zx

L'ONERA

Recommended Posts

ONERA : les bénéfices de l'imagerie Laser

 

http://www.air-cosmos.com/2014/09/11/25205-onera-les-benefices-de-l-imagerie-laser

 

 

L'ONERA est le centre de recherche français pour le spatial, l'aéronautique et la défense. Il développe en amont des technologies et des concepts qui pourront être appliqués à moyen et long terme.

 


L'imagerie 3D est l'une des technologies actuellement développée les plus parlantes. Les différents capteurs développés par l'ONERA mettant en oeuvre cette technologie produisent des images en 3D dans laquelle il est possible de se promener. En quelques secondes ce système produit une image qui semble sortie d'un jeu vidéo mais qui retranscrit bien la réalité. Fonctionnant aussi bien de jour, que de nuit et par tous temps, l'imagerie 3D permet également de voir à travers certains matériaux et d'identifier leur nature. 


 

Le système fonctionne comme un radar. Mais au lieu d'émettre des ondes radios, ce sont des faisceaux laser qui sont diffusés. On parle d'ailleurs de ladar ("La" pour laser). Ces impulsions laser se reflètent sur tous les obstacles rencontrés puis reviennent vers le senseur d'imagerie 3D qui les analyse. Le signal laser peut traverser des matériaux transparents ou qui ne sont pas parfaitement opaques. Le système donne ainsi l'impression de voir à travers certains obstacles. 
La portée du système développé par l'ONERA dépend de la taille du senseur. Les portées actuelles vont de 500 mètres à 10 km.

Les applications pour ce type de technologies sont nombreuses. Il s'agissait à l'origine d'applications essentiellement militaires. L'imagerie 3D permet en quelques instants de créer une vue 3D d'un espace. La possibilité de voir à travers certains matériaux ou d'identifier la nature des textures permet d'identifier des objets camouflés. Une vidéo présentée par l'ONERA démontre ainsi comment une voiture camouflée au milieu d'une forêt  peut être immédiatement repérée grâce à l'imagerie 3D. Le système peut également détecter une cigarette à plusieurs kilomètres de distance.

 


Progressivement des usages civils de cette technologie sont apparus. Le système peut servir pour cartographier des sites. Cette capacité peut être mise en oeuvre par exemple dans les travaux publics. Le ladar peut également être utilisé pour la navigation. Le système est suffisamment miniaturisable pour pouvoir être embarqué sur un drone. L'ONERA envisage également un embarquement sur des avions de ligne pour faciliter le guidage des appareils lorsqu'ils sont au sol.

 

Malgré les capacités importantes de l'imagerie 3D, les chercheurs de l'ONERA insistent sur la nécessité d'utiliser plusieurs capteurs. En effet l'efficacité des senseurs (radar, infrarouge, imagerie 3D…) dépend d'un certains nombre de paramètres (météo, configuration du terrain…) et il faut donc les utiliser de façon complémentaire afin d'obtenir des informations fiables.

 

C'est pourquoi l'ONERA développe une grande variété de senseurs qui sont testés de façon simultanée, notamment sur une panoplie de drone volant UAV. 
Une fois le concept développé par l'ONERA, reste à trouver un ou des partenaires industriels capables de transformer le concept en système commercialisable.

 

 

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure , Conan le Barbare said:

Pourquoi avoir fait une institution à part (l'Onera) et pas simplement avoir créé une branche "aéro" au CNRS ?

Parce que ça existe déjà au CNRS:

http://www.cnrs.fr/insis/presentation/politique-scientifique.htm

Le CNRS a pour but la création et la diffusion des savoirs fondamentaux.

Un exemple de boulot récent fait au CNRS dans le domaine de l'aviation:

https://lejournal.cnrs.fr/videos/les-ailes-du-futur

  • Upvote (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Conan le Barbare said:

Alors pourquoi créé plusieurs structures qui auront chacune des coûts fixes incompressibles qui cannibalisent les budgets recherches ? 

L'ONERA c'est de la recherche appliquée, de la R&D.

Le CNRS - en plus d'être un abominable nid de gauchistes barbus et boutonneux vendus aux popovs ! est vraiment plus axé sur les recherches fondamentales sans trop se préoccuper des applications, à la base. D'où le CEA, l'INRIA, l'ONERA, l'IFREMER à la limite...

Edit : j'ai oublié l'IRCAM !

Modifié par Boule75
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nein ! Il y a une vrai justification à faire la scission entre instituts de recherche fondamentale et d'autres pour l'application des concepts découverts par les 1er. Ce sont des rythmes différents.

Et la multiplication des labos, hors mutualisation de quelques équipements, est bon pour la science. ça suscite l'émulation et développe des voies de recherches nouvelles, des approches originales. Par définition, on ne sait pas ce qui va marcher, ce qui sera utile, viable ou révolutionnaire. Et dans l'absolu, une culture scientifique trop monolithique est stérile, alors que la diversité des structures est payantes.

Modifié par Shorr kan
  • Upvote (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'onera est très en pointe sur la recherche métallurgique et des alliage, les nano, la recherche sur les plasma,  

Tout ce qui concerne les matériaux du M88  et qui permet les évolutions pour les haute températures.

comme le dit Shorr Kan, il faut un minimum de compete entre les centres de recherche et émuler les motivations.

Modifié par zx
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 18 décembre 2015 at 17:30 , Conan le Barbare said:

Mouai... Encore des guerres de chapelles qui nous coûtent cher.

 

Il y a 2 heures , zx said:

(...) comme le dit Shorr Kan, il faut un minimum de compete entre les centres de recherche et émuler les motivations.

Tout-à-fait d'accord avec ZX et Shorr Kan, de plus des organisations trop grosses souffrent également de défauts: inertie, conformisme, difficultés à évoluer ... Ce n'est pas pour rien qu'aux USA on voit régulièrement des start-up sortir de nulle part et menacer les multi-nationales (ex: Google <-> Microsoft) Inversement, le rétablissement d'IBM durant les années 1990 constitue une exception et un exemple à suivre.

EDIT: Je sais que l'ONERA relève du domaine public français, contrairement à mes exemples. J'ai choisi des cas emblématiques et connus. La lourdeur administrative n'est pas l'apanage du public ...

Modifié par Desty-N
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

DCNS et l’ONERA signent un accord-cadre visant à développer leurs synergies et proposer des projets R&D communs dans les domaines naval et maritime dont des systèmes d’armes du futur. Dans une interview croisée accordée à La Tribune, les PDG de DCNS et de l'ONERA, Hervé Guillou et Bruno Sainjon, décryptent les enjeux de ce partenariat clé. Il permettra notamment à DCNS de garder un avantage compétitif par rapport à la concurrence.

 

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-partenariat-onera-dcns-favorisera-et-accelerera-l-innovation-dans-le-naval-580379.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Une capacité militaire perdue, c'est pour toujours"

L'Onera est le centre français de recherche aérospatiale, financé par la Défense. Entretien avec son PDG Bruno Sainjon sur les besoins et les projets.

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/une-capacite-militaire-perdue-c-est-pour-toujours-19-04-2017-2120892_53.php#xtor=CS3-190

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'ONERA a participé aux essais en soufflerie du premier démonstrateur de réacteur "Open Rotor" 100% européen (dans le cadre du programme "Clean Sky"), en particulier pour le design des pales des 2 rotors contra-rotatifs (afin que le bruit soit le + faible possible). Le constructeur Safran vient de faire tourner au banc son prototype complet, issu de 10 ans de travaux de recherche > 

https://www.safran-group.com/fr/media/safran-celebre-le-debut-des-essais-du-demonstrateur-open-rotor-sur-le-nouveau-banc-lair-libre-distres-20171003

 

Modifié par Bruno
  • J'aime (+1) 2
  • Merci (+1) 1
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On parle assez peu des travaux de recherche de l’ONERA au final, alors qu’ils permettent d’anticiper pas mal de futurs choix technologiques.

Alors certes, certaines de leurs recherches doivent rester confidentielles, mais d’autres gagnent à être connues.

La Lettre 3AF a consacré son numéro de juillet-août 2018 entièrement à l’Onera et son approche prospective.

Les sujets abordés :

- le transport aérien en 2050

- l’avenir de l’avion électrique

- le concept d’aile volante appliqué au transport aérien

- la perche laser, pour éviter les nuisances du bang supersonique

- les applications futures dans l’aérospatiale de la Magnétohydrodynamique

- la protection des satellites sensibles

 

Ce dernier est directement à rapprocher du dernier discours de Parly sur le sujet,

https://www.onera.fr/sites/default/files/actualites/breves/Lettre-3AF-32.pdf

Modifié par TarpTent
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 9/13/2018 at 6:33 PM, TarpTent said:

On parle assez peu des travaux de recherche de l’ONERA au final, alors qu’ils permettent d’anticiper pas mal de futurs choix technologiques.

Alors certes, certaines de leurs recherches doivent rester confidentielles, mais d’autres gagnent à être connues.

La Lettre 3AF a consacré son numéro de juillet-août 2018 entièrement à l’Onera et son approche prospective.

Les sujets abordés :

- le transport aérien en 2050

- l’avenir de l’avion électrique

- le concept d’aile volante appliqué au transport aérien

- la perche laser, pour éviter les nuisances du bang supersonique

- les applications futures dans l’aérospatiale de la Magnétohydrodynamique

- la protection des satellites sensibles

 

Ce dernier est directement à rapprocher du dernier discours de Parly sur le sujet,

https://www.onera.fr/sites/default/files/actualites/breves/Lettre-3AF-32.pdf

Toi tu ne lis pas portail-aviation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 303
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    cervantesxx
    Membre le plus récent
    cervantesxx
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 462
    Total des sujets
    1 183 574
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets