Recommended Posts

il y a 10 minutes, Claudio Lopez a dit :

Seulement 4 neutralisés pour une perte aussi lourde ? :endifficultec:

Je pense qu'ils sont tombés dans le même cas de figure que lors de la tentative de libération de Denis Alex  : un ou des ravisseurs ont probablement du être planqués quelques part et utiliser l'effet de surprise pour abattre nos 2 commandos.:destabilisec:

Il suffit d'un gus bien planqué à l’écart du dispositif pour faire du dégât, surtout de nuit.  Sans compter le degré d'aguerrissement des "terroristes" en question.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, pascal a dit :

Pourquoi, l'opposition est sensée être exclusivement composée de guignols ?

C'est vrai que j'ignore tout des circonstances mais on avait souvent eu l'habitude avec des opérations 0 morts, 0 blessés lorsque l'on entendait que l'on avait neutralisé tels campement de groupes djihadistes avec de beaux cartons..;

Et du coup, vu le lourd bilan, je m'attendais à un combat acharné face à au moins une dizaine d'hommes comme ce fut le cas avec Denis Alex

Mais ici, avec des otages, ils ne pouvaient pas employer les mêmes méthodes et que le facteur risque était beaucoup plus élevé...

En effet, il suffit du djihadiste planqué derrière la porte pour les surprendre et les tuer à bout (très) portant...:endifficultec:

Edited by Claudio Lopez

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais ou alors d'un dispositif explosif bien planqué... y a de multiples scénarios possible... Accesoirement on est sur qu'ils ont été tués au combat? Le communiqué du Mindef dit "Mort pour la France".

Dans l'absolu, ça pourrait être un accident "bête".

EDIT: bon, le CEM de la marine parle lui clairement de mort au combat et le CEMA va dans son sens.

Edited by Niafron

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quatre otages, c'est quand même une grosse opération d'un point de vue libération. Je ne savais pas qu'il manquait une américaine dans ce coin-là par contre mais ça explique sans doute une partie du soutien US.

Par contre, c'est pas habituel qu'ils concentrent autant d'otages en un seul endroit ou je me trompe ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Bechar06 a dit :

RIP pour les 2 soldats tués !  Ca fait mal !  Nord du Burkina Faso: cela veut dire que les 2 otages français récents ont été déplacés du nord Bénin, au Nord BF  après  assassinat du guide

Certainement dans un but de regroupement de ces 4 otages ... ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas, c'est en terme d'information que le tout a été rondement mené, l'enlèvement date du 1 er Mai, donc, en moins de 10 jours, localiser les otages et monter une opération, c'est pas mal je trouve.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Claudio Lopez a dit :

Seulement 4 neutralisés pour une perte aussi lourde ? :endifficultec:

Une opération réussie ne repose d'ailleurs pas forcément sur la neutralisation d'ennemis. Parfois, elle est plutôt synonyme d'un imprévu, voire couac, dans la mission.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Niafron a dit :

En tout cas, c'est en terme d'information que le tout a été rondement mené, l'enlèvement date du 1 er Mai, donc, en moins de 10 jours, localiser les otages et monter une opération, c'est pas mal je trouve.

Et il semble que l'opération ai été montée juste hier après-midi midi, avec le soutient des renseignements US ... (communiqué via France Info). Aussi le média a joint par tel la mère d'un des otages (qui avait été prévenue ce matin-même par les services de l'État de la libération de son fils sans autre info que son bon état de santé) ... et lui ont annoncé en direct la mort des deux officiers mariniers durant l'opération (sous-entendu "votre réaction ?") ... Border line ... :dry:

  • Confused 1
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Jésus a dit :

C'est bien un problème qu'on retrouve souvent chez nous, celui du "mépris" et de la sous-estimation de l'adversaire qui fait souvent dire à certains que ceux d'en face ne valent pas le prix de nos opérations, de l'heure de vol d'un avion de chasse, d'une bombe, qu'il faudrait presque y aller en P4 avec des pistolets et des couteaux, pour achever ces "misérables" et pauvres ennemis capable de rien, incapable de tout.

Non on doit arrêter de mépriser à ce point l'adversaire car on finit trop souvent par regarder nos interventions sous le spectre financier et non humain. Si on a pris l'habitude de ne pas avoir beaucoup de morts, c'est justement par ce qu'on y met des moyens et ceux qui passent leur temps à chercher des économies, ils doivent comprendre que si on doit se mettre au "niveau" de l'ennemi, il faudra payer avec du sang et des larmes. Mais là, étrangement, les mêmes diront vouloir "plus de moyens" pour réduire les pertes humaines, incohérence totale dans l'analyse, je remarque souvent ce genre de comportements.

 

Une opération comme celle-ci demande de se rapprocher le plus possible des otages, dans le silence, pour ne pas laisser le temps à l'ennemi de réfléchir à la situation et de tuer les otages.On se retrouve donc proche de l'ennemi à une distance ou un piètre ennemi peut tirer à la hanche sans visée, en touchant facilement nos gars qui sont à quelques mètres.

Tu as bien résumé les choses...:destabilisec:

Et moi aussi, je me laisse aller à la "facilité" de penser que l'on peut maitriser facilement ces "va nu pieds"...

Edited by Claudio Lopez

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Niafron a dit :

En tout cas, c'est en terme d'information que le tout a été rondement mené, l'enlèvement date du 1 er Mai, donc, en moins de 10 jours, localiser les otages et monter une opération, c'est pas mal je trouve.

Oui cela montre bien que nos renseignements sont loin d'être mauvais et que l'ennemi, si nous ne le frappons pas souvent, c'est bien par ce qu'ils ne prolifère pas et se cache bien. Contrairement à tout ce que certains peuvent dire, dans ce conflit, c'est bien nous qui avons l'avantage tactique, militaire et stratégique, c'est l'ennemi qui cherche à s'adapter et à trouver les points faibles. En Afghanistan nous avions juste l'avantage militaire, c'est l'ennemi qui décidait quand et ou attaquer, nous qui nous adaptions à ses tactiques (IED, embuscades etc...)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Claudio Lopez a dit :

Et moi aussi, je me laisse aller à la "facilité" de penser que l'on peut maitriser facilement ces "va nu pieds"...

certains usent de la technique du tapis, moi je préfère la technique du verrier :wink:

Mais ces deux techniques ne valent que si il n'y a pas d'otages ou de civils dans la zone visée

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La ministre et le CEMA Lecointre sont en train de détailler l’opération sur BFM. 

Ils sont rincés eux-mêmes, sale tête des mauvais jours :sad:

Ils confirment la mort à très courte distance des deux operateurs d’Hubert au moment où ils rentraient dans les 4 abris après une infiltration silencieuse sur 200 m en terrain nu et malgré une sentinelle qui n’a rien détecté. 

Lecointre confirme 6 terroristes, 2 enfuis, 4 tués. 

Il confirme également la découverte surprise des deux otages étrangers. 

Barkhane et le COS pistaient les terroristes depuis l’enlèvement le 1er mai. 

Grosse émotion du CEMA

Commandos repérés à 10 m de la cible par la sentinelle. Sentinelle tuée. Abris pris d’assaut sans tirer dedans pour ne pas risquer la vie des otages. 

Le CEMA confirme l’intérêt de la maîtrise du feu et de ne pas avoir tirer préventivement car notamment ils ne savaient pas qu’il y avait deux autres otages. 

Interview vraiment très intéressante, si vous pouvez la revoir elle est vraiment très instructive. 

  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Notamment sur la très grande complexité de l’intervention côté logistique. Mise en place d’une médicalisation de l’avant. De plusieurs plots de ravitaillement. De plusieurs hélicoptères pour exfiltrer tout le monde. 

La ministre parle de bien peu d’armée capables d’une telle complexité. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a eu 20 commandos engagés au sol.  200 m de découvert jusqu'à la cible. Ils ont été vus à 10m par nuit noire. 

Edited by Pierre_F

Share this post


Link to post
Share on other sites

Triste nouvelle pour nos deux morts, une pensé à leurs familles et leurs proches.

Heureusement que les quatre otages sont sains et sauf, ça ne compense pas car c'est deux morts de trop mais c'est un point positif.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

visiblement ils faisaient les convoyeurs pour le compte d'un autre groupe au Mali, ils sont intervenus avant le transfert des otages.

c'est peut être pas fini, y'en a quelques un qui vont peut être se faire saucés de  bombes de 250kg en guise de livraison.

Burkina: l'assaut lancé pour éviter le transfert des otages à d'autres djihadistes

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/burkina-l-assaut-lance-pour-eviter-le-transfert-des-otages-20190510http://www.lefigaro.fr/flash-actu/burkina-l-assaut-lance-pour-eviter-le-transfert-des-otages-20190510

Edited by zx
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
47 minutes ago, Teenytoon said:

Ils confirment la mort à très courte distance des deux operateurs d’Hubert au moment où ils rentraient dans les 4 abris après une infiltration silencieuse sur 200 m en terrain nu et malgré une sentinelle qui n’a rien détecté. 

 

rohhh tué  lors de l'entrée silencieuse?  Trop dur  :(

pauvres  soldats,  des vrais pros en plus : (

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Teenytoon a dit :

La ministre et le CEMA Lecointre sont en train de détailler l’opération sur BFM. 

Ils sont rincés eux-mêmes, sale tête des mauvais jours

Ils ont dû vivre tout cela en temps réel !  Du bas vers le plus haut niveau, perso : je pense que l' on peut être fiers de notre Armée  !

Et après avoir fini "Servir" du Général Pierre De Villiers  ( en attendant "Qu'est ce qu'un chef" ) ,  avec respect et admiration  pour ce qu'il écrit sur les "valeurs" des militaires français. Je suis sûr que "de là haut", mon père officier, ( décédé, qui craignait la mise en place d'une armée de métier, dans son souci d'une rupture possible du lien armée - nation, et qui a été démenti par la réussite de cette professionnalisation )  retrouve dans cette armée actuelle, l'esprit de Leclerc !  dans le respect des hommes et la grandeur de la façon de conduire des missions

Edited by Bechar06
  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les précisions me confirment un peu ce que je pensais et cette réalité du combat à très courte distance qui casse complètement la supériorité matériels doit rappeler que le jour ou l'on devra "nettoyer" une ville, ça sera meurtrier.

Pour qui a déjà fait du combat urbain (car ici il y avait bien 4 abris à nettoyer), malgré les techniques pour "entrer", s'il n'y a plus l'effet de surprise, qu'en face on attend canon vers la porte l'entrée des assaillants, les premiers tomberont.

Cela me pousse à réfléchir de nouveau sur une dotation en bouclier balistique dans nos forces (y compris FS) et de former nos hommes à réaliser des entrées sur le modèle des unités d'interventions tels que le GIGN. Pour le combat urbain, cela devient essentiel, on ne peut plus se permettre de foncer pour surprendre car dans de nombreuses situations, l'ennemi sait qu'on est là et faut-il également qu'on ne tombe pas sur des civils.

Inclure des boucliers dans toutes les unités au sol, il en existes des "légers", spécialiser un homme porteur, ne pas hésiter sur le long terme à lui greffer un exosquellete pour supporter le poids (suivant situation, ce qui vaut pour un groupe débarqué d'un VBCI en ville ne l'est pas pour un groupe de FS héliporté). Institutionnaliser ce genre de progression avec un homme bouclier en tête de colonne. En parallèle de cela, multiplier la capacité renseignement et les drones afin de reconnaitre des bâtiments, voir de pouvoir traiter certaines menaces. Je trouve que nous manquons vraiment d'innovations tactiques pour tout ce qui concerne le nettoyage d'infrastructures, pas étonnant qu'on préfère bien souvent raser un bâtiment de 4 étages pour tuer les 2 types qui sont dedans.

 

C'est pas pour dire que je suis le seul à le penser et visiblement le commando Hubert était déjà sur la liste des unités exprimant un "besoin"...

https://www.defense.gouv.fr/dga/actualite/innovation-le-premier-bouclier-balistique-enfin-portable-5-12

 

Edited by Jésus
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Jésus a dit :

Les précisions me confirment un peu ce que je pensais et cette réalité du combat à très courte distance qui casse complètement la supériorité matériels doit rappeler que le jour ou l'on devra "nettoyer" une ville, ça sera meurtrier.

Pour qui a déjà fait du combat urbain (car ici il y avait bien 4 abris à nettoyer), malgré les techniques pour "entrer", s'il n'y a plus l'effet de surprise, qu'en face on attend canon vers la porte l'entrée des assaillants, les premiers tomberont.

Cela me pousse à réfléchir de nouveau sur une dotation en bouclier balistique dans nos forces (y compris FS) et de former nos hommes à réaliser des entrées sur le modèle des unités d'interventions tels que le GIGN. Pour le combat urbain, cela devient essentiel, on ne peut plus se permettre de foncer pour surprendre car dans de nombreuses situations, l'ennemi sait qu'on est là et faut-il également qu'on ne tombe pas sur des civils.

Inclure des boucliers dans toutes les unités au sol, il en existes des "légers", spécialiser un homme porteur, ne pas hésiter sur le long terme à lui greffer un exosquellete pour supporter le poids (suivant situation, ce qui vaut pour un groupe débarqué d'un VBCI en ville ne l'est pas pour un groupe de FS héliporté). Institutionnaliser ce genre de progression avec un homme bouclier en tête de colonne. En parallèle de cela, multiplier la capacité renseignement et les drones afin de reconnaitre des bâtiments, voir de pouvoir traiter certaines menaces. Je trouve que nous manquons vraiment d'innovations tactiques pour tout ce qui concerne le nettoyage d'infrastructures, pas étonnant qu'on préfère bien souvent raser un bâtiment de 4 étages pour tuer les 2 types qui sont dedans.

 

Le bouclier n'est pas la panacée le GIGN a perdu un gendarme touché au cou en 2016 et le porteur du bouclier de la colonne d'assaut en 2012 a été tué par une balle venu du sol qui lui est rentré dans la jambe et à remonter jusqu'au foie. Le forcené  ce jour la était couché au sol lorsqu'il à ouvert le feu sur la colonne d'assaut .

Plusieurs policier du raid on également été blessé aux ,jambes à l’hyper Cacher après une rafale du terroriste depuis le sol. Même chose à Trebes ou un gendarme en à pris une dans la jambe. 

 

 

Et RIP à nos deux Bérets verts qui ont gagné aujourd'hui une gloire immortel         

 

Edited by Scarabé
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,365
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Kirpi2019
    Newest Member
    Kirpi2019
    Joined
  • Forum Statistics

    20,604
    Total Topics
    1,224,540
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries