Recommended Posts

il y a 29 minutes, Wallaby a dit :

Mais quelque part cela confirme que "l'Europe l'Europe l'Europe en sautant comme un cabri sur sa chaise" est devenue l'idéologie de substitution pour une social-démocratie qui n'a plus rien de social ni de démocrate à proposer dans un monde où ce ne sont pas les politiques mais les marchés qui décident.

On peut parfaitement renverser la proposition : ce sont les "marchés" qui décident parce qu'ils ont un pouvoir que les "petits" états n'ont plus, ils jouent les uns contre les autres, et de ce point de vue la constitution d'un ensemble plus gros permettrait (c'est bien un conditionnel) d'atteindre un poids suffisant pour peser et continuer d'exister.

Au-delà, la construction de la zone Euro est bancale de base, comme cela a été dit à plusieurs reprises : hors zone-CFA*, c'est la seule union monétaire qui ne soit pas également une union de transferts, financiers d'une part, par mobilité de la main d’œuvre d'autre part, du fait des barrières linguistiques et juridiques. L'homogénéisation magique imaginée lors de ses débuts est pour l'instant largement un échec, même si les flux internes ont considérablement augmenté, qu'il s'agisse des marchandises, des hommes, des capitaux. Soit ça continue à vasouiller puis ça se délite, soit on en sort "par le haut". En outre la zone Euro ne recouvre pas tout l'espace de libre circulation, et ça aussi c'est assez original : l'irruption de l'Europe de l'Est et la "concurrence" fiscale font des ravages.

Opposer "social-démocratie" et "Europe sociale" c'est assez osé quand même, surtout quand on considère que la social-démocratie n'a pas eu le pouvoir depuis Jacques Delors, en gros, et qu'on est à fond dans l'intergouvernemental hyper-dominé par les partis de droite depuis des lustres. On est plein dans le même syndrome qu'aux US où il s'agit tout le temps de revenir au trickle down economics, parce qu'il y aurait des welfare queens. La version européenne c'est "revenons à l'inter-gouvernmental !" alors qu'on est en plein dedans.

 

Sur ce, la proposition de Schultz me semble ultra-maximaliste et pas super-praticable : il n'est certainement pas envisageable de "virer" les pays qui ne voudraient pas de ce saut fédéral maintenant. Elle relève d'une tactique de négociation, de la posture, pour faire bouger Merkel et la CSU. A dire vrai c'est probablement plus malin que de s'acquebouter sur le regroupement familial des migrants.

 

* zone CFA qui n'a rien d'un contre exemple valide : ces pays ne commercent quasiment pas entre eux apparemment...

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Boule75 a dit :

On peut parfaitement renverser la proposition : ce sont les "marchés" qui décident parce qu'ils ont un pouvoir que les "petits" états n'ont plus, ils jouent les uns contre les autres, et de ce point de vue la constitution d'un ensemble plus gros permettrait (c'est bien un conditionnel) d'atteindre un poids suffisant pour peser et continuer d'exister.

Au-delà, la construction de la zone Euro est bancale de base, comme cela a été dit à plusieurs reprises : hors zone-CFA*, c'est la seule union monétaire qui ne soit pas également une union de transferts, financiers d'une part, par mobilité de la main d’œuvre d'autre part, du fait des barrières linguistiques et juridiques. L'homogénéisation magique imaginée lors de ses débuts est pour l'instant largement un échec, même si les flux internes ont considérablement augmenté, qu'il s'agisse des marchandises, des hommes, des capitaux. Soit ça continue à vasouiller puis ça se délite, soit on en sort "par le haut". En outre la zone Euro ne recouvre pas tout l'espace de libre circulation, et ça aussi c'est assez original : l'irruption de l'Europe de l'Est et la "concurrence" fiscale font des ravages.

Opposer "social-démocratie" et "Europe sociale" c'est assez osé quand même, surtout quand on considère que la social-démocratie n'a pas eu le pouvoir depuis Jacques Delors, en gros, et qu'on est à fond dans l'intergouvernemental hyper-dominé par les partis de droite depuis des lustres. On est plein dans le même syndrome qu'aux US où il s'agit tout le temps de revenir au trickle down economics, parce qu'il y aurait des welfare queens. La version européenne c'est "revenons à l'inter-gouvernmental !" alors qu'on est en plein dedans.

 

Sur ce, la proposition de Schultz me semble ultra-maximaliste et pas super-praticable : il n'est certainement pas envisageable de "virer" les pays qui ne voudraient pas de ce saut fédéral maintenant. Elle relève d'une tactique de négociation, de la posture, pour faire bouger Merkel et la CSU. A dire vrai c'est probablement plus malin que de s'acquebouter sur le regroupement familial des migrants.

 

* zone CFA qui n'a rien d'un contre exemple valide : ces pays ne commercent quasiment pas entre eux apparemment...

La construction européenne est en roue libre depuis 10 ans avec globalement une absence complète d'initiative de la France depuis pas mal de temps. C'est pour ca qu'on peut avoir un peu d'espoir qu'avec Macron certaines choses puissent avancer. Mais ça reste un gros projet (donc qui se construit sur des temps longs) et surtout il reste beaucoup a faire et il faut se mettre d'accord sur ce qu'il doit être fait.

Pour ce qui est des Schultz oui c'est clairement une tactique de négociation. C'est intéressant qu'il place sur la table des négociations le projet Européen en première ligne. Si il arrive a faire bouger certaines ligne cote allemands ça pourrait être une bonne opportunité pour la France.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Boule75 a dit :

Sur ce, la proposition de Schultz me semble ultra-maximaliste et pas super-praticable : il n'est certainement pas envisageable de "virer" les pays qui ne voudraient pas de ce saut fédéral maintenant. Elle relève d'une tactique de négociation, de la posture, pour faire bouger Merkel et la CSU. A dire vrai c'est probablement plus malin que de s'acquebouter sur le regroupement familial des migrants.

 

Il y a 1 heure, seb24 a dit :

Pour ce qui est des Schultz oui c'est clairement une tactique de négociation. C'est intéressant qu'il place sur la table des négociations le projet Européen en première ligne. Si il arrive a faire bouger certaines ligne cote allemands ça pourrait être une bonne opportunité pour la France.

+1 à tous les deux. Le sujet européen doit rester plus populaire que celui des migrants chez les électeurs allemands. En cas de nouvelles élections, ça constitue un bon argument de campagne. Et ça met Merkel dans une position délicate, vu la réaction outragée de la CSU. Je persiste à penser que le scénario le moins improbable reste celui du gouvernement minoritaire soutenu avec réticence par le SPD, dont le congrès vient d'autoriser cette option.

( http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/12/07/allemagne-le-spd-donne-son-accord-pour-des-discussions-gouvernementales-avec-merkel_5226385_3214.html  )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Desty-N a dit :

 

+1 à tous les deux. Le sujet européen doit rester plus populaire que celui des migrants chez les électeurs allemands. En cas de nouvelles élections, ça constitue un bon argument de campagne. Et ça met Merkel dans une position délicate, vu la réaction outragée de la CSU. Je persiste à penser que le scénario le moins improbable reste celui du gouvernement minoritaire soutenu avec réticence par le SPD, dont le congrès vient d'autoriser cette option.

( http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/12/07/allemagne-le-spd-donne-son-accord-pour-des-discussions-gouvernementales-avec-merkel_5226385_3214.html  )

L'une des options serait globalement qu'ils arrivent a forcer Merkel a accepter certaines concessions en direction des propositions de l'UE et de Macron/Junker sur la reforme de l'UE.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Élections à la présidence du parti Les Verts :

https://www.welt.de/politik/deutschland/article171452249/Habeck-und-Baerbock-streben-Parteivorsitz-bei-den-Gruenen-an.html (10 décembre 2017)

Robert Habeck, ministre de l'Environnement du Schleswig-Holstein, veut remplacer le chef du parti Cem Özdemir. Annalena Baerbock, membre du Bundestag de Brandebourg, a également annoncé ce week-end qu'elle se présenterait à la présidence du parti. A la fin du mois de janvier, les Verts éliront une nouvelle direction bicéphale. Özdemir ne veut pas se représenter après neuf ans, la co-présidente Simone Peter aimerait rester en fonction.

Habeck avait longtemps été un rénovateur possible du parti. Özdemir et d'autres célébrités vertes se sont prononcées en faveur de cet homme de 48 ans, que la base avait déjà élu à un cheveu près meilleure tête de liste pour les élections au Bundestag.

Cependant, la candidature de Habeck et Baerbock, tous deux impliqués dans les pourparlers jamaïcains de la CDU/CSU, du FDP et des Verts, pourrait causer des ennuis, surtout dans l'aile gauche du parti. La présidence verte est généralement partagée par un homme et une femme, qui représentent normalement les deux ailes du parti - les réalistes et l'aile gauche. Habeck et Baerbock sont tous deux comptés parmi les « Realos ».

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/migration-angela-merkel-raeumt-fehler-im-unionswahlkampf-ein-15335701.html (11 décembre 2017)

Mme Merkel a déclaré qu'elle soutenait également l'idée du président français Emmanuel Macron de développer un droit fiscal commun sur l'impôt des sociétés pour l'Allemagne et la France d'ici 2025. En outre, il s'agit également d'intensifier la coopération, par exemple dans le domaine de la numérisation et de l'harmonisation des directives sur les exportations d'armes.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.saarbruecker-zeitung.de/politik/themen/lehrer-brandbrief-schlaegt-hohe-wellen_aid-6945051 (13 décembre 2017)

Le journal Saarbrücker Zeitung a rapporté en exclusivité une lettre au ton enflammé écrit par le collège [école locale de Bruchwiese en Sarre] au gouvernement régional - comme par exemple sur la violence, les insultes, l'abus de drogues et d'alcool à l'école. Dans la lettre, les enseignants dénoncent entre autres choses "la mise en œuvre radicale de l'inclusion sans créer les préalables nécessaires en termes de personnel, de matériel, de matériel et d'espace".

https://www.focus.de/politik/deutschland/kriminelle-fluechtlinge-mannheims-buergermeister-fordert-geschlossene-unterbringung_id_7929001.html (2 décembre 2017)

À la suite de nombreux actes de délinquance de réfugiés nord-africains, un "petit groupe de marocains"  arrivé en 2015 qui déploie une "énergie criminogène sans précédent" le maire de Mannheim Peter Kurz (SPD) réclame des hébergements fermés pour les réfugiés mineurs délinquants.

http://www.augsburger-allgemeine.de/augsburg/Eine-Bar-hat-Aerger-mit-einer-Gruppe-von-Fluechtlingen-id43309926.html (22 novembre 2017)

Augsburg. La patronne du bar se dit "de gauche" et que son bar est ouvert à tous.

Mais après les incidents du week-end, elle ne peut pas continuer comme avant, dit Tatjana Dogan. Les réfugiés gambiens ayant agi de manière agressive et commencé à en venir aux mains, la police a dû rappliquer samedi soir. Ce n'est que lorsque les autorités ont menacé d'utiliser leurs armes que la situation s'est calmée.

Selon la patronne du "Kreuzweise", les troubles sont causés par un groupe d'environ 25 demandeurs d'asile africains. Dans son établissement, les hommes avaient récemment attiré l'attention à plusieurs reprises par les vols, mais aussi par le harcèlement des femmes et les comportements agressifs.

La plupart des restaurants permettent également aux réfugiés d'entrer, mais pas aux grands groupes. Cela provoque parfois des discussions aux portes. Jusqu' à présent, toutefois, il n' y a pas eu de problèmes majeurs.

La police évalue la situation de la même manière. Les demandeurs d'asile dans le centre de la ville ont malheureusement attiré l'attention tout autant par l'agressivité et l'ivrognerie que les autres noctambules, affirme le porte-parole de la police Siegfried Hartmann.

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.tagesschau.de/inland/sachsen-survivor-105.html (18 décembre 2017)

La décoration intérieure des nouveaux blindés de la police de Saxe, des "Survivor R" de Rheinmetall, fait polémique, avec l'emploi d'une police de caractères gothique pour l'inscription "Spezialeinsatzkommando Sachsen" sur les sièges, ce qui fait penser à une "symbolique nazie". En fait c'est un logo qui date de 1991. Le ministère de l'intérieur de Saxe rejette ces critiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/12/2017 à 07:28, Wallaby a dit :

https://www.saarbruecker-zeitung.de/politik/themen/lehrer-brandbrief-schlaegt-hohe-wellen_aid-6945051 (13 décembre 2017)

Le journal Saarbrücker Zeitung a rapporté en exclusivité une lettre au ton enflammé écrit par le collège [école locale de Bruchwiese en Sarre] au gouvernement régional - comme par exemple sur la violence, les insultes, l'abus de drogues et d'alcool à l'école. Dans la lettre, les enseignants dénoncent entre autres choses "la mise en œuvre radicale de l'inclusion sans créer les préalables nécessaires en termes de personnel, de matériel, de matériel et d'espace".

https://www.focus.de/politik/deutschland/kriminelle-fluechtlinge-mannheims-buergermeister-fordert-geschlossene-unterbringung_id_7929001.html (2 décembre 2017)

À la suite de nombreux actes de délinquance de réfugiés nord-africains, un "petit groupe de marocains"  arrivé en 2015 qui déploie une "énergie criminogène sans précédent" le maire de Mannheim Peter Kurz (SPD) réclame des hébergements fermés pour les réfugiés mineurs délinquants.

http://www.augsburger-allgemeine.de/augsburg/Eine-Bar-hat-Aerger-mit-einer-Gruppe-von-Fluechtlingen-id43309926.html (22 novembre 2017)

Augsburg. La patronne du bar se dit "de gauche" et que son bar est ouvert à tous.

Mais après les incidents du week-end, elle ne peut pas continuer comme avant, dit Tatjana Dogan. Les réfugiés gambiens ayant agi de manière agressive et commencé à en venir aux mains, la police a dû rappliquer samedi soir. Ce n'est que lorsque les autorités ont menacé d'utiliser leurs armes que la situation s'est calmée.

Selon la patronne du "Kreuzweise", les troubles sont causés par un groupe d'environ 25 demandeurs d'asile africains. Dans son établissement, les hommes avaient récemment attiré l'attention à plusieurs reprises par les vols, mais aussi par le harcèlement des femmes et les comportements agressifs.

La plupart des restaurants permettent également aux réfugiés d'entrer, mais pas aux grands groupes. Cela provoque parfois des discussions aux portes. Jusqu' à présent, toutefois, il n' y a pas eu de problèmes majeurs.

La police évalue la situation de la même manière. Les demandeurs d'asile dans le centre de la ville ont malheureusement attiré l'attention tout autant par l'agressivité et l'ivrognerie que les autres noctambules, affirme le porte-parole de la police Siegfried Hartmann.

Il n'y a pas eu cette affaire d'agression voir de viol lors de la saint sylvestre mais que tous cela n’était que pure invention dans un premier temps?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Agressions_sexuelles_du_Nouvel_An_2016_en_Allemagne

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.welt.de/politik/deutschland/article171736964/Lueneburg-Schule-verlegt-Weihnachtsfeier-nach-Kritik-von-Muslimin-in-Freizeit.html (19 décembre 2017)

Suite à la plainte d'une élève musulmane, un lycée de Lüneburg annule une fête de Noël prévue durant les heures de cours, et la reporte à un horaire de temps libre. Cette décision est critiquée par le cercle protestant de la CDU-CSU et par la chargée des questions d'éducation de l'Église régionale [protestante] d'Hanovre.

  • Confused 2
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.deutschlandfunk.de/fluechtlinge-bundesregierung-beginnt-mit-errichtung-von.2932.de.html?drn:news_id=831007 (24 décembre 2017)

Le gouvernement allemand a commencé la construction de deux foyers de jeunes au Maroc.

Le "Welt am Sonntag" rapporte, citant le ministère fédéral de l'Intérieur, que les enfants des rues de la région devraient être admis en même temps que les mineurs revenant d'Allemagne. On dit que l'objectif est une approche intégrée du rapatriement et de la réintégration des mineurs réfugiés non accompagnés au Maroc. Cela s'applique également en particulier aux jeunes délinquants en Allemagne. Les deux maisons auront chacune 100 places. Les jeunes y recevront également un soutien socio-pédagogique et auront accès à des possibilités d'éducation.

https://www.welt.de/newsticker/dpa_nt/infoline_nt/brennpunkte_nt/article171922205/Jeder-zweite-Deutsche-fuer-vorzeitigen-Abgang-Merkels.html (27 décembre 2017)

Sondage.

Pour que Merkel fasse encore un mandat complet de 4 ans comme chancelière : 36%.

Pour qu'elle ne fasse pas un mandat complet et démissionne avant la fin des 4 ans : 47%.

Edited by Wallaby
  • Haha 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/kriminalitaet/eltern-des-opfers-hatten-messerstecher-angezeigt-15360879.html (28 décembre 2017) & https://www.stern.de/kultur/tv/kandel---tagesschau--berichtet-zunaechst-nicht-ueber-die-bluttat-7803686.html (29 décembre 2017)

Mercredi après-midi, un Afghan réfugié mineur non accompagné de 15 ans arrivé en 2016, a poignardé son ex-amie du même âge dans une droguerie à Kandel, une bourgade du Palatinat, à côté de la frontière alsacienne. Elle est morte à l'hôpital. Ses parents avaient porté plainte pour menaces quelques jours avant.

Ensuite il y a le procès d'ARD, la chaîne publique, accusée d'avoir tu ce fait divers au JT de 20 heures d'hier. Le rédacteur en chef du JT s'en est expliqué sur facebook : de façon générale, ils ne traitent pas des crimes passionnels, et on en sait encore trop peu sur les circonstances.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.welt.de/kultur/medien/article172026770/Berichterstattung-Wann-der-Kandel-Fall-fuer-die-Tagesschau-die-Relevanzschwelle-ueberschritt.html (29 décembre 2017)

La SWR en tant qu'antenne de radiodiffusion publique régionale de l'ARD a diffusé beaucoup plus tôt des reportages de Kandel et des commentaires sur l'affaire. Cette affaire a suscité beaucoup d'inquiétude et de sympathie dans la région.

Dans le cadre du programme "SWR Aktuell", par exemple, le criminologue Christian Pfeiffer a été interviewé jeudi, disant que dans le cadre d'une étude, il a noté une diminution de la violence juvénile au cours des dix dernières années, mais a constaté une augmentation de la criminalité violente depuis 2014, ce qui est "en grande partie dû aux réfugiés qui ne sont pas encore convenablement arrivés dans ce pays".

Contrairement, par exemple, aux agressions de la veille du Nouvel An à Cologne en 2015 ou au meurtre présumé d'une jeune femme de 19 ans à Fribourg en décembre de l'année dernière par un homme afghan, la question de savoir si l'origine du jeune arrêté par la police doit être mentionnée dans la couverture médiatique n'est manifestement pas au centre des préoccupations.

Après Fribourg, il y a eu un débat public sur le code de la presse du Conseil allemand de la presse. Le recueil de règles non contraignantes encourage les journalistes à ne pas exercer de discrimination à l'encontre des suspects ou des auteurs en qualifiant leur affiliation à des "minorités ethniques, religieuses ou autres". L'article 12.1 du Code a été légèrement modifié en mars dernier à la suite de ce débat. L'appartenance "ne devrait normalement pas être mentionnée, sauf s'il existe un intérêt public justifié".

Dans le cas de la Deutsche Presse-Agentur (dpa), qui fournit à la grande majorité de la presse allemande ses informations, articles et reportages de correspondants et qui est en fait quelque chose comme un organe journalistique, le responsable de l'information Froben Homburger évalue clairement le cas de Kandel en réponse aux questions de Die Welt: "La nécessité de nommer l'origine du délinquant était incontestable pour nous. C'est un crime extraordinaire et particulièrement grave commis en public. Il y a un intérêt public légitime, y compris l'origine de l'auteur."

M. Homburger s'autocritique :" Il n'était pas nécessaire de mettre en évidence et de souligner l'origine du suspect dans les deux premiers reportages de la DPA sur l'assassinat - entre autres dans les manchettes, les teasers et la phrase principale. Ce n'était pas couvert par le code de la presse ou nos propres directives." En fin de compte, c'est un crime passionnel, qui fut commis à Kandel.

Toutefois, les estimations des événements individuels peuvent changer, comme dans le cas de Kandel. Pendant ce temps, les ministères responsables en Rhénanie-Palatinat travaillent sur l'affaire - et l'ont portée au niveau politique.

Le reproche d'autocensure est nul et non avenu

L'accusation répétée, notamment dans les réseaux sociaux d'usagers, selon laquelle les médias dissimulaient délibérément des crimes commis par des réfugiés ou, dans certains cas, l'origine des auteurs, ne s'applique pas dans le cas de Kandel. Les médias régionaux, comme le "Rheinpfalz" ou le SWR, ont très tôt désigné l'origine de l'auteur. Michael Garthe, rédacteur en chef de "Rheinpfalz", déclare en réponse à Die Welt :"Mercredi soir, nous avons eu une conversation intense lors de la conférence du soir et il a été décidé de nommer l'origine de l'auteur sur la base du code de la presse".

Certains médias, dont le "Sächsische Zeitung" de Dresde, avaient déjà modifié leur pratique journalistique avant l'assassinat de Fribourg. L'an dernier, le rédacteur en chef Uwe Vetterick a annoncé qu'il mentionnerait la nationalité des criminels dans tous les crimes signalés par le journal. Le but est de contrecarrer les rumeurs qui en résultent par des faits.

Les détracteurs d'une telle pratique estiment qu'une mention générale de l'origine des auteurs présumés contribue à susciter les préjugés plutôt qu'à les réduire. Une désignation générale, indépendamment de la gravité et du contexte d'un crime, joue surtout dans les mains des populistes de droite. Le journal "taz" a jugé que la mort de la jeune fille serait "brutalement exploitée" par le parti de l'AfD avant que les détails ne soient clarifiés.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/gefaehrlicher-silvesterbrauch-eu-verbietet-bleigiessen-ab-2018-15366954.html (30 décembre 2017)

Pour la première fois cette année, est mise en oeuvre une directive européenne qui interdit aux Allemands une tradition du nouvel an : la molybdomancie (lire l'avenir en jetant du plomb fondu dans l'eau).

https://nos.nl/artikel/2209941-kritiek-op-veiligheidszones-voor-vrouwen-in-berlijn-tijdens-jaarwisseling.html (30 décembre 2017)

En Allemagne, des critiques ont été formulées à l'encontre des zones de sécurité pour les femmes installées à Berlin et dans d'autres grandes villes au début de l'année. Dans cette zone de sécurité, les femmes qui sont harcelées par des hommes peuvent se mettre en sécurité.

Selon le syndicat de la police, une telle zone de sécurité envoie un mauvais signal. "Cela signifie qu'il y a des endroits sûrs et dangereux. Cela signifie la fin de l'égalité, de la liberté de circulation et de l'autodétermination des femmes", déclare un porte-parole. "Les femmes devraient être en sécurité partout.

Un jeune homme politique de la CDU-CSU s'est également prononcé contre les zones de sécurité. "Cette mesure montre que les organisateurs clairement s'attendent à de tels délits sexuels. Aucune femme ne peut apprécier la Saint-Sylvestre sans un sentiment de malaise si elle sait qu'une telle zone de sécurité pourrait être nécessaire".

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.dw.com/en/germans-say-russia-is-more-reliable-than-the-united-states/a-41728582 (9 décembre 2017)

Pour la première fois, la Russie est considérée comme plus fiable (28%) que l'Amérique (25%) par les Allemands dans le sondage ARD. Avec comme d'habitude la France loin devant (90%).

http://www.dw.com/en/study-only-better-integration-will-reduce-migrant-crime-rate/a-42006484 (3 janvier 2018)

Une étude commandée par le ministère de la famille et réalisée par l'université de Zürich conclut à une augmentation de 10.4% des plaintes pour violence en Basse-Saxe en 2015 et 2016, dont 92.1% est attribuable aux migrants.

Edited by Wallaby
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

https://nos.nl/artikel/2209941-kritiek-op-veiligheidszones-voor-vrouwen-in-berlijn-tijdens-jaarwisseling.html (30 décembre 2017)

En Allemagne, des critiques ont été formulées à l'encontre des zones de sécurité pour les femmes installées à Berlin et dans d'autres grandes villes au début de l'année. Dans cette zone de sécurité, les femmes qui sont harcelées par des hommes peuvent se mettre en sécurité.

Selon le syndicat de la police, une telle zone de sécurité envoie un mauvais signal. "Cela signifie qu'il y a des endroits sûrs et dangereux. Cela signifie la fin de l'égalité, de la liberté de circulation et de l'autodétermination des femmes", déclare un porte-parole. "Les femmes devraient être en sécurité partout.

Un jeune homme politique de la CDU-CSU s'est également prononcé contre les zones de sécurité. "Cette mesure montre que les organisateurs clairement s'attendent à de tels délits sexuels. Aucune femme ne peut apprécier la Saint-Sylvestre sans un sentiment de malaise si elle sait qu'une telle zone de sécurité pourrait être nécessaire".

Précision importante de la part d'une féministe (non vérifié).

Selon elle, ces zones ne seraient pas nouvelles.
Elles auraient été créées ... il y  a 15 ans déjà pour l'Oktoberfest, suite aux nombreuses agressions sexuelles déclenchées par l'alcool.

Donc ce ne serait pas uniquement en réaction de l'arrivée de migrants.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, rogue0 a dit :

Précision importante de la part d'une féministe (non vérifié).

Selon elle, ces zones ne seraient pas nouvelles.
Elles auraient été créées ... il y  a 15 ans déjà pour l'Oktoberfest, suite aux nombreuses agressions sexuelles déclenchées par l'alcool.

Anja Marx, porte-parole de l’événement, a précisé qu’il y aurait une tente où des psychologues seraient placées à la disposition des femmes.

https://fr.timesofisrael.com/festivite-du-nouvel-an-zone-de-securite-pour-les-femmes-a-berlin/ (31 décembre 2017)

« Nous faisons cela pour la première fois », a-t-elle expliqué par téléphone. « La police l’a demandé après qu’une telle organisation a été mise en place lors de l’Oktoberfest de Munich, cette année, et que ça a fonctionné »

Donc j'aurais plutôt l'impression que la datation "il y a 15 ans déjà" est à prendre avec des pincettes...

Edited by Wallaby
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une étrange "alliance" de fait entre les "antiracistes" (qui de nos jours tendent plus vers une idéologie à plusieurs vitesses selon les catégories de gens) et les féministes, qui tend, jusqu'au delà de l'absurde, à défendre envers et contre tout les pires déviances attribuables aux migrants musulmans et à certaines tendances islamistes (la vague "le voile, c'est féministe" et tout ça): ça rend de telles remarques suspectes. Ces "zones de sécurité" préexistant la vague migratoire étaient-elles temporaires ou permanentes (à l'occasion de l'oktoberfest)? Plus ou moins nombreuses que les nouvelles? Plus ou moins sécurisées (nombre de flics, installations en dur, niveau d'attention porté....)? En tout état de cause, ce peut être beaucoup de bruit pour rien, ou vraiment quelque chose. 

Un truc qui m'interpelle, c'est que plus largement, ce genre de mesures révèle aussi bien une intolérance croissante à certains niveaux et types d'insécurité, du moins en ce qui concerne certaines catégories (les hommes sont victimes de quelque chose comme 75 à 85% des agressions violentes, suivant les pays, et ça ne choque jamais personne, mais que quelque chose arrivant aux femmes augmente de 0,1% ou soit soudain mis en évidence, et c'est l'alerte nationale et générationnelle), dans des sociétés qui, au final, n'ont jamais été si pacifiées et sécurisées...... Aussi bien cela que le fait que nos forces de police ne peuvent plus autant garantir la sécurité à un niveau suffisant sur l'intégralité d'un territoire donné (voilure réduite, moyens et paie insuffisants, justice à la capacité de traitement limitée, intolérance accrue à l'insécurité réelle et perçue, nouvelles formes de crimes et délits....), ce qui contraint à de telles mesures où, dans de plus petits espaces, on peut concentrer des moyens (aux dépends de quels autres espaces?). 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut dater une "zone de sécurité" à l'Oktoberfest en 2014 :

http://www.20minutes.fr/monde/1452851-20141001-oktoberfest-agressions-sexuelles-gachent-fete-munich (1er octobre 2014)

Une plainte pour agression sexuelle chaque jour

Pourtant, une longue enquête publiée lundi dans le Berliner Zeitung révèle que pas moins d’une plainte pour agression sexuelle serait déposée chaque jour dans l’enceinte de l’Oktoberfest. Un chiffre choc qui serait encore bien loin de la réalité compte tenu du nombre important d’agressions non signalées par les victimes.

Face à cette situation, un «security point» a été mis en place sur le site de la fête pour accueillir les femmes en détresse. Le site Slate rapporte qu’une application pour smartphone dédiée aux femmes participant à la fête de la bière WiesnProtect vient aussi d'être lancée pour délivrer des conseils de sécurité. Parmi eux: ne jamais laisser son verre sans surveillance, ne jamais quitter la tente sans être accompagné d’une personne de confiance ou «ne pas avoir peur du ridicule»: «Dis à voix haute et distinctement ce que tu ne veux pas/ce qui te met en colère. Par ex. "Arrêtez de me toucher!"».

La datation "il y a 15 ans" est exacte :

http://www.muenchen.de/veranstaltungen/oktoberfest/schmankerl/hinter-den-kulissen.html

Campagne" "Oktoberfest sûre pour les filles et les femmes"

Dans le cadre de la campagne "Oktoberfest sûre pour les filles et les femmes", un point de sécurité fournit depuis 15 ans un point de contact pour les femmes dans une grande variété de situations d'urgence à l'Oktoberfest. Toutes les forces de sécurité munies du bouton d'action peuvent être contactées dans le centre de service. Ils emmènent immédiatement les filles et les femmes affectées aux collaboratrices du point de sécurité. Ce service est soutenu par les collaboratrices formées des initiatives AMYNA - Institut pour la prévention des abus sexuels, IMMA - Initiative Münchner Mädchenarbeit et le service d'urgence des femmes de Munich, qui se tiennent à côté des visiteurs de l'Oktoberfest en quête d'aide et de conseils. Lancée avec succès en 2003 et récompensée depuis lors par plusieurs prix, la campagne a reçu en 2010 le prix Anita Augspurg de Munich, la capitale de l'Etat, et a donné l'exemple en matière de lutte contre le harcèlement sexuel dans les festivals folkloriques. La campagne, placée sous le patronage du maire Dieter Reiter, du maire Josef Schmid et de la mairesse Christine Strobl, bénéficie du soutien de la Fondation Hänsel & Gretel. Avec cette offre spéciale d'aide pour les filles et les femmes, l'Oktoberfest est un leader mondial.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Tancrède a dit :

(les hommes sont victimes de quelque chose comme 75 à 85% des agressions violentes, suivant les pays, et ça ne choque jamais personne, mais que quelque chose arrivant aux femmes augmente de 0,1% ou soit soudain mis en évidence, et c'est l'alerte nationale et générationnelle)

Biologiquement, c'est compréhensible. De façon générale, les animaux protègent les nids, les oeufs, parce que la survie de l'espèce ou de telle ou telle variation de l'espèce en dépend. C'est ce que dit le biologiste Edward Wilson dans son livre sur les animaux sociaux (tels que les fourmis, les abeilles, etc...) : http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/books/reviews/book-review-the-social-conquest-of-earth-by-edward-o-wilson-8791949.html (30 août 2013)

Je rappelle par contre que pour une ancienne féministe comme Camille Paglia, le combat historique des féministes a consisté à demander pour les femmes le droit de prendre des risques et d'échapper - en prenant le risque d'être agressées - à la surveillance - pavée de bonnes intentions (sur-)protectrices - de leurs pères et frères, qui les maintenaient sous surveillance dans leurs dortoirs interdits aux hommes :

Le 21/4/2016 à 08:19, Wallaby a dit :

14 avril 2016. L'intellectuelle féministe Camille Paglia est interrogée sur les mouvements féministes dans les universités américaines aujourd'hui. Ils sont marqués par le "provincialisme" américain, reflétant le fait que ces étudiantes ne connaissent pas l'histoire et la géographie du vaste monde. D'autre part ce provincialisme est aussi celui d'une classe moyenne aisée qui est incapable de communiquer avec les classes modestes.

Ce sont des enfants surprotégés élevés comme des oiseaux dans des cages dorées et qui ont peur d'en sortir et réclament des protections supplémentaires, à la différence du féminisme de sa génération qui demandait la liberté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, Wallaby said:

Biologiquement, c'est compréhensible. De façon générale, les animaux protègent les nids, les oeufs, parce que la survie de l'espèce ou de telle ou telle variation de l'espèce en dépend. C'est ce que dit le biologiste Edward Wilson dans son livre sur les animaux sociaux (tels que les fourmis, les abeilles, etc...) : http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/books/reviews/book-review-the-social-conquest-of-earth-by-edward-o-wilson-8791949.html (30 août 2013)

Je rappelle par contre que pour une ancienne féministe comme Camille Paglia, le combat historique des féministes a consisté à demander pour les femmes le droit de prendre des risques et d'échapper - en prenant le risque d'être agressées - à la surveillance - pavée de bonnes intentions (sur-)protectrices - de leurs pères et frères, qui les maintenaient sous surveillance dans leurs dortoirs interdits aux hommes :

Note sur Paglia: elle a été mise à l'index dès le début des années 70 par les "féministes de sa génération" (à la tête desquelles se trouve encore aujourd'hui Gloria Steinhem, égérie de la gauche bien-pensante), contre lesquelles elle s'est insurgée dès le début parce qu'elle y voyait déjà toutes les tendances qu'elle continue à dénoncer aujourd'hui façon rentre-dedans et avec sa diction très particulière (elle parle vraiment TRES vite et a du mal à dire tout ce qu'elle a dans la tête: trop de trucs à sortir, pas assez de débit dans la bouche humaine :laugh:). 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En application d'une nouvelle loi, un tweet d'une dirigeante de l'AfD Beatrix von Storch a été supprimé sur les réseaux sociaux pour raison d' "incitation à la haine". Ce qui évidemment fait un gros buzz.

Quel tweet, vous demandez-vous. Et moi aussi je me suis posé la question. Eh oui, c'est une première dimension du problème, interdisez un truc et il devient tout de suite beaucoup plus intéressant ! Voilà copie de l'objet du délit :

bvs_twitter-696x391.jpg

«Que diable se passe-t-il dans ce pays? Pourquoi la police publie-t-elle désormais ses messages officiels en arabe?

Pensez-vous amadouer ainsi les hordes d'hommes barbares, musulmans et violeurs en réunion?»

Von Storch réagissait à des voeux de bonne année "multiculturels" de la ville de Cologne, rédigés en allemand, en anglais, en français et… en arabe, ce qui n'était pas le cas jusqu'ici.

Le problème de son tweet est assez clair. Il n'est pas factuel puisqu'il y a bien eu de nombreuses attaques en masse de femmes allemandes par des groupes de migrants masculins au Nouvel an 2016 à Cologne. Il est dans ce qui est sous-entendu par la phrase, que ce ne seraient pas des migrants qui seraient des agresseurs sexuels, mais les migrants, ou du moins les migrants musulmans en général.

J'ai de forts, mais alors très forts doutes sur l'utilité d'une censure contre de tels sous-entendus :

- Premièrement ça attire l'attention sur un message qui sinon serait sans doute largement passé "sous le radar" de la majorité des gens. Au lieu de faire disparaître un message, on braque le projecteur dessus, l'inverse de l'effet recherché. C'est ballot

- Deuxièmement sur pratiquement tous les cas autres que les appels les plus directs à la violence - "Allons tuer les X", X étant le nom d'un groupe de gens quelconque - et à coup sûr tous les cas qui ont une base factuelle quelconque, comme celui-ci, la censure en cherchant à s'attaquer au sous-entendu ne peut éviter de donner l'impression de s'attaquer aussi au reste du message. C'est un instrument non discriminant en quelque sorte, une hache quand il faudrait un scalpel. D'où l'impression, non seulement chez les partisans déclarés de la dame, mais sans doute sur un bon nombre d'autres, que "le gouvernement essaie de cacher une réalité qui dérange"

- Troisièmement, à partir du moment où un responsable politique même avec qui on s'estimait en désaccord se retrouve censuré en apparence pour avoir simplement rappelé un fait - il s'agit d'une apparence certes, ce n'est pas ce rappel qui a motivé la censure, mais... l'impression créée n'en est pas moins réelle - on peut se trouver porté à une certaine sympathie avec ce responsable. Je ne veux pas dire tout le monde certes, mais en tout cas un public plus nombreux que celui déjà acquis à l'AfD

Bref la censure semble effectivement être une mauvaise idée...

C'est bizarre d'ailleurs, tout se passe comme si les gens qui insistaient sur la liberté d'expression, la liberté de la presse et tutti quanti avaient raison en fait ? Ca n'est pas possible pourtant, ce sont des vieilles barbes tout ça, la modernité c'est la censure on est tous d'accord, les vieux ça fait ch... ce n'est pas possible qu'ils aient raison ? Ou bien si ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Alexis said:

En application d'une nouvelle loi, un tweet d'une dirigeante de l'AfD Beatrix von Storch a été supprimé sur les réseaux sociaux pour raison d' "incitation à la haine". Ce qui évidemment fait un gros buzz.

Quel tweet, vous demandez-vous. Et moi aussi je me suis posé la question. Eh oui, c'est une première dimension du problème, interdisez un truc et il devient tout de suite beaucoup plus intéressant ! Voilà copie de l'objet du délit :

 

«Que diable se passe-t-il dans ce pays? Pourquoi la police publie-t-elle désormais ses messages officiels en arabe?

Pensez-vous amadouer ainsi les hordes d'hommes barbares, musulmans et violeurs en réunion?»

Von Storch réagissait à des voeux de bonne année "multiculturels" de la ville de Cologne, rédigés en allemand, en anglais, en français et… en arabe, ce qui n'était pas le cas jusqu'ici.

Le problème de son tweet est assez clair. Il n'est pas factuel puisqu'il y a bien eu de nombreuses attaques en masse de femmes allemandes par des groupes de migrants masculins au Nouvel an 2016 à Cologne. Il est dans ce qui est sous-entendu par la phrase, que ce ne seraient pas des migrants qui seraient des agresseurs sexuels, mais les migrants, ou du moins les migrants musulmans en général.

J'ai de forts, mais alors très forts doutes sur l'utilité d'une censure contre de tels sous-entendus :

- Premièrement ça attire l'attention sur un message qui sinon serait sans doute largement passé "sous le radar" de la majorité des gens. Au lieu de faire disparaître un message, on braque le projecteur dessus, l'inverse de l'effet recherché. C'est ballot

- Deuxièmement sur pratiquement tous les cas autres que les appels les plus directs à la violence - "Allons tuer les X", X étant le nom d'un groupe de gens quelconque - et à coup sûr tous les cas qui ont une base factuelle quelconque, comme celui-ci, la censure en cherchant à s'attaquer au sous-entendu ne peut éviter de donner l'impression de s'attaquer aussi au reste du message. C'est un instrument non discriminant en quelque sorte, une hache quand il faudrait un scalpel. D'où l'impression, non seulement chez les partisans déclarés de la dame, mais sans doute sur un bon nombre d'autres, que "le gouvernement essaie de cacher une réalité qui dérange"

- Troisièmement, à partir du moment où un responsable politique même avec qui on s'estimait en désaccord se retrouve censuré en apparence pour avoir simplement rappelé un fait - il s'agit d'une apparence certes, ce n'est pas ce rappel qui a motivé la censure, mais... l'impression créée n'en est pas moins réelle - on peut se trouver porté à une certaine sympathie avec ce responsable. Je ne veux pas dire tout le monde certes, mais en tout cas un public plus nombreux que celui déjà acquis à l'AfD

Bref la censure semble effectivement être une mauvaise idée...

C'est bizarre d'ailleurs, tout se passe comme si les gens qui insistaient sur la liberté d'expression, la liberté de la presse et tutti quanti avaient raison en fait ? Ca n'est pas possible pourtant, ce sont des vieilles barbes tout ça, la modernité c'est la censure on est tous d'accord, les vieux ça fait ch... ce n'est pas possible qu'ils aient raison ? Ou bien si ?

Ca va pas s'améliorer à l'avenir: souvenons-nous de l'échange "discret" qui a été enregistré entre Mark Zuckerberg et Angela Merkel il y a quelques temps, Merkel demandant ce qui pouvait être fait contre les conversations "inopportunes" et les intervants pas casher sur Facebook (sous prétexte de lutter contre les "fake news") et Zuckerberg de répliquer "on y travaille".... La conversation sur ce sujet a été renouvelée aux USA dans la foulée de l'abolition des règles de "net neutrality" et des débuts d'une politique de répression de certains propos et courants d'idées par entreprises interposées, Facebook, Twitter, Google + et Youtube en tête:

https://theintercept.com/2017/12/30/facebook-says-it-is-deleting-accounts-at-the-direction-of-the-u-s-and-israeli-governments/

L'internet libre est clairement en danger, du moins dans sa partie tous publics (nul doute que les gens vraiment dangereux n'auront aucun mal à trouver leurs niches), sous l'égide de nos nouveaux bien-pensants dans leurs factions au pouvoir ou en position de prééminence dans la société et ses institutions (médias, milieux universitaires, leaderships d'opinion divers et variés....). La censure sous de nouveaux oripeaux semble être la réponse du moment, selon des itérations différentes suivant les pays. Qu'on se rappelle des toutes récentes mesures, directives et débuts de réflexion en Angleterre, que T May a engagés et qui font honnêtement froid dans le dos. L'Allemagne n'est pas loin derrière, et les USA démontrent que les diverses factions à agendas politiques prononcés ne demandent que ça (ici, des décisions de l'actuelle majorité contre tout ce qui contredit Israël, mais en face, la bien pensance médiatico-universitaire des élites ne fait qu'attendre son tour pour mettre ses propres tabous encore plus en place). Je crains ce qu'on va faire en France. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Tancrède a dit :

Je crains ce qu'on va faire en France. 

Pessimiste, va !

Il ne s'agit que d'un projet pour garantir que les citoyens ne seront exposés en période électorale qu'à des informations Vraies™, protégeant les pauvres électeurs si fragiles de tous les mensonges et tous les panneaux dans lesquels sinon ils tomberaient si facilement.

Ce n'est pas comme si le dispositif de protection devait être étendu à toutes les périodes, du moins pour l'instant, ni comme si le gouvernement prévoyait de lancer un journal appelé Vérité ni de fonder un ministère du même nom !

Non seulement ce projet ne pose aucun souci du point de vue démocratique, il aura encore exactement les effets escomptés. Aucun effet secondaire nocif n'est à craindre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,317,583
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries