dans une interview que trop de personnes en Allemagne se nourrissent mal et sont par conséquent trop grosses. Il veut changer cela, notamment en augmentant le prix des denrées alimentaires.

 "Il ne doit plus y avoir de prix cassés pour les denrées alimentaires, ils mènent les exploitations agricoles à la ruine, empêchent un meilleur bien-être des animaux, favorisent l'extinction des espèces et nuisent au climat. Je veux changer cela", a déclaré le politicien des Verts.

C'est un beau discours, mais il vise qui? La production allemande (deutsche qualitat!) ou les importations? 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Alberas a dit :

C'est un beau discours, mais il vise qui? La production allemande (deutsche qualitat!) ou les importations? 

La production allemande, en lui demandant de passer à des techniques plus bio et agroécologiques, donc plus chères, qui devront être payées par le consommateurs :

 

  

Le 22/10/2019 à 14:33, Wallaby a dit :

https://www.tagesschau.de/inland/landwirtschaft-109.html (1er octobre 2019)

Les mesures du gouvernement fédéral en faveur d'une meilleure protection de l'environnement et des animaux suscitent le mécontentement des agriculteurs. Ils craignent des pertes financières et protestent avec des croix vertes sur leurs champs.

Willi Kremer-Schillings, agriculteur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, explique qu'il a installé les deux premières croix en bois peintes en vert sur ses champs début septembre. Il veut protester contre des règles plus strictes pour les entreprises agricoles.

De nombreux collègues l'ont suivi entre-temps. Selon les estimations de l'initiateur Kremer-Schillings, il y a actuellement environ 20 000 croix de signalisation sur les champs dans tout le pays. D'après ces chiffres, presque un agriculteur sur dix dans le pays participerait, mais les chiffres ne peuvent être vérifiés.

Le paquet agricole de la ministre fédérale de l'Agriculture Julia Klöckner (CDU) et de la ministre fédérale de l'Environnement Svenja Schulze (SPD) pour plus de protection environnementale et animale aurait "débordé du tonneau", selon un communiqué de presse de Kremer-Schillings et de six autres agriculteurs qui se disent "de base".

Afin de mieux protéger les insectes, le cabinet fédéral a décidé début septembre de réduire l'utilisation du glyphosate, un poison controversé contre les mauvaises herbes, et de l'interdire complètement fin 2023. L'utilisation d'autres pesticides doit également être limitée, en particulier dans les zones protégées et en bordure des champs.

L'agriculteur Kremer Kremer-Schillings critique le fait que cela entraînerait une perte considérable de terres à cultiver pour les agriculteurs, car sans pesticides, le rendement diminuerait et il n'y aurait aucune compensation financière adéquate. Les initiateurs de l'action de protestation estiment que le paquet agricole est si étroitement serré qu'il retire l'air de nombreuses fermes pour respirer. Ils considèrent simplement que le label national de bien-être animal du ministre de l'agriculture Klöckner est superflu, car il existe déjà de nombreux labels sur le marché.

Les agriculteurs, qui appartiennent à ce que l'on appelle la base, sont actifs depuis longtemps dans les réseaux sociaux sur Internet afin d'améliorer l'image de l'agriculture. Pour diffuser leur message, ils publient des photos des croix vertes sur Twitter ou Facebook.

Selon les blogueurs agricoles, de nombreux agriculteurs ne verraient plus d'avenir pour eux-mêmes et leurs fermes à cause d'une "réglementation excessive". Ils qualifient l'action avec les croix vertes de "protestation silencieuse" et ajoutent dans leur communiqué de presse : "parce que les agriculteurs meurent en silence".

Mais il y a aussi des voix critiques de l'agriculture. Le producteur laitier Ottmar Ilchmann, président de l'association des agriculteurs de Basse-Saxe, déclare qu'il ne pense pas que ce soit assez loin devant. En principe, il comprenait l'action, mais de son point de vue, l'énorme pression sur les coûts n'était pas seulement causée par des exigences politiques plus strictes, mais aussi par l'orientation de l'agriculture allemande vers le marché mondial et sa dépendance vis-à-vis du commerce.

En outre, il note avec autocritique que les agriculteurs eux-mêmes ont causé des problèmes par une agriculture plus intensive, par exemple en surfertilisant les champs. Ilchmann ne pense pas qu'il serait approprié de se défendre contre des mesures de protection accrue contre les insectes, par exemple. Mais il aimerait aussi voir plus d'appréciation et des prix plus élevés pour la nourriture.

Les réactions en politique varient. Alors que Carina Konrad, membre du FDP au Bundestag et agricultrice, a elle-même érigé une croix verte en bois dans sa circonscription de Rhénanie-Palatinat à Hunsrück, Friedrich Ostendorff, le porte-parole des Verts pour la politique agricole, a critiqué cette action.

L'agriculteur et homme politique agricole de Rhénanie-du-Nord-Westphalie considère que la protestation est "clairement exagérée". M. Ostendorff a déclaré que la population doit partir du principe que l'agriculture n'est pas prête au changement lorsqu'il s'agit de se défendre contre une meilleure protection de l'environnement. Cependant, les bandes de bordure sans pesticides sont importantes pour la protection contre l'eau et les insectes.

L'organisation de protection de l'environnement Greenpeace reconnaît également un changement de cap attendu depuis longtemps dans le programme d'action du gouvernement fédéral. En raison de la mort des insectes, du changement climatique et des changements alimentaires, des changements majeurs sont imminents dans l'agriculture, selon Martin Hofstetter, expert agricole de Greenpeace.

Mais les croix vertes ont montré que de nombreux agriculteurs se sentaient en marge de la société, a dit M. Hofstetter, et que la politique doit maintenant se tenir aux côtés des agriculteurs. Greenpeace demande qu'une plus grande part des subventions agricoles de l'UE soit utilisée pour la protection de l'environnement et du climat.

Le ministère fédéral de l'Agriculture (BMEL) écrit qu'un soutien est apporté aux familles d'agriculteurs lorsque de nouvelles charges apparaissent : "Nous ne les laisserons pas seules. Un montant total de 83 millions d'euros serait disponible pour un plan-cadre dit "spécial" de protection contre les insectes.

Mais cet argent n'est pas spécifiquement destiné à compenser les mesures prévues dans le paquet agricole, mais généralement à une agriculture plus durable. Les agriculteurs seront récompensés, par exemple, s'ils assurent une plus grande diversité dans leurs champs, s'ils utilisent plus largement les prairies permanentes ou s'ils gardent leurs vaches au pâturage en été.

- -

  

Le 18/01/2020 à 20:16, Wallaby a dit :

https://www.n-tv.de/politik/Was-die-Bauern-auf-die-Strasse-treibt-article21516275.html (17 janvier 2020)

Coïncidant avec le début du salon de l'agriculture (Grüne Woche), dans toute l'Allemagne, des agriculteurs manifestent contre le durcissement des lois environnementales.

 - la protection des insectes : glyphosate interdit à partir de 2023

- bien-être animal :

Le projet de label de bien-être animal sur une base volontaire suscite également un certain mécontentement. [La ministre] Klöckner veut introduire un label en trois étapes, d'abord pour les porcs, puis pour la volaille et les bovins, qui montre que les animaux ont été mieux traités que ce qui est exigé par la loi, de l'élevage à l'abattage. Les agriculteurs intéressés doivent être aidés dans la transformation des étables.

Les agriculteurs considèrent que leur compétitivité est limitée. Les défenseurs du bien-être des animaux, en revanche, s'opposent à l'approche volontaire et exigent un étiquetage obligatoire. En outre, les critères d'attribution du label sont trop laxistes. Toutefois, les protecteurs des consommateurs considèrent au moins les exigences du paquet agricole comme une première étape correcte. Mais eux aussi sont favorables à l'étiquetage obligatoire.

- les nitrates :

Le troisième point central est le litige relatif à la nouvelle ordonnance sur les engrais. Comme l'Allemagne a récemment enfreint les directives européennes sur la pollution maximale par les nitrates en 18 points de mesure, le gouvernement se sent obligé de prendre des mesures. Afin de maintenir les niveaux de nitrates dans des limites raisonnables, le paquet agricole prévoit une réduction de 20 % en moyenne de la fertilisation dans les exploitations situées dans des "zones rouges" particulièrement polluées. En outre, il doit y avoir un plafond de quantité par zone. En outre, les périodes de fermeture doivent être prolongées et les distances par rapport aux plans d'eau lors de l'épandage d'engrais doivent être augmentées.

Les agriculteurs affirment que la nouvelle réglementation entraînera des pertes de rendement parce qu'ils ne seront plus autorisés à épandre suffisamment de fumier ou de lisier. L'association des agriculteurs met en garde contre une offre insuffisante de cultures telles que le blé. La part des importations de denrées alimentaires sur le marché allemand augmenterait ainsi. L'association des agriculteurs biologiques BÖLW souligne qu'il faut avant tout ne garder sur une surface qu'autant d'animaux que le sol et l'eau peuvent en supporter. L'industrie de l'eau est en principe favorable aux restrictions en matière de fertilisation, car le traitement des eaux polluées est très coûteux.

- -

Le 08/12/2020 à 09:52, Wallaby a dit :

https://www.ndr.de/nachrichten/niedersachsen/Niedersachsen-Bauern-blockieren-ueber-Nacht-acht-Aldi-Lager,landwirte306.html (8 décembre 2020)

Dans plusieurs États fédérés, les agriculteurs ont bloqué les entrepôts centraux de l'Aldi pendant la nuit. Rien qu'en Basse-Saxe, la police a compté au moins huit actions de blocus. Les agriculteurs exigent des négociations.

Les agriculteurs exigent notamment de recevoir la moitié du prix de vente au détail du lait et de la viande. Ils veulent en parler au patron d'Aldi-Nord. Le discounter a maintenant aussi cédé et promis des pourparlers pour vendredi, comme le rapporte le NDR 1 de Basse-Saxe. Ils ont dit qu'ils voulaient aussi parler de chiffres avec les représentants de l'État de Basse-Saxe. À Rinteln (district de Schaumburg), les agriculteurs ont mis fin à leur blocus. A Hesel, ils ont rouvert l'accès à l'entrepôt ce matin après qu'Aldi ait confirmé par écrit les discussions annoncées sur de meilleurs prix.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Contrairement aux ères précédentes, ce ne sont pas les riches qui sont gros et les pauvres qui sont maigres, mais l'inverse. Les riches peuvent s'acheter une nourriture saine et équilibrée, les pauvres se contentent de junk food trop grasse, trop sucrée, trop salée, bon marché.

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,748
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...