Recommended Posts

Surtout que dans le cadre du G5, il y a un droit de poursuite de 100km de part et d'autre de la frontière, donc ces dernières ne peuvent pas constituer un véritable sanctuaire comme avant.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yep et à choisir je préfère me planquer à la frontière avec le Burkina 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Fanch a dit :

Yep et à choisir je préfère me planquer à la frontière avec le Burkina 

Pourquoi? Le terrain est plus favorable?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben déjà le climat :laugh:. Je suis pas un touareg.

Plus sérieusement, les dernières actions (y compris la prise d'otage y les 2 nageurs sont morts) ont eu lieu plutôt à proximité des la zone des trois frontières (Ménaka, Ansongo, Mondoro par exemple) En gros cela laisse largement penser que la zone refuge se trouve dans le coin.

Ensuite pour ce que j'en connais, c'est plus simple de t'approvisionner dans le sud (eau, bouffe…). En plus le réseau routier est plus dense. 

Mais ce qui est vraiment la merde c'est que ça ce rapproche dangereusement de Ségou...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Citation

Mon colonel, quelles sont les missions des CHINOOK dans l’opération Barkhane ?

Notre mission s’appelle NEWCOME, c’est une mission britannique intégrée dans l’opération Barkhane. Les trois CHINOOK ont été envoyés au Mali pour apporter aux Français une capacité de transport lourd. Forts de cette capacité, nos hélicoptères remplissent à la fois des missions de logistique et des missions de soutien au combat.Cela se traduit par l’acheminement d’eau, de nourriture, de pièces de rechange… En fait, tout ce dont les soldats ont besoin pour réaliser leurs missions sur le terrain ou les différentes emprises.

Pour vous Britanniques, que vous apporte cette coopération avec les français?

Je pense que c’est enrichissant de pouvoir voler en patrouille avec d’autres types d’hélicoptères. Cela suppose de connaitre ces appareils, leurs capacités etleurs performances.En effet, c’est assez inhabituel que des hélicoptères de la Royal Air Force volent avec ceux d’une armée étrangère. Les équipages rentreront au Royaume-Uni avec une grande expérience de ce genre de vols et je pense qu’ils apprécient cela. Nous avons ainsi véritablement développé notre interopérabilité.

Comment avez-vous adapté vos procédures pour travailler ensemble au sein du GTD-A ?

A notre arrivée en bande sahélo-saharienne (BSS), les chefs de bord de nos appareils ont dû harmoniser leurs procédures. Il a fallu discuter avec les chefs de bord français ainsi que l’officier de sécurité des vols pour que les Danois, les Britanniques et les Français utilisent le même format de briefing. Nous avons également abordé les questions techniques concernant les différences entre les hélicoptères : leur vitesse maximale, jusqu’à quelle altitude ils peuvent voler, la capacité d’emport de chacun, quel impact la température extérieure a sur les machines.Ce travail initial nous a permis de nous approprier les spécificités de chaque appareil et d’adopter des procédures communes,de manière à ce que les différences ne soient pas des contraintes.

Est-ce la première fois que vous êtes projeté au Mali et que pensez-vous de cette expérience ?

J’ai déjà été engagé au Kenya à plusieurs reprises mais c’est la première fois que je suis projeté au Mali et je trouve cette expérience enrichissante. C’est probablement l’environnement le plus rustique que j’ai vu. C’est incroyable la quantité de poussière qu’il y a, c’est bien pire que ce que j’ai connu en Irak et les distances entre les bases avancées sont très importantes. Le Mali est un pays immense. A titre de comparaison, la distance entre Gao et Kidal équivaut à celle qui sépare l’est et ouest du Royaume-Uni.Je suis impressionné de voir à quel point les Français maitrisent les vols sur un terrain aussi rustique et je pense que vous, les Français, vous êtes bien adaptés à cet environnement.

 

 

Le détachement britannique a atteint les 2 000 heures de vol en opération, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

C’est une belle performance ! Généralement, les milliers d’heures de vol sont célébrés par les équipages et les personnels au sol. Nous sommes au Mali depuis juillet 2018 donc nous savions que les 2 000 heures de vol approchaient. Par conséquent, je surveillais le compteur et on a atteint ce chiffre en avril dernier. A la même période, nous avons également atteint les 1 000 tonnes de fret acheminé et plus de 12 000 militaires transportés. C’est un beau record atteint par les équipages.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Nous avons réalisé une mission en début de soirée avec les trois CHINOOK. Habituellement, nous n’en faisons voler que deux et nous laissons le troisième en réserve mais ce soir-là, les trois hélicoptères ont été engagés. C’était une image incroyable de voir les CHINOOK sur le taxiway en attendant le décollage.J’étais fier de voir ces trois hélicoptères décoller tous ensemble.

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Scarabé a dit :

Attaque de 2018 à Gao 

Oui.

C'est pénible, avant on avait la vidéo qui s'affichait bien, ça vaut aussi pour Twitter, et là pareil ça s'affiche pas... C'est pénible... 

Un reportage sur Barkhane via la chaîne armées française-Opération extérieure ( gvt). 

https://youtu.be/tNXPp6bJADU

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On sait en combien de temps les mecs ont été évacués après l'explosion ?

Et combien d'entre eux ont pur reprendre du service dans leur unité d'origine où s'ils sont définitivement blessés ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, FoxZz° a dit :

On sait en combien de temps les mecs ont été évacués après l'explosion ?

Et combien d'entre eux ont pur reprendre du service dans leur unité d'origine où s'ils sont définitivement blessés ?

Je pense qu'ils ont du sortir du blindé avant l'explosion parce que leur VBCI c'est mis en travers pour coupé la route à la voiture kamikaze (VBIED °)

Et lors de l'explosion les morceaux autours ont du voler en tuant les civiles et blessant les légionnaires mais bon avec leur protection casque gilet etc.. ils ont eu plus de chance que les civiles autours.      

Sur la video ils ont déja recu les premiers soins vue que certains sont torse nu 

http://www.opex360.com/2018/07/01/mali-vbci-de-force-barkhane-vise-attaque-suicide-a-gao/

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Scarabé a dit :

Je pense qu'ils ont du sortir du blindé avant l'explosion parce que leur VBCI c'est mis en travers pour coupé la route à la voiture kamikaze (VBIED °)

Et lors de l'explosion les morceaux autours ont du voler en tuant les civiles et blessant les légionnaires mais bon avec leur protection casque gilet etc.. ils ont eu plus de chance que les civiles autours.      

Sur la video ils ont déja recu les premiers soins vue que certains sont torse nu 

http://www.opex360.com/2018/07/01/mali-vbci-de-force-barkhane-vise-attaque-suicide-a-gao/

De ce que j'avais compris c'était les mecs débarqués qui avaient étés blessés. L'équipage du VBCI été saint et sauf non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, FoxZz° a dit :

De ce que j'avais compris c'était les mecs débarqués qui avaient étés blessés. L'équipage du VBCI été saint et sauf non ?

Je pense pas vue les photos  de l'engins mais j'en sais rien 

Peut etre le pilote et le chef juste derniere si la trappes était bien fermé et leur ceinture attachée . Mais vue les dégats autour, le choc a du être rude.   

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, LunchTime a dit :

évidemment un légionnaire d'origine polonaise

Effectivement, vu les "Kurwa" qui sont entendu dans la vidéo, et l'accent ils semblent bien que ce soient un polonais. 

Mais si je ne dis pas de bêtise se gird mot "Kurwa" est aussi employé par d'autres légionnaires non polonais. Comme toujours à la Légion il y a des influences selon les vagues de recrutement à chaque époque de son histoire. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Effectivement, vu les "Kurwa" qui sont entendu dans la vidéo, et l'accent ils semblent bien que ce soient un polonais. 

Mais si je ne dis pas de bêtise se gird mot "Kurwa" est aussi employé par d'autres légionnaires non polonais. Comme toujours à la Légion il y a des influences selon les vagues de recrutement à chaque époque de son histoire. 

 

Il y a aussi "mon vieux" en polonais. Utiliser au lieu de "mon pote".

“Ne t'inquiète pas, stary! Cinq minutes.”

  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu sur la "Revue d'Histoire Européenne" un article de Bernard Lugan plutôt pertinent

- il est illusoire de penser pouvoir éradiquer les GAT avec les moyens actuels

-- le problème est également éthnico-politico-économique :Peul Dogons Bambaras Mossis, éleveurs vs cultivateurs, réchauffement climatique.. beaucoup de variables en plus des antiques rivalités-razzia

- le drame est que ces GAT peuvent déborder largement sur d'autres pays.

Excellente revue, B. Lugan a également écrit un livre "les guerres du Sahel des origines à nos jours"

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il enfonce un peu des portes ouvertes Lugan. C'est bien connu tout ça. Après il a tendance à tout essentialiser sur les ethnies, etc.

Le problème du Sahel lorsqu'on dit que la solution n'est pas militaire, c'est que la France n'a pas vraiment d'autre leviers que le levier militaire pour changer les choses. La France ne peut pas résoudre les problèmes de gouvernance, de corruption, etc de ces pays.

Pas mal de commentateurs soulignent que dans ce contexte, le soutien militaire de la France devient contre-productif car il maintient ces États sous assistance respiratoire et rien ne les encourage donc à changer leur approche. C'est un peu le discours des US à l'ONU, chaque année au moment du renouvellement de la MINUSMA, ils demandent des gages en échange de leur soutient à l'opération. Mais chaque année c'est la même chose, peu de progrès réels, donc ils disent, dans ce cas il faut laisser les états locaux face à leur responsabilité.

Moi je pense que ces commentateurs ont raison de l'absolu, mais qu'on ne peux pas se permettre de les laisser tout seuls "pour voir" avec un risque significatif que ça termine en catastrophe. (Goya, lui, dit qu'il vaut mieux intervenir partir revenir, plutôt que de rester).

Maintenant, la sécurité est absolument nécéssaire au développement. Le problème c'est lorsque les unités qui sont censées apporter la sécurité se débandent au moindre contact et laissent les villageois payer les pots cassés ou encore pire, lorsque ces éléments sont eux même des sources d’insécurités (exactions de l'armée, milices communautaires, etc). Ces milices communautaires qui ont justement aggravé le problème entre communautés.

Si l'on veut vaincre les djihadistes, il faut les désolidariser de la population. Pour se faire, il faut proposer une alternative meilleure. C'est à dire une protection, une justice et des services publics minimums. Dans ce domaine, la France a peu de marges de manœuvres, mais il y a tout de même des choses à faire.

J'ai pas mal réfléchi à ça, et voilà ce que je ferrais. Rien de neuf ou de révolutionnaire.

Le premier volet de ce plan c'est le dispositif à adopter :

Il faut d'un coté des "groupes de chasse" en nomadisation qui traquent et dérangent les djihadistes en permanence, à l'image de ce que le 2e REP a fait pendant deux mois, le plus adapté vu le terrain ça serait des SGTIA a dominante cavalerie. Ces SGTIA seraient accompagnés d'unités maliennes (comme aujourd'hui)

De l'autre coté il faut des troupes qui occupent et quadrillent et protègent le terrain. Des "mini-garnisons" dans un maximum de villages, afin de pouvoir dissoudre les milices locales. Là c'est plutôt un volume d'une section d'infanterie renforcée qu'il faudrait (1 section d'infanterie, 1 équipe génie, 2 mortiers de 81, 2 équipe d'appui direct, 1 observateur d'artillerie 1 petit élément de soutien, 1 médecin). Le but là c'est de créer une bulle de sécurité dans laquelle les villageois peuvent prospérer et les services publics revenir, pouvoir recueillir du renseignement en vivant au milieu de la population, etc. Ça serait bien d'avoir aussi une petite équipe de Gendarmes avec 1 OPJ. Cette section seraient intégrée aussi d'une compagnie Malienne et aurait aussi pour mission de les mentorer. Cette force de quadrillage devrait pouvoir tenir face à une grosse attaque adverse le temps que les renforts arrivent (d'où l'importance de l'observateur d'artillerie et de moyens trans surdimensionnés).

Le troisième élément c'est toute l’architecture logistique à partir de grandes bases aéroterrestre comme Gao et Niamey, et de points d'appuis locaux pour alimenter et soutenir les éléments en nomadisation et surtout les éléments de quadrillage. Ces points d'appuis locaux c'est aussi des bases feux avec des CAESAR, voir des LRU, à même de fournir un appui feu immédiat au sections de quadrillage isolées. Avec l'A400M, ces points d'appuis seraient ravitaillables directement depuis la métropole, limitant le besoin de convois terrestres. Évidemment, gros rôle des Chinook et du Train ici.

Le quatrième élément du dispositif c'est une force constituée et de réaction rapide pour venir au secours des deux autres éléments en cas de "coup dur". Le cœur de cette réserve c'est une force aéromobile combinée aux commandos Montagne/Para, voir une compagnie para aérolarguable à partir des gros hub, et une QRA terrestre à partir des petits hubs.

Enfin, un élément forces spéciales qui recueillent du renseignement dans la profondeur, traquent les HVT, etc. Action plus stratégique.

Un mandat de 4 mois pourrait ainsi fonctionner de la manière suivante : Mois 1 (acclimatation) = QRA/Garde bases/escorte de convois, Mois 2 et 3 (effort) = Nomadisation, quadrillage dans la brousse, Mois 4 (transfert de témoins) = QRA/Garde bases/ esocrtes de convois

L'idée (et c'est déjà plus ou moins le plan d'après ce que j'ai compris), c'est dans un premier temps

 

Le deuxième élément c'est la formation et l'accompagnement en permanence des unités maliennes par des unités Barkhane : en gros la fusion de l'EUTM et de Takuba.

Il s'agirait d'un accompagnement permanent jusqu'au plus bas niveau des unités maliennes sous forme de tutorat, comme on l'avait fait avec les OMLT en Afgha. C'est  l'idée de Takuba j'ai l'impression mais personnellement je pense que cet accompagnement serait plus approprié avec des mecs de la conventionnelle. Donc on pourrait imaginer le volume d'une section d'infanterie française par compagnie malienne. Je pense aussi qui faudrait déployer des gendarmes pour mener des OMLT avec leurs forces locales pour la partie droit et justice.

Donc les Maliens/Burkinabés, etc, seraient associés de manière plus ou moins intégrée à chaque échelon de Barkhane. Par exemple pour la partie quadrillage, ce serait principalement les Maliens en charge avec un appui intégré de l'ordre d'une section renforcée Barkhane par compagnie Malienne. Pour les unités en nomadisation, là il aurait une dominante Barkhane avec des éléments Maliens qui évoluent conjointement. Ensuite, on pourrait imaginer une formation Malienne de type Commando qui ferait équipe avec les GCP/GCM.

Donc à terme, les forces armées maliennes devraient être réorganisées de la manière suivante :

Une Force de Gendarmerie qui constitue la majorité des effectifs et qui maille le territoire à partir de casernes fortifiées au cœur des villages.

Une Force Mobile similaire aux BIR camerounais, basée sur des camps militaires (les points d'appuis secondaires) qui appuient la gendarmerie (QRF) et nomadise dans le temps long et qui fournit aussi l'artillerie et le génie.

Une Force aérienne basée sur les grandes bases aériennes (type Gao)  avec quelques avions de Transport, et d'attaque, quelques hélicos et un bataillon parachutiste/aéroporté.

Enfin, une Force "Flux" chargée d'assurer la liaison et le soutien logistique entre les autres forces et de protéger et maintenir ouvert les axes routiers et fluviaux (donc une sorte d'arme Train génie)

Voilà en gros ce que je ferrais. Après j'ai l'impression que c'est un peu la voie dans laquelle on s'engage, même si l'on ne vas pas aussi loin au niveau de quadrillage et de la vie au cœur des villages.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/06/2020 à 19:42, FoxZz° a dit :

Il enfonce un peu des portes ouvertes Lugan. C'est bien connu tout ça. Après il a tendance à tout essentialiser sur les ethnies, etc.

J'avais posté un lien avec un reportage de Canal+ qui n'est pas proche du fond de pensée de Lugan quand on connaît Canal + , mais quand on écoute d'autres intervention il ne parle pas que de l'éthnique, il s'était pas planté sur ses annonces ou il mettait en avant les effets et le jeu des puissances étrangère en Libye via la Turquie & Cie ) , et je pense que si personne ne pense à gérer le côté éthnique dans l'équation, on en finira jamais... 

Le lien est ici, mais faut aller sur YouTube directement et écrire en recherche : les forces Francaise au coeur du Mali, l'info du vrai du 11 janvier canal +. 

Dans la vidéo le militaire français explique que c'est pas simple du tout les pb éthnique, comme ici ou un groupe éthnique  à massacré un autre groupe, l'effet vengeance, et quand le militaire français explique que c'est quand même mieux qu'à l'époque des djihadistes, l'un des types  explique que oui c'est bien les gens peuvent sortir, etc... Mais que au moins à l'époque des djihadistes, ben il y avait pas de massacre entre ethnie... Donc si les gens sur place ont cette réaction, il est pas simple pour eux d'avoir un équilibre dans la balance, car quand on commence à regretter la sécurité quand bien même il y avait un paquet d'inconvénient sous l'occupation djihadistes... Faut quand même trouver une solution au pb inter éthnique qui font parti de l'équation des problèmes dans le Sahel. Entre se pb, les trafics, les influences étrangères et le djihadisme, ben voilà avec L'économique du pays c'est loin d'être gagné... 

Ici le lien de la vidéo qui veut pas s' afficher :

https://youtu.be/KimodOxLTXU

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/06/2020 à 19:42, FoxZz° a dit :

Il faut d'un coté des "groupes de chasse" en nomadisation qui traquent et dérangent les djihadistes en permanence, à l'image de ce que le 2e REP a fait pendant deux mois, le plus adapté vu le terrain ça serait des SGTIA a dominante cavalerie. Ces SGTIA seraient accompagnés d'unités maliennes (comme aujourd'hui)

Déjà proposer il y a quelques années ; avec des éléments à fortes mobilités et faibles empreintes logistiques (pour pouvoir durer sur le terrain). En gros un SGTIA VLRA. Le problème est que cette unité est plus vulnérable à tout un tas de menace. Ca serait ne solution mais il faut accepter que cette unité là prennent plus de risques.

Le 30/06/2020 à 19:42, FoxZz° a dit :

Le deuxième élément c'est la formation et l'accompagnement en permanence des unités maliennes par des unités Barkhane : en gros la fusion de l'EUTM et de Takuba.

Il s'agirait d'un accompagnement permanent jusqu'au plus bas niveau des unités maliennes sous forme de tutorat, comme on l'avait fait avec les OMLT en Afgha. C'est  l'idée de Takuba j'ai l'impression mais personnellement je pense que cet accompagnement serait plus approprié avec des mecs de la conventionnelle. Donc on pourrait imaginer le volume d'une section d'infanterie française par compagnie malienne. Je pense aussi qui faudrait déployer des gendarmes pour mener des OMLT avec leurs forces locales pour la partie droit et justice.

Déjà proposé aussi. Le problème est politique ; l'EUTM n'est pas considéré comme une mission de combat. Et pas mal de pays retireraient leur troupes de l'EUTM si celle-ci avait un volet combat.

A l'EUTM, certains pays envoient leur FS pour former les maliens (en gros c'est la seule OPEX qu'ils ont)

 

Le 30/06/2020 à 19:42, FoxZz° a dit :

 Ensuite, on pourrait imaginer une formation Malienne de type Commando qui ferait équipe avec les GCP/GCM.

Il n'y a pas de formations type commando prévu au sein de l'EUTM. C'est déjà pas simple de former l'armée régulière :rolleyes:

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Fanch a dit :

Déjà proposer il y a quelques années ; avec des éléments à fortes mobilités et faibles empreintes logistiques (pour pouvoir durer sur le terrain). En gros un SGTIA VLRA. Le problème est que cette unité est plus vulnérable à tout un tas de menace. Ca serait ne solution mais il faut accepter que cette unité là prennent plus de risques.

Ben on pourrait imaginer une force principalement basée sur ERI sur VBL avec les éléments de soutien en VLRA. Ça limite les risques puisque les VLRA progressent dans un espace déjà "blanchi" par les VBL.

il y a 37 minutes, Fanch a dit :

Déjà proposé aussi. Le problème est politique ; l'EUTM n'est pas considéré comme une mission de combat. Et pas mal de pays retireraient leur troupes de l'EUTM si celle-ci avait un volet combat.

A l'EUTM, certains pays envoient leur FS pour former les maliens (en gros c'est la seule OPEX qu'ils ont)

De toute façon quel est l'apport concret de EUTM ? Très faible dans la réalité puisque les bataillons ne sont jamais conservés comme tels mais éparpillés aux quatre vents. Donc autant dissoudre le truc et le faire passer sous le mandat Barkhane. Les pays vraiment intéressés continueront de participer.

Je pense qu'un format OMLT sera bien plus efficace et sans doute pour moins cher aussi.

il y a 39 minutes, Fanch a dit :

Il n'y a pas de formations type commando prévu au sein de l'EUTM. C'est déjà pas simple de former l'armée régulière :rolleyes:

En soit c'est faisable, il faudrait sélectionner un maximum d'une centaine de mecs et avec un bon encadrement ça pourrait constituer une unité solide qui pourrait tirer le reste de l'armée vers le haut.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, FoxZz° a dit :

Ben on pourrait imaginer une force principalement basée sur ERI sur VBL avec les éléments de soutien en VLRA. Ça limite les risques puisque les VLRA progressent dans un espace déjà "blanchi" par les VBL.

L'empreinte log d'un ERI vs un SGTIA sur VLRA ?

C'est quoi un espace blanchi sur Barkhane ?

il y a 5 minutes, FoxZz° a dit :

Je pense qu'un format OMLT sera bien plus efficace et sans doute pour moins cher aussi.

Je propose la constitution de Détachement de Liaison et d'Assistance Opérationnelle :rolleyes:

il y a 8 minutes, FoxZz° a dit :

En soit c'est faisable, il faudrait sélectionner un maximum d'une centaine de mecs et avec un bon encadrement ça pourrait constituer une unité solide qui pourrait tirer le reste de l'armée vers le haut.

Ou faire un coup d'Etat… 

Et il vaut mieux essayer de former un socle solide pour faire ce qui s'apparente à du contrôle de zone avant de former une centaine de gusses top niveau (au sens malien) pour un pays de plus d'1 million de km²

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, FoxZz° a dit :

Donc autant dissoudre le truc et le faire passer sous le mandat Barkhane. Les pays vraiment intéressés continueront de participer.

Sauf que si tu fais récupérer par Barkhane le concept, déjà qu'on est accusé de néo-colonialisme, là ça va être la cerise sur le gâteau pour les fauteurs de troubles qui ont pour fond de commerce l'accusation permanente de la France, qu'elle agit ou pas, de toute façon elle sera coupable de tout les maux du continent africain. 

Pour les européens, c'est juste une affaire de minimum syndical à peu de frais et surtout de risque, se qui nous amène au faît que l'on sera toujours coincé, que ce soit avec les européens ou les africains. 

Il y a 13 heures, Fanch a dit :

propose la constitution de Détachement de Liaison et d'Assistance Opérationnelle :rolleyes:

C'est marrant qu'on en ait oublié que le concept de DLAO qui a toujours existé dans l'armée française après la guerre d'Algérie, via des cadres qui ne venaient pas des FS mais des unités régulière se voient aujourd'hui remplacé comme concept par les OMLT qui n'est que du réchauffé au final de se que l'on a déjà fait pour la formation d'armée étrangère. 

Il y a 13 heures, FoxZz° a dit :

Ben on pourrait imaginer une force principalement basée sur ERI sur VBL avec les éléments de soutien en VLRA. Ça limite les risques puisque les VLRA progressent dans un espace déjà "blanchi" par les VBL.

Par le passé on pratiqué déjà le concept en autonomie, au Tchad en mode 1 section infanterie sur GMC et autres petit camions US issu de la 2e guerre mondiale et qui aura connu l'Indochine et l'Algérie , 1 Peloton sur AML et jeeps, 1 canon d'artillerie de 105 mm, et là autonomie totale en nomadisation. 

Mais vu le contexte ou la perte de soldats devient vite pour le politique un problème ( on sous estime beaucoup la capacité de résilience de l'opinion...), ben voilà... Aujourd'hui faut être GCP ou GCM pour aller nomadiser en pick up la ou dans les années 70 au Tchad des réguliers le faisait, et avec des combats violent comme durant Tacaud... 

Pour le côté clear via du VBL qui passe devant, ça restera toujours aléatoire le risque des mines artisanales, même si bien évidemment elles sont beaucoup moins employable en hors piste, cela ne veut pas dire qu'on circulera quand même sur des pistes à l'occasion. 

Voilà maintenant c'est faisable, mais est-ce que le politique est prêt à assumer le risque, j'en suis moins sûr. 

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a bien assumé le risque durant Serval. Et le risque est-il vraiment inférieur si l'on déstabilise l’ennemi beaucoup plus efficacement ?

Quant aux accusations de colonialisme, ont les as déjà de toute façon, donc je vois pas trop ce que ça changerait honnêtement.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,028
    Total Topics
    1,362,076
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries