Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opération Barkhane


Recommended Posts

Dès 2020, les forces spéciales françaises aux côtés des forces spéciales de nos partenaires européens seront déployées au Mali pour transmettre leur savoir-faire d’exception aux militaires maliens. https://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/discours/discours-de-florence-parly/discours-de-florence-parly-aux-militaires-de-l-operation-barkhane-a-gao-le-5-novembre-2019

  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/11/2019 à 15:46, Rivelo a dit :

Il y a une photo sur le site de RFI d'un poste malien voisin, à d'Anderamboukane, qui vient d'être évacué : http://www.rfi.fr/afrique/20191107-mali-militaires-anderamboukane-indelimane-fama-jihadisme

 

Cela semble confirmer ce que tu disais :wacko:

 

Oh mais tu sais, je n'invente pas pour le plaisir de se foutre d'eux

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/11/2019 à 13:39, nemo a dit :

Je ne pense pas que le Quai d'Orsay soit d'accord avec son 1 :

 

Peu importe, il peut avoir cet avis et le Quai d'Orsay avoir une autre vision sur les intérêts de la France. 

Puisque l'on nous vend que l'on est là bas pour apporter de la stabilité, il n'y a pas d'incompatibilité à gérer aussi nos intérêts. La stratégie proposée de Lugan reste quand même adaptée. 

La finalité c'est de gagner. 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 02/11/2019 à 21:37, Rivelo a dit :

C'est un poste à proximité de la Réserve d'Ansongo Ménaka, une sorte de forêt sahélienne entre le Mali et le Niger qui est visiblement un sanctuaire pour ces terroristes. Si on plote les attaques récentes elles sont soit à proximité de cette zone, soit son équivalent entre le Mali et le Burkina Faso (Réserve sylvo-pastorale et partielle de faune du Sahel)

Il s'agit des deux zones vertes sur la carte ci-dessous :

mali_021119.jpg

Donc des zones semi-boisées, peu ou pas de route, des assaillants qui quittent le couvert de la végétation au dernier moment en moto et en pick-up pour lancer des raids ou placer des IED sur les routes.

Ce sont dans ces zones vertes (enfin la zone Ansogo Menaka, le Burkina Faso ne semblant pas très ouvert à l'idée de patrouille étrangère sur son territoire) que une patrouille de commando française sur pick-up a récemment débusqué un GAT d'une dizaine de combattants qui a été "destructuré". On sait où chercher...

Bonsoir. 

J'ai vu passé un article ( je ne le retrouve plus malheureusement ) mais en gros il semblerait qu'avec le Tchad on gère un peu comme avec Serval, un travail en commun dans cette partie de la zone que tu mets en avant dans ton message. 

À mon avis ça sera bien plus efficace qu'avec les maliens et les burkinabés. 

 

Link to comment
Share on other sites

Bon les GAT ont pour la première fois attaqué une base opérationnelle avancée temporaire de l'armée Française 

pas de pertes chez nous mais ça a défouraillée sec toute une nuit 

Dans le SGTIA ils avait 2 sections sur VBCI et une section Genie sur VAB Ultima et un groupe d’appui mortiers 81 

Dans la nuit du 7 au 8 novembre, en lisière de la forêt de Tofagala au Burkina Faso, des GAT (Groupes Armés Terroristes) sont observés autour de la BOAT (base opérationnelle avancée temporaire) du SGTD1 (sous-groupement tactique désert) "Taureau" et FABF (Forces Armées du Burkina Faso). Entre 19h00 et minuit, des tirs de sommation au canon de 25mm ainsi que des tirs d'obus éclairants au mortier de 81 mm sont effectués afin de dissuader l'ennemi. Vers 01h30, une colonne de pick-up GAT est observée progressant en direction de la BOAT, des tirs de destructions sont alors effectués.

Plus tard dans la nuit, une nouvelle colonne de pick-up ayant débuté sa progression vers les bases a essuyé des tirs de destruction au canon de 25 mm, à la mitrailleuse, au mortier et à l’arme légère d’infanterie, la forçant à stopper son assaut et à s’exfiltrer.

 

75362536_2650764458302596_83448426053763

78141343_2650764198302622_57546833611466

75593906_2650752521637123_63874824536022

 

 

73375439_2650762078302834_42735357699702

 

77429106_2650762108302831_21724891494607

Les reco du lendemain

 

74456191_2650752074970501_28389247206765

74334419_2650760684969640_98118789440628

 

74799601_2650764228302619_65594524802775

Cette opération a permis la mise hors de combat d’une vingtaine de terroristes et la saisie d’importantes ressources

77090640_2650765198302522_82749307039850

 

Des renforts arrivent sur zone 

75233696_2650764444969264_78570267783116

 

Au total, l’opération BOURGOU IV a permis de mettre hors de combat 24 individus, ainsi que la saisie de 64 véhicules, d’une centaine de téléphones et de munitions.

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Intéressant comme approche.

Une colonne GAT est repérée , la réponse se fait sous forme de tir de sommation pour les empêcher de tenter quelque chose, on ne cherche pas la destruction . Bizarre comme déroulé.

Les photos sont sans doute belles, mais assez peu représentatives d'un combat acharné. Bref je ne remets pas en cause le bilan , mais le communiqué présente des curiosités.

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Des images qui permettent à certains de comprendre que le Mali n'est pas qu'un vaste désert ou l'on identifie un point noir sur le sable blanc. La traque est bien moins nette et tout ne peut pas se faire depuis les airs, on a vite fait de se cacher dans la végétation, dans les reliefs, les rocailles.

Le VBCI a parlé, ce qu'il ne fait pas souvent On peut voir dans les photos, l'utilisation d'une MAG58 sur trépied avec une FIR (lunette infrarouge) amenant une bonne capacité d'observation et de tir de nuit. Tout cela couplé à tout le reste des caméras thermique sur véhicule ou avec les autres combattants, on a tout de même ce qu'il faut pour la guerre de nuit.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il est même surprenant que les GAT aient tenté à deux reprises une telle action.

Par ailleurs je pense qu'il ne faut pas se méprendre, il ne faut pas entendre par "combat acharné" un fort Alamo local. Les images montrent bien la faible végétation aux alentours de la BOAT, nos gars ayant bien choisi leur position, aussi je crois que l'échange entre VBCI et PU GAT a été largement à sens unique…

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Il est même surprenant que les GAT aient tenté à deux reprises une telle action.

Par ailleurs je pense qu'il ne faut pas se méprendre, il ne faut pas entendre par "combat acharné" un fort Alamo local. Les images montrent bien la faible végétation aux alentours de la BOAT, nos gars ayant bien choisi leur position, aussi je crois que l'échange entre VBCI et PU GAT a été largement à sens unique…

C'est vrai.

Pourtant j'ai tout de suite eu cette séquence qui m'est revenue. Côte-d'Ivoire, 2003.

A partir de 7min40.

https://www.youtube.com/watch?v=-Hknt22RSnI

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

 

Citation

Faisant suite à l’observation de mouvements de groupes armés terroristes dans le Liptako, cette opération d’opportunité a été déclenchée sur un campement suspect situé à une vingtaine de kilomètres au sud d’In Délimane.

Après avoir été déposés par hélicoptère, les commandos de la force barkhane se sont infiltrés de nuit à travers un terrain difficile.

Au petit matin, l’assaut a été donné avec l’appui des hélicoptères Tigre du groupement tactique désert aérocombat, conduisant à la mise hors de combat des terroristes.

Durant cette action, un des commandos a été grièvement blessé. Immédiatement pris en charge puis évacué de la zone d’action, il a été rapidement rapatrié en France où il est actuellement pris en charge à l’hôpital militaire de Percy.

Quatre motos, de l’armement de type AK47, et de nombreuses ressources (explosifs, chargeurs, gilets pare – balles,…) ont également été saisies ou détruites durant cette opération.

 

 

Des précisions sur l'opération Bourgou IV. 

https://www.defense.gouv.fr/operations/barkhane/breves/barkhane-operation-bourgou-iv-dans-le-gourma

Citation

Au total, l’opération BOURGOU IV a permis de mettre hors de combat 24 individus, ainsi que la saisie de 64 véhicules, d’une centaine de téléphones et de munitions.

L’opération, menée simultanément au Mali et au Burkina Faso en coopération avec les forces partenaires et la force conjointe G5 Sahel, avait pour but de perturber la logistique des groupes armés terroristes et d’entraver leur activité dans la région.

Au Burkina Faso, les forces armées burkinabè ont coopéré avec les militaires de la force Barkhane dans la reconnaissance de la forêt de Tofagala, au nord-est du pays.

Ils y ont contrôlé des dizaines de campements. Cette reconnaissance a permis de confirmer la présence de groupes armés terroristes, notamment grâce à la découverte de treillis de combat abandonnés et des traces suspectes de pick-up.

C’est en lisière de cette même forêt que, dans la nuit du 7 au 8 novembre, les bases des forces burkinabè et de la force Barkhane ont été la cible de harcèlement de groupes armés terroristes. Après avoir repéré des combattants ennemis à quelques centaines de mètres des bases, des tirs de sommation au canon de 25 mm et aux obus éclairants ont été effectués afin de les dissuader d’entreprendre toute attaque. Plus tard dans la nuit, une colonne de pick-up ayant débuté sa progression vers les bases a essuyé des tirs de destruction au canon de 25 mm, à la mitrailleuse, au mortier et à l’arme légère d’infanterie, la forçant à stopper son assaut et à s’exfiltrer.

Au Mali, par la suite, les forces partenaires, appuyée par Barkhane, ont contribué au renforcement des défenses du poste de Boulikessi, notamment grâce au stationnement d’éléments de la force conjointe du G5 Sahel. Les forêts du secteur de Boulikessi ont été fouillées, ce qui a permis de mettre à mal la logistique des groupes armés terroristes et d’entraver leur chaîne d’approvisionnement. Les forces armées partenaires et Barkhane ont ainsi pu récupérer d’importantes ressources des terroristes.

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Bocket a dit :

Intéressant comme approche.

Une colonne GAT est repérée , la réponse se fait sous forme de tir de sommation pour les empêcher de tenter quelque chose, on ne cherche pas la destruction . Bizarre comme déroulé.

Les photos sont sans doute belles, mais assez peu représentatives d'un combat acharné. Bref je ne remets pas en cause le bilan , mais le communiqué présente des curiosités.

 

 

 

Vu le côté opération en lien avec les burkinabés, ont parle de 2 camps de bases en limite de la zone qui ont été harcelé . Cela explique aussi l'optique de préférée éviter un tir fraternel ou collatéral vu la possibilité de croiser divers groupes pas forcément islamistes. 

Vu que côté Burkinabé à mon avis ils ne doivent pas être équipé avec se type de matos que sont les visions nocturne je pense que c'était peut être un moyen d'éviter les conneries. 

Si j'observe la chose, cette opération a du lmettre la pression aux islamistes avec pas forcément beaucoup d'options, donc ils ont tenté un gros coup en mode en force. Ils étaient peut être même pas certain de qui se trouvait exactement sur ces 2 camps de base, français et burkinabés. 

Ils ont été leurré par le tir du 25 mm la première fois qui a tiré en mode semonce qu'ils ont interprété comme un tir de panique tirant trop haut , pensant que c'était peut être le tir de pickup armée lourd des  burkinabés  donc pas du précis. 

Je pense qu'ils savent qu'on a des capacités de vision nocturne , et voir un tir passait aussi haut à peut être tromper les islamistes qui ont cru voir un tir mode à l'africaine ( sa tir souvent trop haut en Afrique) , donc ils en ont deduit que le camp qui a tirer était celui occupé par les pick up armé lourd burkinabés, et la 2ème fois ils ont envoyé  la colonne d'assaut de pick up sur le camps français en pensant attaquer le camp de base  burkinabé, et là grosse surprise ils ont ramassé sévère. 

Il y a 9 heures, gustave a dit :

Il est même surprenant que les GAT aient tenté à deux reprises une telle action.

Par ailleurs je pense qu'il ne faut pas se méprendre, il ne faut pas entendre par "combat acharné" un fort Alamo local. Les images montrent bien la faible végétation aux alentours de la BOAT, nos gars ayant bien choisi leur position, aussi je crois que l'échange entre VBCI et PU GAT a été largement à sens unique…

2 tentatives c'est pas si surprenant, vu le contexte et le terrain la 1ère fois ils ont peut être cru avoir repérer une faille , et que le tir de semonce a était mal interprété, Ils ont peut être cru que ça ne pouvait pas être les français vu que le tir était trop haut, pensant plutôt à un tir de pick up armé lourd burkinabé tirant trop haut. Ça a du les conforter qu'ils avaient du trouver le camps burkinabé, et de la ils ont lancé la colonne de pick up en pensant attaquer les burkinabés, mais là pas de bol c'était les français. 

n'étaient pas sur de qui étaient présent sur les 2 camps, et avec le tir de semonce de 25 mm qui tiré trop haut en mode tir de semonce, ils ont peut être cru que c'était des pick up armé de lourd burkinabé qui ont tiré plus haut, vu que les français ont eux des capacités de vision nocturne, la logique aurait voulu qu'ils ramassent au 1er tir, et comme on peut l'observer souvent en Afrique, les armées africaine ont tendance à voir leurs soldats tirer souvent trop haut... 

Quand ils sont parti à l'attaque ils étaient peut être persuadé qu'ils attaquer bien le camp burkinabé, leurré par le tir de semonce la 1ère fois comme expliqué plus haut. 

Et là, ça a piquer quand ils ont compris trop tard qu'ils ce sont lancé à l'attaque du camp de base français. 

 

Il y a 9 heures, Boule75 a dit :

 

"Saisie d'importantes ressources"... Il va quand même falloir trouver une autre photo, coco ! :mechantc:

 

Bon sinon : repérer un groupe, saisir le point d'eau, les inviter à se rendre par des tirs de sommation...

Sur le lien que j'ai mis dans mon message précédent on explique se qui a été récupéré pour l'ensemble de l'opération, mais pas spécialement  cette nuit là. Il y a pas mal de choses comme expliqué. 

Sur la photo on voit des restes de motos, j'ai l'impression qu'il y avait de l'optique suicide bomber en bécane dans cette affaire. 

J'ai plutôt l'impression que le tir de semonce au 25 mm a du tromper les islamiste qui ont pensé que c'était peut être un tir de pick up armé lourd burkinabé qui aurait disons paniquer, ou tout simplement tirer trop haut comme ont peut souvent le voir via nombres d'armées africaine ( ça tir souvent trop haut... ) se disant que si les français auraient tirer, vu leur capacité de vision nocturne ils auraient perdu du monde. Donc après la 1ere tentative ils ont envoyé l'attaque avec la colonne de pick up, pensant être sur de taper les burkinabés perçu comme le maillon faible du dispositif , mais la c'était pas les burkinabés mais les français, d'où la grosse surprise quand ils ont compris qu'ils ne s'étaient pas attaqué au camp burkinabés. 

Enfin voilà mon sentiment sur le sujet. 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a eu beaucoup de combats ces derniers jours et les forces maliennes ont encore pris chère avec 24 tués mais contrairement à la dernières fois, ils ont pu répondre et coincer une centaine de djihadistes avec Barkhane

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/mali-24-soldats-et-17-djihadistes-tues-apres-une-embuscade-imputee-aux-terroristes_2107985.html

 

Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Claudio Lopez said:

Il y a eu beaucoup de combats ces derniers jours et les forces maliennes ont encore pris chère avec 24 tués mais contrairement à la dernières fois, ils ont pu répondre et coincer une centaine de djihadistes avec Barkhane

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/mali-24-soldats-et-17-djihadistes-tues-apres-une-embuscade-imputee-aux-terroristes_2107985.html

 

Une photo des motos saisies et détruites (pas par Barkhane, par les nigériens)

Attaque-%C3%A0-Tongo-Tongo.jpg2_.jpg

Comuniqué de presse de l'armée malienne http://www.fama.ml/terrorisme-au-sahel-les-fama-de-loperation-bilaterale-tongo-tongo-mali-niger-attaquees-a-tabankort.html

1 hour ago, kalligator said:

7 pneu et une carcasse moto c'est vrai que c'est léger

On a pas de photo de l'opération de la nuit dernière (celle où un GCP a attaqué un GAT après une approche de nuit, avec un appui feu Tigre). C'est la même langue de bois ("ressources" saisies, 5 terroristes tués) mais j'imagine que l'on ne se serait pas donné autant de mal pour un GAT lambda (artificier ? HVT ? suspicion d'otage ?).

J'imagine que cette fois c'est moins "léger" comme bilan...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

ça continue à chauffer très fort dans la région http://www.rfi.fr/afrique/20191120-burkina-faso-attaque-jihadiste-arbinda

Quote

Des hommes armés ont attaqué l’escadron de gendarmerie basé à la brigade territoriale de gendarmerie d’Arbinda dans la province du Soum mercredi 20 novembre. Attaque repoussée par les gendarmes selon des sources sécuritaires.

Le bilan est d’au moins 18 terroristes tués et du matériel, dont des armes, saisi. Un gendarme burkinabè a été tué et sept autres blessés au cours des combats. L’escadron de gendarmerie visé par l’attaque assure la sécurisation de la commune d’Arbinda.

Selon les sources sécuritaires, les assaillants sont arrivés à moto. Ils étaient une quarantaine. « Leur objectif était certainement de faire un carnage et de prendre le camp », précise l’un de nos interlocuteurs. Ils ont encerclé le camp et laissé juste une sortie, où ils attendaient en embuscade les soldats burkinabè.

Les affrontements ont duré une trentaine de minutes. Et face à la puissance de feu de l’unité de gendarmerie, les terroristes ont abandonné leur projet et ont pris la fuite, laissant derrière eux une douzaine de motocyclettes.

Treize Kalachnikov, des roquettes AC, une vingtaine de chargeurs, des postes émetteurs et récepteurs pour la communication, plusieurs téléphones, un appareil de localisation GPS et une RPG7 ont été également laissés sur place par les assaillants, selon une source sécuritaire.

Ces hommes avaient lancé un premier assaut contre le détachement sans succès il y a quelques semaines. C’est ainsi qu’ils sont revenus à la charge ce mercredi avec des armes lourdes, selon notre source.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...