Recommended Posts

il y a une heure, rogue0 a dit :

Je sens très bien que les militaires britanniques souhaitent absolument que le Royaume-Uni reste dans un ménage franco-britannique. Ce ménage est objectivement déséquilibré


Je veux bien un approfondissement de texte, si quelqu’un peut apporter quelques éclairages sur ce fameux déséquilibre et ses raisons principales.

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/12/2019 à 17:02, Shorr kan a dit :

mais si l'Allemagne s’alignait sur ses petits camarades en la matière, cela en ferait - du moins sur le papier- la 1er puissance militaire d'Europe occidentale; et ça, personne n'en veut en réalité

Un bémol sans doute : la démographie un peu catastrophique et la situation du marché du (presque plein) emploi, qui ne faciliteraient Les recrutements.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Pirée, c'est pas une vente, mais une concession, et à ma connaissance pas militaire... On devrait proposer le Rafale à la Turquie. Tiens voilà un beau poisson d'avril pour portail. (En échange, concessions politiques des turcs, vis à vis des kuredes...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

"L'Occident gagne", déclare Pompeo à la Chine, prudence de la France

https://www.zonebourse.com/US-DOLLAR-RUSSIAN-ROUBL-2370597/actualite/L-Occident-gagne-declare-Pompeo-a-la-Chine-prudence-de-la-France-30003674/

Citation

 

MUNICH, 15 février (Reuters) - Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a défendu samedi la responsabilité mondiale des États-Unis, malgré les réticences européennes, assurant que les idéaux et les valeurs de l'Occident l'emporteraient sur les désirs d'"Empire" de la Chine et de la Russie.

Cherchant à rassurer les Européens, décontenancés par le slogan "America First" ("l'Amérique d'abord") du président américain Donald Trump, ses ambiguïtés sur l'alliance militaire de l'Otan et sur les tarifs douaniers frappant des produits européens, Mike Pompeo a nié toute crise du leadership occidental.

"Je suis heureux de confirmer qu'il est très exagéré de parler de la mort de l'alliance transatlantique. L'Occident est en train de gagner, et nous sommes en train de gagner ensemble", a-t-il dit lors d'un discours prononcé à la Conférence de Munich sur la sécurité.

Son homologue chinois, Wang Yi, l'a accusé de dire des "mensonges" et de prêter des intentions à Pékin sans "se baser sur des faits".

Mike Pompeo répondait ainsi partiellement aux critiques du président allemand Frank-Walter Steinmeier, qui avait accusé vendredi les Etats-Unis, la Russie et la Chine de rendre le monde plus dangereux, ainsi qu'à des propos plus anciens et controversés d'Emmanuel Macron, sur la "mort cérébrale" de l'Otan.

Présent à cette même conférence, le président français a déclaré qu'il n'était pas surpris par le discours du président allemand, ajoutant qu'il l'avait apprécié.

"Nous ne pouvons pas être le partenaire mineur des États-Unis", a observe le chef de l'Etat, ajoutant que même s'il soutenait l'Otan, il considérait que l'Europe devait être capable de faire face par elle-même aux menaces à ses frontières et donc, parfois, d'agir indépendamment de Washington.

"Je ne suis pas frustré mais impatient de trouver des solutions européennes", a déclaré Emmanuel Macron.

Il a invité l'Union européenne a accroître ses investissements dans les nouvelles technologies - comme l'intelligence artificielle, la 5G, le cloud - afin de rester dans la course face à la Chine et aux Etats-Unis qui dépensent de leur côté des milliards de dollars afin de conforter leur puissance économique.

"PAS FOU"

La décision de Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 ainsi que de l'accord de Paris sur le climat a ruiné les efforts européens en la matière, tandis que la reconnaissance unilatérale de Jérusalem par Washington a marginalisé un peu plus encore la diplomatie européenne.

Mike Pompeo a défendu de son côté la stratégie américaine, affirmant que l'Europe, le Japon et d'autres alliés américains avaient des vues convergentes sur la Chine, l'Iran et la Russie, malgré quelques "divergences tactiques".

Il a toutefois réitéré l'opposition américaine au gazoduc Nord Stream 2 en construction entre la Russie et l'Allemagne sous la mer Baltique, un projet soutenu par le gouvernement de la chancelière allemande Angela Merkel.

Evoquant l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014, les cybermenaces en Iran et les pressions économiques exercées par la Chine, le secrétaire d'Etat américain a déclaré que ces pays étaient toujours "désireux d'Empire" et déstabilisaient le système international fondé sur des règles.

"L'Occident gagne", a-t-il martelé. "Mais maintenant, plus de 30 ans après la chute du mur (de Berlin), les pays qui ne respectent pas la souveraineté nous menacent toujours."

Wang Yi a répondu à Mike Pompeo en précisant que "toutes les accusations à l'encontre de la Chine étaient des mensonges, n'étaient pas basées sur des faits".

Il a toutefois précisé que Pékin était prêt à avoir avec Washington un "dialogue sérieux" et cherchait à entretenir une relation moins conflictuelle.

Emmanuel Macron a jugé pour sa part que l'attitude occidentale de défiance vis-à-vis de la Russie avait échoué et qu'il convenait ainsi de renouer un dialogue empreint de réalisme avec Moscou.

"J'ai entendu la défiance de tous nos partenaires. Je ne suis pas fou mais je sais qu'être défiant et faible (...) ne constitue pas une politique, c'est un système totalement inefficace"", a-t-il souligné, observant que personne n'avait envie de s'opposer frontalement à Moscou.

UNE ALTERNATIVE À LA 5G CHINOISE

Evoquant les inquiétudes croissantes des États-Unis à propos de l'équipementier chinois de télécommunications Huawei , Mike Pompeo a déclaré pour sa part que la Russie, l'Iran et la Chine utilisaient le cyberespace pour accroître une influence.

"Huawei et d'autres entreprises technologiques chinoises soutenues par l'État sont des chevaux de Troie pour le renseignement chinois. Les campagnes de désinformation de la Russie tentent de dresser nos citoyens les uns contre les autres. Les cyberattaques iraniennes fragilisent les réseaux informatiques du Moyen-Orient", a-t-il déclaré.

Pour le ministre de la défense américain, Mark Esper, qui a pris la parole après Mike Pompeo, "il est essentiel que la communauté internationale se réveille face à la manipulation chinoise de l'ordre international".

Il a précisé que Washington travaillait avec des entreprises américaines et des pays alliés pour développer une alternative à la 5G fournie par les Chinois et la testait en ce moment même dans une base militaire.

Il a ajouté qu'il n'était pas trop tard pour le Royaume-Uni, qui a annoncé le mois dernier accepter la présence de Huawei dans ses réseaux 5G, pour revenir en arrière. (Paul Carrel et John Irish, version française Jean-Michel Bélot et Caroline Pailliez)

 

 

 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, 13RDP a dit :

[...] Il a précisé que Washington travaillait avec des entreprises américaines et des pays alliés pour développer une alternative à la 5G fournie par les Chinois [...]

 

Ah bah on est content et rassuré. "Ai confiaaannncceee"

 

 

Rhhoo ce discours, ces personnages..... 

 

Il faut ce qu'il faut pour défendre leur propre système de surveillance planétaire (mit en place loooongtemps avant la Touffe au passage), même en supposant que la chine ne le fasse pas (nous espionner, oui je sais, autant croire au père noël), le simple fait que ce soit des fournisseurs chinois, c'est autant d'infrastructures qu'ils ne pourront pas avoir facilement sous leur contrôle si ils ne trouvent pas de failles de sécurités assez puissantes. Là c'est toujours le discours usée du eux ce sont les méchants nous c'est les gentils blablabla...

Citation

C'est à côté de la plaque, limite mensonger, insultant tant pour les pays cités que pour les pays "dits" alliés...

Si on (les pays qui s'aveuglent encore) ne prennent pas leurs distances face à une administration pareille, jamais ils ne le feront.

C'est surtout qu'ils tentent par tous les moyens d'acheter les faveurs de l'oncle Sam, à l'image des allemands par exemple.

Edited by Arland

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acheter les faveurs de l'Oncle Sam c'est paraître faible donc devenir une proie en puissance.

Si les pays européens prenaient leur responsabilité et mettaient les ricains face à leurs contradictions, avec des sanctions  et des menaces à la clé, peut être qu'on en serait pas là.

D'un point de vue OTAN, les pays membres doivent à mon avis impérativement faire monter le taux de disponibilité de leur matériel à 80%, cela me paraît plus important qu'un hypothétique 2 % de dépenses.

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, kalligator a dit :

Acheter les faveurs de l'Oncle Sam c'est paraître faible donc devenir une proie en puissance.

2z2ute.jpg

J'aime mes partenaires de l'OTAN 

 

Il y a 3 heures, kalligator a dit :

 

D'un point de vue OTAN, les pays membres doivent à mon avis impérativement faire monter le taux de disponibilité de leur matériel à 80%, cela me paraît plus important qu'un hypothétique 2 % de dépenses.

Très juste. L'efficacité de la dépense doit être améliorée, avant même son montant.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Skw a dit :

 

Du discours de Lavrov, je n'ai retenu qu'une ouverture : la proposition de discussions entre membres permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU. Pour le reste, la dénonciation des exercices de grande ampleur, des réécritures de l'histoire, de l'utilisation de la science pour la course aux armements ou l'appel au respect du Droit International et à la non-intervention en Libye sonnent tout de même... bizarrement, très, très bizarrement. :concentrec:

Edited by Boule75
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, kalligator a dit :

Je rappelle que si en France on supprimait Sentinelle on disposerait de 1,37 mia d'euro...de quoi résoudre tous les problèmes de MCO de l'ADT (bien sûr il faudrait déployer des Leclerc devant Bercy pour leur éviter des tentations)

Sentinelle ne sert-elle à rien?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben pas à grand chose vu que les soldats n'ont pas le droit juridique d'intervenir (sauf en cas d'attaque de leur position) CF Bataclan. C'est surtout une opération Valium.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y en a qui te disent que ça sert de paratonnerre, d'autre qu'au contraire les militaires en patrouille sont des cibles ambulantes... 

Moi je trouve que la solution est bancale et nuis à la disponibilité opérationnelle de ces militaire qui pourraient utiliser ce temps pour se préparer/s’entraîner ou tout simplement se reposer.

Edited by Shorr kan
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, kalligator a dit :

Ben pas à grand chose vu que les soldats n'ont pas le droit juridique d'intervenir (sauf en cas d'attaque de leur position) CF Bataclan. C'est surtout une opération Valium.

C'est faux. Ils ont même l'obligation de le faire en pour légitime défense d'autrui.

Arrête de rabâcher les antiennes de certains partis STP.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais c'est pour cela que 8 soldats sont resté en" Sentinelle" au Bataclan alors que des policiers leur ont demandés d'intervenir...puis leur ont demandé leur FAMAS. Refus dans les deux cas

De toute façon le sujet est l'économie que l'on pourrait faire en faveur du MCO de l'armée de Terre

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'armée économiserait du budget de son coté, mais d'un autre il faudrait renforcer celui des forces de l'ordre pour remplir le même genre de mission, qui sans forcément êtres identiques, demanderons des ressources elles aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, kalligator a dit :

Ouais c'est pour cela que 8 soldats sont resté en" Sentinelle" au Bataclan alors que des policiers leur ont demandés d'intervenir...puis leur ont demandé leur FAMAS. Refus dans les deux cas

De toute façon le sujet est l'économie que l'on pourrait faire en faveur du MCO de l'armée de Terre

La doctrine a évolué depuis.

Mais le fait est que cette mission n'est pas du ressort de l'armée et que ses conséquences négatives (déficit d'entrainement, cout, démoralisation, baisse RH, fatigue, psychose) sont largement supérieures aux positives (mince probabilité d’être au bon endroit au bon moment pour pouvoir arrêter une attaque, réassurance ?)

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, kalligator a dit :

Ouais c'est pour cela que 8 soldats sont resté en" Sentinelle" au Bataclan alors que des policiers leur ont demandés d'intervenir...puis leur ont demandé leur FAMAS. Refus dans les deux cas

De toute façon le sujet est l'économie que l'on pourrait faire en faveur du MCO de l'armée de Terre

Relis les rapports parlementaires, etc... Ca a déjà été longuement débattu ici et ça n'est pas en continuant à jouer le même disque que ça change les faits.

Il y a 3 heures, kalligator a dit :

Ben pas à grand chose vu que les soldats n'ont pas le droit juridique d'intervenir (sauf en cas d'attaque de leur position) CF Bataclan. C'est surtout une opération Valium.

Et donc ça, c'est faux.

Et tu dirais "opération chèvre", j'aurais tendance à te suivre (ils servent de chèvre pour les cons-comme-des-boucs). Ce n'est pas "glorieux", mais c'est possiblement utile.

90% de ceux qui réclament actuellement la fin de Sentinelle seraient les premiers à hurler en cas de nouvel attentat si Sentinelle était stoppée, et 50% des autres. Et le pouvoir craint certainement que l'arrêt de l'opération ne soit interprêtés comme une invitation à remettre le couvert par connards : c'est un soucis politique et opérationnel assez concret je pense.

Un point qui me semblerait de nature à adoucir la mission : le contact avec la population. Pour l'instant, j'ai le sentiment - à tort ou à raison, mais je croise quand même des gens de Sentinelle régulièrement - que ni les édiles, ni les militaires eux-même ne favorisent les échanges et la valorisation du truc. Le contact est quasi-universellement froid, peut être à dessein. On ne sait pas si les militaires sont invités, ne serait-ce que sur leur temps libre, à sortir, visiter, profiter un peu de la ville, des compèt' au Stade de France ou des concerts, que sais-je ! Ca me semble dommage : on aurait pu souhaiter que des efforts soient faits en ce sens, au moins pour mitiger l'ennui et favoriser le rapprochement.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Shorr kan : je ne vois plus ton avatar, j'ai comme les yeux qui vrillent, y'a un phénomène bizarre  comme un discours de Lavrov mais en mieux.

Edited by Boule75
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,463
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Caolila
    Newest Member
    Caolila
    Joined
  • Forum Statistics

    20,800
    Total Topics
    1,283,182
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries