Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/angela-merkel-und-friedrich-merz-wuerdigen-helmut-kohl-dessen-witwe-maike-droht-a-741dea53-dff5-431e-aa08-d541f65d96d5 (28 septembre 2022)

Lors de la première manifestation de la Fondation Helmut Kohl, le président de la CDU Friedrich Merz a rendu hommage au rôle marquant de l'ancien chancelier allemand dans l'unification allemande et européenne. En 1989/1990, Helmut Kohl (CDU) "a compris plus tôt que d'autres les changements historiques mondiaux de son époque et les a ensuite saisis", a déclaré Merz mardi soir à Berlin. Avec l'attaque de la Russie sur l'Ukraine, l'Europe pacifique, libre et démocratique, que Kohl a contribué de manière décisive à construire, est "plus sérieusement menacée que jamais dans son histoire".

Tu parles ! Genscher avait promis avec James Baker que l'OTAN ne s'étendrait "pas d'un pouce" à l'Est !

Le 18/06/2016 à 22:40, Wallaby a dit :

Je suis en train de relire l'article du Spiegel. Il est question du discours prononcé par Genscher en public à Tutzing en Bavière le 31 janvier 1990. Donc ce n'est pas une discussion confidentielle, mais un discours public. J'en ai trouvé des extraits ici :

http://www.faz.net/aktuell/politik/ost-erweiterung-der-nato-was-versprach-genscher-12902411.html

[L'Otan devra clairement expliquer que] quoi qu'il arrive dans le Pacte de Varsovie, il n'y aura pas d'expansion du territoire de l'Otan vers l'Est, c'est à dire qui se rapprocherait des frontières de l'Union Soviétique.

[le changement en Europe de l'Est et la réunification allemande] ne doivent pas conduire à une détérioration des intérêts sécuritaires soviétiques.

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/angela-merkel-und-friedrich-merz-wuerdigen-helmut-kohl-dessen-witwe-maike-droht-a-741dea53-dff5-431e-aa08-d541f65d96d5 (28 septembre 2022)

L'ancienne chancelière Angela Merkel (CDU) a souligné "trois principes de l'art politique" qui ont distingué Kohl : "l'importance de la personnalité en politique, la volonté inconditionnelle de créer et la pensée dans des contextes historiques". Elle a précisé que ces principes méritaient également d'être pris en compte dans la situation actuelle.

Elle pense ainsi que Kohl ferait aujourd'hui "tout son possible pour protéger et rétablir la souveraineté et l'intégrité de l'Ukraine". Dans le même temps, il n'aurait jamais perdu de vue "le jour d'après" dans des questions d'une telle portée. Transposé au présent, Kohl "penserait toujours en parallèle à ce qui est pour l'instant impensable, quasiment inimaginable, à savoir comment développer à nouveau des relations avec la Russie", a déclaré Merkel. "Il n'aurait bien sûr jamais abordé ces deux aspects en faisant cavalier seul".

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Wallaby a dit :

Tu parles ! Genscher avait promis avec James Baker que l'OTAN ne s'étendrait "pas d'un pouce" à l'Est !

Tu vas nous la ressortir combien de dizaines de fois, ta polémique ?

A ce biveau, est-ce du gâtisme ou du désespoir ?

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Boule75 a dit :

A ce biveau, est-ce du gâtisme ou du désespoir ?

Il y a une sorte de commémoration d'Helmut Kohl à travers la création de cette "fondation Helmut Kohl" (laquelle est contestée par la veuve, qui n'a pas donné son accord).

C'est du gâtisme au sens où toute commémoration est du gâtisme.

Cela a permis à Angela Merkel de sortir de son silence et de lâcher une petite phrase. Donc de mon point de vue, ce n'est pas inintéressant.

il y a une heure, Alexis a dit :

La connaissance du passé est indispensable pour bien comprendre le présent.

C'est du Tocqueville : « Le passé n’éclairant plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres ».

C'est notre partie de ping-pong habituelle avec @Boule75 où je m'amuse de sa préférence pour les ténèbres :

Le 28/07/2022 à 16:28, Wallaby a dit :

Les faits sont connus dans toute leur transparence dès leur apparition. On n'a pas besoin de recul pour pouvoir les penser. Les historiens ne servent à rien, c'est bien connu. Vive les chaînes d'information continue, vive CNN.

Il ne suffit pas de supprimer les historiens. Il faut aussi supprimer les commémorations et les anniversaires. On risquerait sinon de comparer le présent avec le passé et de s'apercevoir qu'il y a un déclin. Le déclin s'enveloppe dans les ténèbres.

C'était déjà le cas au haut Moyen-Âge avec la chute de l'alphabétisation et l'appauvrissement de la culture :

Le 30/09/2019 à 00:26, Wallaby a dit :

On ne veut pas. Et je ne veux pas plus que toi. Mais parfois on n'a pas le choix.

Les sculpteurs de l'art roman, au Moyen-Age ne faisaient pas exprès d'être moins doués que les sculpteurs antiques pour sculpter le corps humain avec des proportions réalistes et de représenter des positions figées, incapables de représenter le mouvement.

Ils ne faisaient pas exprès parce que la connaissance s'était perdue.

Quand ça s'effondre, les connaissances aussi s'effondrent.

Pierre Riché, Éducation et culture dans l'Occident barbare, VIe-VIIIe siècle, Seuil, 1995 :

p.34 Trouve-t-on encore des professeurs en Aquitaine après 480 ? Le rhéteur Lampride, qui enseignait à Bordeaux, est mort entre 475 et 479. À Narbonne, ville qui conservait à l'époque de Sidoine sa grandeur et sa vie intellectuelle, nous ne connaissons plus de maître. Le seul grammairien connu à la fin du Ve siècle est un certain Jean qui tient encore une école quelque part en Gaule méridionale.

p.41 [Au VIe siècle] les sujets romains [donc en Italie] des rois barbares (...) ne semblent pas s'être rendu compte de l'appauvrissement de plus en plus grand de cette culture. Les heures passées chez le grammairien et le rhéteur nous paraissent souvent avoir été sans fruits.

p.42 Il y a appauvrissement plus grave pour l'avenir, c'est l'ignorance de plus en plus grande du grec, et par la suite l'abandon de tout un aspect de la culture antique. Pierre Courcel a montré à juste titre, comment la culture grecque avait disparu en Gaule à la fin du Ve siècle, après la mort de son dernier représentant Claudien Mamert (474).

p.43 Oubliant le grec, les lettrés du VIe siècle n'eurent aucun contact avec la culture qui leur était autrefois venue d'Orient, la culture philosophique. À la fin du Ve siècle, Sidoine Apolinaire, qui n'avait pas, il s'en faut de beaucoup, l'esprit philosophique, pouvait encore comprendre l'intérêt de l'oeuvre de Claudien Mamert. Quelques années plus tard, il n'en est plus de même. Les travaux de Boèce n'intéressent plus personne, en dehors de quelques intimes. Cassiodore a fait l'éloge du traducteur, mais ignore le philosophe. Ennode, dans sa correspondance avec Boèce, son parent, se préoccupe davantage de l'acquisition d'une maison possédée par le philosophe que de l'oeuvre de ce dernier. La philosophie est si peu familière aux contemporains de Boèce, qu'ils la confondent avec les sciences occultes que réprouvent l'Eglise et l'Etat.

p.46-47 [Les étudiants italiens] après avoir passé quelques temps dans les écoles, se contentaient souvent de retourner dans leurs propriétés familales, et d'oublier tout ce qu'ils avaient appris. Installés dans leurs propriétés rurales, il est à craindre que les jeunes gens ne s'intéressent qu'au rendement de leurs fermes. Ce qui aurait pu retenir l'étudiant à la ville et lui aurait donné le zèle nécessaire, c'est la promesse de carrières récompensant son effort. (...) Tout dépendait de la politique des gouvernants d'alors, les princes barbares, et de leur attitude vis à vis de l'éducation classique.

p.58 [Théodoric] n'avait jamais permis aux Goths de mettre leurs enfants à l'école romaine.

p.60 La société germanique étant une société guerrière, l'éducation que recevaient les jeunes était d'abord militaire. L'entraînement physique représentait en période de paix le principal élément de cette éducation.

p.63 L'étude de l'architecture devait se faire d'après les manuels des géomètres grecs, en particulier d'après celui d'Euclide qu'en Italie Boèce venait de traduire. En fait l'architecte utilisait davantage les formulaires comme celui qui nous a été conservé et qui traite de la mesure des colonnes. Cet enseignement était avant tout pratique et le restera pendant tout le Moyen-Age.

p.64 Si l'on traduisait encore les classiques médicaux, on s'en inspirait moins, et la médecine avait un caractère empirique. Bien des maladies se soignaient par une cure d'air ou par les eaux.

p.67 [contrairement aux empereurs] les rois barbares se méfiaient des lettrés et leur préféraient les hommes qui avaient une compétence technique. Ils n'avaient que faire de ministres-philosophes. L'expérience politique de Boèce à Ravenne se termina par un drame. (...) Alors se multiplient les fonctionnaires qui, formés dans les bureaux dès l'enfance, n'ont pas fait d'études classiques. Les textes officiels les en félicitent même. Ainsi l'on sait gré au référendaire Cyprien, l'adversaire de Boèce, d'avoir "plus appris par l'action que par la lecture". (...) Il est évident que les fonctionnaires ne manquaient pas totalement d'instruction, les actes qui sortent des bureaux royaux le prouvent. Mais formés tout jeunes à leur métier, ils étaient plus étroitement soumis aux rois, et les princes barbares y trouvaient leur intérêt. Dès lors les fonctionnaires devenaient des techniciens. (...) Le fonctionnaire ne voyait pas au-delà des murs de son bureau. Comme eux, il formait son successeur en lui transmettant des méthodes plus ou moins routinières, en lui apprenant à se servir de formulaires qui facilitent la tâche, mais qui, tout en conservant la lettre, tuent l'esprit de l'acte juridique ou administratif.

p.68 On comprend alors que des Romains aient négligé de transmettre à leurs descendants la culture qu'ils avaient reçue, et qu'ils aient adopté le genre de vie des Germains. Certains s'habillaient "à la barbare", d'autres allaient plus loin et donnaient à leurs enfants une éducation dans laquelle le sport tenait plus de place que les lettres. Déjà avant les invasions, les Romains, à l'exemple des barbares, donnaient beaucoup plus d'importance à l'éducation militaire de leurs fils que ne le faisaient les générations antérieures. Dès le règne de Théodoric, à une époque où les Romains n'avaient pas le droit de porter les armes, nous voyons des parents encourager leurs enfants aux exercices sportifs. À Ravenne, lieu de rencontres des jeunesses romaine et gothique, Cyprien fit élever ses fils parmi les jeunes barbares.

https://www.cnrtl.fr/definition/présentisme

Présentisme, subst. masc. Paulhan décrit, sous le nom de «présentisme», une «prédominance excessive, dans l'esprit, de l'état présent quel qu'il soit». (...) le présentisme n'est pas un achèvement de la présentification. Il ne rend pas plus présent l'état qui s'empare de l'esprit, il le laisse déchoir au contraire du présent plein, tendu sur une ample perspective, au présent coupé, au présent étourdi qui se retire du temps (Mounier,Traité caract.,1946, pp.316-317).

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/avec-philosophie/nietzsche-etait-il-de-son-temps-1550806 (26 septembre 2022)

Série de 4 émissions sur Nietzsche. Voir en particulier à partir de 40:50, après l'extrait de Carmen de Bizet dont Nietzche était admirateur, le passage sur Nietzche et la France, son choix - on pourrait dire d'"objection de conscience", lors de la guerre de 1870, puis de "franciser la langue allemande".

52:50 Michèle Cohen-Halimi : Nietzche fondamentalement est un inactuel. Il contre de manière permanente l'actualité, le privilège exorbitant qu'on accorde au présent.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/avec-philosophie/nietzsche-a-t-il-ete-instrumentalise-en-politique-8244414 (28 septembre 2022)

19:20 Pieter De Corte : [Nietzche] dit : la culture allemande n'a pas ce caractère classique. En réalité, la vraie ligne de culture, la grande chaîne continue de la Renaissance, dit-il, c'est celle qui prend naissance en Italie au XIVe siècle et qui continue par la France. Et c'est la France qui devient chez Nietzche le lieu de la grande culture en Europe.

Edited by Wallaby
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Kelkin a dit :

Le statut de Yanoukovitch n'a rien à voir avec le schmilblick, désolé.

Il a à voir avec l'argument que je donnais... qui déjà était limite H.S. par rapport à l'objet du fil... si bien que tu es dans du H.S. au carré :happy:

Je ne reviens pas sur ce point d'Histoire. Tout a déjà été dit, par pas mal de contributeurs ici, moi un seul d'entre eux, dans les fils "Ukraine" historiques en 2014 (qui ont été fermés par la modération vu la température très élevée). Inutile de revenir dessus.

Link to comment
Share on other sites

Les allemands semblent ne pas avoir compris à quel point le risque de pénurie existe chez eux ;

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/l-allemagne-debloque-200-milliards-d-euros-pour-plafonner-les-prix-de-l-energie-934724.html

Les Allemands doivent faire des efforts

La flambée des prix de l'énergie n'a pas dissuadé les Allemands d'allumer leur chauffage. La consommation de gaz des foyers et commerces a en effet a bondi avec les premiers frimas de l'automne. Lors de la semaine du 19 septembre, la consommation moyenne a grimpé à 483 GWh, soit nettement plus que la moyenne des années 2018 à 2021 sur la même période (422 GWh par semaine), selon le rapport hebdomadaire de l'Agence fédérale des réseaux.

« Les chiffres de cette semaine sont très décevants. Il sera difficile d'éviter une situation de pénurie cet hiver sans économies considérables », a réagi Klaus Müller, chef de la Bundesnetzagentur dans un communiqué. Et de rappeler qu'une baisse de la consommation globale de gaz d'au moins 20% est nécessaire cet hiver pour prévenir tout risque de pénurie.

« La semaine dernière était certes plus froide que celle de la même période de l'an passé (...) » mais « il faudra continuer à faire des économies même quand les températures seront encore plus basses, et cela ne se fera pas tout seul », a-t-il insisté.

Lire aussi : Gaz : les stocks de l'Allemagne ne seront pas remplis cet hiver, des pénuries sont à prévoir dans certaines régions

Les foyers et petits commerces représentent environ 40% de la consommation de gaz en Allemagne et ils n'ont jusqu'ici que « peu contribué » à réduire la consommation, note l'agence.

  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Confused 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, herciv a dit :

Les allemands semblent ne pas avoir compris à quel point le risque de pénurie existe chez eux ;

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/l-allemagne-debloque-200-milliards-d-euros-pour-plafonner-les-prix-de-l-energie-934724.html

Les Allemands doivent faire des efforts

La flambée des prix de l'énergie n'a pas dissuadé les Allemands d'allumer leur chauffage. La consommation de gaz des foyers et commerces a en effet a bondi avec les premiers frimas de l'automne. Lors de la semaine du 19 septembre, la consommation moyenne a grimpé à 483 GWh, soit nettement plus que la moyenne des années 2018 à 2021 sur la même période (422 GWh par semaine), selon le rapport hebdomadaire de l'Agence fédérale des réseaux.

« Les chiffres de cette semaine sont très décevants. Il sera difficile d'éviter une situation de pénurie cet hiver sans économies considérables », a réagi Klaus Müller, chef de la Bundesnetzagentur dans un communiqué. Et de rappeler qu'une baisse de la consommation globale de gaz d'au moins 20% est nécessaire cet hiver pour prévenir tout risque de pénurie.

« La semaine dernière était certes plus froide que celle de la même période de l'an passé (...) » mais « il faudra continuer à faire des économies même quand les températures seront encore plus basses, et cela ne se fera pas tout seul », a-t-il insisté.

Lire aussi : Gaz : les stocks de l'Allemagne ne seront pas remplis cet hiver, des pénuries sont à prévoir dans certaines régions

Les foyers et petits commerces représentent environ 40% de la consommation de gaz en Allemagne et ils n'ont jusqu'ici que « peu contribué » à réduire la consommation, note l'agence.

Pour des particuliers, si tu cherche à limiter l'inflation, c'est à dire que tu subventionnes le prix de l'énergie, il est illusoire de penser qu'ils vont faire des économies. Donc l'Allemagne veut dépenser 200 milliards afin de lutter contre sa propre politique d'économie de consommation de gaz.

  • Like 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Remarque, quand il y en aura plus, la ils feront des économies...

Et puis il restera encore nos centrales à critiquer car on a pas su prévenir ya 20ans qu'on aurait des problèmes de corrosion.

En réalité au delà de l'ironie, j'y vois un avantage, on a une chance de se bouger les fesses avec une forte motivation sur tout ce qui est résilience.

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La realite va a nouveau frapper. 
Ni l’europe ni la russie ne peut se passer l’un de l’autre dans une periode de 5 ans. 
Apres l’europe paiera de payer cher mais rien de commun avec actuellement. La russie aura reussi a trouver des nouveaux marches, l’asie veut passer du charbon a autre chose et la demande depassera de loin les capacites russes. 
 

Avant les 5 ans, les europeens vont deguster comme rarement durant 2 a 3 ans. Les russes auront du mal financierement a ce moment là. Toujours est il qu’ils pourront se nourrir et se chauffer. 
 

pour la france le plan de macron est … incoherent. La production d’energie souhaité n’est pas a la hauteur des besoins actuels et encore moins si on doit reellement reindustrialiser (ca deviendrait drole cette affaire). 
 

Il y a 1 heure, Picdelamirand-oil a dit :

Pour des particuliers, si tu cherche à limiter l'inflation, c'est à dire que tu subventionnes le prix de l'énergie, il est illusoire de penser qu'ils vont faire des économies. Donc l'Allemagne veut dépenser 200 milliards afin de lutter contre sa propre politique d'économie de consommation de gaz.

si tu laisses la situation impacter directement les consommateurs, la situation politique va devenir tres vite incontrolable. 
 

La realite de la guerre economique actuel, c’est jamais qu’une tentative de changement de regime par appauvrissement des populations. Je suis pas certains que les europeens finissent gagnant dans cette affaire. 
 

Ca pourrait donner un resultat final assez cocasse, avec l’ukraine victorieuse sur le terrain mais une otan defaite. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, g4lly a dit :

Dans l'union la consommation d'énergie est globalement constante depuis des année ... on est en gros à 900 000 ktoe ...

... les économies d'un coté sont consommé par les nouveaux besoin de l'autre.

https://ec.europa.eu/eurostat/fr/web/energy/data/energy-balances

Ca plaide pour une régulation/coercition par une hausse des prix et/ou des impositions.
Hausse intelligente si possible (avec les premiers kWh par personnes au foyer très bon marché), sachant que c'est le genre de mesure faciles à énoncer et beaucoup moins à appliquer...

Link to comment
Share on other sites

12 minutes ago, Boule75 said:

Ca plaide pour une régulation/coercition par une hausse des prix et/ou des impositions.
Hausse intelligente si possible (avec les premiers kWh par personnes au foyer très bon marché), sachant que c'est le genre de mesure faciles à énoncer et beaucoup moins à appliquer...

Tu peux faire ça ... mais tu risque de tuer l'économie ... qui est très largement énergie intensive quoiqu'on en pense.

Tu parles de foyer ... mais le droit européen les protège contre les "coupure de courant" et autre coercition du genre.

Pour les taxes ... et la modulation c'est impossible. Il faudrait indexer les consommations sur trop de paramètres, et ça aurait plein d'effets secondaires. Le célibataire jamais chez lui aurait le droit de consommer comme un porc le peut de temps ou il y ait ... alors que la famille nombreuse de cas qui passe la journée devant la télé - et qui est la plus eco compatible de France puisqu'elle ne fait rien - devrait se geler les couilles?

En gros le seul levier que tu as vraiment c'est vers les entreprises, et les services des états. Mais le premier va augmenter les coûts de production en Europe et les prix, le second va augmenter les impôts et réduire le service.

De toute façon pour le résidentiel avec un nombre de logement qui augmentent, des usages qui augmentent ... on voit mal comment consommer beaucoup moins, à court terme sans effet secondaire.

Parce que ne plus chauffer et avoir toute la population malade tout l'hiver n'est peut être pas une riche idée.

Le plus simple serait de raser l'existant et de tout reconstruire avec des normes et des certification - une sorte de contrôle technique des bâtiments à la mise en service puis tous les 10 ans par exemple, pas un mytho truc, un vrai avec mesure de performance in situ et tout le tralala - compatible avec les objectif d'émission... Mais même toi tu ne va pas aimer :bloblaugh:

A un moment il faut comprendre qu'on ne change pas un systeme aussi complexe rapidement ... surtout pas en faisant de la merde cosmétique.

 

  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, g4lly a dit :

Le plus simple serait de raser l'existant et de tout reconstruire avec des normes et des certification - une sorte de contrôle technique des bâtiments à la mise en service puis tous les 10 ans par exemple, pas un mytho truc, un vrai avec mesure de performance in situ et tout le tralala - compatible avec les objectif d'émission... Mais même toi tu ne va pas aimer :bloblaugh:

Ben comment dire... Ce serait terriblement gourmand en énergie ton affaire... :endifficultec:

Link to comment
Share on other sites

https://www.faz.net/aktuell/rhein-main/rheingau-taunus-kreis-bereitet-sich-auf-blackout-und-gasmangel-vor-18302477.html (9 septembre 2022)

L'arrondissement de Rheingau-Taunus se prépare à une pénurie de gaz et à une panne d'électricité de longue durée. Les options sont limitées, les dégâts seraient importants.

Plus de 400 morts dans les 96 premières heures. C'est le scénario envisagé en cas de panne de courant généralisée et prolongée dans le Rheingau et le Bas-Taunus. Le Rheingau-Taunus-Kreis se penche, dans le contexte d'une éventuelle pénurie de gaz et de possibles coupures de courant généralisées qui s'ensuivraient, sur les conséquences attendues et les options dont disposent l'administration de l'arrondissement et les 17 communes pour atténuer ces conséquences.

Que faire lorsque les stations-service ne fournissent plus de carburant faute d'électricité, lorsque les réseaux de téléphonie et de téléphonie mobile sont hors service, lorsque les groupes électrogènes de secours tournent à vide faute de diesel et que les chauffages tombent en panne sur l'ensemble du territoire ? Selon l'inspecteur des pompiers de l'arrondissement Christian Rossel, l'ampleur des dégâts dépend surtout de la durée de la crise. Des coupures de courant de courte durée, par exemple dans le cadre d'un rationnement, sont supportables. Mais un véritable black-out aurait des conséquences auxquelles le district ne pourrait que difficilement se préparer. Ce serait alors une autre vie, difficilement imaginable aujourd'hui, dit Rossel.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arrondissement_de_Rheingau-Taunus

Population 183 487 hab. (31 décembre 2008)

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Wallaby a dit :

Plus de 400 morts dans les 96 premières heures.

D'où sortent-ils ce chiffre au juste ? Ce serait... les personnes décédant faute de traitement ou de soins ? Sinon quoi ? A moins qu'ils n'établissent leur scénario sur une période de très grand froid.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Boule75 a dit :

D'où sortent-ils ce chiffre au juste ? Ce serait... les personnes décédant faute de traitement ou de soins ? Sinon quoi ? A moins qu'ils n'établissent leur scénario sur une période de très grand froid.

Comparaison n’est pas raison mais un rapport du senat us avait projete qu’en cas d’attaque iem sur les usa, 92% de pop serait morte en 2 ans. L’element cle, c’est l’absence soudaine d’infastructure fonctionnelle (ce qui a permis de l’augmentation eco permet aussi l’augmentation demographique, enleve le premier et le second tombe, inversement vrai). 
ici l’absence d’energie aurait des effets parallels, moins soudains mais la finalite serait la meme. 
bien sur on parle de manque d’energie et non d’un absence ou de disparition. 
 

Mais on parle d’un hier avec des reserves existantes, quid de l’hiver d’apres qui pourrait etre encore plus violent (taux directeur eleve, taxe sur les profits et autres polices vertes risque d’entraver grandement les societes petrolieres). sans reserve, avec une economie defaillante et donc un prix qui sera directement repercuté sur les consommateurs… 

enfin faut il rappeler, l’hiver tue (beaucoup que l’ete contraiment a ce que certains voudraient nous racontent). 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Boule75 a dit :

D'où sortent-ils ce chiffre au juste ? Ce serait... les personnes décédant faute de traitement ou de soins ? Sinon quoi ? A moins qu'ils n'établissent leur scénario sur une période de très grand froid.

https://www.wiesbadener-kurier.de/lokales/rheingau/landkreis/wie-der-rheingau-taunus-sich-auf-einen-blackout-vorbereitet_25706536 (7 septembre 2022)

En cas de panne de courant prolongée sur l'ensemble de la région du Rheingau-Taunus, plusieurs centaines de morts seraient à déplorer en l'espace de 96 heures - principalement des patients dans les cliniques et les établissements de soins.

En 24 heures, des animaux d'élevage mourraient, des postes de transformation tomberaient en panne et des réservoirs d'eau se videraient. Il faudrait s'attendre à des pillages et à de nombreux incendies, et les pertes économiques s'élèveraient à plusieurs centaines de millions d'euros.

Car sans électricité, rien ne fonctionne plus. En premier lieu, Internet, la téléphonie fixe et les installations de chauffage tomberaient en panne, indépendamment du combustible. Peu après, le réseau de téléphonie mobile serait également mort, suivi par la panne de la radio numérique. La durée de fonctionnement des cliniques, des établissements de soins, de l'approvisionnement en eau et de l'évacuation des eaux usées dépendrait de leur équipement respectif. Les stations-service n'auraient plus d'essence, la réfrigération des aliments ne serait plus assurée, les systèmes de paiement électronique et de monnaie seraient également hors service.

Pour que les cellules de crise puissent travailler dans l'hôtel d'arrondissement, il faut de l'électricité pour les serveurs et les systèmes de communication par satellite. Le groupe électrogène de secours actuellement disponible dans la cave du Kreishaus a une puissance d'environ 200 kilowatts. Avec une réserve de 1000 litres de diesel, il pourrait fonctionner en continu pendant 16 heures. Mais la police, les pompiers et les équipes de secours ont également besoin de carburant - Rossel estime ce besoin à plusieurs dizaines de milliers de litres par jour. La "sécurité des moyens de production" est donc pour lui une priorité. Actuellement, des négociations sont en cours avec des fournisseurs de diesel qui doivent fournir le carburant essentiel en cas de crise.

Les casernes de pompiers sont également alimentées par ce biais. Il y en a plus d'une centaine dans l'arrondissement, environ un tiers est déjà équipé de groupes électrogènes de secours, d'autres doivent suivre. Ils seront occupés en cas de crise et serviront de point de contact pour les citoyens.

En début de semaine, Kilian a informé non seulement le comité de district et les membres de la commission des finances des résultats de cette brève analyse, mais aussi les maires des 17 communes du district. Ils sont désormais invités à examiner sur place leurs infrastructures critiques. Il s'agit avant tout de l'approvisionnement en eau et de l'évacuation des eaux usées. Pour les deux, on a généralement besoin de pompes fonctionnant à l'électricité. Et si elles tombent en panne, il n'y aura bientôt plus d'eau fraîche au robinet ni d'eaux usées.

Edited by Wallaby
  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Le plus simple serait de raser l'existant et de tout reconstruire avec des normes et des certification - une sorte de contrôle technique des bâtiments à la mise en service puis tous les 10 ans par exemple, pas un mytho truc, un vrai avec mesure de performance in situ et tout le tralala - compatible avec les objectif d'émission... Mais même toi tu ne va pas aimer

Prends en compte l'énergie dépensée pour raser un bâtiment, évacuer les débris, amener de nouveau matériaux, et construire un nouveau bâtiment. Je ne pense pas qu'on y gagne.

Tout comme il est au fond plus écolo de garder une voiture vieille mais encore en bon état, même si elle n'est plus tout à fait aux nouvelles normes, que de la changer pour une nouvelle bagnole. Parce que quand on prend en compte l'empreinte démolition et reconstruction, ça fait beaucoup plus que le différentiel entre quelques années d'utilisation normale d'une vieille voiture avec la même durée pour une voiture plus récente.

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Boule75 said:

D'où sortent-ils ce chiffre au juste ? Ce serait... les personnes décédant faute de traitement ou de soins ? Sinon quoi ? A moins qu'ils n'établissent leur scénario sur une période de très grand froid.

Beaucoup de personnes sont hospitalisé à domicile relié à des dispositifs médicaux électrique.

Respirateur, appareil de dialyse etc. etc. Leur situation peut s'aggraver rapidement sans électricité. Et les hôpitaux sont incapables de tous les accueillir.

Je ne parle même pas des conséquences de l'absence de chauffage.

Normalement les bailleurs, les opérateurs réseau, les communes, entretiennent des listes de ces usagers critiques. Il est alors facile de savoir combien de personne seraient en danger.

Certains dans les campagnes où il y a des coupures fréquentes disposeny d'un générateur diesel, associé à la cuve de leur chaudière ça permet d'assurer les services de base, électricité et chauffage pendant quelques jours. Mais c'est une toute petite fraction des personnes à risque.

En cas de panne électrique plus rien ne marche ... Un truc tout bête c'est les stations services. Plus moyen de faire le plein.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    De Mersuay
    Newest Member
    De Mersuay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...