Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 20 minutes, gustave a dit :

Quelle surprise !

en même temps, quel pays d'Europe est prêt à envoyer des soldats ou des moyens dans le Pacifique (lire "avoir des pertes") pour défendre nos intérêts (par exemple pour protéger la Nouvelle Calédonie ou Cliperton contre un envahisseur chinois) ?

j'y vois une grosse restriction d'une défense européenne : nous n'avons pas les mêmes motivations...

Nous ne sommes pas d'accord sur ce que peut etre une défense commune ; quand je vois des Polonais qui achetent des avions americains sitot rentrés dans l'UE, UE dans laquelle ils ont un droit de veto, puisque l'immense majorité des décisions se fait à l'unanimité.

Quand je vois les Allemands qui passent leur temps à nous savonner la planche, je me demande où sont nos alliés.

 

Quant à l'OTAN, nous avons encore trop besoin des américains (ravitailleurs, drones), par exemple en Afrique pour nous en passer (en claquant la porte)

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, christophe 38 a dit :

en même temps, quel pays d'Europe est prêt à envoyer des soldats ou des moyens dans le Pacifique (lire "avoir des pertes") pour défendre nos intérêts (par exemple pour protéger la Nouvelle Calédonie ou Cliperton contre un envahisseur chinois) ?

j'y vois une grosse restriction d'une défense européenne : nous n'avons pas les mêmes motivations...

Nous ne sommes pas d'accord sur ce que peut etre une défense commune ; quand je vois des Polonais qui achetent des avions americains sitot rentrés dans l'UE, UE dans laquelle ils ont un droit de veto, puisque l'immense majorité des décisions se fait à l'unanimité.

Quand je vois les Allemands qui passent leur temps à nous savonner la planche, je me demande où sont nos alliés.

 

Quant à l'OTAN, nous avons encore trop besoin des américains (ravitailleurs, drones), par exemple en Afrique pour nous en passer (en claquant la porte)

en même temps quels sont les pays européens  et de l'OTAN qui refuseront l'appel de l'Amérique quand celle ci fera appel au banc et à l'arriere banc de ses vassaux dans sa croisade contre la Chine ?  Ceux là n'ont portant aucun  intérêt dans le pacifique dans le cadre de l'OTAN - AUCUN !

Alors que dans le cadre de l'UE, il y a des territoires d'un partenaire de l'UE  - nous en l'occurence - qui pourront un jour leur être bien utile. 

Quel avenir avec ces faux amis de l'OTAN/UE ?

Claquer la porte peut nous apporter de la considération alors que passer son temps à l'ouvrir nous fait passer pour des boys.

 

 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Quand j'ai vu cet article j'ai eu beaucoup de mal à ne pas me rappeler la discussion sur la non adhésion de la Finlande à L'OTAN. Notez la référence à la Suisse dans le dispositif global.

https://nationalinterest.org/blog/buzz/tactical-advantage-basing-air-force-f-35-jets -united-kingdom -195562

L'armée de l'air (US) a officiellement activé son premier escadron de F-35A basé en Europe à la Royal Air Force Lakenheath, au Royaume-Uni. Cela fait partie du plan du service militaire visant à accélérer la connectivité multinationale, à améliorer la réactivité et à contribuer à l'établissement d'une présence dissuasive continentale.

Selon la télévision de l'armée de l'air, l'escadron comprendra vingt-sept avions et une soixantaine de personnes afin d'accélérer les possibilités de formation conjointe entre les États-Unis et le Royaume-Uni. L'armée de l'air prévoit d'envoyer un nombre important de chasseurs F-35 en Europe dans le cadre d'un effort décidé pour renforcer sa capacité à dissuader les éventuelles provocations russes.

Cette première étape est un élément clé de la stratégie de l'armée de l'air (US) et du ministère de la défense visant à tirer parti d'une force en croissance rapide de chasseurs F-35 européens. La portée et la profondeur d'une force F-35 États-Unis-OTAN-Europe continuent de prendre de l'ampleur en raison de divers développements. Parmi ces développements, citons le choix de la Suisse de s'armer de F-35, l'arrivée des premiers F-35 au Danemark, l'avancement de la commande de F-35 par la Pologne et les opérations en cours avec d'autres alliés européens. Les pilotes norvégiens pilotent des avions F-35 depuis un certain temps, tout comme les pilotes britanniques.

L'armée de l'air a choisi le Royaume-Uni parce que son infrastructure était en mesure d'accueillir les avions et d'assurer une interopérabilité croissante avec les forces américaines. Pas plus tard que l'été dernier, des avions F-35B américains ont opéré en étroite coordination avec des F-35 britanniques à bord du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth. Les avions à réaction F-35 basés en Europe peuvent former une sorte d'enveloppe protectrice pour le continent et contribuer à contenir les mouvements de la Russie le long de sa frontière avec l'Europe de l'Est. Les avions F-35 sont conçus pour être mis en réseau de manière transparente grâce à une liaison de données avancée multifonctionnelle qui permet un partage d'informations en temps réel, dispersé mais sécurisé, entre les formations multinationales de F-35.

Le fait de baser des avions F-35A de l'armée de l'air au Royaume-Uni présente plusieurs avantages tactiques, car cela permet à une force combinée de F-35 américains et britanniques d'accéder rapidement à la mer Baltique et d'opérer dans des environnements terrestres et maritimes. Les F-35 des deux pays pourraient facilement atteindre le continent européen et se relier rapidement aux F-35 norvégiens ou danois en Europe du Nord également. En outre, les avions à réaction F-35 du Royaume-Uni pourraient facilement soutenir les groupes d'attaque de porte-avions opérant au large des côtes de l'Atlantique, de la mer du Nord ou de la Baltique en fournissant un appui aérien rapproché pour les missions amphibies ou la suppression des défenses aériennes ennemies. Il est logique que le Royaume-Uni soit le point de départ de l'implantation des avions à réaction F-35 américains, puis de leur extension à des bases en Pologne ou dans certaines régions d'Europe de l'Est proches de la Russie.

Dans l'éventualité d'un engagement de guerre majeur n'importe où sur le continent européen, les avions à réaction F-35 américains positionnés à l'avant peuvent changer la taille, la portée et l'étendue de toute mission de combat. Compte tenu des progrès réalisés par la Russie avec le Sukhoi Su-57 ou peut-être le nouveau Checkmate russe lorsqu'il sera prêt, la Russie pourrait être en mesure de défier un seul avion F-35 ou de petits groupes d'avions F-35 qui opèrent à proximité. Toutefois, des F-35 provenant de plusieurs pays différents et occupant des positions stratégiques avantageuses peuvent contribuer à l'obtention et au maintien de la suprématie aérienne en surpassant un adversaire en termes de nombre et de performances supérieures.  

Kris Osborn est le rédacteur en chef de la section défense du National Interest. Il a précédemment travaillé au Pentagone en tant qu'expert hautement qualifié au sein du bureau du secrétaire adjoint de l'armée de terre chargé des acquisitions, de la logistique et de la technologie. Osborn a également travaillé en tant que présentateur et spécialiste militaire à l'antenne pour des réseaux de télévision nationaux. Il est apparu en tant qu'expert militaire invité sur Fox News, MSNBC, The Military Channel et The History Channel. Il est également titulaire d'une maîtrise en littérature comparée de l'université de Columbia.  

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Merveilleux ce F35 il va pouvoir "tisser" sa toile d'abord au profit de L'USAF telle l'araignée en impliquant tout les utilisateurs dans le coins à "l’issue de leurs plein gré pour certains".
Il est évident qu'il va leurs en falloir beaucoup à disposition pour pallier à sa maintenance à l'heure de vol même s'il peut se targuer de "relais" au sol si sa maintenance le permet.
Je serais curieux de connaitre la distance d'échange entre chaque maillon en environnement très dégradé (brouillage ou génération EM) valable pour tout aéronef de combat. 
 

 

Edited by MIC_A
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Jens Stoltenberg, lors d'une conférence à la German Atlantic Association, en réponse à une question sur l'éventualité que l'Allemagne ne souhaite plus participer au partage nucléaire de l'OTAN « Germany can of course decide whether there will be nuclear weapons in your country but the alternative is that we easily end up with nuclear weapons in other countries in Europe, also to the east of Germany. »

C'est légal au regard du TNP si l'OTAN transfert des B-61 dans d'autres Etats membres de l'alliance ?

L'audio de la conférence :

https://www.nato.int/nato_static_fl2014/assets/audio/2021/11/audio/211119b.mp3

Edited by Non inultus premor
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Non inultus premor a dit :

C'est légal au regard du TNP si l'OTAN transfert des B-61 dans d'autres Etats membres de l'alliance ?

Ben non justement... :laugh:

Il y a 2 heures, wagdoox a dit :

Ce mec se prend pour un chef d’etat voir plus … ridicule 

Il fait le mec dangereux pour essayer de se rendre intéressant.

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Dangereux plus que ridicule, d'autant qu'il n'est guère désavoué.

Le truc c'est que justement sa dangerosité peut être tranquillement balayée d'un froncement de sourcils.

Même un caniche peut réussir à te dévorer vivant si tu le laisses faire. Mais personne ne ferait ça.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Entre ça et les sous-marins nucléaires pour l'Australie, il est clair que l'Amérique estime avoir besoin d'annoncer lourdement qu'elle ne respectera plus le TNP.

 

La question à se poser, c'est pourquoi ? Qu'est-ce que ça leur apporte, diplomatiquement, de mettre fin au régime de non-prolifération ? Ça parait absurde, il n'y a aucun avantage... Mais eux, de toute évidence, sinon ils ne feraient pas ça, en voient un : lequel ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Kelkin a dit :

La question à se poser, c'est pourquoi ? Qu'est-ce que ça leur apporte, diplomatiquement, de mettre fin au régime de non-prolifération ? Ça parait absurde, il n'y a aucun avantage... Mais eux, de toute évidence, sinon ils ne feraient pas ça, en voient un : lequel ?

La réaffirmation de la destinée des Etats Unis d'Amérique à conduire le monde (libre) vers un idéal (américain) ? 

Avoir un monde instable qui permet aux vassaux d'avoir besoin d'un protecteur, ce qui assurera la prospérité des USA comme les colonies le faisaient pour les anciens empires ?

...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Kelkin said:

Entre ça et les sous-marins nucléaires pour l'Australie, il est clair que l'Amérique estime avoir besoin d'annoncer lourdement qu'elle ne respectera plus le TNP.

 

La question à se poser, c'est pourquoi ? Qu'est-ce que ça leur apporte, diplomatiquement, de mettre fin au régime de non-prolifération ? Ça parait absurde, il n'y a aucun avantage... Mais eux, de toute évidence, sinon ils ne feraient pas ça, en voient un : lequel ?

Les USA estiment que les différents traité guerre froide l'handicapent face à la Chine.

Accessoirement distribuer des bombe atomique a ses amis de l'OTAN c'était déjà de la prolifération...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, g4lly a dit :

Accessoirement distribuer des bombe atomique a ses amis de l'OTAN c'était déjà de la prolifération...

Oui, mais c'était fait avant le traité, et l'Union Soviétique avait été mise au courant au début des négotiations sur le TNP. Jusqu'à présent, le partage nucléaire n'a été étendu à aucun nouveau pays depuis le TNP.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 minutes ago, Kelkin said:

Oui, mais c'était fait avant le traité, et l'Union Soviétique avait été mise au courant au début des négotiations sur le TNP. Jusqu'à présent, le partage nucléaire n'a été étendu à aucun nouveau pays depuis le TNP.

Pourtant le TNP considère l'Allemagne et la Turquie comme ENDAN ... Alors qu détiennent l'arme nucléaire ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, g4lly a dit :

Pourtant le TNP considère l'Allemagne et la Turquie comme ENDAN ... Alors qu détiennent l'arme nucléaire ...

Ils ne "détiennent" pas l'arme nucléaire. Il y a des armes nucléaires américaines sur leur sol, dans des bases américaines, maintenues et opérées par un escadron américain. Un ENDAN est, selon le traité, un état qui ne cherche pas à se doter d'armes nucléaires (= programme nucléaire militaire), ni à s'en procurer. C'est bien la situation dans laquelle se trouvent l'Allemagne ou la Turquie (ou d'autres, comme la Belgique).

Edited by Bat
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...