Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 2 minutes, Boule75 a dit :

Il n'y a pas de "position OTAN" quand il n'y a pas d'unanimité, c'est dans les principes de l'organisation. Et donc quand US et UE ne sont pas d'accord, il n'y a pas de "position de l'OTAN" (ou alors a minima, avec un truc boiteux, comme pour la Libye). C'est pour ça que quand l'OTAN dit qque chose c'est parce que, grosso-modo, l'UE est d'accord, mais il arrive régulièrement que l'OTAN ne dise rien alors que les positions de l'UE, ou de membres majeurs de l'UE, va contre la position US.

Au final, j'en reviens à ma contestation de la rhétorique consistant à assimiler UE et OTAN, et donc  UE et US, le tout pour justifier une absence totale de propositions russes à l'UE tout en prônant un "rapprochement" avec Moscou dont le seul principe serait la dissolution de l'OTAN et ensuite on-ne-sait-quoi.

Il n'y a pas position officielle, ce qui ne veut pas dire position de fait: quand l'OTAN ne donne pas suite à la plainte française dans l'affaire des frégates il y a position de fait... Quant au suivisme envers les US en matière de défense des membres européens de l'OTAN il est une réalité, modulo la France... Je ne vois pas d'exemple de position contraire aux US d'un membre autre que la France hormis le cas irakien (non négligeable je l'accorde).

Par ailleurs personne ne prône la dissolution de l'OTAN pour s'inféoder aux Russes il me semble. En revanche, pour les raisons évoquées plusieurs fois, il me semble dans notre intérêt de ramener les Russes plus près de nous que des Chinois...

Au final, j'en reviens à ma contestation de la rhétorique consistant à assimiler Russie et menace d'invasion de ses voisins, le tout pour justifier une absence totale de propositions UE et OTAN à la Russie (hormis rendre la Crimée et dissoudre ses forces frontalières) tout en prônant un "rapprochement" avec Bruxelles dont le seul principe serait la fin du positionnement russe comme puissance internationale et d'une bonne part de son économie et ensuite on-ne-sait-quoi.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Il n'y a pas position officielle, ce qui ne veut pas dire position de fait: quand l'OTAN ne donne pas suite à la plainte française dans l'affaire des frégates il y a position de fait...

Personne ne sait ce que la partie française a réclamé

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Quant au suivisme envers les US en matière de défense des membres européens de l'OTAN il est une réalité, modulo la France... Je ne vois pas d'exemple de position contraire aux US d'un membre autre que la France hormis le cas irakien (non négligeable je l'accorde).

Mais si ! L'Accord de Paris, bien que ne relevant pas du militaire, relève véritablement du stratégique.
Quand l'Allemagne comme la France et d'autres s'opposent à l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN ce n'est pas du suivisme. Quand les moyens de l'OTAN ne sont pas engagés, ou vraiment à la marge, en Libye, ce n'est pas du suivisme.

Un autre aspect est que l'OTAN met presque systématiquement sous le boisseau les dissensions, puisqu'elle n'est censé travailler qu'à l'unanimité : il généralement accord pour cacher les divergences, et ça marche...

 

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Par ailleurs personne ne prône la dissolution de l'OTAN pour s'inféoder aux Russes il me semble. En revanche, pour les raisons évoquées plusieurs fois, il me semble dans notre intérêt de ramener les Russes plus près de nous que des Chinois...

Oui ! Si on veut !

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Au final, j'en reviens à ma contestation de la rhétorique consistant à assimiler Russie et menace d'invasion de ses voisins, le tout pour justifier une absence totale de propositions UE et OTAN à la Russie (hormis rendre la Crimée et dissoudre ses forces frontalières) tout en prônant un "rapprochement" avec Bruxelles dont le seul principe serait la fin du positionnement russe comme puissance internationale et d'une bonne part de son économie et ensuite on-ne-sait-quoi.

Rendre la Crimée, je pense que peu de monde le demande vraiment. Par contre il est juste inenvisageable que la Russie puisse faire comme s'il ne s'était rien passé en Crimée. Vu des polonais, baltes, et autres il faut quand même des explications, des engagements, des gestes symboliques, des assurances données, et crédibilité de  voisin pacifique à retrouver. L'attitude actuelle, "circulez, rien à voir, il ne s'est rien passé" ne permet pas de construire quoi que ce soit.

Quand à "dissoudre [leurs] forces frontalières", personne n'imagine ça. Pour quoi faire en fait ? Les exercices non-annoncés à 180.000 trouffions et 3000 chars c'est autre chose. Ils n'ont qu'à les faire dans la région de Moscou s'ils veulent.
Quant à ce que nous pouvons proposer, j'en ai déjà parlé : économie, culture, environnement, tourisme... Ce n'est pas super-sexy pour les fana-mili mais nul doute que, vu des peuples, ça soit sympa.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, gustave a dit :

La Russie enfin ne fait pas que faire chier ses voisins (que signifie cela par ailleurs? encourager des mouvements de protestation quasi armés est-il faire chier?) et ne souhaite pas s'engager dans une course aux armements qu'elle sait perdue et néfaste, néanmoins elle sait très bien comment elle est traitée sur la scène internationale quand elle en fait pas peur...

La Russie ne réarme pas vraiment, elle se met au niveau qu'elle devrait avoir si les 20 ans post chute du mur n'avaient pas été sous investit. La plupart des investissements de la Russie actuelle, c'est de la réorganisation et de la modernisation. D'ailleurs on peut voir les différences de niveau et doctrine entre la première guerre de Tchétchénie, la guerre de Géorgie, et enfin la guerre en Syrie/guerres hybrides. 

Edited by rendbo
juste quelques fautes qui piquent en moins
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Le 07/01/2021 à 01:37, rendbo a dit :

La Russie ne réarme pas vraiment, elle se met au niveau qu'elle devrait avoir si les 20 ans post chute du mur n'avaient pas été sous investit. La plupart des investissements de la Russie actuelle, c'est de la réorganisation et de la modernisation. D'ailleurs on peut voir les différences de niveau et doctrine entre la première guerre de Tchétchénie, la guerre de Géorgie, et enfin la guerre en Syrie/guerres hybrides. 

Depuis 20 ans, elle s'est quand même beaucoup réarmée dans le discours, dans la propagande en sol étranger, il y a eu beaucoup d'investissements en capacité d'influence, au service d'une rhétorique pas bien aimable souvent, et avec une présentation de l'Europe franchement insultante souvent, et des messages carément inquiétants parfois (le coup du champignon atomique sur Paris à propos d'on-ne-sait quoi au journal de 20h00 n'est certainement qu'un exemple, mais il m'avait marqué).

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Encore une fois cela est vrai, la symétrique également (je t'accorde qu'il n'y a pas de champignon au 20h mais sinon tout y est) à l'Ouest, comme on disait au bon vieux temps. Alors que les capacités d'agression (pas que militaires, et pas toujours les plus spectaculaires certes) sont surtout à disposition de l'Ouest...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

Depuis 20 ans, elle s'est quand même beaucoup réarmée dans le discours, dans la propagande en sol étranger, il y a eu beaucoup d'investissements en capacité d'influence, au service d'une rhétorique pas bien aimable souvent, et avec une présentation de l'Europe franchement insultante souvent, et des messages carément inquiétants parfois (le coup du champignon atomique sur Paris à propos d'on-ne-sait quoi au journal de 20h00 n'est certainement qu'un exemple, mais il m'avait marqué).

Discours OTAN qui est tout sauf complaisant envers la Russie (sans même parler des US ou des UK, qui sont dans la confrontation assumée), l'investissement influence russe est bien en deça de celui des US et je doute que celui des UK ait beaucoup à leur envier, la présentation de la Russie est globalement celle d'un grand goulag pauvre, inculte et assoiffé du sang des opposants et du monde libre (nous évidemment) et l'OTAN régulièrement sa vocation et sa capacité à briser toute action russe qui lui déplairait (toujours pour défendre son bon droit, exactement comme la Russie).

Là où tu as raison c'est que c'est l'OTAN, pas l'Europe. Le problème est que celle-ci ne dit rien, et ne fait rien non plus (sauf la France) pour modérer le discours et les actes de l'OTAN, ce que logiquement la Russie traduit par l'assimilation de l'OTAN à l'Europe... Donc tu n'as pas tort sur le fond théorique, mais la réalité géopolitique légitime plutôt les appréhensions russes (dans lesquelles l'Europe est un danger en tant que base avancée, relais et soutien des USA-qui eux ont une doctrine confrontant résolument les Russes, pas du fait d'une volonté agressive européenne propre).

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

En quoi la France et Allemagne, l'UE en général, sont-elles agressives à l'égard de la Russie sur son sol ? On a piraté des entreprises au point de les saboter ? On entretient l'équivalent de RT là-bas ? On a été pourchasser nos opposants ? On a des discours ambigus sur la légitimité du rattachement de telle ou telle province à la Russie ? Non. Insiste-t-on donc tant que ça sur la restitution de la Transnistrie dans la Moldavie ou des confettis d'enclaves russes en Géorgie ? Même pas.
Que leur fait-on enfin ?

L'OTAN est aux portes de la Russie, la Russie n'est pas aux portes de la France, ce qui nous laisse un peu plus de marge de manoeuvre. Mais ne nous faisons pas d'illusion, les deux menaces hors OTAN de la Russie sont la France et son armée, et l'Allemagne et son économie.

La France fait partie de l'OTAN, et elle en est la principale composante armée sur le continent hors US, loin devant le RU (peut être que c'est le RU le second et dans ce cas là on est troisième). De plus nous sommes une puissance nucléaire avec les 3 vecteurs. Malheureusement le discours de merde des US est relayé par l'OTAN sans analyse ni adaptation, et peu de gens mouftent, et même pas la France (en tout cas pas toujours). A ce titre nous sommes donc la plus grande menace continentale, mais aussi la plus indépendante ET imprévisible... Dans le cas d'un affrontement non nucléaire, cad qui ne frappe pas le sol américain, nous serons les donc dans les premiers à recevoir les petits cadeaux du Père Noel, et en plus ce sera sans perte américaine donc moins passionnel de l'autre côté de l'Atlantique. En second je pense que ce sera les pays accueillant les système de détection et les système anti-missiles. 

Quant à l'Allemagne, il faut la voir plus dans le cadre de guerres économiques. Malheureusement, l'UE (me) semble taillée pour l'économie allemande, et on a bien vu dans les quasiment toutes les dernières crises économiques que c'était l'Allemagne qui faisait la pluie et le beau temps sur les aides et réformes (soutenue par les "pingres" et quelques "nordiques", trop content de laisser la place du "méchant" à un autre). Malheureusement on a pu voir que l'UE c'est aussi un peu inféodée à l'OTAN et qu'en plus l'UE est économiquement à la botte des US (bon à coté de ça, les lois sur l'extraterritorialité et le système swift n'aident pas à se détacher, même si on le voulait) vu que ça discute ça ergote, mais qu'au final on applique les sanctions US même quand elles vont à l'encontre de nos industries ou des intérêts nationaux. Donc dévaster l'économie allemande, c'est aussi un peu dévaster la zone UE/Euro, et...

 

Link to comment
Share on other sites

Le 10/01/2021 à 23:26, rendbo a dit :

L'OTAN est aux portes de la Russie, la Russie n'est pas aux portes de la France, ce qui nous laisse un peu plus de marge de manoeuvre. Mais ne nous faisons pas d'illusion, les deux menaces hors OTAN de la Russie sont la France et son armée, et l'Allemagne et son économie.

La France fait partie de l'OTAN, et elle en est la principale composante armée sur le continent hors US, loin devant le RU (peut être que c'est le RU le second et dans ce cas là on est troisième). De plus nous sommes une puissance nucléaire avec les 3 vecteurs. Malheureusement le discours de merde des US est relayé par l'OTAN sans analyse ni adaptation, et peu de gens mouftent, et même pas la France (en tout cas pas toujours). A ce titre nous sommes donc la plus grande menace continentale, mais aussi la plus indépendante ET imprévisible... Dans le cas d'un affrontement non nucléaire, cad qui ne frappe pas le sol américain, nous serons les donc dans les premiers à recevoir les petits cadeaux du Père Noel, et en plus ce sera sans perte américaine donc moins passionnel de l'autre côté de l'Atlantique. En second je pense que ce sera les pays accueillant les système de détection et les système anti-missiles. 

Quant à l'Allemagne, il faut la voir plus dans le cadre de guerres économiques. Malheureusement, l'UE (me) semble taillée pour l'économie allemande, et on a bien vu dans les quasiment toutes les dernières crises économiques que c'était l'Allemagne qui faisait la pluie et le beau temps sur les aides et réformes (soutenue par les "pingres" et quelques "nordiques", trop content de laisser la place du "méchant" à un autre). Malheureusement on a pu voir que l'UE c'est aussi un peu inféodée à l'OTAN et qu'en plus l'UE est économiquement à la botte des US (bon à coté de ça, les lois sur l'extraterritorialité et le système swift n'aident pas à se détacher, même si on le voulait) vu que ça discute ça ergote, mais qu'au final on applique les sanctions US même quand elles vont à l'encontre de nos industries ou des intérêts nationaux. Donc dévaster l'économie allemande, c'est aussi un peu dévaster la zone UE/Euro, et...

Hum... Et on aurait fait mine d'être agressifs avec la Russie récemment ? La France et l'Allemagne j'entend ? S'il s'agit, de la part de la Russie, de déstabilisation préventive comme tu l'indiques, en prévision de quoi ?

Je ne vois que deux réponses logiques : en prévision d'une attaque de l'OTAN contre la Russie, ou l'inverse. L'attaque de l'OTAN contre la Russie relevant de la plus haute fantaisie, il resterait l'autre hypothèse ?

 

Ou alors c'est juste un jeu.

Edited by Boule75
Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Boule75 a dit :

Hum... Et on aurait fait mine d'être agressifs avec la Russie récemment ? La France et l'Allemagne j'entend ? S'il s'agit, de la part de la Russie, de déstabilisation préventive comme tu l'indiques, en prévision de quoi ?

Je ne vois que deux réponses logiques : en prévision d'une attaque de l'OTAN contre la Russie, ou l'inverse. L'attaque de l'OTAN contre la Russie relevant de la plus fantaisie, il resterait l'autre hypothèse ?

Ou alors c'est juste un jeu.

Il y a beaucoup de jeu et de postures dont les messages internationaux sont en fait destinés à leur population.

Toutefois quand l'UE soutient des manifestants soit disant pro UE (tout en cachant les seins qu'on ne saurait voir) dans des pays aux bordures de la Russie sous des prétextes démocratiques (alors que le président élu l'a été en toute transparence dixit ces mêmes européens), c'est possiblement une menace future contre la Russie vu que les pays se rapprochant de l'UE ont tendance à entrer dans l'UE ET l'OTAN. Après tout si tu acceptes que les revendications des Baltes inquiets que la Russie se permettent de faire des exercice de grandes ampleurs chez elle, les Russes ont le droit d'être aussi inquiets de voir le risque de voir arriver l'OTAN à leur porte, organisation qui les définit comme les principaux ennemis comme au bon vieux temps de la guerre froide.

Toutefois quand tu vois des pays soutenus par l'OTAN ou les USA bombarder des forces d'interpositions russes et/ou descendre leurs avions et/ou sponsoriser des organisations (non fréquentables) qui s'attaquent militairement aux intérêts russes, ....

Et le pire, parce que l'argent est le nerf de la guerre et du bien être des peuples Lorsque les USA s'attaquent à NordStream 2 en utilisant les lois sur l'extraterritorialité du dollar, c'est une attaque directe contre la Russie, ne nous y trompons pas. Et que fait l'Europe, quelle réponse alors que ce projet est capital pour l'Allemagne et important pour quelques autres pays ?

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, rendbo a dit :

Et le pire, parce que l'argent est le nerf de la guerre et du bien être des peuples Lorsque les USA s'attaquent à NordStream 2 en utilisant les lois sur l'extraterritorialité du dollar, c'est une attaque directe contre la Russie, ne nous y trompons pas. Et que fait l'Europe, quelle réponse alors que ce projet est capital pour l'Allemagne et important pour quelques autres pays ?

Arrêtez de faire de la courte vue. On a les conclusions avant les causes. Il faut arrêter avec le sentiment obsidional.

Le blocage de NordStream 2 par les USA, c'est aussi (surtout?) pour que leur gaz (de schiste) aie des débouchés. Ça serait du gaz algérien ça serait exactement pareil.

 

Et si c'était simplement ça la problème de la Russie : ne plus supporter d'être redevenu un pays lambda, et faire n'importe quoi pour occuper l'espace?

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, true_cricket a dit :

Le blocage de NordStream 2 par les USA, c'est aussi (surtout?) pour que leur gaz (de schiste) aie des débouchés. Ça serait du gaz algérien ça serait exactement pareil.

Si l'argument commercial joue certainement, les Américains ne sont probablement pas hyper emballés non plus de voir les Russes disposer d'un levier géostratégique sur les Européens, et notamment les Allemands, à travers ce gazoduc et la relative dépendance énergétique que cela peut induire. Disons que pas mal de dirigeants européens se questionnent aussi.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Boule75 a dit :

Ou alors c'est juste un jeu.

En grande partie malheureusement. Il est évident que la Russie n'envahira pas l'Europe ni même un pays (sauf un pays balte qui se trouverait abandonné de l'OTAN, et encore, il faudrait que la Russie y trouve un minimum d'intérêt ) et que l'inverse ne se produira pas non plus. La différence est que l'Occident peut frapper par bien d'autres moyens la Russie beaucoup plus que l'inverse et c'est bien pour cela que la Russie doit (ou considère qu'elle doit) se montrer active pour continuer à être prise en compte par les occidentaux. On en a déjà discuté...

Il y a 9 heures, true_cricket a dit :

Et si c'était simplement ça la problème de la Russie : ne plus supporter d'être redevenu un pays lambda, et faire n'importe quoi pour occuper l'espace?

Je le pense aussi, comme la France ou l'UK par ailleurs... Toutes ces puissances autrefois glorieuses cherchent à conserver un tant soit peu de leur puissance passée en se reposant sur leurs atouts propres.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Un WARGAME joué en Pologne montre que la Russie remporte le combat en à peine 5 jours malgré les f-35, PATRIOT, HIMARS et malgré l'OTAN.

 

Le pres est pas content.

https://southfront.org/poland-with-natos-assistance-lost-in-a-simulated-war-against-eastern-enemy-in-five-days/

https://www.onet.pl/informacje/onetwiadomosci/porazka-polskiej-armii-w-symulowanej-wojnie-cwiczenia-wykazaly-kleske-w-piec-dni/pmh647s,79cfc278

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

Un WARGAME joué en Pologne montre que la Russie remporte le combat en à peine 5 jours malgré les f-35, PATRIOT, HIMARS et malgré l'OTAN.

 

Le pres est pas content.

https://southfront.org/poland-with-natos-assistance-lost-in-a-simulated-war-against-eastern-enemy-in-five-days/

https://www.onet.pl/informacje/onetwiadomosci/porazka-polskiej-armii-w-symulowanej-wojnie-cwiczenia-wykazaly-kleske-w-piec-dni/pmh647s,79cfc278

 

Les Polonais perdent en 5 jours et l'Allemagne elle perd Berlin le 8 ieme jours...

Franchement je ne vois pas a quoi s'attendent les Polonais ?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, LunchTime a dit :

Non. La simulation n'incluait pas les troupes de l'OTAN dans la première phase, mais les Russes étaient soutenus par la Biélorussie.

L'article de southfront ne parle pas de phase mais parle bien d'un soutien de l'OTAN.

De toute façon si la Pologne s'effondre en 5 jours ce qui ne semble pas aberrant très peu de moyens de l'OTAN pourront être employé.

La rationalité de tout çà c'est que la Pologne devrait tenter une attitude plus ouverte avec la Russie.

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, Alexis a dit :

Dans le monde réel, la Pologne a des alliés.

Ouais. Et je suis sûr qu'ils se sont dit la même chose le 1er septembre 1939.

Ceci dit, au-delà du fait que le Kriegspiel ici n'est pas entièrement réaliste (mais ça... ça n'a aucune importance. Les guerres commencent rarement comme cela était prévu, autant se préparer à tout même à l'impossible), le fait est que l'armée polonaise semble se faire rétamer en une semaine. Alors que justement ces armements superchiadés de la mort sont sensés corriger la différence numérique.

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Ciders a dit :

Ouais. Et je suis sûr qu'ils se sont dit la même chose le 1er septembre 1939.

Juste, il faut tenir compte du traumatisme historique.

Ce ne sont pas des Gaulois qui suivant le mot d'un auteur japonais "planifient leur programme nucléaire sur 200 ans, à cause des impondérables" parce qu'ils se souviennent de 1940 d'Alésia qui sont en position de critiquer.

Révélation

alesia_asterix.jpg

 

il y a 12 minutes, Ciders a dit :

le fait est que l'armée polonaise semble se faire rétamer en une semaine.

Comme disait @LunchTime ça semblerait être un indice qu'une défense avancée sur la frontière n'aurait guère de sens vu le rapport de forces, mais plutôt un retrait stratégique à l'ouest de la Vistule avant contre-attaque sur l'envahisseur une fois ses lignes logistiques suffisamment étirées ?

 

Citation

Alors que justement ces armements superchiadés de la mort sont sensés corriger la différence numérique.

Le HiMARS je n'ai aucun avis, mais la dinde soyons sérieux :smile: L'objectif de l'achat des F-35 n'est pas la capacité militaire, mais la manifestation de loyauté envers les Etats-Unis, sur qui les Polonais comptent en premier lieu en cas d'attaque russe. Vu comme ça, l'achat a d'ailleurs du sens et l'objectif est atteint.

A mon avis, il aurait mieux valu pour la Pologne acheter du F-18 E/F ou du F-15 qui sont de vrais avions de chasse avec de vraies capacités et qui sont opérationnels pour de vrai, ça aurait en plus eu un sens militaire. Mais l'objectif fondamental de montrer la loyauté est atteint même avec le F-35.

Edited by Alexis
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Alexis a dit :

Comme disait @LunchTime ça semblerait être un indice qu'une défense avancée sur la frontière n'aurait guère de sens vu le rapport de forces, mais plutôt un retrait stratégique à l'ouest de la Vistule avant contre-attaque sur l'envahisseur une fois ses lignes logistiques suffisamment étirées ?

Si la Biélorussie est alliée, difficile d'étirer les lignes au point de rupture. Ou alors il faut les bombarder sérieusement et passer outre la couverture aérienne.

On retrouve d'ailleurs ce problème de protection de TOUT le territoire national en 1939. Même sans l'invasion soviétique, l'armée polonaise est déjà quasiment morte dès l'instant où le front est percé.

il y a 2 minutes, Alexis a dit :

Le HiMARS je n'ai aucun avis, mais la dinde soyons sérieux :smile: L'objectif de l'achat des F-35 n'est pas la capacité militaire, mais la manifestation de loyauté envers les Etats-Unis, sur qui les Polonais comptent en premier lieu en cas d'attaque russe. Vu comme ça, l'achat a d'ailleurs du sens et l'objectif est atteint.

A mon avis, il aurait mieux valu pour la Pologne acheter du F-18 E/F ou du F-15 qui sont de vrais avions de chasse avec de vraies capacités et qui sont opérationnels pour de vrai, ça aurait en plus eu un sens militaire. Mais l'objectif fondamental de montrer la loyauté est atteint même avec le F-35.

Il n'y a pas que ça. L'armée polonaise c'est quand même l'équivalent de plusieurs divisions plus ou moins lourdes avec un bon paquet de chars, d'automoteurs, de VCI modernes. Sur le papier, ils ont des capacités même sans compter le F-35. Il y a un autre problème. Et visiblement il est suffisamment gros (ou politiquement sensible) pour que ça ait fuité.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Ciders a dit :

Ouais. Et je suis sûr qu'ils se sont dit la même chose le 1er septembre 1939.

Ceci dit, au-delà du fait que le Kriegspiel ici n'est pas entièrement réaliste (mais ça... ça n'a aucune importance. Les guerres commencent rarement comme cela était prévu, autant se préparer à tout même à l'impossible), le fait est que l'armée polonaise semble se faire rétamer en une semaine. Alors que justement ces armements superchiadés de la mort sont sensés corriger la différence numérique.

 

il y a 9 minutes, Alexis a dit :

Comme disait @LunchTime ça semblerait être un indice qu'une défense avancée sur la frontière n'aurait guère de sens vu le rapport de forces, mais plutôt un retrait stratégique à l'ouest de la Vistule avant contre-attaque sur l'envahisseur une fois ses lignes logistiques suffisamment étirées ?

 

Le HiMARS je n'ai aucun avis, mais la dinde soyons sérieux :smile: L'objectif de l'achat des F-35 n'est pas la capacité militaire, mais la manifestation de loyauté envers les Etats-Unis, sur qui les Polonais comptent en premier lieu en cas d'attaque russe. Vu comme ça, l'achat a d'ailleurs du sens et l'objectif est atteint.

A mon avis, il aurait mieux valu pour la Pologne acheter du F-18 E/F ou du F-15 qui sont de vrais avions de chasse avec de vraies capacités et qui sont opérationnels pour de vrai, ça aurait en plus eu un sens militaire. Mais l'objectif fondamental de montrer la loyauté est atteint même avec le F-35.

A mon sens le problème n'est pas là. La Pologne a eu une politique Atlantiste jusqu'à maintenant mais si on regarde bien on voit qu'en fait le regard de SAURON (pardon l'Oncle SAM) est tourné vers la Chine. ET cet oncle SAM a un gros problème de capacité d'action face à cet adversaire. CF le rapport sur l'USAF que j'ai mis ce matin sur le fil du même nom. EN clair il n'est pas impossible du tout que les US face à la Chine reportent massivement leur troupe européenne en Asie. Et là la Pologne sera le bec dans l'eau.

J'ai vu une analyse anglaise de cet ordre il n'y a pas longtemps s'interrogeant sur la politique trop atlantiste de la Pologne.

Edited by herciv
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 05/02/2021 à 15:34, Ciders a dit :

Ouais. Et je suis sûr qu'ils se sont dit la même chose le 1er septembre 1939.

Ceci dit, au-delà du fait que le Kriegspiel ici n'est pas entièrement réaliste (mais ça... ça n'a aucune importance. Les guerres commencent rarement comme cela était prévu, autant se préparer à tout même à l'impossible), le fait est que l'armée polonaise semble se faire rétamer en une semaine. Alors que justement ces armements superchiadés de la mort sont sensés corriger la différence numérique.

Ben , ils les avaient les alliés si je ne m'abuse !
Les polonais se font envahir le 1er septembre 1939 et se font laminer après de rudes combats jusqu'au 27 septembre (Prise de Varsovie), les Russes emboitent le pas le 17 septembre 39 (suite au pacte de non agression avec Hitler) pour envahir l'Est de la Pologne, tout est "plié" le 18 octobre en bonne entente avec les Allemands.
Les Britanniques et la France (pas prêts) déclarent la guerre le 03 septembre 1939 à l'Allemagne suite aux accords passés sur la garantie des frontières de la Pologne !
On connait la suite !
Certes, après une longue période de faiblesse politique envers Hitler pendant des années pour éviter à tout prix une nouvelle guerre traumatisante et qui à quand même eu lieu.
On y a laissé plus que les plumes étant aux premières loges coté envahisseurs (Allemagne/Italie) /armistice (22/06/40)/occupation. 

La situation géographique des Polonais (pris entre deux feux) était inéluctable, et ce serait pareil aujourd'hui si jamais le voisin Russe venait à avoir des folies de grandeurs passées sauf à démontrer qu'elle pourrait  lui infliger de lourdes pertes en conventionnel seule ou avec l'Otan (si feu vert) pouvant aller jusqu'au déploiement d'armes plus dissuasives.
Le doute est permis et c'est de cette incertitude que nait la dissuasion du faible au fort.
On à vu pour l'Ukraine ou personne ne s'est mouillé !

Après pas sûr que les US s'impliquent aujourd'hui ou demain plus que ça vu la panoplie d'armes Russes qui permettent de toucher directement  leurs territoires ce qui n'est jamais arrivé (excepte Oahu/Hawaï).
C'est une donnée qui change tout !
Faire la guerre chez les autres et tout raser si ça leur chante, c'est habituel, se ramasser des missiles (conventionnels ou pire) au milieu de leurs grandes villes ou sur leurs bases militaire .....
Faudrait disposer d'une défense anti missile impénétrable sur tout le territoire et ne pas oublier les tensions croissantes avec la Chine !


  
 

Edited by MIC_A
orthographe
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...